Prévention des violences et du harcèlement en milieu scolaire

Les campagnes nationales de sensibilisation sur le harcèlement scolaire permettent de communiquer en direction des familles et des équipes éducatives.

Le harcèlement scolaire est un phénomène qui touche un élève sur dix en France, avec les conséquences potentielles que chacun connaît : mal-être, baisse des résultats scolaires, démotivation, décrochage.

Il s’agit, le plus souvent, de phénomènes de micro-violences répétées d’un ou plusieurs élèves envers un élève perçu comme vulnérable, différent.

Qu’est ce que le harcèlement scolaire ?

pHARe | Programme de lutte contre le harcèlement à l'école

La loi pour une école de la confiance affirme le droit à une scolarité sans harcèlement. Le programme anti harcèlement "pHARe" permet de doter les écoles et les collèges d’un plan de prévention du harcèlement entre élèves.

Ce programme combine plusieurs actions et dispositifs incluant un large éventail d’outils variés et concrets, pour prévenir le harcèlement et pour intervenir lorsqu’il se produit, à destination de l’ensemble des utilisateurs des écoles et des collèges. Il se présente sous la forme d’un échéancier d’actions, film annuel prédéfini, à mettre en place tout au long de l’année scolaire.

Les écoles et collèges seront labellisés phare 1 dès lors qu'ils auront signé la charte d’engagement dans laquelle ils :

  • s’engageront pour deux ans à mettre en place le programme,
  • constitueront une équipe ressource de cinq personnels (en circonscription pour les écoles) en charge de l’application du protocole qui suivra la formation proposée par l’académie,
  • formaliseront un protocole de traitement, présenté en CECSE et voté en conseil d’école ou en conseil d’administration et présenté aux familles, aux élèves et aux personnels, au CVC,
  • formeront une équipe d’élèves ambassadeurs collégiens (minimum dix élèves),
  • mettront en place un atelier de sensibilisation pour les familles et les parents,
  • participeront aux temps forts du programme : journée non au harcèlement, Safer internet day et concours non au harcèlement,
  • organiseront dix heures d’apprentissage annuelles pour les élèves du CP à la troisième.

Les temps forts

Journée nationale "Non au harcèlement" (NAH)

Pour sensibiliser la communauté éducative aux phénomènes de harcèlement dans le milieu scolaire, la journée nationale de lutte contre le harcèlement est organisée chaque année au mois de novembre. Cette journée est l'occasion de rappeler combien la prévention et la lutte contre le harcèlement sont fondamentales pour permettre aux élèves d'avoir une scolarité épanouie dans le cadre de la priorité donnée au bien-être.

Journée NAH | MENJS

Concours "Non au harcèlement" (NAH)

Le prix "Non au harcèlement" a pour objectifs de :

  • favoriser le bien-être des élèves à l'école,
  • sensibiliser les élèves et les personnels au harcèlement à l'école,
  • donner la parole aux élèves en les rendant acteurs de la prévention,
  • inciter à la mise en place de projets pérennes dans les écoles, établissements et structures concernées.

Concours NAH | MENJS

Safer Internet Day

Le Safer Internet Day est la journée internationale de sensibilisation aux usages du numérique à destination des élèves, des familles, et de la communauté éducative : son objectif est d’encourager les comportements responsables en ligne.

Safer Internet Day | MENJS

 Un réseau de référents académiques et départementaux

Un réseau de référents "harcèlement" est réparti sur l’ensemble des départements de l’académie. Les référents ont pour mission d’aider à la prise en charge des situations de harcèlement scolaire. Ces référents sont déclarés à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) car ils ont connaissance de données personnelles sur les élèves et leur famille, leur nombre est donc encadré par la loi.

Leur rôle est de gérer la prise en charge de situations de harcèlement dont ils ont eu connaissance par le numéro national "Non au harcèlement", le 3020, et par l’ensemble des relais locaux (numéro académique, courrier, courriel….). Ils accompagnent alors la famille et aident l’établissement scolaire à résoudre la situation de harcèlement scolaire.

Ce ne sont pas les seuls personnels à s’investir dans la prévention des violences en milieu scolaire et la lutte contre le harcèlement : les équipes pédagogiques et éducatives, les chefs d’établissements, directeurs d’écoles, les conseillers techniques médico-sociaux, les psychologues scolaires, les médecins scolaires, les conseillers techniques du recteur, les inspecteurs de l’Éducation nationale, l’équipe mobile de sécurité sont tous mobilisés sur cette thématique.

Des numéros utiles

  • 3020, numéro d’écoute et de prise en charge au service des familles et des victimes : lorsque les situations de harcèlement sont repérées au cours de l’entretien téléphonique et avec l’accord des personnes concernées, elles sont alors transmises aux référents académiques et départementaux de l’Éducation nationale grâce à un outil sécurisé fourni par l’administration.
  • 3018 - Net écoute : ligne de soutien gratuite et anonyme, numéro vert national de prise en charge des victimes de cyberharcèlement à l’école.
  • 03 81 65 74 05 : au niveau académique, le pôle établissements et vie scolaire du rectorat de Besançon

Mise à jour : janvier 2023