Un socle numérique dans les écoles élémentaires

Suite à l’appel à projets pour un socle numérique dans les écoles élémentaires lancé en janvier dernier, 493 écoles ont été retenues dans la région académique Bourgogne-Franche-Comté.

 

Le Plan de relance présenté par le Gouvernement qui vise à faire face aux défis économiques et sociaux causés par l’épidémie de la Covid-19, comporte un important volet dédié à la transformation numérique de l’enseignement, notamment pour contribuer à généraliser le numérique éducatif et ainsi assurer la continuité pédagogique et administrative.

L’appel à projets pour un socle numérique dans les écoles élémentaires lancé le 14 janvier dernier vise à réduire les inégalités scolaires et à lutter contre la fracture numérique. Son ambition est d’appuyer la transformation numérique des écoles en favorisant la constitution de projets fondés sur trois volets essentiels :
- l’équipement des écoles d’un socle numérique de base en termes de matériels et de réseaux informatiques,
- les services et ressources numériques,
- l’accompagnement à la prise en main des matériels, des services et des ressources numériques.

L’aide de l’État est comprise entre 50 % et 70 % selon la nature de la dépense et le montant engagé par la collectivité.

Dans ce but, l’État a décidé d’investir 105 millions d’euros à compter de 2021 dans le cadre du Plan de relance pour soutenir les projets pédagogiques de transformation numérique dans l’ensemble des écoles. C’est de loin le plus grand effort réalisé par l’État en direction du déploiement du numérique pour l’éducation dans le premier degré et les écoles élémentaires.

Cet appel à projets a connu un très grand succès auprès des collectivités avec 684 dossiers reçus. Ce résultat démontre le très fort intérêt suscité par cette mesure qui répond à un besoin des collectivités et sera visible dès la prochaine rentrée scolaire, ainsi que l’efficacité des procédures en ligne mises en place pour faciliter leur démarche.

Une première vague de 391 dossiers ont été instruits et retenus, pour un montant total de subvention de l’État dans la région académique de près de 3 442 631 millions d’euros sur un total d’investissements prévus par les collectivités de plus de 5 585 648 millions d’euros.
Une seconde vague de sélection interviendra prochainement.

Liste des dossiers retenus au niveau national