Personnels enseignants | Mouvement intra-académique

Mouvement intra-académique des personnels enseignants du second degré | 2022

Lignes directrices de gestion (LDG)

La loi de transformation de la fonction publique n° 2019-628 du 6 août 2019 a introduit dans la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires de l’État, des dispositions prévoyant l’élaboration de lignes directrices de gestion. Ces LDG fixent notamment les orientations générales de la politique de mobilité. Les LDG académiques s’inscrivent dans le cadre des LDG ministérielles et définissent les procédures de gestion des demandes individuelles de mobilité au sein de l’académie.

La phase intra-académique du mouvement des enseignants du second degré, des personnels d’éducation et des psychologues de l’Éducation nationale, est organisée selon les règles et modalités décrites dans l’annexe 3 des LDG académiques et constitue la deuxième phase du mouvement national à gestion déconcentrée pour les personnels enseignants du 2nd degré, les personnels d’éducation et les psychologues de l’Éducation nationale.

Cette phase intra-académique doit permettre la couverture la plus complète possible des besoins d’enseignement dans l’ensemble des établissements de l’académie par des personnels titulaires.

Qu’est ce que le mouvement intra-académique ? Comment y participer ?

Le mouvement intra-académique, qui fait suite au mouvement inter-académique, a pour objet de couvrir le mieux possible les besoins d’enseignement de l’académie. Les personnels mutés à l’occasion de ce mouvement sont affectés prioritairement sur un poste fixe en établissement, mais peuvent également être affectés sur une zone de remplacement. Le mouvement intra-académique permet également de satisfaire les souhaits de mobilité des personnels. En effet, les fonctionnaires bénéficient d’un droit à la mobilité. Mais celui-ci ne doit pas être confondu avec un droit absolu et immédiat à la mutation de leur choix.

Obligation de participer

Certains personnels ont l’obligation de participer au mouvement intra-académique :

  • titulaires ou stagiaires (devant être titularisés à la rentrée scolaire), affectés dans l’académie à la suite de la phase inter-académique du mouvement, à l’exception des agents qui ont été retenus pour les postes spécifiques dont le traitement est de compétence ministérielle,
  • personnels faisant l’objet d’une mesure de carte scolaire pour l’année en cours,
  • stagiaires précédemment titulaires d’un corps de personnels enseignants, d’éducation et d’orientation ne pouvant être maintenus dans leur poste,
  • personnels ayant achevé un stage de reconversion disciplinaire (en possession de l’arrêté ministériel notifiant le changement de discipline),
  • personnels de l’académie non affectés à titre définitif,
  • personnels titulaires de l’académie de Besançon, placés, par le Recteur, en position de détachement pour exercer les fonctions d’ATER dans l’enseignement supérieur et dont le contrat arrive à échéance à la fin de la présente année universitaire,
  • fonctionnaires de catégorie A accueillis en détachement dans un corps de personnels enseignants, d’éducation et d’orientation de l’académie de Besançon, dès lors qu'ils ont obtenu leur intégration définitive dans ce corps, par décision ministérielle.

Ces personnels recevront obligatoirement une affectation à la rentrée 2022. Cette affectation pourra être différente des vœux exprimés s’ils sont traités par la procédure d’extension de vœux.

Pour les autres catégories de personnels, la participation au mouvement est facultative.

Particularité concernant le personnel en disponibilité

  • Les personnels sollicitant une réintégration après disponibilité, devront joindre un courrier de demande de réintégration dans lequel ils préciseront le type de demande qu’ils souhaitent formuler :
    • soit une demande de réintégration conditionnelle. Dans ce cas, seuls les vœux formulés seront examinés. En cas de non satisfaction au mouvement, ils devront, sans délai, renouveler leur demande de disponibilité pour l’année scolaire 2022-2023
    • soit une demande de réintégration non conditionnelle. En ce cas de non satisfaction dans les vœux formulés, la procédure d’extension de vœux (cf. ci-après) sera appliquée et les agents obtiendront une affectation dans un établissement ou une zone de remplacement.

Les personnels ayant épuisé leurs droits à disponibilité émettent obligatoirement une demande de réintégration non conditionnelle.

  • Les personnels, en position de disponibilité ou de congé de non activité pour études durant l’année scolaire 2021-2022, qui verront leur demande de réintégration, conditionnelle ou non, satisfaite dans le cadre du présent mouvement après publication des résultats, ne pourront obtenir une nouvelle période de disponibilité à la rentrée 2021, excepté dans les cas suivants :
    • demande relevant d’une disponibilité de droit,
    • demande relevant d’une situation nouvelle liée à un motif non prévisible.
L’attention des personnels est attirée sur les dispositions du décret n°2019-234 du 27 mars 2019 qui modifie certaines conditions de la disponibilité dans la fonction publique, en introduisant notamment une obligation de réintégration au terme de cinq années de disponibilité pour convenances personnelles : en effet, pour bénéficier d’une nouvelle période de disponibilité, ces personnels devront avoir exercé au moins dix-huit mois de services effectifs et continus dans la fonction publique.
  • Les personnels ont la possibilité de faire connaître leurs vœux de mobilité, en enregistrant leur demande sur IProf, rubrique "Les services SIAM" (widget I-Prof dans "mes ressources métiers") du 11 mars à 12 h au 28 mars 2022 à 12 h. Le respect de ce calendrier est impératif (les personnels entrants dans l’académie doivent se connecter sur le portail IProf de leur académie d’origine).
  • Les personnels peuvent saisir un maximum de 20 vœux plus ou moins larges (vœux portant sur un établissement, une commune, un groupement de communes, un département, une zone de remplacement…).
  • Ces vœux peuvent porter sur un poste déclaré vacant mais aussi sur tout poste ; en effet, chaque poste est susceptible de devenir vacant à l’occasion du mouvement.

Particularité concernant le corps des psychologues de l’éducation nationale

Les personnels appartenant au corps des PsyEn ne peuvent participer qu’au seul mouvement intra académique (y compris sur poste SPEA) organisé dans leur spécialité (EDA ou EDO). Les PsyEn relevant de la spécialité EDA sont affectés à titre définitif sur un poste implanté en circonscription du 1er degré de l’académie et rattachés dans une école appartenant à celle-ci.

  • Précisions pour les PsyEn de la spécialité EDA
    • Les candidats émettent des vœux de type "IEN". Ils peuvent également formuler un vœu large au niveau du département. Ce vœu porte alors sur toutes les circonscriptions du département.
    • Les PsyEn EDA reçoivent également un rattachement administratif définitif dans une école de la circonscription.

Le classement des demandes

Le statut général de la fonction publique prévoit que "dans toute la mesure compatible avec le bon fonctionnement du service, les affectations prononcées doivent tenir compte des demandes formulées par les intéressés et de leur situation de famille."
Le barème constitue l’outil qui facilite le classement des demandes. Il prend en compte la situation professionnelle des participants au mouvement, mais également leur situation familiale et personnelle. Il traduit en premier lieu les priorités légales de mutation définies dans l’article 60 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 modifiée : rapprochement de conjoints, situation de handicap, exercice dans certains quartiers difficiles. De plus, afin de répondre aux besoins propres à l’organisation de la gestion des corps enseignants, le décret n°2018-303 du 25 avril 2018 ajoute dans les statuts particuliers des critères de priorité de mutation de même niveau que ceux prévus dans la loi précitée.
Le barème peut traduire également la politique académique en matière d’affectation, définie par le recteur en fonction des spécificités de l’académie. Il permet de classer équitablement, dans chaque discipline, un grand nombre de demandes de mutation. La portée de ce barème n’est qu’indicative, puisque des raisons liées à l’intérêt du service ou à la prise en considération des priorités reconnues par la loi, peuvent amener le recteur à prononcer des affectations en dehors de son application.

Les priorités légales

Le rapprochement de conjoints

Des dispositions, tendant à permettre une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie familiale, sont destinées à rapprocher les conjoints séparés pour des raisons professionnelles. Afin d’apprécier le caractère réel et sérieux de la situation de séparation, l’académie a défini une distance kilométrique minimale de 30 kilomètres, comprise entre la résidence professionnelle de l’enseignant et celle de son conjoint, en deçà de laquelle cette situation n’ouvre pas droit au bénéfice de la priorité légale de mutation. Le rapprochement peut également être sollicitée sur la résidence privée du conjoint, à condition que la résidence professionnelle du fonctionnaire soit distante d’au moins 30 km de la résidence privée de son conjoint.
Ce seuil kilométrique ne s’applique ni aux TZR ni aux personnels ayant l’obligation de participer à la phase intra-académique du mouvement

Le handicap

L’objectif de cette priorité est d’améliorer les conditions de vie de l’agent handicapé. Elle est aussi destinée à faciliter l’organisation de la vie familiale d’un agent dans l’hypothèse où celui-ci a un conjoint handicapé ou un enfant reconnu handicapé ou malade. Les personnels handicapés doivent posséder la qualité de bénéficiaire de l’obligation d’emploi. Pour bénéficier d’une priorité de mutation, ils doivent déposer un dossier médical détaillé auprès du médecin conseiller technique du recteur, au plus tard le 28 mars 2022.

Les affectations en établissement relevant de l’éducation prioritaire

  • les établissements classés REP+,
  • les établissements classés REP,
  • les établissements relevant de la politique de la ville et mentionnés dans l’arrêté ministériel du 16 janvier 2001.

L’objectif est de contribuer au renforcement de la stabilité des équipes pédagogiques. Désormais, seuls les établissements relevant de ces classements sont valorisés dans le cadre du mouvement national à gestion déconcentrée. L’objectif est de contribuer au renforcement de la stabilité des équipes pédagogiques. Afin de corriger l’impact des inégalités sociales et économiques sur la réussite scolaire, l’académie porte une attention particulière à l’affectation des personnels enseignants et d’éducation dans les établissements les plus difficiles de l’éducation prioritaire (REP+).

  • Les personnels néo-titulaires ont la possibilité d’indiquer dans le serveur SIAM, s’ils sont volontaires pour être affectés dans un établissement REP+.
  • Les autres personnels titulaires ne peuvent pas exclure les établissements REP+ des vœux larges formulés et, pour ceux devant recevoir une nouvelle affectation à la rentrée, d’une éventuelle application de la procédure d’extension de vœux.

Compte tenu des enjeux pédagogiques particuliers auxquels ces établissements sont confrontés, des contextes de travail difficiles qu’ils peuvent représenter, l’académie favorise l’affectation des personnels volontaires pour s’y engager dans la durée, et en capacité d’y exercer en prenant en compte la diversité des élèves et de s’inscrire activement dans la réflexion pédagogique des équipes de ces établissements.

  • Les personnels qui formulent des vœux en REP+ (précis ou larges) constituent un dossier de motivation.
  • Une commission composée des corps d’inspection territoriale et de chefs d’établissement rendra un avis sur l’octroi ou non d’une bonification d’affectation en REP+.

Extrait des Lignes directrice de gestion académiques | Annexe 3 du  4 février 2022 relatives au mouvement national à gestion déconcentrée 2022, phase intra-académique concernant l’affectation dans les établissements les plus difficile de l’éducation prioritaire (REP+).

Par ailleurs, une valorisation liée à la durée d’affectation dans un établissement classé REP+, REP ou relevant de la politique de la ville, peut être attribuée par le recteur à l’issue d’une durée d’affectation d’au moins cinq ans dans un même établissement.
Seuls les établissements relevant de ces classements sont désormais pris en compte dans le cadre des opérations de mobilité.

Une politique académique de gestion qualitative des postes et des affectations

Les postes spécifiques académiques

L’affectation sur ces postes suppose une bonne adéquation entre les exigences de ceux-ci et les aptitudes des candidats. Le recteur prononce les affectations sur ce type de poste après un examen approfondi des demandes et une sélection des candidats, qui font l’objet d’une audition. En d’autres termes, ces affectations sont réalisées sans condition de barème. Les personnels intéressés doivent à la fois adresser un dossier de candidature au rectorat (DPE) avant le 28 mars 2022 par courriel et saisir leur demande dans SIAM, en classant en premier vœu le poste précis souhaité.

Stabilisation des TZR sur poste fixe en établissement

L’objectif de cette politique est de permettre aux agents ayant acquis une certaine ancienneté sur une zone de remplacement d’obtenir plus facilement une affectation sur poste fixe en établissement. Ainsi, des bonifications applicables sur tout type de vœu sont octroyées aux TZR ayant au moins quatre ans d’ancienneté sur une même zone de remplacement.

Professeurs agrégés

Les professeurs agrégés ont vocation à assurer prioritairement leurs fonctions dans les classes préparatoires aux grandes écoles et dans les classes des lycées. Ils bénéficient de bonifications spécifiques sur les vœux de type "lycée".

Autres situations prises en compte

Personnels concernés par une mesure de carte scolaire

Ces agents ont perdu leur poste en raison de l’évolution des besoins d’enseignement dans leur établissement ou sur leur zone de remplacement. Ils bénéficient d’une priorité pour retrouver leur affectation ou un poste aussi proche que possible de cette affectation. Le personnel ayant achevé un processus de reconversion, dont le changement de discipline a été validé par arrêté, peuvent bénéficier d’une bonification prioritaire équivalente à celle des personnels concernés par une mesure de carte scolaire.

Autorité parentale conjointe

Ce dispositif vise à faciliter le regroupement de la cellule familiale autour de l’enfant :

  • l’alternance de résidence d’un enfant, au domicile de chacun de ses parents, en cas de garde alternée
  • l’exercice des droits de visite et d’hébergement de l’un des deux parents.

Une distance kilométrique minimale, de 30 kilomètres, comprise entre la commune de résidence privée de l’autre parent et la commune de résidence administrative ou privée de l’enseignant, en deçà de laquelle la situation n’ouvre pas droit au bénéfice de la prise en compte de la situation. Ce seuil ne s’applique pas aux TZR ni aux personnels ayant l’obligation de participer au mouvement.

Stagiaires et personnels en réintégration

Les stagiaires et les personnels en réintégration (après disponibilité, ou congé de longue durée assorti d’une libération du support…) bénéficient également de bonifications particulières.

Efforts de mobilité disciplinaire

Cette prise en compte vise à reconnaître les efforts particuliers réalisés par les personnels qui, afin de répondre aux besoins de fonctionnement du système éducatif, ont enseigné dans une discipline autre que leur spécialité.

  • Ancienneté : celle-ci se décompose en ancienneté de service (échelon acquis au 31 août de l’année n-1) et l’ancienneté dans le poste actuel (appréciée au 31 août de l’année n).
  • Caractère répété de la demande (vœu préférentiel) : cette disposition a été mise en œuvre à compter du mouvement intra-académique 2020. En conséquence le début du décompte des années prises en considération ne peut être inférieur à 2019. Elle n’est pas cumulable avec les bonifications liées à la situation familiale. Pour bénéficier de ce dispositif, les personnels doivent exprimer chaque année de manière consécutive en premier rang le même vœu de type groupement de commune (GEO).

Affectation sur postes spécifiques académiques (SPEA)

L’affectation sur ces postes suppose une bonne adéquation entre les exigences de ceux-ci et les aptitudes des candidats. Le recteur prononce les affectations sur ce type de postes après un examen approfondi des demandes et une sélection des candidats, qui font l’objet d’une audition.

Modalités de candidature

Les personnels intéressés par un poste spécifique doivent à la fois adresser un dossier de candidature (CV et lettre de motivation) au rectorat (DPE) avant le 28 mars 2022 par courriel et saisir leur demande dans SIAM (accessible par i-Prof) en classant en premier vœu le poste précis souhaité, avec le code correspondant.

Les candidats sont invités à prendre un contact préalable avec le chef de l’établissement d’affectation.
Seuls les postes publiés vacants seront pourvus à titre définitif lors de la phase intra-académique du mouvement.

Cette liste sera également consultable sur SIAM (accessible par i-Prof) rubriques "mouvement intra-académique" puis "cartes académiques des postes spécifiques"

Confirmations de demande de mutation

À l'issue de la période de saisie des demandes, une confirmation de demande de mutation est mise à la disposition du candidat. Il appartient à ce dernier de la télécharger à partir de la plate-forme IProf/SIAM.
Ce formulaire, dûment signé et comportant obligatoirement les pièces justificatives nécessaires à l'attribution ou à la validation des bonifications, doit être remis, par le candidat, au chef d'établissement ou de service (ou au DASEN du département d’exercice pour les PsyEN EDA) qui vérifie la présence des pièces justificatives et complète, s'il y a lieu la rubrique relative à l'éducation prioritaire.

Procédure de retour au rectorat

Le chef d'établissement transmet l'ensemble du dossier par mail au rectorat, en respectant impérativement les consignes et le délai fixés dans le calendrier, au bureau DPE B4 pour l'ensemble des corps et disciplines.

À respecter pour l'envoi par mail :

  • prévoir un seul fichier joint par agent (une pièce jointe dans laquelle figurent la confirmation et les pièces justificatives d'un seul candidat).
  • nommer ce fichier avec le nom et la discipline de l'agent (exemple : DUPONT LETTRES)

Important :

  • Pour être prise en compte, une demande de mutation saisie sur SIAM doit impérativement faire l'objet d'une confirmation signée par son auteur et transmise aux services académiques.
  • Dans le cas où l'agent ne souhaite pas donner suite à sa demande, un mail d'annulation et/ou la confirmation barrée et comportant "demande annulée" doit être transmis au rectorat.

Publication des barèmes sur IProf-SIAM

Les barèmes sont publiés du vendredi 13 au vendredi 27 mai 2022 inclus sur IProf-SIAM.

Les demandes de rectification doivent être effectuées, durant la même période, dans l’application Colibris
La réponse sera transmise par le même biais.

Résultats du mouvement intra-académique

Les résultats du mouvement intra-académique sont publiés depuis le 17 juin 2022.

Les candidats peuvent prendre connaissance du résultat de leur demande :

  • dans IProf-SIAM,
  • par Sms (pour les personnels ayant indiqué leur numéro de téléphone portable lors de la demande),
  • dans la messagerie IProf (informations complémentaires).

Barres d'entrée

Recours

Les personnels souhaitant effectuer un recours sont priés de bien vouloir se connecter en ligne jusqu’au 27 juin 2022 inclus.

Dépôt des recours et/ou demandes de révision provisoire sur Colibris jusqu'au 27 juin 2022

Mise à jour : juin 2022