"Savoir rouler à vélo" (SRAV) en Haute-Saône

Bannière SRAV

Le 24 septembre dernier, l’inspectrice d’académie présentait le dispositif SRAV au stade René Hologne, en lien avec le travail mis en place par les éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives.

Savoir rouler à vélo

Savoir rouler à vélo (SRAV) est un dispositif interministériel qui fait partie du parcours obligatoire de l’élève. Destiné aux enfants de 6 à 11 ans, il vise à généraliser l’apprentissage du vélo et la formation nécessaire à une réelle autonomie sur la voie publique avant l’entrée au collège. D’ici 2024, chaque élève entrant en 6e devra valider l’attestation SRAV. Il s'agit d'une formation de 10 heures, dispensée dans le temps scolaire, périscolaire ou extrascolaire,en trois étapes :

  • savoir pédaler,
  • savoir circuler,
  • savoir rouler à vélo.

Savoir rouler à vélo | Ministère des Sports

Plan vélo et mobilités actives

Le dispositif SRAV s’inscrit dans le cadre du "Plan vélo et mobilités actives", dont l’objectif est de multiplier par trois l’usage du vélo en France et d’atteindre les 9 % de déplacements à l’horizon des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. À plus long terme, ce programme répond à des enjeux sanitaires (pratique quotidienne d’une activité physique) mais aussi écologiques et économiques (rapidité, absence de carburant, réduction du bruit, stationnement réduit).

Plan vélo et mobilités actives | Ministère de la transition écologique et solidaire

Une mise en œuvre concrète à Vesoul

Copyright jean-François Fernandez
Copyright jean-François Fernandez

Depuis mai 2021, le dispositif est piloté en Haute-Saône par le comité SRAV 70 présidé par Liliane Ménissier, inspectrice d’académie, directrice des services départementaux de l’Éducation nationale de la Haute-Saône (IA-DASEN). Il réunit les représentants de l’État, des collectivités, des associations sportives ainsi que de la prévention routière. En Haute-Saône, un objectif de 665 attestations est poursuivi pour le 4e trimestre 2022, sur un effectif de 2 816 élèves. Actuellement, en raison des conditions sanitaires, seulement 37 attestations ont été délivrées sur 48 enfants formés.

Lilianne Menissier, IA-DASEN de la Haute-Saône, a présenté le dispositif et a rappelé les moyens financiers mis en place pour le déploiement du SRAV au niveau départemental :

  • des dispositifs de droits communs (gérés par Jeunesse et Sport et l’agence nationale du sport) mobilisés par la préfecture et la DSDEN
  • une enveloppe de 41 400 euros débloquée en 2021 pour soutenir les actions des comités départementaux et clubs (cyclisme, cyclotourisme, triathlon) et de l’USEP, dans l’achat de matériels pédagogiques, d’interventions dans les écoles et de formations d’animateurs SRAV.

À Vesoul, sept éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives (ETAPS) de la ville interviennent tous les matins afin que chaque vésulien de CM2 ait accès à la formation durant l’année scolaire. Ceux-ci gèrent le transport (en mini bus, de l’école au stade Réné Hologne), le prêt de matériel, l’encadrement et la formation de douze enfants (par demi-groupe classe). Une séance pratique avec les élèves de la classe de CM2 de l’école Picasso a fait suite à cette présentation.

Contacts

Sébastien Daval, coordonnateur départemental du dispositif pour Jeunesse et sport
Pascaline Martin-Mariot, conseillère pédagogique départementale en EPS