R

Accueil > DSDEN > Actualités > La journée nationale du sport scolaire dans le Doubs

Rubrique Actualités

vendredi 4 octobre 2019

La journée nationale du sport scolaire dans le Doubs

Cette journée a, une nouvelle fois, mobilisé les établissements scolaires du département. Le 25 septembre dernier, près de 2 000 élèves du Doubs ont participé aux activités proposées par l’UNSS. L’inspecteur d’académie, Patrice Durand, s’est rendu sur le terrain pour les encourager.

Une journée festive, de rencontre et de découverte

La journée nationale du sport scolaire dans le Doubs La journée nationale du sport scolaire (JNSS) est devenue un rendez-vous incontournable à chaque rentrée scolaire. Tous les élèves, écoliers, collégiens, lycéens sont vivement incités à s’y inscrire, nul besoin d’être affilié à l’association sportive de l’établissement.

"C’est une journée bien ancrée dans les agendas des classes et des professeurs. Les professeurs tiennent à cette journée qui nous fédère, nous permet de nous rencontrer et d’échanger, nous et nos élèves. C’est une des rencontres les plus importantes de l’année scolaire », souligne Cédric Clerc, professeur d’EPS au lycée Victor Hugo et coordonnateur de la rencontre des lycées de Besançon et de Baume-les-Dames dans la forêt de Chailluz.

Le ressenti est tout aussi positif côté élève. Ainsi pour Mohamed, lycéen en classe de première au lycée Pergaud à Besançon qui participe très volontiers à cette journée : il peut partager avec ses pairs les valeurs du sport, pratiquer des activités sportives nouvelles, passer ensemble un bon moment festif. Il est aujourd’hui licencié en équitation, un sport qu’il a justement découvert à l’occasion d’une des journées nationales du sport scolaire.

Demandez le programme !

La journée nationale du sport scolaire dans le Doubs Les rencontres ont eu lieu par district UNSS. Plus de 70 associations sportives scolaires étaient mobilisées. L’objectif était de permettre au plus grand nombre d’élèves de s’essayer à plusieurs disciplines sportives. Dans chaque district, plusieurs activités et ateliers étaient proposés, certains dans les établissements, le plus souvent en regroupement à l’extérieur.

Districts de Besançon : activités multiples au stade Michel Vautrot de la Malcombe pour les collégiens du district de Besançon Nord et en binôme dans les établissements pour les collégiens du district de Besançon Sud ; multi-activités en forêt de Chailluz pour les lycéens de Besançon et de Baume-les-Dames (marche, trail ou VTT et ateliers biathlon, beach-VB, yoga, tir à l’Arc, disc’O golf, stand handi sensibilisation à la déficience visuelle…) avant la distribution d’un "goûter bio et zéro déchets".

Districts de Baume : pétanque découverte et bike&run

District de Maîche et Morteau : activités diverses au Russey dont le bike&run

District Valdahon / Pierrefontaine-les-Varans : jeux inter-associations sportives de benjamins et de minimes et Bike& Run à Pierrefontaine-les-Varans

Districts de Pontarlier/Morteau : "aquath’lo" à Saint-Point, pour les lycéens ; championnat départemental de Bike&Run à Labergement Sainte-Marie pour les collégiens.

Édition 2019 centrée sur l’interculturalité

La journée nationale du sport scolaire vise à valoriser les activités des associations et des fédérations sportives scolaires auprès des équipes éducatives, des parents d’élèves, du milieu sportif local, des collectivités territoriales et bien sûr auprès des élèves pour leur donner envie de faire du sport.

La journée nationale du sport scolaire dans le Doubs Cette journée nationale est l’occasion de promouvoir les valeurs citoyennes portées par le sport et l’olympisme et qui contribuent à la formation des élèves et à leur réussite : goût de l’effort et de la performance, respect mutuel et des règles, responsabilité, engagement, cohésion du groupe… Cette mobilisation pour le sport et pour ses valeurs permet aussi une autre approche de la santé.

L’année 2020 sera marquée par l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques à Tokyo et des Jeux olympiques de la jeunesse à Lausanne puis en 2024 s’ouvriront les Jeux olympiques et paralympiques à Paris. Dans ce contexte, la Journée nationale du sport scolaire, en tant que premier temps fort de l’année scolaire, mettait en valeur le thème de l’interculturalité.

"Parce qu’elle favorise l’universalité, le faire-ensemble, le partage de valeurs et de règles communes, et l’inclusion, la pratique sportive et l’engagement constituent une excellente occasion pour faire vivre l’interculturalité et valoriser la diversité culturelle. Le sport scolaire doit en effet contribuer à atteindre cet objectif porteur d’une vision partagée pour la réussite de toutes et tous les élèves, qui est au cœur de la mission du service public." En savoir plus - MENJ.

Le sport scolaire, c’est aussi toute l’année

L’UNSS dans le Doubs, c’est :
- plus de 13 000 élèves licenciés collégiens et lycéens
- 94 associations sportives de collège et de lycée
- plus de 1 300 jeunes officiels collégiens et lycéens. Ils remplissent les fonctions d’arbitre, de coatch, de dirigeant, d’organisateur ou de reporter
- des rencontres tous les mercredis et des journées phares telles que le cross départemental, la journée blanche, la journée du sport scolaire ainsi que les championnats départementaux, académiques et nationaux.

Sans compter l’investissement de tous les professeurs et autres animateurs et coordonnateurs des rencontres.
L’UNSS dans l’académie

Contact

Jérôme Broussier, directeur départemental et conseiller technique de l’IA-DASEN
Courriel

 
lundi 30 septembre 2019

Réunion des cadres de l’éducation nationale du Doubs

L’inspecteur d’académie du Doubs, Patrice Durand, a réuni, le 26 septembre au lycée Louis Pergaud de Besançon, l’ensemble des personnels d’encadrement chargés sous son autorité de mettre en œuvre sur le terrain la politique départementale.

Vérité, laïcité, égalité des chances : trois principes clé de la politique départementale

Réunion des cadres de l'éducation nationale du Doubs Corps d’inspection du premier et du second degré, personnels de direction du secondaire (principaux des collèges, proviseurs des lycées et leurs adjoints), conseillers techniques, responsables des services de l’administration et leurs collaborateurs, tous, certains nouvellement arrivés dans le département, étaient conviés à cette réunion de rentrée. L’occasion de faire le point sur la rentrée scolaire dans les écoles et les collèges.

En préambule, l’inspecteur d’académie a "souhaité débuter son propos par remercier chacun pour l’engagement, le sens du service public et le professionnalisme dont il a fait preuve, notamment en fin d’année scolaire". Il s’est attaché par ailleurs à rappeler le sens et la finalité de l’action et de la politique éducatives qu’il entend mener avec tous ses collaborateurs dans l’esprit de la loi pour l’École de la confiance promulguée au Journal officiel le 28 juillet 2019. "Nos missions respectives doivent reposer sur trois principes : un principe de vérité dû à tous les acteurs du système éducatif, un principe de laïcité et un principe d’égalité des chances".

"Pour cette année scolaire, le mot-clé est réussir"

Réunion des cadres de l'éducation nationale du Doubs De nombreux indicateurs permettent à l’inspecteur d’académie d’apprécier le bilan de l’action menée et d’ajuster le pilotage départemental. Les résultats aux évaluations et aux examens, l’essentiel de l’orientation et de l’affectation des élèves, les données sur l’assiduité des élèves, sur certaines situations de climat scolaire sont des dossiers toujours scrutés à la loupe chaque année, tant ils constituent des repères précieux sur les résultats scolaires des élèves, les procédures et dispositifs mis en place et le niveau du système éducatif dans le département.

L’inspecteur d’académie a sollicité chacun dans la mise en application des chantiers et plans d’actions qu’il entend engager durant l’année scolaire dans le respect des dispositions ministérielles afin de "relever ensemble les défis sociaux et sociétaux et ainsi construire la société de demain, la République de demain, pour que chaque élève, devenu citoyen, y trouve sa place." La scolarisation pré-élémentaire, l’école inclusive, l’éducation au développement durable, les dispositifs de réussite, la lutte contre les violences et le décrochage scolaire, l’ouverture des établissements à l’international y participent. Pour amener tous les élèves à la réussite.

Les éléments de la politique départementale - diaporama

 
vendredi 27 septembre 2019

Le micro-lycée pour réussir

La nouvelle promotion du micro-lycée de Pergaud a fait sa rentrée. L’inspecteur d’académie a, lundi 16 septembre, rencontré les lycéens et leurs professeurs.

Seize jeunes, sept filles et neuf garçons, ont intégré le micro-lycée hébergé au sein du lycée Pergaud à Besançon. Ils ont entre dix-sept et 22 ans et n’ont ni diplôme ni qualification. Pour des raisons diverses, scolaires, familiales, sociales, économiques, ou suite à des problèmes de santé, ils ont décroché ! Depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, ils sont en rupture avec la scolarité classique.

Pour autant, ils ont tous fait le choix, un choix pas toujours facile, le choix courageux de revenir sur les bancs de l’école avec un même objectif : passer le bac et le réussir !

"Je ne pouvais plus aller en classe, je souffrais de phobie scolaire. J’ai encore des angoisses, mais j’ai pu passer en classe terminale et j’espère tenir", nous confie Sophie qui s’est volontiers pliée à l’exercice de l’interview. "Le micro-lycée, c’est une sacrée grande chance pour certains jeunes", ajoute-t-elle. C’est en effet l’alternative que les parents ont fini par trouver pour la re-scolariser.

Le micro-lycée, une seconde chance

La réussite du dispositif n’est plus à démontrer. Depuis son ouverture en septembre 2014, 106 jeunes sont passés par le micro-lycée de Pergaud, 89 ont obtenu le fameux sésame.

Le micro-lycée pour réussir Les lycéens du lycée Louis Pergaud ont réussi à continuer en grande majorité leurs études en BTS à Besançon-Dijon ou Lyon, en école de commerce, en classe préparatoire à Besançon, Mulhouse ou Strasbourg pour quelques élèves, à l’Université AES-droit-musicologie-langues et sciences humaines ou aux beaux-arts. D’autres élèves ont pris le chemin du monde du travail, mais ils sont peu nombreux et en général les élèves ont toujours travaillé dans des emplois corrects de technico-commercial.

Le micro-lycée, c’est un lycée dans le lycée. Il en existe deux dans l’académie, au lycée Louis Pergaud à Besançon et au lycée Armand Peugeot à Valentigney ouvert en novembre 2013 dans le Doubs. Ces structures pédagogiques différentes permettent à des jeunes de remettre le pied à l’étrier. L’enseignement y est dispensé en petits groupes selon un emploi du temps et un rythme adaptés aux besoins de chacun. Du sur-mesure avec soutien et accompagnement personnalisé.

Le dispositif est d’une grande exigence : volontariat, motivation, détermination, persévérance pour les lycéens, écoute, bienveillance, souplesse, adaptation des pratiques, travail d’équipe pour l’équipe pédagogique et éducative.

Le micro-lycée, c’est bien plus que l’obtention d’un diplôme, c’est l’estime de soi retrouvée, c’est du sens donné ou redonné à un projet personnel.

Contact

25
Lycée polyvalent
Louis Pergaud - Besançon
Informations complètes

Christine Chatot-Pieralli, coordonatrice du dispositif
Courriel

Ludovic Degrandcourt, proviseur-adjoint en charge de la structure
Courriel

 
mercredi 25 septembre 2019

L’inspecteur d’académie rencontre les lycéens de Jules Haag

Le 5 septembre dernier, l’inspecteur d’académie est allé à la rencontre des élèves de deux classes de première du lycée polyvalent Jules Haag et lycée des métiers de la microtechnique et de l’automatique que dirige Guy Flauder.

L'inspecteur d'académie rencontre les lycéens de Jules Haag l’IA-DASEN avait souhaité échanger avec eux sur leur ressenti dans les choix d’orientation qu’ils ont eu à faire. La réforme du lycée est engagée depuis la rentrée. Des nouveautés en classe de seconde : nouveau tronc commun, nouveaux enseignements optionnels. Des nouveautés également en en classe de première où les filières générales L, ES et S disparaissent et sont remplacées par des enseignements communs à tous les élèves, des enseignements de spécialité à choisir parmi un panel de matières et des enseignements optionnels pour les élèves qui le souhaitent.

Carte des enseignements de spécialité de l’académie

 
mardi 24 septembre 2019

Rentrée scolaire en musique

Le partenariat qui lie depuis plusieurs années la DSDEN du Doubs et la direction du festival international de musique de Besançon Franche-Comté a permis cette année encore à des écoles de faire une rentrée en musique.

Deux temps forts offerts à plus de 570 écoliers qui ont ainsi pu vivre des moments privilégiés de découverte de la musique classique.

À l’école du spectateur

Le 6 septembre dernier débutait la 72e édition du festival, au pied de la Citadelle de Besançon, sur l’esplanade des Prés-de-Vaux avec "Roméo et Juliette" en concert d’ouverture.

À cette occasion, cinq classes de CE2, CM1 et CM2 des écoles Dürer, Jules Ferry, La Bruyère, ont pu assister à la répétition générale de l’orchestre Victor Hugo Franche-Comté et découvrir la tragédie de William Shakespeare à travers trois compositions, celles de Piotr Ilitch Tchaïkovski (ouverture-fantaisie), Nino Rota (extraits de la musique du film de Franco Zeffirelli) et Serge Prokofiev (extraits des suites 1et 2).

En amont de la répétition, deux classes, l’une de l’école Dûrer et l’autre de l’école La Bruyère ont pu bénéficier d’un temps de médiation autour de l’œuvre et de l’orchestre.

"Casse-Noisette" en conte musical illustré

Rentrée scolaire en musique Le 12 septembre, toujours dans le cadre du festival, 21 classes étaient invitées au concert donné à l’auditorium de la Cité des Arts à Besançon : "Casse-Noisette" du musicien compositeur russe, Piotr Ilitch Tchaïkovski.

"C’est le soir de Noël. Clara et Frantz reçoivent un curieux jouet en guise de cadeau : un casse-noisette, que leur parrain énigmatique et inquiétant leur a confectionné. Le jouet se révèle vite magique… ". Ce conte musical fait la part belle au quintette à vent et à la harpe de l’ensemble Agora. Les illustrations d’Anaïs Vaugelade défilent en temps réel sur grand écran au rythme de la musique et d’un récit captivant porté par Anne Girouard.

Répartis sur deux séances, plus de 450 élèves ont vécu in situ l’émotion d’un vrai spectacle porté par des artistes professionnels. À l’issue du spectacle qui en a ravi plus d’un, petits et grands, plusieurs classes ont pu les rencontrer.

Dans le cadre du parcours d’éducation artistique et culturelle

Les élèves, certains pour la première fois, ont découvert une formation musicale, des œuvres du répertoire, un espace culturel, rencontré des artistes, chef d’orchestre, musicien, conteur, illustrateur. Ces deux expériences de rentrée vont enrichir le parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) de chaque élève. De l’école au lycée, le PEAC garde la trace des connaissances acquises, des rencontres, des pratiques artistiques et culturelles vécues dans le cadre de leur scolarité.

Contact

Jean-Paul Jorrot, conseiller pédagogique départemental arts visuels sur les bassins d’éducation Besançon et Pontarlier
Tél. 03 81 65 48 50
Courriel

 
vendredi 20 septembre 2019

Éducation artistique et culturelle : signature d’un nouveau CLEA pour des écoles de Morteau

Ciblé sur les arts du cirque, un CLEA a été signé vendredi 13 septembre par l’IA-DASEN du Doubs, Patrice Durand, Cédric Bôle, maire de la ville et Pierre-Olivier Rousset, pour la DRAC de Bourgogne Franche-Comté.

Fort des expériences passées, ce nouveau CLEA, le troisième, permet à quatre classes de cycle 1 de la commune de Morteau de pratiquer les arts du cirque avec des artistes professionnels. Durant un mois, à raison d’une heure par jour, les élèves des écoles maternelles du Centre, Bois-Soleil, Pergaud, Sainte Jeanne d’Arc et de l’IME vont se rendre sous le chapiteau de la compagnie haut-saônoise "L’enjoliveur" installé dans la commune. L’inspecteur d’académie est allé observer une séance.

Éducation artistique et culturelle : signature d'un nouveau CLEA pour des écoles de Morteau Les actions sont intégrées dans le volet culturel des projets des écoles maternelles et de l’IME. Elles vont contribuer à nourrir le parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) qui offre à chaque élève des enseignements artistiques, des pratiques, des rencontres avec les œuvres et les artistes. Le PEAC met en cohérence les apprentissages des élèves de l’enseignement primaire et du secondaire.

"L’éducation artistique et culturelle est pour tous les élèves une composante de leur formation générale sur l’ensemble des temps scolaire, périscolaire et extra-scolaire", souligne l’inspecteur d’académie, "elle est indispensable à la démocratisation culturelle, à l’égalité des chances, à la justice sociale".

 
vendredi 20 septembre 2019

Réunion du service infirmier départemental

Jeudi 12 septembre, à l’occasion de leur réunion de rentrée au collège Les Quatre Terres à Hérimoncourt, l’IA-DASEN, Patrice Durand, a rencontré les personnels infirmiers du réseau d’éducation de l’Aire urbaine.

L’intervention de l’IA-DASEN avait pour objet d’exposer les axes prioritaires de sa politique de santé sociale en faveur des élèves et ce qu’il attend des établissements en matière de prévention des comportements à risques et des violences.

Réunion du service infirmier départemental Maud Mazoyer, infirmière responsable départementale du service infirmier et conseillère technique auprès de l’inspecteur d’académie réunit régulièrement les personnels de santé rattachés au service : se rencontrer, échanger, apporter des connaissances sont les objectifs de chaque réunion de travail, comme tout récemment avec l’intervention du réseau allergologie de Franche-Comté du centre hospitalier régional de Besançon.

L’inspecteur d’académie a profité de ce déplacement pour visiter l’établissement, guidé par le principal du collège, Olivier Lemberet.

 
vendredi 20 septembre 2019

Service départemental de l’école inclusive : réunion de rentrée des AESH

Faire de l’école inclusive une école inclusive effective, qui scolarise tous les élèves en leur offrant un espace d’apprentissage et d’éducation adapté à leurs besoins est l’une des grandes priorités de cette rentrée.

Service départemental de l'école inclusive : réunion de rentrée des AESH Dans ce cadre, Patrice Durand, IA-DASEN du Doubs, a réuni l’ensemble des accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) du département au collège de Valdahon.

Lors de cette réunion de rentrée, il a présenté les lignes de force de la réforme, le nouveau cadre de gestion des personnels accompagnants et l’ensemble des leviers déployés pour favoriser leur accueil et renforcer leur appartenance pleine et entière à la communauté éducative.

876 élèves en situation de handicap bénéficient d’un accompagnement (674 élèves dans le premier degré et 202 dans le second degré). 577 AESH sont affectés dans le département. Tous les besoins sont couverts.

 
vendredi 20 septembre 2019

Jour de la rentrée : l’inspecteur d’académie en visite dans les établissements scolaires

Lundi 2 septembre, jour de la rentrée des élèves, l’inspecteur d’académie, Patrice Durand, s’est rendu dans plusieurs établissements scolaires. C’est aussi sa première rentrée dans le département.

Visite de l’école maternelle Cologne à Besançon

L’inspecteur d’académie, avec l’inspectrice de la circonscription, Valérie Hertz, accompagnaient le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, à l’école maternelle Cologne. Le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, le sénateur Jacques Grosperrin faisaient également partie de la délégation. L’occasion pour eux tous de découvrir la classe accueillant les enfants de moins de trois ans, d’apprécier les conditions d’accueil adaptée au tout-petit, ainsi que d’échanger avec l’équipe pédagogique mais aussi avec les parents d’élèves présents. La première scolarisation est une des priorités nationale donnée à l’école primaire pour favoriser l’égalité des chances, en particulier dans les zones dites éloignées de la culture scolaire.
La rentrée scolaire : accueil des élèves de moins de trois ans

Visite du collège Paul-Élie Dubois à L’Isle-sur-le-Doubs

L’inspecteur d’académie s’est rendu ensuite au collège Paul-Élie Dubois à L’Isle-sur-le-Doubs, où il a pu échanger avec l’équipe pédagogique et éducative ainsi qu’avec les élèves de 6e dont c’était leur jour de rentrée. Il a profité de ce déplacement pour visiter l’établissement sur les pas de son chef d’établissement, Étienne Muster.

Visite du collège Louis Bonnemaille à Pays-de-Clerval

L’inspecteur d’académie fait étape au collège Bonnemaille à Pays-de-Clerval : visite de l’établissement avec Philippe Clerc, chef d’établissement, rencontre et échanges avec les personnels mais aussi avec des élèves à la restauration scolaire.

Visite de l’école maternelle Les Coquelicots à Pays-de-Clerval

Arrivée à l’école maternelle de l’inspecteur d’académie au moment de l’accueil des élèves pour la seconde partie de la journée.

L’inspecteur d’académie a assisté à la rentrée en musique dans la classe de grande section, en présence du maire de la commune de Pays-de-Clerval et de l’inspectrice de la circonscription, Fabienne Vieille-Marchiset.

Soixante dix neuf élèves sont inscrits dans cette "belle et spacieuse école" à quatre classes et pris en charge par une équipe pédagogique et éducative qu’un emploi vie scolaire (EVS) est venu soutenir.

Visite du collège Les Villanelles à Rougemont

Accueil de l’inspecteur d’académie par Stéphane Pini, principal du collège, qui l’a introduit auprès de son équipe et guidé sa visite de l’établissement. A cette occasion, monsieur l’inspecteur d’académie a pu assister au dispositif "rentrée zen" mis en place au sein du collège depuis trois ans, en lien avec les professeurs principaux et le pôle médico-social de l’établissement.

Ce dispositif consiste à travailler autour des émotions mais également de mieux se connaître et se respecter. De nombreuses activités variées sont proposées et, dès le début de la journée, après un accueil en musique, les élèves doivent par un jeu trouver dans quelle classe ils se trouvent.

Depuis sa mise en place, le nombre de passages à l’infirmerie est tombé à quasiment zéro pour des problèmes de stress liés à la rentrée.

La "rentrée zen" fait elle-même partie d’un dispositif réfléchit et inscrit dans le projet d’établissement dont un des axes est "développer le bien-être, le bien-vivre ensemble et l’engagement des élèves" est complétée par deux temps :

- en amont par le dispositif "école ouverte" qui, la semaine précédent la rentrée scolaire, permet aux élèves de 6e de réaliser des activités sportives, culturelles et linguistiques, mais aussi de mieux connaître leur établissement, leurs enseignants et leurs camarades.
- en aval, dès le mercredi de la rentrée, par des séances de sensibilisation au harcèlement et aux réseaux sociaux conduites par l’équipe mobile de sécurité du rectorat.

L’IA-DASEN a pu le constater : élèves comme personnels avaient tous le sourire à l’issue de cette journée.

Visite du lycée professionnel Jouffroy d’Abbans à Baume-les-Dames

Le lycée prépare aux métiers de l’industrie, du tertiaire et de service en scolarisant les élèves en classe de 3e prépa métiers, CAP et bac professionnel. Une particularité du lycée est son partenariat, vieux de 30 ans avec la Marine nationale sur les filières industrielles.

Audrey Benoit-Gonin, proviseure du lycée, a présenté toutes ces formations à l’inspecteur d’académie venu assister à une présentation du partenariat par la Marine nationale auprès des élèves des classes de seconde pro Maintenance des équipements industriels et Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés. L’inspecteur d’académie s’est attaché à rappeler l’enjeu de la transformation d’une voie professionnelle plus d’attractive, visant l’excellence, l’insertion professionnelle des élèves et la poursuite d’études.


Visite de l’internat de réussite au collège Mont-Miroir à Maîche

Le collège Mont-Miroir à Maîche héberge un internat de 32 places destiné à accueillir, selon certains critères (géographiques, sociaux, familiaux), tout élève qui en a le besoin. En offrant un environnement d’étude favorable, l’internat a vocation à permettre aux jeunes qui en bénéficient de mettre toutes leurs chances de côté pour réussir leur scolarité. L’inspecteur d’académie a rencontré les internes au collège à l’heure où ils investissaient leurs espaces personnels.

144 places sont offertes dans les cinq internats de réussite mis en place dans le Doubs, dans les collèges Victor Hugo à Besançon, Edgard Faure à Valdahon, Mont-Miroir à Maîche, Jean-Claude Bouquet à Morteau et Pierre Vernier à Ornans.

 
lundi 9 septembre 2019

École ouverte au collège Lou Blazer

Trente élèves de sixième ont participé à l’école ouverte proposée par le collège Lou Blazer de Montbéliard avant la rentrée de septembre.

Ce dispositif a permis à Abruso, Djena, Eugénie, Ilyès, Lilou, Marya, Noam, Yanis et les autres de découvrir leur nouveau collège, de faire des visites à Montbéliard, dans les Vosges ou à Besançon et de travailler avec les professeurs, Priscilla Borgerhoff, Ourdia Bousbaine, Samira Lazaal, Jillali Enniaji, Quentin Raederstorff, Jeanne Antczak et Jean-Michel Magnin.

Le semaine vue par les élèves

École ouverte au collège Lou Blazer
- lundi 26 août : "Nous avons découverte le collège et les ateliers de technologie. Fabrication d’un porte-nom, très utile en vue de la rentrée."
- mardi 27 août : "En partant de la Citadelle, nous avons pu découvrir l’environnement géographique et l’histoire de la Principauté de Montbéliard, en suivant le sentier des bornes. Nous avons marché 10 kilomètres en forêt !"
- mercredi 28 août : "Immersion dans les Vosges Saônoises : visite des Hautes-Mynes ou mines du Thillot le matin, un site minier d’extraction de minerai de cuivre classé monument historique puis visite du Musée départemental de la montagne l’après-midi, un musée situé à Château-Lambert, en Haute-Saône. Nous avons gravi une colline qui nous a permis d’apprécier les paysages de ce parc régional."
- jeudi 29 août : "Escapade littéraire dans les rues de Besançon : nous avons eu l’occasion de visiter la maison natale de Victor Hugo et parcourir la ville pour découvrir son histoire millénaire et les étapes successives de sa construction."

École ouverte : un dispositif pour la réussite scolaire et l’égalité des chances

Dans le département du Doubs, huit collèges ont fait le choix de rester ouverts pendant la période des vacances scolaires d’été :
- Anatole France à Béthoncourt,
- Diderot et Stendhal à Besançon,
- Lou Blazer à Montbéliard,
- Pierre Vernier à Ornans,
- André Malraux à Pontarlier,
- Les Villanelles à Rougemont
- Les Hautes Vignes à Seloncourt.

Trois sont en réseau d’éducation prioritaire renforcée (REP+) et un en REP. La majorité d’entre eux a participé aux deux sessions, celle prolongeant l’année scolaire et celle anticipant la prochaine rentrée. Plusieurs centaines élèves y ont participé.

École ouverte est un dispositif interministériel que proposent en priorité les collèges qui relèvent des réseaux.

École ouverte au collège Lou Blazer École ouverte est un dispositif interministériel que proposent en priorité les collèges qui relèvent des réseaux d’éducation prioritaire (REP), de la politique de la ville ou isolés géographiquement, situés en zone rurale ou de montagne. Les enfants et adolescents à qui l’opération est destinée et qui sont inscrits, sont issus de l’un des collèges participant au dispositif ou des écoles primaires de secteur.

À ceux qui, pour des raisons d’isolement ou de moyens, ne fréquentent pas ou peu les structures locales d’accueil et de loisirs, qui ne partent pas ou peu en vacances ou qui sont en difficultés scolaires, il leur est offert de participer à des activités éducatives début juillet et fin août. Chaque collège définit et organise son propre programme intégré dans le projet d’établissement et conforme à la charte nationale École ouverte.

Ce dispositif repose essentiellement sur l’engagement volontaire des chefs d’établissement, de leurs personnels ainsi que des partenaires et intervenants extérieurs. Les parents y sont bien sûr étroitement associés. Les collèges du Doubs y participent depuis 1991, date de sa mise en place.


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon