R 740

Accueil  >  Académie  >  Fonds européens 2014-2020 > Le projet prévention du décrochage scolaire

Rubrique Fonds européens 2014-2020

Le projet prévention du décrochage scolaire

La loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l’École de la République précise que "tout jeune sortant du système éducatif sans diplôme bénéficie d’une durée complémentaire de formation qualifiante qu’il peut utiliser dans des conditions fixées par décret."

Le projet prévention du décrochage scolaire
Cette durée complémentaire de formation qualifiante peut consister en un droit au retour en formation initiale sous statut scolaire. Parmi les mesures et dispositifs mis en œuvre ou mobilisés dans ce sens, les DAQIP occupent une place essentielle afin de permettre aux jeunes de 16 ans et plus de se réinscrire dans un parcours de formation ou d’insertion choisi.

Union européenne et projet académique

Le projet académique 2015-2019 prévoit de favoriser la persévérance scolaire et de prévenir le décrochage, de mobiliser l’ensemble des acteurs pour lutter contre le décrochage scolaire et mettre en œuvre le droit au retour en formation : "La lutte contre le décrochage scolaire et les sorties sans diplôme constitue l’un des cinq objectifs majeurs de la stratégie "Europe 2020" décidée par l’Union européenne. Les progrès constatés témoignent déjà de la mobilisation de chacun et de la qualité du travail réalisé. Il s’agit maintenant de renforcer et d’accroître les actions de l’académie en matière de prévention et de développer les parcours particuliers de retour en formation.

Objectif principal

Le premier objectif est de prévenir le décrochage en agissant sur la motivation et la persévérance au sein même de la classe. Cet effort de prévention suppose la prise en compte des situations individuelles et une réponse adaptée, portée par l’ensemble des équipes de l’établissement. Les élèves fragiles feront l’objet de l’attention la plus précoce possible et chaque établissement les prendra en charge dans le cadre du groupe de prévention du décrochage scolaire (GPDS).

Dispositifs déployés

Deux types de dispositifs de la mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS), pour lesquels l’académie dispose d’une réelle expertise, ont vocation à faire accéder les élèves à un premier niveau de qualification :
- les dispositifs d’accueil et de remobilisation tels que les dispositifs d’accompagnement à la qualification et à l’insertion professionnelles (DAQIP)
- les dispositifs d’accès à la certification professionnelle tels que les micro-lycées.

Le retour en formation initiale (RFI) est une nouvelle modalité d’accompagnement pour un accès à la qualification.

Mission de lutte contre le décrochage scolaire

L’activité menée au titre de la mission de lutte contre le décrochage scolaire contribue à la réalisation de plusieurs objectifs :
- favoriser la persévérance scolaire,
- prévenir le décrochage scolaire,
- faciliter l’accès au diplôme et à la qualification,
- contribuer à la sécurisation des parcours de formation.

Carte des bassins d'éducation et de formation dans l'académie de Besançon {JPEG} Les personnels MLDS collaborent à la mise en place d’actions de prévention. Ils exercent une activité de conseil et d’expertise en ingénierie de formation auprès des équipes éducatives, de direction et d’encadrement au niveau de l’établissement scolaire, du bassin d’éducation et de formation. Jusqu’à la rentrée 2017, ils ont également assuré des séquences de formation face aux jeunes dans des actions remobilisation mises en œuvre dans des établissements scolaires.

Au-delà de l’activité menée dans le domaine de la prévention, les personnels de la MLDS mettent au service des réseaux Formation qualification emploi (Foquale), leur compétence en matière de conseil, d’expertise et d’ingénierie de formation. Ils participent, en relation avec les CIO, à l’évaluation des besoins de formation et à l’accompagnement des jeunes vers les organismes les mieux adaptés. Ils permettent de clarifier l’offre de formation et des services auxquels les jeunes peuvent accéder. Ils sont en mesure de proposer des solutions dans le cadre des réseaux Foquale.

Dans l’académie de Besançon, quatorze dispositifs de remobilisation "dispositifs d’accompagnement à la qualification et à l’insertion professionnelle" - DAQIP - sont actuellement mobilisés.

Le projet soutenu par le FSE concerne deux champs de la lutte contre le décrochage scolaire : la prévention et la remédiation.

En matière de remédiation

Les DAQIP constituent une solution essentielle pour les jeunes dont le risque de décrochage est avéré afin de les remobiliser sur un projet professionnel et de formation. Les DAQIP suivent des jeunes de plus de 16 ans qui relèvent de la compétence de l’Éducation nationale au sens qu’ils n’ont pas encore décroché ou qu’ils ne sont pas pris en charge comme demandeurs d’emploi.

Dans le champ de la prévention

Il importe de compléter ces dispositifs par les leviers et moyens pour lutter contre le décrochage scolaire en développant l’axe de la prévention le plus en en amont possible. Afin de développer la dimension préventive auprès des jeunes en situation ou en risque de décrochage, les dispositifs de lutte contre le décrochage en Franche-Comté doivent être adaptés pour inclure et développer le champ d’action de la prévention.

Ainsi, le projet présenté et soutenu par les fonds européens, permet de faire évoluer les missions des animateurs-coordonnateurs vers la mise en œuvre, en amont, dans les bassins d’éducation et de formation, d’actions de prévention auprès de l’ensemble des établissements scolaires de l’académie : mise en place et accompagnement d’actions de prévention et d’accrochage dans l’ensemble des établissements avec les équipes éducatives.

Contact

Mission de lutte contre le décrochage scolaire
Rectorat de Besançon
Courriel

services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon