Logo Rectorat de l'académie de Besançon
Accueil > DSDEN > Actualités > Les petits de Lamartine à l’heure anglaise !

Rubrique Actualités

mardi 19 avril 2016

Les petits de Lamartine à l’heure anglaise !

Apprendre l’anglais en maternelle, un projet innovant de l’équipe pédagogique de l’école Lamartine à Besançon. Tous les élèves, de la plus petite section à la plus grande en bénéficient. Et ça marche !

"Les élèves adorent et les parents sont ravis !"

Nous avons suivi Kathleen, assistante américaine originaire de Salt Lake City dans l’état d’Utah aux États-Unis. Elle intervient chaque jour, du lundi au jeudi, dans chacune des quatre classes de l’école, à raison de huit heures par semaine.

Les petits de Lamartine à l'heure anglaise !  - © DSDEN 25"Hello Kathleen !" répondent en chœur les petits élèves à la jeune femme entrant dans la classe. "How are you ?" Avec Kathleen, l’échange se fait tout naturellement dans la langue de Shakespeare. Facile !

Au cours des séances quotidiennes, ce sont comptines et chants pour les plus petits, jeux mathématiques sur les suites numériques et formes géométriques pour les plus grands, structuration du temps (jours de la semaine) et de l’espace (notion de dessus, dessous), lecture d’albums.

Les enseignantes, chacune dans leur classe, reprennent et consolident les notions acquises. Elles les ont notamment mises à profit à l’occasion d’un concours plurilingue, le Kamishibaï, sur le thème des émotions. Avec à la clé une belle production - "Dis-moi tout !" - composée de sept affiches représentant au recto des photos d’élèves expressifs et au verso des textes écrits en différentes langues étrangères, celles des familles et bien sûr l’anglais.

Comme le jour de notre visite était aussi jour de fête avec les parents, il y a eu répétition générale des comptines et des chants appris avec Kathleen, avant de se produire devant leurs familles. C’était aussi l’opportunité de valoriser leur participation au Kamishibaï avec la complicité de quelques mamans qui se sont prêtées au jeu de lecture dans leur propre langue. Un beau moment de partage !

"Sur le mode du jeu, de la conversation, Kathleen plonge les petits élèves dans un véritable bain linguistique… ", explique Valérie Schneeberger, directrice de l’école.

Le projet pédagogique

Deux ans ont été nécessaires pour passer de la réflexion à l’action ! Le projet pédagogique a été mis en place à la rentrée scolaire 2014 avec l’appui du pôle académique recherche-développement, innovation, expérimentation (PARDIE). L’école a ainsi pu bénéficier, pour la deuxième année consécutive, de l’intervention d’une assistante anglophone native.

Les petits de Lamartine à l'heure anglaise !  - © DSDEN 25Tout est parti des constats posés par l’équipe pédagogique (environnement socio-économique, culturel et indicateurs scolaires) et de l’idée de prendre en compte la spécificité du public accueilli et de leurs familles, de mettre en place un projet pédagogique fort, en s’appuyant sur ce que les enfants apportent à l’école et en faisant passer un message positif aux parents.

C’était pour les enseignantes tout l’enjeu de l’apprentissage d’une langue vivante étrangère inscrite dans les enseignements obligatoires ultérieurs : faire réussir les élèves. Confortées qu’elles étaient par les travaux des chercheurs pour qui l’apprentissage de langues vivantes étrangères dès le plus jeune âge ne nuit pas aux apprentissages, bien au contraire !

"Notre projet positive l’image de notre quartier sensible, qui relève de la politique de la ville. Il permet par ailleurs à des enfants souvent allophones, c’est-à-dire qui ne parlent pas le français à domicile, d’accéder à une seconde langue et ce dès deux ans, à un âge où il est facile d’apprendre".

Le projet a été très bien accueilli par les parents et les progrès des élèves sont rapides.

Le projet "Dis-moi tout"  : exposé dans les locaux de la DSDEN du Doubs.


Galerie

 - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25

 
jeudi 7 avril 2016

Fauré – Requiem, Pavane...au programme des prochains concerts du Chœur et orchestre inter-lycées

Le Chœur et orchestre inter-lycées, qui regroupe depuis plus de 25 ans de jeunes passionnés de musique, reparaît comme à chaque printemps et vient annoncer son programme de concerts : mercredi 27 avril et jeudi 28 avril à 20 h 30

Cette année, Jean-François Bourgeois, directeur musical pour la deuxième année, a décidé de mettre à l’honneur Gabriel Fauré musiciens français de la fin du XIXe et du début du XXe siècle (1845-1924).

Fauré – Requiem, Pavane...au programme des prochains concerts du Chœur et orchestre inter-lycéesLe pari est encore une fois de taille : réunir et mobiliser de jeunes lycéens, choristes et instrumentistes, autour d’un programme musical ambitieux :

- le Requiem de Fauré
- le Cantique de Jean Racine, une œuvre de jeunesse
- la Pavane, qui sera donnée avec des chœurs
- les Djinns sur le poème de Victor Hugo
- Madrigal

Rendez-vous donc fin avril pour un moment musical toujours fort en émotions. Ouverture des portes 30 minutes avant le début du concert.

Grand Kursaal,
2 place du Théâtre à Besançon.
Réservations en ligne

Chœur et orchestre inter-lycées

Depuis 28 ans maintenant, avec le soutien de la délégation académique à l’action culturelle et du lycée Pasteur, le Chœur et orchestre inter-lycées offre la possibilité d’une pratique musicale vivante et ambitieuse à l’ensemble des lycéennes et lycéens bisontins en se mesurant aux grands chefs-d’œuvre du répertoire vocal et instrumental.

Le Chœur et orchestre inter-lycées L’inscription est ouverte à tous les élèves sans distinction de niveau musical. A cette occasion, je tiens à rappeler qu’il n’est pas nécessaire de savoir lire une partition pour intégrer le chœur ; c’est d’ailleurs le cas pour un grand nombre de choristes chaque année. Ceux-ci mènent de septembre à avril, à raison de plusieurs heures par semaine et plusieurs journées de répétition, un travail soutenu afin d’aboutir à une production de qualité dont ils puissent être fiers. Cette année encore, ce sont quelque cinquante chanteurs amateurs qui seront accompagnés par un nombre équivalent d’instrumentistes issus pour la plupart du Conservatoire à rayonnement régional de Besançon.

L’autre aspect du projet, c’est la rencontre de ces jeunes amateurs avec des professionnels issus du monde du spectacle vivant. Cette année, cela a été particulièrement le cas pour les choristes qui ont participé à la production lyrique "la Petite Renarde rusée" donnée au théâtre Ledoux le 16 mars. Ils ont ainsi pu côtoyer différents corps de métiers : chef d’orchestre, metteur en scène, chanteurs lyriques, musiciens professionnels, techniciens du son, de la lumière, de la vidéo…

Les échanges qui naissent de ces rencontres sont d’une grande richesse et de nombreux témoignages d’anciens participants permettent d’affirmer que les représentations, qui marquent l’aboutissement du travail annuel, constituent une expérience artistique inoubliable.

Choeur et orchestre inter-lycées

 
mercredi 6 avril 2016

La géographie à l’honneur !

Un appel à projets du festival international de géographie : à vos posters !

Une nouveauté de l’édition 2016 du Festival international de géographie !

La géographie à l'honneur !Durant le Festival de Saint-Dié, dans le département des Vosges, qui se déroulera les 30 septembre, 1er et 2 octobre 2016 prochains, les expositions scientifiques accueilleront cette année une sélection de posters réalisés par des classes de collège et de lycée sur le thème "Un monde qui va plus vite ?" ou sur le pays invité, la Belgique.

Dans le cadre d’un projet pédagogique qui peut être transdisciplinaire ou pluridisciplinaire, les enseignants du secondaire sont invités à travailler avec leur classe à la réalisation d’un poster original, rigoureux et esthétique.

Appel à projets posters collège-lycée
Thème du Festival international de géographie - la Belgique

Festival international de géographie

Retour des productions en ligne avant le 2 mai 2016
Communication des résultats : 18 mai 2016

Qu’est-ce que le Festival international de géographie ? Géographes, chercheurs, universitaires, enseignants du secondaire et simples amateurs de géographie humaine ou physique se donnent rendez-vous le premier week-end du mois d’octobre, afin de débattre d’un thème et/ou sur un pays ainsi que pour réfléchir aux enjeux de la place et de la transmission de cette discipline.

Une exposition : "Géographes. À la recherche d’un monde durable"

La géographie à l'honneur !Partez à la recherche d’un monde durable en vous mettant dans la peau d’un géographe à la Fabrikàsciences à Besançon du 27 mars 2016 au 25 juin 2017

Loin des grands explorateurs du XVIIe siècle ou des arpenteurs des mers, le quotidien et le questionnement d’une équipe de recherche en géographie du XXIe siècle n’est pas ce que l’on imagine. Ils scrutent aujourd’hui nos territoires.

Cette exposition, constituée de jeux , de maquettes interactives, de balade paysagère, de puzzle de ville et de cartes en tous genres permet aux visiteurs de 7 à 99 ans de comprendre quels sont les nouveaux enjeux de la géographie moderne : marketing territorial, géopolitique locale et jeux d’acteurs, développement durable des villes et réflexion sur les modes de déplacements.

L’exposition a été créée par une équipe du laboratoire ThéMA de l’université de Franche-Comté, des médiateurs scientifiques de la Fabrikàsciences (UFC) et du Pavillon des sciences à Montbéliard.

Visites les dimanches de 14 h à 18 h, tous les jours pour les scolaires sur réservation au 03 81 66 20 95.

Contact

Fabrikàsciences
16 route de Gray à Besançon
Courriel

À noter que 2015-2016 a été décrétée Année internationale de la carte (International Map Year - IMY) par les Nations unies : l’année internationale de la carte offre l’opportunité de démontrer le rôle des cartes dans notre monde, et l’apport de l’art, de la science et de la technologie pour la réalisation et l’utilisation des cartes et de l’information géospatiale.
En savoir plus

 
mardi 5 avril 2016

Un nouvel espace dédié à la culture humaniste à l’école

Il a vocation à accompagner les enseignants des écoles du Doubs dans la pratique de la classe. C’est l’espace du groupe départemental "Culture humaniste et histoire des arts".

Un nouvel espace dédié à la culture humaniste à l'écoleLe site propose un ensemble de ressources multimédias et de pistes pédagogiques dans les domaines de la littérature, de l’histoire, de la géographie, de l’éducation civique, de l’éducation artistique et culturelle ainsi que de l’histoire des arts.
Définie par le socle commun de compétences et de culture et par les programmes d’enseignement, la culture humaniste donne aux élèves des références et des repères communs (géographiques, historiques, culturels …) pour mieux comprendre le monde dans lequel ils vivent.

"La culture humaniste contribue à la formation du jugement, du goût et de la sensibilité. Elle enrichit la perception du réel, ouvre l’esprit à la diversité des situations humaines, invite à la réflexion sur ses propres opinions et sentiments et suscite des émotions esthétiques. Elle se fonde sur l’analyse et l’interprétation des textes et des œuvres d’époques ou de genres différents. Elle repose sur la fréquentation des œuvres littéraires (récits, romans, poèmes, pièces de théâtre), qui contribue à la connaissance des idées et à la découverte de soi." (extrait du site Eduscol)

Le site culture humaniste est installé sur le nouveau site des circonscriptions d’inspection.

 
mardi 29 mars 2016

Intervention d’un réserviste citoyen sur les médias et les réseaux sociaux

Dans le cadre de la Semaine de la presse et des médias dans l’École®, du 21 au 26 mars 2016, un réserviste citoyen est intervenu auprès des élèves de 3e du collège Charles Masson à Blamont.

Intervention d'un réserviste citoyen sur les médias et les réseaux sociaux La Semaine de la presse et des médias dans l’École®, dont la thématique de cette 27e session était "La liberté d’expression, ça s’apprend", est une opération visant à développer chez les élèves une attitude critique et réfléchie vis-à-vis de l’information.

Dans la continuité du travail effectué l’an passé, Isabelle Guyon, documentaliste, et Daniel Midez, professeur d’histoire-géographie au collège Charles Masson à Blamont, ont permis aux élèves de 3e d’approfondir leur réflexion en échangeant avec un membre de la réserve citoyenne de l’Éducation nationale.

Yves Beurrier, cadre d’entreprise et réserviste du Territoire de Belfort, est intervenu auprès de deux classes le mardi 22 et le vendredi 25 mars pour parler du bon usage d’internet, de l’identité numérique, de la liberté d’expression, ainsi que de l’utilisation des réseaux sociaux professionnels. Ces interventions se sont déroulées en présence de journalistes de France Bleu et de l’Est républicain auxquels les élèves ont pu également adresser leurs questions.

Intervention d'un réserviste citoyen sur les médias et les réseaux sociaux La réserve citoyenne de l’Éducation nationale, dispositif créé en mai 2015 pour valoriser l’engagement citoyen au service de la promotion des valeurs républicaines à l’école, compte aujourd’hui plus d’une centaine de membres dans l’académie de Besançon. De nombreux projets entre réservistes et équipes des établissements sont engagés afin de permettre aux élèves d’aborder des thématiques diverses telles que la laïcité, le droit, les médias ou encore l’histoire et la mémoire.

Tout savoir sur la réserve citoyenne

Contact

Alex Bortolan, référent académique pour la réserve citoyenne

25
Collège
Charles Masson - Blamont
Informations complètes

 
mardi 22 mars 2016

Les tout-petits sur les bancs de l’école !

Ils ont moins de trois ans et sont déjà scolarisés. L’école maternelle des Chênes située dans le REP de Sochaux, qui accueille ces très jeunes écoliers, a reçu le recteur

Lundi 14 mars, le recteur Jean-François Chanet, accompagné de Jean-Marie Renault IA-DASEN du Doubs, a visité la classe de très petite section et petite section d’Hamama Hadjar à Sochaux, en présence d’élus locaux.

Une pédagogie ajustée aux besoins spécifiques du jeune enfant

Dans un premier temps, le recteur, accompagné de personnalités, s’est rendu au sein de la classe qui compte quatorze élèves de très petite section et six de petite section. Il a pu y observer à la fois un travail en ateliers et échanger avec quelques écoliers.

Visite du recteur à l'école des Chênes Il a ensuite assisté à une séance musicale organisée dans la salle polyvalente de l’école avec les élèves de la classe et des enfants du centre multi accueil "la ronde des Lionceaux". Cet échange est réalisé dans le cadre du projet "passerelle" entre l’école et le centre multi accueil sous la conduite d’une intervenante musicale. Le recteur a pu apprécier la qualité de la prestation de ces tout jeunes élèves.

Enfin, un échange sur le projet et le fonctionnement de la classe de très petite section a eu lieu dans la salle des maîtres, en présence des représentants de parents d’élèves. Le recteur a ainsi pu se rendre compte du travail effectué notamment dans le domaine du partenariat.

Un contexte spécifique à l’accueil et la scolarisation des moins de trois ans

La loi du 8 juillet 2013 a réaffirmé le rôle déterminant de l’école maternelle quant au développement affectif, social, sensoriel, moteur et cognitif de l’enfant.

L’accueil des enfants de moins de trois ans est l’un des dispositifs essentiels de la priorité donnée au primaire pour renforcer l’acquisition du socle commun notamment grâce à la maîtrise du langage.

Visite du recteur à l'école des Chênes À Sochaux, le dispositif d’accueil des moins de trois ans est mis en place, depuis la rentrée scolaire, dans les trois écoles maternelles du réseau d’éducation prioritaire (REP) du collège Jouffroy d’Abbans. Aujourd’hui, 30 "tout petits" sont inscrits dans les deux écoles de Sochaux.

Le dispositif d’accueil des élèves de moins de trois ans fait l’objet d’un projet précis élaboré par les équipes enseignantes en lien avec les partenaires de la petite enfance et la commune, sous le pilotage de l’équipe de circonscription.

Dans le cadre de ce projet une attention particulière est portée :
- à l’accueil et à l’information des familles afin qu’elles perçoivent progressivement tous les enjeux liés à la scolarisation et qu’elles soient davantage impliquées dans l’éducation de leurs enfants
- au "devenir de l’élève", préoccupation importante de l’école, en permettant aux enfants de construire leurs premières expériences sociales au sein de la collectivité
- à l’acquisition de compétences langagières orales permettant progressivement aux élèves de s’exprimer et de se faire comprendre
- au respect du rythme de l’enfant en proposant un emploi du temps adapté sur la journée et la semaine.

Contact

Bertrand Thiébaud, inspecteur de l’Éducation nationale de la circonscription de Sochaux.

 
jeudi 10 mars 2016

Concours Médiatiks 2016 : à vos médias !

Un concours ouvert à tous les journaux imprimés et aux médias en ligne, réalisés dans le courant de l’année scolaire 2015-2016, par des élèves de la maternelle au post-bac inscrits dans des établissements publics ou privés sous contrat relevant du ministère de l’Éducation nationale et du ministère de l’Agriculture.

Modalités de participation au concours Médiatiks 2016

Concours Médiatiks 2016 : à vos médias ! Cette troisième édition est organisée par le CLEMI de l’académie de Besançon en partenariat avec L’Est Républicain. Il est ouvert aux médias de différentes natures ("papier", sites et blogs d’information, radios, comptes réseaux sociaux) réalisés dans le cadre scolaire. Médiatiks 2016 sera parrainé par une personnalité des médias.

Qui peut participer ?

Le concours est ouvert à tous les journaux imprimés et aux médias en ligne, réalisés dans le courant de l’année scolaire 2015-2016, par des élèves de la maternelle au post-bac inscrits dans des établissements publics ou privés sous contrat relevant du ministère de l’Éducation nationale et du ministère de l’Agriculture.

Que faut-il produire ?

Il existe deux possibilités :
- journal "papier" : un numéro de l’année scolaire en cours
- média numérique : les élèves produisent au cours de l’année scolaire un média numérique d’information (blog, webdoc, émission de webradio, compte sur un réseau social)

Comment participer ?

- pour les journaux papier (ou sous format .pdf ou assimilé) : en envoyant au CLEMI de l’académie de Besançon avant le 29 avril 2016, cachet de la poste faisant foi, le numéro que vous souhaitez présenter en trois exemplaires, accompagné de la fiche d’inscription. Afin de faciliter le travail du jury, ceux qui le peuvent sont également invités à envoyer leur journal au format .pdf par courriel.

- pour les productions numériques : en envoyant au CLEMI de Besançon avant le 29 avril 2016, cachet de la poste faisant foi, la fiche d’inscription en y faisant figurer de manière bien lisible le lien vers l’objet médiatique que vous présentez.

Où envoyer ?

CLEMI - Médiatiks 2016
Marie Adam-Normand, coordonnatrice CLEMI académie de Besançon
Canopé de l’académie de Besançon, 5 rue des Fusillés de la Résistance
BP 1153
25003 Besançon Cedex

Calendrier général du concours

- 7 mars 2016 : ouverture des inscriptions
- 29 avril 2016 : date limite d’envoi des médias papiers joints à la fiche d’inscription
- 4 mai 2016 : réunion des comités de lecture et du jury académique
- 26 mai 2065 : remise des prix académiques à Besançon et révélation du palmarès complet - les journaux lauréats seront disponibles en ligne le soir.

Tout savoir : inscriptions, règlement, documents utiles

Contact

Marie Adam-Normand, coordonnatrice CLEMI académie de Besançon

 
mercredi 17 février 2016

Les enfants ont des droits. Mais comment les vivent-ils au quotidien en France ?

Jusqu’au 30 avril 2016, participez nombreux à la consultation nationale des 6-18 ans !

La consultation nationale des 6-18 ans de l’UNICEF France est reconduite pour sa 3ème édition. Afin de mesurer l’exercice des droits de l’enfant en France, l’UNICEF France et les collectivités amies des enfants interrogent, depuis 2013, les enfants et les adolescents sur la perception qu’ils ont du respect de leurs droits au quotidien.

« « « «  UNICEFSur » » » » la base d’un questionnaire identique chaque année et réparti en quatre thématiques (Mes droits, Ma vie de tous les jours, Mon éducation, mes loisirs et Ma santé), tous les enfants et tous les adolescents sont invités à répondre à plus de 150 questions portant sur les différents aspects de leur vie en famille, à l’école, dans leur quartier et dans leur ville.

Vous pouvez faire participer vos classes via la plateforme Internet http://www.jeparledemesdroits.fr. Et afin d’accompagner cet exercice de participation et d’engagement, le Comité UNICEF du Doubs peut, selon la disponibilité de ses bénévoles, intervenir dans votre école sur les Droits de l’enfant, la convention internationale http://eduscol.education.fr/cid66251/journee-internationale-des-droits-de-l-enfant.html ou encore les actions de l’UNICEF à travers le monde.

Il est également mis à votre disposition des affiches, un mode d’emploi, un dossier pédagogique, des outils de restitution pour les enfants et les jeunes sur une page portail permettant de télécharger rapports, infographies et vidéos : http://www.unicef.fr/consultation

L’opération s’inscrit dans le cadre de la convention de partenariat entre le Comité Unicef du Doubs et l’Académie de Besançon, et en collaboration avec la Ville de Besançon, Ville amie des Enfants.

Retrouvez sur le site UNICEF France https://www.unicef.fr/article/consultation-nationale-des-6-18-ans-ecoutons-ce-que-les-enfants-ont-nous-dire, les résultats de l’enquête nationale précédente ainsi que les deux rapports publiés en 2013 et 2014 à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant : « Ecoutons ce que les enfants ont à nous dire ! » et « Le malaise adolescent », en 2014.

Contact : Section UNICEF du Doubs, tél. 03 81 83 34 90 ou par courriel.

 
vendredi 5 février 2016

Magnifique "Journée blanche" UNSS 2016 ! La neige tant attendue était au rendez-vous !

La traditionnelle Journée blanche a finalement eu lieu le 27 janvier dernier au Pré Poncet dans le massif jurassien, entre Mouthe et Chapelle des Bois ! Initialement prévue le 13 janvier, elle avait dû être différée faute d’enneigement

Issus de 46 collèges publics et privés du département et de plusieurs centres spécialisés, plus de 2 000 élèves, dont 60 jeunes officiels/organisateurs, ont participé aux différents ateliers et animations organisés par l’UNSS du Doubs sur tout le site.

Magnifique Journée blanche UNSS 2016 ! La neige tant attendue était au rendez-vous ! Chacun a pu pratiquer la randonnée à ski ou la rando-raquette, le ski/orientation, chacun a pu s’initier au saut à ski ou au slalom, au biathlon avec de vraies carabines à plombs ainsi qu’au snow-tubing - yooner speeder et boardslide situés à proximité du stade des neiges crée pour l’occasion. Différents ateliers de sensibilisation au handi-sport étaient également au programme : "fauteuil ski" et ski en aveugle avec un guide, encadré par des élèves de la section "sport partagé" du collège de Frasne et Malraux.

La journée a été une réussite grâce à la mobilisation des enseignants d’éducation physique des secteurs de Pontarlier et de Morteau et Maîche, au concours de la communauté de commune du Haut Doubs et de ses professionnels(pisteurs, clameur, …) et des autres partenaires, Office national des forêts, Conseil départemental du Doubs, association sportive de Mouthe et du lycée Xavier Marmier de Pontarlier, MAIF … sans oublier l’implication active des étudiants de l’U-Sports de Franche-Comté dans le cadre de l’année (2015-2016) du sport de l’école à l’université (Circulaire du 13 avril 2015).

Rappelons que l’année du sport de l’école à l’université vise à promouvoir le sport comme vecteur de valeurs éducatives et citoyennes, dans le cadre de l’éducation physique et sportive comme dans celui du sport scolaire ou universitaire (USEP, UNSS, FFSU…), en mobilisant l’ensemble des établissements scolaires et l’université, dans des actions conduites en partenariat avec le mouvement sportif associatif et les collectivités territoriales.

En cela la Journée blanche s’inscrit bien dans les objectifs de cette opération nationale.

L’UNSS dans le Doubs, ce sont plus de 8 600 élèves adhérents, 218 professeurs d’EPS animateurs des associations sportives (AS). Fédération du sport scolaire, l’UNSS est ouverte à tous les collégiens et lycéens scolarisés dans le cadre des AS des établissements.

Contact

Le service départemental de la section départementale de l’union nationale du sport scolaire (UNSS)
Jérôme Broussier, responsable et conseiller technique auprès de l’inspecteur d’académie
Tél. : 03 81 80 61 94
ce.unss.dsden25@ac-besancon.fr ou sd25s@unss.org
Site


Galerie

journee blanche UNSS 2016 1 - (c) UNSS Doubs journee blanche UNSS 2016 10 - (c) UNSS Doubs journee blanche UNSS 2016 11 - (c) UNSS Doubs journee blanche UNSS 2016 2 - (c) UNSS Doubs journee blanche UNSS 2016 4 - (c) UNSS Doubs journee blanche UNSS 2016 5 - (c) UNSS Doubs journee blanche UNSS 2016 6 - (c) UNSS Doubs journee blanche UNSS 2016 7 - (c) UNSS Doubs journee blanche UNSS 2016 9 - (c) UNSS Doubs

 
mardi 19 janvier 2016

L’art à l’école

Un projet artistique et culturel ambitieux a été conduit dans le Val de la Dame Blanche pour les écoles de la circonscription de Besançon 4, en partenariat avec l’arthothèque de l’association sportive et culturelle des automobiles Peugeot (ASCAP)

L'art à l'écoleUne collection d’art contemporain prêtée par l’ASCAP à Montbéliard a été mise en vue jusque fin décembre sur plusieurs sites de la communauté de communes du Val de la Dame Blanche, dont dix écoles de la circonscription de Besançon 4.

25 œuvres y avaient été exposées, deux à trois œuvres par école, avec la complicité des équipes pédagogiques de Bonnay, Vieilley, Venise, Devecey (deux écoles), École-Valentin, Moncey, Geneuille, Cussey, Rigney et La tour de Scay. Grâce au concours financier de la communauté de communes qui a pris également en charge les frais d’installation et d’assurance des tableaux, les classes ont eu la possibilité de se rendre sur les différents lieux d’expositions.

Pendant trois mois, un millier d’élèves aura ainsi bénéficié de cette rencontre privilégiée avec des créations originales et de qualité installées dans des espaces éloignés des lieux de culture, et dans des conditions muséales.

L'art à l'écoleCette proximité des élèves avec la création doit favoriser une réelle démarche de création plastique et enrichir le parcours d’éducation artistique et culturels (PEAC) de chacun, puisque tels sont les objectifs de ce projet pédagogique partenarial.

Les thématiques proposées, celles de l’objet et du déplacement (voyage, mouvement) et la diversité des supports et des techniques (sérigraphie, photographie, gravure, lithographie, eau-forte, aquatinte) avaient prévalu sur les critères de sélection pour l’exploitation en classe.

Visite de l’exposition avec découverte sensible et lecture des œuvres ou engagement d’un travail plastique en lien avec d’autres domaines d’apprentissages, à partir d’un ou de plusieurs tableaux, en s’inspirant des techniques, de l’artiste, de la thématique.
Telles sont les pistes d’exploration pédagogique proposées par les conseillers pédagogiques, Christelle Simonin conseillère pédagogique de de la circonscription de Besançon 4 et Jean-Paul Jorrot, conseiller pédagogique départemental en arts visuels. À ce titre, Les professeurs des écoles intéressés avaient, le 29 septembre dernier, été conviés à un temps de formation, de présentation du projet et de réflexion autour des œuvres proposées.

Pour en savoir plus sur l’artothèque de l’ASCAP

Contact

Mission art et culture à la DSDEN du Doubs,
Claire Bouiller, inspectrice de la circonscription de Besançon 4,
Tél. : 03 81 65 48 81
Courriel


Galerie

L'art à l'école L'art à l'école L'art à l'école L'art à l'école L'art à l'école L'art à l'école


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon