R

Accueil > DSDEN > Actualités > Un nouvel inspecteur d’académie dans le Jura

Rubrique Actualités

jeudi 7 janvier 2016

Un nouvel inspecteur d’académie dans le Jura

Léon Folk, directeur académique des services de l’Éducation nationale des Vosges, a pris ses fonctions le 1er janvier 2016, en tant que directeur académique des services de l’Éducation nationale du Jura.

Léon Folk a été nommé IA-DASEN par décret du Président de la République en date du 31 décembre 2015. Il succède à Jean-Marc Milville, muté dans la Sarthe.

Le nouvel inspecteur académique connaît déjà bien l’académie et plus particulièrement le département du Jura où il a exercé la fonction d’inspecteur de l’Éducation nationale (IEN) à Saint-Claude, de 1995 à 1998.

Il commence sa carrière en tant qu’instituteur en 1979, après l’obtention de son concours en 1977. Il officie tout d’abord dans l’Isère jusqu’en 1983 puis, dans le Bas-Rhin jusqu’en 1994.

Après trois ans passés dans le Jura, il devient, en 1998, inspecteur de l’Éducation nationale en Martinique jusqu’en 2003.

De 2003 à 2008, il devient inspecteur de l’Éducation nationale adjoint à l’IA-DSDEN du Finistère puis, inspecteur académique adjoint à la DSDEN du Maine-et-Loire de 2008 à 2011. Il poursuit sa carrière en tant qu’IA-DSDEN puis, DASEN des Alpes de Haute-Provence, de 2011 à 2014. Il rejoint ensuite l’académie de Nancy-Metz où il occupe la fonction d’IA-DASEN des Vosges, de 2014 à 2016.

Formé à l’Université Louis Pasteur de Strasbourg, Léon Folk est titulaire d’un DEA en Sciences et théories de l’éducation. Il a exercé en qualité de formateur associé à l’École supérieure de l’Éducation nationale pour la formation des IEN 1er degré de 2005 à 2008 et pour la formation des IA-IPR emploi de vie scolaire (EVS) de 2009 à 2010.

Nous lui souhaitons la bienvenue dans l’académie et dans le département du Jura.

 
mardi 5 janvier 2016

Premier prix au concours national d’affiche organisé par l’Observatoire des inégalités

En liaison avec les sciences économiques et sociales, deux classes du lycée Jean Michel de Lons-le-Saunier ont participé au concours national organisé par l’Observatoire des inégalités, en produisant à la fois des affiches et des vidéos.

Premier prix au concours national d'affiche organisé par l'Observatoire des inégalitésParmi eux, quatre élèves de terminale économique et sociale, Juliette Guillot, Apolline Girault, Lise Bozon et Florie Petit, ont remporté le premier prix pour leur affiche intitulée "Étiquetés par la société" dans la catégorie "Affiche 16-25 ans". Les élèves se sont vu remettre le prix par Jean-Yves Rose, proviseur du lycée et Céline Trani, professeur de sciences économiques et sociales

Ce concours, dont le thème cette année était "Pourquoi pas moi ?", vise à donner la parole aux jeunes sur les inégalités et les discriminations qui minent les espoirs de la jeune génération, en particulier ceux d’origine modeste.

Palmarès complet du concours

 
lundi 21 décembre 2015

Des lycéens lédoniens acteurs de la prévention

Jeudi 17 décembre 2015, des élèves de seconde du lycée Le Corbusier de Lons-le-Saunier ont entrepris une action de prévention novatrice.

Tout a commencé après une action de sensibilisation au VIH/sida à laquelle ont participé les élèves de la classe de seconde bac pro. "Assistant en architecture" du lycée. Au cours de cette action, des films, réalisés par des lycéens dans le cadre d’un appel à projet national sur le thème du sida, leur avaient été présentés.

Une idée a germé dans l’esprit des lycéens : réaliser une campagne de prévention, dans le domaine de la santé et des discriminations, sous la forme de courtes vidéos.

Des lycéens lédoniens acteurs de la prévention Afin de mener à bien cet ambitieux projet, Eddy Lacroix, infirmier du lycée, et Marie-Jane Guyon, professeur de biotechnologies, ont débuté un travail de réflexion auprès de la classe concernée. Ce travail préparatoire a abouti à l’émergence de quatre thématiques :
- les discriminations
- les addictions
- le harcèlement et le racisme
- la maltraitance.

Les lycéens, répartis en petits groupes, ont souhaité approfondir chacune de ces thématiques en exploitant à chaque fois, une problématique dominante : l’homophobie, les drogues et les prises de risques au niveau de la sexualité, l’apparence et les réseaux sociaux.

Durant une demi-journée, les élèves ont procédé, en amont, à des recherches d’informations précises sur le site Eduscol du ministère de l’Éducation nationale puis, dans un second temps, ils ont élaboré un scénario et réalisé plusieurs prises vidéos.

Les clips de prévention seront finalisées début février, lors du retour de stages des élèves. Ils auront vocation à être diffusés sur les écrans du lycée, mais également (après accord des familles) à être envoyés à l’ensemble des élèves et des personnels.

Contacts

Eddy Lacroix, infirmier de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur

39
Lycée professionnel
Le Corbusier - Lons-le-Saunier
Informations complètes

 
lundi 21 décembre 2015

Quand l’alchimie opère dans une oeuvre éphémère !

Lundi 14 décembre, 90 élèves du collège Marcel Aymé de Chaussin ont concrétisé une idée originale et brillante : la fabrication d’une pile géante à base de fruits !

Cette performance scientifique et artistique a été réalisée par les trois classes de troisième du collège, encadrées de leurs professeurs, Cécile Belot, Émilie Godard, Fabienne Martin et Éric Bernard et Jean-Yves Roy.

Inspirée des travaux du photographe Caleb Charland, cette réalisation s’appuie sur l’utilisation de fruits et de métaux (cuivre et zinc) afin de produire de l’énergie électrique.

La performance scientifique et artistique du collège Marcel Aymé À l’unanimité, les élèves ont décidé de représenter l’illustration "Peace for Paris" de Jean Jullien, qui a fait suite aux attentats du 13 novembre 2015.

540 oranges fournies par les familles des élèves ont permis de représenter ce symbole dans la cour du collège et de faire briller 90 diodes électroluminescentes, disposées autour d’une tour Eiffel réalisée en câbles électriques. 130 bougies ont été ajoutées à la composition, en hommage aux 130 victimes des attentats.

La réalisation représente une surface au sol d’environ 50 m2. Plus de 500 mètres de fil électrique ont été utilisés. Cette installation d‘envergure n’aurait pas pu voir le jour sans l’appui et le soutien de Lysiane Blosch, principale du collège et de Adrien Pellicioli, principal adjoint.

Les différents travaux réalisés en classe, dans le cadre des cours d’arts plastiques avec Émilie Godard et de sciences physiques avec Cécile Belot, ont permis aux élèves de s’approprier les concepts de "nature morte" et les contenus scientifiques nécessaires à la compréhension du fonctionnement de cette pile originale.

À travers cette réalisation ambitieuse et inédite, l’objectif consistait avant tout à partager une aventure collective qui restera dans les esprits de tous les élèves impliqués, mais aussi de tous ceux qui ont pu l’admirer durant une semaine.

Contacts

Cécile Belot, professeur de sciences physiques au collège
03 84 71 90 90

39
Collège
Marcel Aymé - Chaussin
Informations complètes

 
mercredi 25 novembre 2015

Un partenariat constructif !

Le lycée des métiers Jacques Prévert de Dole fait appel à une classe de brevet des métiers d’art du lycée Pierre Vernotte de Moirans-en-Montagne pour renouveler le mobilier de son restaurant pédagogique pour des élèves de CAP assistant technique en milieux familial et collectif.

Pourquoi un partenariat ?

Pour le lycée Jacques Prévert

Un partenariat original !Il s’agissait de renouveler le mobilier de son restaurant pédagogique pour des élèves de CAP assistant technique en milieux familial et collectif.
Avoir un mobilier à la hauteur du lieu, un bâtiment classé récemment rénové par la Région, était un enjeu pour l’image de l’établissement.
Disposer d’une salle à manger, théâtre des apprentissages, qui soit à la fois belle et fonctionnelle et créer un espace pédagogique dans lequel les élèves se sentent bien.

Pour le lycée Pierre Vernotte

Le challenge ambitieux de créer tout un aménagement correspondait bien à l’esprit de la réforme du brevet des métiers d’art ébéniste : l’accent mis par le référentiel sur la création de mobilier et d’agencement moderne qui intègre des contraintes réelles d’environnement, de logistique, d’installation chez le client, conduisait à rechercher un partenaire extérieur. D’autre part, la prépondérance art appliqué dans les conceptions des BMA permettait de se "faire plaisir" avec des démarches créatives.

Ainsi, le travail autour des épices et des senteurs a inspiré le décor du vaisselier qui reçoit des carrés de matières innovantes figurant des molécules odorantes qui s’envolent. Le travail autour du repos, de la détente et du "zen", a inspiré la création d’un îlot au centre des tables. Cet îlot sous verre, évoquant un jardin japonais, est un compartiment de tiroir dont le décor évolue au gré des envies, des saisons et des thèmes.

Au final, c’est un ensemble de cinq tables, 20 chaises, une banque d’accueil, trois meubles de rangement pour couverts, vaisselle et linge qui a été réalisé avec des matériaux nobles et durables.

Historique du projet

Un partenariat original !En juillet 2014, Annie Frontini, chef de travaux du lycée Prévert, ainsi que deux professeures Christiane Lalliaud et Valérie Louail se rendent au lycée Vernotte pour définir le projet : à partir des maquettes réalisées par la classe de BMA ébéniste sous la conduite de Lise Petitjean, professeur d’arts appliqués, Frédéric Brun et Frédéric Lavrut, professeurs d’ébénisterie, se sont déplacés à Dole en octobre 2014,avec leurs élèves pour établir un projet définitif à partir d’images 3D.

Une année sera nécessaire pour conduire les fabrications et surtout donner aux jeunes les compétences nécessaires pour réaliser des produits de qualité.
Il aura fallu attendre ce 24 novembre 2015 pour que les élèves, sous la conduite de Serge Vandeik, également professeur d’ébénisterie, soient en capacité d’assurer toutes les finitions et la livraison.

Le projet a rapproché les équipes des deux établissements et apparaît comme une vitrine de savoirs complémentaires. C’est un instrument de promotion des formations professionnelles et une mise en lumière des réussites dans nos établissements.

Contact

39
Lycée professionnel
Lycée des métiers de la mode et de l’esthétique
Jacques Prévert - Dole
Informations complètes

39
Lycée professionnel
Pierre Vernotte - Moirans-en-Montagne
Informations complètes

 
vendredi 13 novembre 2015

Le collège Cazeaux de Morez agit contre le harcèlement

À l’occasion de la journée contre le harcèlement, l’équipe éducative a mis en place un dispositif d’écoute et de sensibilisation pour mieux le prévenir

Le visionnage du clip a permis d’alimenter les échanges dans toutes les classes après la pause de 10 h et en parallèle des ateliers ont été mis en place toute la journée pour inciter les jeunes à échanger et à partager leur expérience tant sur le fond que sur la forme :
- vidéos proposées dans le cadre de la campagne nationale
- textes de chanson comme "maux d’enfants" de Bruel ou"petite Émilie" de Kenn’V
- documents relatif à l’action

L’objectif n’était pas pédagogique mais éducatif : prendre conscience du mal qui peut être fait avec le harcèlement.

Pauline Machard, documentaliste, Catherine Vallet, infirmière, Manon Pignier et Camille Berthet , AED ont animé ces ateliers avec la volonté de laisser la parole aux élèves :
- "C’est un traumatisme dont la victime se souvient toute sa vie même si le problème est résolu" - Enzo 13 ans élève de 4e
- "Je pense que les gens ne se rendent pas compte du mal que ça peut faire aux autres." Léa, élèves de 3e
- "Se moquer des autres est dommage, chacun est comme il est." Tifany 11 ans, élèves de 6e

Alain Brocard, principal :"Le climat calme et serein de l’établissement peut laisser penser que nous ne sommes pas concernés. C’est une erreur que de penser ainsi ! Il faut rester vigilent car les témoignages recueillis lors de cette journée (provenant d’enfants et même de parents) nous le montre".

50 élèves environ ont participé aux ateliers de discussion par groupe de 5
330 élèves ont abordé le sujet en cours avec leurs professeurs

Contacts

Sylvain Guyot CPE
Tél. : 03 84 34 13 60
Courriel

39
Collège
Pierre Hyacinthe Cazeaux - Hauts de Bienne
Informations complètes

 
vendredi 13 novembre 2015

Le collège Xavier Bichat d’Arinthod a représenté l’académie de Besançon pour l’opération "Ma planète 2050"

Dans le cadre de la COP21, France Info est à l’initiative du projet « #ma planète 2050 » demandant aux élèves du secondaire d’imaginer le futur et de proposer des solutions pour limiter les effets du réchauffement climatique.

Un établissement par académie avait pour mission de travailler une des thématiques proposées (alimentation, énergie, transports, eau, habitat) et de rédiger une proposition qui, à l’issue, a été inscrite dans un livre blanc destiné aux décideurs de la COP21.
Visio-conférences avec des professeurs et des étudiants de Sciences Po

Une classe de 4e du collège Xavier Bichat a ainsi travaillé sur la thématique énergétique

Après une période de réflexion les élèves ont pu dresser un bilan de la situation actuelle à la veille de la COP21. Les politiques conduites jusqu’à ce jour n’ont pas apporté des résultats suffisants pour résoudre les problèmes liés aux changements climatiques.
À leur échelle, les élèves épaulés par l’équipe pédagogique ont donc imaginé une autre voie : agir en citoyens responsables pour impulser le changement auprès des collectivités territoriales.

Le projet pédagogique mené avec les élèves a pour objectif : 
- d’établir un diagnostic des consommations du collège et de celles des territoires de la Petite Montagne
- de faire de l’établissement un lieu à l’origine d’une dynamique de développement durable et de lutte contre le changement climatique 
- en ayant une action militante au sein des communes de la Petite Montagne pour qu’elles s’engagent à réduire leurs consommations et à réaliser un aménagement visant à produire une énergie renouvelable pour son territoire ou un aménagement qui réduit leurs consommations

Des solutions pour la planèteLes acteurs mobilisés sont les collégiens, l’ensemble des professeurs, les élus locaux, la communauté de communes, le CPIE, le conseil départemental.

Les réalisations seront :
- un diagnostic des consommations énergétiques du collège et de la Petite Montagne (partenariat avec le Laboratoire de Géographie « Thema » de l’université de Franche-Comté)
- la production d’un article militant dans L’écho de la Petite Montagne pour favoriser la réduction réduire des consommations énergétiques
- la modélisation puis la réalisation d’une maquette du collège en 2050 : collège autosuffisant en énergie (installation progressive de modules de production d’énergie renouvelable)
- la contractualisation avec les communes pour que celles-ci réalisent un aménagement visant à réduire leurs consommations énergétiques d’ici juin 2016 et qu’elles réfléchissent à l’installation progressive de petites unités de production d’énergie renouvelable d’ici 2050 afin de parvenir à un territoire autonome en énergie

Ce projet qui colle aux réalités locales, émanant des sociétés civiles, est en cohérence avec les axes de travail développés dans le cadre du plan climat. Les actions de contractualisation, émanant des élèves, pourraient être à l’origine d’une dynamique intercommunale et, qui sait, figurer en bonne place dans les actions d’un Territoire à énergie positive.

Ils ont ainsi profité d’un vrai travail interdisciplinaire leur permettant d’aborder toutes les facettes de la problématique et des possibles à venir.
- Maths : étude statistique des informations récoltées lors du diagnostic énergétique d’un collège.
- Français : travail sur l’argumentation permettant de convaincre les élus locaux d’engager des projets visant à réduire les consommations énergétiques des communes.
- Sciences physique : travail sur les énergies renouvelables
- Technologie / SVT : recherche de solutions pour diminuer les consommations énergétiques du collège et modélisation du collège du futur avec Google sketchup
- Arts plastiques : travail sur le graphisme du tract militant diffusé aux communes.
- Géographie : étude multiscalaire des consommations énergétiques et leur impact carbone + hypothèses pour diminuer les consommations.

Le mardi 3 novembre, les élèves ont été reçus dans le grand auditorium de Radio France pour assister à la synthèse des travaux menés dans l’ensemble des académies et écouter les propositions d’élèves de pays étrangers (Liban, Mauritanie...) en présence de personnalités d’univers différents à l’exemple de Yann Arthus Bertrand ou encore de Pierre Radanne. Les exposés ont été entrecoupés d’animations variées : spectacle de magie, reportages vidéo, représentation de la Maîtrise de Radio France.

Madame Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la rechercheMadame Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche, s’est vue remettre le livre blanc des solutions pour ma planète. Ce livre blanc comporte l’ensemble des solutions proposées par les élèves dont deux pages de proposition du collège d’Arinthod. Madame la Ministre a demandé l’accord des élèves pour transmettre ce livre blanc à l’ensemble des Ministres de l’Éducation des pays présents à la COP21 le 4 décembre 2015. Il sera donc traduit en anglais.
Une délégation d’élèves a déjà remis un exemplaire du livre blanc au Président de la République lors d’une interview à l’Élysée.

Pierre Radanne a conclu l’après-midi par ces mots " votre génération va connaître de profonds changements, nous, adultes, sommes là pour vous aider".

39
Collège
Xavier Bichat - Arinthod
Informations complètes

Contacts

Gilles Bulabois et Jean-Marc Tochon,
chargés de mission académique "éducation au développement durable"

 
jeudi 22 octobre 2015

Le Jura et les Jurassiens dans la Première Guerre mondiale

Un ouvrage, réalisé à partir de documents privés issus d’une collection de cartes postales et de documents issus des fonds des Archives départementales du Jura, a obtenu la labellisation "Centenaire 14-18"

La Première Guerre mondiale a été un évènement majeur du XXe siècle. D’une intensité jamais vue jusqu’à présent, c’est la première guerre totale. Elle voit tous les belligérants mobiliser l’ensemble de leurs forces vives au front comme à l’arrière, mobiliser leur économie et leurs ressources pour mettre en place une économie de guerre, mobiliser les esprits par une propagande intense et une censure omniprésente pour tenir, pour supporter les immenses sacrifices que cette guerre impose jusqu’à la victoire.

Le Jura et les Jurassiens dans la Première Guerre mondiale Ce livre numérique réalisé à partir de cartes postales de l’époque et de documents tirés des fonds des Archives départementales du Jura a pour objectif de montrer, à partir de l’exemple jurassien, combien cette guerre a été englobante, comment elle a investi tous les espaces publics et privés, pourquoi elle a tant marqué les mémoires et eu tant d’impact sur les générations suivantes.

Le Jura et les Jurassiens dans la Première Guerre mondiale (livre numérique disponible dans l’onglet "Première Guerre mondiale")

Ce livre a été réalisé par Emmanuel Pauly, professeur d’histoire responsable du service éducatif des Archives départementales du Jura.

Le projet s’inscrit dans le cadre du cycle commémoratif du Centenaire de la Première Guerre mondiale.
Ce temps mémoriel, qui se poursuivra pendant l’année scolaire 2015-2016, est porteur de plusieurs enjeux importants :
- la compréhension d’une épreuve qui engagea l’ensemble de la société française
- la transmission de cette mémoire aux Français d’aujourd’hui
- l’hommage rendu à ceux qui vécurent la guerre et firent le sacrifice de leur vie
- l’appréhension du conflit dans la perspective d’une histoire nationale et européenne partagée.

L’Éducation nationale prend pleinement part à cette commémoration et s’applique à transmettre aux jeunes générations l’histoire et les mémoires de ce conflit. Elle s’appuie, d’une part, sur les enseignements en classe depuis l’école primaire jusqu’au lycée et, d’autre part, sur les actions éducatives.

Contact

Olivier Apollon, référent mémoire et citoyenneté

 
jeudi 24 septembre 2015

L’UNSS dans le Jura

Avec près de 5500 licenciés en 2014-2015, 30% des élèves de collège et 25% des élèves de lycée participent aux activités de l’UNSS dans le département

L'UNSS dans le JuraEncadrés par les 160 professeurs d’EPS des 57 associations sportives scolaires, mais aussi par les parents ou encore les membres de la communauté éducative, les licenciés participent aux rencontres, aux entraînements, aux compétitions et aux formations toute l’année scolaire le mercredi après-midi et/ou pendant la pause méridienne ou en début de soirée.

La réussite des associations sportives scolaires jurassiennes se concrétise à travers divers aspects :

Un vecteur de réussite sportive

59 équipes du département ont participé aux championnats de France UNSS dans de nombreuses disciplines. 9 équipes sont montées sur le podium des championnats de France (gymnastique, ski nordique, athlétisme, parapente, basketball).

Ces résultats font du jura un des départements les plus performant d’un point de vue sportif.

Un vecteur de santé et de fraternité

De grandes rencontres, ouvertes à tous, sont organisées à différents moments de l’année : la journée du sport scolaire (+ de 800 élèves), le cross départemental (près de 1 500 collégiens et lycéens).

De nombreuses actions de découverte et de promotion sont menées notamment dans les activités de plein air ancrées dans la région (course d’orientation, ski nordique, raids multi-sports). Les lycéens se retrouvent lors des Jeux des lycées et lycées professionnels. La Transjeune organisée en partenariat avec l’USEP et Trans’organisation rassemble plus de 2 500 élèves pour une grande journée de pratique du ski nordique tant compétitive que de loisir.

Un vecteur de formation du futur citoyen

Le programme Jeunes officiels : vers une génération responsable est au cœur de l’action de l’UNSS. Plus de 1 000 élèves ont obtenu une certification de Jeune Officiel en 2014-2015. Lieu de formation, chaque adhérent est amené à s’engager en temps qu’arbitre, organisateur ou reporter. À ce titre, quelques actions sont intégralement organisées par des élèves, pour les élèves. Membre à part entière et acteur de l’association, un élève à la possibilité d’agir en tant que vice-président.

Un vecteur d’intégration des élèves éloignés de la pratique

Les règlements sportifs favorisent la mixité à l’UNSS. De plus, plusieurs actions sont organisées dans le Jura pour développer la pratique des filles. Le programme sport partagé permet aux élèves en situation difficile d’accéder à quelques activités en partageant une expérience en équipe avec des élèves valides. Enfin, des expériences de sport adapté sont menées. Ainsi les IME, ETAPES, ULIS ont été sollicités en 2015 pour participer et une rencontre de tennis adapté. Cette expérience riche et concluante sera renouvelée et étendue.

L’année 2015-2016 sera l’année du sport de l’école à l’université.

Les grands évènements du projet 2015-2016 de l’UNSS dans le Jura

L'UNSS dans le Jura
- 14 octobre 2015 : cross départemental. 1 500 élèves attendus sur le site du Champs de foire de Longwy sur le Doubs
- 20 janvier 2016 : transjeune. Plus de 2 500 élèves se retrouvent pour se mesurer à ski de fond autour du collège des Rousses
- 10 février 2016 : rando blanche. Une journée de découverte des activités nordiques (ski, raquettes, randonnée) ouverte à tous sur le site des Marais à Morbier.
- 27 avril 2016 : jeux des lycées. Grand rassemblement des lycées et lycées professionnels à Dole autour de nombreuses activités.
- 4 mai 2016 : championnat départemental d’athlétisme à Saint-Claude. 600 élèves attendus.
- mai 2016 : raids de pleine nature. Une épreuve sur plusieurs jours en équipe mixte ou non regroupant du VTT, du canoë, de la course d’orientation, du tir à l’arc sur la base de Bellecin.
- 1er juin 2016 : Naturathlon. Le grand raid multi-activités (plus de 400 participants) ouvert aux collégiens et lycéens, organisé par l’EREA de Crotenay.
- 25 au 27 mai 2016 : championnats de France UNSS de triathlon et de duathlon. 700 compétiteurs venus de France entière en mesureront sur la base de Bellecin.
- Tout au long de l’année : les sports traditionnels (sports collectifs, gymnastique, athlétisme, sports de raquette, sports de plein-air), des journées de promotion (danse, course d’orientation, ski, badminton, tennis, …), des journées de formation.

Contact

Sylvain Alary, directeur départemental UNSS Jura


Galerie

JSS Lons1 JSS Lons10 JSS Lons11 JSS Lons12 JSS Lons13 JSS Lons14 JSS Lons15 JSS Lons16 JSS Lons17 JSS Lons19 JSS Lons2 JSS Lons20 JSS Lons21 JSS Lons22 JSS Lons23 JSS Lons24 JSS Lons25 JSS Lons26 JSS Lons27 JSS Lons28 JSS Lons29 JSS Lons3 JSS Lons30 JSS Lons31 JSS Lons32 JSS Lons33 JSS Lons34 JSS Lons35 JSS Lons36 JSS Lons37 JSS Lons38 JSS Lons4 JSS Lons5 JSS Lons6 JSS Lons7 JSS Lons8 JSS Lons9


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon