Accueil  >  Académie  >  Grands dossiers  >  Mobilisation de l’École pour les valeurs de la République  >  Ressources > Prévenir la radicalisation des jeunes

Rubrique Prévention de la radicalisation

Prévenir la radicalisation des jeunes

Un livret pour prévenir de la radicalisation des jeunes à l’usage des chefs d’établissement et des équipes éducatives : il caractérise le phénomène de radicalisation et propose à la vigilance des personnels un certain nombre de ses signes repérables. Enfin, il indique ce qu’il convient de faire lorsque ces signes ont été observés

Qu’est-ce que la radicalisation ?

La radicalisation, c’est l’action de rendre plus intransigeant le discours ou l’action. La radicalisation peut s’exprimer par la contestation violente de l’ordre public et de la
société, ainsi que par la marginalisation vis-à-vis de celle-ci. Phénomène pluriel, la radicalisation peut affecter des individus isolés comme des groupes, selon des idéologies diverses.
La radicalisation relève d’un processus "d’emprise mentale" qui trouve sa source dans l’environnement de l’individu, le plus souvent aujourd’hui par le biais de l’exposition
à des contenus extrémistes diffusés sur internet.

Selon la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MI.VI.LU.DE.S.), "l’emprise mentale" se caractérise par :
- une rupture avec les modalités antérieures de comportements, jugements, valeurs, sociabilités individuelles, familiales et collectives
- l’acceptation par une personne que sa personnalité et sa vie affective, cognitive, relationnelle, morale et sociale, soient modelées par des suggestions, injonctions, idées, valeurs, doctrines imposées par un tiers
- l’adhésion et l’allégeance inconditionnelle, affective, comportementale, intellectuelle, morale et sociale à une personne ou à un groupe, conduisant à une obéissance absolue, une crainte des sanctions et une impossibilité de croire possible de revenir à un mode de vie antérieur ou d’en choisir un autre, étant donné la certitude imposée que le nouveau mode de vie est le seul légitime.

Dans les cas les plus extrêmes, ce processus peut entrainer une attitude susceptible de conduire jusqu’à l’extrémisme et au terrorisme.

Prévenir la radicalisation des jeunes

Dispositif interministériel de prévention et d’information

Un centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation (plateforme téléphonique) est chargé d’écouter les familles, d’informer, de recueillir les différents éléments de la situation et d’orienter vers les services compétents, en particulier pour un accompagnement social des familles et des jeunes concernés.

N° Vert 0 800 005 696

Formulaire en ligne

Les situations inquiétantes peuvent être signalées à l’aide d’un formulaire en ligne

Une prise en charge au bénéfice des jeunes et des familles peut alors être effectuée par une cellule départementale dédiée, sous le pilotage du préfet de département, composée des services de l’État, des collectivités territoriales et d’associations. Un référent de parcours est désigné par cette cellule pour un suivi spécifique des jeunes concernés.

www.stop-djihadisme.gouv.fr
Comprendre, agir, décrypter, se mobiliser : ce site consacré à la prévention de la radicalisation et à la lutte antiterroriste s’adresse au grand public, aux proches de jeunes (professeurs, associations) ainsi qu’aux jeunes eux-mêmes.

services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon