Accueil > Pédagogie > Science et technologie > Enseigner la classification des animaux

Rubrique Science et technologie

Enseigner la classification des animaux

Enseigner la "nouvelle classification" des animaux

Enseigner la classification des animauxÀ une époque très récente, et jusque dans l’enseignement supérieur, on enseignait la systématique (l’art de classer les êtres vivants) à la façon de Linné (fin du XVIIIème siècle).

Depuis le début des années 2000, la "nouvelle classification" du vivant, liée à la proximité génétique des organismes et à leur évolution, doit prévaloir dans l’enseignement scientifique : en la matière, ce sont les conceptions modernes qui sont aux programmes des examens et concours.
C’est pourquoi une animation pédagogique ‘sciences’ un peu particulière est proposée dans le département pour la deuxième année consécutive. Il s’agit de transmettre les connaissance nécessaires pour enseigner la classification des êtres vivants à l’école primaire en conformité avec les programmes de sciences de 2008.

On ne peut pas se permettre de continuer à transmettre dans le primaire des connaissances dépassées et que les professeurs du 2nd degré seraient dans l’obligation d’invalider ultérieurement.

Que disent les programmes de cycle 3 ?

"L’unité et la diversité du vivant
Présentation de la biodiversité : recherche de différences entre espèces vivantes.
Présentation de l’unité du vivant : recherche de points communs entre espèces vivantes.
Présentation de la classification du vivant : interprétation de ressemblances et différences en termes de parenté."

Ce petit paragraphe recouvre les trésors des plus grandes découvertes de la biologie depuis Darwin (milieu du XIXème siècle) : concept d’évolution, découverte et progrès de la génétique...

Qu’est-ce qui a changé depuis Linné ?

Pour Linné la création est une œuvre divine et immuable. Il a donc fait adopter un système de classification "parfait" (à l’image du créateur). Mais ses "boîtes de rangement parfaites" sont théoriques : certains animaux y trouvent mal leur place ; de plus il ignore le concept d’évolution.

Depuis les années 1970, les scientifiques pratiquent la systématique phylogénétique dont les règles ont été définies en 1950 par le biologiste allemand Willi Hennig : les "boîtes de rangement" sont déterminées à partir des caractères des animaux eux-mêmes et la classification raconte l’évolution des espèces étudiées !

Quelques règles à respecter

Établir des classifications simples est tout à fait à la portée de l’école élémentaire. Cette activité a le mérite de développer le sens de l’observation, de l’argumentation, et le vocabulaire associé. Les règles du jeu sont les suivantes :
on utilise uniquement des critères anatomiques observables (ils sont déterminés par des gènes).
on ne classe plus les animaux en fonction
- de ce qu’ils n’ont pas (Les in-vertébrés forment un groupe indéfini : ce mot n’est plus usité en sciences.)
- de ce qu’ils font (nager, voler, manger de l’herbe… Ces critères permettent de faire des tris plus ou moins heureux, mais pas d’établir une classification.)
- l’endroit où ils vivent (Ce questionnement est d’ordre écologique – propre à une autre science.)

Supports de l’animation pédagogique proposée dans le département


Résumé de l’histoire de la systématique
Classer les animaux à l’école élémentaire

Ressources

La main à la pâte
École des sciences du Périgord
Pack thématique découverte du monde - SCEREN (inclus le fichier "Classer les animaux au quotidien")

Campagnes nationales

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Netvibes - Les vibrations de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon