• Région académique Bourgogne Franche-Comté

Rubrique Actualités

vendredi 22 novembre 2019

Signature de convention autour de l’économie sociale et solidaire

Ce partenariat s’inscrit dans la continuité de la convention de coopération signée en novembre 2018 par le ministre de l’Éducation nationale, le haut-commissaire à l’Économie sociale et solidaire et le président de l’Économie sociale partenaire de l’École de la République.

Ce jeudi 21 novembre, à Brochon (21) au lycée Stephen Liégeard, a été signée une convention de partenariat dans le domaine de l’économie sociale et solidaire par Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon et Jean-François Chanet, recteur de la région académique Bourgogne Franche-Comté, recteur de l’académie de Besançon, Annick Valette, trésorière de l’association l’Économie sociale partenaire de l’École de la République (Esper) et Tatiana Desmarest, présidente de la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (Cress) Bourgogne Franche-Comté.

L’objectif de cette convention est de développer la connaissance de l’économie sociale et solidaire et ses métiers, afin d’accompagner les élèves dans leur découverte du monde économique et professionnel et les encourager à s’engager au service de la société.
Les valeurs portées par l’économie sociale et solidaire, telles que la coopération, la laïcité, le respect, la lutte contre les discriminations, font sens dans le cadre du parcours citoyen.

Signature de convention autour de l'économie sociale et solidaire Cette convention se décline autour de trois axes :
- sensibiliser les élèves aux valeurs de l’économie sociale et solidaire et à la démarche entrepreneuriale,
- accompagner les enseignants pour une meilleure connaissance de l’économie sociale et solidaire et la sensibilisation de leurs élèves,
- former tout au long de vie les personnels de l’économie sociale et solidaire pour intervenir en classe ou accueillir des élèves et enseignants au sein de leur entreprise.

La signature de la convention de partenariat a eu lieu à l’occasion d’une intervention de Sébastien Barbati, correspondant de l’Économie sociale partenaire de l’École de la République pour la Franche-Comté, devant une classe de première STMG. Les élèves ont découvert l’économie sociale et solidaire au travers d’ateliers interactifs.

Chacun des partenaires a rappelé la nécessité de faire connaître ce modèle économique que représente l’économie sociale et solidaire encore trop peu connu des élèves et étudiants. Les actions pédagogiques conduites en Bourgogne-Franche-Comté sont déjà nombreuses. La formalisation de ce partenariat va permettre de les faire connaître et de les développer.

Convention et fiches-actions

 
mardi 1er octobre 2019

Territoires d’innovation : projets en Bourgogne - Franche-Comté

Le 13 septembre, le premier ministre a rendu public les résultats concernant les "Territoires d’innovation" : 24 projets ont été retenus dont deux dans la région BFC.

"Territoires d’innovations"

Après un premier appel à manifestation d’intérêt, lancé en 2017 et ayant conduit à accompagner financièrement l’ingénierie de 24 projets retenus sur 117 candidats, l’appel à projets "Territoires d’innovation" lancé le 23 novembre 2018, a connu une mobilisation exceptionnelle. L’instruction des dossiers de candidatures a associé la Banque des Territoires, les ministères concernés et les services déconcentrés de l’État, ainsi qu’un comité d’auditions composé d’une douzaine d’experts thématiques.

Territoires d'innovations : projets en Bourgogne - Franche-Comté Le dispositif "Territoires d’innovation" a pour objectif de faire émerger en France les territoires du futur et de nouveaux modèles de développement territorial. Réplicables et exemplaires, ces nouveaux modèles favoriseront l’émergence d’écosystèmes propices au développement économique durable et à l’amélioration des conditions de vie des populations tout en permettant aux acteurs économiques locaux de rayonner.

Pour cela, tous les acteurs d’un territoire étaient appelés à se regrouper pour proposer une stratégie qui repose sur des innovations de rupture et des grands projets. Ensemble, acteurs publics, privés, académiques et citoyens ont fait le pari de l’innovation sous toutes ses formes, en répondant aux grandes thématiques retenues :
- la transition numérique,
- l’énergie durable,
- la mobilité propre,
- la transformation du secteur agricole et notamment l’agroécologie,
- la transformation du système de santé,
- l’adaptation des compétences aux évolutions du marché du travail.

En savoir plus - Gouvernement

Dans la région académique

"Transformation d’un territoire industriel" porté par Pays de Montbéliard Agglomération conjointement avec le Grand Belfort

Ambition
L’ambition du projet, co-porté par Pays de Montbéliard Agglomération et le Grand Belfort, est de faire du Nord-Franche-Comté un écosystème économique dynamique,
attractif et résilient, acteur des révolutions industrielles, environnementales et humaines en cours et à venir. Le budget prévisionnel du projet atteint 69 M€.

Objectifs stratégiques
- créer un environnement propice à la mutation des entreprises du territoire vers l’Industrie 4.0 ou Industrie 4.H,
- s’appuyer sur l’écosystème territorial historique développé depuis 20 ans à Belfort et installer les fondements d’une filière industrielle H2. Cet ensemble prend place dans une dynamique de construction d’une filière industrielle de l’hydrogène-énergie, visant à entraîner un écosystème de sous-traitants, équipementiers et systémiers sur ces nouveaux marchés, et de faire du territoire le cœur de la filière hydrogène en France,
- opérer une montée en compétences générale du territoire, notamment sur le numérique.

Ce projet induit une composante forte concernant le numérique et les collèges ainsi que le développement du Campus des métiers et des qualifications automobile et mobilités du futur.

En savoir plus - fiche détaillée

"Alimentation Durable 2030" porté par Dijon Métropole

Ambition
Dijon Métropole souhaite montrer que l’évolution vers un système alimentaire durable est une opportunité de transformation du territoire, d’un point de vue environnemental, économique et social. L’ambition repose sur une, approche globale intervenant sur l’ensemble des activités de production, d’échange, de transformation, de distribution et de consommation du territoire. Forte de ses acteurs reconnus en matière d’agroécologie, d’alimentation, de santé et de sa renommée patrimoniale et
gastronomique, la métropole de Dijon a l’ambition de devenir d’ici dix ans le territoire démonstrateur d’un système alimentaire durable et innovant servant de modèle aux
métropoles nationales et internationales. Le budget prévisionnel du projet atteint 42 M€.

Objectifs stratégiques
- développer une production agroécologique permettant aux habitants de connaître l’origine, la qualité nutritionnelle, sanitaire, les conditions de transformation et de distribution des produits consommés,
- augmenter la part des productions locales dans l’alimentation de la population grâce au développement de produits bruts et transformés et de services innovants
liés au nouveau modèle agroécologique,
- assurer l’accès de tous à une alimentation et un environnement plus sain, à des prix accessibles, de faire des consommateurs-citoyens les acteurs de leur alimentation, de renouer la confiance entre consommateurs-producteurs,
- tester, en s’appuyant sur les Campus des métiers et le Living Lab, des solutions de production, respectueuses des personnes et de l’environnement, en lien avec les
consommateurs-citoyens,
- co-construire avec des start-ups, des applications dédiées permettant de donner l’accès à des informations fiables, émises par des acteurs du territoire.

Ce projet induit une composante forte concernant le Campus des métiers et des qualifications alimentation goût tourisme pour tester les solutions de production.

En savoir plus - fiche détaillée

 
lundi 23 septembre 2019

Lancement des semaines de l’engagement

Un séminaire a réuni 35 représentants CAVL de la région Bourgogne Franche-Comté les 19 et 20 septembre à Besançon en présence de Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon et Jean-François Chanet, recteur de la région académique et recteur de l’académie de Besançon.

Lancement des semaines de l'engagement À mi-mandat, les élus se sont mobilisés pour sensibiliser tous les élèves et adultes des établissements scolaires de la région et poursuivre les projets entrepris lors de la première année.

Afin de promouvoir la participation des lycéennes et lycéens et des collégiennes et collégiens à la vie de leur établissement, avec un accent particulier sur le développement durable en cette rentrée 2019, les semaines de l’engagement qui se déroulent du 16 septembre au 5 octobre ainsi que la semaine de la démocratie scolaire du 7 au 12 octobre sont des temps forts qui mobilisent l’ensemble de la communauté éducative.

Les semaines de l’engagement - MENJ

Des éco-délégués dans les instances de représentation des collégiens et des lycéens

Lancement des semaines de l'engagement Suite aux réflexions et propositions des élus du Conseil national de la vie lycéenne (CNVL), huit mesures ont été prises par les ministres de l’Éducation nationale, de la Transition écologique et des Relations avec les collectivités territoriales, détaillées dans une circulaire parue fin août. Parmi ces mesures, l’élection de binômes paritaires d’éco-délégués dans les instances de représentation des élèves. Les représentants des CAVL de la région académique ont été élus lors de ce séminaire.

Titulaires

- Alexia Marguier du lycée Montciel à Lons-le-Saunier,
- Joris Alfonso du lycée Édouard Belin à Vesoul,
- Eva Bussy du lycée Parc des Chaumes à Avallon,
- John Eboli du lycée Charles de Gaulle à Dijon.

Suppléants

- Églantine Souville du lycée Louis Pasteur à Besançon,
- Alexandre Suzon du lycée Édouard Belin à Vesoul,
- Clémence Garcia du lycée Prieur de la Côte d’Or à Auxonne,
- Maxime Devevey du lycée Gustave Eiffel à Dijon.

L’une de leurs premières missions sera de participer aux comités de pilotage académiques de l’éducation au développement durable. Une séance complète du CAVL inter-académique consacrée aux thématiques liées au développement durable est programmée en janvier.

Poursuite des projets en cours, initiés lors de la première année du mandat 2018-2020

Internats

Après la diffusion d’un flyer réalisé à la suite d’une enquête, un groupe de travail sera constitué avec les inspecteurs référents académiques internat, la Région, des élus CAVL, des chefs d’établissement et d’autres membres de la communauté éducative.

Lutte contre le harcèlement et les discriminations

Une formation commune adultes-élèves est programmée en novembre.

Communication

Un espace vie lycéenne a été créé sur le nouvel environnement numérique de travail (ENT) Éclat.

Ressources

En savoir plus (affiche, flyer) - MENJ
Circulaire n° 2019-121 du 27-8-2019 : nouvelle phase de généralisation de l’éducation au développement durable - EDD 2030
Les éco-délégués
Tout savoir sur la vie lycéenne (comment agir dans mon lycée, les instances, guide de l’élu) - MENJ

Contacts

Christine Monnin, déléguée académique à la vie lycéenne et collégienne pour l’académie de Besançon
Courriel
Benoît Clair, délégué académique à la vie lycéenne et collégienne pour l’académie de Dijon
Courriel

 
mardi 17 septembre 2019

Concours "Entreprise à la Une"

Les académies de Besançon et de Dijon organisent en 2019 la deuxième session du concours "Entreprise à la Une".

Ce concours a pour objectif de sensibiliser les jeunes à l’entreprise et leur donner le goût de l’écriture par la réalisation d’un article de presse. Il s’inscrit dans le cadre du parcours Avenir.

En amont de la semaine école-entreprise ou au cours de celle-ci, les collégiens, lycéens, étudiants ou apprentis sont invités à découvrir une entreprise locale et à rédiger, à la suite d’une visite, un article de presse illustré d’une photo. Les jeunes deviennent reporters de l’entreprise qui est ainsi médiatisée.

Plusieurs angles journalistiques sont possibles pour la rédaction de l’article :
- l’entreprise : activité, métiers, points forts
- le chef d’entreprise ou un professionnel de l’entreprise : parcours, motivations, quotidien dans l’entreprise,
- l’innovation dans l’entreprise,
- la démarche sociétale dans l’entreprise.

L’angle choisi devra être indiqué dans le document de contexte qui accompagnera l’article de presse.
Ce reportage portera nécessairement sur une découverte en entreprise effectuée avant le 30 novembre 2019.

Le CLEMI de l’académie de Besançon peut vous apporter des conseils d’écriture journalistique par mail, téléphone ou ponctuellement intervenir en classe, si toute une classe est impliquée (ex. : dans le cadre d’un projet pédagogique plus global d’éducation aux médias et à l’information).

Pour plus d’informations, vous pouvez contactez Marie Adam-Normand, coordonnatrice CLEMI de l’académie de Besançon.
Tél. : 03 81 65 75 28
Courriel
Site

Calendrier de l’opération

- inscription des équipes jusqu’au 18 octobre 2019
- découverte d’entreprise : avant le 30 novembre 2019
- retour des articles : 6 janvier 2020
- jury : courant janvier 2020
- remise des prix : février 2020

Documents utiles

Conseils pour maquetter un article
Formulaire d’inscription
Rapport du jury 2018
Grille d’évaluation des articles

Partenaires

Les rectorats de Besançon et de Dijon, les Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (CLEMI), la CCI de Bourgogne-Franche Comté, la Chambre régionale des métiers et de l’artisanat de Bourgogne-Franche Comté, le MEDEF Bourgogne-Franche-Comté, l’association Entreprendre Pour apprendre Bourgogne, la Fondation Varenne, le Journal du Centre, l’Yonne Républicaine et L’Est Républicain.

Contact

Séverine Fusaro, chargée de mission école-entreprise.
Tél. : 03 81 65 74 41
Courriel

 
vendredi 13 septembre 2019

Journée du numérique dans l’enseignement

Positionnée lors de la première période de l’année scolaire, la Journée du numérique dans l’enseignement a pour vocation de favoriser les échanges et les partages d’expériences afin d’initier une dynamique sur toute l’année scolaire.

Journée du numérique dans l'enseignement Les DANE des académies de Besançon et de Dijon, Réseau Canopé et les huit DSDEN de la région académique s’associent pour proposer, mercredi 16 octobre 2019, un événement régional délocalisé dans les territoires, en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et les Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation (INSPÉ) de Bourgogne et de Franche-Comté.

La Journée du numérique dans l’enseignement se décline dans tous les départements de la région académique Bourgogne-Franche-Comté. Plus d’une vingtaine de lieux recevront les participants : professeurs des écoles, de collèges et de lycées, mais aussi formateurs et inspecteurs des académies de Besançon et de Dijon se retrouveront dans ces lieux d’échanges et de partages. Ils seront rejoints par des étudiants, parents d’élèves et élus des collectivités territoriales.

Proximité, subsidiarité, complémentarité

La proximité

Proposer à chaque enseignant une journée de formation autour du numérique près de chez lui est un objectif majeur de la Journée du numérique dans l’enseignement : dans chaque département, des écoles, collèges et lycées accueilleront les présentations et travaux des enseignants en valorisant les initiatives et réflexions locales.

La subsidiarité

L’organisation locale de l’événement repose sur les personnels exerçant au plus proche du lieu d’accueil. Le contenu présenté s’appuie sur les enseignants locaux ou de proximité.

La complémentarité

Cette complémentarité s’exprime par la diversité de l’offre de formation sur le territoire, issue des nombreuses expériences de terrain.
La complémentarité dans les modalités d’animation est également recherchée : conférences, ateliers de pratiques, témoignages, temps de co-construction.
Enfin, la complémentarité des publics avec une attention portée aux temps inter-degrés qui permettront de mieux connaître les réalités de chacun et de croiser les questionnements, initiatives et réflexions, propre d’une région académique apprenante.

En savoir plus - Lieux d’accueil
En savoir plus - Programme
Inscription en ligne avant le 24 septembre 2019

 
mercredi 11 septembre 2019

Séminaire d’installation des conseillers entreprises pour l’école (CEE)

Le séminaire d’installation des (CEE) de la région académique Bourgogne Franche-Comté s’est tenu au lycée Louis Pergaud, à Besançon, lundi 9 septembre.

Séminaire d'installation des conseillers entreprises pour l'école (CEE)
Les conseillers entreprises pour l’école sont des professionnels (employeurs, salariés ou artisans) proposés en qualité d’experts par leur organisation professionnelle et nommés par les recteurs des académies de Besançon et de Dijon. Ils contribuent à rapprocher le système éducatif de l’environnement économique.

Dix-huit conventions

À ce jour, dix-huit conventions ont été signées avec différentes organisations professionnelles au niveau de la région académique Bourgogne-Franche-Comté. 73 professionnels se sont portés volontaires pour être conseillers entreprises pour l’école en choisissant au moins deux missions parmi les six suivantes :
- 1. Faciliter la connaissance du monde économique et des métiers dans les parcours d’accompagnement des élèves et étudiants,
- 2. Contribuer à la formation tout au long de la vie (dans les collèges, EREA, lycées, Greta et CFA),
- 3. Promouvoir l’entrepreneuriat,
- 4. Contribuer à la persévérance scolaire,
- 5. Participer à l’activité des dispositifs structurants de la relation école-entreprise : lycées des métiers, campus des métiers et des qualifications (CMQ), comités locaux école-entreprise (CLEE), pôles de stages, plateformes technologiques (PFT),
- 6. Autres (ex : conseil et expertise).

Séminaire d'installation des conseillers entreprises pour l'école (CEE) Sébastien Marmot et Félix Smeyers, les délégués académiques à la formation professionnelle initiale et continue, ont ouvert le séminaire par une présentation de la région académique et des réformes des lycées. Maurice Dvorsak, chef du SAIO a ensuite exposé les enjeux de la découverte des métiers pour la construction du projet d’orientation des jeunes. La journée s’est poursuivie par l’intervention de Pierre Drelon, économiste et sociologue, sur un portrait de la génération Z et des conseils pour la prise de parole des professionnels devant les élèves. Chaque intervention a été suivie d’un temps d’échanges entre les CEE et les intervenants.

Les CEE, indispensables traits d’union entre l’éducation nationale et les entreprises

Séminaire d'installation des conseillers entreprises pour l'école (CEE) Jean-François Chanet, recteur de la région académique, recteur de l’académie, chancelier des universités, a clos cette journée en remettant à chaque CEE sa lettre de mission et en remerciant les professionnels "pour leur engagement, leur souci de transmettre aux jeunes générations la passion de leurs métiers. Les conseillers entreprises pour l’école sont des traits d’union, entre l’éducation nationale et les entreprises, indispensables pour répondre aux questions des jeunes sur les métiers et les aider ainsi à construire leur projet professionnel".

Les témoignages des CEE permettront également :
- de donner aux jeunes une image positive du rôle de l’entreprise,
- de dépasser les stéréotypes sur les métiers et les formations,
- et enfin, de mettre en avant des professionnels épanouis.

Les CEE pourront intervenir, dans les collèges et lycées, à la demande des équipes éducatives de la région académique Bourgogne Franche-Comté. Ils témoigneront de leur expérience dans les métiers du transport-logistique, du bâtiment, des travaux publics, de l’expertise-comptable, de l’automobile, des métiers de bouche, de l’hôtellerie-restauration, de la coiffure, de l’esthétique, de l’architecture, de la fleuristerie et de la propreté.

En savoir plus - Académie de Besançon
En savoir plus - Académie de Dijon

Contacts

Catherine Dekeyser, chargée de mission école-entreprise - Académie de Dijon
Graziella Galante-bertolin, chargée de mission école-entreprise - Académie de Besançon

 
mercredi 4 septembre 2019

Inauguration du CROUS Bourgogne-Franche-Comté

L’inauguration du siège du CROUS à Besançon, dont l’implantation a été décidée en 2016 à la suite de la fusion des régions, a eu lieu en présence de tous les partenaires le vendredi 30 août 2019.

Inauguré par Dominique Marchand, présidente nationale du CNOUS, en présence de Jean-François Chanet, recteur de région académique Bourgogne-Franche-Comté, recteur de l’académie de Besançon, chancelier des universités, de Jean-Louis Fousseret, président de Grand Besançon Métropole, maire de Besançon, de Florence Rogeboz, vice-présidente du conseil départemental et de Patrick Ayache, vice-président de la Région Bourgogne Franche-Comté, le nouveau bâtiment, labellisé Haute qualité environnementale est situé dans les anciens locaux du CNRS à la Bouloie, au cœur du campus universitaire.

En dehors du siège bisontin, le CROUS Bourgogne Franche-Comté est présent sur quatre autres sites : Belfort, Dijon, le Creusot et Nevers. Des antennes proposant des offres de restauration et/ou hébergement sont également disponibles à Auxerre, Montbéliard, Sévenans et Vesoul.

Un événement d’une portée universitaire régionale considérable

Inauguration du CROUS Bourgogne-Franche-Comté Le recteur d’académie a insisté sur "l’exemplarité" de cette construction, orchestrée par l’atelier d’architecture La Fabrike, et sur "la volonté des institutions et collectivités qui se sont donné ensemble les moyens de la réaliser en un temps record, dans la continuité de l’organisation de la vie étudiante". Il a rappelé "le sens et l’importance de ce que ce bâtiment accueille et permet : un événement d’une portée universitaire régionale considérable".

Le recteur a souhaité que cette inauguration "soit l’annonciatrice des succès que l’unité de nos deux belles universités de Bourgogne et de Franche-Comté peut seule faire espérer, des succès qu’elles méritent et qu’elles sont capables de remporter, comme l’a prouvé l’obtention de l’Isite-BFC qui a suivi de près la naissance de la COMUE UBFC."

Il a également remercié le travail des équipes investies dans ce projet, et en particulier Dominique Froment, directrice générale du CROUS Bourgogne-Franche-Comté et l’ensemble des personnels des deux CROUS de Dijon et de Besançon, Annie Vinter et Nicolas Chaillet de l’Université de Bourgogne-Franche-Comté et Luc Johann, administrateur de la COMUE UBFC à titre provisoire.