Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > Coronavirus > Accueil des enfants de personnels indispensables à la gestion de la crise (...)

Rubrique Coronavirus

vendredi 2 avril 2021

Accueil des enfants de personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire

Dans le contexte de la suspension de l’accueil en présentiel dans les établissements scolaires, un dispositif d’accueil des enfants de personnels indispensables à la crise sanitaire qui n’auraient aucune solution de garde est mis en place.

Lieux d’accueil

Doubs - Liste des lieux d’accueil dans le Doubs
Jura - Télécharger la liste des écoles / Télécharger la liste des collèges
Haute-Saône - Télécharger la liste
Territoire de Belfort - Liste des lieux d’accueil dans le Territoire de Belfort

Dans le Doubs, l’ensemble des collèges sera lieu d’accueil. Toutefois, pour le collège Olympe de Gouge seul le site de Pont de Roide sera lieu d’accueil et pour le collège Bouquet Val de Morteau seul le site de Morteau sera lieu d’accueil.

Information sur les transports : https://www.bourgognefranchecomte.fr/

Modalités

Cet accueil exceptionnel se fait dans le respect du protocole sanitaire en vigueur qui est disponible sur le site du ministère. Les groupes d’enfants sont limités à 10 en école maternelle et à 15 en école élémentaire et au collège, afin de limiter les regroupements d’enfants et d’adolescents pour freiner la propagation du virus.
Un test devra être réalisé, dans un délai de 72 heures préalablement à l’accueil dès le mardi 6 avril, par les enfants ayant fait l’objet d’une mesure d’éviction depuis moins de 7 jours. Les parents remettront une attestation sur l’honneur confirmant la réalisation de ce test, son résultat négatif et l’absence de symptômes chez leur enfant. À défaut, les enfants ne pourront être accueillis.
Des tests salivaires et des tests antigéniques seront proposés aux élèves et aux personnels dans certains pôles d’accueil pendant la semaine.

Liste limitative des professionnels indispensables à la gestion de l’épidémie pour lesquels une solution d’accueil est proposée

- Tous les personnels des établissements de santé ;

- Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes ;

- Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers), ainsi que les préparateurs en pharmacie ainsi que les ambulanciers ;

- Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;

- Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;

- Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;

- Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil.

- Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire)

 
vendredi 2 avril 2021

Je suis parent : comment mon enfant continue-t-il à apprendre en cas d’accueil restreint des élèves ?

La semaine du 6 au 10 avril, tous les enseignements se tiendront à distance, sur tout le territoire métropolitain : les écoles, collèges et lycées mettent en place la continuité pédagogique.

 
jeudi 1er avril 2021

Enseignants : des ressources pour la continuité pédagogique

La situation sanitaire liée à la circulation de la Covid-19 entraîne des répercussions sur le fonctionnement des écoles et des établissements. Le ministère met à la disposition des directeurs d’école, des chefs d’établissement, des inspecteurs et des professeurs un ensemble d’outils permettant d’assurer la continuité des enseignements dans les écoles, collèges et lycées.

 
jeudi 1er avril 2021

Pour tous les élèves, enseignement à distance à partir du 6 avril

Afin de garantir la protection des élèves et des personnels, un protocole sanitaire renforcé s’applique dans les écoles et les établissements scolaires.

 
mardi 2 mars 2021

Le ministre Jean-Michel Blanquer lance la campagne de tests salivaires dans l’académie

Le 1er mars 2021, le ministre de l’Éducation nationale de la jeunesse et des sports était en déplacement à l’école de Lavoncourt en Haute-Saône pour lancer officiellement la campagne de test dans les écoles.

Arrivé à l’école en milieu de matinée, le ministre a d’abord pu observer les premières opérations de prélèvement menées par les personnels de santé de l’académie auprès des élèves. Le ministre a salué l’engagement de ces personnels qui depuis le début de la crise sanitaire sont en première ligne pour les opérations de contact tracing puis de tests depuis le 1er décembre.

La visite s’est poursuivie par un temps d’échange avec l’équipe de l’école et l’Inspectrice de l’Éducation nationale, Giliane Ferrand, sur les dispositions appliquées au quotidien pour lutter contre la propagation du virus.
Enfin, la visite du ministre à l’école de Lavoncourt s’est achevée par un temps avec le maire, Jean-Paul Carteret, le président du syndicat scolaire, Dimitri Doussot et des parents des parents d’élèves afin d’aborder la nécessité de laisser les écoles ouvertes et les dispositions prises par chacun des acteurs en ce sens.

Les tests salivaires

Ces tests sont réservés prioritairement aux écoles maternelles et élémentaires pour qui il peut être difficile de réaliser un prélèvement nasopharyngé mais pourront également être proposés dans les collèges et les lycées dans certains cas. Ils sont déployés dans les zones où le virus circule fortement. Ils ne se substituent pas aux autres tests. Ils complètent l’offre de tests RT-PCR et antigéniques nasopharyngés qui seront toujours utilisés lors des campagnes de dépistage.
Les tests salivaires sont des tests RT-PCR qui nécessitent une analyse en laboratoire. Des kits de prélèvement sont mis à disposition par les laboratoires, et les tests sont effectués dans les établissements scolaires par les infirmières scolaires ou médiateurs « lutte anti Covid » (voir paragraphe suivant).
Les tests sont réalisés sur la base du volontariat et une autorisation parentale est nécessaire.
Les résultats sont communiqués directement aux familles qui avisent l’établissement scolaire en cas de résultat positif de leur(s) enfant(s). Les laboratoires communiquent aux établissements uniquement le nombre de cas positifs sur l’échantillon mais en aucun cas, les résultats de manière nominative.

Les médiateurs « lutte anti Covid »

Pour faciliter la mise en œuvre des tests, 28 médiateurs « Lutte anti Covid » seront recrutés par l’académie pour aider les personnels de santé dans les campagnes de test et de contact tracing. Ces médiateurs, étudiants ou non, spécialistes ou non de santé, seront recrutés en tant que vacataires pour l’ensemble des postes d’une opération de dépistage : accueil administratif, prélèvement, délivrance de messages de prévention, initiation de la démarche de contact tracing, conseils sur l’isolement des cas positifs ou cas contacts, le tout sous la supervision d’un professionnel de santé. Ils pourront être amenés à réaliser les prélèvements s’ils ont validé la formation dédiée et qu’ils sont encadrés sur place par un personnel de santé.

 
vendredi 22 janvier 2021

Baccalauréat général et technologique : adaptation des modalités d’organisation de l’examen au contexte sanitaire

A titre exceptionnel pour cette année 2020-2021 et pour tenir compte des incertitudes liées à la crise sanitaire, les épreuves de spécialité du baccalauréat général et technologique seront évaluées en contrôle continu. Les épreuves terminales du mois de juin sont maintenues.

 
lundi 4 janvier 2021

Tests antigéniques : comment s’inscrire pour se faire tester ?

Les personnels des écoles et des établissements scolaires, symptomatiques ou non, peuvent bénéficier d’un test antigénique dans les établissements scolaires.

Comment s’inscrire pour se faire tester ?

 Tests antigéniques : comment s'inscrire pour se faire tester ?

Pour les personnels des écoles et établissements scolaires publics

Pour les enseignants des écoles et établissements scolaires privés sous contrat et de l’enseignement agricole

Affiche - Tests antigéniques : comment s’inscrire pour se faire tester ?

 
vendredi 18 décembre 2020

Quelles sont les trois étapes majeures de la fabrication d’un vaccin ?

Une vidéo réalisée en collaboration avec un groupe de travail rassemblant le SIG, le ministère des Solidarités et de la Santé, la DGS, le MESRI, Santé publique France, l’Agence nationale de sécurité du médicament, l’INSERM et l’APHP.

Elle est factuelle et pédagogique, elle présente au grand public les trois étapes majeures de la fabrication d’un vaccin :
- décrire la maladie et en identifier l’origine,
- déterminer le type de vaccin qui offrira la meilleure immunité,
- tester cliniquement le vaccin.

 
vendredi 18 décembre 2020

Respectons les gestes barrières pendant les vacances !

"Pendant les vacances, je respecte les gestes barrière", une campagne graphique de l’académie de Besançon et toutes les ressources utiles.

"Pendant les vacances, je respecte les gestes barrière"

Trois conseils mis en image, à utiliser et partager sans modération
 Respectons les gestes barrières pendant les vacances !

"Pourquoi je le fais"

 Respectons les gestes barrières pendant les vacances ! "Pourquoi je le fais", c’est un mouvement initié par l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et rejoint par de nombreux acteurs de la région. Notre mission : protéger ceux que l’on aime et nous aider à renouer rapidement avec nos libertés sociales grâce à des petits gestes du quotidien. Ici on se serre les coudes, on partage nos bonnes pratiques et on se motive ensemble ! Notre objectif : rester mobilisés pour donner vie à toutes nos envies d’après.

En savoir plus - "Pourquoi je le fais"
Les astuces du quotidien

Conseils pour des fêtes sans risque

 Respectons les gestes barrières pendant les vacances ! Vous invitez ou vous participez à un repas de fêtes en famille ou entre amis, vous ne voulez pas prendre de risques, ni en faire prendre à vos proches ? Tous les conseils pour passer des vacances sans risque.
En savoir plus - ARS

Les bons gestes à adopter

Les gestes barrière - MENJS
Application TousAntiCovid


Galerie


 
lundi 23 novembre 2020

Covid19 et continuité pédagogique

Lycéens, parents, enseignants, chefs d’établissement : tout savoir sur la continuité pédagogique dans le contexte sanitaire de la Covid19.

En raison de la crise sanitaire et de l’accélération de la circulation du virus de la Covid-19, les écoles, collèges et lycées appliquent un protocole sanitaire renforcé pour accueillir les élèves et peuvent être amenés à mettre en place des enseignements à distance pour assurer la continuité pédagogique. En effet, certaines écoles et certains collèges ou lycées peuvent être momentanément fermés sur décision de l’autorité sanitaire et des élèves peuvent être amenés à devoir s’isoler à domicile pour raison sanitaire.

Ainsi, dans les lycées, il est nécessaire d’aménager les enseignements afin de permettre de limiter les effectifs présents simultanément au sein des établissements. C’est pourquoi les proviseurs, avec les professeurs, élaborent un plan de continuité pédagogique permettant un fonctionnement par demi-groupes ou la réduction du nombre d’élèves présents, en garantissant au moins 50 % d’enseignement en présentiel pour chaque élève. Dans ce cadre, tous les élèves travaillent pendant la totalité du temps scolaire ordinaire, que ce soit en cours, en classes virtuelles ou en autonomie.

Je suis lycéen : comment m’organiser entre cours à distance et présentiel ?

Je suis parent : comment mon enfant continue-t-il à apprendre en cas d’accueil restreint des élèves ?

Je suis professeur : comment mettre en œuvre la continuité pédagogique ?

Je suis chef d’établissement : organiser la continuité pédagogique


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon