Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil  >  Région académique  >  Actualités des services régionaux  >  Jeunesse et sport > Service national universel 2021 : report des inscriptions au 30 (...)

Rubrique Jeunesse et sport

Service national universel 2021 : report des inscriptions au 30 avril

La clôture des inscriptions au service national universel (SNU) 2021 est repoussée au 30 avril.

La promotion 2021 du SNU s’adresse à tous les jeunes français âgés de 15 à 17 ans qui souhaitent se porter volontaire pour s’investir dans une société de l’engagement, bâtie autour de la cohésion nationale.

 Service national universel : lancement de la campagne 2021 de recrutement des volontaires Le site dédié aux candidatures est ouvert pour tous les jeunes (filles et garçons), les lycéens, les apprentis, les jeunes travailleurs et les jeunes sortis du système scolaire, qui souhaitent vivre cette expérience de cohésion dès le mois de juin 2021. La sélection assurera une représentativité de la diversité des situations des jeunes d’une classe d’âge. Un document explicatif sera distribué dans tous les lycées et une FAQ a été mise en ligne afin de répondre à toutes les interrogations des jeunes et de leurs familles sur le SNU.

Le SNU est une opportunité de vie collective pour créer des liens nouveaux, apprendre la vie en communauté, développer une culture de l’engagement et ainsi affirmer sa place dans la société. Il comporte obligatoirement un séjour de cohésion et une mission d’intérêt général. Chaque jeune peut ensuite poursuivre son engagement au sein de dispositifs existants s’il le souhaite (jeunes sapeurs-pompiers, cadets de la Gendarmerie, Service Civique, bénévolat…).

Séjour de cohésion

Le séjour de cohésion aura lieu du 21 juin au 2 juillet 2021, en Métropole et dans les Outre-mer. Il concernera 25 000 jeunes. L’objectif de cette session 2021 est de permettre pour la première fois l’organisation d’un séjour de cohésion dans chaque département.

Les protocoles sanitaires en vigueur, notamment appliqués pour les accueils collectifs de mineurs, seront mis en place dans les centres SNU. Compte-tenu du contexte sanitaire, la mobilité sera prioritairement régionale. Tous les frais inhérents à la mise en œuvre du SNU sont pris en charge par l’État : transport, alimentation, activités, tenue.

Dans le cadre du SNU, ces 25 000 jeunes vivront un moment de cohésion en internat, week-end compris, en dehors de leur département de résidence. Puis, dans l’année qui suit, ils réaliseront leur mission d’intérêt général d’une durée de douze jours auprès d’associations, de collectivités territoriales, d’institutions ou d’organismes publics, ou encore auprès de corps en uniforme.

Un centre SNU accueille environ 200 volontaires et une trentaine de cadres et de tuteurs. Le taux d’encadrement prévu est important : un encadrant pour sept jeunes. Ils sont présents en permanence au sein du centre d’accueil et assurent à ce titre la sécurité des jeunes. Ces encadrants seront issus des corps en uniforme, de l’éducation populaire et de l’Éducation nationale notamment.

La direction du centre est assurée par une équipe composée de trois cadres expérimentés :
- un chef de centre qui incarne l’autorité de l’État et donne du sens à l’ensemble du séjour de cohésion,
- un adjoint éducatif, chargé des activités
- un adjoint d’encadrement, chargé de la direction et de la coordination des cadres.

Les activités partent de l’expérience des volontaires et sont largement ouvertes à la mise en situation. Si elles peuvent prendre des formes diverses, elles sont systématiquement - à l’exclusion des bilans de santé et de compétences individuels - collectives et participatives :
- activités physiques,
- visites sur sites,
- témoignages d’autres jeunes engagés,
- échanges avec des témoins et des experts.

Les activités sont construites sur des principes de pédagogie active et d’éducation non-formelle, inspirées des organisations d’éducation populaire et du scoutisme.
Concernant les autres activités, un cadre national assurera la cohérence des contenus sur l’ensemble des sites tout en permettant des approches territorialisées dans chaque département grâce à l’implication d’acteurs locaux.

À l’issue de sa mission d’intérêt général, s’il le souhaite, chaque volontaire est invité à s’engager pour participer à l’édification d’une Nation plus fraternelle et solidaire, en rejoignant les formes de bénévolat et de volontariat existantes, comme le Service civique ou la Réserve civique. Cet engagement peut concerner la défense et la sécurité, l’accompagnement des personnes fragiles, la préservation du patrimoine, l’environnement.

En savoir plus - SNU

services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon