Logo Rectorat de l'académie de Besançon
Accueil > Action éducative > Enseignements et apprentissages > Éduquer à la sécurité routière, à l’école, au collège, au lycée

Rubrique Enseignements et apprentissages

Éduquer à la sécurité routière, à l’école, au collège, au lycée

Le XXIe siècle propose de nouveaux enjeux pour les générations à venir. Dans un monde où l’écologie est une question incontournable, les modalités de déplacements évoluent : piétons, voitures, vélos, trottinettes se croisent. Hélas, les accidents de la route restent la première cause de mortalité et de handicap chez les jeunes de 15 à 24 ans.

Devant cette réalité sociale, une politique interministérielle mobilise tous les services de l’État et les partenaires pour agir sur la prévention. Le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports est associée à cette priorité nationale et intègre cette exigence dans l’éducation à la sécurité routière en milieu scolaire.

La sécurité routière, ça s’apprend !

Un enfant sensibilisé très tôt aux dangers de la route est davantage capable d’analyser une situation à risques, d’acquérir les bons réflexes, car chaque déplacement est une prise de risques. C’est tout l’enjeu d’une éducation à la sécurité routière à laquelle l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports apporte, dans le champ de compétences qui est le sien, une contribution importante.

Un continuum éducatif de l’école au lycée

Dans le cadre de sa mission de formation à la responsabilité et à la citoyenneté, un enseignement des règles de sécurité routière est dispensé à tous les niveaux de la scolarité, dès l’école maternelle dans le cadre d’un continuum éducatif jusqu’au lycée. Adossé aux programmes scolaires et au socle commun de compétences, de connaissances et de culture (domaine 3 de formation de la personne et du citoyen), cet enseignement est obligatoire et intégré dans les horaires et les programmes.

À l’école primaire

L’éducation à la sécurité routière comporte des évaluations des savoirs et des comportements des élèves en tant que piéton, passager et rouleur et donne lieu à une attestation de première éducation à la route (APER) délivrée à l’issue du cycle 3 (obligatoire dans le LSU). Pour donner de l’élan à ces initiatives, le "Savoir rouler à vélo" permet de favoriser l’atteinte de cet objectif.

APER - Éduscol
En savoir plus - "Savoir rouler à vélo"
En savoir plus - site départemental

Les attestations - APER à l’école, ASSR1 et 2 au collège - ponctuent, entre théorie et pratique, le continuum éducatif. La prise en compte des ASSR dans les différentes certifications nécessaires à la conduite - brevet de sécurité routière, permis de conduire - confèrent aux acquis en milieu scolaire une reconnaissance sociale.

Au collège

L’éducation à la sécurité routière aboutit à deux évaluations, sous la forme d’attestations scolaires de sécurité routière (ASSR), en classe de cinquième avant 14 ans pour le premier niveau et en classe de troisième avant 16 ans pour le second niveau. Pour tous les jeunes nés à compter du premier janvier 1988, ces ASSR sont requises respectivement pour l’accès à la conduite de cyclomoteurs et pour le permis de conduire.

L’éducation à la sécurité routière au collège - Éduscol

Au lycée et dans les CFA

Tous les jeunes sont tenus de suivre un module de sensibilisation à la sécurité routière mis en place à la rentrée scolaire 2015 dans le cadre de la réforme du permis de conduire et qui prend en compte la période de l’adolescence caractérisée par des comportements transgressifs et des prises de risques.

L’éducation à la sécurité routière au lycée et en CFA - Éduscol

Des actions éducatives transversales

L’éducation à la sécurité routière ne fait pas l’objet d’un enseignement spécifique en plus de programmes mais se fonde sur une approche globale et interdisciplinaire. Les notions peuvent être abordées dans les différents champs disciplinaires (français, mathématiques, sciences physiques, SVT…) ou dans les parcours pluri et transdisciplinaires (heure de vie de classe…). Ils peuvent par ailleurs être reliés à l’éducation aux médias, au développement durable, à la santé, à la formation aux premiers secours, à la citoyenneté.

Il s’agit pour l’enseignant de former les élèves à intégrer des règles civiques liées au partage de l’espace de la route. Tout au long de leur scolarité, les élèves apprennent progressivement à devenir usager de la route, à connaître leurs droits et devoirs de piéton, de cycliste ou de du passager. Elle permet par ailleurs d’aborder les notions de risque, de prise de risques, de prévention, de vie en société.

Le cadre d’action

Pour permettre aux élèves d’acquérir les comportements responsables attendus, diverses actions de prévention sont menées dans les établissements secondaires primaires et secondaires, en cohérence avec le projet d’école et le projet d’établissement, dans le cadre des CESC. Elles peuvent prendre différents formats : théâtre, exposition, témoignages d’accidentés.

Le référent sécurité routière nommé dans chaque établissement secondaire coordonne et anime les projets auxquels les autres personnels (vie scolaire, infirmerie, administratifs, techniques ...) peuvent être associés.

Autres ressources

Concours - Prix inter-académique de la sécurité routière
Une rétrospective de l’année 2018
Opération "les clefs de l’éducation routière" de la Prévention routière
Permis piéton - Maif

Contact

Premier degré - enseignement primaire

Les conseillers pédagogiques de circonscription en charge de l’EPS ("Savoir rouler à vélo" et APER)

Second degré - enseignement secondaire
Le ou la référent(e) sécurité routière nommé(e) dans chaque établissement secondaire ou EPLE

services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon