Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr

Rubrique Enseignement supérieur, recherche et innovation

vendredi 8 juin 2018

La coopération au centre des débats le 30 mai dernier

La communauté éducative avait rendez-vous à la MSHE Ledoux à Besançon pour une journée académique de l’innovation pédagogique riche en partages et échanges.

Cette journée académique de l’innovation pédagogique a été organisée conjointement par l’académie de Besançon, l’Université de Franche-Comté et Canopé.

Elle s’inscrit dans le cadre d’un séminaire inter-académique sur le thème de l’innovation dont le premier temps fort a été organisé à Dijon le 22 novembre 2018 et dans la lignée de la journée inaugurale de la MUE, du 18 septembre dernier.

La "coopération, au service de la réussite des élèves"

La coopération au centre des débats le 30 mai dernier - © Association Hophophop Pour les participants, professeurs du 1er et 2d degrés, chefs d’établissement, inspecteurs et partenaires, cette journée a été l’occasion de pouvoir se rencontrer et d’échanger au détour de conférences, d’ateliers et de stands présentant des projets particulièrement innovants.

Elle avait également vocation à repérer et accompagner les personnels prêts à s’engager dans une dynamique coopérative et plus largement innovante pour les encourager à s’engager vers un "faire autrement".

Des ateliers animés par les partenaires de la MUE

Les ateliers proposés ont montré la diversité des formes prises par l’accompagnement des équipes "de terrain" et par de nombreux partenaires, notamment ceux issus du monde associatif.

Dans la cours de la MSHE, des stands ont permis aux visiteurs de découvrir des concepts à la pointe de l’innovation pédagogique : drones, fablab, learn-o, escape game.

Le "boulevard de l’innovation" a permis de souligner la richesse des thèmes, des problématiques et des actions conduites dans les projets accompagnés dans le cadre de l’innovation. Des projets innovants mis en œuvre dans l’académie et accompagnés par le PARDIE, ainsi que des projets accompagnés par la Cellule académique recherche et développement innovation et expérimentation de l’académie de Dijon et par la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt DRAAF Bourgogne-Franche-Comté ont également été présentés.

De nouvelles pratiques pédagogiques : entre coopération et décloisonnement

Ces projets mettent en œuvre une dynamique de décloisonnent, concept qui a été interrogé lors de la conférence-atelier menée conjointement par Jérôme Saltet, directeur associé de Play Bac et François Taddeï, directeur du Centre de recherche interdisciplinaire.

Un concept qui nécessite une réflexion sur des pratiques coopératives entre enseignants et entre les différents acteurs de la communauté éducative.

Sylvain Connac, enseignant-chercheur en Sciences de l’éducation, a quant à lui évoqué ce qui compose la boîte à outils de ces pratiques de coopération entre élèves, pratiques encouragées par les enseignants pour renforcer les apprentissages, l’entraide et la confiance en soi.

Des collégiens apprentis comédiens

À la mi-journée, les élèves de 3e prépa pro du lycée Ferdinand Fillod de Saint-Amour ont conquis les nombreux visiteurs avec leur pièce de théâtre sur le thème de "l’écologie et de la protection des océans" intitulée : "Les bergers de l’horizon bleu". Une représentation qui vient signer l’aboutissement d’un projet pédagogique innovant d’une année.

Le recteur Jean-François Chanet avait pu découvrir en avant première cette prestation, digne de véritables professionnels, lors de sa visite dans l’établissement, quelques jours plus tôt.

Une journée ancrée dans le projet de maison universitaire de l’éducation

Dans le cadre d’un point presse, Jean-François Chanet, recteur de l’académie de Besançon, chancelier des universités, recteur de région académique, Jacques Bahi, président de l’Université de Franche-Comté, Laurent Tainturier, directeur territorial de Réseau Canopé académies de Besançon et Dijon ont rappelé les enjeux de la MUE, notamment dans le domaine de l’innovation et de la coopération pédagogiques.

La question du "pour quoi et du comment coopérer" est au centre du processus de mise en œuvre de la MUE. Les acteurs impliqués dans ce processus (acteurs universitaires, académiques et partenaires associatifs) sont ainsi engagés dans une démarche innovante. Développer de nouvelles pratiques collaboratives dans de nouveaux cadres et de références communes encore à créer, c’est engager à inventer ensemble, ce qui n’existe pas encore.

Deux défis se présentent alors à la MUE :

- trouver le meilleur équilibre entre expérimentation et capacité à produire des résultats, entre devoirs de pertinence et devoir de conformité
- faire émerger une intelligence collective résultant des compétences de chacun, ce tout plus grand que la somme des parties, point d’équilibre dynamique entre créativités individuelles, cohésion et cohérence de l’ensemble.

Contacts

PARDIE
Courriel

Lionel Croissant, chef de projet MUE

 
mardi 20 mars 2018

Un déplacement en deux temps pour la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Jeudi 16 et vendredi 17 mars, Frédérique Vidal était en déplacement dans la région académique.

Un colloque pour engager une réflexion sur "l’Europe des universités"

Jeudi soir, la ministre était invitée au dîner de Gala du colloque annuel de la conférence des présidents d’universités à Dijon.

Le lendemain, elle a participé à une table-ronde : "quel avenir pour l’espace européen de l’enseignement supérieur et la recherche ? Les Universités Européenne ?

Elle a ensuite participé à un échange avec la salle sur le thème : "quelles universités européennes pour demain ?".

La ministre a souligné le besoin conjoint d’unité et de mobilité : "pas de modèle unique, mais une stratégie de recherche à construire. Pour les étudiants, faire de l’Europe leur espace naturel de déploiement".

Visite d’un institut d’envergure européenne

L’après-midi, Frédérique Vidal a été accueillie à l’institut Femto-St par son directeur, Laurent Larger, le recteur Jean-François Chanet, le président de l’université de Franche-Comté, Jacques Bahi, et le président de la Comue UBFC Nicolas Chaillet.

Encourager l'enseignement supérieur et la recherche sur tous les territoires  - © Préfecture du Doubs La ministre a pu s’entretenir avec les acteurs et les élus locaux. Au programme de sa visite, découverte et échanges sur les quatre thématiques de recherche de Femto-St :
- les biopuces pour l’analyse de nanoparticules biologiques
- les micro-cellules pour micro-horloge atomique
- l’opto-acoustique dans les nano-fibres
- la complexité non linéaire en photonique

Elle a pu noter que "l’excellence et la qualité des gens qui sont ici portent la réputation de ce laboratoire. La qualité de la recherche qui s’y fait irrigue la formation. Les universités ont pour vocation de créer de la connaissance et de la transmettre vers les étudiants et plus globalement la société."

L’actu de l’université de Franche-Comté : visite de la ministre Frédérique Vidal

 
lundi 4 décembre 2017

Le succès au rendez-vous de la Journée académique de l’innovation à Dijon

Mercredi 22 novembre, le site Dumont de l’ESPE Dijon et le lycée Le Castel (21) ont accueilli la Journée académique de l’innovation, placée sous le thème "De l’envie d’innover à l’académie apprenante : du faire lieu au faire lien".

Cette journée a débuté par une conférence-conversation du directeur du Centre de recherches interdisciplinaires, à Paris, François Taddei. À cette occasion, ce dernier a notamment plaidé pour une culture de la coopération et de la confiance et non de la compétition et de la défiance. Les notions de bienveillance et d’exigence ont également été au cœur de son intervention.

En ouvrant cette journée, Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’académie de Dijon, chancelière des universités, a notamment développé le projet d’académie apprenante en soulignant qu’il ne faut jamais perdre de vue la finalité de notre démarche : "l’utilité pour l’élève".

Valoriser la capacité d’innovation et d’expérimentation

Sept ateliers-débats ont ponctué la journée. Il a été question de l’éducation par la recherche, du travail personnel de l’élève à l’école et en dehors, ou encore de pédagogie participative et sociale.

Parallèlement aux ateliers, le lycée Le Castel accueillait des stands, principalement d’établissements, mais aussi du rectorat, comme la DASEN de Côte-d’Or, avec le parcours citoyen et la DANE, où il était bien sûr question de numérique et d’innovation.

Des démarches novatrices en établissements

Le succès au rendez-vous de Journée académique de l'innovation à Dijon - © Service communication du rectorat de l'académie de Dijon Le collège Camille Claudel de Chevigny-Saint-Sauveur (21) a présenté sa démarche autour de l’art-thérapie "Atelier d’art-thérapie : de la trace à la carte".

Le lycée Édouard Belin de Vesoul (70) a exposé son travail sur la réalité augmentée. L’établissement souhaite créer un atelier numérique et multimédia au sein de son CDI. Cet espace dédié à la création numérique, serait accessible pendant les cours pour les classes avec leurs enseignants, et hors des temps de cours par les élèves.

Le collège Duplessis Deville de Faucogney-et-la-Mer (70) a, quant à lui, présenté son projet qui consiste à croiser les enseignements des deux classes de 6e du collège et de celui de la classe de CM1-CM2 de l’école située à côté du collège.

Jean-François Chanet, recteur de la région académique Bourgogne Franche-Comté, Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’académie de Dijon et François Taddei ont parcouru avec beaucoup d’intérêt l’ensemble des stands qui témoignent des efforts des équipes en matière d’innovation.

Une journée de l’innovation aura lieu dans l’académie de Besançon au printemps prochain.

Journées de l’innovation

 
vendredi 6 octobre 2017

Mobicampus célèbre son premier anniversaire !

Rencontre avec son coordonnateur : Hervé Perrin.

Il y a un an, le 28 septembre 2016, était inauguré le premier campus des métiers et des qualifications de la région académique Bourgogne-Franche-Comté : Mobicampus "Automobiles et mobilités du futur".

À cette occasion, tous les partenaires (membres de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, des collectivités territoriales et des acteurs économiques du Nord Franche-Comté) avaient été accueillis au lycée polyvalent de Montbéliard par le proviseur, Thierry Albertoni et son équipe. Lors de cette journée inaugurale, les parties prenantes avaient pu afficher leur volonté commune de dynamiser l’enseignement secondaire et supérieur et l’emploi, afin de rapprocher le monde de l’enseignement et celui de l’entreprise, mais aussi de donner de l’ambition aux jeunes.

Un coordonnateur opérationnel pour piloter le campus

Mobicampus souffle sa première bougie ! En fin d’année 2016, Hervé Perrin a été recruté comme coordonnateur opérationnel du campus des métiers et des qualifications. Ce dernier est placé sous l’autorité hiérarchique du délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue (DAFPIC) et sous l’autorité fonctionnelle du directeur du GIP (chef de l’établissement) porteur du Mobicampus. Son rôle consiste à accompagner, à développer et à conduire l’installation d’un réseau de partenaires en lien avec l’instance stratégique régionale de coordination du réseau des CMQ, conformément aux objectifs du Mobicampus et de la région académique.

Les missions du coordonnateur s’articulent autour des axes principaux :
- participer à l’installation du Campus des métiers et des qualifications Mobicampus en étroite collaboration avec le comité de pilotage
- animer et développer le réseau des partenaires du Mobicampus
- assurer le pilotage opérationnel du Mobicampus et pédagogique du réseau

Entretien avec Hervé Perrin, coordonnateur de Mobicampus

Monsieur Perrin, pouvez-vous nous présenter votre parcours en quelques mots ?

Natif de Montbéliard, l’automobile a marqué ma jeunesse. J’ai derrière moi dix-huit années devant des élèves et également quatre années dans le secteur de l’industrie.
Le concept des campus des métiers et des qualifications m’a tout de suite séduit.
Durant mes années en lycée professionnel j’ai toujours apprécié les contacts avec les professionnels et j’ai souvent mis en œuvre des actions permettant de rapprocher le système éducatif des entreprises (partenariats divers).

Mobicampus souffle sa première bougie ! Pouvez-vous nous indiquer ce qui vous a amené à candidater pour le poste de coordonnateur du campus des métiers ?

Les multiples missions d’animation et de coordination d’un campus des métiers et des qualifications semblaient parfaitement répondre à mes attentes d’évolution et d’épanouissement professionnels, alors je n’ai pas hésité à candidater.

Comment s’est déroulée votre première année à cette fonction ?

Les premiers mois, j’ai surtout rencontré les partenaires institutionnels, les professionnels ainsi que les organismes de formations pour créer le réseau autour de Mobicampus. Il a été nécessaire de rendre visible ce bel outil avant de pouvoir l’utiliser efficacement.

Comment travaillez-vous avec des partenaires aux profils aussi variés ?

Il est essentiel d’être à l’écoute des différents professionnels et d’adapter en conséquence notre offre de formation pour répondre aux besoins liés à la révolution numérique que nous sommes en train de vivre.

Quelles sont vos ambitions pour le Campus ?

Il y a une multitude de nouveaux métiers qui vont apparaitre, en lien avec ces nouvelles technologies, et nous essayons d’en informer et d’y intéresser un large public. L’industrie automobile est en pleine mutation et les offres de services, liées à l’utilisation des véhicules, en pleine effervescence.
Aujourd’hui, tout est mis en œuvre pour que Mobicampus soit reconnu et puisse vraiment rayonner sur le plan local. Nous essayerons, dans un second temps, d’étendre son périmètre d’action jusqu’à l’international.

Contact

Hervé Perrin, coordonnateur opérationnel de Mobicampus

25
Lycée polyvalent
Germaine Tillion - Montbéliard
Informations complètes


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon