Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > 22 janvier 2015 : une date-clé pour les relations franco-allemandes

Rubrique Vie de l'académie

mercredi 21 janvier 2015

22 janvier 2015 : une date-clé pour les relations franco-allemandes

À l’occasion de la célébration du traité de l’Élysée par le Président de la République française et par le Chancelier de la République fédérale d’Allemagne le 22 janvier 2003, cette date est devenue dans les deux pays, la "Journée franco-allemande"

Cette année encore, elle est associée au slogan "Franzosen und Deutsche : einmal Freunde, immer Freunde / Allemands et Français : partenaires un jour, partenaires toujours". Cette thématique est au centre des très nombreux projets pédagogiques engagés ce jour dans les différents établissements de notre académie pour célébrer l’amitié franco-allemande.

22 janvier 2015 : une date-clé pour les relations franco-allemandesAu-delà de cette date symbolique, elle guide toutes les actions de mobilité mises en œuvre pendant le parcours scolaire des élèves, de l’école élémentaire à l’enseignement supérieur. Plus de 50 % des établissements de l’académie bénéficient du soutien de l’office franco-allemand pour la jeunesse (O.F.A.J.) et organisent chaque année des échanges en Allemagne, qui, par le développement de compétences interculturelles, contribuent à la formation des futurs citoyens européens. Le développement des projets de mobilité individuelle est également à souligner : chaque année, de nombreux élèves de l’académie participent aux programmes Sauzay ou Voltaire qui leur permettent de séjourner de trois à six mois en Allemagne et d’y fréquenter un établissement scolaire.

Le 22 janvier 2015 est l’occasion de rappeler les orientations qui ont été inscrites dans l’Agenda franco-allemand 2020 et confirmées dans la déclaration du 16e conseil des ministres franco-allemand qui s’est déroulé à Paris le 19 février 2014.

L’accent a été mis sur la nécessité de développer dans des établissements professionnels "de nouvelles filières franco-allemandes, dans des domaines à fort potentiel technologique et d’emploi (numérique, développement durable)" afin de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes français et allemands. La maîtrise de la langue du partenaire constitue alors un atout indéniable et est facilitée par la diversité des dispositifs de formation proposés aux élèves.

Travaux d'élèves - College Jean-Claude Bouquet - Val-de-Morteau Dans un contexte de proximité géographique et économique avec les pays de langue allemande, l’académie a développé massivement le parcours bi-langue en collège qui permet aux élèves de tirer profit, dès la classe de 6e, de la synergie entre l’anglais et l’allemand et de développer ainsi des compétences plurilingues. Elle propose également dans deux de ses lycées une section binationale Abibac qui permet la délivrance simultanée du baccalauréat et de l’Abitur et facilite ainsi la poursuite d’études supérieures en Allemagne.

L’académie de Besançon réaffirmera prochainement avec son partenaire du Land de Brême son engagement dans la construction d’un espace européen commun d’éducation et de formation.
L’allemand, passeport pour l’avenir
L’allemand à l’école

Contact

Marie-Christine Clerc-Gevrey, inspectrice d’académie-inspectrice pédagogique régionale (I.A.-I.P.R.) d’allemand

 
jeudi 8 janvier 2015

Hommage de la communauté éducative

Une minute de silence pour rendre hommage aux victimes de l’attentat survenu le 7 janvier 2015 au siège du journal Charlie Hebdo à Paris

Les drapeaux sont mis en berne sur l’ensemble des établissements relevant du ministère durant trois jours.

Communiqué de presse du M.E.N.E.S.R. "Hommage rendu aux victimes de l’attentat survenu le 7 janvier 2015"

Lettre de la ministre aux personnels enseignants

Dans l’académie

La communauté éducative s’est associée à l’hommage national : le recteur Jean-François Chanet s’est rendu au lycée Tristan Bernard pour ce moment de recueillement et a invité tous les personnels dans tous les établissements et les services académiques, ainsi que l’ensemble des élèves et étudiants à se rassembler.

CP24 - Une minute de silence ce jeudi à midi dans tous les établissements scolaires et services académiques

Message du recteur délivré aux lycéens

"Monsieur le proviseur, chers collègues, chers élèves,

Parmi les raisons que je pouvais avoir d’être présent à vos côtés à cette heure, il y a le nom que porte votre lycée. C’est celui d’un grand humoriste qui a connu les deux guerres mondiales, qui a été arrêté pendant l’occupation et qui a su, aux pires heures d’angoisse, utiliser l’arme du rire.

Le rire, Rabelais nous l’a enseigné, est le propre de l’Homme, c’est une force dont on a pu dire qu’elle avait été donnée aux hommes pour les consoler d’être intelligents. S’il est une arme, c’est contre ce qui nie et détruit l’humanité, la haine, la peur, l’intolérance, la bêtise ; il est une arme de la paix.

Il y a donc quelque chose de particulièrement inhumain à choisir pour cibles des hommes qui n’ont jamais revendiqué d’autre pouvoir que celui de faire rire, de partager le rire. Ils ont payé de leur vie le fait d’être à leur manière des combattants de la liberté. Nous devons, chacune et chacun d’entre nous, continuer leur combat. Vous particulièrement, parce que, bientôt c’est sur vous que reposera l’avenir de notre société.

Cet attentat contre la liberté a particulièrement frappé et ému la jeunesse de France car elle a senti, devant un tel acte, que la liberté, les Droits de l’Homme et du Citoyen sont décidément un combat à recommencer toujours, parce que ces principes, ces valeurs fondamentales ont toujours des ennemis. Mais ce combat ne doit pas être livré avec leurs armes, pas avec la haine, la peur, l’intolérance qui sont toujours mauvaises conseillères ; il doit l’être avec les armes de l’humanité, de la liberté, de la fraternité.

Vous saurez, j’en suis sûr, faire vôtre cette résistance de l’esprit et honorer comme ils le méritent ceux qui sont morts hier en héros de cette résistance.

Nous allons à présent saluer leur mémoire en respectant une minute de silence."

Allocution du proviseur, Jean-Paul Teyssier

"Je remercie Monsieur le Recteur de s’être associé à la communauté éducative du lycée Tristan Bernard en renforçant par votre présence la solennité de cette commémoration.

Le président de la République François Hollande a décidé qu’aujourd’hui, le 8 janvier 2015, est jour de deuil national afin de rendre hommage aux victimes de l’attentat meurtrier commis contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo à Paris le 7 janvier 2015 où douze personnes ont été tuées et huit blessées dont quatre très grièvement.
Pour cela, dans son allocution hier à 20 heures, Monsieur le président de la République a décidé qu’un moment de recueillement serait observé dans tous les services publics et les drapeaux mis en berne.

Ce moment permet d’exprimer une reconnaissance aux familles des victimes et aux blessés.
Au delà de ce drame humain qui touche directement les familles, le président de la République soulignait que c’est la République tout entière qui a été agressée, c’est à dire la liberté d’expression, la liberté de chacun, le respect de la différence, la tolérance. C’est tout cela qui a été visé par les agresseurs. Cette agression n’est pas symbolique, elle est réelle, elle a été extrêmement violente, des personnes ont été tuées ou grièvement blessées.

Dans les établissements scolaires et plus particulièrement ici dans cet établissement qui accueille des élèves d’origine nationale et culturelle très variée, les valeurs de respect et de tolérance sont portées, transmises, construites au quotidien par les enseignants, les personnels éducatifs et l’ensemble des adultes avec les élèves.

C’est pourquoi ce rassemblement, cette commémoration a d’autant plus de sens aujourd’hui dans les établissements scolaires et pour reprendre les propos du président, la meilleure arme, la meilleure réponse, c’est celle de l’unité, c’est faire bloc autour de ces valeurs afin de rappeler en quoi sans ces valeurs aucun vivre ensemble dans des conditions sereines et harmonieuses ne deviendra possible."

Rassemblements et moments de recueillement collectifs partout dans l’académie

Sur l’ensemble du territoire académique, toute la communauté éducative, élèves, petits et grands, enseignants et personnels, s’est mobilisée pour rendre hommage aux victimes de l’attentat du journal Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015.

Tous se sont recueillis à midi, ce jeudi 8 janvier, pour observer une minute de silence.

Ces ralliements ont également été l’occasion d’échanger et de laisser place au dialogue qui a permis analyse, tentatives de décryptages et liberté d’expression.

Courrier du recteur à l’attention de tous les enseignants

Le recteur Jean-François Chanet a tenu à adresser, dès ce lundi 12 janvier, un courrier à l’ensemble des enseignants de l’académie suite aux évènements dramatiques survenus le 7 janvier 2015 et qui portent atteinte aux valeurs véhiculées par l’École de la République.

Courrier du recteur aux enseignants suite aux évènements du 7 janvier 2015


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon