Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > Coronavirus > Covid19 : point de situation hebdomadaire

Rubrique Coronavirus

vendredi 18 juin 2021

Covid19 : point de situation hebdomadaire

Chaque semaine, le bilan dans l’académie de Besançon.

Jeudi 17 juin 2021

Fermetures

Zéro structure scolaire (publique et privée sous contrat) fermée sur 1 306, soit 0 %.
- zéro école sur 1 098
- zéro collèges sur 143
- zéro lycée sur 65

32 classes fermées*
*Dans des structures scolaires ouvertes.
 Covid19 : point de situation hebdomadaire - Fermetures

Cas de Covid confirmés

Élèves

56 élèves sur 248 000 , soit 0,02 % (+ 2 en 24 h) | cumul sur les sept derniers jours.

Les élèves tenus de rester à leur domicile bénéficient de la continuité pédagogique assurée par leurs professeurs.

Personnels

5 personnels sur 22 770, soit 0,02 % (+ 1 en 24 h) | cumul sur les sept derniers jours.
Covid19 : point de situation hebdomadaire - Cas

Tests salivaires pour les élèves et personnels

- 9 268 tests Covid proposés
- 4 546 tests réalisés
- 0,11 % de tests positifs
Covid19 : point de situation hebdomadaire - Tests

 
vendredi 21 mai 2021

Autotests : des facilités de dépistage pour les personnels et les élèves

Afin de poursuivre la stratégie de tests pour diminuer la circulation du virus, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports met gratuitement à disposition des personnels en contact avec des élèves (professeurs, AESH, etc.) des autotests antigéniques sur prélèvement nasal.

En complément de l’accès prioritaire aux tests RT-PCR en laboratoire de biologie médicale et des tests RT-PCR salivaires proposés au sein des écoles et des collèges qui sont significativement renforcés, des autotests sont distribués à tous les personnels permettant un dépistage régulier deux fois par semaine.

Des séances hebdomadaires de dépistage par autotest sont aussi proposées aux lycéens dans leur établissement scolaire sous la supervision d’un adulte, ces autotests n’étant autorisés aujourd’hui que pour les plus de quinze ans.

@melan_amarer0

Toi aussi donne ton consentement et fais toi tester afin de protéger les personnes qui t’entourent ! #autotest #lycee #tiktokacademie #sante

♬ son original - M E L A N

Comment réaliser son autotest ?

 Autotests : des facilités de dépistage pour les personnels et les élèves

En savoir plus - MENJS

 
vendredi 21 mai 2021

Covid19 : vaccination pour les personnels

Dès lundi 24 mai, la vaccination sera ouverte à tous les personnels des écoles, collèges et lycées sans condition d’âge.

 Vaccination des personnels de plus de 55 ans exerçant au contact des élèves Depuis le samedi 17 avril, tous les personnels de 55 ans et plus exerçant au contact des élèves en école, collège et lycée (enseignants, AESH, ATSEM) bénéficient de créneaux dédiés de vaccination, dans les centres de vaccination concernés par ce circuit rapide. Dès lundi 24 mai, la vaccination sera ouverte à tous les personnels des écoles, collèges et lycées sans condition d’âge.

Les agents concernés doivent, pour bénéficier de cette priorité, se munir d’une pièce justifiant de l’exercice du métier enseignant (carte professionnelle, bulletin de salaire accessible sur l’ENSAP) ainsi que d’une pièce d’identité et d’une carte vitale ou d’une attestation de droits.

L’ensemble des centres de vaccination sont ouverts à cet accès prioritaire.
Pour trouver un centre proche de chez vous

En savoir plus - MENJS

 
jeudi 6 mai 2021

Aménagements pour les épreuves du bac 2021

Aménagements pour les épreuves terminales du baccalauréat général et technologique et du baccalauréat professionnel.

Cette année, les candidats au baccalauréat ont préparé leurs épreuves dans des circonstances particulières, en raison de la crise sanitaire.

À la suite d’échanges du ministre et de ses services avec les organisations syndicales et les représentants lycéens élus au Conseil supérieur de l’éducation (CSE), Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, a décidé d’aménagements supplémentaires pour les épreuves terminales du baccalauréat général et technologique et du baccalauréat professionnel. Ces aménagements ont pour objectif de permettre que chaque élève puisse réussir son examen et soit préparé pour poursuivre le parcours post-baccalauréat de son choix.

Les épreuves du baccalauréat général et technologique

Les épreuves terminales se tiendront aux dates prévues et selon les modalités précédemment arrêtées :
- épreuve écrite de philosophie le 17 juin 2021,
- épreuve du grand oral du 21 juin au 2 juillet 2021,
- épreuves anticipées de français en classe de première le 17 juin (épreuves écrites) et du 21 juin au 2 juillet (épreuve orale).

Pour l’ensemble des épreuves terminales, des consignes de bienveillance seront transmises aux jurys, au regard des circonstances particulières de cette session.

Aménagements pour l’épreuve écrite de philosophie

L’épreuve de philosophie comportera quatre sujets au choix au lieu de trois : un sujet d’explication de texte philosophique, et trois sujets de dissertation (au lieu de de deux habituellement). Chaque exercice portera sur une des notions au programme.

Lors de la publication des résultats, sera prise en compte pour chaque candidat la meilleure des deux notes qu’il aura obtenues, entre la note de l’épreuve terminale et la moyenne annuelle obtenue dans le cadre du contrôle continu en philosophie. Ainsi, aucun candidat ne sera lésé du fait des conditions de préparation à l’épreuve et l’implication de chacun sera considérée à sa juste mesure.

Aménagements pour l’épreuve du grand oral

La première édition du grand oral a lieu cette année : en tant qu’aboutissement d’un parcours, cette épreuve évalue des compétences essentielles, en particulier la maîtrise d’une parole personnelle, structurée et argumentée, la capacité à déployer avec clarté et conviction une réflexion, à dialoguer et à débattre, à adopter une distance critique par rapport aux savoirs acquis et à son projet de formation.

Face à la diversité des états de préparation des élèves à cette nouvelle épreuve, plusieurs aménagements sont mis en œuvre pour cette session 2021 :

- lors de la première partie de l’épreuve, consistant en un exposé de 5 minutes, chaque candidat pourra disposer des notes qu’il aura saisies lors de sa préparation de 20 minutes,
- pendant la deuxième partie de l’épreuve, consistant en un entretien, le candidat pourra recourir à un support, comme un tableau, pour y illustrer ou expliciter ses propos (pour y poser une équation, y esquisser une carte, etc.),
- enfin, chaque candidat présentera au jury un descriptif, visé par ses professeurs d’enseignements de spécialité et par la direction de son établissement, avec les points du programme qui n’auront éventuellement pas pu être étudiés.

Aménagements pour les épreuves anticipées de français

En janvier dernier, un premier aménagement avait été effectué, avec une réduction importante du nombre de textes attendus : 14 dans la voie générale (au lieu de 20 textes), 7 dans la voie technologique (au lieu de 12 textes).

Concernant l’épreuve écrite de français, il sera en outre prévu que tous les sujets soient dédoublés.

Pour la voie générale, deux séries de trois sujets de dissertation seront donc proposés (chaque sujet de dissertation étant en rapport avec une des œuvres au programme) et deux commentaires sur deux objets d’étude distincts.

Pour la voie technologique, deux commentaires et deux contractions de textes, chacune suivie d’un essai, seront donc proposés. Les candidats bénéficieront ainsi d’un choix doublé par rapport à une session normale.

Concernant l’épreuve orale de français, de nouveaux aménagements sont ajoutés :

- sur le descriptif de chaque candidat, seront mentionnés les points du programme qui n’auront pas pu être abordés, notamment les points de grammaire qui n’auraient pas pu être étudiés précisément,
- avant le début de la préparation de l’épreuve, les examinateurs choisiront parmi les 14 textes (voie générale) ou les 7 textes (voie technologique) deux textes. L’élève pourra choisir lui-même entre ces deux textes celui sur lequel il sera interrogé,
- pour la seconde partie de l’épreuve, les candidats pourront consulter et utiliser l’œuvre étudiée en lecture cursive, afin de circuler dans l’œuvre, faire référence à un passage précis, et ainsi démontrer leur maîtrise de l’œuvre lue.

Les épreuves du baccalauréat professionnel

Les calendriers des épreuves du certificat d’aptitude professionnelle (CAP) et du baccalauréat professionnel restent inchangés :

- épreuves écrites du CAP se dérouleront le 7 juin 2021 (français, prévention, santé et environnement, mathématiques et physique-chimie) et le 8 juin 2021 (langues vivantes, arts appliqués et cultures artistiques),
- épreuves écrites du baccalauréat professionnel se tiendront le 16 juin 2021 (français, histoire-géographie et enseignement moral et civique), le 17 juin 2021 (prévention, santé et environnement, économie-droit et économie-gestion) et le 18 juin 2021 (arts appliqués et cultures artistiques).

Les épreuves terminales des enseignements généraux du baccalauréat professionnel sont donc maintenues. Toutefois, seules les deux meilleures notes seront retenues au titre de ces épreuves pour la délivrance du diplôme.

L’épreuve orale de présentation du chef-d’œuvre en CAP est maintenue, car elle incarne la spécificité de la voie professionnelle avec l’association des matières générales et professionnelles et permet aux candidats de présenter le fruit de leur travail.

Pour les contrôles en cours de formation, tous les candidats concernés doivent passer au moins un contrôle en cours de formation (CCF). Lorsqu’un ou plusieurs CCF ont déjà réalisés, les candidats concernés sont dispensés des autres CCF.

Rappel de l’organisation de la session de rattrapage en BTS

Rappel des étapes principales

Rappel des précédents aménagements des examens en raison de la crise sanitaire

Baccalauréat général et technologique

Les évaluations communes de première et de terminale, ainsi que les épreuves terminales d’enseignement de spécialité, ont été annulées. Les notes de ces épreuves sont remplacées par les moyennes des bulletins scolaires obtenues dans le cadre du contrôle continu. Ces adaptations portent à 82 %, au lieu de 40 %, la part du contrôle continu dans le calcul de la note finale du baccalauréat 2021.

Ensemble des aménagements

Baccalauréat professionnel

La période obligatoire de formation en milieu professionnel (PFMP) a été maintenue dès lors que le protocole sanitaire pouvait être strictement respecté. Cependant, des aménagements du cadre réglementaire ont été proposés. Si l’activité n’a pas pu être maintenue en présentiel, la PFMP a pu être partiellement ou totalement effectuée en travail à distance à condition que la nature de la mission soit adaptée à cet exercice et accessible à l’élève. Il a également été possible, à titre exceptionnel, de fractionner les périodes habituellement consécutives.

Pour les élèves et stagiaires de la formation continue qui n’auraient pas pu réaliser toutes les semaines de PFMP requises pour l’obtention de leur diplôme, une dérogation leur permettra de pouvoir se présenter avec un seuil minimal de PFMP réalisé adapté.

Les éventuelles exigences imposées par le référentiel du diplôme qui n’auraient pas pu être respectées, ne seront pas bloquantes.

Le protocole sanitaire applicable à l’examen

Les centres d’examens implantés dans des établissements scolaires seront soumis au protocole sanitaire applicable aux écoles et établissements scolaires.

Afin d’accueillir les candidats dans le strict respect des mesures sanitaires, le port du masque chirurgical ou grand public ayant une capacité de filtration de 90 % (ex catégorie 1) sera obligatoire pour tous. Des masques seront proposés aux candidats qui n’en ont pas. En cas de refus du port du masque, l’accès aux locaux d’examen sera refusé.

Un nettoyage des mains au gel hydroalcoolique sera systématiquement demandé à chaque entrée et sortie de salle.

Pour limiter les brassages, une signalétique sera installée pour dissocier les flux et matérialiser la distanciation physique d’un mètre. Les consignes sanitaires seront affichées et rappelées aux candidats à leur arrivée et avant le début des épreuves.

Pour les épreuves orales, les candidats devront présenter leur pièce d’identité aux examinateurs sans contact et émarger avec leur propre stylo.

Enfin, une attention particulière sera apportée aux candidats en situation de handicap.

Ces consignes, ainsi que les dates programmées des examens, peuvent être modifiées en fonction de l’évolution de la situation sanitaire du pays.

Pour mémoire : La phase principale d’admission de Parcoursup sera ouverte du 27 mai au 16 juillet. La phase complémentaire sera accessible à partir du 16 juin.

Un dispositif particulier permettra aux candidats de conserver le bénéfice de leur admission dans l’enseignement supérieur jusqu’à la proclamation finale de leurs résultats.

En savoir plus - MENJS

 
jeudi 29 avril 2021

Covid19 : accès prioritaires

Accès prioritaires à la vaccination pour les personnels et accès prioritaire aux tests pour les personnels et pour les élèves.

 
vendredi 23 avril 2021

Mesures sanitaires à l’École pour la rentrée des vacances de printemps

Le lundi 26 avril, les élèves des écoles primaires retournent en classe.

Dans cette perspective, le protocole sanitaire strict continue de s’appliquer, avec une vigilance particulière pour l’aération des pièces et la limitation des brassages dans les lieux de restauration scolaire, où la règle de deux mètres entre les groupes et les repas pris par classes reste inchangée.

Le plan de contact-tracing est maintenu et renforcé : un cas positif entraîne la fermeture de la classe, et les absences de professeurs qui seraient positifs au virus seront palliées par des recrutements supplémentaires de professeurs des écoles remplaçants et d’AED.

Pour renforcer cette stratégie de contact-tracing qui vise à casser le plus rapidement possible les chaînes de contamination, une campagne de déploiement d’auto-tests s’ajoute aux autres tests déjà déployés :

- Tous les professeurs et personnels de l’Éducation nationale, ainsi que les ATSEM, recevront deux auto-tests par semaine, à réaliser chez eux ;

- Les tests salivaires seront plus largement déployés pour les élèves du premier degré. Les élèves de collège vont également en bénéficier à leur retour en classe, progressivement à partir du 3 mai.

Les élèves de collège et de lycée poursuivront l’enseignement à distance entre le 26 avril et le 3 mai. Plusieurs améliorations ont été apportées pour prévenir les éventuelles difficultés de connexion :

- Concernant le CNED, la sécurité informatique a été renforcée avec une augmentation du niveau de protection contre les attaques de déni de service. La capacité des serveurs a également été augmentée et les salles d’attente des classes virtuelles deviennent optionnelles, afin de limiter les ralentissements.

- Concernant les espaces numériques de travail (ENT), les partenaires de l’Éducation nationale ont renforcé les capacités de ces plateformes en augmentant substantiellement le nombre de connexions simultanées maximal, et en isolant des fonctions principales les services qui généraient le plus de ralentissements (messagerie, visio-conférences).

- Des fiches de bonnes pratiques (https://eduscol.education.fr/2227/plan-de-continuite-pedagogique) diffusées par le ministère et par les académies, rappellent les bons réflexes à avoir pour l’enseignement à distance afin de rendre leur fonctionnement optimal.

À partir du 10 mai les lycéens pourront réaliser, avec accord parental, un auto-test par semaine dans leur établissement, avec une supervision par les personnels de santé de l’éducation nationale volontaires, et l’appui de médiateurs supplémentaires "lutte anti-covid" qui s’ajouteront aux médiateurs déjà recrutés. Les professeurs volontaires pourront également prendre part à cet encadrement. La semaine du 3 mai sera consacrée à cette organisation et le ministère diffusera dès ce début de semaine des documents d’information et des tutoriels pour les élèves.

Dans la perspective des examens de fin d’année, il est rappelé que les épreuves du brevet et du baccalauréat sont maintenues dans un souci de préparer les élèves aux années suivantes, et en particulier aux études supérieures, où les compétences qu’ils déploieront alors leur seront essentielles.

En savoir plus

 
mercredi 21 avril 2021

Enseignement à distance

Deux modalités pour un emploi du temps rythmé.

Des rendez-vous virtuels avec vos enseignants.

Ma classe à la maison du CNED


Si vous n’êtes pas encore inscrit au CNED, c’est par ici.

Un appel est réalisé à chaque rendez-vous virtuels pour identifier les élèves
en difficulté de connexion ou absents.

Des temps en autonomie seul ou en groupe

Travaux, quizz, ressources, espaces collaboratifs... une diversité d’activités pour favoriser les apprentissages.

Utiliser l’ENT pendant les périodes d’enseignement à distance


Lors des rendez-vous virtuels
Pour récupérer les liens d’accès aux classes virtuelles. Nous vous conseillons d’enregistrer ces liens sur votre ordinateur, tablette ou smartphone (en favoris par exemple) pour ne pas avoir à retourner sur l’ENT au moment de la classe virtuelle.

Lors des temps en autonomie
Pour accéder au cahier de texte, aux activités proposées, aux outils d’échanges pour garder le lien avec ses enseignants et ses camarades.


Rappel pour un bon usage des outils numériques
- Je me déconnecte systématiquement lorsque j’ai terminé
- Je connecte avec un seul appareil
- J’essaie de nouveau lors de l’échec d’une tentative de connexion
En savoir plus

Tout problème ou difficulté doit être signalé sans délai à votre établissement.

Télécharger l’infographie

Fiches pratiques pour l’enseignement à distance en collège et lycée

Pour les chefs d’établissement
Pour les enseignants
Pour les élèves

 
vendredi 9 avril 2021

Bilan de la première semaine de continuité pédagogique dans l’académie de Besançon

Cette semaine, près de 3 500 enfants de parents de professions prioritaires dans la gestion de la crise sanitaire ont pu être accueillis dans plus de 395 pôles scolaires.

La continuité pédagogique a pour objectif de maintenir le contact entre l’élève et l’École, afin de permettre la poursuite des apprentissages. Elle repose sur l’action des professeurs mais aussi de l’ensemble des équipes éducatives (CPE, AED, etc.) et se traduit par un équilibre entre travail en autonomie et cours avec le ou les professeurs.

Le dispositif de continuité pédagogique mis en place pour les écoles, les collèges et les lycées de l’académie à partir du 6 avril, a permis à tous les élèves de suivre leur enseignement à distance, en utilisant des outils et des supports très variés, grâce à la mobilisation des équipes éducatives et des familles.

Des difficultés en lien avec l’utilisation de certains outils numériques mis à la disposition des élèves et des professeurs ont pu être constatées mais la robustesse de l’environnement numérique de travail (ENT) Éclat BFC, développé avec l’appui de la Région Bourgogne-Franche-Comté et des autres collectivités, a permis d’atténuer ces dysfonctionnements. Hier, l’ENT Éclat BFC a reçu près de 50 000 connexions simultanées d’élèves.

En ce qui concerne la plateforme du CNED, des blocages et des ralentissements ont pu être constatés sur cette plateforme. Ces entraves sont dues à plusieurs facteurs de perturbations importants et ciblés survenus simultanément à des pics de connexions sur des laps de temps très limités. Les sollicitations sur les serveurs ont été 100 à 1 000 fois supérieures à la normale sur une adresse IP, un serveur, un port, avec une volonté délibérée de surcharger et de faire tomber les services. S’agissant des attaques extérieures, celles–ci utilisent des stratégies qui évoluent à chaque fois qu’une parade est mise en place par l’opérateur internet ou l’hébergeur pour s’en protéger. L’ensemble des attaques à ce jour répertoriées sont des DDoS (attaques par déni de service). Elles ne remettent pas en cause l’intégrité des plateformes et des données du CNED. À ce jour, le CNED a déposé plainte auprès du parquet de Paris, qui a ouvert une enquête, et a saisi l’Agence nationale de la sécurité et des systèmes d’information.

Pour cette période de deux semaines de vacances scolaires qui s’ouvre, le ministère met à la disposition des familles et des élèves qui le souhaitent des ressources ludiques et enrichissantes (activités de découverte culturelle, sportive,…) pour tous les âges, de la maternelle à la terminale.

Les élèves peuvent aussi se renseigner auprès des équipes éducatives s’ils souhaitent s’inscrire à un "Stage de réussite" pendant les vacances.

 
vendredi 2 avril 2021

Accueil des enfants de personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire

Dans le contexte de la suspension de l’accueil en présentiel dans les établissements scolaires, un dispositif d’accueil des enfants de personnels indispensables à la crise sanitaire qui n’auraient aucune solution de garde est mis en place.

Lieux d’accueil

Doubs - Liste des lieux d’accueil dans le Doubs
Jura - Télécharger la liste des écoles / Télécharger la liste des collèges
Haute-Saône - Télécharger la liste
Territoire de Belfort - Liste des lieux d’accueil dans le Territoire de Belfort

Dans le Doubs, l’ensemble des collèges sera lieu d’accueil. Toutefois, pour le collège Olympe de Gouge seul le site de Pont de Roide sera lieu d’accueil et pour le collège Bouquet Val de Morteau seul le site de Morteau sera lieu d’accueil.

Information sur les transports : https://www.bourgognefranchecomte.fr/

Modalités

Cet accueil exceptionnel se fait dans le respect du protocole sanitaire en vigueur qui est disponible sur le site du ministère. Les groupes d’enfants sont limités à 10 en école maternelle et à 15 en école élémentaire et au collège, afin de limiter les regroupements d’enfants et d’adolescents pour freiner la propagation du virus.
Un test devra être réalisé, dans un délai de 72 heures préalablement à l’accueil dès le mardi 6 avril, par les enfants ayant fait l’objet d’une mesure d’éviction depuis moins de 7 jours. Les parents remettront une attestation sur l’honneur confirmant la réalisation de ce test, son résultat négatif et l’absence de symptômes chez leur enfant. À défaut, les enfants ne pourront être accueillis.
Des tests salivaires et des tests antigéniques seront proposés aux élèves et aux personnels dans certains pôles d’accueil pendant la semaine.

Liste limitative des professionnels indispensables à la gestion de l’épidémie pour lesquels une solution d’accueil est proposée

- Tous les personnels des établissements de santé ;

- Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes ;

- Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers), ainsi que les préparateurs en pharmacie ainsi que les ambulanciers ;

- Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;

- Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;

- Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;

- Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil.

- Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire)

 
vendredi 2 avril 2021

Je suis parent : comment mon enfant continue-t-il à apprendre en cas d’accueil restreint des élèves ?

La semaine du 6 au 10 avril, tous les enseignements se tiendront à distance, sur tout le territoire métropolitain : les écoles, collèges et lycées mettent en place la continuité pédagogique.


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon