Relation école-entreprise

La relation école-entreprise du rectorat, attachée à la DRAFPIC est l’interface entre les établissements de formation et les acteurs du monde économique et professionnel.

Au niveau national

Depuis plusieurs années, le ministère de l’Éducation nationale a établi des liens privilégiés avec des organisations professionnelles ou des entreprises de dimension nationale, afin de promouvoir l’enseignement professionnel et de renforcer les partenariats entre les établissements scolaires et les entreprises.

Les conventions-cadres de coopération

Depuis 1972, en application des lois de 1971 sur la formation professionnelle et l’apprentissage, un certain nombre d’organisations professionnelles ont conclu avec le ministère en charge de l’éducation nationale des conventions générales de coopération dites conventions-cadres.

Les accords-cadres

L’accord-cadre traduit la volonté du ministère en charge de l’Éducation nationale et des entreprises de dimension nationale ou organisations professionnelles, de définir des axes de collaboration pour promouvoir les actions d’information, de formation, et d’insertion, destinées aux élèves et aux étudiants en formation professionnelle et technologique initiale.

    Dans l'académie

    Relation école entreprise (REE)

     

    • impulser, animer, coordonner, promouvoir et mutualiser au niveau académique les relations partenariales avec les branches professionnelles, les organisations professionnelles et interprofessionnelles et les entreprises,
    • impulser et accompagner les projets portant sur la connaissance du monde professionnel,
    • accompagner les établissements dans la mise en œuvre d’actions de partenariat avec les entreprises.
    • être un appui dans le domaine de la gestion des stages élèves (domaine réglementaire, dérogations aux PFE/PFMP, bourses, banque de stages, stages à l’étranger)
    • être un appui dans la conduite de projets (lycée des métiers, cellule école- entreprise, référent école-entreprise en collège).

    Comités locaux école-entreprise (CLEE)

    Un comité local école entreprise (CLEE) est un lieu d’échanges et de ressources entre le monde de l’entreprise et les établissements scolaires dans un périmètre géographique défini.

    Au nombre de cinq dans l’académie, ils sont animés par des enseignants dont une des fonctions est de travailler avec les équipes éducatives des établissements scolaires et les entreprises afin de les aider à concevoir des actions au plus près du terrain.

    Chaque CLEE est composé :

    • d’un animateur (enseignant en décharge), qui impulse les actions du CLEE,
    • d’un co-pilote chef d’établissement scolaire,
    • d’un co-pilote issu du monde professionnel,
    • d’un conseiller en formation continue,
    • de partenaires économiques et institutionnels.

    Un CLEE s’articule autour de trois pôles :

    • pôle parcours Avenir a pour tâche principale d’organiser au niveau des réseaux d’éducation des actions visant à éclairer l’élève sur ses choix d’orientation et lui permettre d’élaborer son projet scolaire et professionnel.
    • pôle de stages accompagne les équipes éducatives à obtenir des stages de terrain appropriés aux diplômes préparés par les jeunes.
    • pôle insertion travaille avec les différents acteurs de la formation par voie scolaire et par apprentissage afin de préparer au mieux l’insertion des jeunes sur le marché du travail. Il contribue également à enrichir l’analyse des besoins du territoire.

    L’animateur du CLEE est l’interlocuteur des organisations (représentants des entreprises, entreprises et associations) et des équipes pédagogiques pour toutes questions ou offres portant sur l’un des trois axes précédemment définis.

    Public visé :

    • équipes pédagogiques,
    • collégiens et lycéens,
    • monde économique et professionnel.

     

     

    Conseillers entreprises pour l’école (CEE)

    Circulaire 2016-183 du 22 novembre 2016 |Circulaire 2017-045 du 9 mars 2017 | Décret n° 2017-960 du 10 mai 2017

    Le CEE est un professionnel volontaire engagé pour l’école et reconnu dans son domaine de compétences :

    • il informe et mobilise un réseau de professionnels susceptibles de répondre aux besoins des académies.
    • il a pour vocation à s’engager et à agir pour le rapprochement école-entreprise dans l’ensemble des formations du second degré, de la classe de 6e à la terminale, pour toutes les voies de formation (générale, technologique et professionnelle).

    Missions

    • faciliter la connaissance du monde économique et des métiers dans les parcours d’accompagnement des élèves et étudiants,
    • contribuer à la formation tout au long de la vie (dans les collèges, les EREA, les lycées, Greta et CFA),
    • promouvoir l’entrepreneuriat,
    • contribuer à la persévérance scolaire,
    • participer à l’activité des dispositifs structurants de la relation école-entreprise tels que les lycées des métiers, les campus des métiers et des qualifications, les comités locaux école-entreprise, les pôles de stage, les plateformes technologiques,
    • conseils et expertise, veille technologique.

     

    Référents école-entreprise en collège (REEC)

    Choisi pour une année scolaire par le chef d’établissement sur la base du volontariat, nommé par la rectrice, le REEC est chargé, sous la responsabilité et l’autorité du chef d’établissement, de définir, de coordonner et d’animer l’ensemble des relations du collège avec les représentants du monde professionnel.

    Le REEC est essentiellement :

    • l’interlocuteur clairement identifié par les différents membres de la communauté éducative et les partenaires économiques et professionnels,
    • le coordonnateur des actions collège - entreprises entre les différents partenaires internes et externes à l’établissement,
    • le coordonnateur des actions collège-lycées technologiques et professionnels.

    Le référent valorise et mutualise les bonnes pratiques afin de pérenniser les relations de l’établissement avec les milieux professionnels et économiques. Il est le relais de la relation école-entreprise auprès des équipes pédagogiques du collège.

    Les REEC travaillent en réseau. Ce réseau est piloté au niveau académique par une chargée de mission de la DRAFPIC. Des rencontres ponctuelles et des moments d’échanges sont organisés, notamment avec l’animateur CLEE du réseau.

     

    Partenaires

    L’académie de Besançon a comme objectif de développer les partenariats avec les acteurs professionnels et économiques, en déclinant les conventions ou accords-cadres nationaux, ou en élaborant ses propres conventions.

    Conventions signées entre le rectorat et les partenaires économiques

    • Mouvement des entreprises de France Bourgogne Franche-Comté | janvier 2020
    • L’Esper et la CressBFC | novembre 2019
    • Banque de France Franche-Comté | octobre 2018
    • Enedis | avril 2018
    • EDF | juin 2017
    • Marine nationale | septembre 2019
    • Frtp de Franche-Comté | avril 2018
    • Centre national interprofessionnel de l’économie laitière | juin 2017
    • Groupe Hermès | septembre 2015
    • Umih région Franche-Comté | juin 2015

     

    Périodes de formation en milieu professionnel (PFMP)

    Le terme de stage recouvre un certain nombre de dispositifs différents, qui concernent aussi bien les collégiens que les élèves de lycées professionnels et technologiques.

    Pôles de stages

    Circulaire 2015-035 du 25 février 2015

    Que ce soit pour leur orientation ou leur formation, tous les collégiens, les lycéens des voies professionnelle et technologique, les étudiants des sections de technicien supérieur et les apprentis, sont appelés à réaliser des périodes d’observation ou de formation en entreprise (séquences d’observation en collèges, périodes de formation en milieu professionnel en lycées, stages pour les étudiants, contrats d’apprentissage pour les apprentis).

    Mais tous les jeunes ne bénéficient pas encore d’une réelle égalité d’accès pour des raisons diverses (situation géographique, discriminations, faible mobilité, manque de maturité, situation de handicap, jeunes sortant d’une période de détention ...). Afin de surmonter les difficultés et les inégalités, il convient d’accompagner élèves, apprentis et étudiants dans la recherche de lieux de stages.

    À cet effet, l’académie de Besançon a mis en place des pôles de stages, qui font partie des différents comités locaux école-entreprise (CLEE). Ces pôles de stage visent à permettre à chaque élève ou étudiant de bénéficier d’un stage de qualité.

    Le pôle est composé d’acteurs représentatifs de l’ensemble des entités qui ont à traiter de l’orientation, la formation et l’insertion professionnelle. Il prend appui sur les établissements de la zone d’emploi, les centres d’information et d’orientation (CIO), les représentants du monde économique local : représentants locaux des fédérations et branches professionnelles, représentants des entreprises ayant signée une convention de partenariat avec l’académie, chambres consulaires (CCI, Chambre de métiers), missions locales, pôle emploi, collectivités territoriales, organisation représentatives des élèves et des parents d’élèves, etc.

    Convention de stage

    Circulaire 2016-053 du 29 mars 2016

    La convention de stage est obligatoire pour toute période en entreprise effectuée par un élève dans le cadre de sa formation, que cette période ait lieu en France ou à l’étranger. Signée par le chef d’établissement et le chef d’entreprise, elle précise les engagements et les obligations de l’entreprise, de l’établissement scolaire et de l’élève. Elle comporte des dispositions administratives et des annexes.

    Ressources académiques

    • Guide pratique : toutes les informations réglementaires concernant les différents types de "stages" que les élèves peuvent être amenés à effectuer ainsi que des renseignements et procédures relatifs aux dérogations, à l’inscription et aux examens.
    • Formulaires de dérogation
    • Positionnement réglementaire
       

     

    Mise à jour : juin 2022