Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > Campagnes nationales > Rentrée 2020 : des mesures en faveur des directeurs d’école

Rubrique Campagnes nationales

vendredi 3 juillet 2020

Rentrée 2020 : des mesures en faveur des directeurs d’école

Dès l’été 2019, Jean-Michel Blanquer a souhaité engager la réflexion et des travaux pour faire évoluer les fonctions et les conditions de travail des directeurs d’école. Le drame qui a ensuite frappé Christine Renon a bouleversé l’ensemble de la communauté éducative et renforcé la nécessité urgente d’améliorer la situation des directeurs d’école.

Une consultation d’ampleur a été lancée par le ministère en novembre 2019. Elle a permis à plus des deux tiers des directeurs de s’exprimer, avant la phase de concertation avec les partenaires sociaux.

La France, comme le reste du monde, a ensuite dû faire face à une épidémie de grande ampleur. L’école et l’ensemble de ses personnels ont vécu cette épreuve et ont été entièrement mobilisés.

C’est tout particulièrement le cas des directeurs d’école qui, par leur attention aux collègues, aux élèves et aux familles et par leur entière mobilisation, ont permis à l’école de traverser cette épreuve. Les élèves ont pu bénéficier d’une continuité pédagogique, avant de reprendre progressivement le chemin de l’école.

La semaine dernière, la proposition de loi de la députée Cécile Rilhac a permis de porter le débat devant la représentation nationale. Cette avancée majeure permet à Jean-Michel Blanquer, dans le respect de ses engagements, de prendre un certain nombre de mesures importantes pour la direction d’école, qui seront mises en place à partir de la rentrée prochaine.

Des mesures pour améliorer le quotidien des directeurs d’écoles : plus d’autonomie et moins de charges :
- les outils à disposition des directeurs seront améliorés afin de simplifier le service, limiter les sollicitations et permettre de gagner du temps,
- tout directeur d’école bénéficiera de deux jours de formation par an,
- les directeurs départementaux (DASEN) pourront accorder des décharges ponctuelles complémentaires aux directeurs d’école,
- les directeurs auront pleine autonomie dans la programmation et la mise en œuvre des 108 heures d’obligation de service,
- ils disposeront désormais d’une visibilité sur le calendrier annuel des enquêtes de terrain demandées aux différents échelons. Par ailleurs ces enquêtes seront rationalisées et mieux coordonnées,
- dans l’attente de travaux approfondis sur la rémunération et l’avancement, tous les directeurs d’écoles toucheront, à l’automne prochain, une indemnité supplémentaire exceptionnelle.

Ces mesures de simplification doivent permettre aux directeurs de se recentrer sur leur mission essentielle : le pilotage de leur école.

Des mesures pour mieux accompagner les directeurs d’école :

- périodiquement un groupe départemental de directeurs d’école sera réuni afin d’évoquer les problèmes et les solutions applicables,
- une fonction nouvelle de référent, dédiés aux directeurs d’école, sera consacrée pour les accompagner, les conseiller, dans l’exercice de leurs missions,
- les temps d’échanges entre pairs seront systématisés pour favoriser le développement professionnel continu, sur les temps d’animation pédagogique,
- un travail sera engagé en cours d’année sur la charte fonctionnelle de confiance entre inspecteurs de l’éducation nationale et directeurs.

Une aide administrative humaine renforcée :

- dès la rentrée prochaine 12 500 jeunes du service civique viendront en appui dans les écoles notamment pour aider dans la relation avec les familles,
- un plan de recrutement par la voie de l’apprentissage est lancé. Des étudiants en formation post-bac spécialisée dans l’accompagnement administratif (BTS, DUT), permettront aux directeurs d’école qui y auront recours de disposer d’une aide administrative professionnelle et durable,
- la montée en puissance de la préprofessionnalisation se poursuit, avec 900 nouveaux recrutés, venant s’ajouter aux 700 de l’année dernière, qui peuvent désormais prendre en charge des petits groupes d’élèves, ce qui décharge d’autant les collègues professeurs et directeurs.

L’ensemble de ces mesures, qui constitue une nouvelle étape dans l’amélioration des conditions de travail des directeurs d’école, sera précisé dans une circulaire discutée la semaine prochaine avec les partenaires sociaux.

En savoir plus - MENJ

 
vendredi 26 juin 2020

Campagne nationale de recrutement de médecins du travail

Le ministère chargé de l’Éducation nationale s’est engagé dans une politique volontaire en faveur de la santé, de la sécurité et des conditions de travail de ses personnels. Il procède en 2020 à une nouvelle campagne de recrutement de médecins de prévention.

 
vendredi 19 juin 2020

L’inscription au lycée

Tout sur l’inscription au lycée : la procédure d’affectation, les conditions d’admission, les modalités d’inscription.

 
jeudi 18 juin 2020

S’engager. Aider. Accompagner.

L’Éducation nationale recrute et forme des personnels pour l’accompagnement d’élèves en situation de handicap.

 
mardi 16 juin 2020

Parcoursup : ouverture de la phase complémentaire

La phase principale d’admission Parcoursup se poursuit sans interruption jusqu’au 17 juillet. Mardi 16 juin à 14 heures, une nouvelle étape importante de la procédure commence avec l’ouverture de la phase complémentaire.

Une phase complémentaire qui débute plus tôt pour apporter des réponses plus vite

Destinée en particulier aux candidats n’ayant pas encore reçu de proposition d’admission, la phase complémentaire permet aux candidats qui le souhaitent de formuler de nouveaux vœux et d’accepter des propositions d’admission dans des formations qui ont des places disponibles. Cette année, cette phase débute plus tôt afin que des réponses soient apportées aux candidats le plus rapidement possible. Dès le 16 juin, ils pourront consulter, via le moteur de recherche Parcoursup, les formations inscrites en phase complémentaire et formuler jusqu’à dix nouveaux vœux. La liste des formations proposant des places sera actualisée chaque jour. En 2019, plus de 80 000 candidats avaient pu recevoir une proposition d’admission dans une formation de leur choix dans le cadre de la phase complémentaire.

Tout savoir sur la phase complémentaire (conseils, FAQ, livret, vidéo...)

L’accompagnement des candidats s’adapte pour répondre aux attentes des jeunes

L’accompagnement des candidats, au cœur de la procédure Parcoursup, se poursuit. En dépit des restrictions imposées par le contexte sanitaire, les équipes pédagogiques dans les lycées, les services d’orientation dans les centres d’information et d’orientation (CIO) et les universités sont mobilisés pour suivre chacun des candidats et leur apporter les conseils nécessaires à la recherche d’opportunités. Afin de faire un bilan de leur situation, un point d’étape est également prévu du 29 juin au 1er juillet.

Comme depuis le début et tout au long de la procédure, les conseillers Parcoursup restent à l’écoute des candidats et de leur famille pour répondre à leurs questions via le numéro vert (0 800 400 070), par mail depuis le dossier candidat et via les comptes sociaux Parcoursup.

De manière anticipée, dès le 2 juillet, les candidats qui n’auront pas encore reçu de proposition d’admission et souhaitent toujours poursuivre leur parcours dans l’enseignement supérieur seront contactés par téléphone par les équipes Parcoursup pour faire le point sur leur situation. Ils pourront solliciter, depuis leur dossier, l’accompagnement des commissions d’accès à l’enseignement supérieur (CAES). Ces commissions, pilotées par les recteurs de région académique et auxquelles participent tous les établissements d’enseignement supérieur, organisent chaque année un accompagnement individualisé pour aider les candidats à trouver la formation la plus adaptée à leur projet.

 
lundi 15 juin 2020

Trousse à projets

La plateforme solidaire de financement participatif des projets des enseignants et de leurs élèves : une initiative portée par l’Office central de la coopération à l’École (OCCE), le ministère de l’Éducation nationale, Réseau Canopé, le Crédit coopératif et le Fonds de dotation pour le numérique à l’École.

La Trousse à projets est une plateforme numérique au service de projets éducatifs et pédagogiques bénéficiant aux élèves scolarisés de la maternelle au lycée. Elle permet aux enseignants, lycéens et aux membres de la communauté éducative de faire connaître leurs initiatives, de collecter les fonds nécessaires à leur concrétisation et de bénéficier d’un accompagnement pédagogique et méthodologique. Elle offre à tous la possibilité de contribuer à la réalisation de projets validés par l’éducation nationale.

Le financement participatif

C’est l’association d’un grand nombre de personnes, investissant de petits montants, qui permet aux porteurs de projets de trouver les fonds qui leur sont nécessaires. Le financement participatif, en constante progression, dispose d’un cadre légal en France depuis 2014. À travers la collecte de fonds, des communautés se créent autour de projets et de valeurs partagées.

Contribuer à la réussite de tous et à une plus grande équité territoriale

Trousse à projets Les classes de découverte, les expériences de botanique ou de robotique, les échanges interculturels… contribuent aux apprentissages des élèves, à leur épanouissement, à leur réussite. Pourtant, on constate des disparités sur le territoire qui peuvent notamment s’expliquer par les inégalités sociales entre les familles. Permettre à tous, indépendamment de leur contexte, d’accéder plus aisément à ces ouvertures, est un des objectifs que se fixe la plateforme.

Outil d’accompagnement, de visibilité et de financement, la Trousse à projets propose un espace de rencontre et de solidarité entre tous ceux qui veulent soutenir l’École. La plateforme contribue à ouvrir les portes de l’École, élargir le cercle de ses soutiens, améliorer la communication auprès des parents, et associer la communauté locale à sa dynamique. Elle permet de nouer un dialogue entre porteurs de projets et donateurs, et d’informer ces derniers de l’avancement et de la réalisation de l’activité qu’ils ont choisi de soutenir.

Un recours vertueux au mécénat

La Trousse à projets permet aussi de contribuer de façon non fléchée : les donateurs, particuliers, associations ou entreprises, peuvent choisir de soutenir un thème, un département ou un niveau scolaire plutôt qu’un projet précis.
Le mécénat en direction de la plateforme résulte d’un engagement libre au service d’un intérêt général : la réussite de tous les élèves. L’action des mécènes concourt à une plus grande équité et leurs dons seront attribués aux projets identifiés comme prioritaires (projets inclusifs, issus d’écoles ou d’établissements de l’éducation prioritaire renforcée ou géographiquement isolés). Le but est de favoriser la réussite du plus grand nombre de projets.

Des premiers résultats prometteurs

Déjà plus de 700 collectes publiées dont 75 % ont atteint leur objectif de collecte.

La plateforme est un moyen de renforcer le lien parents-école, en donnant aux parents de la visibilité sur les projets auxquels participe leur enfant et en leur permettant de jouer un rôle actif dans la dynamique de collecte. Elle permet aux élèves d’acquérir et de mobiliser des compétences liées au multimédia, à la communication, aux pratiques numériques, fortement sollicitées dans la démarche même du financement participatif.

Déjà 16 projets dans l’académie !

Depuis le lancement de la plateforme, seize établissements de l’académie ont proposé des actions dont douze ont été financées :

Thématique Action Établissement Commune Département
Arts et culture Mon bestiaire à l’Écomusée d’Alsace Collège Jouffroy d’Abbans Sochaux Doubs
Citoyenneté / vivre ensemble En route pour le Palais Bourbon ! École élémentaire Bourgogne Besançon Doubs
Arts et culture En rythme vers la Philharmonie de Paris ! Lycée polyvalent Germaine Tillion Montbéliard Doubs
Citoyenneté / vivre ensemble Notre plus belle semaine de l’année École primaire Moissey Jura
Histoire et mémoire Par Toutatis , ils sont fous ces romains ! École élémentaire Morel Arbois Jura
Arts et culture Conter à l’école École élémentaire Saint-Lupicin Jura
Arts et culture LEGOScey École primaire Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin Haute-Saône
Arts et culture Une fresque pour notre préau École primaire Quincey Haute-Saône
Arts et culture Les 4e en route pour Rome et Barcelone ! Collège Camille Claudel Montreux-le-Chateau Territoire de Belfort
Échanges interculturels / langues Les 3e en route vers l’Italie et l’Angleterre Collège Camille Claudel Montreux-le-Chateau Territoire de Belfort
Sport Sports et nature à Longevilles-Mont d’Or Collège Camille Claudel Montreux-le-Chateau Territoire de Belfort
Citoyenneté / vivre ensemble Les loupiots au parc aux loups École maternelle Cité Borneque Beaucourt Territoire de Belfort
Arts et culture Des entrées pour Prométhée ! Lycée Courbet Belfort Territoire de Belfort
Sport Prêts pour un séjour tonique ! École élémentaire Delle Territoire de Belfort
Environnement, développement durable À nous les Vosges du sud ! École élémentaire Victor Hugo Belfort Territoire de Belfort
Citoyenneté / vivre ensemble Des sourires à travers un voyage intergénérationnel Lycée professionnel Jules Ferry Delle Territoire de Belfort

En savoir plus - Trousse à projets
Courriel

 
vendredi 12 juin 2020

Professeur, un métier qui pourrait devenir le vôtre #merciauxprofs

Avec la crise du Covid-19, tous les Français ont ressenti le besoin d’école, les enfants comme les parents. Merci aux professeurs de les avoir accompagnés. Ce métier d’engagement, de partage, de créativité peut devenir le vôtre.

 
vendredi 5 juin 2020

Un livre pour les vacances 2020

Les fables de La Fontaine illustrées par Emmanuel Guibert.

 
jeudi 4 juin 2020

Bac 2020 : ce qui change pour vous

En raison de la crise sanitaire du Covid-19 en 2020, les épreuves de terminales du baccalauréat sont annulées. Pour les élèves de première, la seconde session des épreuves communes de contrôle continu a été annulée ainsi que les épreuves anticipées de français.

 
mardi 26 mai 2020

Qu’est-ce que le nouveau téléservice Orientation 3e ?

Le téléservice Orientation 3e est la nouvelle procédure d’affectation au lycée. Ce service dématérialisé permet aux parents d’élèves de 3e de saisir les intentions provisoires d’orientation et les vœux définitifs.

Un téléservice ouvert aux parents

En fin de 3e, les élèves choisissent s’ils souhaitent poursuivre leurs études en voie générale et technologique ou en voie professionnelle. Pour faire la demande d’affectation dans la voie choisie, un téléservice permet désormais aux familles de renseigner les intentions d’orientation, puis les vœux définitifs. Les parents y ont accès à partir du portail Scolarité services. Le collège leur fournit les identifiant et mot de passe.

La saisie des voeux s’étend du 25 mai au 8 juin 2020. Les résultats sont consultables en ligne début juillet.
L’offre de formation est accessible dès à présent.

La saisie des vœux provisoires et définitifs

Avant le conseil de classe du 2e trimestre, les familles sont invitées à saisir les intentions d’orientation de l’élève. Trois options s’offrent à eux :
- seconde générale et technologique ou seconde STHR (pour les élèves qui veulent poursuivre des études dans l’hôtellerie et la restauration),
- seconde professionnelle,
- première année de CAP.
En seconde professionnelle et en CAP, il faut également choisir une spécialité ou une famille de métiers pour certains bacs professionnels. Il est possible d’indiquer jusqu’à trois vœux, par ordre de préférence. Avant le conseil de classe du troisième trimestre, les familles doivent saisir leurs vœux d’orientation définitifs, ainsi que les choix d’établissement.

La proposition du conseil de classe

Après le conseil de classe du deuxième trimestre, l’établissement émet un avis pour chaque vœu et fait une proposition à l’élève. Cette proposition peut être conforme à ses souhaits ou non.
En se connectant au téléservice, la famille peut alors soit :
- accepter la proposition et la procédure est terminée,
- refuser la proposition. Dans ce cas, il faut impérativement prendre contact avec le principal du collège pour en discuter et trouver un accord.

Fin juin, après la réception de la notification d’affectation définitive, l’élève doit s’inscrire dans son futur établissement.

Une priorité d’affectation pour les élèves en situation de handicap

Les élèves reconnus handicapés bénéficient d’une priorité absolue lorsqu’ils formulent une demande de dérogation au secteur géographique, grâce à un bonus que leur est attribué au cours de la procédure d’affectation. Un bonus peut aussi être attribué aux élèves nécessitant une prise en charge médicale particulière à proximité de l’établissement demandé. La famille transmet alors un dossier médical sous l’autorité du médecin scolaire. Une commission médicale d’affectation prioritaire examine ensuite le dossier et statue sur l’attribution du bonus.

En savoir plus


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon