R

Accueil > Académie > Actualités > Visites du recteur > La classe Groupe artistique musical (GAM) du lycée Tillion

Rubrique Visites du recteur

mardi 17 septembre 2019

La classe Groupe artistique musical (GAM) du lycée Tillion

Le recteur Jean-François Chanet s’est rendu vendredi 13 septembre 2019 au lycée Germaine Tillion de Montbéliard afin de rencontrer les élèves de la classe Groupe artistique musical (GAM).

Ouverte à la rentrée 2018, la classe GAM a pour finalité de constituer un orchestre à cordes et percussions au sein d’une classe du lycée. Les objectifs de ce projet sont de fédérer, apporter de la cohésion, permettre à chacun de développer son imaginaire, sa sensibilité et ses capacités physiques grâce à la découverte et l’apprentissage du langage musical.

L’orchestre est une métaphore de la société où chaque élève prend part à une réalisation commune et apprend à se respecter, s’écouter et s’entraider.

La classe GAM en pratique

À la rentrée 2018, les 35 élèves d’une classe de seconde ont découvert qu’ils faisaient partis d’une classe dite "orchestre", même s’ils n’ont jamais joué d’un instrument de musique de leur vie. Il en est de même pour les élèves de cette année.
Les séances se déroulent le mercredi matin durant deux heures avec quatre professeurs. Les élèves de la classe GAM sont également appelés à travailler en collaboration sur des projets menés avec d’autres formations présentes dans l’établissement. Ainsi les élèves ont pu enregistrer un concert sur le plateau de télévision des élèves du BTS audiovisuel qui ont réalisé un documentaire sur cette classe musicale. Un autre projet a abouti à un concert sur la scène du Moloco, scène de musiques actuelles du Pays de Montbéliard.

L’académie de Besançon dispose de 28 classes orchestres, implantées dans dix écoles et un lycée, auxquelles s’ajoutent neuf dispositifs en réseau en Haute-Saône, mais qui ne font pas partie des projets "Orchestre à l’école".

En rythme vers la Philharmonie de Paris !

Contact

25
Lycée polyvalent
Lycée des métiers des mobilités du futur
Germaine Tillion - Montbéliard
Informations complètes

 
mercredi 4 septembre 2019

La rentrée inclusive

Le recteur Jean-François Chanet et Pierre Pribile, directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) Bourgogne Franche-Comté, se sont rendus lundi 2 septembre dans l’unité externalisée du lycée Raoul Follereau à Belfort.

Depuis la rentrée 2018, un dispositif de l’unité d’enseignement de l’institut médico éducatif (IME) Perdrizet a été externalisé au lycée Raoul Follereau de Belfort pour des jeunes de 16 à 19 ans. L’unité d’enseignement externalisée (UEE) répond à une volonté partagée entre l’établissement médicosocial et l’éducation nationale de proposer à des enfants scolarisés en établissement médico-social de bénéficier de l’inclusion scolaire, en suivant une formation professionnelle dans un établissement scolaire.

Une formation ouverte et adaptée

La rentrée inclusive Les élèves bénéficient ainsi d’une formation en alternance entre le lycée, un lieu de stage et la fréquentation des champs professionnels de l’établissement médico-social. L’UEE permet ainsi de favoriser le développement de compétences sociales, de communication, d’apprentissage et d’autonomie, mais aussi d’accompagner les élèves dans leur insertion professionnelle en leur délivrant une formation qualifiante.

À la rentrée 2019, quinze élèves seront accueillis dans l’UEE du lycée Raoul Follereau, rebaptisée sur proposition des quatorze élèves de l’année dernière "Préparation à la formation professionnelle" : ils y suivront une formation professionnelle adaptée à leurs besoins et capacités tout comme au projet professionnel de chacun. Pour cela, ils seront accueillis en deux groupes qui alternent sur la semaine, en journée complète et encadrés par un enseignant mis à disposition de l’IME et par une éducatrice présente en permanence pour les accompagner.

Partenariat entre l’ARS de Bourgogne Franche-Comté et l’académie de Besançon

 La rentrée inclusive L’ARS Bourgogne Franche-Comté, les académies de Besançon et de Dijon ont initié un partenariat via la signature de la convention-cadre de novembre 2016 afin de développer un programme de travail partagé.

Depuis janvier 2019, l’élaboration d’une procédure commune d’externalisation des unités d’enseignement fait partie des travaux engagés : 107 unités d’enseignement externalisées existent à l’heure actuelle en Bourgogne Franche-Comté.

En 2019, l’ARS Bourgogne Franche-Comté et les académies de Besançon et Dijon projettent la création de 22 UEE, auxquelles s’ajouteront 28 autres projets à partir de 2020.

L’école inclusive

La loi pour l’école de la confiance porte l’ambition d’un accompagnement de qualité pour tous. Pour cela, l’école inclusive a pour objectif d’assurer une scolarisation de qualité pour tous les élèves de la maternelle au lycée par la prise en compte de leurs singularités et de leurs besoins éducatifs particuliers.
La professionnalisation des accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) ainsi que la mise en place de pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL) portent cette ambition.

École inclusive : les réponses à vos questions


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon