R 762

Accueil  >  Académie  >  Actualités  >  Campagnes nationales > Parcoursup

Rubrique Campagnes nationales

Parcoursup

La troisième étape de la procédure Parcoursup 2019, la phase d’admission dans l’enseignement supérieur, débute le 15 mai à 19 h et se termine le 19 juillet à minuit.

Afin que tous les candidats puissent consulter simultanément leur dossier à 19 h le 15 mai 2019, la plateforme proposera dans un premier temps un mode "consultation", puis en début de soirée, les candidats pourront répondre aux propositions qui leurs ont été faites.

Parcoursup La procédure d’admission dans l’enseignement supérieur fonctionne de manière progressive et continue : les candidats reçoivent chaque matin les réponses des formations, sauf pendant les épreuves écrites du Baccalauréat. Elle repose également sur un principe de solidarité : ce sont les candidats qui libèrent des places au fur et à mesure qu’ils acceptent ou refusent certaines propositions, ce qui permet de faire immédiatement de nouvelles propositions à d’autres. À partir de mercredi et tout au long de la procédure, le nombre de propositions faites aux candidats augmentera donc progressivement.

L’application Parcoursup a été remise à jour par rapport à l’année dernière avec de nouvelles interfaces et une nouvelle ergonomie adaptée aux usages des candidats. Les candidats pourront la télécharger dès le 15 mai.

Parcoursup vise à replacer l’humain au cœur du système d’orientation dans l’enseignement supérieur. Ainsi, à partir du 15 mai, les candidats ayant demandé exclusivement des formations sélectives et dont les candidatures n’auraient pas été retenues, seront reçus dans les établissements scolaires et les structures d’orientation pour échanger sur leur projet et construire des pistes d’avenir.

Encourager la mobilité sociale et géographique sur Parcoursup

Quels sont les taux prévus par la loi du 8 mars 2018 ?

La loi du 8 mars 2018 relative à l’orientation et la réussite des étudiants prévoit, dans l’article L. 612-3 du code de l’éducation, que soient mis en œuvre :
- dans les filières sélectives et non sélectives : un taux minimal de bacheliers bénéficiaires d’une bourse nationale de lycée,
- dans les filières non sélectives pour lesquelles le nombre de vœux confirmés par les candidats est supérieur aux capacités d’accueil de la formation demandée : un taux maximal de candidats résidant dans une académie autre (ou un secteur de recrutement différent) que celle dans laquelle est situé l’établissement de la formation demandée par le candidat.

Par ailleurs, afin de favoriser l’orientation des bacheliers professionnels et technologiques vers les filières courtes de l’enseignement supérieur, l’article L. 612-3 du code de l’éducation prévoit :
- pour l’accès aux STS : un taux minimal de bacheliers professionnels retenus
- pour les IUT, un taux minimal de bacheliers technologiques retenus.

À quoi servent ces taux ?

Les taux minimaux de boursiers et les taux maximum de non-résidents dans la formation demandée portent tous deux l’objectif d’encourager la mobilité sociale et géographique de tous les candidats qui souhaitent accéder à l’enseignement supérieur.

Les taux minimaux pour les bacheliers professionnels et technologiques sont destinés à donner une priorité à ces candidats, pour l’accès aux filières courtes dans lesquelles ils sont le mieux préparés pour réussir leurs études supérieures.

Quels ont été les effets de la mise en place de ces taux en 2018 ?

La mise en place de ces taux dans la procédure de Parcoursup a permis de faire des progrès dans la lutte contre les inégalités et de favoriser la démocratisation de l’enseignement supérieur :
+ 21 % de boursiers admis dans l’enseignement supérieur
+ 28 % de boursiers admis dans les CPGE parisiennes
Plus de mobilité géographique
+ 12 % de candidats qui ont fait un vœu hors de leur académie de résidence
+ 9,5 % de candidats qui ont accepté une proposition hors de leur académie de résidence
Plus de bacheliers professionnels et technologiques dans les filières courtes
+ 23 % de bacheliers professionnels admis en STS
+ 19 % de bacheliers technologiques admis en IUT

Comment sont fixés les taux ?

Les taux sont fixés après concertation entre les présidents d’université ou les chefs d’établissements concernés et le recteur d’académie. Ils sont ensuite publiés dans un arrêté, pour chacune des académies.

Arrêté Quotas bacheliers pro, BTS, privés sous contrat
Arrêté Quotas bacheliers pro, BTS, public
Arrêté Quotas bacheliers techno, IUT
Arrêté Quotas boursiers formations publiques hors UFC
Arrêté Quotas formations de l’UFC hors DUT - Quotas boursiers, quotas non résidents

Ressources candidats

- Numéro vert Parcoursup, disponible durant toute la phase d’admission : 0 800 400 070
Calendrier
Questions fréquentes
Carte interactive
Accompagnement à chaque étape
Livret mode d’emploi "Je reçois les réponses des formations et je décide"

Ressources proviseurs et professeurs principaux

Éduscol
Terminales 2018-2019
Commission académique d’accès à l’enseignement supérieur (CAES)

services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon