R

Accueil > Politique éducative > L’école en milieu rural > Ruralité : politique en faveur des territoires

Rubrique L'école en milieu rural

Ruralité : politique en faveur des territoires

La "ruralité" recouvre des réalités géographiques, démographiques, économiques et sociales multiples.

Les politiques publiques portent une attention toute particulière aux territoires ruraux et de montagne caractérisés par une faible ou très faible densité de la population. Or, le maillage des écoles dépend du nombre d’habitants dans les communes qui constituent ces territoires mais surtout de la présence de familles avec de jeunes enfants en âge d’être scolarisés ou en voie de l’être.

Dans sa synthèse "Nos ruralités pour changer la France", le comité interministériel aux ruralités présentait en mars 2015 un ensemble de mesures arrêtées autour de trois axes prioritaires :
- permettre à chacun un égal accès aux services publics,
- donner les moyens aux territoires ruraux de se développer,
- favoriser la mise en réseau de ces territoires.

Une instruction a été donnée aux préfets pour mettre en œuvre ces "mesures en faveur des territoires ruraux et de l’animation territoriale" (circulaire interministérielle du 29 mars 2016 publiée au Journal officiel le 4 avril).

Conformément à ces dispositions, des schémas départementaux d’aménagement des territoires ruraux ont été définis à l’échelle des départements, d’autres à l’échelle de la région. Ils ont pour objet de mobiliser les services de l’État et les collectivités territoriales concernées autour d’un projet de territoire, de contractualiser les modalités et les moyens dédiés à l’amélioration de la qualité de la vie, de la cohésion sociale, de l’attractivité économique, sociale et culturelle. L’ensemble des champs de la vie quotidienne des habitants sont couverts : habitat, transports, haut-débit, développement économique, réhabilitation des centres-villes, santé, éducation …

De fortes disparités entre les zones urbaines et rurales caractérisent le département du Doubs. C’est un département à dominante rurale avec 39 % du territoire situé en zone de montagne, 29 % en zone de revitalisation rurale et la grande majorité des communes (93 % du territoire) ont moins de 2 000 habitants. L’évolution de la démographie scolaire modifie le maillage territorial des écoles. La majorité des écoles du Doubs ont encore une taille inférieure à cinq classes, dont un grand nombre à deux classes, près de la moitié d’entre elles sont regroupées en RPI concentrés ou dispersés.

Le schéma d’aménagement des territoires ruraux et périscolaires conclu dans le Doubs en février 2017 est un des projets politiques ayant vocation à améliorer l’offre scolaire et éducative en faveur de l’égalité de chances pour les enfants des petites communes rurales. Il formalise, dans le cadre de "conventions ruralité", l’engagement de l’éducation nationale et des élus à regrouper les écoles rurales isolées en pôles éducatifs. La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République de 2013 se donnait déjà comme objectif de réduire l’impact des inégalités territoriales ou sociales sur la réussite scolaire.

services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon