R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Manifestations : Jean-Michel Blanquer s’adresse aux lycéens

Rubrique Vie de l'académie

jeudi 6 décembre 2018

Manifestations : Jean-Michel Blanquer s’adresse aux lycéens

Jean-Michel Blanquer demande aux lycéens de ne pas s’exposer à des situations dangereuses.

 
lundi 3 décembre 2018

Orientation : deux sites pour bien se préparer

"Terminales 2018-2019" et "Secondes 2018-2019" : deux nouveaux outils pour élaborer son projet d’orientation.

Terminales 2018-2019 : le site de référence pour l’orientation des élèves de 1e et terminale

Orientation : deux sites pour bien se préparer Le site "terminales 2018-2019", offre aux lycéens de première et terminale une aide pour leurs choix d’orientation et l’élaboration de leurs parcours après le baccalauréat. Ils y trouveront notamment :
- les principaux conseils pour réussir leur orientation
- des fiches, des vidéos et des témoignages sur les métiers, les filières, les formations supérieures et les débouchés
- des informations pratiques sur les évènements, les interlocuteurs à leur écoute et les lieux d’information : les semaines de l’orientation, les salons, le calendrier des JPO, l’accès au service www.monorientationenligne.fr
- les premiers réflexes pour bien utiliser Parcoursup.

Terminales 2018-2019

Secondes 2018-2019 : le site de référence pour aider les élèves à élaborer leur projet d’orientation

Orientation : deux sites pour bien se préparer Le site "secondes 2018-2019", développé par l’Onisep en lien avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, fournit des repères et des ressources d’information aux élèves de seconde pour qu’ils construisent leur projet d’avenir. Cinq étapes "à la carte" sont proposées, dont chacun se saisira dans l’ordre qui lui convient :

- "Je découvre le nouveau lycée"
- "J’explore le monde économique et professionnel"
- "Je décrypte l’enseignement supérieur"
- "Je construis mes choix"
- "Je m’implique dans la réalisation de mes choix".

Secondes 2018-2019

 
lundi 3 décembre 2018

L’académie mobilisée pour la journée de la laïcité du 9 décembre

Comme chaque année, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse s’inscrit dans les commémorations annuelles de la journée de la laïcité à l’École du 9 décembre, journée anniversaire de la loi de 1905 portant séparation des Églises et de l’État.

Cet anniversaire offre l’occasion de rappeler l’importance d’une pédagogie de la laïcité, principe fondateur de notre École et de notre République, ainsi que des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité qui lui sont étroitement liées et que l’École a pour mission de faire partager aux élèves.

La communauté éducative dans son ensemble est mobilisée et propose de nombreuses actions dans l’académie :
Principales actions dans l’académie

Au-delà de la journée de la laïcité à l’École de la République, l’académie de Besançon a lancé un appel à projets intitulé "Les enfants de la République" invitant les écoles et les établissements à travailler tout au long de l’année scolaire 2018-2019 sur un symbole républicain (Marianne), deux principes de la République (la laïcité et l’indivisibilité) et une valeur de la République (la fraternité). 98 projets sont en cours, de la maternelle à la classe de terminale portés par 68 écoles et établissements.
Appel à projets "Les enfants de la République" 2018-2019

Contact

Référent laïcité du rectorat de Besançon
Courriel

 
vendredi 30 novembre 2018

Journée internationale du handicap

Afin de favoriser l’intégration et l’accès à la vie économique, sociale et politique des personnes handicapées, une Journée internationale des personnes handicapées a été proclamée, en 1992, par les Nations Unies, à la date du 3 décembre.

Cette journée mondiale est l’occasion de réaffirmer ce principe de base : "Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits". Le respect de cette dignité due à chaque personne, valide ou non, implique la reconnaissance de droits fondamentaux comme l’éducation ou l’accès au travail.

En France

Depuis 2005 et la loi fondatrice pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, les écoles et établissements se sont efforcé d’ouvrir leurs portes à tous les élèves sans distinction.

Journée internationale du handicap En 2006, 118 000 jeunes en situation de handicap étaient scolarisés en milieu ordinaire. En 2017, grâce à une politique éducative volontariste, ils étaient plus de 320 000. Ce triplement des effectifs représente un formidable progrès et un encouragement à poursuivre l’action.

Désormais, ce progrès quantitatif s’accompagne d’un projet et d’un défi qualitatif.
Ce défi qui consiste à prendre en compte chaque élève, qu’il soit en situation de handicap ou non, comme un individu porteur d’un projet personnel, aspirant conjointement à construire son parcours et à vivre au sein de sa génération, dans une école résolument inclusive lui permettant de se réaliser pleinement en tant que personne et en tant que citoyen.

En savoir plus - MENJ

Dans l’académie

Actuellement, ce sont plus de 6 300 jeunes en situation de handicap scolarisés dans les unités d’enseignement externalisées, les écoles, collèges et lycées de l’académie.
En adéquation avec les politiques nationales, la politique pour l’adaptation et la scolarisation des élèves en situation de handicap de l’académie de Besançon œuvre à :
- la transformation et l’amélioration de l’accompagnement humain des élèves,
- le développement des Pôles inclusifs d’accompagnement localisés,
- le déploiement des Unités locales d’inclusion scolaire,
- la mise en œuvre de la stratégie autisme 2018-2022 avec notamment le renforcement des Unités d’enseignement maternelle autisme et la création des Unités d’enseignement élémentaire autisme,
- le travail partenarial et coopératif avec les services sanitaires et médico-sociaux afin d’optimiser les prises en charge et de les rendre de plus en plus inclusives (convention à venir Ditep Bourgogne Franche-Comté ou inauguration de l’IME René Nauroy de Noidans-les-Vesoul),
- la formation d’enseignants spécialisés du premier et du second degré (CAPPEI) qui deviendront à terme de véritables personnes ressource en matière d’éducation inclusive,
- la formation des équipes pédagogiques et des communautés éducatives au sein des établissements demandeurs sur les enjeux de l’école inclusive et sur des thématiques spécifiques (troubles psychiques, troubles spécifiques du langage et des apprentissages...),
- l’amélioration de la prise en charge des élèves intellectuellement précoces.

Cette politique éducative s’inscrit dans un ensemble beaucoup plus vaste et qui dépasse largement le cadre de l’école. En témoigne l’ambitieux projet 100 % inclusif engagé dans le Territoire de Belfort mobilisant l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs à l’échelle du département tout entier. Elle doit contribuer à rendre non seulement notre école mais l’ensemble de notre société plus inclusive. Elle doit permettre à nos élèves en situations de handicap, futurs citoyens, d’être plus autonomes et plus enclins à se réaliser dans leurs vies scolaires et leurs futures vies professionnelles, dans leurs vies personnelles et leurs vies sociales.

En savoir plus - école inclusive
Adaptation scolaire et scolarisation des élèves en situation de handicap (ASH)

 
jeudi 29 novembre 2018

"Un SMS pour la paix"

Guerre et paix, l’art pour se souvenir : une démarche artistique et commémorative pour laquelle 30 écoles et établissements de l’académie se sont engagés !

"Un SMS pour la paix" L’académie et la Mission nationale du Centenaire ont accompagné de multiples projets menés par des écoles, collèges et lycées au cours des quatre années écoulées. La dynamique engagée nécessitait d’envisager un projet qui puisse rassembler le plus largement possible autour d’un message de paix et d’humanisme susceptible de faire écho à la fin de la Première Guerre mondiale.

L’idée du projet "un SMS pour la paix" est née d’une réflexion initiée par Pierre Duc, artiste franc-comtois. Ce dernier a souhaité proposer aux établissements de l’académie de participer à une œuvre de Land-Art déclinée en de multiples lieux, avec pour objectif de porter un message universaliste et de paix. Ce projet a permis d’inscrire des élèves, de l’école au lycée, dans une démarche artistique originale, de réfléchir selon les niveaux, à la notion de commémoration, au rapport entre l’art et la commémoration. Le choix du Land-Art fait directement écho à la dimension terrestre du conflit et s’inscrit donc pleinement dans la dimension commémorative du Centenaire.

Un projet en deux temps, éphémère mais pensé pour laisser des traces

"Un SMS pour la paix" Une œuvre centrale, sous la forme d’un globe terrestre d’environ 100 mètres de diamètre a été réalisée par des élèves en mai dernier sous la direction de Pierre Duc et d’enseignants. En écho, des SMS avaient été virtuellement "envoyés" de tout le territoire académique vers ce lieu central. Chaque établissement scolaire
engagé a réalisé une "œuvre SMS" de Land-Art durable ou éphémère comportant obligatoirement le mot paix dans la langue d’un pays ou d’un peuple ayant été touché par le conflit de 1914-1918.

Des rencontres avec l’artiste, organisées avec le soutien de la DRAC ont permis l’aboutissement du projet. Le Souvenir Français est le partenaire privilégié de cette opération, au travers de ses sections locales ou départementales, mais aussi par la participation financière à ce projet. L’ensemble des réalisations a fait l’objet d’un montage final sous la forme de poster remis à l’ensemble des écoles et établissements engagés, le 27 novembre au rectorat de Besançon.

Contact

Christèle Lenglet, référente académique "Mémoire-citoyenneté"
Courriel


Galerie


 
mercredi 28 novembre 2018

Parcoursup : calendrier 2019

Le calendrier Parcoursup 2019 en trois étapes.

Calendrier Parcoursup 2019

 
lundi 26 novembre 2018

L’événement phare de la 19e édition de la semaine école-entreprise

La 19e semaine école-entreprise a permis à près de 2 000 jeunes de l’académie de découvrir les entreprises et les métiers du territoire.

Ce mardi 20 novembre après-midi s’est tenu l’événement phare de la semaine école-entreprise au lycée des métiers de l’optique et des microtechniques Victor Bérard à Morez.

Cette opération a rassemblé les partenaires de la relation école-entreprise (Rectorat, ONISEP, Medef Bourgogne-Franche-Comté, CCIR BFC et CRMA BFC) et une centaine d’élèves de la cité scolaire de Pré-Saint-Sauveur de Saint-Claude et du collège Louis Bouvier de Saint-Laurent-en-Grandvaux.

Placée sous le thème de "l’entreprise du futur", la manifestation était construite autour de la visite de stands permettant aux collégiens conviés de découvrir des entreprises locales, des métiers et des formations. Cinq sociétés, quatre lycées professionnels, l’ENSMM, ainsi que l’association des Lunetiers du Jura étaient présents.

L'événement phare de la 19e édition de la semaine école-entreprise La manifestation a commencé par l’accueil de Béatrice Chirouze, proviseure du lycée, dans l’amphithéâtre de l’établissement. Michel Mainguenaud, directeur coordonnateur régional des Campus des métiers et des qualifications, a introduit cet événement en soulignant la nécessité d’organiser des temps forts pouvant nourrir la réflexion des élèves autour de la construction de leur parcours professionnel, loin des clichés et des représentations traditionnelles. Puis, les différents partenaires, telles que Véronique Bouvret, présidente du Medef Territoires franc-comtois, Nicole Guyot, membre titulaire de la Chambre régionale du commerce et de l’industrie BFC et Michel Chamouton, président de la Chambre régionale des métiers et de l’artisanat BFC ont encouragé les jeunes à découvrir des entreprises et des métiers qu’ils ne connaissent pas encore. Ensuite, Clotilde Autun, une ancienne élève de l’établissement actuellement en licence professionnelle en optique au Greta, a présenté son parcours aux élèves.

Enfin, les collégiens ont participé aux différents ateliers pendant deux heures, en découvrant des domaines très variés, tels que la construction passive, le décolletage, l’injection plastique, la photonique ou encore l’électrotechnique. Un moment convivial a été proposé pour les partenaires (entreprises, établissements et organisations professionnelles) afin de poursuivre les échanges.

Semaine école-entreprise 2018

 
lundi 19 novembre 2018

Le projet européen "BIM game" fait halte à Besançon pour des étudiants en architecture !

40 participants, six pays représentés (Espagne, Italie, Pologne, Belgique, Allemagne, France) : la rencontre européenne du projet "BIM game" a mobilisé largement au sein des universités partenaires.

Le projet européen "Bim game" fait halte à Besançon pour des étudiants en architecture ! Le GIP FTLV de l’académie est engagé depuis 2016 dans le projet "Bim Game". La technologie Building Information Modeling (BIM) est un processus impliquant la création et l’utilisation d’un modèle 3D intelligent basé sur la collaboration entre les différents corps de métiers d’un projet constructif.

Un défi pour quatre équipes transnationales

Un défi de taille puisqu’il s’agissait de concevoir en deux jours le "pavillon MUE" : une structure mobile préfigurant ce que sera la Maison universitaire de l’éducation à terme (bâti et mode de fonctionnement).

Les jeunes étudiants ont imaginé de nombreuses pistes d’usage concernant cet espace d’expérimentation, tout en offrant au projet MUE une large ouverture vers l’extérieur. Le principe du jeu repose sur le dialogue entre un modèle réel construit en briques "Lego" et un modèle numérique 3D. La session fait partie des expérimentations pédagogiques mises en œuvre dans le projet encourageant les dispositifs innovants de collaboration entre pairs.

La compétition a eu lieu les 14 et 15 novembre 2018 sur le site de l’Arsenal à Besançon.

Palmarès

Cinq prix ont été décernés aux équipes suivant plusieurs thématiques :

- prix "Sustainable Materials" : la durabilité du bâtiment, l’usage des matériaux recyclables
- prix "Quality Parameters" : le meilleur paramétrage Bim du projet
- prix "Cheapest Builder" : le bâtiment le plus économique
- prix "Smartest Building" : la facilité de montage/démontage de la structure
- prix "BIMest Team" : l’équipe la plus performante au niveau du process Bim.

Les prochaines compétitions auront lieu dans les pays partenaires, et rendez-vous a déjà été pris pour un évènement de clôture de plus grande envergure à Besançon avant l’été 2019 !

Le "Pavillon MUE" bénéficie du soutien financier de la Communauté d’agglomération du Grand Besançon.

En savoir plus sur Bim game

 
lundi 19 novembre 2018

Semaine école-entreprise 2018

La 19e édition de la Semaine école-entreprise se déroule du 19 au 24 novembre 2018, sur la thématique : "L’entreprise du futur : quels métiers, quelles transformations et quels apprentissages ?"

La Semaine école-entreprise est l’occasion de sensibiliser les collégiens et lycéens au monde de l’Entreprise. Cet événement permet de mettre en valeur les échanges entre les entreprises et le monde éducatif.

Elle sera notamment l’occasion de mettre en avant et de valoriser l’image du secteur industriel, porteur d’emplois et souvent méconnu des jeunes au-delà des représentations habituelles.

Cette action s’inscrit pleinement dans le parcours Avenir qui doit permettre à chaque jeune :
- de comprendre le monde économique et professionnel ainsi que la diversité des métiers et des formations qui y conduisent
- de développer son sens de l’engagement et de l’initiative
- d’élaborer son projet d’orientation scolaire et professionnelle.

L’événement phare de la Semaine école-entreprise dans l’académie

Une centaine de collégiens de 4e et 3e participeront à des ateliers thématiques. Ces jeunes iront à la rencontre des entreprises et des établissements de formation pour y découvrir les métiers et les compétences liés à l’entreprise du futur.
Cet événement se tiendra au lycée des métiers de l’optique et des microtechniques Victor Bérard à Morez, le mardi 20 novembre 2018 de 13 h 30 à 17 h.

Les partenaires de la Semaine école-entreprise

Au sein de l’académie de Besançon, les partenaires organisateurs de la Semaine école-entreprise sont :
- le rectorat de l’académie de Besançon,
- la Région Bourgogne-Franche-Comté,
- l’Office national d’information sur les enseignements et les professions,
- le Mouvement des entreprises de France Bourgogne-Franche-Comté,
la Chambre de commerce et d’industrie Bourgogne-Franche-Comté,
- la Confédération des petites et moyennes entreprises Bourgogne-Franche-Comté, - l’Union des entreprises de proximité Bourgogne-Franche-Comté,
- la Chambre de métiers et de l’artisanat interdépartementale Bourgogne-Franche-Comté.

En savoir plus - Dossier de presse Semaine école entreprise 2018 - Académie de Besançon

Contact

Mission école entreprise, rectorat de Besançon

 
mardi 13 novembre 2018

Armistice de 1918 : le parcours de la flamme du "Relais de la Paix" dans les quatre départements de l’académie !

Une initiative UNSS de l’académie de Besançon suivie par quatorze autres académies !

Une journée parisienne intense le mardi 6 novembre !

Armistice de 1918 : La flamme du "Relais de la Paix" arrivée jeudi dans les quatre départments de l'académie ! Pour les élèves licenciés de l’UNSS volontaires ayant été tirés au sort tout a commencé concrètement le 6 novembre : une délégation académique représentée par ces quatre élèves et accompagnés de leurs enseignants d’EPS et autres disciplines s’est rendue à Paris pour la cérémonie de reprise de la flamme sous l’Arc de Triomphe.

Un riche programme culturel proposé aux élèves dès leur arrivée à Paris

- 9 h 45 : rendez-vous aux Invalides,
- 10 h : musée de l’armée avec visites guidées,
- 14 h : projection d’un film sur l’importance du sport pendant la première guerre mondiale, intitulé : "1914-1918, le sport à l’épreuve du feu"
- 16 h : départ en bus pour la place de l’Étoile,
- 16 h 45 : mise en place au pied de l’Arc de Triomphe,
- 17 h : cérémonie de recueil de la Flamme,
- 18 h : ravivage de la Flamme du soldat inconnu,
- 18 h 45 : retour aux Invalides,
- 19 h 30 : départ des Invalides vers les académies parties prenantes.

Document d’accompagnement - Musée de l’Armée - journée du 6 novembre 2018

Le film, "1914-1918, le sport à l’épreuve du feu" projeté dans l’après-midi du 6 novembre sera mis à disposition des académies qui en feront la demande à des fins pédagogiques ; l’académie de Besançon s’est d’ores déjà manifestée afin de pouvoir en disposer.

Le parcours de la flamme

Lors de la cérémonie du ravivage de la flamme du soldat inconnu, les élèves ont prélevé la flamme pour la ramener dans la nuit jusqu’au rectorat d’académie de Besançon. La flamme de la paix, recueillie dans une lampe tempête a été transportée dès le jeudi 7 novembre au matin jusqu’aux quatre inspections académiques.
La flamme a alors pris des chemins différents pour rejoindre les lieux d’organisation des championnats départementaux de cross.

Une mobilisation intense dans les quatre départements de l’académie

Armistice de 1918 : La flamme du "Relais de la Paix" arrivée jeudi dans les quatre départments de l'académie !
- dans le Doubs, la flamme, portée par une cinquantaine de jeunes coureurs issus des établissements scolaires du département et de jeunes militaires du contingent, a été accueillie à la Malcombe par 1 800 jeunes compétiteurs. Une animation marquant les derniers instants de la Grande-Guerre avec une chorale du collège bisontin Denis Diderot a offert l’hymne à la Paix avant un lâché de colombes symbolisant la paix retrouvée.

- après un passage dans les collèges du département jurassien, la flamme a précédé le rassemblement des sept établissements scolaires lédoniens venus honorer la cérémonie commémorative de la Grande Guerre.

- en Haute-Saône, un relais entraîné par deux élèves présents à Paris a ouvert les hostilités avant de laisser place à deux prises de paroles d’une professeure d’histoire et de l’inspectrice d’académie.

De nombreux chefs d’établissement présents à cette journée du 7 novembre ont utilisé la flamme pour un travail pédagogique au sein de leur établissement respectif avant d’éteindre définitivement cette dernière lors des cérémonies commémoratives du 11 novembre dans leur ville respective.

- le "Nord Franche-Comté" a accueilli la flamme au parc de la Douce après un parcours de 20 kilomètres entre Montbéliard et Belfort. Avant d’être déposée sur le podium, la flamme a été honorée par une cornemuse qui a rappelé que cette terrible guerre avait embrasé toute l’Europe.

Le 11 novembre, lors de la cérémonie de commémoration aux Glacis à Besançon, la flamme est arrivée portée par 30 élèves (CM2, collégiens et lycéens), pour allumer une vasque à côté du monument aux morts.

La flamme a été éteinte officiellement au cours de la cérémonie et en public.

Tous les soirs la flamme a été gardée aux sein des services de l’UNSS des quatre départements.

Une exposition itinérante

Pour clore ces commémorations, le rectorat avec son service UNSS mettent en place une exposition sur le sport dans les tranchées, exposition itinérante faite de 46 roll-up et exposée du :
- 8 au 11 décembre inclus à Belfort
- 12 au 15 décembre à Vesoul
- 17 au 18 décembre à Besançon, salle Courbet (hôtel de Ville).

Les partenaires de la manifestation

Le rectorat, les quatre inspections académiques et lUNSS se sont mobilisées pour faire partager aux jeunes le devoir de mémoires et les valeurs de la Républiques véhiculées dans la pratique du sport.

"La flamme de la paix" dans le Doubs

Contact

Jean-Marie Vernet, directeur UNSS
Courriel
Site UNSS


Galerie



services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon