R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Le projet européen "BIM game" fait halte à Besançon pour des étudiants en (...)

Rubrique Vie de l'académie

lundi 19 novembre 2018

Le projet européen "BIM game" fait halte à Besançon pour des étudiants en architecture !

40 participants, six pays représentés (Espagne, Italie, Pologne, Belgique, Allemagne, France) : la rencontre européenne du projet "BIM game" a mobilisé largement au sein des universités partenaires.

Le projet européen "Bim game" fait halte à Besançon pour des étudiants en architecture ! Le GIP FTLV de l’académie est engagé depuis 2016 dans le projet "Bim Game". La technologie Building Information Modeling (BIM) est un processus impliquant la création et l’utilisation d’un modèle 3D intelligent basé sur la collaboration entre les différents corps de métiers d’un projet constructif.

Un défi pour quatre équipes transnationales

Un défi de taille puisqu’il s’agissait de concevoir en deux jours le "pavillon MUE" : une structure mobile préfigurant ce que sera la Maison universitaire de l’éducation à terme (bâti et mode de fonctionnement).

Les jeunes étudiants ont imaginé de nombreuses pistes d’usage concernant cet espace d’expérimentation, tout en offrant au projet MUE une large ouverture vers l’extérieur. Le principe du jeu repose sur le dialogue entre un modèle réel construit en briques "Lego" et un modèle numérique 3D. La session fait partie des expérimentations pédagogiques mises en œuvre dans le projet encourageant les dispositifs innovants de collaboration entre pairs.

La compétition a eu lieu les 14 et 15 novembre 2018 sur le site de l’Arsenal à Besançon.

Palmarès

Cinq prix ont été décernés aux équipes suivant plusieurs thématiques :

- prix "Sustainable Materials" : la durabilité du bâtiment, l’usage des matériaux recyclables
- prix "Quality Parameters" : le meilleur paramétrage Bim du projet
- prix "Cheapest Builder" : le bâtiment le plus économique
- prix "Smartest Building" : la facilité de montage/démontage de la structure
- prix "BIMest Team" : l’équipe la plus performante au niveau du process Bim.

Les prochaines compétitions auront lieu dans les pays partenaires, et rendez-vous a déjà été pris pour un évènement de clôture de plus grande envergure à Besançon avant l’été 2019 !

Le "Pavillon MUE" bénéficie du soutien financier de la Communauté d’agglomération du Grand Besançon.

En savoir plus sur Bim game

 
lundi 19 novembre 2018

Semaine école-entreprise 2018

La 19e édition de la Semaine école-entreprise se déroule du 19 au 24 novembre 2018, sur la thématique : "L’entreprise du futur : quels métiers, quelles transformations et quels apprentissages ?"

La Semaine école-entreprise est l’occasion de sensibiliser les collégiens et lycéens au monde de l’Entreprise. Cet événement permet de mettre en valeur les échanges entre les entreprises et le monde éducatif.

Elle sera notamment l’occasion de mettre en avant et de valoriser l’image du secteur industriel, porteur d’emplois et souvent méconnu des jeunes au-delà des représentations habituelles.

Cette action s’inscrit pleinement dans le parcours Avenir qui doit permettre à chaque jeune :
- de comprendre le monde économique et professionnel ainsi que la diversité des métiers et des formations qui y conduisent
- de développer son sens de l’engagement et de l’initiative
- d’élaborer son projet d’orientation scolaire et professionnelle.

L’événement phare de la Semaine école-entreprise dans l’académie

Une centaine de collégiens de 4e et 3e participeront à des ateliers thématiques. Ces jeunes iront à la rencontre des entreprises et des établissements de formation pour y découvrir les métiers et les compétences liés à l’entreprise du futur.
Cet événement se tiendra au lycée des métiers de l’optique et des microtechniques Victor Bérard à Morez, le mardi 20 novembre 2018 de 13 h 30 à 17 h.

Les partenaires de la Semaine école-entreprise

Au sein de l’académie de Besançon, les partenaires organisateurs de la Semaine école-entreprise sont :
- le rectorat de l’académie de Besançon,
- la Région Bourgogne-Franche-Comté,
- l’Office national d’information sur les enseignements et les professions,
- le Mouvement des entreprises de France Bourgogne-Franche-Comté,
la Chambre de commerce et d’industrie Bourgogne-Franche-Comté,
- la Confédération des petites et moyennes entreprises Bourgogne-Franche-Comté, - l’Union des entreprises de proximité Bourgogne-Franche-Comté,
- la Chambre de métiers et de l’artisanat interdépartementale Bourgogne-Franche-Comté.

En savoir plus - Dossier de presse Semaine école entreprise 2018 - Académie de Besançon

Contact

Mission école entreprise, rectorat de Besançon

 
mardi 13 novembre 2018

Armistice de 1918 : le parcours de la flamme du "Relais de la Paix" dans les quatre départements de l’académie !

Une initiative UNSS de l’académie de Besançon suivie par quatorze autres académies !

Une journée parisienne intense le mardi 6 novembre !

Armistice de 1918 : La flamme du "Relais de la Paix" arrivée jeudi dans les quatre départments de l'académie ! Pour les élèves licenciés de l’UNSS volontaires ayant été tirés au sort tout a commencé concrètement le 6 novembre : une délégation académique représentée par ces quatre élèves et accompagnés de leurs enseignants d’EPS et autres disciplines s’est rendue à Paris pour la cérémonie de reprise de la flamme sous l’Arc de Triomphe.

Un riche programme culturel proposé aux élèves dès leur arrivée à Paris

- 9 h 45 : rendez-vous aux Invalides,
- 10 h : musée de l’armée avec visites guidées,
- 14 h : projection d’un film sur l’importance du sport pendant la première guerre mondiale, intitulé : "1914-1918, le sport à l’épreuve du feu"
- 16 h : départ en bus pour la place de l’Étoile,
- 16 h 45 : mise en place au pied de l’Arc de Triomphe,
- 17 h : cérémonie de recueil de la Flamme,
- 18 h : ravivage de la Flamme du soldat inconnu,
- 18 h 45 : retour aux Invalides,
- 19 h 30 : départ des Invalides vers les académies parties prenantes.

Document d’accompagnement - Musée de l’Armée - journée du 6 novembre 2018

Le film, "1914-1918, le sport à l’épreuve du feu" projeté dans l’après-midi du 6 novembre sera mis à disposition des académies qui en feront la demande à des fins pédagogiques ; l’académie de Besançon s’est d’ores déjà manifestée afin de pouvoir en disposer.

Le parcours de la flamme

Lors de la cérémonie du ravivage de la flamme du soldat inconnu, les élèves ont prélevé la flamme pour la ramener dans la nuit jusqu’au rectorat d’académie de Besançon. La flamme de la paix, recueillie dans une lampe tempête a été transportée dès le jeudi 7 novembre au matin jusqu’aux quatre inspections académiques.
La flamme a alors pris des chemins différents pour rejoindre les lieux d’organisation des championnats départementaux de cross.

Une mobilisation intense dans les quatre départements de l’académie

Armistice de 1918 : La flamme du "Relais de la Paix" arrivée jeudi dans les quatre départments de l'académie !
- dans le Doubs, la flamme, portée par une cinquantaine de jeunes coureurs issus des établissements scolaires du département et de jeunes militaires du contingent, a été accueillie à la Malcombe par 1 800 jeunes compétiteurs. Une animation marquant les derniers instants de la Grande-Guerre avec une chorale du collège bisontin Denis Diderot a offert l’hymne à la Paix avant un lâché de colombes symbolisant la paix retrouvée.

- après un passage dans les collèges du département jurassien, la flamme a précédé le rassemblement des sept établissements scolaires lédoniens venus honorer la cérémonie commémorative de la Grande Guerre.

- en Haute-Saône, un relais entraîné par deux élèves présents à Paris a ouvert les hostilités avant de laisser place à deux prises de paroles d’une professeure d’histoire et de l’inspectrice d’académie.

De nombreux chefs d’établissement présents à cette journée du 7 novembre ont utilisé la flamme pour un travail pédagogique au sein de leur établissement respectif avant d’éteindre définitivement cette dernière lors des cérémonies commémoratives du 11 novembre dans leur ville respective.

- le "Nord Franche-Comté" a accueilli la flamme au parc de la Douce après un parcours de 20 kilomètres entre Montbéliard et Belfort. Avant d’être déposée sur le podium, la flamme a été honorée par une cornemuse qui a rappelé que cette terrible guerre avait embrasé toute l’Europe.

Le 11 novembre, lors de la cérémonie de commémoration aux Glacis à Besançon, la flamme est arrivée portée par 30 élèves (CM2, collégiens et lycéens), pour allumer une vasque à côté du monument aux morts.

La flamme a été éteinte officiellement au cours de la cérémonie et en public.

Tous les soirs la flamme a été gardée aux sein des services de l’UNSS des quatre départements.

Une exposition itinérante

Pour clore ces commémorations, le rectorat avec son service UNSS mettent en place une exposition sur le sport dans les tranchées, exposition itinérante faite de 46 roll-up et exposée du :
- 8 au 11 décembre inclus à Belfort
- 12 au 15 décembre à Vesoul
- 17 au 18 décembre à Besançon, salle Courbet (hôtel de Ville).

Les partenaires de la manifestation

Le rectorat, les quatre inspections académiques et lUNSS se sont mobilisées pour faire partager aux jeunes le devoir de mémoires et les valeurs de la Républiques véhiculées dans la pratique du sport.

"La flamme de la paix" dans le Doubs

Contact

Jean-Marie Vernet, directeur UNSS
Courriel
Site UNSS


Galerie


 
mardi 13 novembre 2018

Séminaire inter-académique dédié à la réforme du lycée et de la voie professionnelle

Le séminaire s’est tenu vendredi 9 novembre à Dijon en présence de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, de Frédérique Alexandre Bailly, rectrice de l’académie de Dijon et de Jean-François Chanet, recteur de l’académie de Besançon, recteur de la région académique Bourgogne Franche-Comté.

Le ministre de l'Éducation nationale à Dijon pour un séminaire sur la réforme du lycée À leurs côtés étaient également présents Catherine Vieillard sous directrice à la direction générale de l’enseignement scolaire chargée des lycées et de la formation professionnelle tout au long de la vie, Marie-Pierre Luigi, inspectrice générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche, cheffe de projet "Baccalauréat 2021 et nouveau lycée" et Marc Foucault, inspecteur général de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche.

Dans l’amphithéâtre Aristote de l’université de Dijon étaient présents les proviseurs et proviseurs adjoints, directeurs d’établissements privés sous contrat et inspecteurs du second degré des deux académies.

En savoir plus - Académie de Dijon
En savoir plus - MENJ

 
mercredi 7 novembre 2018

Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l’école

Pour sensibiliser la communauté éducative aux phénomènes de harcèlement dans le milieu scolaire, la journée Non au harcèlement est organisée chaque premier jeudi du mois de novembre.

Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l'école

Cette journée est l’occasion de rappeler combien la prévention et la lutte contre le harcèlement sont fondamentales pour permettre aux élèves d’avoir une scolarité épanouie dans le cadre de l’École de la confiance. Cette année, elle a lieu le 8 novembre et est consacrée au cyberharcèlement à caractère sexiste et sexuel.

Dans l’académie

Depuis de nombreuses années, l’académie met en place une politique volontarisme d’amélioration du climat scolaire avec une expérimentation "Soutien au comportement positif". Les écoles et établissement de l’académie sont ainsi impliqués dans des actions autour du climat scolaire. Dans le cadre du concours "Non au harcèlement" organisé par le ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse, l’académie a décidé de valoriser les établissements impliqués en créant un prix "coup de cœur académique".

"Non au harcèlement" 2018 : prix coup de cœur académique
Agir contre le harcèlement à l’école - Académie de Besançon
Plaquette harcèlement 2017 - Académie de Besançon - En cours d’actualisation

En savoir plus

Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l’école - MENJ
Campagne de sensibilisation - site officiel

Dossier de presse - MENJ

 
jeudi 25 octobre 2018

Prix Jeunesse "Livres dans la boucle 2018"

Quand l’éducation aux médias et à l’information fait l’éloge de la lecture.

Vendredi 14 septembre, le Prix Jeunesse "Livres dans la boucle 2018" a été attribué à "Poules, Renards, Vipères" de Paul Ivoire aux éditions Poulpe Fictions.

Ce Prix Jeunesse, né d’un partenariat entre France Bleu Besançon, le Grand Besançon et le CLEMI académique, a deux objectifs : celui de promouvoir la lecture chez le jeune public de niveau CM1-CM2 et celui d’éduquer les plus grands, à savoir collégiens et lycéens, aux médias et à l’information.

Des élèves du collège Lumière et du lycée Ledoux ont endossé le rôle de journalistes en allant à la rencontre de leurs camarades de primaire, suivant ainsi tout leur travail mené autour des cinq œuvres en lices.

Interview prix Jeunessse "Livres dans la boucle 2018" {WAV}

Pour cette deuxième session, les sélectionnées étaient :
- Enquête au pays des galettes de Elsa Devernois, éditions Oskar Jeunesse
- La vie rêvée de Joséphine Bermudes de Mim et Benoit Bajon, éditions Magnard Jeunesse
- Petit rat, malgré tout de Elizabeth Barféty, éditions Nathan
- Poules, Renards, Vipères de Paul Ivoire, éditions Poulpe Fictions
- Ali Blabla de Emmanuel Trédez, éditions Didier

Dix classes de l’agglomération ont travaillé autour de ces cinq œuvres.
Le 27 juin, un jury composé d’un représentant de chaque classe s’est réuni autour d’un déjeuner pour proclamer le nom du lauréat. Il s’agit pour cette année 2018 de Paul Ivoire. Les élèves ont eu la joie de lui remettre ce Prix le 14 septembre lors du Festival littéraire "Livres dans la boucle" qui s’est tenu à Besançon du 14 au 16 septembre.

Paul Ivoire au micro de Laurine Georges, élève du lycée Ledoux :
Interview prix Jeunessse "Livres dans la boucle 2018"

Contact

Marie Adam-Normand, Coordonnatrice du CLEMI de l’académie de Besançon


Galerie


 
lundi 15 octobre 2018

Appel à projets "Les enfants de la République" 2018-2019

Depuis la vague d’attentats qui a ensanglanté notre pays, les Français ont su se rassembler, au-delà des différences, autour des symboles représentant la République.

Appel à projets "Les enfants de la République" 2018-2019

Une République perçue comme la volonté partagée d’un idéal de vie en commun fondé sur des principes (une République indivisible, laïque, démocratique et sociale) et sur les valeurs de Liberté, Égalité, Fraternité.

Depuis 2015, les écoles et établissements de l’académie ont répondu à la mobilisation pour les valeurs de la République en mettant en œuvre, notamment lors de la journée de la laïcité à l’École de la République du 9 décembre, des projets de grande qualité impliquant tout ou partie de la communauté scolaire.
L’année 2018 est une année riche en commémorations républicaines célébrant ces principes et ces valeurs.
- il y a 170 ans naissait la Deuxième République qui a inscrit la devise "Liberté, égalité, fraternité" dans sa constitution et qui a aboli l’esclavage.
- il y a 120 ans, Émile Zola publiait dans le journal L’Aurore, une lettre ouverte au Président de la République ("J’accuse !") constituant un tournant dans l’affaire Dreyfus.
- il y a un siècle la République célébrait l’armistice mettant fin à la Première Guerre mondiale.
- il y a 60 ans naissait la Ve République.

C’est dans ce contexte que l’équipe académique "Laïcité" a invité, dès le mois de mai, les écoles et établissements à participer au projet "Les enfants de la République" au cours de l’année scolaire 2018-2019.

La déclaration de participation devra être renseignée et visée par la directrice ou le directeur de l’école, le chef d’établissement au plus tard le 19 octobre 2018 (avant les vacances d’automne).

Appel à projets "Les enfants de la République" 2018-2019

Contact

Équipe académique laïcité fait religieux
Courriel

 
lundi 15 octobre 2018

"La parole aux jeunes" sur France 3 Bourgogne Franche-Comté

Appel à projet : "La parole aux jeunes" dans "La matinale" de 9 h 50, sur France 3 Bourgogne Franche-Comté.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’Éducation aux médias et à l’information mais aussi dans l’enseignement moral et civique, composantes du Parcours citoyen, visant ainsi à former nos élèves à l’esprit critique et à la citoyenneté, par la découverte des modes de production de l’information.

Le projet

Le CLEMI de l’académie de Besançon s’associe à France 3 Bourgogne Franche-Comté pour donner régulièrement la parole aux jeunes collégiens et lycéens. L’objectif est de leur permettre de s’exprimer sur une thématique de leur choix (l’environnement, les jeux vidéo, tous sujets d’actualité...) ou un sentiment (ce qui nous met en colère, ce qui nous fait rire...).

 "La parole aux jeunes" sur France 3 Bourgogne Franche-Comté Les thèmes seront définis par les jeunes et selon les travaux produits, il sera même envisageable de déterminer le "thème du mois", déclinable sous différentes formes et différents aspects. Les élèves interviendront idéalement en direct depuis le plateau basé à Dijon ou, à défaut, il leur sera possible d’envoyer une capsule . Ainsi, deux élèves maximum seront chargés de raconter, d’expliquer leur chronique.
Les frais de transport sont à la charge des établissements.

Dans ce cadre, si le déplacement ne peut avoir lieu, il est possible d’envoyer une vidéo de deux minutes réalisée par les élèves sous la forme choisie par ces derniers (chronique, interview...). Outre le travail de réflexion, de recherche d’information et de vérification, l’exercice permettrait également de réfléchir à la mise en image : comment on construit une image même simple (le choix du cadre), quelles images sont nécessaires pour un sujet plus complexe, où peut-on les trouver/comment les tourner, comment les assembler, pour dire quoi… ?

Les objectifs pédagogiques visés

- former à l’esprit critique et à la citoyenneté
- découvrir ou parfaire la connaissance des métiers de l’information et des contraintes liées aux médias télévisuels
- montrer aux élèves comment se bâtit une émission télévisée, les différents métiers qui permettent de la mener à bien.
- faire prendre conscience du travail que représente le fait de venir parler d’un sujet à la télé (le choix du thème, la recherche d’informations, la vérification, la rédaction du texte, la mise en forme pour une chronique télé, le chronométrage, la posture en plateau…)
- développer des compétences rédactionnelles mais aussi orales (média training) telles que la posture, la voix...

Les droits d’auteur et droits à l’image

Pour tous les élèves ou adultes participant à ce projet, le CLEMI de l’académie de Besançon s’engage à leur envoyer les différents formulaires (un formulaire pour les mineurs, un formulaire pour les majeurs).

L’accompagnement

Le CLEMI de l’académie de Besançon pilote ce projet et peut être sollicité en vue d’aider, d’accompagner les enseignants volontaires. Ces derniers pourront bénéficier d’une formation inscrite au PAF 2018-2019 (dispositif 18A0030149, module 47062 - Mise en place et accompagnement de projets en EMI).
Muriel Bessard, journaliste et coordinatrice de l’émission "La matinale" pourra intervenir, dans la mesure du possible, dans les établissements qui en feront la demande pour présenter ou accompagner le projet.

Pour vous inscrire avant le 9 novembre

Remplir le formulaire en ligne avant le vendredi 9 novembre 2018

Quelques exemples de chroniques

Ces chroniques ont été réalisées lors de la Semaine de la presse et des médias dans l’école® 2019
Lycée Mathias de Châlon-sur-Saône
Lycée Jean-Marc Boivin de Chevigny-Saint-Sauveur
Collège Georges Brassens de Brazey-en-Plaine

Contact

CLEMI Franche-Comté
Courriel

 
vendredi 12 octobre 2018

Numérique éducatif : un rendez-vous qui fait l’UNAnimité

Rendez-vous incontournable de la rentrée pour l’ensemble de la communauté éducative, l’Université numérique d’automne, s’est tenue mercredi 10 octobre au palais des Congrès de Dijon.

Numérique éducatif : un rendez-vous qui fait l'UNAnimité Environ 2 500 enseignants - élèves et étudiants - ont participé à ce qui est "une vraie université, c’est-à-dire un lieu où tout le monde peut se former", dira la rectrice de l’académie de Dijon, Frédérique Alexandre-Bailly, à l’heure de l’inauguration. À cette occasion elle s’est félicitée de constater la variété des publics, l’Una, "remarquable lieu de rencontres et d’échanges, ne réunissant pas seulement des experts et des convaincus". Elle a également souligné "l’extraordinaire travail d’équipe" qui préside à l’organisation de ce rendez-vous.

Un message partagé par le recteur Chanet, recteur de région académique, recteur de l’académie de Besançon, pour qui "ce temps fort toujours plus unitaire est un message précieux pour les universités de Bourgogne et de Franche-Comté."

Auparavant, Jean-Marie Panazol, directeur général de Réseau Canopé, a également salué ce "regroupement des énergies" en relevant le "fort ancrage territorial" de cet événement dont le rayonnement va bien au-delà de la région.

Une soixantaine de stands et plus de 80 ateliers

Parmi les temps forts on soulignera l’organisation d’un "UNAkathon". Sur le principe des hackathon, processus créatif fréquemment utilisé dans le domaine de l’innovation numérique, neuf groupes de six personnes, comprenant chacun des enseignants et des élèves, accompagnés par des facilitateurs et des experts, ont planché durant six heures sur le thème : "Le numérique dans mon quotidien d’élève et d’adolescent : au service de mon épanouissement ? de mon développement et de mes progrès ?".
L’équipe lauréate va désormais bénéficier d’un accompagnement personnalisé afin de concrétiser son projet.

Numérique éducatif : un rendez-vous qui fait l'UNAnimité La présence d’une webradio et d’une webtélé Una permettant à des lycéens et des collégiens des académies de Besançon et de Dijon de réaliser une couverture de l’événement a également été très remarquée et appréciée. Tout comme, dans un autre domaine, l’expérience de réalité virtuelle.

Enfin, il faut souligner que les ESPE de Bourgogne et de Franche-Comté étaient les invités d’honneur de cette édition 2018 : plus de 500 étudiants y ont ainsi participé.

À noter par ailleurs que, profitant de l’Una, les référents académiques pour les ressources numériques ont tenu, la veille au sein du rectorat de l’académie de Dijon, un séminaire, en présence notamment du représentant de la Direction du numérique pour l’éducation, Guillaume Lion.

L’Una est organisée par réseau Canopé, les rectorats des académies de Besançon et de Dijon et la direction des services départementaux de l’éducation nationale de Côte-d’Or.

Université numérique d’automne #UNA - académie de Besançon

 
lundi 8 octobre 2018

Semaine de la démocratie scolaire

Les élections des représentants des parents d’élèves aux conseils d’école et aux conseils d’administration et les élections aux conseils des délégués pour la vie lycéenne (CVL) représentent un moment essentiel de la vie des écoles et des établissements.


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon