R

Accueil > Académie > Actualités > Palmarès > Batissiel + : deux établissements primés au national !

Rubrique Palmarès

jeudi 7 juin 2018

Batissiel + : deux établissements primés au national !

Parmi les lauréats de la finale inter-académique, deux établissements de la région se sont illustrés lors de la finale nationale au parlement européen.

Le collège Rouget de L’Isle de Lons-le-Saunier, de l’académie de Besançon a obtenu le 2e prix dans la catégorie "collège", tandis que le collège SEGPA Perceret de Sémur-en-Auxois de l’académie de Dijon remportait le 1er prix de la catégorie "pro".

Félicitations aux élèves des deux établissements !

Batissiel + : finale inter-académique Besançon-Dijon et remise des prix

 
mardi 5 juin 2018

Cybertech Comtois : des défis pour préparer l’avenir !

La remise des prix a eu lieu vendredi 1er juin 2018 au stade Léo Lagrange à Besançon.

L’émergence et le développement exponentiel de l’intelligence artificielle modifient aujourd’hui les modes de vie et ne cesseront de le faire dans de nombreux domaines. Comment mieux préparer les jeunes à appréhender cette évolution ?, Comment leur donner envie de poursuivre des études ? ou Comment leur donner le goût du travail en équipe pour faire aboutir un projet ?, c’est en partie pour répondre à ces questions que le concours Cybertech comtois est né en 2014.

Plus de 1 200 élèves de troisième de toute l’académie !

Cybertech comtois : des défis pour préparer l'avenir ! Dans le cadre des cours de technologie, les collégiens sont amenés à concevoir des robots devant relever des défis multiples tout en respectant un cahier des charges strict. Outre le lieu, sur le campus de la Bouloie à Besançon, l’originalité de cette manifestation réside dans le fait que l’université de Franche-Comté est la clef de voûte de "l’édifice" en proposant en marge du concours de multiples rencontres avec des chercheurs, des roboticiens, des visites d’ateliers, des conférences…Quelle meilleure opportunité pour se projeter dans l’avenir et envisager de poursuivre des études ?

Dix-sept collèges inscrits :
- collège Diderot - Besançon (25)
- collège Lumière - Besançon (25)
- collège Les Louataux - Champagnole (39)
- collège Lucie Aubrac - Doubs (25)
- collège Romé de l’Isle - Gray (70)
- collège Raymond Gueux - Gy (70)
- collège Sainte-Jeanne-Antide - Labergement-Sainte-Marie (25)
- collège Aristide Briand - Lons-le-Saunier
- collège Jules Jeanneney - Rioz (70)
- collège Albert Mathiez - Marnay (70)
- collège Jules Grévy - Poligny (39)
- collège André Malraux - Pontarlier (25)
- collège Les Villanelles - Rougemont (25)
- collège Aigremont - Roulans (25)
- collège Victor Considérant - Salins-les-Bains (39)
- collège Pré-Saint-Sauveur - Saint-Claude (39)
- collège Edgar Faure - Valdahon (25)

Palmarès de l’édition 2018

Contacts

Cybertech Comtois
Bouchta Barzani, président

Université de Franche-Comté
Laëtitia Virard


Galerie


 
mardi 5 juin 2018

"Hersalc Dinero", le journal du lycée Charles Nodier de Dole remporte le Prix Expresso 2018 !

Organisé par l’association Jets d’Encre, "Expresso" est un festival de presse jeune qui réunit pendant un week-end 30 équipes de rédaction venues de toute le France.

En une nuit, dans une ambiance musicale survoltée, chaque équipe doit réaliser un numéro spécial de son journal sur les 10 sujets imposés par les organisateurs. Le choix du traitement, de l’angle et du ton sont libres ; reste la difficulté à coller à la ligne éditoriale propre à chaque journal sur des sujets comme :
- "#MeToo : Comment déterrer la hache tag de guerre ?"
- "Les contours flous de la censure sur le net"
- "Immigration : mi-grands sentiments, mi-grand remplacement"
- ou encore "Netflix : nous avons les moyens de vous faire payer !"

Hersalc Dinero, le journal du lycée Charles Nodier de Dole remporte le Prix Expresso 2018 !  - ©  lycée Charles Nodier de DoleMais ce n’est pas tout, les participants sont invités à participer activement aux nombreux happenings qui ponctuent cette nuit intense et à la conférence-débat animée par Reporters sans Frontière, partenaire du festival. Un fabuleux déploiement d’énergie au service d’un seul objectif : la liberté d’expression des jeunes !

Vainqueur du prix de l’impertinence en 2017, "Hersalc Dinero", le journal de l’établissement dolois décroche cette année le prix Expresso, ultime récompense remise par l’association Jets d’encre, qui couronne l’équipe qui s’est montrée la plus impliquée et s’est distinguée dans toutes les épreuves.

"Hersalc Dinero" a déjà été récompensé dans le cadre de Médiatiks 2018
En savoir plus - lycée Charles Nodier
En savoir plus - Expresso

Contact

Valérie Hilaire, enseignante documentaliste

 
mardi 29 mai 2018

Finale du concours "La logistique ? Moi je sais ce que c’est !"

La finale de ce jeu-concours organisé par l’Aft en partenariat avec le rectorat de l’académie de Besançon et Easydis, plateforme logistique de la grande distribution, s’est déroulée le jeudi 24 mai.

577 collégiens de 3e de l’académie de Besançon ont participé à ce jeu-concours en trois étapes destiné à leur faire découvrir de façon ludique la logistique, un secteur d’activité dynamique et novateur dont les métiers - et les formations - restent méconnus.

Présélections

Après une première étape de qualification au sein des établissements inscrits (QCM sur la base d’une animation-vidéo illustrant la chaine transport-logistique), les élèves qualifiés ont participé les 4 et 5 avril derniers aux demi-finales organisées dans trois établissements de l’académie dispensant des formations de la filière logistique, le lycée professionnel Raoul Follereau à Belfort, le lycée professionnel Montciel à Lons-le-Saunier et le Centre de formation d’apprentis transport-logistique à Serre-les-Sapins (CAP opérateur logistique, bac professionnel logistique, technicien supérieur en méthodes et exploitation logistique...). À l’issue d’épreuves théoriques (QCM, calcul d’itinéraire...) et pratiques (préparation de commande...), douze collégiens ont été sélectionnés pour participer à la finale.

Au programme de la finale

1 h 30 d’épreuves théoriques en lien avec les activités exercées dans le domaine de la logistique (QCM après visionnage d’une vidéo sur les pratiques logistiques en entreprise, calcul de palettisation et d’itinéraire...), suivies d’une visite du site d’Easydis qui a permis aux douze finalistes et aux enseignants qui les accompagnaient de découvrir de façon plus concrète les différents métiers de l’entreprise.

La remise des prix est venue clore l’après-midi et la 2e édition du jeu-concours. Tous les participants ont été récompensés !

Finale du concours "La logistique ? Moi je sais ce que c'est !"

Palmarès

1er prix : Aylin Ugurlu (collège Voltaire à Besançon),
2e prix : Kylian Hugueet (collège Voltaire à Besançon),
3e prix : Jeanne Michaux (collège Jean Jaurès à Damparis),
qui se sont vu remettre une enceinte bluetooth chacun.

De la 4e à la 12e place :
- Marius Desrosiers (collège des Lacs à Clairvaux-les-Lacs)
- Mathéo Morvan, Théo Guillut (collège Camus à Besançon)
- Lucas Homsombath (collège des Lacs à Clairvaux)
- Nathan Hechinger (collège Jean-Jaurès à Damparis)
- Luca D’Anca, Léo Gravelat (collège Jouffroy d’Abbans à Sochaux)
- Léa Krahenbuhl et Amandine Georges (collège Jules Ferry à Dole)
ont reçu quant à eux un bon d’achat de 15 € dans une enseigne spécialisée en électronique et multimédia.

En savoir plus

 
vendredi 25 mai 2018

Remise des prix académiques du concours de la Résistance et de la déportation

Vendredi 25 mai 2018 au rectorat de Besançon, en présence de Jacqueline Teyssier, ancienne déportée, le recteur Jean-François Chanet, a présidé la remise des prix académiques pour cette session 2018.

Remise des prix académiques du concours de la Résistance et de la déportation Ce concours a pour objectif de perpétuer chez les jeunes générations la mémoire de la Résistance et de la déportation afin de leur permettre de s’en inspirer en se fondant sur les leçons historiques et civiques que leur apporte l’École. Ce concours s’inscrit ainsi dans une démarche d’éducation à la citoyenneté et en ce sens, il est une composante essentielle du parcours citoyen de l’élève. Cette année le thème était "S’engager pour libérer la France".

Lauréats académiques

Les lauréats académiques, répartis en quatre catégories, concourront pour le prix national qui sera décerné en 2019.

Collège travail individuel

Morgane Chalon, en troisième au collège Fertet de Sancey-le-Grand
Maud Bauer-Preston, en troisième au collège Goscinny de Valdoie
Louane Ponçot, en troisième au collège Mathiez de Marnay
Wassima El Machhour, en troisième au collège Cassin de Noidans-les-Vesoul

Collège travaux collectifs

Collège Brézillon - Orgelet (42 élèves)
Présentation Prezzi construite à partir de recherches effectuées sur les fusillés du maquis d’Alièze dans le Jura, le 8 mars 1944. Ce travail a été réalisé par les élèves de 3e A et 3e B du collège.

Collège Château Rance - Scey sur Saône (2 élèves)
Travail numérique de présentation sur la notion d’engagement lors de la Seconde guerre Mondiale, mais aussi un prolongement de la réflexion autour de cette valeur à travers des personnalités comme Nelson Mandela, Martin Luther King.

Troisième prépa-pro au lycée Lumière - Luxeuil (site Beauregard) (9 élèves)
Réalisation d’une émission de radio. Comme un écho à l’appel du Général de Gaulle, les élèves de 3e prépa-pro du lycée de Luxeuil ont présenté des figures célèbres comme Jean Moulin ou Robert Desnos, mais aussi les actions et l’engagement des résistants de la Haute-Saône. Une exposition visible à Luxeuil-les-Bains complète ce travail.

Collège Brel - Vesoul (8 élèves)
Réalisation du "Journal de Jeanne", habitante de Vesoul pendant l’occupation. Il s’agit d’un travail de fiction qui s’appuie sur des recherches locales, l’utilisation de documents d’époque reproduits, afin de rendre compte de l’engagement au quotidien du frère de Jeanne et de la vie durant cette période.

Lycée travail individuel

Pierre Tinchant, en première ES au lycée Pergaud de Besançon
Léa Destrebecq-Chapelon, en terminale S au lycée Cuvier de Montbéliard
Adèle Jacquemot, en première S au lycée Pasteur de Besançon
Aurélien Garret, en bac pro TCI au lycée professionnel Luxembourg de Vesoul

Lycée travaux collectifs

Lycée Haag - Besançon (31 élèves)
Dossier qui retrace l’histoire de Georges Jublier, résistant du maquis Ognon dDoubs, appartenant au groupe de Vaux-les-Prés. À partir d’une interview - témoignage, les élèves de 1e SI1 ont travaillé sur les différents aspects de la résistance, sur les engagements individuels et collectifs.

Lycée Pasteur - Besançon (3 élèves)
Mémoire sur l’engagement autour de trois acteurs de la résistance, Germaine Tillon, Daniel Cordier et Pierre Rolinet (résistant - condamné à mort et finalement déporté en mars 1944 au camp du Struthof, puis à Dachau). Ce travail a permis d’explorer les différents types d’engagement, les motivations mais aussi les nombreuses prises de risques qui ont contribué à la victoire finale.

Lycée Les Haberges - Vesoul (27 élèves)
Pièce de théâtre autour de la figure de Georges Koudoukou, sous-lieutenant indigène, fait compagnon de la libération par le général de Gaulle en octobre 1942 pour son action dans la France-Libre et en particulier ses faits d’armes lors de la bataille de Bir-Hackeim.

Lycée Condorcet - Belfort (3 élèves)
Blog autour des hommes et des femmes qui se sont engagés pour libérer Belfort, à l’image de George Blind, de Léon Delarbre, de Juliette Mange, de René Fallas-Magnin.

Contact

Olivier Apollon, référent mémoire et citoyenneté


Galerie

 - (c) Jérôme Bolard - Radio Plein Air  - (c) Jérôme Bolard - Radio Plein Air  - (c) Jérôme Bolard - Radio Plein Air  - (c) Jérôme Bolard - Radio Plein Air  - (c) Jérôme Bolard - Radio Plein Air  - (c) Jérôme Bolard - Radio Plein Air  - (c) Jérôme Bolard - Radio Plein Air

 
jeudi 24 mai 2018

"Non au harcèlement" 2018 : prix coup de cœur académique

Dans le cadre du concours "Non au harcèlement" organisé par le ministère de l’éducation nationale, l’académie a décidé de valoriser les établissements impliqués en créant un prix "coup de cœur académique".

Lancé en septembre 2013, le prix "Non au harcèlement" organisé par le ministère de l’éducation nationale avec le soutien de la Mutuelle MAE, a pour objectif de donner la parole aux jeunes des écoles, collèges, lycées et structures péri et extrascolaires pour qu’ils s’expriment collectivement sur le harcèlement à travers la création d’une affiche ou d’une vidéo, qui servira de support de communication pour le projet qu’ils souhaitent mener dans leur établissement.

Participation au concours national

Le 2 mars dernier, un jury académique, composé de référents harcèlement départementaux, du président de la MAE 39, de représentants de l’éducation nationale, d’élèves élus, de représentants des partenaires institutionnels, s’était réuni pour désigner les lauréats académiques qui ont pu concourir pour le prix national : 21 productions, affiches et vidéos, ont été étudiées et six ont été retenues pour participer au jury national.

 "Non au harcèlement" 2018 : prix coup de cœur académique

Catégorie élèves de cycle 3 – classes de CM1 à 6e

- collège Léonard de Vinci de Belfort (90) : "le harcèlement dans tous ses états"
- collège Albert Camus de Besançon (25) : "la victoire"

Catégorie élèves de cycle 4 – classes de 5e à 3e

- collège René Perrot du Russey (25) : "Non au harcèlement"
- collège Diderot de Besançon (25) : "Et si…"

Catégorie lycée – classes de seconde à la terminale

- lycée professionnel Prévert de Dole (39) : "tout n’est pas forcément rose"
- service jeunesse de la Mairie de Belfort de Belfort (90) : "coupable"

Catégorie harcèlement sexiste et sexuel

- lycée professionnel Prévert de Dole (39) : "tout n’est pas forcément rose"

Catégorie cyberharcèlement

- service jeunesse de la Mairie de Belfort (90) :"coupable"

Cette année hélas, aucune production académique n’a été primée au national. Cela n’empêche pas les élèves et établissements impliqués d’avoir réalisé un travail remarquable.

Prix "coup de cœur académique"

"Non au harcèlement" 2018 : prix coup de cœur académique La cérémonie de remise du prix "coup de cœur académique" s’est déroulée le 18 mai dernier, au lycée professionnel Jacques Prévert de Dole, en présence notamment de Jean-François Chanet, recteur de l’académie, de Léon Folk, IA-DASEN du Jura et de Cécile Beisser-Voignier, PVS et référente académique harcèlement.

"Non au harcèlement" 2018 : prix coup de cœur académique - Affiche lycée Prévert - Dole

Contacts

Agir contre le harcèlement à l’école
Numéro vert académique : 0800 711 025
Cécile Beisser-Voignier, proviseure vie scolaire, référente académique harcèlement

 
jeudi 24 mai 2018

Concours des mini-entreprises de Franche-Comté

Le 17 mai s’est déroulé le 15e concours des mini-entreprises en Franche-Comté à la Saline royale d’Arc-et-Senans : quatorze équipes, soit 200 collégiens et lycéens de l’académie accompagnés de leurs professeurs, ont présenté leurs projets d’entreprise au public, et au jury composé de représentants de l’entreprise et de l’éducation nationale.

Concours des mini-entreprises de Franche-Comté  - © Mathilde Huot-Marchand Au cours de cette journée, les jeunes ont défendu leur projet par une présentation orale de cinq minutes sur scène devant l’ensemble des équipes participantes et les jurys et par l’animation d’un stand.

Prix champion catégorie collège
remis par le Medef Territoires Franc-Comtois et par le rectorat de Besançon
We Doubs Trophy , mini-entreprise du collège Sainte-Marie d’Ornans, qui produit et commercialise des trophées en bois.

Prix champion catégorie lycée
remis par EPA Franche-Comté
Arcu New Event, mini-entreprise du lycée Saint-Joseph à Belfort, qui propose un service d’accueil d’événements.

Prix développement durable
remis par le Groupe La Poste
Les Anti-Gaspi, mini-entreprise du collège André Masson à Saint-Loup-sur-Semouse, qui prépare et commercialise des objets à base de produits destinés à être jetés.

Prix relation client
remis par BGE
De Toque en Aiguille, mini-entreprise du collège de Luxeuil-les-Bains, site Rostand, qui produit et commercialise des produits culinaires et de décoration.

Prix innovation-créativité
remis par la CCI Bourgogne Franche-Comté
Wood Original, mini-entreprise du lycée des métiers du Bois à Mouchard, qui produit et commercialise des supports de téléphone connectés.

Reportage photo

Les deux mini-entreprises désignées championnes dans leurs catégories représenteront la Franche-Comté au concours des mini-entrepreneurs qui aura lieu les 29 et 30 mai prochain à Paris.

 
mercredi 23 mai 2018

Batissiel + : finale inter-académique Besançon-Dijon et remise des prix

Pour la première année, une finale commune Bourgogne-Franche-Comté a réuni les équipes des académies de Besançon et Dijon, vendredi 18 mai au lycée Prieur de la Côte-d’Or à Auxonne.

Batissiel + : finale inter-académique Besançon-Dijon et remise des prix Le concours Batissiel, créé en 2005, devenu cette année Batissiel Plus, vise à encourager la créativité et valoriser sa transposition concrète par un travail collectif d’élèves ou d’étudiants qui traitent et illustrent des problématiques liées aux enjeux de la construction et de l’aménagement des territoires. Il est destiné aux élèves de collège et de lycée, ainsi qu’aux étudiants de l’enseignement supérieur.

En savoir plus

Trente-cinq équipes, soit 635 élèves des académies de Besançon et Dijon

Les équipes se sont affrontées et ont soutenu leurs productions (maquette physique, virtuelle, production numérique) devant un jury composé de professionnels du bâtiment, d’enseignants et d’inspecteurs de l’éducation nationale.

Batissiel + : finale inter-académique Besançon-Dijon et remise des prix Les équipes concourraient dans trois catégories : collège (5e, 4e, 3e), professionnelle (SEGPA, 3e prépa-pro, EREA) et lycée (STI2D et S-SI).

La remise des prix a eu lieu en présence de Jean-François Chanet, recteur de région académique Bourgogne Franche-Comté, recteur de l’académie de Besançon, Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’académie de Dijon, Bernard Laborey, président de la Fédération française du bâtiement Bourgogne Franche-Comté et de Jean-Michel Mourey, délégué grande région MAIF.

Batissiel + : finale inter-académique Besançon-Dijon et remise des prix À l’issue de cette finale, des équipes de la catégorie collège et lycée ont été sélectionnées pour la finale nationale qui se déroulera le mercredi 6 juin au Parlement européen à Strasbourg. Pour la catégorie pro, la sélection nationale s’est faite entre plusieurs académies, à partir d’une vidéo de la soutenance orale des équipes. Parallèlement à la soutenance, le Campus des métiers et des qualifications "Territoire intelligent", la Fédération française du bâtiment et des établissements de formation ont proposé aux jeunes participants des activités, animations, mini-conférences sur la thématique de la construction et du territoire intelligent.

Palmarès académique

Prix inter-académique "coup de cœur"

Pilotage à distance d’un télescope
TerminaleS-SI / Bac pro technicien constructeur bois
Lycée Xavier Marmier de Besançon avec le lycée professionnel Toussaint Louverture de Pontarlier

Prix catégorie collège

Prix collège - académie de Besançon

Maison médicalisée
Cinquième
Collège Rouget de Lisle de Lons-le-Saunier sélectionné pour participer à la finale nationale.

Prix collège - académie de Dijon

Slide House : maison modulable
Quatrième
Collège Henri Berger de Fontaine-Française sélectionné pour participer à la finale nationale.

Prix catégorie pro : prix inter-académique

Aménagement d‘un espace cocooning au collège
Cinquième SEGPA
Collège Christiane Perceret de Semur-en-Auxois sélectionné pour participer à la finale nationale.

Prix catégorie lycée

Prix lycée - académie de Besançon

Pilotage à distance d’un télescope
Terminale S-SI / Bac pro technicien constructeur bois
Lycée Xavier Marmier de Besançon avec le lycée professionnel Toussaint Louverture de Pontarlier sélectionnés pour participer à la finale nationale.

Prix lycée - académie de Dijon

Conception d’une médiathèque
Quatrième
Lycée René Cassin de Mâcon sélectionné pour participer à la finale nationale.

 
vendredi 18 mai 2018

Le collège Raymond Gueux lauréat du concours "La flamme de l’égalité"

L’établissement de Gy remporte le prix national dans la catégorie "collège" !

Le collège Raymond Gueux lauréat du concours "La flamme de l'égalité" Pour cette troisième édition du concours "La Flamme de l’égalité", 109 projets ont été proposés dans 89 établissements répartis sur 26 académies. Au total, 2 700 élèves se sont intéressés à l’histoire de l’esclavage et se sont interrogés sur la nouvelle thématique "Abolitions et citoyenneté".

Le jury national s’est réuni le jeudi 5 avril pour désigner les lauréats des catégories "école élémentaire", "collège" et "lycée". Les membres du jury ont été sensibles à l’engagement des élèves et de leurs enseignants sur cette thématique qui demandait de croiser connaissances historiques et réflexion citoyenne.

"La révolte de la Pointe Coupée (1795)"

Deux classes de quatrième du collège ont participé : 48 élèves qui, en cours d’histoire-géographie, ont réalisé une histoire interactive mettant en scène un négociant français de coton, qui découvre la société esclavagiste de Louisiane tandis qu’une révolte d’esclaves gronde à Pointe Coupée (1795) : quels seront les choix moraux de ce personnage qui a vécu l’abolition pendant la Révolution française ? Codée en html et lisible sur un simple navigateur internet, l’histoire change au gré des choix du lecteur, comme dans les classiques "livres dont vous êtes le héros".

Le collège Raymond Gueux lauréat du concours "La flamme de l'égalité" Félicitations aux élèves qui ont remporté le 10 mai dernier à Paris le prix national catégorie "collège" pour cette histoire interactive ! Quatre des quarante-huit lauréats se sont rendus à Paris pour recevoir leurs diplômes des mains du ministre de l’Éducation nationale, accompagnés par le professeur d’histoire-géographie Yann Lefebvre et par le principal Bruno Saïsset. Ils se sont ensuite rendus au ministère des Outre-Mer pour terminer cette journée dévolue au devoir de mémoire.

Vendredi 15 juin 2018, le recteur Jean-François Chanet se rendra au collège de Gy et remettra officiellement les diplômes aux quarante-quatre autres co-auteurs de cette fiction.

En savoir plus - La flamme de l’Égalité
En savoir plus - site du collège

Contact

Yann Lefebvre, professeur d’histoire-géographie, référent du projet

70
Collège
Raymond Gueux - Gy
Informations complètes

 
mardi 15 mai 2018

Prix avenir métiers d’art - session 2017

Shona Taine, élève en BMA Horlogerie au lycée Edgar Faure de Morteau, a remporté le deuxième prix national grâce à un travail d’horlogerie original, inspiré par l’histoire du thé.

Le prix avenir métiers d’art est le seul concours récompensant les jeunes en formation dans les filières métiers d’art. Il distingue chaque année trois lauréats dans chacun des trois niveaux de formation : niveau V (CAP), niveau IV (BMA, BTM, Bac pro), niveau III (BTS, BTMS, DMA).

Prix Avenir métiers d'Art Véritable tremplin vers la vie active, le Prix avenir métiers d’art offre à la fois une reconnaissance des talents et des savoir-faire, une visibilité dans la presse et lors de manifestations, ainsi qu’une opportunité de construire un premier réseau professionnel.

Shona Taine a présenté le fruit de deux années de travail, incarnées dans sa montre à gousset "La route du thé" : un projet que le jury a récompensé en lui attribuant la deuxième place nationale ! Une histoire qui, en vérité, a commencé bien plus tôt, avec la découverte de l’horloge astronomique de la ville de Vienne, alors que la future horlogère n’a que 10 ans :

"Fille réservée mais déterminée, j’ai grandi aux frontières de plusieurs cultures européennes et asiatiques. Paradoxalement passionnée de philosophie, de mécanique et d’histoire, j’aime réunir réflexions et savoirs-faire ancestraux, dont l’association est, à mes yeux, trop souvent négligée. Étudiante en diplôme des métiers d’art au lycée Edgar Faure de Morteau depuis maintenant cinq ans (CAP, BMA, DMA), j’ai découvert le domaine de l’Horlogerie en vacances, à Prague, où, petite fille de 10 ans à peine, devant la magnifique horloge astronomique de la ville, je me suis promise de comprendre comment fonctionnait un tel mécanisme et pourquoi l’Homme était tant fasciné par la maîtrise du Temps... C’est ce qui a déterminé mon choix professionnel, celui d’apprendre le métier d’horlogère, ainsi, j’ai pu obtenir en 2015 le titre de "meilleurs apprentis de France" dans ce même domaine et présenter "La route du thé" pour le Prix avenir métiers d’art" indique Shona Taine.

"La route du thé"

Prix Avenir métiers d'Art Il s’agit d’une montre à gousset à triple affichage rétrograde pour les minutes, et heures semi-instantanées (la lecture des minutes est divisée en trois "moments" de 20 minutes chacun, c’est une "minute tri-rétrograde" et l’heure se lit sur le disque poli miroir disposé à six heure, en "heures semi-instantanées"). Un projet particulièrement original puisqu’aucun modèle existant ne répondait aux attentes de Shona : c’est grâce Yosuke Sekiguchi, horloger japonais résidant en Suisse, que l’élève a pu parvenir à la concrétisation de ce projet, en travaillant dans l’atelier de l’horloger pendant plus de six mois.
La réalisation de "La route du thé", montre gousset inspirée par une légende asiatique, aura nécessité plus de 300 heures de travail !

Prix avenir métiers d’art Bourgogne Franche-Comté 2017 : prouesses techniques et diversité

Contacts

Corinne Pontieux, IEN STI Arts appliqués et Métiers d’art
Catherine Kalisky

25
Lycée polyvalent
Lycée des métiers de l'horlogerie, de la bijouterie et de la joaillerie
Edgar Faure - Morteau
Informations complètes


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon