R

Accueil > DSDEN > Actualités > L’Échappée littéraire : rencontre avec l’auteure Jennifer Murzeau

Rubrique Actualités

vendredi 22 décembre 2017

L’Échappée littéraire : rencontre avec l’auteure Jennifer Murzeau

Regroupement d’élèves de trois établissements dans l’amphithéâtre du lycée professionnel Luxembourg à Vesoul

Dispositif d’action culturelle de promotion de la lecture, proposé par la Région Bourgogne-Franche-Comté consistant à faire lire une sélection de huit ouvrages à des classes inscrites après appel à projet. Trois classes (près de 70 élèves) de lycées Vésuliens ont été sélectionnées. Les élèves éliront leur livre préféré et participeront à une cérémonie de remise de prix le jeudi 24 mai 2018 à la Commanderie de Dole avec des élèves de plus de 40 établissements de la grande région.

Lancement de l’Échappée littéraire

La classe de terminale bac pro hôtellerie se lance dans un défi cette année : participer à un projet académique autour de la lecture proposé par la Région Bourgogne Franche-Comté !
Patrice, Kevin et Florian nous présentent ce dispositif : "Ce projet va durer un an et concerne la lecture de quatre romans et de quatre bandes dessinées. Nous avons déjà travaillé plusieurs heures à découvrir les différents ouvrages : on a analysé leurs titres, observé la composition des premières et quatrièmes de couverture, on s’est intéressés aux auteurs et maisons d’éditions. On a constaté que tous ces ouvrages sont récents (2017)."

Après avoir découvert les objets-livres : approche du contenu de ces ouvrages

L'Échappée littéraire : rencontre avec l'auteure Jennifer Murzeau "Ensuite, on est rentré dans les détails afin d’approcher l’univers littéraire de chaque livre : on a formulé des hypothèses de lecture à partir de prise d’indices. Par exemple, sans lire la BD Collaboration horizontale, on a compris que ce récit se passerait pendant la seconde guerre mondiale, qu’il s’agirait d’une histoire d’amour douloureuse et compliquée. Chacun d’entre nous a déjà commencé la lecture d’un ou deux de ces huit livres. Nous allons tous partir en période de stage avec un ou plusieurs livres ! A notre retour, après les vacances, nous échangerons nos livres et préparerons les rencontres prévues d’un auteur, d’un éditeur, d’une libraire et d’une bibliothécaire".

En cours d’arts appliqués, les élèves seront invités à découvrir davantage la BD de Tanquerelle intitulée "Groenland Vertigo" : le vocabulaire associé à ce type de publication (planche, bande, bulle, vignette, cartouche…), les différents plans et angles de vue, le contenu textuel (onomatopée, idéogramme, typographie, lettrage). Ce projet a pour ambition de créer une émulation transdisciplinaire autour de la lecture et de découvrir toute la chaîne du livre, encore bien vivante aujourd’hui, époque ou certains s’interrogent sur la mort du livre.

Rencontre de l’écrivaine Jennifer Murzeau

Ce mardi 19 décembre, 70 personnes ont été réunies pour un moment littéraire autour du roman "La Désobéissante", de Jennifer Murzeau, l’un des huit livres proposés dans le cadre d’Échappée littéraire.

L'Échappée littéraire : rencontre avec l'auteure Jennifer Murzeau En début de rencontre, des élèves de chaque établissement ont pris la parole pour présenter la manière dont ils ont travaillé sur le roman avant la rencontre. Au lycée Luxembourg, les élèves ont notamment réalisé des nuages de mots thématiques et des illustrations en lien avec le roman. Les élèves de seconde des Haberges, inscrits en option "Littérature et société" ont lu des travaux d’écriture particulièrement brillants (dialogues inventés entre les personnages Bulle et Ernest, entretien de recrutement de Bulle…).
Les élèves du lycée Pontarcher, de la classe de terminale bac pro hôtellerie : Cassandre et Patrice ont pris la parole pour présenter leur formation, leur implication dans l’Échappée littéraire, leur étude approfondie du roman et les liens réalisés avec leurs spécialités de service et de cuisine. Ces élèves ont en particulier présenté des menus fictifs inventés en cuisine et des cocktails futuristes imaginés en service.

Un projet littéraire d’envergure

Depuis le mois de septembre, la classe travaille plusieurs heures par semaine au CDI, dans le cadre du cours de français. Les enseignants d’arts appliqués, et de spécialités professionnelles ont également été invités à participer pour donner une dimension transversale à cette belle échappée littéraire qui, sans nul doute, marquera les élèves, très impliqués dans l’opération. Certains ont déjà lu les huit ouvrages de la sélection, d’autres sont encore en cours de lecture.

Les livres s’échangent presque chaque jour !

L'Échappée littéraire : rencontre avec l'auteure Jennifer MurzeauLa rencontre avec Jennifer Murzeau a été un prolongement vivant de la lecture du roman dystopique étudié en cours. La romancière, également journaliste indépendante, s’est montrée émue par les présentations des élèves. Elle a été sensible au fait que ceux-ci se soient approprié l’univers de son livre, de manière pertinente et humoristique. Elle a répondu aux nombreuses questions des élèves en soulignant son engagement : son but en tant qu’écrivain est de faire émerger des questionnements chez ses lecteurs, de leurs soumettre des problématiques pour faire émerger des prises de conscience sur le monde dans lequel on vit et les rapports humains qui vont avec. La question de l’environnement la préoccupe particulièrement, en tant que journaliste et écrivaine. En cela, elle ressemble à son personnage de Bulle, prise de doute devant la pertinence d’avoir un enfant dans ce monde dégradé. Jennifer Murzeau a écrit son roman alors qu’elle attendait elle-même son premier enfant … Le prénom de son héroïne est polysémique : Bulle, c’est à la fois une forme de légèreté et de douceur heureuse (champagne, savon) et une menace : ce qui est prêt d’exploser, qui menace de lâcher (bulle immobilière, bulle internet). Outre la dimension futuriste du mot qui renvoie aussi au dôme présent dans le roman, cette ambivalence résume bien l’ambiance du récit : le futur est à la fois la promesse du pire et du meilleur !

Jennifer Murzeau considère son roman comme une invitation à réinventer le monde

L'Échappée littéraire : rencontre avec l'auteure Jennifer Murzeau En effet, selon elle, nous sommes à la croisée des chemins : tous les possibles sont envisageables, mais changer de modèle est la seule façon de construire un avenir radieux. Il faut une prise de conscience forte pour que 2050 ne soit pas comme dans le roman : un monde naufragé, du fait de l’automatisation, de la surconsommation, de l’absence de travail : une nature sacrifiée et une planète exsangue où règne la violence.

Jennifer Murzeau invitent les élèves à devenir acteur de ce changement : à devenir eux aussi des "désobéissants", non vis-à-vis de leurs enseignants, mais aux valeurs consuméristes et cyniques qui dominent le monde, alors que les ressources de la planète sont loin d’être infinies. Sur ces paroles qui soulignent que la littérature permet aussi, outre d’apporter du plaisir, de mieux comprendre le monde, la rencontre s’est terminée par le service du cocktail inventé par les élèves, intitulé l’Exilox (du nom d’un médicament abrutissant le peuple dans le roman), très apprécié malgré sa couleur futuriste un peu inquiétante.

Rencontre de l’écrivaine Jennifer Murzeau
L’Échappée littéraire
Mur collaboratif des élèves dédié à l’Échappée littéraire

Contact

Anne-Marie Dupré, documentaliste référent culture lycée Pontarcher
Courriel

 
mercredi 29 novembre 2017

"Silence on lit" au collège Charles Péguy

Depuis la rentrée, les élèves et les personnels du collège de Vauvillers consacrent chaque jour vingt minutes à la lecture silencieuse.

"Silence on lit" s’inscrit dans le cadre de la Grande mobilisation en faveur du livre et de la lecture souhaitée par la ministre de la Culture et par le ministre de l’Éducation nationale.

S’accorder un moment de quiétude au sein de l’établissement

Après une pause méridienne de deux heures, parfois source d’excitation et de tensions, les élèves entrent en classe, en salle d’étude, au gymnase, s’assoient et sortent leur roman ou leur bande dessinée. Chacun profite alors de cet instant de lecture.

Le vacarme de la récréation est remplacé par un silence recueilli. Quelques regards ou sourires circulent encore mais la concentration de chacun gagne, semaine après semaine, en densité.

Vingt minutes de silence dans le quotidien d’un établissement scolaire représente une rare douceur, que les adultes et les élèves savourent avec bonheur. Silence et immobilité sont seulement troublés par l’effeuillement des pages qui se tournent …

De nombreux bénéfices

"Silence on lit" au collège Charles Péguy Dès les premières semaines de septembre ? "Silence on lit" est devenu incontournable. Le sentiment général de bien-être généré par ce moment partagé surprend, comparé à la simplicité du dispositif.

Les objectifs de cette expérimentation sont nombreux :
- ancrer une habitude de lecteur dans le quotidien d’élèves ruraux éloignés des bibliothèques
- réduire le temps consacré aux jeux vidéo
- créer un rituel collectif
- favoriser des temps de concentration de plus en plus longs
- agir sur le vivre ensemble

Cette opération interroge également l’occupation des espaces. Pourquoi ne pas lire dans les couloirs ? Quel mobilier installer dans les salles ou en étude pour lire confortablement ? Comment favoriser la pratique de la lecture lorsque le travail scolaire est terminé ? Les questions sont nombreuses. Le conseil de la vie collégienne s’en est emparé.

L’établissement s’appuiera également sur "Silence on lit" pour s’investir dans sa première Nuit de la lecture, le 19 janvier prochain. À cette occasion le second café des parents sera organisé autour de lectures offertes par les élèves comme par les adultes.

Contact

70
Collège
Charles Péguy - Vauvillers
Informations complètes

Cyrielle Caty, professeure documentaliste
Tél. 03 84 92 80 66


Galerie

"Silence on lit" au collège Charles Péguy "Silence on lit" au collège Charles Péguy

 
vendredi 10 novembre 2017

Les petits artistes de la mémoire

Proposé par l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), ce concours s’adresse prioritairement aux classes de CM2 conformément au programme de cycle 3. Les classes de CM1-CM2 voire dans certains cas de CE2-CM1-CM2 peuvent cependant participer.

Ce concours a pour objet de transmettre aux plus jeunes la mémoire des combattants de la Grande Guerre et plus largement, dans le cadre des commémorations du Centenaire, de sensibiliser les élèves à l’héritage contemporain de ce conflit européen et mondial. Il a pour finalité de faire réaliser aux élèves des classes participantes une "œuvre mémorielle", qui peut s’inspirer d’un carnet de guerre artistique, alliant expression littéraire, plastique ou numérique.

Vous trouverez toutes les informations utiles à la préparation des élèves au concours : règlement du concours 2017-2018, fiche d’inscription et dossier pédagogique Fragments de guerre en ligne.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter :
Cyril Bonamy-Fromantin
Office national des anciens combattants et victimes de guerre
Service départemental de Haute-Saône
12, rue de Presle
CS 40361
70014 Vesoul cedex
Tél : 03 84 75 70 70
Courriel

 
mardi 24 octobre 2017

Les cadets de la sécurité civile

La cérémonie de remise des diplômes pour les cadets de la sécurité civile des collèges de Faverney et de Jussey s’est tenue samedi 14 octobre dernier.

Les cadets de la sécurité civile C’est à la préfecture de Vesoul que les lauréats ont été accueillis par Marie-Françoise Lecaillon, préfète de la Haute-Saône, Marie-Christine Bébin-Méhault, secrétaire générale des services de l’Éducation nationale de la Haute-Saône, Isabelle Arnould, vice-présidente du Conseil départemental, Franck Bel, lieutenant-colonel du SDIS et des élus locaux des communes des élèves diplômés.

Devenir cadets de la sécurité civile pour un élève de collège s’est s’engager dans un dispositif dont la vocation est de sensibiliser aux comportements de prévention et d’amener à développer le sens civique. Outre la découverte de l’univers des sapeurs-pompiers et de la sécurité civile, ce programme a pour ambition plus large d’aider l’élève, ayant l’envie et la motivation de s’investir, à acquérir des compétences relatives à la sécurité civile à travers cette formation. Celle-ci sert à intégrer les valeurs citoyennes partagées par les sapeurs-pompiers et prônées par l’école, notamment la tolérance, la loyauté, le vivre-ensemble et le goût de l’effort.

Les cadets de la sécurité civile C’est dans cette optique qu’une convention entre les différents partenaires que sont le Conseil départemental, le SDIS, l’Éducation nationale et les deux collèges de Faverney et Jussey avait été signée le 4 février 2017.

Les 40 élèves engagés dans cette formation peuvent être fiers du chemin accompli tout au long de cette année scolaire 2016-2017 et nul doute que la nouvelle session, qui aura lieu de nouveau au collège de Jussey, mais aussi au collège de Champagney, pour l’année scolaire 2017-2018 apportera toute satisfaction aux futurs diplômés.

 
mardi 10 octobre 2017

Journée du sport scolaire 2017

La Journée nationale du sport scolaire (JNSS) a eu lieu le mercredi 27 septembre 2017. À tous les échelons du sport scolaire, des manifestations à la fois sportives, ludiques et ouvertes à tous, ont été organisées dans tout le département.

La Journée nationale du sport scolaire est l’occasion de promouvoir les activités des associations et des fédérations sportives scolaires auprès des élèves, des équipes éducatives, des parents d’élèves et du monde sportif local.
Cette journée s’inscrit dans le cadre de la "Semaine européenne du sport" et fait partie de l’opération "Sentez-vous Sport", organisée du 23 septembre au 1er octobre 2017 qui regroupe l’ensemble des fédérations sportives. Cette opération vise à sensibiliser et inciter le grand public à pratiquer une activité physique et sportive régulière dans un objectif de bien-être et de santé.

À cette occasion, Liliane Ménissier, inspectrice d’académie de la Haute-Saône, s’est rendue dans diverses structures où étaient organisés des ateliers de découvertes sportives.

Gymnase Lasalle à Vesoul

Les écoles du Stade, du Luxembourg et Matisse de Vesoul ont participé à des ateliers basket mis en place par Joahn Agabale (cadre technique de l’Agm, club de basket de Vesoul), sollicité par la conseillère pédagogique départementale EPS.

Ces cinq ateliers ont été l’occasion de regrouper des élèves de différentes écoles afin qu’un réel partage puisse se construire durant la matinée.

École maternelle de Scey-sur-Saône

Une organisation originale à l’école maternelle de Scey sur Saône où se sont les élèves de CE1 et de CE2 qui ont conçu, testé et validé les ateliers proposés respectivement aux classes de moyenne et de grande section de la maternelle.

L’objectif de ces ateliers étant de réaliser des activités sportives dans un esprit de coopération, les petits ont pu ainsi s’adonner à des ateliers de lancer, de sauts et de déplacements encadrés par les plus grands.

Base nautique de la saline à Lure

Après-midi découverte des activités de pleine nature pour les élèves des collèges du district de Lure (collèges Saint-Anne à Lure, Saint-Joseph à Lure, Jacquard à Lure, les Mille Étangs à Melisey, Victor Schoelcher à Champagney, Louis Pergaud à Villersexel et l’EREA de Villersexel).

Les élèves ont pu s’initier au canoë, au paddle, au pédalo et à l’éclipse paddle pour la partie nautique mais aussi au tir à l’arc, sarbacane, Bike and Run, beach volley, badminton, trial VTT et ultimate frisbee pour la partie terrestre.

Parallèlement à cette journée du mercredi 27 septembre, beaucoup de classes du département ont également participé à la semaine de la randonnée organisée par l’USEP, l’occasion pour de nombreux élèves de tous niveaux de découvrir les sentiers de nos campagnes et de nos forêts.

L’inspectrice d’académie tient à remercier toutes les enseignantes et tous les enseignants, les clubs et les associations ainsi que tous les parents d’élèves qui auront fait de cette journée une belle réussite sur l’ensemble du département.

 
jeudi 28 septembre 2017

#FUNE70 par l’atelier Canopé Vesoul

Le Forum des usages numériques éducatifs (FUNE) se tiendra mercredi 11 octobre 2017 au pôle universitaire de Vaivre-Vesoul.

Cette 4e édition s’articulera autour d’une thématique d’actualité, "L’architecture scolaire" : tous les membres de la communauté éducative affichent effectivement la volonté de mener une réflexion autour de l’architecture de l’école et de l’aménagement des espaces d’apprentissage dans le but d’améliorer le bien-être des élèves et des enseignants, gage d’un climat scolaire propice à la réussite de tous. On parle des transformations de la "forme scolaire*".
*Catherine Becchetti-Bizot, inspectrice générale de l’Éducation nationale "Repenser la forme scolaire à l’heure du numérique".

Ces interrogations passent également par l’intégration des outils et ressources numériques qui accompagnent l’école, grâce au Plan numérique de l’État et aux investissements réalisés par les collectivités locales.

Conférence

#FUNE70 par l'Atelier Canopé Vesoul Le FUNE 2017 s’ouvrira à 9 h par une conférence à trois voix, intitulée "Projet T’Cube : transition numérique, transition architecturale, transition du groupe école" menée par Sarah Barthelemy, Laurent Jeannin, enseignants-chercheurs au laboratoire Ema à l’Université de Cergy-pontoise et Christophe Reffay, enseignant-chercheur à l’ESPE de Franche-Comté.

Salon, forum et FabLab

À partir de 11 h 30, le public sera invité à découvrir le salon numérique éducatif et ses exposants qui présenteront du matériel et des solutions numériques pour l’éducation. Un espace Fablab accueillera deux associations locales "Lab’ Haut Comtois" et "3615 Señor" ainsi qu’un atelier Canopé sur les robots éducatifs.

Pour compléter cette programmation, des ateliers sur les usages pédagogiques du numérique seront proposés aux enseignants du département, par la DSDEN de la Haute-Saône.

Table ronde : "Le bonheur à l’école : quelle architecture ?"

À 18 h, une table ronde intitulée "Le bonheur à l’école : quelle architecture ?" viendra clôturer cette journée avec l’intervention de professionnels issus principalement du monde de l’éducation et de l’architecture.
Salon et table ronde ouverts à tout public et gratuits…

Programmation complète

 
vendredi 22 septembre 2017

Rentrée en musique dans le département de Haute-Saône

Dans le cadre de l’opération "rentrée en musique", portée par les ministres de l’Éducation nationale et de la Culture, Liliane Ménissier, inspectrice d’académie de la Haute-Saône, s’est rendue dans plusieurs établissements scolaires.

"Rentrer en musique", c’est avant tout accueillir les nouveaux élèves avec une activité culturelle et musicale au sein de chaque établissement scolaire, de la maternelle au lycée.

École Louis Erny à Rioz, le 4 septembre

Rentrée en musique dans le département de Haute-Saône Jean-François Chanet, recteur de l’académie, Liliane Ménissier, inspectrice d’académie, Isabelle Maurer, inspectrice départementale de l’Éducation nationale, en présence de Yves Krattinger, président du conseil départemental, Nadine Wantz, maire de Rioz, Roger Renaudot, président de la Communauté de communes du pays Riolais, Michel Tournier, vice-président de la Communauté de communes du pays Riolais et Thierry Enderlin, directeur du service jeunesse ont assisté à la représentation de la chorale des élèves de cycle 3.

85 élèves dirigés par Paulo Mendès ont interprété des morceaux en canon, en double voix ou chantés de manière traditionnelle. Le public présent a pu ainsi entendre cinq chants issus du répertoire appris l’année dernière et pour lequel un spectacle de fin d’année avait été monté. Tout le monde a pu saluer l’excellente qualité de la représentation.

Pôle éducatif des Champs Fleuris à Noroy-le-Bourg, le 5 septembre

Rentrée en musique dans le département de Haute-Saône L’inspectrice d’académie, accompagnée par Mickaël Porte, IEN de la circonscription de Vesoul I, Giliane Ferrand et Sylvie Rey, conseillères pédagogiques, ont été accueillies par quatre chants interprétés par les élèves de cycle 3 suivis de deux chants interprétés par les élèves de cycle 2. Ces deux groupes n’en ont formé plus qu’un pour interpréter les deux derniers morceaux.
Au travers des chants proposés, les élèves ont pu ainsi mettre en valeur la thématique travaillée l’année dernière dans le cadre du projet d’école, portant sur les valeurs de la République que sont la liberté, la fraternité, l’égalité et l’ouverture sur le monde et aux autres.
L’auditoire, également composé de Michel Devaux, président du syndicat intercommunal à vocation unique, Yves Altmeyer, premier adjoint de la commune ainsi que de nombreux parents d’élèves présents pour l’occasion, a été ravi des chants proposés à cette occasion.

Collège Pierre et Curie à Héricourt le 7 septembre

Rentrée en musique dans le département de Haute-Saône "Des gommes et des crayons" : un morceau spécialement composé pour l’occasion par Julien Jacquot, professeur de musique au collège, a été interprété par quelques 150 choristes.
Accueillis par Vincent Boissenin, principal du collège, le recteur et l’inspectrice d’académie ainsi qu’Isabelle Arnould, vice-présidente du conseil départemental et Fernand Burkhalter, maire de la commune ont tous salué l’originalité et l’excellence de la performance initiée par l’enseignant.
Le morceau a été présenté aux choristes et répété seulement une heure avant la représentation.
Les élèves de 6e ont pu participer, après une première écoute attentive, à l’apprentissage de cette chanson et intégrer la chorale pour une dernière exécution à double voix qui a enchanté tout le monde !

Lycée Georges Colomb à Lure le 7 septembre

Rentrée en musique dans le département de Haute-Saône C’est dans un amphithéâtre plein à craquer que quelques 200 lycéens ont pu apprécier le concert donné par le club musique du lycée ; club qui reste une grande tradition de l’établissement car on en retrouve des traces datant d’environ 50 ans !
Le recteur et l’inspectrice d’académie, en présence de Michel Lambey, IA-IPR de physique-chimie, de Jérôme Baretje, proviseur du lycée ainsi que de Mario Horta, conseiller délégué de la ville de Lure, ont pu ainsi apprécier le large éventail du répertoire proposé par tous ces musiciens parmi lesquels étaient présents deux élèves actuellement en BTS et qui avaient souhaité, après quelques répétitions, réintégrer le groupe pour l’occasion.

L’auditoire conquis a salué la qualité des différentes interprétations réalisées par ces jeunes musiciens.

Collège Louis Pergaud à Villersexel le 8 septembre

Rentrée en musique dans le département de Haute-Saône À l’invitation de Marie-Pierre Dubreuil, l’inspectrice d’académie accompagnée d’Isabelle Maurer, inspectrice départementale de la circonscription de Vesoul I et de Jocelyne Ferraris, première adjointe de la ville de Villersexel ont pu assister à l’excellente prestation des élèves de la chorale du collège.

Ces élèves ont présenté à leurs camarades de 6e le travail entrepris tout au long de l’année dernière et dont l’objectif final était de produire un spectacle de fin d’année.
Accompagnés et dirigés par Élodie Appelt, leur professeur de musique, ils ont donc proposé sept chansons issues de diverses comédies musicales (l’opéra-rock Mozart, Robin des bois et la légende du Roi Arthur).

L’inspectrice d’académie tient à remercier toutes les enseignantes et tous les enseignants de Haute-Saône qui auront su se mobiliser afin que cette "rentrée en musique" soit une belle réussite dans tous les établissements scolaires du département.


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon