• Région académique Bourgogne Franche-Comté

Rubrique Actualités

lundi 17 juillet 2017

Go Num ! Un séminaire inter-académique sur le numérique éducatif

Jeudi 13 juillet, le numérique éducatif était au cœur des discussions des équipes des académies de Besançon et Dijon, réunies à la Saline royale d’Arc-et-Senans.

Jean-François Chanet, recteur de la région académique Bourgogne Franche-Comté et Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’académie de Dijon, ont convié leurs équipes à la Saline d’Arc-et-Senans pour un séminaire dédié au numérique éducatif, préparé et animé par Hervé Lebec et Karine Susini du cabinet Copilot Partners, en collaboration avec les responsables du numérique éducatif de chacune des deux académies.

Séminaire Go num Trente membres de la gouvernance de l’académie de Besançon et de l’académie de Dijon : les secrétaires générales, les IA-DASEN, les doyens des corps d’inspection, des conseillers techniques, les directrices des services informatiques ont échangé toute la journée du 13 juillet sur les programmes transversaux sur lesquels des équipes projets des deux académies poursuivront ensemble le travail afin de mieux intégrer le numérique à toutes les démarches pédagogiques. Parmi les principes évoqués : l’équité entre les territoires face au numérique, la formation de tous les acteurs, une veille et une recherche communes, un pilotage des projets équilibré.

Cette journée faisait suite une mission sur le numérique éducatif menée de décembre à juillet afin d’examiner quels éléments pourraient être mutualisés entre les deux académies pour une meilleure efficacité.

Dès la rentrée, la réflexion interacadémique se poursuivra, et l’accent sera mis sur le travail de refonte des espaces numériques d’apprentissage engagé avec la région Bourgogne Franche-Comté.

Contact

Service aux affaires régionales
Courriel

 
vendredi 30 juin 2017

Signature de convention entre les académies de Besançon, de Dijon et EDF

Les parties-prenantes se sont engagées pour un rapprochement école-entreprise dans le secteur de l’énergie.

Signée pour 2017-2020, cette convention vise entre autre à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes, en identifiant des modalités d’échanges privilégiées entre l’Éducation nationale et EDF en Bourgogne-Franche-Comté, sur l’énergie, ses métiers, les formations, dans un contexte de transition énergétique.

Jean-François Chanet, recteur de la région académique, recteur de l’académie de Besançon, Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’académie de Dijon et Christine Heuraux, déléguée régionale EDF Bourgogne-Franche-Comté, ont signé ce 29 juin au rectorat de Dijon, dans un climat de confiance et de coopération, une convention de partenariat contribuant au rapprochement entre l’école et l’entreprise.

Elle s’inscrit dans la poursuite des conventions précédentes, en intégrant les mutations technologiques et de transition énergétique du secteur de l’énergie.

Favoriser l’accès des élèves aux formations et métiers de l’énergie

Certains axes de coopération sont d’ores et déjà mis en œuvre, afin de répondre au double enjeu des formations à mettre en place pour répondre aux besoins de recrutement des entreprises industrielles de la région qui ont parfois des difficultés à recruter des personnels qualifiés. Pour cela :

- EDF et les académies s’engagent en particulier à faire découvrir les métiers de l’énergie auprès des élèves (filles et garçons) et des acteurs de la formation et de l’orientation. Les actions (visites de sites EDF, rencontres avec des professionnels…) doivent contribuer à combler le déficit d’image de ces filières techniques et faciliter des projets d’orientation vers ces métiers qui recrutent.

 Signature d'une convention de partenariat 2017-2020 entre les académies de Besançon, de Dijon et <abbr title="Électricité de France">EDF</abbr> - © Communication - <abbr|n=EDF>

- Le soutien à la formation et à l’insertion des jeunes est au cœur du dispositif. En particulier, l’accueil d’élèves dans les entreprises du groupe EDF, en stage ou en alternance, sera facilité. EDF s’engage également à soutenir la réussite des campus des métiers et des qualifications sur les trois thèmes liés à son activité : territoire intelligent, Mobicampus, industries technologiques innovantes et performantes.

- L’Éducation nationale et EDF renforceront ensemble les dispositifs de la relation école-entreprise existant dans la région. Ainsi, EDF pourra accompagner ponctuellement les enseignants référents école-entreprise sur des thématiques spécifiques liées à l’industrie de l’énergie. Par ailleurs, EDF pourra détacher, sur la nouvelle grande région, un "Ingénieur pour l’école". Au service des délégués académiques à la formation professionnelle initiale et continue (DAFPIC), l’"Ingénieur pour l’école" contribuera à l’information des élèves sur les métiers et les filières de formation, et à valoriser les enseignements professionnels et technologiques, ainsi que l’apprentissage.

- Des passerelles entre les parties permettront de renforcer la formation continue de leurs personnels respectifs.

- Dans le cadre des enjeux liés à la transition écologique et énergétique, des actions communes seront menées pour améliorer les connaissances sur l’électricité, de sa production à ses usages performants et économes. Pour ce faire, EDF mettra ses outils pédagogiques au service du rectorat.

- La taxe d’apprentissage, que verse EDF, fait partie de son engagement en faveur de la formation et de l’emploi. Elle est destinée à financer des projets liés aux métiers de l’énergie et au développement durable.

Une mise en application à l’échelle de la région académique

Cette convention régionale s’inscrit dans la continuité de l’accord signé en 2002 au niveau national entre EDF et le ministère de l’Éducation nationale.

L’objectif de cette coopération régionale est double. Il s’agit d’une part de mieux faire connaître et comprendre ce que sont les métiers de l’entreprise et de l’énergie, afin d’aider les enseignants, les élèves et leurs familles à déterminer le meilleur choix professionnel possible pour les jeunes de Bourgogne-Franche-Comté.

D’autre part, cette coopération doit contribuer au développement économique de la région, en permettant aux entreprises de recruter des jeunes formés aux métiers de l’industrie en général et de l’énergie en particulier.

Contact

Service aux affaires régionales
Courriel

 
mardi 13 juin 2017

Coordonnateur opérationnel Campus des métiers et des qualifications (CMQ) microtechniques et systèmes intelligents

Le rectorat de Besançon recrute un coordonnateur opérationnel Campus des métiers et des qualifications (CMQ) microtechniques et systèmes intelligents

Fiche de poste - Coordonnateur opérationnel Campus des métiers et des qualifications (CMQ) microtechniques et systèmes intelligents

Procédure à suivre pour postuler

Envoyer par courriel un CV et une lettre de motivation avant le 15 octobre 2017.

 
mercredi 3 mai 2017

L’aide à la recherche du premier emploi

Pour aider financièrement les jeunes dans la période qui sépare l’obtention du diplôme et l’accès au premier emploi, l’ARPE a été créée en 2016.

L'aide à la recherche du premier emploi (ARPE)Reconduite en 2017, l’ARPE s’adresse aux jeunes de moins de 28 ans ayant suivi une formation à finalité professionnelle en 2016-2017, boursiers au cours de cette année ou apprentis sous conditions de ressources équivalentes, qui seront diplômés en 2017 et à la recherche d’un premier emploi :
- élèves et apprentis de l’enseignement secondaire préparant un CAP (ou CAP agricole), un baccalauréat professionnel ou technologique, un brevet des métiers d’art, un brevet professionnel (ou brevet professionnel agricole)
- étudiants et apprentis de l’enseignement supérieur préparant un BTS, un DUT, une licence ou licence professionnelle, un master, etc.).

Tout savoir sur l’ARPE

 
mercredi 3 mai 2017

Quatrième édition du prix Pépite - Tremplin pour l’entrepreneuriat étudiant - 2017

Le prix Pépite est un dispositif de soutien aux projets de création d’entreprise innovante portés par les étudiant(e)s et les jeunes diplômé(e)s.

- vous êtes étudiant ou jeune diplômé de moins de 3 ans ?
- vous avez entre 18 et 28 ans ?
- vous avez un projet de création d‘entreprise ou vous avez créé une entreprise après le 1er juillet 2016 ?
- votre projet a un caractère innovant, quelle que soit la nature de cette innovation ?

Quatrième édition du prix Pépite - Tremplin pour l'entrepreneuriat étudiant - 2017Vous avez jusqu’au 16 juin 2017 pour déposer votre candidature !

Le prix Pépite est doté de prix allant de 5 000 € à 20 000 € et donne une visibilité nationale à votre projet.

Toutes les informations utiles (règlement du concours, dossier de candidature).

Pour l’ensemble des étudiants de Bourgogne-Franche-Comté, les dossiers de candidature doivent être déposés auprès du Pépite BFC

Contact

Pépite BFC
Site
Courriel

 
jeudi 6 avril 2017

175 lycéens ont testé leurs connaissances sur la région Bourgogne Franche-Comté

Mardi 4 avril, élèves, enseignants et partenaires de l’évènement étaient réunis à Canopé Dijon. Les questions ont porté sur des thématiques économiques et territoriales franc-comtoises et bourguignonnes.

Depuis 2010, c’est la première fois que le Quiz économie, finances et territoire de Bourgogne Franche-Comté se déroulait en Bourgogne et le succès était au rendez-vous ! Quinze lycées de Bourgogne Franche-Comté étaient représentés.

Un questionnaire éclectique et ludique

Cette action éducative vise à développer une approche originale des réalités économiques et territoriales de la région, auprès des élèves de seconde, par l’intermédiaire d’un questionnaire.

Palmarès

230 lycéens ont testé leurs connaissances sur la région Bourgogne Franche-Comté Les quarts de finale ont été très serrés. Les quinze équipes étaient au coude-à-coude. Tout s’est joué à un ou deux points près, souvent jusqu’à la dernière ou avant dernière question.

Les quatre équipes finalistes sont :

- 1er - le lycée Pasteur Mont-Roland de Dole (22 points)
- 2e - le lycée Notre-Dame de Nevers (21 points)
- 3e - le lycée Pergaud de Besançon (19 points)
- 4e - le lycée Xavier Marmier de Pontarlier avec (16 points)

En finale, l’équipe du lycée Pasteur Mont-Roland a battu l’équipe du lycée Notre Dame 10 à 0 : une victoire sans appel !

Les équipes lauréates ont remporté des chèques d’une valeur comprise entre 120 € et 280 €.

Contacts

Laurent Deschamps
Aurélie Gomes
Isabelle Maire-Linac

 
jeudi 23 mars 2017

Les indicateurs de résultats des lycées

En publiant chaque année des indicateurs de résultats des lycées, le ministère de l’Éducation nationale souhaite rendre compte des résultats du service public d’éducation et donner aux responsables des établissements et aux enseignants des outils qui les aident à améliorer l’efficacité de leurs actions.

Ces informations sont également utiles aux parents qui ont tous à cœur de guider leurs enfants vers la voie la mieux adaptée à leurs goûts et à leurs projets, et vers l’établissement qui leur donnera les meilleures chances de les mener à bien.

Que veut-on mesurer ?

Les objectifs des lycéens et de leurs parents peuvent être différents. Certains privilégieront l’obtention de telle série du baccalauréat et seront alors disposés à accepter un redoublement ou à changer d’établissement. D’autres souhaiteront effectuer toute leur scolarité dans le même lycée, proche de chez eux ; d’autres encore désireront obtenir un baccalauréat le plus rapidement possible.
Un palmarès ou un classement unique n’a donc guère de sens.
C’est pourquoi le ministère a pris le parti de présenter trois indicateurs qui proposent des approches différentes et complémentaires des résultats des lycées. Ces trois indicateurs sont publiés pour tous les lycées généraux, technologiques et professionnels publics et privés sous contrat.

Consulter les indicateurs*
En savoir plus

* Le lycée polyvalent de Montbéliard n’apparait pas dans les indicateurs cette année : l’établissement résultant de la fusion de deux établissements l’an passé, il n’a pu être pris en compte dans les calculs, basés sur deux années de fonctionnement.

 
jeudi 23 mars 2017

Diversité 2017 #7 !

Le festival de cinéma Diversité propose pour sa septième édition, du 22 mars au 7 avril en Bourgogne Franche-Comté, un choix important d’œuvres cinématographiques toujours singulières et reflétant le visage complexe de notre époque.

Diversité 2017, sixième édition !Ce festival collaboratif propose des séances et des animations en milieu urbain ou rural, en salles de cinéma mais également dans des lieux plus inattendus. Un exemple : le CASNAV de l’académie de Besançon proposera de former les volontaires du service civique de l’association Unis-cité à l’accompagnement auprès des publics scolaires du film "Spartacus et Cassandra", réalisé par Ioanis Nuguet et animera avec eux la séance du 30 mars au Bar atteint de Belfort.

Son équipe sera aussi associée aux projections du film documentaire "La mécanique des flux" de Nathalie Loubeyre, qui explore les frontières de l’Europe et saisi le quotidien des hommes, des femmes et des enfants qui les traversent ou qu’elles retiennent.

Diversité, ce sont aussi plus de 300 élèves et professeurs des collèges et des lycées de l’académie qui participeront aux séances scolaires de films tels que "Swaggers", "Qu’est-ce qu’on attend ?" ou "Fuocoammare".

Le Festival est organisé et animé par la Maison des jeunes et de la culture Centre image (Pôle image de Franche-Comté) avec le soutien du Commissariat général à l’égalité des territoires, du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, de la Direction régionale des affaires culturelles et de Pays de Montbéliard agglomération ainsi que la participation du rectorat.

En savoir plus

Diversité 2017
Bande annonce Diversité 2017

 
mardi 21 mars 2017

Le Quiz économie, finances et territoire de Bourgogne Franche-Comté

Une action éducative destinée à développer une approche originale des réalités économiques régionales auprès des élèves de seconde par l’intermédiaire d’un jeu concours.

Le Quiz économie, finances et territoire de Bourgogne Franche-Comté Pour cette 7e édition, le Quiz suit l’actualité et propose de mieux connaître la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté.

Principaux objectifs

- mieux faire connaître le tissu économique régional,
- promouvoir l’exploration de l’économie régionale par les lycéens,
- diffuser et promouvoir l’esprit d’entreprise,
- contribuer à l’information et à l’orientation des jeunes,
- contribuer à la formation des enseignants.

Sont concernés par ce concours, les élèves de seconde et ayant choisi comme enseignement d’exploration les principes fondamentaux de l’économie et de la gestion
et les sciences économiques et sociales. Ces enseignements permettent d’aborder l’économie à partir d’exemples concrets, grâce à l’exploration des spécificités économiques régionales.

Après une première phase qui s’est déroulée dans les lycées, les 20 équipes de quatre élèves participeront à la finale le 4 avril 2017 en répondant aux questions portant sur des thématiques économiques et territoriales franc-comtoises et bourguignonnes.

Le Quiz économie, finances et territoire de Bourgogne Franche-Comté

Contacts

Laurent Deschamps
Aurélie Gomes
Isabelle Maire-Linac

 
lundi 6 mars 2017

De nouvelles formations en phase avec les métiers de demain

Ce lundi 6 mars, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé la création pour la rentrée 2017 de 500 nouvelles formations en alternance correspondant aux métiers de demain.

Cette annonce marque la volonté du gouvernement et des régions d’adapter la voie professionnelle aux évolutions du monde du travail et aux métiers de demain, dans les secteurs les plus porteurs en termes d’emploi pour les années à venir.

Des formations qualifiantes pour des secteurs porteurs

La France compte aujourd’hui 1 600 lycées professionnels qui forment chaque année près de 700 000 jeunes en alternance à plus de 100 métiers professionnels d’ouvriers, de techniciens, d’employés dont le pays a besoin, tant dans le secteur industriel que le secteur tertiaire. Trois mois après leur sortie du système éducatif, 67 % des jeunes bacheliers professionnels sont en emploi (données Centre d’études et de recherche sur les qualifications - Enquête génération), les autres jeunes poursuivant, pour la plupart, leurs études vers le BTS.

À la rentrée 2017, en s’appuyant sur les recrutements nécessaires des 1 000 enseignants spécialisés dans ces domaines, l’Éducation nationale créera 500 nouvelles formations en alternance dans les lycées professionnels, dans les secteurs identifiés comme porteurs pour les jeunes. Pour cela, elle se base au niveau national sur l’étude de France Stratégie "Les métiers en 2022", et au niveau régional sur les études produites par les Régions sur l’évolution et les mutations économiques à l’échelle territoriale.

Une meilleure prise en compte des besoins des territoires et des secteurs

Plus d’une formation sur cinq est prévue par apprentissage ou en parcours mixte scolaire/apprentissage. Près de 70 % de ces formations sont des certifications diplômantes préparées en lycée professionnel dans le cadre d’un CAP, d’un bac pro et d’un BTS. Elles sont complétées par des formations non diplômantes constituant une réponse souple et bien adaptée à un besoin de spécialisation ou de formation à un métier connexe.

Les ouvertures de formations témoignent à la fois :
- de la prise en compte des besoins particuliers de chaque territoire, liés aux caractéristiques du tissu économique ou de l’offre de formation existante, aux priorités régionales de développement répondant à des besoins précis de certains bassins d’emploi
- de l’émergence sur l’ensemble du territoire des compétences nouvelles ou de nouveaux métiers
- de la prise en compte des métiers en tension dans de nombreuses régions.

Dossier de presse ministériel - 500 nouvelles formations professionnelles pour les métiers d’avenir - 6 mars 2017

Liste des formations dans la région académique*

Académie de Besançon
Intitulé Lieu de formation Statut Durée Type
Bac pro ASSP option domicile avec spécialisation mise en œuvre des objets connectés et services à distance à la personne LP Jouffroy d’Abbans
Baume-les-Dames (25)
Scolaire 1 an Création
CAP opérateur logistique LP Raoul Follereau
Belfort (90)
Scolaire 2 ans Création
Bac pro technicien supérieur de maintenance industrielle option éolien LP Jouffroy d’Abbans
Baume-les-Dames (25)
Apprentissage 2 ans Création
BTS Découpe emboutissage LPO Jules Haag
Besançon (25)
Apprentissage 2 ans Création
Certification réseaux et télécommunication Certification pour les bac pro EEEC Scolaire/Apprentissage 1 an Création
CAP Agent polyvalent de restauration LPO Pré Saint-Sauveur
Saint-Claude (39)
Scolaire/Apprentissage 2 ans Création
BTS et/ou bac pro approche collaborative dans le bâtiment LP Pierre-Adrien Pâris
Besançon (25)
Scolaire/Apprentissage 1 an Création
Académie de Dijon
Intitulé Lieu de formation Statut Durée Type
Bac pro boulanger pâtissier LPO Le Castel
Dijon (21)
Scolaire 3 ans Augmentation de la capacité d’accueil
Bac pro métiers du cuir LP Eugène Guillaume
Montbard (21)
Scolaire 3 ans Création
Bac pro technicien appareillage orthopédique LPO Hippolyte Fontaine
Dijon (21)
Scolaire 2 ans Création à la rentrée 2018
BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social LPO Jean-Joseph Fourier
Auxerre (89)
Scolaire 2 ans Création
BTS conception des processus de réalisations de produits (option unitaire) LGT Catherine et Raymond Janot
Sens (89)
Apprentissage 2 ans Création
BTS contrôle industriel et régulation automatique LGT Jules Renard
Nevers (58)
Scolaire 2 ans Création

*Sous réserve du vote des élus régionaux de ces ouvertures lors de l’Assemblée plénière du 31 mars

Contacts

DAFPIC académie de Besançon
Tél : 03 81 65 74 48
DAFPIC académie de Dijon
Tél : 03 45 62 76 00


Les grandes dates

  • 1er janvier 2016
    Une seule région Bourgogne Franche-Comté
  • 22 avril 2015
    Désignation du recteur coordonnateur. Lettre de mission
  • 1er avril 2015
    Réunion : recteurs, secrétaires généraux et directeurs de cabinet
  • 11 février 2015
    Réunion "comité des recteurs"