R

Accueil > Académie > Actualités > En établissements > "1 000 roues aux 1 000 Étangs"

Rubrique En établissements

lundi 17 juillet 2017

"1 000 roues aux 1 000 Étangs"

Les 3, 4, 5 juillet derniers, 300 collégiens étaient réunis à Faucogney-et-la-Mer pour le passage du Tour de France. Durant ces trois jours, le vélo était à l’honneur !

À l’occasion du passage du Tour de France, avant le début des vacances scolaires, l’association sportive du collège Duplessis-Deville de Faucogney-et-la-Mer a accueilli douze établissements scolaires lors d’une opération intitulée "1 000 roues aux 1 000 Étangs".

La Haute-Saône, terre de cyclisme

Venus du Doubs, de Haute-Saône et des Vosges, 300 élèves ont vécu, du 3 au 5 juillet, une aventure inédite qui a laissé des souvenirs impérissables. Hébergés par les habitants de la commune, les collégiens ont participé à trois journées intenses.

 "1000 Roues aux 1000 Étangs" - © Emmanuel Gogneau - Noémie Caland De nombreuses activités leur ont été proposées : enduro VTT, tournoi de ping-pong, course en ligne sur route et "contre la montre" par équipes sur la route du Tour, la veille de son passage, le tout en direct devant les caméras de France télévision.

Au classement final du "challenge des établissements", le collège de Faucogney s’est imposé, à domicile, devant les collèges de Champagney et de Luxeuil-les-Bains.

Les trophées ont été remis par Régis Pinot, président de la Communauté de communes des 1 000 Étangs et père du champion local, Thibault Pinot, en présence de l’inspectrice d’académie de la Haute-Saône, Liliane Ménissier.

Contact

70
Collège
Duplessis-Deville - Faucogney-et-la-Mer
Informations complètes

 
mercredi 12 juillet 2017

Le lycée professionnel Henri Fertet au Concours général des lycées et des métiers

Pour la deuxième année consécutive, un élève du lycée professionnel de Gray, a été sélectionné pour participer à la finale du concours général des lycées et des métiers dans la spécialité maintenance des véhicules.

Sur plus de 300 candidats, huit ont participé à la finale à Marcq-en-Baroeul, dans la banlieue de Lille, les 30 et 31 mai derniers. Cette année le concours était ouvert aux trois options : moto, voiture particulière et véhicule industriel.

Le lycée professionnel Henri Fertet au Concours général des métiers Les épreuves pratiques se sont déroulées sur deux jours :
- épreuve en intervention mécanique sur Toyota Yaris Hybride
- épreuve de diagnostic électrique sur Renault Trucks
- épreuve de diagnostic mécanique- réglage sur moto Yamaha Fazer
- épreuve intervention-maintenance chrono sur Peugeot 3008
- épreuve réception organisation Apv.

Pascale Costa, inspectrice générale de l’Éducation nationale pour la filière maintenance des véhicules automobiles était présente pour la cérémonie de clôture. Jean-Noël Coeurdevey, élève de terminale, s’est brillamment distingué en terminant avec un second accessit.

Tout savoir sur le concours général des lycées et des métiers

Contact

Catherine Jelezian Proviseure

70
Lycée professionnel
Lycée des métiers de l'automobile et du transport
Henri Fertet - Gray
Informations complètes

 
mercredi 12 juillet 2017

Papier peint et haute-couture !

La société Pepper Hitzi Peinture de Dole a sollicité le pôle couture du lycée Pasteur Mont-Roland de Dole pour réaliser des robes en papier peint mettant en valeur la qualité des papiers de leurs plus gros fournisseurs.

Papier peint et haute-couture ! - © Studio Flora CharpentierLes élèves de première de diplôme de technicien des métiers du spectacle, option technique de l’habillage disponibles sur ce créneau printanier, ont toutes travaillé sur ce projet, généralement en binôme, et ont produit une vingtaine de robes.

La première étape a été d’étudier les différents papier, de faire des échantillonnages, de commencer à associer texture et couleurs et de réaliser quelques croquis préparatoires. Les papiers peint utilisés et fournis par l’entreprise étant de grande qualité et d’un prix élevé (près de 200 € le rouleau), il a donc fallu réfléchir à un modèle unique pour commencer ce travail en terre inconnue.

La robe Courrèges

La robe Courrèges trapézoïdale qui avait été étudiée par cette même classe en atelier, a servi de modèle pour démarrer le projet et a permis :
- un travail sur une base de coupe connue,
- la découverte plus aisée des techniques d’assemblages sur matériau peu coopérant
- la réalisation de robes en quantité suffisante pour assurer entre 15 et 20 mn de défilé sans perdre trop de temps à la mise en route
- l’utilisation de formes offrant une géométrie qui pâlie à l’absence de souplesse du papier (lui même très épais de par sa qualité).
- la limitation des chutes et minimisation des pertes en cas de ratage (quantité limité)
- une coupe courte plus adaptée à la morphologie des élèves ont ont été également mannequins d’un soir
- la possibilité d’ornementation plus aisée sur une une structure simple
- un habillage rapide en coulisse (chaque élève devant présenter de deux à trois robes).

Papier peint et haute-couture ! - © Studio Flora CharpentierLes élèves qui ne voulaient pas être sous les feux de la rampes ont géré l’organisation en coulisse : mise sur cintres, habillage/déshabillage des modèles, respect du plan de passage des robes et du timing calé sur la bande son du présentateur, gestion des petits aléas du direct (agrafer, recoller, mille petites décisions à prendre dans l’urgence et en silence où presque).

Les élèves ont été épatantes et leur travail à rencontré un vif succès. Pour ce défilé sur podium, une vingtaine de robes ont été présentées en respectant les codes des défilés classiques, organisant les passage selon les esthétiques de chaque modèle et en terminant par la traditionnelle robe de mariée. Tout ce travail à été répété et chacune savait exactement ce qu’elle avait à faire, l’entreprise a offert à chaque élève un bon d’achat valable chez les commerçants de la ville de Dole, et a sélectionné quelques modèles qui seront exposés en vitrine de leur magasin.

Ce défilé fut un moment d’émotion et de fierté partagées, tous les risques pris tant par l’équipe que par les élèves pour ce projet mettant en lumière la formation et aidant à renforcer la cohésion du groupe.

Contact

39
Lycée polyvalent privé sous contrat
Pasteur Mont Roland - Dole
Informations complètes

Galerie

 - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier  - (c) Studio Flora Charpentier

 
vendredi 7 juillet 2017

Usinage sans frontières au lycée Denis Diderot de Bavilliers

Un nouveau partenariat franco-allemand dans l’académie !

Le lycée Diderot a eu le plaisir de recevoir la visite d’une délégation allemande de la Beruflicheschule de Rottenburg (Bade Würtemberg) dans le cadre d’un partenariat avec le bac professionnel technicien d’usinage. L’objectif de cette journée était de mettre en place un projet d’échange et de coopération dès la rentrée prochaine.

Usinage sans frontières au lycée Denis Diderot de Bavilliers La journée a commencé par la visite de l’entreprise General Electric, fleuron belfortain de l’industrie énergétique. Les équipes se sont ensuite réunies afin de mettre en place l’organisation pour la suite du projet de partenariat.

Il est prévu qu’une dizaine d’élèves des classes de seconde et de première technicien d’usinage fabriquent un système mécanique sur leurs plateformes respectives. Les élèves auront l’occasion de procéder à l’assemblage final avec leurs camarades allemands lors de deux rencontres d’une semaine.

Cette formidable coopération franco-allemande permettra aux élèves de prendre part à un projet de fabrication mécanique, point de départ d’un futur échange fructueux dans les deux langues.

Contact

90
Lycée professionnel
Lycée des métiers de l'électricité, des technologies numériques et de la productique
Denis Diderot - Bavilliers
Informations complètes

 
vendredi 16 juin 2017

Se sentir compétent et être reconnu par autrui : l’exemple d’Antoine de Saint Exupéry

Pédagogie innovante pour 24 élèves de CAP du lycée professionnel Montciel de Lons-le-Saunier.

À partir de l’ouvrage illustré "Vol de nuit" d’Antoine de Saint Exupéry, les élèves s’inscrivent dans un projet qui leur fait comprendre l’histoire et les qualités de ce pilote, l’évolution de l’acheminement du courrier par la voie aéropostale. Les composantes littéraires, historiques, logistiques, commerciales, mathématiques, aéronautiques règlementaires et figuratives sont abordées de manière concrète, par la voie de l’expérience sensible et de l’interdisciplinarité. Ce projet concerne les élèves de CAP logistique, année de terminale ainsi que les élèves de CAP employé de commerce multi-spécialités, première année.

Mettre les élèves en démarche de projet

- comprendre par l’expérience sensible, les concepts complexes : portance, trainée, centre de poussée, gravité.
- devenir acteur de sa scolarité, par la confiance et l’estime de soi (film, BD, maquettes, pilotage)

Se sentir compétent et être reconnu par autrui : l'exemple d'Antoine de Saint ExupéryLe projet permet de construire des compétences requises au BIA.L’inscription à l’examen BIA est prévue pour les élèves les plus motivés. Les élèves poursuivent l’élaboration de films, d’affiches, d’aéronefs. Ils feront des expériences en soufflerie après construction de cette dernière. Ils s’approprient par le livre l’épopée des grands aviateurs et peuvent s’y identifier. Cette année l’accent sera mis sur le développement de nouvelles compétences (aérologie), sur la visite de centre de tri, de fret aérien. La visite d’un aéroport est également prévue.

Objectifs

- donner du sens aux apprentissages pour un taux de réussite amélioré à l’examen et une insertion professionnelle de qualité.
- lutter contre le décrochage scolaire et favoriser, par l’ouverture culturelle, l’ambition scolaire (taux de poursuite en baccalauréat professionnel)
- valoriser la filière CAP
- valoriser les élèves et leurs compétences par une inscription au BIA
- ancrer dans les pratiques quotidiennes de la classe, le co-enseignement et une pédagogie renouvelée.

Vol de nuit - BD

Contact

Frédéric Badi, coordonnateur.

39
Lycée professionnel
Lycée des métiers du sanitaire et du social
Montciel - Lons-le-Saunier
Informations complètes

 
jeudi 15 juin 2017

Partenariat entre le lycée Toussaint Louverture et le Syndicat mixte du Mont d’Or

Les objectifs de ce partenariat sont d’utiliser les moyens techniques de la station de Métabief afin de proposer aux élèves de la section de maintenance des équipements industriels des situations d’apprentissage nouvelles et motivantes. Pour la station, ce dispositif permet de former des futurs techniciens.

Partenariat entre le lycée Toussaint Louverture et le Syndicat mixte du Mont d'Or Les interventions dans le cadre de ce partenariat se font avec des groupes de quinze élèves de la filière maintenance de l’établissement pontissalien. Elles leur permettent aux d’observer des évènements techniques réalisés en station (épissure de câbles, maintenances préventives, essais en charges etc.) ou de travailler sur des situations concrètes sur le matériel de la station.

Le lycée et le syndicat mixte sont adhérents à Domaines skiables de France, ce qui permet à quelques jeunes de passer, en plus de leur baccalauréat professionnel, des qualifications en relation avec les métiers liés aux remontées mécaniques (Agent d’exploitation – conducteur de téléski / télésiège)

En savoir plus

Reportage de France 3

Reportage Soda magazine

Reportage radio Plein air

Reportage L’Est républicain

Contact

Pierre-Marie Laloy
Tél. : 03 81 39 02 21

 
mercredi 14 juin 2017

Quand les élèves prennent leur plume pour raconter l’entreprise

Le 12 juin dernier, six classes ont été récompensées lors de la deuxième édition du concours "Raconte-moi une entreprise et ses métiers ©".

Ce concours, initié par la Fondation Varenne, a pour objectif de sensibiliser les jeunes au monde de l’entreprise et de leur donner le goût de l’écriture par la réalisation d’un reportage écrit.

Mis en place l’an dernier dans l’académie, le concours existe également à Clermont-Ferrand, Dijon, Lyon, Orléans-Tour, Nantes et Montpellier.

Des apprentis reporters en entreprise

Les élèves des collèges, des lycées, les apprentis des CFA et les étudiants de BTS ont été invités à découvrir une entreprise locale de leur choix et à rédiger, à la suite d’une visite, un article de presse illustré d’une photo, valorisant l’entreprise, ses métiers, ses produits ou services et ses points forts.

Les jeunes sont devenus reporters de l’entreprise qui a ainsi pu être médiatisée. La Fondation Varenne avait mis à disposition des équipes des outils pratiques destinés à les aider dans la réalisation de leurs reportages.

Les articles des jeunes reporters primés par le jury ont été publiés dans les colonnes de l’Est Républicain.

La première édition du concours

Le point de vue d’un chef d’entreprise

Dejean Barisic, directeur de l’entreprise Façades Bisontines et ancien élève du collège Diderot, a participé à cette expérience enrichissante.

Palmarès académique

Un jury académique s’est tenu le 30 mai dernier, au rectorat, pour étudier les productions des huit établissements participants : quatre lycées, trois collèges et un CFA.

La cérémonie de remise des prix, du 12 juin, a eu lieu au rectorat, en présence du recteur, du DAFPIC, des directeurs de la Fondation Varenne, du directeur adjoint de l’Est Républicain et de représentants des entreprises. Six équipes ont été primées.

1er prix "collèges"

Collège Diderot de Besançon (25)
Classe de 4e E : 21 élèves
Professeur référent : Lorine Nolin
Entreprise Parkeon à Besançon
Reportage collège Diderot
Prix remis par la Fondation Varenne

25
Collège
Diderot - Besançon
Informations complètes

1er prix "lycées"

Lycée professionnel Tristan Bernard de Besançon (25)
Classe de 1re baccalauréat professionnel Gestion-administration accueil : quinze élèves
Professeur référent : Malika Zebbiche
Entreprise Façades bisontines à Besançon
Reportage lycée Tristan Bernard
Prix remis par la Fondation Varenne

25
Lycée professionnel
Tristan Bernard - Besançon
Informations complètes

1er prix post-bac

CFA Institut supérieur de l’apprentissage de Besançon (25)
Classe de 1re année gestionnaire d’unité commerciale
Professeur référent : Stéphane Dague
Entreprise Intermarche SA Pipolux à Quingey
Reportage CFA Institut supérieur de l’apprentissage
Prix remis par la Fondation Varenne

Mention spéciale du jury

Collège de l’Arc de Dole (39)
Classe de 4e 5 : dix-huit élèves
Professeur référent : Magali Manet-Fidon
Entreprise Chazelle Imprimeurs à Dole
Reportage collège de l’Arc
Prix remis par la CCI Bourgogne-Franche-Comté (chèque de 250 €)

39
Collège
de l'Arc - Dole
Informations complètes

Collège Claude-Nicolas Ledoux de Dole (39)
Classe ULIS collège (6e à la 3e) : six élèves
Professeur référent : Delphine Saulnier
Entreprise Diager à Poligny
Reportage collège Claude-Nicolas Ledoux
Prix remis par le MEDEF Territoires Franc-Comtois (chèque de 250 €)

39
Collège
Claude Nicolas Ledoux - Dole
Informations complètes

Mention spéciale "reportage"

Lycée privé Jeanne d’Arc de Champagnole (39)
Classe de 1re année de BTS Négociation relation clientèle : quatre élèves
Professeur référent : Malika Binet
Entreprise Microsoft France à Issy-les-Moulineaux
Reportage lycée Jeanne d’Arc
Prix remis par L’Est Républicain

39
Lycée professionnel privé sous contrat
Jeanne-d'Arc - Champagnole
Informations complètes

Contacts

Isabelle Maire-Linac, chargée de mission École-Entreprise - DAFPIC
Tél. : 03 81 65 74 27

Secrétariat DAFPIC
Tél : 03 81 65 74 48

Galerie

raconte moi une entreprise1 raconte moi une entreprise2 raconte moi une entreprise3 raconte moi une entreprise4 raconte moi une entreprise7 raconte moi une entreprise8

 
mercredi 7 juin 2017

"Des grands lisent des albums aux petits" : dix ans déjà et pas las !

Au collège Albert Jacquard, un projet basé sur la lecture et l’écriture s’est déroulé sur l’année avec trois temps forts associant les élèves de maternelle.

Quatre classes de 6e, leurs professeurs de français ainsi que les professeurs documentalistes ont participé à ce projet ludique.

Donner vie à l’univers du conte

"Des grands lisent des albums aux petits"Les lectures ont été travaillées dans le cadre des cours et au CDI.

En décembre, les élèves de 6e9 ont ouvert la saison avec la lecture d’albums de Noël, suivis en mars pas les 6e10 qui ont proposé des lectures sur le thème des souris. En mai, place aux monstres, sorcières, ogres et princes charmants !

Les élèves de 6e3 ont écrit eux-mêmes des contes par groupes de deux ou trois puis, les ont illustrés en trois dimensions dans des boîtes à chaussures.

Quant aux élèves de la SEGPA, ils ont préféré l’Égypte ancienne comme cadre de leur histoire et réalisé, eux aussi, des boîtes-kamishibaïs (théâtre de papier en japonais) remplies de pyramides, momies et autres monstres… gentils !

Tisser des liens entre école et collège

Des grands lisent des albums aux petits"L’accueil a été particulièrement chaleureux et les impressions partagées autour d’un délicieux goûter dans la cour de l’école maternelle de la Pologne.

Ce projet a été lancé il y a dix ans par la Annie Cartier, professeure documentaliste, et Françoise Saintvoirin, directrice de l’école maternelle.

Ce partenariat entre professeurs des écoles et professeurs du collège n’est pas prêt de s’arrêter. Il s’avère enrichissant à tous points de vue ! Ce temps de partage valorise les collégiens et émerveille les petits de maternelle qui attendent ce moment avec impatience !

Contacts

Annie Cartier, professeure documentaliste
Tél. 03 84 89 02 60

70
Collège
Albert Jacquard - Lure
Informations complètes

École maternelle de la Pologne
Tél. 03 84 30 15 87

 
mercredi 31 mai 2017

Un partenariat en faveur du développement durable à Delle

Jeudi 4 mai, une convention de partenariat a été officiellement signée entre la cité scolaire Jules Ferry et la mairie de Delle (90).

La Semaine européenne du développement durable se déroule du 30 mai au 5 juin 2017. Mais le développement durable est une préoccupation quotidienne au sein de la cité scolaire Jules Ferry.

Œuvrer dans une même perspective

Le développement durable à la cité scolaire de DelleLa convention signée dans le Nord Franche-Comté permet d’encadrer l’ensemble des projets en lien avec l’écologie et le développement durable. Les premières actions envisagées se concrétiseront par la réalisation d’objets confectionnés par le plateau menuiserie de la SEGPA de l’établissement.

Pierre Oser, maire de Delle, a rappelé que ce partenariat s’inscrit dans une politique énergie-climat volontariste en faveur d’un développement durable et raisonné du territoire de la commune et plus largement de son bassin de vie. Le programme d’actions 2015/2018 de la démarche Cit’Ergie prévoit, en autres, un renforcement de la coopération avec la cité scolaire Jules Ferry.

La convention de partenariat, décidée d’un commun accord entre la cité scolaire et la ville de Delle, comprend plusieurs actions pédagogiques communes liées au développement durable et plus particulièrement aux enjeux suivants :
- transition énergétique et écologique
- protection des ressources naturelles
- mobilité douce
- biodiversité
- économie circulaire
- déchets et ordures ménagères
- gaspillage alimentaire.

Un réel intérêt pédagogique pour les élèves

Le développement durable à la cité scolaire de Delle Différents projets sont en cours d’exécution par dix-sept élèves de SEGPA. Ils visent à réaliser des activités pédagogiques en lien avec le développement durable à travers différentes actions :
- la construction d’un potager collaboratif hors-sol en ossature bois
- la création d’un verger pédagogique
- la fabrication d’hôtels à insectes et de nichoirs pour la chouette Chevêche.

Il s’agit de sensibiliser les jeunes à la gestion des déchets alimentaires, aux techniques de permaculture, à la biodiversité et à la préservation des ressources naturelles par des actions de communication auprès du public : échanges et témoignages dans les écoles, réalisations dans les quartiers de la ville, expositions et reportages.

Contacts

90
Lycée professionnel
Jules Ferry - Delle
Informations complètes

Corinne Leconte, directrice de la SEGPA
Tél. 03 84 58 75 83

Gilles Bulabois et Jean-Marc Tochon, coordonnateurs académiques développement durable
Courriel

 
lundi 29 mai 2017

Un "Renvoyé Spécial" du Soudan au lycée Claude-Nicolas Ledoux

Jeudi 18 mai, des élèves de 1re ES ont pu rencontrer Mohmed Al Asbat, journaliste d’origine soudanaise.

Cette action est menée par La Maison des Journalistes en partenariat avec le CLEMI de l’académie de Besançon. Le projet, qui s’inscrit dans le dispositif "Renvoyé Spécial", a été proposé aux élèves par Frédérique Verdera, documentaliste du lycée Ledoux.

Un témoignage précieux et inoubliable

Un "renvoyé spécial" au lycée Ledoux Pour les lycéens, cette rencontre est "l’occasion de prendre conscience, de manière concrète et parfois difficile, de la persécution dont sont victimes des journalistes dans leur pays".

Mohmed Al Asbat a dénoncé les atteintes à la liberté de la presse au Soudan. "Il est important de défendre les droits humains, en particulier les droits des femmes et des enfants dans les zones de guerre, et de protester contre la corruption des autorités."

Le journaliste fait partie du réseau des journalistes soudanais qui œuvre en faveur des journalistes emprisonnés par le régime. Les risques qu’il encourt dans son pays l’ont obligé à s’exiler en France où il poursuit son combat pour la liberté d’informer !

Sa venue dans l’établissement bisontin fera l’objet d’une future émission de Pom’Radio, la radio du lycée Ledoux. L’équipe de la web-radio de l’établissement a eu la chance de pouvoir l’interviewer.

Une expérience riche et unique

Un "renvoyé spécial" au lycée Ledoux"Renvoyé Spécial" mobilise lycéens, enseignants, documentalistes et coordinateurs d’académie autour d’un projet pédagogique transdisciplinaire.

Le but est de sensibiliser les lycéens sur la liberté d’expression et le pluralisme dans les médias à partir d’une rencontre avec un(e) journaliste réfugié(e) politique en France.
Ce projet présente également une opportunité pour les élèves de dialoguer avec ces journalistes réfugiés afin de mieux comprendre les réalités de l’exil et de leur pays.

Dans l’académie, plusieurs établissements ont déjà bénéficié de cette action.

Table ronde "Liberté d’expression"
"Renvoyé spécial"
Rencontre avec un journaliste Syrien au lycée Louis Pergaud à Besançon
Parlement des enfants : encore quelques jours pour voter !

Contact

CLEMI de l’académie de Besançon

25
Lycée polyvalent
Claude Nicolas Ledoux - Besançon
Informations complètes


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon