R

Accueil > DSDEN > Actualités > "Des grands lisent des albums aux petits" : dix ans déjà et pas las (...)

Rubrique Actualités

mercredi 7 juin 2017

"Des grands lisent des albums aux petits" : dix ans déjà et pas las !

Au collège Albert Jacquard, un projet basé sur la lecture et l’écriture s’est déroulé sur l’année avec trois temps forts associant les élèves de maternelle.

Quatre classes de 6e, leurs professeurs de français ainsi que les professeurs documentalistes ont participé à ce projet ludique.

Donner vie à l’univers du conte

"Des grands lisent des albums aux petits"Les lectures ont été travaillées dans le cadre des cours et au CDI.

En décembre, les élèves de 6e9 ont ouvert la saison avec la lecture d’albums de Noël, suivis en mars pas les 6e10 qui ont proposé des lectures sur le thème des souris. En mai, place aux monstres, sorcières, ogres et princes charmants !

Les élèves de 6e3 ont écrit eux-mêmes des contes par groupes de deux ou trois puis, les ont illustrés en trois dimensions dans des boîtes à chaussures.

Quant aux élèves de la SEGPA, ils ont préféré l’Égypte ancienne comme cadre de leur histoire et réalisé, eux aussi, des boîtes-kamishibaïs (théâtre de papier en japonais) remplies de pyramides, momies et autres monstres… gentils !

Tisser des liens entre école et collège

Des grands lisent des albums aux petits"L’accueil a été particulièrement chaleureux et les impressions partagées autour d’un délicieux goûter dans la cour de l’école maternelle de la Pologne.

Ce projet a été lancé il y a dix ans par la Annie Cartier, professeure documentaliste, et Françoise Saintvoirin, directrice de l’école maternelle.

Ce partenariat entre professeurs des écoles et professeurs du collège n’est pas prêt de s’arrêter. Il s’avère enrichissant à tous points de vue ! Ce temps de partage valorise les collégiens et émerveille les petits de maternelle qui attendent ce moment avec impatience !

Contacts

Annie Cartier, professeure documentaliste
Tél. 03 84 89 02 60

70
Collège
Albert Jacquard - Lure
Informations complètes

École maternelle de la Pologne
Tél. 03 84 30 15 87

 
vendredi 19 mai 2017

Une classe de cinéphiles du lycée Belin doublement primée à Paris !

Les 10 et 11 mai derniers, le prix Jean Renoir des lycéens a été décerné à la Fémis. La classe de 2de5 arts visuels du lycée vésulien y a reçu deux prix pour la réalisation d’un trophée et de textes sonores pour l’un des films en compétition.

Une centaine de lycéens venus de toute la France, accompagnés de leurs professeurs, ont été réunis à Paris pour l’apothéose de cette belle aventure cinéphilique.

Une culture cinématographique bien ancrée à Vesoul

Le cinéma est très présent dans la culture du lycée Belin. En février, l’établissement réalise le trophée du jury lycéens du Festival international des cinémas d’Asie et en mai, durant le Festival de Cannes, les élèves se retrouvent en immersion pendant trois jours. La classe de seconde arts visuels est particulièrement sollicitée car elle fait également partie des dispositifs "Lycéens au cinéma" et "Semaine du cinéma européen" organisés par le cinéma de Vesoul.

Genèse d’un projet d’ampleur nationale

Affiche du prix Jean Renoir des lycéens Tout a commencé au mois de septembre quand la professeure d’arts visuels a présenté aux élèves de 2de5 le prix Jean Renoir des lycéens. L’objectif était de visionner sept films français et européens issus de l’actualité cinématographique :

- Le Fils de Jean
- Soy Nero
- Sonita
- Moi, Daniel Blake
- Baccalauréat
- Tramontane
- Les oubliés

La programmation a été élaborée en partenariat avec le cinéma de Vesoul.
Ce projet pédagogique a concerné les 28 élèves d’arts visuels ainsi que les sept élèves qui suivent l’enseignement d’exploration MPS. Ce travail interdisciplinaire a réuni la professeure documentaliste, celle d’histoire-géographie et la professeure de français, pour les phases d’écriture des critiques filmiques.

En amont et en aval du visionnage des films, les élèves ont travaillé sur différents aspects : présentation du contexte socio-politique, biographies des réalisateurs, analyse filmique, rédaction de critiques, création d’affiches mettant en avant un travail de lettrage associé à l’image, mises en scène d’interviews, de vidéos, voire écriture et mise en voix de textes de rap...

Pour chaque film, des productions d’élèves devaient être postées sur le site du prix Jean Renoir des lycéens. Puis, l’ensemble de la classe a établi un palmarès de ses trois films préférés.

La réalisation du trophée : un véritable travail d’équipe !

Le trophée du prix Jean Renoir des lycéens Au cours du mois de janvier, les classes qui le souhaitaient ont pu créer un trophée pour le prix Jean Renoir. Le trophée a été dessiné par un élève volontaire de seconde arts visuels aidé de son professeure d’arts plastiques.

L’élève a choisi de représenter l’univers du cinéma par le clap et une caméra. On peut également noter une référence à la peinture d’Auguste Renoir, père de Jean Renoir, avec le chevalet comme support de l’ensemble.

Le projet a été élaboré à partir d’une photographie de la classe devant le cinéma de Vesoul lors d’une projection d’un des films en compétition.

Le trophée a ensuite été réalisé en CAO par deux élèves de 1re STI2D avec le soutien de leur professeur. Ils ont alors repris en main le dessin, l’ont numérisé avec le logiciel Solidworks afin qu’il devienne une matrice qui a ensuite été découpée au laser dans du bois.

Deux jours à la Fémis pour élire le meilleur film de l’année !

Ce travail collectif a trouvé son aboutissement à la Fémis, école nationale supérieure des métiers de l’image et du son, où tous les jeunes se sont concertés, par groupes, pour argumenter et défendre leur film préféré. Les débats ont été très nourris, passionnés et ont donné lieu à de belles rencontres entre élèves de lycées professionnels et polyvalents.

Finalement le film primé par l’ensemble des lycéens est celui de Martin Zandvliet intitulé Les Oubliés (choisi par aussi les élèves de 2de5 !) et qui a recueilli l’unanimité des voix. Des prix ont été décernés à certains élèves pour leurs critiques et à certaines classes pour leurs créations originales. Les élèves vésuliens ont été récompensés :
- pour la réalisation du trophée
- pour leur critique du film Sonita sous forme de cartes postales sonores "rappées".

Une expérience mémorable

Deux élèves de 2de5 ont été sélectionnés sur lettre de motivation pour représenter leurs camarades lors de la cérémonie de remise des prix à Paris. Ils ont ainsi participé aux délibérations du jury.

De cette belle aventure, les deux élèves porte-paroles retiendront la rencontre qu’ils ont vécue à Paris lorsque les référents de chaque académie se sont retrouvés, après avoir échangé mails et newsletters tout au long de l’année.

Ils garderont également en mémoire l’échange très constructif et sympathique avec Philippe Lioret, réalisateur du "Fils de Jean" mais aussi de "Welcome" ou de "Je vais bien ne t’en fais pas". Il a su captiver son auditoire en parlant non seulement de son film mais aussi du 7e art en général, tout en exprimant sa joie de voir combien de jeunes gens pouvaient se montrer passionnés et pertinents dans leurs analyses filmiques.

Contacts

Catherine Grisard, documentaliste

70
Lycée polyvalent
Lycée des métiers de l'ingénierie numérique
Édouard Belin - Vesoul
Informations complètes

 
mardi 9 mai 2017

L’atelier médias du collège Charles Péguy remporte le 1er prix Médiatiks !

Les élèves du collège Charles Péguy de Vauvillers ont été primés au niveau académique pour la qualité de leur publication. Ils sont désormais en lice pour le concours national.

21 élèves volontaires de 4e et 3e du collège Charles Péguy s’investissent dans un atelier médias depuis le début de l’année scolaire 2016-2017. Ils sont encadrés par Marielle Pichetti, CPE et ont également bénéficié du dispositif "Journalistes en résidence" porté par la DRAC de Franche-Comté et de la disponibilité d’un personnel de Canopé Vesoul.

L'atelier médias du collège Charles Péguy remporte le 1er prix Médiatiks !Marielle Pichetti et les élèves ont édité deux numéros de leur journal "Taluça ?", le premier sur la laïcité et le second sur la liberté d’expression. Le 3e numéro portera sur le développement durable.

Les élèves sont devenus dessinateurs de presse, journalistes de terrain, intervieweurs. Pour le numéro sur la laïcité, ils sont ainsi allés au devant des habitants de Vauvillers en les interrogeant sur la place de la laïcité dans leur vie quotidienne et la définition de cette notion. L’aide de Karine Frelin, journaliste à l’Est républicain, a été précieuse.

Chaque numéro, préparé en amont par Marielle Pichetti, est illustré par des dessins de presse réalisés par un nombre de plus en plus important d’élèves de la rédaction. Les conseils avisés de Rodho, dessinateur de presse bisontin ont libéré le trait et l’esprit acéré des collégiens. Un comité de rédaction final rythmé par Karine Frelin, Anne Petit et Rodho a permis de boucler chaque numéro lors de journées marathons, dignes du rythme des grands quotidiens nationaux !

L'atelier médias du collège Charles Péguy remporte le 1er prix Médiatiks ! Jeudi 4 mai 2017, les journalistes en herbe et Marielle Pichetti ont reçu le prix académique Médiatiks des mains Jean-François Chanet, recteur de l’académie, et de Marie Adam-Normand, coordinatrice du CLEMI et soutien sans faille du projet tout au long de l’année scolaire. Ils ont ensuite visité les locaux de France Bleu Besançon lors du journal de midi et discuté avec le rédacteur en chef. Leur journal porte dorénavant les couleurs de l’académie de Besançon à Paris pour le concours Médiatiks national. Verdict le 12 mai 2017 !

Contact

70
Collège
Charles Péguy - Vauvillers
Informations complètes

 
mercredi 3 mai 2017

Voix d’enfants / espace scénique

Dans le cadre du PREAC, quatre classe de collèges de l’académie participent depuis le début de l’année à un projet de créations de chansons avec l’artiste Joyce Tape.

Voix d'enfants / espace scénique L’association "Benkadi-Joie production" est à l’origine du projet "Dongri-Niman" qui a pour objectif la promotion de la musique blues africaine et la création de ponts musicaux et culturels entre Afrique et Europe.
Un concert de restitution aura lieu le jeudi 4 mai à 20 h 30 au théatre Edwige Feuillère de Vesoul dans le cadre du mois "Voix d’enfants/espace scénique".

Classes participantes :
- troisième F du collège Entre-Deux Velles de Saône
- troisième 2 du collège René Cassin de Noidans-les-Vesoul
- quatrième 3 du collège Victor Hugo de Besançon
- quatrième Schweitzer du collège des Clairs-Soleils de Besançon.

Voix d’enfants / espace scénique

Retrouvez, entre le 4 et le 31 mai, plus de 1 000 choristes investis dans de nombreuses actions : concerts, spectacles, rencontres, théatre dans et hors les murs.

En savoir plus

 
jeudi 13 avril 2017

Premier prix aux Olympes de la parole pour le lycée Pontarcher

Félicitations aux 23 élèves de la classe de seconde bac pro restauration du lycée vésulien qui a obtenu le premier prix ex-aequo des Olympes de la paroles au ministère de l’Éducation nationale à Paris ce mercredi 29 mars 2017 !

Premier prix aux Olympiades de la parole pour le lycée PontarcherCe prix, organisé par l’Association française des femmes diplômées des universités (AFFDU), a pour vocation de promouvoir l’égalité entre les filles et les garçons par l’organisation d’un concours annuel auprès du public scolaire de l’école élémentaire au lycée.

Le thème de cette édition proposait d’étudier la répartition femmes/hommes dans les différents métiers du numérique et de suggérer des solutions pour parvenir à l’égalité. Pour aborder ce thème, les élèves ont réalisé dans l’établissement une enquête auprès de leurs camarades, une table ronde, ainsi qu’un dossier et un clip vidéo sonorisé de trois minutes.

Témoignages d’élèves

- "Ce projet, c’était du concret !"
- "Nous avons tous pu échanger sur le thème de la discrimination filles/garçons par l’intermédiaire des jeux vidéo : les exemples que nous trouvions nous renvoyaient à notre réalité".
- "Nous avons essayé d’écouter les avis des uns et des autres, même si ce n’était pas toujours facile. Mais nous sommes tous tombés d’accord pour dire qu’un long chemin reste à parcourir dans le monde du jeu vidéo, même si les choses bougent avec les youtubeuses et les gameuses qui sont de plus en plus nombreuses sur la toile."
- "Nous avons cependant été surpris de la relative passivité de certaines filles qui ne sont pas choquées par les images dégradantes à l’encontre des femmes"

Premier prix aux Olympiades de la parole pour le lycée PontarcherLes élèves n’ont pu se rendre au ministère pour présenter leur production, mais l’équipe enseignante impliquée, menée par Catherine Laurent et Sandrine Jacquinot, soutenue par Delphine Patton (par son concours technique), peut être fière de ce projet de longue haleine mené brillamment à son terme !

L’AFFDU, ONG à statut consultatif auprès de l’ONU, association loi 1901, reconnue d’utilité publique, fondée au lendemain de la Première guerre mondiale, en 1920, par des femmes universitaires porteuses d’une grande ambition pour les femmes et convaincues que l’éducation des filles est à la fois un facteur de paix et la clef de la promotion des femmes.

En savoir plus - AFFDU
En savoir plus - Lycée Pontarcher

Contacts

Sandrine Jacquinot, enseignante référente égalité filles/garçons

70
Lycée professionnel
Pontarcher - Vesoul
Informations complètes

 
jeudi 13 avril 2017

Soirée solidaire au profit des Restos du cœur

Le vendredi 7 avril, s’est tenu un dîner gastronomique au pôle hôtelier du lycée Pontarcher au profit des Restos du cœur. 125 personnes ont répondu présent et participé à cette action de soutien à l’association fondée par Coluche, alliant générosité et gourmandise !

Soirée solidaire au profit des Restos du cœurL’association des Restos du cœur de Vesoul, qui a géré les réservations, a du refuser du monde : pour 60 € par personne, les heureux participants ont pu déguster un repas digne des grands chefs !

Le menu, à la fois copieux et raffiné, a été entièrement confectionné par les élèves et enseignants du lycée Pontarcher. Pour un bénéfice optimal, des partenaires et fournisseurs ont été sollicités et ont offert un grand nombre de denrées, délicieusement préparées par environ 37 élèves en cuisine, et agréablement présentées aux clients par les 37 élèves serveurs.

Ce dîner, inauguré par un triptyque de foie gras (en macaron, bonbon et opéra), s’est achevé en apothéose sur une assiette "pur chocolat" !

Le menu en détail

- foie gras - variation en trois temps (Cube d’opéra, macaron, bonbon)
- nage de Saint-Jacques et langoustine accompagnée de son bouillon léger vanille et lime et tuile de dentelle noire
- sorbet de nos sous-bois
- suprême de volaille basse température, croûte de pain d’épices, mille-feuilles de légumes, mini tartelette curry oignons
- assiette du fromager
- assiette pur chocolat
- café et mignardises

Pour cette manifestation solidaire d’envergure, tous les enseignants d’hôtellerie et restauration se sont mobilisés en amont ou pour la soirée. Les élèves de premières et terminales bac pro restauration (service et cuisine) se sont impliqués avec professionnalisme, dans un bel esprit d’équipe. La soirée s’étant achevée autour d’une heure du matin, les élèves ont pu être hébergé gratuitement à l’internat ouvert exceptionnellement un vendredi soir pour l’occasion. Ils ont pu défiler et être applaudis en fin de soirée par les convives enchantés.

En savoir plus - France 3
En savoir plus - Lycée Pontarcher

Contact

Jacqueline Pètrement, Directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques Hôtellerie

70
Lycée professionnel
Pontarcher - Vesoul
Informations complètes

 
mercredi 12 avril 2017

Concert à Écho-system avec le groupe Iltika

Le mardi 28 mars, les élèves de première Gestion administration du lycée professionnel Pontarcher ont participé au concert du groupe dijonnais Iltika, à la salle de concert Écho system, à Scey-sur-Saône.

Concert à Écho-system avec le groupe IltikaCe projet, proposé par les Jeunesses Musicales de France, en partenariat avec la DAAC, la Région et la DRAC Bourgogne Franche-Comté, a été préparée en amont dans le cadre des cours de français et au CDI en étudiant des morceaux du dernier album, "Hybride" d’Iltika (qui signifie "rencontre" en arabe). Au cours de cette préparation, l’attention des élèves s’est portée autant sur la composition musicale (présence d’un quatuor à corde, couleur orientale grâce à l’oud, influences hip-hop, rap, jazz-funk rock !) qu’aux textes, à la fois engagés, humanistes, poétiques et optimistes.

Anne-Cécile Chazal, intervenante de l’association Au coin de l’oreille, représentante d’Écho-system est venue à la rencontre des élèves au lycée la semaine précédente, pour présenter sa structure culturelle ainsi que pour présenter le groupe Iltika. L’occasion pour les élèves d’évoquer aussi leurs goûts musicaux personnels...

Le jour du concert, des élèves de plusieurs lycées haut-saônois ont été réunis pour se plonger dans cette musique généreuse, donnée à entendre dans une salle de grande qualité acoustique, dans un spectacle scénarisé et empli de poésie, porté par un chanteur-conteur charismatique.

Concert à Écho-system avec le groupe IltikaAprès ce beau moment, un temps d’échange avec les membres du groupe (six sur scène ce jour-là) a été animé par Nina Léger, chargée de l’action culturelle des Jeunesses musicales de France. Les élèves ont pu ainsi poser leurs questions et réagir face à quelques garçons du public qui auraient aimé voir le groupe réaliser des clips avec de belles filles dénudées !

Mais cette idée répugne à l’esprit qui anime ce groupe, loin de tout communautarisme malgré des textes parfois exprimés en langue marocaine. En effet, Sidi et ses musiciens prônent plutôt le respect de l’être humain, dans sa dimension unique, et rejettent le système de la musique commerciale considérée comme un produit marchand plus qu’une œuvre artistique.
Les élèves, qui pour certains vivaient-là leur première expérience de concert live, sont revenus enchantés !

En savoir plus - lycée Pontarcher

Contacts

Nina Léger
Chargée d’action culturelle et de communication
Jeunesses musicales de France Bourgogne-Franche-Comté
15 rue de l’industrie - 25000 Besançon
Tél. : 03 81 53 17 15
Site national
Site régional

Isabelle Racine, professeur de Lettres histoire
Anne-Marie Dupré, documentaliste

70
Lycée professionnel
Pontarcher - Vesoul
Informations complètes

 
mardi 11 avril 2017

Défi inter-établissements autour des mangas

Ce mardi 4 avril s’est tenue à Saint-Loup sur Semouse, au CDI du collège André Masson, la troisième édition d’un défi inter-établissements autour de la lecture de mangas.

Défi inter-établissements autour des mangas44 élèves se sont portés volontaires pour participer à l’événement. Les collèges de Noidans, Vauvillers, Saint-Loup et les deux lycées professionnels de Vesoul étaient représentés, au sein de neuf équipes qui se sont affrontées dans un bel esprit de compétition ! Pour éviter l’inégalité due à l’âge (mais les plus grands seraient-ils forcément les plus forts ?), les élèves ont été mixés au sein des équipes, composées alors de quatre à cinq élèves de la sixième à la terminale. Pour souder le groupe, chacun a du d’abord se donner une identité et un nom.

Ensuite, les équipes ont du répondre par écrit à diverses questions en lien avec les cinq livres de la sélection Manga Sensei qu’ils avaient tous lu préalablement dans leurs CDI respectifs. Entre les deux premières manches, un goûter a été généreusement offert par le collège d’accueil, histoire de reprendre des forces !

Un moment privilégié pour admirer l’exposition sur les mangas prévue par Magalie Beaudoin, documentaliste à Saint-Loup. L’occasion aussi de participer à deux autres petits jeux-concours parallèles pour gagner des prix de manière individuelle !

Défi inter-établissements autour des mangasLes trois équipes finalistes des premières manches (Otaku, Lapinrozu et Dakami) se sont ensuite affrontées dans des épreuves de rapidité devant l’ensemble des participants, dans une ambiance surchauffée.

Avant la remise des prix et le classement final, la météo a permis de partager un moment de convivialité autour d’un pique-nique en plein air, dans le parc du château de Saint-Loup.

Si l’équipe finaliste a été particulièrement gâtée (place de cinéma, manga, sucette géante, marque-page pour chacun…), tous les élèves sont repartis avec des lots (manga, mug, carnets, stylos, magnets…) et l’envie affichée de participer à l’édition 2018 ! À cette occasion, les documentalistes réfléchissent à ajouter une nouvelle dimension au concours : le prix du meilleur cosplay (déguisement).

En savoir plus

Contacts

Laure Henry, documentaliste au LP Luxembourg de Vesoul

Anne-Marie Dupré, documentaliste au LP Pontarcher de Vesoul

 
mercredi 5 avril 2017

Médiatiks 2017, 4e édition

Dernière ligne droite pour s’inscrire au concours d’éducation aux médias !

Médiatiks 2017, 4e éditionOrganisé par le CLEMI de l’académie de Besançon, en partenariat avec l’Est républicain, le Journal des enfants, Reporters sans Frontière, le Département du Doubs, le concours Médiatiks est ouvert à tous les journaux imprimés et aux médias en ligne réalisés dans le courant de l’année scolaire 2016-2017 par des élèves de la maternelle au post-bac des établissements publics ou privés sous contrat relevant du ministère de l’Éducation nationale et du ministère de l’agriculture.

10 avril 2017 : date limite d’envoi des médias papiers joints à la fiche d’inscription

Que faut-il produire et comment ? Comment participer ? Documents à télécharger pour participer ? Où envoyer les productions ? Qui contacter ? Retrouvez toutes les informations utiles sur le site du CLEMI de l’académie de Besançon.

 
mardi 14 mars 2017

Les petits champions de la lecture

Les jeunes lecteurs de Haute-Saône se sont retrouvés pour la finale départementale, à l’amphithéâtre Espace 70 de Vesoul.

Les petits champions de la lecture

L’association "Les petits champions de la lecture", a été fondée en 2012 à l’initiative du Syndicat national de l’édition. Elle est présidée par Antoine Gallimard. Son objet est la promotion des livres et de la lecture. Ses membres sont des représentants de toute la chaîne du livre : éditeurs, bibliothécaires, libraires, élus locaux en charge de la culture.

De quoi s’agit-il ?

Les enfants des classes de CM2 sont invités à lire en public un court texte de leur choix pendant trois minutes maximum, extrait d’une œuvre de fiction. Le message que porte ce jeu est simple : encourager la lecture chez les plus jeunes en rappelant avant toute chose, que lire est un plaisir, et parfois même un jeu !

Les petits champions de la lecture Cette action placée sous le haut patronage de la Ministre de l’Éducation nationale, est présidée par Antoine Gallimard et parrainée par la comédienne Dominique Blanc, pensionnaire de la Comédie française et par l’écrivain Timothée de Fombelle. Le jeu est organisé en quatre étapes : le meilleur lecteur d’un groupe participe à une seconde étape à l’échelle locale, puis à une demi-finale régionale sur internet et, pour les vainqueurs, à une grande finale nationale à la Comédie française.

Au cycle 3, la progression dans la maîtrise du langage oral se poursuit en continuité et en interaction avec le développement de la lecture et de l’écriture. Il convient d’inviter les élèves à pratiquer régulièrement la lecture à voix haute dans le cadre d’un apprentissage la langue orale dont les enjeux doivent être explicites. Participer à l’action des petits champions de la lecture place les élèves dans une situation soutenue de pratique de l’oral tout en leur permettant de développer leur culture littéraire conformément aux attentes des programmes scolaires.

La finale départementale

Les petits champions de la lecture Elle s’est déroulée avec le soutien de partenaires issus du monde du livre, de l’atelier Canopé, et du Conseil départemental. Liliane Ménissier, IA-DASEN, a rappelé les enjeux pédagogiques pour les petits champions de la lecture. Elle a remercié les enseignants et les organisateurs qui se sont investis pour la mise en place de cette action. Le jury, composé de plusieurs IEN, de parents d’élèves et de professionnels du monde du livre, de l’édition et de la presse a écouté attentivement chacun des candidats.
À l’issue des délibérations, tous les participants ont été vivement félicités et les trois meilleurs lecteurs se sont vus remettre une récompense.

La manifestation départementale a aussi été l’occasion pour les classes présentes de partager des productions orales variées (lectures, poèmes, chants, scénettes…), pour le plus grand plaisir de tous les auditeurs.


Galerie



services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon