R

Accueil > DSDEN > Actualités > La voix de l’enseignant : un capital à préserver !

Rubrique Actualités

mardi 2 mai 2017

La voix de l’enseignant : un capital à préserver !

Près de 170 professionnels ont assisté à la conférence animée à l’ESPE le 16 mars dernier par Corinne Loie, orthophoniste et chargée de prévention auprès de la MGEN de Franche-Comté, organisée en partenariat avec Franche-Comté Mission Voix, le rectorat et la DSDEN du Doubs.

Retour sur près de deux heures de conférence aussi intéressante qu’utile !

Après s’être engagée tout d’abord dans une carrière d’artiste lyrique, Corinne Loie est personnellement confrontée à des difficultés vocales, et est ainsi amenée à s’interroger sur le fonctionnement de la voix. Parallèlement à son travail vocal personnel, elle consacre sa carrière à la formation. C’est dans ce cadre et avec toute la force de son expérience personnelle qu’elle animait cette conférence.

La voix, comment ça fonctionne ?

"La voix est un capital qu’il faut entretenir et économiser. Elle conditionne nos relations aux autres, elle exprime ce que nous sommes, notre sensibilité, notre état d’esprit du moment, notre bien-être, notre fatigue ou encore notre anxiété. Il faut y être attentif et en faire bon usage", introduit Corinne Loie, devant un auditoire de professionnels de l’enseignement de tous niveaux invités pour la plupart dans le cadre de leur formation initiale ou continue pour les sensibiliser aux problématiques liées à la voix dans leur pratique professionnelle.

La voix de l'enseignant : un capital à préserver !  - © Ludovic Godard, Université de Franche-Comté 2017Chacun le sait, la voix pour les enseignants est un outil précieux parce qu’indispensable, éprouvé au quotidien. Mais connaissent-ils vraiment leur voix ? En prennent-ils suffisamment soin ? Certains sont-ils plus exposés que d’autres ? Quelles relations entre voix et pédagogie ?

Tout au long de son intervention, Corinne Loie s’est attachée à apporter nombre d’éléments théoriques et pratiques. Elle a commencé par une longue leçon d’anatomie et de physiologie, car comment mieux utiliser un outil quand on sait comment il fonctionne ? Et d’évoquer ensuite, exercices à l’appui, les autres points du contenu de la conférence, des grands principes de prévention au parcours de soin.

Ont été abordées : les questions liées à la santé vocale, aux postures et comportements dans la voix parlée, l’hygiène de vie indispensable à une voix fonctionnelle efficace, comment se prémunir de la charge vocale, se créer un cadre de travail bienveillant, échauffer sa voix, quelle voix en classe pour quelle situation ? Comment repérer les signes acoustiques d’alerte pour consulter ? Etc.

"Pour tous et pour l’enseignant en particulier, protéger sa voix, c’est d’abord l’économiser. Travailler sa pédagogie, privilégier les méthodes expérimentales et inductives aident à moins parler. Cela renvoie à s’interroger sur comment on se positionne par rapport à l’acquisition et quelle place est laissée à l’élève dans l’apprentissage… En bref, nos comportements vocaux traduisent notre relation à l’Autre.(…)", précise-t-elle encore.

Apporter les prémices d’une qualité de vie dans le métier

Statistiques INSERM et MGEN à l’appui (2006 et 2011), l’obligation de parler et/ou de chanter constitue le facteur favorisant premier des pathologies vocales. "55 % d’enseignants se plaignent de problèmes de voix et ces troubles sont à l’origine de 20 % d’arrêts de travail environ par an, contre 4 % chez les autres professionnels. […]. Après 2 mois d’activité, 38% des enseignants stagiaires se plaignent de difficultés vocales" (MGEN 2013). (Extraits de rapports internes).

La voix de l'enseignant : un capital à préserver ! "Le problème est particulièrement connu des enseignants. Ils doivent parler fort,
pour transmettre leur enseignement d’une voix expressive et captivante qui domine le brouhaha ambiant. Ils attendent donc de leur voix qu’elle soit robuste, tonique, endurante mais la poussent, six heures par jour, au-delà de leurs capacités physiologiques naturelles.", ajoute Corinne Loie.

Les conséquences sont donc importantes en termes de qualité de vie au travail. Il est désormais avéré que, si les enseignants présentent des difficultés vocales à leurs débuts, ils ont plus de risque de développer une pathologie vocale durant leur carrière. Il a été prouvé par ailleurs qu’une sensibilisation en amont de la pratique peut, à elle seule, suffire à éviter des "dérives longues et douloureuses".

Or, la grande majorité des enseignants n’a bénéficié d’aucune formation vocale initiale et ne possède aucune notion d’hygiène vocale. C’est la raison pour laquelle, avec le ministère de l’Éducation nationale, la MGEN a développé et développe des enquêtes et des actions ainsi que des outils de prévention.

Cette conférence a permis en effet d’ouvrir un cycle d’ateliers de formation initiale et continue (prochain atelier le 3 mai) en direction d’étudiants stagiaires de l’ESPE et d’enseignants du premier degré dans le cadre des réseaux PAS (prévention, aide et suivi) et animés par Franche-Comté Mission Voix et son réseau d’orthophonistes.

Lors de cette conférence Corinne Loie a également présenté les outils innovants qu’elle a contribué à développer avec la MGEN, dont un parcours de formation dans le cadre de la plateforme ministérielle de formation M@gistère, et Vocal’Iz, une application smartphone santé grand public, outil quotidien ludique destiné à protéger son capital vocal.

 
vendredi 21 avril 2017

"De l’objet aux métiers, découvrez les technologies des industries mécaniques"

Le collège Diderot de Besançon remporte le premier prix de la 3e édition du concours !

Un groupe constitué de huit élèves issus des deux classes de 4B et 4G a remporté avec brio le premier prix de la 3e édition du concours "De l’objet aux métiers, découvrez les technologies des industries mécaniques".
Ce concours est organisé par l’Onisep, la Fédération des industries mécaniques et la Fabrique de l’industrie. Celui-ci vise à faire découvrir une industrie mécanique innovante, omniprésente dans notre quotidien et recouvrant de multiples métiers. Destiné aux classes de collège, de la 6e à la 3e, "De l’objet aux métiers" s’inscrit dans le cadre du "parcours Avenir", dispositif qui permet aux élèves de l’enseignement secondaire de développer leur connaissance du monde économique et professionnel.

"De l'objet aux métiers, découvrez les technologies des industries mécaniques"Bravo à nos élèves qui bénéficieront d‘un séjour de deux jours à Paris avec à la clé une remise officielle de prix lors d’une cérémonie qui réunira des professionnels et acteurs de notre savoir-faire français.

Les élèves seront invités à visiter les machineries de la Tour Eiffel ainsi que le site de Dassault Aviation, une très belle récompense pour un travail acharné, studieux et précis !

Lors de séances de technologie, les élèves ont fourni un travail collaboratif autour de la thématique dont l’objectif est de faire comprendre aux élèves, de façon concrète, où et comment la mécanique intervient dans la fabrication d’un objet. Il s’agit de découvrir les métiers impliqués et les parcours de formation pour exercer ces métiers.
Encadrés par Bouchta Barzani, leur enseignant de technologie, les élèves ont travaillé sur un objet au choix : l’éolienne, la crème solaire, le train, la cocotte-minute, le crayon d’uranium ou la prothèse médicale.

Les groupes avaient pour consigne de présenter les différentes étapes de fabrication de l’objet, son environnement de production ainsi que les métiers et formations qui y sont liés. Ils devront aussi se projeter dans les 50 prochaines années en imaginant l’évolution de l’objet.

En savoir plus - site du collège
En savoir plus - Onisep
Communiqué de presse - Onisep

Contact

25
Collège
Diderot - Besançon
Informations complètes

 
vendredi 7 avril 2017

"En route pour l’allemand"

Lancée en 2015 par l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ), la "mobiklasse.de" sillonne les routes de France à la rencontre des élèves du primaire et du collège ainsi que de leurs familles. Dernièrement, elle a fait halte au collège de Roulans avant de rejoindre un autre groupe d’élèves au collège Victor Hugo de Besançon.

"En route pour l'allemand"Aux 25 élèves de 6e qui avaient manifesté leur intérêt de la rencontrer, Alina Wieneke, animatrice en région de la "mobiklasse.de" - que l’on pourrait traduire par "classe itinérante venant d’Allemagne" - leur a fait découvrir de manière ludique, sa langue, son pays, sa culture, à travers des jeux et des animations linguistiques. Retour très positif de la part des élèves !

L’administration du collège espère ainsi recueillir les effets de l’intervention en termes de nombres d’inscrits sur le choix de l’allemand à la prochaine rentrée scolaire. Et pourquoi pas inscrire cette dynamique dans la perspective d’un séjour dans le pays voisin ou d’un partenariat entre l’Allemagne et la France.

C’était l’objectif de la "mobiklasse.de" et de l’établissement ! Véhiculer une image attrayante et actuelle de l’Allemagne auprès des élèves pour leur donner envie d’apprendre l’allemand. Puisque c’est l’heure des choix de la seconde langue vivante au collège qui se fait désormais en classe de 5e, dans le cadre de la réforme du collège.

"En route pour l'allemand"Depuis la rentrée 2016, l’enseignement de l’allemand peut en effet commencer en classe de 5e pour la LV2 et dès le cours préparatoire pour la LV1 avec la garantie d’une continuité au collège et au lycée prévue par la nouvelle carte des langues mise en place dans l’académie à destination des élèves et des familles.

C’est une des mesures de la politique nationale en faveur de l’apprentissage de l’allemand : "Chaque élève doit être capable de communiquer dans au moins deux langues vivantes à la fin de l’enseignement secondaire. Pour atteindre cet objectif, les élèves sont sensibilisés à une langue étrangère dès le CP et la pratique de l’oral est prioritaire à tous les niveaux de l’école au lycée".

Dans le Doubs, ce sont 7,15 % de germanistes à l’école et 10,7 % au collège.

En savoir plus (et réserver une visite)

 
vendredi 31 mars 2017

Médiatiks 2017, 4e édition

Dernière ligne droite pour s’inscrire au concours d’éducation aux médias !

Médiatiks 2017, 4e éditionOrganisé par le CLEMI de l’académie de Besançon, en partenariat avec l’Est républicain, le Journal des enfants, Reporters sans Frontière, le Département du Doubs, le concours Médiatiks est ouvert à tous les journaux imprimés et aux médias en ligne réalisés dans le courant de l’année scolaire 2016-2017 par des élèves de la maternelle au post-bac des établissements publics ou privés sous contrat relevant du ministère de l’Éducation nationale et du ministère de l’agriculture.

10 avril 2017 : date limite d’envoi des médias papiers joints à la fiche d’inscription

Que faut-il produire et comment ? Comment participer ? Documents à télécharger pour participer ? Où envoyer les productions ? Qui contacter ? Retrouvez toutes les informations utiles sur le site du CLEMI de l’académie de Besançon.

 
vendredi 31 mars 2017

Soirées américaines pour le Chœur et orchestre inter-lycées !

Les deux concerts offerts prochainement par la centaine de choristes et instrumentistes vous feront découvrir la diversité de la musique américaine : au programme, Aaron Copland, Georges Gershwin et Philip Glass musiciens compositeurs contemporains outre-atlantique.

Rendez-vous les jeudi 6 et vendredi 7 avril 2017 à 20 h 30 au Grand Kursaal à Besançon.

Soirées américaines pour le Chœur et orchestre inter-lycées !"Depuis 29 ans maintenant, avec le soutien de l’académie de Besançon (Délégation académique à l’action culturelle) et du lycée Pasteur, le Chœur et orchestre inter-lycées offre la possibilité d’une pratique musicale vivante et ambitieuse à l’ensemble des lycéennes et lycéens bisontins.", précise Jean-François Bourgeois, directeur de la formation musicale. "Je profite de ces concerts pour rappeler que le chant choral est une activité ouverte à tous les lycéens et qu’elle s’inscrit dans la continuité de celle dispensée au collège. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir suivi une formation musicale particulière pour intégrer le chœur."

"À raison de plusieurs heures de répétition par semaine, de septembre à avril, les choristes ont fourni un travail soutenu afin de pouvoir vous présenter ce soir une production de qualité. Comme chaque année, les jeunes amateurs du Chœur et orchestre inter-lycées ont eu l’occasion de côtoyer des professionnels issus du monde artistique. Les échanges durant les répétitions et les concerts sont toujours d’une grande richesse et constituent avec l’expérience de la scène des moments musicaux inoubliables."

Programme, réservations, contacts

 
jeudi 23 mars 2017

Toute l’académie mobilisée pour la seconde édition de semaine de la persévérance !

Du 20 au 24 mars, de nombreuses actions sont organisées en établissements réunissant tous les acteurs de la persévérance scolaire

Semaine académique de la persévérance scolaire Inscrite dans l’axe 1 du plan gouvernemental "Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire", la semaine de la persévérance scolaire constitue un temps fort dans l’année permettant de mobiliser la communauté pédagogique et éducative, les parents et les partenaires autour des jeunes et de leur réussite.

Une préoccupation collective et un engagement au quotidien

Cette semaine a pour objectif de rendre visible et de mettre en lumière le travail réalisé tout au long de l’année dans les établissements scolaires en matière de prévention du décrochage et de mobiliser l’ensemble des acteurs et des partenaires concernés. L’enjeu est aussi d’encourager les pratiques pédagogiques et éducatives innovantes pour prévenir les ruptures et favoriser la réussite des élèves.

Elle est également une opportunité de féliciter les jeunes pour leurs efforts, leurs engagements, mais aussi d’écouter et de comprendre leurs motivations et leurs aspirations, entourés par leurs proches et par les professionnels qui les soutiennent au quotidien.

Dossier de presse - 2e édition semaine de la persévérance scolaire - du 20 au 24 mars 2017

Carte des actions académiques

Toutes les actions en établissements lors de cette semaine et tout au long de l’année scolaire.

Google Maps Multiple Markers

Une mobilisation tout au long de l’année

Expérimentations 2016-2017
La pratique du sport en établissement pour tous les jeunes !
De nouveaux micro-lycéens motivés à Valentigney !
Un séminaire académique pour trouver les clés de l’innovation

Contact

Laurent Guillemin coordonnateur académique de la MLDS, référent académique Foquale
Tél. 03 81 65 74 26

 
lundi 13 mars 2017

Préparation de la rentrée scolaire 2017

L’inspecteur d’académie-directeur académique des services de l’Éducation nationale du Doubs, Jean-Marie Renault, a présenté à la presse les mesures qu’il a prises pour la prochaine rentrée scolaire. À ses côtés, son adjoint, Dominique Mielle, inspecteur de l’éducation nationale chargé de l’enseignement primaire

L’inspecteur d’académie a présenté les moyens qui lui ont été alloués par l’académie pour préparer la rentrée dans les écoles et les collèges du département et la façon dont il les a répartis pour tenir compte des priorités de la politique éducative nationale et académique. Car "la carte scolaire, c’est beaucoup plus que la seule question des ouvertures et fermetures de classes", souligne l’inspecteur d’académie.

Ses mesures préparées en amont avec ses services et en concertation avec les partenaires ont été auparavant présentées dans les instances réglementaires, les 26 janvier et 16 février derniers lors des comités techniques spéciaux, respectivement des 2nd et 1er degrés, le 6 mars lors du conseil départemental de l’éducation nationale (CDEN).

Pour les écoles, ce sont des moyens supplémentaires (+ 17 postes), malgré la baisse des effectifs (- 272 élèves), redéployés pour le dispositif "plus de maîtres que de classes", l’accueil des enfants de moins de trois ans, avant tout en éducation prioritaire et dans les territoires ruraux défavorisés, la formation continue des personnels enseignants, notamment pour la mise en place des nouveaux cycles et des nouveaux programmes, ou encore l’accompagnement des territoires ruraux dans l’amélioration de leur offre scolaire.

Pour les collèges, la dotation horaire est augmentée de 334 h afin de poursuivre la mise en œuvre de la réforme des collèges entrée en vigueur à la rentrée précédente (liaison école-collège, accompagnement personnalisé, enseignements pratiques pluridisciplinaires), développer l’accompagnement des élèves en situation de handicap, mais aussi prendre en compte la progression de la population scolaire (318 élèves de plus) ainsi que le niveau de difficulté sociale ou scolaire rencontrée par les élèves.

Point presse du 7 mars 2017

 
jeudi 9 mars 2017

Semaine des mathématiques 2017

La sixième édition aura lieu du 13 au 17 mars 2017 sur le thème "Mathématiques et langages".

La semaine des mathématiques montre à tous les élèves des écoles, collèges et lycées ainsi qu’à leurs parents, une image actuelle, vivante et attractive des mathématiques. Le thème de cette sixième édition invite à explorer les liens qu’entretiennent les mathématiques et les langages.

Semaine des mathématiques 2017La semaine des mathématiques a pour ambition de promouvoir les actions de culture scientifique liées aux mathématiques afin de montrer à tous les élèves, ainsi qu’à leurs parents, une image actuelle, vivante et attractive de cette discipline.

Chaque printemps, cette semaine permet de valoriser des actions mises en œuvre tout au long de l’année (olympiades académiques, ateliers scientifiques, etc.) en mobilisant la communauté éducative et le grand public autour de manifestations organisées dans les établissements scolaires journées portes ouvertes permettant l’exposition de travaux d’élèves, conférences de mathématiciens, etc.) ou "hors les murs" (inauguration d’exposition dans un centre de culture scientifique, signature de convention entre une collectivité et une structure culturelle, etc.).

Le guide de la semaine des mathématiques
En savoir plus

Troisième édition du concours disciplinaire académique en mathématiques et physique-chimie

Dans le cadre de la Semaine des mathématiques, la troisième édition du concours disciplinaire académique en mathématiques et physique-chimie est organisée pour les élèves des classes suivantes des 46 lycées professionnels et sections d’enseignement professionnel, publics et privés sous contrat, francs-comtois : troisième préparatoire à l’enseignement professionnel, première année de CAP et seconde professionnelle. Ces trois niveaux sont les seuls concernés : 1 542 élèves et 80 classes ont été inscrits par des professeurs de mathématiques - physique-chimie et le concours aura lieu dans 25 des 46 établissements scolaires concernés.

Ce concours sera gratuit, durera 50 min et se déroulera entre les lundi 13 et vendredi 17 mars 2017, à une date et un horaire choisis par chaque établissement participant. Par leur dimension ludique et leur utilisation du numérique, les exercices du concours sont à mettre en perspective avec la "Stratégie mathématiques" présentée en 2014. Ces exercices pourraient également être utilisés dans le cadre quotidien de la classe, en mathématiques et physique-chimie.
En savoir plus (règlement, inscriptions...) - site disciplinaire académique

 
jeudi 9 mars 2017

LexiClic, une solution innovante pour l’orthographe !

Né il y a deux ans dans des classes à Vercel et Avoudrey (Doubs), LexiClic a été conçu pour répondre à un besoin : comment trouver l’orthographe d’un mot en autonomie ? L’application LexiClic apporte la solution en quelques secondes.

Laurent Jeune et Christophe Lefort, co-concepteurs de LexiClic se sont appuyés sur des travaux de recherche, notamment ceux d’André Ouzoulias, qui conseillent de faire écrire l’apprenant le plus tôt possible avec une orthographe normée pour éviter de mémoriser la mauvaise orthographe d’un mot.

La recherche d’un mot dans LexiClic s’effectue de manière phonétique. "L’étude des sons développée depuis la maternelle est un appui solide sur lequel nous avons pu construire notre outil, permettant l’autonomie dans la recherche. La correspondance grapho-phonétique étant complexe dans notre langue, la recherche en se basant sur les lettres est moins efficace."

LexiClic présente de manière rapide et récurrente la bonne orthographe des mots, ils sont donc mieux mémorisés. Plus l’apprenant augmente son capital de mots correctement mémorisés, mieux il écrira. Lorsqu’il rencontrera ces mots en lecture, il les identifiera très facilement. Cette mémorisation joue donc un rôle dans l’amélioration de la lecture.
La bonne orthographe étant plus facilement accessible, on observe une augmentation de la motivation pour écrire.

 
jeudi 9 mars 2017

Portes ouvertes de l’apprentissage, sixième édition !

Samedi 11 mars 2017, de 9 h à 16 h 30, les Centres de formation d’apprentis de Franche-Comté se mobilisent et organisent simultanément leurs journées portes ouvertes. En tout, 78 sites seront ouverts.

Les CFA souhaitent par cette opération, co-financée par le Conseil régional et coordonnée par la CCI Bourgogne Franche-Comté :
- présenter la diversité des métiers et des formations préparées en apprentissage : plus de 170 en Franche-Comté, du CAP au diplôme d’ingénieur
- montrer que l’apprentissage, c’est "Une formation, un diplôme, un emploi".

À cette occasion, les jeunes et leurs familles se verront présenter un large éventail de parcours par apprentissage dans 23 filières professionnelles.

Des réponses concrètes pourront être apportées :
- des apprenti(e)s et des maîtres d’apprentissage témoigneront de leur expérience,
- les équipes pédagogiques feront découvrir les différents parcours de formation et leurs débouchés,
- des professionnels proposeront un accompagnement pratique.

L’apprentissage représente une garantie d’avenir professionnel pour les 10 000 jeunes formés chaque année en Franche-Comté.

En savoir plus

Contact

Dominique Landry
Chambre de commerce et d’industrie Bourgogne Franche-Comté
Tél. : 03 81 47 42 04
Courriel


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon