R 754

Accueil  >  Académie  >  Actualités  >  Mieux connaître les métiers de l’éducation nationale > Portraits d’accompagnants d’élèves en situation de handicap

Rubrique Mieux connaître les métiers de l'éducation nationale

Portraits d’accompagnants d’élèves en situation de handicap

Noëlle Cheikh Obeid et Jeanne Droz exercent toutes deux AESH au collège Clairs-Soleils de Besançon.

"Les personnels chargés de l’accompagnement des élèves se voient confier des missions d’aide aux élèves en situation de handicap. Ainsi, sous le contrôle des enseignants, ils ont vocation à favoriser l’autonomie de l’élève, sans se substituer à lui, sauf lorsque c’est nécessaire. Leurs missions peuvent être divisées en trois catégories : l’aide humaine individuelle, l’aide humaine mutualisée et l’accompagnement collectif en ULIS".

Deux expériences, deux regards sur un métier où l’accompagnement est essentiel

Pouvez-vous vous présenter et définir votre fonction ?

Noëlle Cheikh Obeid : je suis AESH depuis 2014. J’accompagne une écolière dans le cadre des CEL à l’école Jean Macé et un adolescent en 3e au collège Clairs-Soleils.

Jeanne Droz : je suis AESH en dispositif collectif, au sein de l’ULIS du collège qui accueille des jeunes avec des troubles des fonctions motrices et des jeunes avec des troubles cognitifs.

Quel a été votre parcours personnel pour accéder à ce métier ?

Noëlle Cheikh Obeid : avant d’être AESH, j’ai travaillé à l’Institut français de Damas en Syrie où j’étais formatrice en FLE. À la fermeture de l’Institut, j’ai décidé de revenir en France, mais je souhaitais rester dans le milieu scolaire. Ce métier était un bon compromis pour me ré-insérer dans le monde du travail.
J’ai beaucoup appris sur le handicap, un milieu qui m’était étranger. Mon expérience du milieu scolaire m’a été d’une grande aide pour comprendre ce que l’on attendait d’un AESH. C’est pourquoi durant la formation de 60 h que nous devons suivre, il serait utile qu’il y ait plus d’"analyses de pratiques" à partir de vidéos montrant les personnes en situation.

Jeanne Droz : en tant que diplômée monitrice-éducatrice, mes expériences antérieures m’ont donné l’opportunité de travailler aussi bien dans le champ de l’inadaptation sociale, en Maison d’enfants à caractère social accueillant des jeunes dans le cadre de la protection, que celui du handicap, en IME accueillant des jeunes déficients visuels, déficients intellectuels.
Ma formation et mes expériences m’ont permis d’utiliser mes compétences en tant qu’AESH et de m’investir avec conviction dans mon rôle d’accompagnante. L’écoute et la disponibilité sont des valeurs que je mets en avant auprès de l’accompagnement des jeunes.

Quelles sont vos principales missions aujourd’hui au sein de l’établissement ?

Portraits d'accompagnants des élèves en situation de handicap Noëlle Cheikh Obeid : mon rôle consiste à aider les élèves à rester concentrés sur leur travail, à avoir une bonne compréhension et à appliquer des consignes. Je peux aussi aider l’élève qui est en classe de 3 e pour la prise de note. En ce qui concerne l’écolière, je dois gérer son comportement : la stimuler ou au contraire la calmer. Je suis très présente pour l’enfant de CEL, dix-huit heures par semaine. Je fais partie de la classe sauf le jeudi après-midi.
Comme l’élève de troisième est autonome, je l’accompagne seulement six heures par semaine, soit une heure chaque jour. Les matières ont été choisies en fonction de ses besoins.

Jeanne Droz : j’interviens dans la classe de référence et au sein du dispositif ULIS. Les accompagnements auprès des jeunes sont différents selon les besoins de chacun. En effet, l’accompagnement s’articule autour du PPS des jeunes. Il est nécessaire de tenir compte de leurs capacités, leurs difficultés et de leurs objectifs pour répondre au mieux à leurs besoins :
- favoriser leur inclusion
- les accompagner vers l’autonomie
- les stimuler et les encourager
- les aider à la prise de note et à l’écriture
- les recentrer
- favoriser les échanges avec les autres élèves et la mise en confiance
- les valoriser
- les aider à l’organisation matérielle
- les accompagner pour l’aide aux devoirs
- leur apporter une aide compensatrice (déplacements, hygiène)

J’interviens également dans les actes de la vie quotidienne sur les temps de repas, les soins, l’hygiène. J’accompagne les jeunes lors de sorties à l’extérieur, par le biais d’activités sportives, culturelles : raid handifort, équithérapie, ...
Je participe aussi aux réunions avec les partenaires externes gravitant autour du projet du jeune, aux réunions de suivi du PPS de ce dernier, aux réunions de coordination avec les collègues (AESH, enseignante spécialisée, professeurs).

Selon vous, quelles sont les qualités nécessaires à votre profession ?

Noëlle Cheikh Obeid : c’est un métier qui demande beaucoup de patience, de bienveillance et une grande souplesse car il faut s ’adapter à chaque enfant et savoir prendre du recul face à certaines réactions. Trouver la bonne attitude pour nouer un lien de confiance demande un peu de temps et au yeux des enfants nous ne représentons pas "l’autorité". Cela peut parfois poser des difficultés.

Jeanne Droz : j’apprécie les temps d’échange où chacun communiquent ses observations. Le sens de l’observation me semble être une qualité nécessaire dans le métier d’AESH pour retranscrire au plus juste sans être dans l’interprétation ! Accompagner, c’est faire avec et non à la place de et c’est être à côté de ! Donner un vrai sens à cet accompagnement me permet de m’investir davantage dans mon travail et de mon point de vue, la relation d’aide demande de l’authenticité, de la sincérité Ces qualités permettent, en retour, de gagner la confiance du jeune. Le regard que nous portons sur les jeunes va conditionner en grande partie la relation.

Pour rappel, le 27 mars 2017, le recteur Jean-François Chanet, l’inspecteur conseiller technique pour l’ASH et l’IA-DASEN du Doubs, les avaient rencontrées au collège Clairs-Soleils où ces dernières apportent une aide individuelle et une aide collective au sein d’une ULIS.

En savoir plus

Adaptation scolaire et scolarisation des élèves en situation de handicap

Missions et activités des personnels chargés de l’accompagnement des élèves en situation de handicap

L’engagement en faveur de l’accompagnement des élèves en situation de handicap

Contacts

Philippe Marlier, conseiller technique du recteur pour l’adaptation scolaire et la scolarisation des élèves en situation de handicap
Tél. 03 81 65 74 51

25
Collège
Clairs Soleils - Besançon
Informations complètes

services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon