Accueil > DSDEN > Actualités > L’égalité filles-garçons en un clip !

Rubrique Actualités

jeudi 16 juin 2016

L’égalité filles-garçons en un clip !

Le 1er juin dernier au Petit Kursaal de Besançon, les élèves de sept écoles bisontines ont présenté, à leurs parents et l’assistance venue nombreuse, leurs clips dédiés à l’égalité, créés dans le cadre d’un parcours culturel.

Le parcours "L’égalité filles-garçons en un clip !" a été mis en place par la ville de Besançon et développé par les services Écran Mobile et citoyenneté de la Ligue de l’enseignement.

La Ligue de l’enseignement est fortement impliquée dans les opérations destinées à sensibiliser les écoliers à l’égalité filles-garçons. Plus globalement, elle intervient à l’école et après l’école pour promouvoir les valeurs d’égalité et de respect. Fin 2011, la Ligue de l’enseignement de Paris a lancé l’opération "Filles et garçons  : cassons les clichés", un outils pour déconstruire les stéréotypes dès l’école.

Sensibiliser les écoliers aux questions d’égalité filles-garçons

Le parcours culturel "L’égalité filles-garçons en un clip !" permet de faire prendre conscience aux élèves qu’il n’y a pas de comportement spécifiquement de filles ou de garçons. Il vise à ouvrir leurs champs de références et à leur donner des clés de compréhension sur la société d’hier et d’aujourd’hui. Les jeunes participants apprennent à construire une opinion personnelle, critique et réfléchie ainsi qu’à affirmer leur position et faire valoir leur point de vue face aux autres.

À travers la réalisation des clips, les écoliers ont pu :
- comprendre que les femmes, tout autant que les hommes, peuvent jouer des rôles sociaux importants
- apprendre à reconnaitre une situation stéréotypée
- démasquer les fausses représentations des rôles sociaux qui véhiculent des images erronées de l’homme et de la femme
- prendre conscience de manière plus explicite des fondements même de la morale, du respect de valeurs partagées de l’importance du respect d’autrui.

Sept écoles pour huit classes et 180 élèves

- École élémentaire Paul Bert
- École primaire Brossolette
- École primaire Durer
- École primaire Jean Macé
- École primaire Rivotte
- École primaire Tristan Bernard
- groupe scolaire Condorcet

Du tournage à la projection

Ce parcours a également permis de favoriser l’épanouissement de l’enfant par l’expression artistique individuelle et collective. En effet, les écoliers ont été encouragés dans leur réflexion sur les stéréotypes de genre, par la verbalisation et l’expression créative de leurs points de vue. Pour cela, l’analyse et le décryptage d’images ont été développés, puis la création audiovisuelle collective a été expérimentée.

À partir d’un scénario, deux clips par classe ont été réalisés lors de deux étapes de deux heures. Les enfants ont pu manipuler le matériel technique, découvrir les différentes étapes de fabrication d’un film et s’initier par la pratique au langage filmique et aux techniques audiovisuelles.

Lors de la présentation au Kursaal, parents et enfants sont venus nombreux. Pour cette étape familiale organisée hors temps scolaires, les enfants étaient ambassadeurs du parcours auprès de leurs familles.

 
mercredi 15 juin 2016

"La parole aux collégiens" : bilan d’une action originale !

Lundi 30 mai 2016, le recteur a invité le préfet du Doubs à se rendre au collège La Source de Mouthe afin de rencontrer des membres de la communauté éducative de l’établissement réunie pour faire le bilan d’une action de créations radiophoniques.

Ce projet a été mis en œuvre dans le cadre d’une résidence d’artiste "La parole aux collégiens".

Contexte national et initiative académique

La mobilisation nationale consécutive aux évènements dramatiques de janvier 2015 s’est traduite par un renforcement de la priorité gouvernementale pour les actions favorisant l’exercice de la citoyenneté et du vivre ensemble.

Sur impulsion du préfet de région et du recteur d’académie, la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) de Franche-Comté et la Délégation académique à l’action culturelle (DAAC) du rectorat ont proposé à 20 collèges publics et privés de l’académie d’accueillir une résidence d’artiste(s) intitulée "La parole aux collégiens" pour l’année scolaire 2015-2016. Un des objectifs était de faire réfléchir et produire les élèves sur les valeurs de la République et la Citoyenneté, avec professeurs et artiste en résidence.

Cette résidence a été suivie par les bons soins de Rolande Blondeau, l’une des deux enseignants en EPS impliqués, professeure responsable du domaine danse à la DAAC.

À la rencontre des élèves de 3e

"La parole aux collégiens"La visite a débuté au CDI. Pascal Morel, principal du collège, a accueilli les personnalités par un discours de bienvenue. Puis la projection d’un film compilant des extraits des émissions réalisées par les classes de 3e a permis d’emblée de plonger l’auditoire dans l’ambiance de ces journées radiophoniques. Un document audiovisuel présentait les différents moments clés du projet.

Encouragés par le recteur, les collégiens ont ensuite pris la parole pour expliquer ce que cette activité leur a apporté. Ainsi, ils ont été ravis de pouvoir s’exprimer librement, de travailler en groupes, d’avoir une certaine autonomie, de pouvoir découvrir diverses formules radiophoniques comme les chroniques, les billets d’humeur, les débats... et d’avoir été mis en situation grâce à l’implication de Sébastien Barberon, en résidence d’artiste pour cette expérimentation.

Ils ont été touchés par le fait qu’on leur laisse prendre des responsabilités. Ils ont remarqué qu’ils étaient plus attentifs aux autres. Ils ont compris que la réalisation globale de l’émission dépendait de tous et de chacun, faisant ainsi émerger des notions de solidarité, d’entraide et d’engagement.

Valeurs de la République, démarche artistique et politique éducative

Sébastien Barberon, acteur de la compagnie Teraluna, a expliqué sa démarche artistique et éducative, attaché à co-construire avec les enseignants des supports d’expression ; l’outil radiophonique lui semblait approprié autant pour la thématique que pour la liberté d’expression souhaitée.

Les professeurs présents, porteurs du projet, ont insisté sur les aspects positifs de cette action : ambiance de classe dynamisée, image positive de la classe, maîtrise de la langue, développement de savoir-être… Ils ont notamment insisté sur le fait que la présence de l’artiste a facilité la mise en place du projet en apportant son expertise dans le domaine radio et ayant un regard neuf sur les élèves.

Catherine Sandmeier, CPE du collège, est intervenue à son tour en évoquant quelques prolongements à cette action au niveau de la vie scolaire. Une nouvelle dynamique s’est mise en place dès l’instant où des élèves de 3e ont présenté ce projet à des élèves d’autres niveaux. Le vivre ensemble a été favorisé. Une présentation par Christophe Spatz, professeur d’éducation musicale et chant choral, de travaux créatifs "Marseillaise revisitée" par les élèves de 3e a témoigné de la poursuite possible du vécu des collégiens dans le cadre de la résidence d’artiste.

Un collège dynamique et une dynamique d’établissement

La délégation s’est ensuite dirigée vers la salle d’éducation musicale où elle a pu admirer l’installation de nombreux instruments. Enfin, au gymnase, un groupe d’élèves de madame Boulard, professeur d’EPS, a animé la fin de la visite en réalisant quelques performances dans le domaine des Arts du cirque avec une chorégraphie inspirée des thèmes abordés lors des émissions radio.

"La parole aux collégiens"Le recteur et le préfet ont tour à tour félicité les élèves et enseignants pour la qualité des travaux menés et l’engagement dans ce projet. Ils ont pu ainsi vérifier l’opportunité de ce dispositif culturel et citoyen.

La journée s’est achevée par un moment de convivialité en salle de restauration où chacun a pu apprécier les talents de l’équipe technique.

Lors de leur visite, le recteur, Jean-François Chanet, et le préfet du Doubs, Raphaël Bartolt, étaient accompagnés de nombreux élus, de Jean-Marie Renault, IA-DASEN du Doubs, de Jean-Marie Caniard, IA-IPR, délégué académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle (DAAC), de Gilles Bulabois, IA-IPR, référent laïcité et valeurs de la République, de Stéphanie Barbier, professeure coordinatrice académique de la DAAC du rectorat et de Patrick Demange, conseiller pour l’éducation artistique et le développement culturel à la DRAC Bourgogne Franche-Comté.

Contacts

25
Collège
la Source - Mouthe
Informations complètes

Jean-Marie Caniard, délégué académique à l’action culturelle

 
lundi 6 juin 2016

Les filles et les garçons en débat sur le forum

Le collège Mont-Miroir à Maîche organisait le 20 mai dernier son premier forum des métiers à destination des élèves des classes de 4e et de 3e. Avec comme fil directeur, l’égalité entre les sexes. Filles et garçons, hommes et femmes, métiers mixtes et stéréotypes. Comment construire l’égalité ? Comment rectifier le tir ?

Pour cette première, l’inspecteur d’académie du Doubs, Jean-Marie Renault, avait fait le déplacement.

L’éducation à l’égalité, un enjeu pour l’orientation

Dans la continuité des actions d’information à l’orientation conduites auprès des élèves, salon Smile en 4e, "forum info’3" en 3e, l’établissement souhaitait apporter cette année une découverte plus approfondie du monde économique et professionnel aux élèves.

 - © Copyright Collège Maîche, mai 2016Organisé autour de pôles de secteurs d’activités (industrie, agriculture, santé …), il avait tout l’air d’un forum classique destiné à informer les élèves sur les métiers et les professions. Mais d’emblée, à l’entrée du forum, un grand mur des préjugés donnait le ton ! Les statistiques régionales qui y étaient énoncées ne pouvaient qu’interpeler et lancer le débat.

Les nombreux intervenants de tous bords, qui avaient répondu à l’invitation, ont pu échanger avec les élèves sur leur cursus personnel et scolaire ainsi que sur leur expérience professionnelle. Avec une innovation toutefois qu’il convient d’autant plus de souligner ici : des témoignages de femmes dans des métiers dits masculins et vice versa. Pas banal !

Parmi les autres activités proposées autour de cette problématique :

- un concours interne à l’établissement : "avec des jouets, je représente l’égalité filles-garçons dans le monde du travail"
- un débat autour de minis-films issus du concours "Je filme le métier qui me plaît"
- un théâtre forum "Orient-express"
- l’opération "une classe-un chercheur"

L’opération s’inscrivait dans le cadre du parcours avenir propre à chaque élève, destiné à l’accompagner dans la construction et l’élaboration de son projet d’orientation scolaire et professionnelle. Mais l’angle d’approche choisi ici par l’équipe du collège est parti du constat récurrent des représentations des métiers véhiculées et des choix d’orientation opérés au collège et au lycée.

L’éducation à l’égalité, un enjeu de réussite

 - © Copyright Collège Maîche, mai 2016Le forum organisé au collège est une des actions concrètes réalisées dans le cadre de la convention interministérielle pour l’égalité filles-garçons / femmes-hommes dans le système éducatif signée en 2013 pour cinq ans en partenariat entre l’Éducation nationale, la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) et la Mission régionale aux droits des femmes et à l’égalité.

Dans son approche de l’éducation à l’égalité, la convention interministérielle, nationale ou académique "dégage trois chantiers prioritaires : acquérir et transmettre une culture de l’égalité entre les sexes, renforcer l’éducation au respect mutuel et à l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, s’engager pour une plus grande mixité des filières de formation et à tous les niveaux d’étude."

Si des progrès sont sensibles, les parcours scolaires disparates, la réussite et l’échec en matière d’insertion professionnelle demeurent nettement sexués. Ils influencent directement les inégalités de salaire et de déroulement de carrières entre femmes et hommes encore très présentes dans le monde professionnel.

Les professionnels de l’Éducation nationale sont au premier plan pour faire évoluer les mentalités, les comportements, dès le plus jeune âge et jusqu’à l’insertion sociale et professionnelle. Leur implication à lutter contre les stéréotypes et les préjugés est fondamentale, y compris vis-à-vis d’eux-mêmes !

"L’égalité des filles et des garçons est la première dimension de l’égalité des chances que l’École doit garantir aux élèves. En cela elle est un enjeu majeur pour la réussite de tous."

Ressources

Dans l’académie, plusieurs documents ont été réalisés et diffusés en direction des équipes éducatives pour la promotion de l’égalité filles garçons et des outils pédagogiques au service de l’égalité sont disponibles auprès de la mission académique à l’égalité. Égalité des chances filles - garçons

Le site national dédié à l’égalité filles et garçons est conçu selon une approche transversale qui engage l’ensemble des disciplines enseignées et propose des outils pédagogiques adaptés.

Contact

25
Collège
Mont Miroir - Maîche
Informations complètes

 
mercredi 1er juin 2016

"Résister par l’art et la littérature"

Près de 300 élèves issus des collèges et lycées du Doubs ont travaillé durant l’année scolaire sur ce thème de l’édition 2015-2016 du concours national de la résistance et de la déportation.

Le palmarès départemental

Le jury, réuni le 3 mai dernier, a examiné 137 devoirs individuels et 36 dossiers collectifs remis par les collégiens et lycéens participant au concours et représentant 16 collèges et 5 lycées du département, dont 4 de l’enseignement privé.

Les prix départementaux ont été remis aux lauréats le 25 mai dernier lors d’une cérémonie présidée en préfecture par le préfet et l’inspecteur d’académie du Doubs.

51 prix et accessits ont été attribués récompensant un peu plus de 200 élèves. Le jury a retenu les cinq meilleurs premiers prix départementaux pour les présenter à la sélection nationale qui aura lieu à Paris au cours du 1er trimestre de la prochaine année scolaire.

Parmi les autres prix départementaux :
"Résister par l'art et la littérature" - © Préfecture du Doubs
- neuf premiers prix : trois en lycée, cinq en collège et un dans la filière professionnelle
- quinze seconds prix départementaux : trois en lycée, dix en collège et deux en filière professionnelle
- vingt deux accessits : cinq en lycée, quatorze en collège et trois en filière professionnelle.
- le prix Office national des anciens combattants récompense le collège René Cassin à Baume-les-Dames pour la participation de ses classes et la qualité des productions individuelles et collectives
- un prix spécial de participation est remis aux quinze élèves de la classe du dispositif d’initiation aux métiers en alternance (DIMA) du centre de formation d’apprentis (CFA ) Hilaire de Chardonnet pour leur dossier collectif
- le prix de participation est attribué aux élèves de seconde du lycée Saint-Jean à Besançon et à leur professeure
- le prix du jury revient cette année au collège Bauhin à Audincourt
- enfin, un prix de la France mutualiste à une élève du lycée Cuvier à Montbéliard pour son travail "remarquable".

Par ailleurs, soixante douze diplômes de participation sont envoyés aux élèves dans leur établissement, à treize lycéens et 59 collégiens.

Zoom sur le projet du collège Malraux

Deux élèves du collège Malraux primés pour le travail collectif du concours de la Résistance et de la déportation

Le concours

Créé en 1961 à la suite d’initiatives d’associations de déportés et de résistants, le concours est ouvert chaque année par le ministère de l’Éducation nationale à l’ensemble des établissements secondaires publics et privés sous contrat d’association avec l’État.

L’objectif du concours est de perpétuer chez les jeunes la mémoire des sacrifices consentis par les résistants et les déportés au service des valeurs républicaines de liberté et de démocratie. Et d’acquérir autrement les connaissances sur l’histoire de la Seconde guerre mondiale.

Dès la classe de classe de 3e de collège, les élèves se répartissent au sein de leur catégorie, collège ou lycée, et selon l’épreuve choisie : devoir individuel sur table en classe, projet réalisé en groupe ou production multimédia. Pour participer, ils disposent de nombreux documents pédagogiques en ligne sur le nouveau site dédié au concours, sans compter les ressources locales, telles que celles du Musée de la Résistance et de la déportation à Besançon.

Le thème de l’édition 2015-2016 porte sur "La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi", choix opéré par le jury national. Un arrêté de la ministre et une note de service précisant la nouvelle organisation du concours seront publiés avant la fin de l’année scolaire.
En savoir plus - Canopé
En savoir plus - contact départemental

 
mercredi 1er juin 2016

Deux élèves du collège Malraux primés pour le travail collectif du concours de la Résistance et de la déportation

Léopoldine Monnier Benoit et Constance Mollet ont reçu mercredi 25 mai 2016 à la Préfecture de Besançon le 1er prix départemental pour leur travail collectif (5e catégorie - collège) du concours départemental de la Résistance.

Ces deux passionnées d’histoire se sont illustrées en réussissant une épreuve écrite et en réalisant un petit film à partir des dessins réalisés par un ancien déporté franc-comtois, aujourd’hui décédé, Léon Delarbre. À travers ce support et en choisissant trois des illustrations de cet homme, les deux adolescentes ont voulu partager ses émotions et sa réflexion sur la guerre et ses atrocités.

Deux élèves du collège Malraux primés pour le travail collectif du concours de la Résistance et de la déportationAidées par leur professeur d’histoire-géographie, François Pugin, les deux copines n’ont pas ménagé leur peine pour réaliser ce travail : ces futurs professeurs d’histoire disent avoir pris "beaucoup de plaisir à s’investir dans ce projet". D’autant plus qu’elles trouvent un réel intérêt à mettre en lumière cette triste période contemporaine. Les deux lauréates ont également apprécié de recevoir leur diplôme et leurs récompenses à la Préfecture de Besançon "Un lieu qui correspond bien au contexte de ce concours et à la valeur que l’on veut lui donner" expliquent les deux jeunes filles.

Palmarès départemental
Tout savoir sur le concours national de la Résistance et de la déportation

Contact

Fanny Millot, principale

25
Collège
André Malraux - Pontarlier
Informations complètes

 
mardi 31 mai 2016

Concours Cybertech comtois 2016, une manifestation unique en France : quand pédagogie rime avec envie !

1 200 collégiens issus de toute l’académie et représentant seize collèges étaient réunis pour une compétition de robots ce mardi 24 mai sur le campus de la Bouloie à Besançon.

Concours Cybertech comtois 2016, une manifestation unique en France : quand pédagogie rime avec envie ! Pour la troisième année consécutive, l’Université de Franche-Comté a accueilli le concours "Cybertech comtois", événement marquant à plus d’un titre pour les jeunes. 1 200 collégiens de 3e sont venus présenter le robot qu’ils ont fabriqué en classe en les soumettant à une batterie de tests divers : vitesse, originalité, batucada par exemple, évalués par un jury. À l’issue du concours, une remise de prix était organisée au stade Léo Lagrange où les équipes se sont vues remettre leurs trophées par catégorie.

Palmarès 2016

Trophée vitesse avec programmation

1er prix : collège Lucie Aubrac - Doubs
2e prix : collège Aigremont - Roulans
3e prix : collège Edgar Faure - Valdahon

Trophée vitesse sans programmation

1er prix : collège Aigremont - Roulans
2e prix : collège Edgar Faure - Valdahon
3e prix : collège Les Louataux - Champagnole

Trophée vadrouilleur

1er prix : collège Aigremont - Roulans
2e prix : collège Lumière - Besançon
3e prix : collège Lucie Aubrac - Doubs

Trophée suivi de ligne

1er prix : collège André Malraux - Pontarlier
2e prix : collège André Malraux - Pontarlier
3e prix : collège Jules Grévy - Poligny

Trophée développement durable

1er prix : collège Edgar Faure - Valdahon
2e prix : collège Raymond Gueux - Gy
3e prix : collège Michel Brezillon - Orgelet

Trophée dossier technique

1er prix : collège Lumière - Besançon
2e prix : collège Victor Considérant - Salins-les-Bains
3e prix : collège Les Louataux - Champagnole

Trophée Design

1er prix : collège Victor Considérant - Salins-les-Bains
2e prix : collège Edgar Faure - Valdahon
3e prix : collège Romé de l’Isle - Gray

Trophée Spécial jury

1er prix : collège Les Louataux - Champagnole
2e prix : collège Romé de l’Isle - Gray
3e prix : collège Victor Considérant - Salins-les-Bains

Trophée mercatique

1er prix : collège Jules Jeanneney - Rioz
2e prix : collège Victor Considérant - Salins-les-Bains
3e prix : collège Victor Considérant - Salins-les-Bains

Trophée Batucada

1er prix : collège Michel Brezillon - Orgelet
2e prix : collège André Malraux - Pontarlier
3e prix : collège André Malraux - Pontarlier

Trophée innovation

1er prix : collège Raymond Gueux - Gy

Trophée 3D

1er prix : collège Albert Mathiez - Marnay
2e prix : collège Raymond Gueux - Gy
3e prix : collège Albert Mathiez - Marnay

Trophée programmable

1 Grevy Poligny 1114
2 Brezillon Orgelet 1111
3e prix : collège Aigremont - Roulans

Concours Cybertech comtois 2016, une manifestation unique en France : quand pédagogie rime avec envie ! Durant cette journée, les élèves ont eu la possibilité de rencontrer des chercheurs en micro-robotique qui leur avaient préparé un quiz ! Chacun a pu donner le meilleur de lui-même pour prouver ses connaissances en robotique.
Par ailleurs, un temps de découverte plus générale dans différents lieux leur a été offert : visite de Radio Campus, de l’Observatoire, de la Fabrikà sciences, visite de l’atelier de mécanique à l’IUT.

Les lauréats de l’académie sont qualifiés pour la finale au niveau national à Aulnay-sous-Bois, ce vendredi 27 mai.

Contact

Firas Ben Abdallah , professeur de technologie au collège Lucie Aubrac à Doubs et président de l’association Cybertech Comtois

25
Collège
Lucie Aubrac - Doubs
Informations complètes

 
vendredi 13 mai 2016

Le livre élu s’expose et fête ses 20 ans !

Un rituel depuis sa mis en place : le livre élu, action pédagogique départementale, clôt l’année scolaire par une exposition des travaux des élèves. Venez découvrir leurs productions inédites !

L’exposition de fin d’année est un grand moment de l’action conduite durant l’année scolaire autour l’écrit. Elle restitue et valorise le travail pédagogique mené dans les classes primaires et secondaires participant au projet.

Le livre élu propose aux élèves, de la maternelle à la terminale, de lire une sélection d’ouvrages, d’élire leurs livres préférés (campagne en cours), de s’exprimer sur les livres qu’ils ont lus, de réaliser des productions originales.

À partir de leurs lectures, les classes ont eu toute liberté pour produire : album, affiche, écriture d’un récit, d’une nouvelle, autre point de vue, recueil de poésie, bande dessinée, maquette, document multimédia, jeux, exposition, fresque, vitrine.

Les productions mises en vue sur plusieurs sites

À Besançon

Exposition présentée par l’association Doubs livre élu du 12 au 27 mai 2016 au Gymnase-espace culturel de Fort à Besançon.
Inauguration le jeudi 12 mai à 17 h 30.
Le livre élu s'expose et fête ses 20 ans !Entrée libre les mardis, jeudis et vendredis du 12 au 26 mai 2016 de 14 à 18 h, le mercredi de 10 à 12 et de 14 à 18 h, le samedi et le dimanche de 15 à 18 h.
Visites des classes du 12 au 27 mai les lundi, mardi, jeudi et vendredi 9 à 17 h, le mercredi de 9 à 12 h.
Site internet du Gymnase- Espace culturel
Affiche Livre élu - Besançon

À Montbéliard

Exposition du 18 mai au 11 juin 2016 à la médiathèque municipale.
Inauguration le mercredi 18 mai à 18 h 30.
Visites individuelles aux horaires d’ouverture de la médiathèque.
Centre des Alliés. Visites des classes sur rendez-vous au 03 81 99 24 24 ou par courriel.
Une étudiante des métiers du livre participe à l’organisation et à l’animation de l’exposition.

Site internet de la médiathèque
Affiche du livre élu à Montbéliard

À Morteau

Exposition du 3 mai au 2 juin 2016 à la médiathèque municipale Roland Bouhéret
Entrée libre aux horaires d’ouverture de la Médiathèque, 12 place de la Halle.
Visites des classes sur réservation au 03 81 68 56 88 ou par courriel.
Site de la médiathèque
Affiche du livre élu à Morteau

Une particularité sur le secteur de Pontarlier des expositions sont organisées entre écoles ou par secteur d’écoles.

Toutes les informations utiles sur l’exposition ainsi que sur la présentation du projet départemental

 
mardi 10 mai 2016

Zone bleue

Exposition de productions des élèves des écoles de la circonscription d’inspection de Pontarlier, de la petite section au CM2, du jeudi 19 mai au vendredi 27 mai 2016

Les enseignants et leurs élèves se sont emparés de la couleur bleue et le lieu d’exposition sera une véritable Zone bleue au centre de la ville.

Zone bleue  - © DSDEN DoubsLa couleur bleue y est envisagée selon différents angles : historique, culturel et artistique. Les productions prendront des formes très variées, allant de la peinture à la sculpture et à l’installation.

C’est bien sûr dans une dimension de plaisir, de rêve et de jeu que les enfants entreront dans l’univers de la couleur bleue.

Pour les élèves, prendre le temps de s’essayer à des techniques et des supports encore inexplorés, découvrir des œuvres d’artistes dans des domaines aussi variés que peinture, sculpture, photos, gravure, architecture, art des jardins… est source d’ouverture culturelle et de découvertes qu’ils n’oublieront pas de sitôt.

Ils ont approché des œuvres d’art très diverses, exercé leur sensibilité en étant confrontés à la richesse des œuvres réalisées par les artistes au fil des siècles.

Ils ont enrichi leur culture grâce à la rencontre avec des productions artistiques appartenant au patrimoine et à l’art contemporain.

Les jeunes artistes vous donnent rendez–vous dès le jeudi 19 mai et jusqu’au 27 mai (fermeture à 17 h) pour une découverte de leurs productions, dans le hall de l’Hôtel de Ville de Pontarlier aux heures d’ouverture de la mairie, et vous souhaitent une bonne visite !

Galerie

 - (c) DSDEN Doubs  - (c) DSDEN Doubs  - (c) DSDEN Doubs  - (c) DSDEN Doubs  - (c) DSDEN Doubs

 
mardi 19 avril 2016

Les petits de Lamartine à l’heure anglaise !

Apprendre l’anglais en maternelle, un projet innovant de l’équipe pédagogique de l’école Lamartine à Besançon. Tous les élèves, de la plus petite section à la plus grande en bénéficient. Et ça marche !

"Les élèves adorent et les parents sont ravis !"

Nous avons suivi Kathleen, assistante américaine originaire de Salt Lake City dans l’état d’Utah aux États-Unis. Elle intervient chaque jour, du lundi au jeudi, dans chacune des quatre classes de l’école, à raison de huit heures par semaine.

Les petits de Lamartine à l'heure anglaise !  - © DSDEN 25"Hello Kathleen !" répondent en chœur les petits élèves à la jeune femme entrant dans la classe. "How are you ?" Avec Kathleen, l’échange se fait tout naturellement dans la langue de Shakespeare. Facile !

Au cours des séances quotidiennes, ce sont comptines et chants pour les plus petits, jeux mathématiques sur les suites numériques et formes géométriques pour les plus grands, structuration du temps (jours de la semaine) et de l’espace (notion de dessus, dessous), lecture d’albums.

Les enseignantes, chacune dans leur classe, reprennent et consolident les notions acquises. Elles les ont notamment mises à profit à l’occasion d’un concours plurilingue, le Kamishibaï, sur le thème des émotions. Avec à la clé une belle production - "Dis-moi tout !" - composée de sept affiches représentant au recto des photos d’élèves expressifs et au verso des textes écrits en différentes langues étrangères, celles des familles et bien sûr l’anglais.

Comme le jour de notre visite était aussi jour de fête avec les parents, il y a eu répétition générale des comptines et des chants appris avec Kathleen, avant de se produire devant leurs familles. C’était aussi l’opportunité de valoriser leur participation au Kamishibaï avec la complicité de quelques mamans qui se sont prêtées au jeu de lecture dans leur propre langue. Un beau moment de partage !

"Sur le mode du jeu, de la conversation, Kathleen plonge les petits élèves dans un véritable bain linguistique… ", explique Valérie Schneeberger, directrice de l’école.

Le projet pédagogique

Deux ans ont été nécessaires pour passer de la réflexion à l’action ! Le projet pédagogique a été mis en place à la rentrée scolaire 2014 avec l’appui du pôle académique recherche-développement, innovation, expérimentation (PARDIE). L’école a ainsi pu bénéficier, pour la deuxième année consécutive, de l’intervention d’une assistante anglophone native.

Les petits de Lamartine à l'heure anglaise !  - © DSDEN 25Tout est parti des constats posés par l’équipe pédagogique (environnement socio-économique, culturel et indicateurs scolaires) et de l’idée de prendre en compte la spécificité du public accueilli et de leurs familles, de mettre en place un projet pédagogique fort, en s’appuyant sur ce que les enfants apportent à l’école et en faisant passer un message positif aux parents.

C’était pour les enseignantes tout l’enjeu de l’apprentissage d’une langue vivante étrangère inscrite dans les enseignements obligatoires ultérieurs : faire réussir les élèves. Confortées qu’elles étaient par les travaux des chercheurs pour qui l’apprentissage de langues vivantes étrangères dès le plus jeune âge ne nuit pas aux apprentissages, bien au contraire !

"Notre projet positive l’image de notre quartier sensible, qui relève de la politique de la ville. Il permet par ailleurs à des enfants souvent allophones, c’est-à-dire qui ne parlent pas le français à domicile, d’accéder à une seconde langue et ce dès deux ans, à un âge où il est facile d’apprendre".

Le projet a été très bien accueilli par les parents et les progrès des élèves sont rapides.

Le projet "Dis-moi tout"  : exposé dans les locaux de la DSDEN du Doubs.

Galerie

 - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25  - (c) DSDEN 25

 
jeudi 7 avril 2016

Fauré – Requiem, Pavane...au programme des prochains concerts du Chœur et orchestre inter-lycées

Le Chœur et orchestre inter-lycées, qui regroupe depuis plus de 25 ans de jeunes passionnés de musique, reparaît comme à chaque printemps et vient annoncer son programme de concerts : mercredi 27 avril et jeudi 28 avril à 20 h 30

Cette année, Jean-François Bourgeois, directeur musical pour la deuxième année, a décidé de mettre à l’honneur Gabriel Fauré musiciens français de la fin du XIXe et du début du XXe siècle (1845-1924).

Fauré – Requiem, Pavane...au programme des prochains concerts du Chœur et orchestre inter-lycéesLe pari est encore une fois de taille : réunir et mobiliser de jeunes lycéens, choristes et instrumentistes, autour d’un programme musical ambitieux :

- le Requiem de Fauré
- le Cantique de Jean Racine, une œuvre de jeunesse
- la Pavane, qui sera donnée avec des chœurs
- les Djinns sur le poème de Victor Hugo
- Madrigal

Rendez-vous donc fin avril pour un moment musical toujours fort en émotions. Ouverture des portes 30 minutes avant le début du concert.

Grand Kursaal,
2 place du Théâtre à Besançon.
Réservations en ligne

Chœur et orchestre inter-lycées

Depuis 28 ans maintenant, avec le soutien de la délégation académique à l’action culturelle et du lycée Pasteur, le Chœur et orchestre inter-lycées offre la possibilité d’une pratique musicale vivante et ambitieuse à l’ensemble des lycéennes et lycéens bisontins en se mesurant aux grands chefs-d’œuvre du répertoire vocal et instrumental.

Le Chœur et orchestre inter-lycées L’inscription est ouverte à tous les élèves sans distinction de niveau musical. A cette occasion, je tiens à rappeler qu’il n’est pas nécessaire de savoir lire une partition pour intégrer le chœur ; c’est d’ailleurs le cas pour un grand nombre de choristes chaque année. Ceux-ci mènent de septembre à avril, à raison de plusieurs heures par semaine et plusieurs journées de répétition, un travail soutenu afin d’aboutir à une production de qualité dont ils puissent être fiers. Cette année encore, ce sont quelque cinquante chanteurs amateurs qui seront accompagnés par un nombre équivalent d’instrumentistes issus pour la plupart du Conservatoire à rayonnement régional de Besançon.

L’autre aspect du projet, c’est la rencontre de ces jeunes amateurs avec des professionnels issus du monde du spectacle vivant. Cette année, cela a été particulièrement le cas pour les choristes qui ont participé à la production lyrique "la Petite Renarde rusée" donnée au théâtre Ledoux le 16 mars. Ils ont ainsi pu côtoyer différents corps de métiers : chef d’orchestre, metteur en scène, chanteurs lyriques, musiciens professionnels, techniciens du son, de la lumière, de la vidéo…

Les échanges qui naissent de ces rencontres sont d’une grande richesse et de nombreux témoignages d’anciens participants permettent d’affirmer que les représentations, qui marquent l’aboutissement du travail annuel, constituent une expérience artistique inoubliable.

Choeur et orchestre inter-lycées


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon