R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Concours Médiatiks 2016 : à vos médias !

Rubrique Vie de l'académie

mardi 8 mars 2016

Concours Médiatiks 2016 : à vos médias !

Un concours ouvert à tous les journaux imprimés et aux médias en ligne, réalisés dans le courant de l’année scolaire 2015-2016, par des élèves de la maternelle au post-bac inscrits dans des établissements publics ou privés sous contrat relevant du ministère de l’Éducation nationale et du ministère de l’Agriculture.

Modalités de participation au concours Médiatiks 2016

Concours Médiatiks 2016 : à vos médias ! Cette troisième édition est organisée par le CLEMI de l’académie de Besançon en partenariat avec L’Est Républicain. Il est ouvert aux médias de différentes natures ("papier", sites et blogs d’information, radios, comptes réseaux sociaux) réalisés dans le cadre scolaire. Médiatiks 2016 sera parrainé par une personnalité des médias.

Qui peut participer ?

Le concours est ouvert à tous les journaux imprimés et aux médias en ligne, réalisés dans le courant de l’année scolaire 2015-2016, par des élèves de la maternelle au post-bac inscrits dans des établissements publics ou privés sous contrat relevant du ministère de l’Éducation nationale et du ministère de l’Agriculture.

Que faut-il produire ?

Il existe deux possibilités :
- journal "papier" : un numéro de l’année scolaire en cours
- média numérique : les élèves produisent au cours de l’année scolaire un média numérique d’information (blog, webdoc, émission de webradio, compte sur un réseau social)

Comment participer ?

- pour les journaux papier (ou sous format .pdf ou assimilé) : en envoyant au CLEMI de l’académie de Besançon avant le 29 avril 2016, cachet de la poste faisant foi, le numéro que vous souhaitez présenter en trois exemplaires, accompagné de la fiche d’inscription. Afin de faciliter le travail du jury, ceux qui le peuvent sont également invités à envoyer leur journal au format .pdf par courriel.

- pour les productions numériques : en envoyant au CLEMI de Besançon avant le 29 avril 2016, cachet de la poste faisant foi, la fiche d’inscription en y faisant figurer de manière bien lisible le lien vers l’objet médiatique que vous présentez.

Où envoyer ?

CLEMI - Médiatiks 2016
Marie Adam-Normand, coordonnatrice CLEMI académie de Besançon
Canopé de l’académie de Besançon, 5 rue des Fusillés de la Résistance
BP 1153
25003 Besançon Cedex

Calendrier général du concours

- 7 mars 2016 : ouverture des inscriptions
- 29 avril 2016 : date limite d’envoi des médias papiers joints à la fiche d’inscription
- 4 mai 2016 : réunion des comités de lecture et du jury académique
- 26 mai 2065 : remise des prix académiques à Besançon et révélation du palmarès complet - les journaux lauréats seront disponibles en ligne le soir.

Tout savoir : inscriptions, règlement, documents utiles

Contact

Marie Adam-Normand, coordonnatrice CLEMI académie de Besançon

 
mardi 8 mars 2016

"24 h dans le supérieur"

Vous êtes en première : vivez de l’intérieur une formation après le bac, pendant une journée ou une demi-journée entre le 29 mars et le premier avril !

Une immersion dans une formation post-bac

"24 h dans le supérieur"Des séquences sont proposées dans une formation de l’université (licence, IUT), en BTS, en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), en écoles spécialisées ou dans une école d’ingénieur.

Les lycéens sont accueillis sur le site de la formation et ont la possibilité de :
- suivre un cours, une séance de travaux dirigés ou de travaux pratiques
- participer à des ateliers d’activités professionnelles ou échangent avec les étudiants.

La campagne d’inscription est ouverte jusqu’au 15 mars 2016 sur le site de l’Onisep de Franche-Comté.

 
lundi 7 mars 2016

Hommage à Jean Lacouture, merveilleux passeur

Jeudi 10 mars, une journée d’hommage et d’études consacrée à Jean Lacouture est organisée au Petit Kursaal de Besançon par l’association "À la rencontre de Germaine Tillion", avec le soutien de la Ville de Besançon

Né en 1921 à Bordeaux, Jean Lacouture était un célèbre historien, biographe et journaliste de renom. Sa bibliographie est notamment marquée par son engagement pour la décolonisation et son amitié avec la résistante et ethnologue Germaine Tillion. Ce passionné de rugby et défenseur de la tauromachie est mort en juillet dernier.

Portrait d’un homme engagé

Visuel journée hommage Cette journée du 10 mars, prévue en deux temps, est placée sous la présidence de Jean-François Chanet, recteur d’académie et de la région Bourgogne Franche-Comté.

L’après-midi s’adresse tout particulièrement aux lycéens et aux étudiants en histoire, droit et sciences politiques, ainsi qu’aux professeurs.

Gaston Bordet, maître de conférences émérite d’histoire contemporaine à l’Université de Franche-Comté et ami de Jean Lacouture, conduira le fil rouge de cette première partie avec notamment la projection du film documentaire "Les trois vies de Germaine Tillion" co-réalisé par Jean Lacouture et Gilles Combet, et un échange sur le thème "le témoignage est un combat".

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, introduira la deuxième partie de cette journée. Les membres de l’association À la rencontre de Germaine Tillion et les nombreux invités présenteront des lectures, témoignages et communications, l’occasion d’aborder des thématiques chères à Jean Lacouture.

Programme de la journée hommage à Jean Lacouture

 
vendredi 4 mars 2016

Semaine des mathématiques du 14 au 20 mars 2016 : Maths et sport

Une semaine pour renforcer l’attractivité des mathématiques !

Principaux objectifs

Semaine des mathématiques du 14 au 20 mars 2016 : Maths et sport
- proposer une image actuelle, vivante et attractive des mathématiques (importance des maths dans la formation des citoyens et dans leur vie quotidienne)
- présenter la diversité des métiers dans lesquels les mathématiques jouent un rôle important ou essentiel ainsi que la richesse des liens existant entre les mathématiques et les autres disciplines
- mettre en lumière l’importance des mathématiques dans les moyens de transport modernes
- développer chez les élèves le goût de l’effort, la persévérance, la volonté de progresser, le respect des autres, de soi et des règles, autant de valeurs communes au sport et aux mathématiques
- montrer que la pratique des mathématiques peut être source d’émotions de nature esthétique afin de dévoiler le lien entre mathématiques, plaisir et créativités.

Tout savoir sur la Semaine des maths et du sport
L’année du sport de l’école à l’université
Page Eduscol dédiée à la Semaine des mathématiques édition 2016 "Maths et sport"

Dans l’académie

Les collèges et lycées de l’académie se mobilisent tout au long de la semaine.

Une action d’envergure pour les sections professionnelles

Dans le cadre de la Semaine des mathématiques 2016, la deuxième édition du concours académique en mathématiques et physique-chimie est organisée pour les élèves des classes suivantes des lycées professionnels et sections d’enseignement professionnel publics et privés sous contrat :
- troisième préparatoire aux formations professionnelles,
- première année de CAP et
- seconde de baccalauréat professionnel.
Ces trois niveaux sont les seuls concernés.

Ce concours gratuit et individuel dure 50 minutes et se déroule entre le lundi 14 et le vendredi 18 mars 2016, à des date et horaire choisis par chaque établissement participant.

Au total, 23 établissements, 69 classes, 42 professeurs de mathématiques et de physique-chimie et 1 298 élèves participent au concours.

Bilan du concours académique

Échec et maths

Un exemple d’action transversale au lycée Denis Diderot de Bavilliers.
Un projet d’écriture mené avec la classe seconde professionnelle Systèmes électroniques numériques et l’artiste Maggy Bolle.

Contact

Lycée Denis Diderot de Bavilliers
Fabrice Peyrot, IEN mathématiques-sciences
Courriel


Galerie

Semaine des mathématiques du 14 au 20 mars 2016 : Maths et sport Semaine des mathématiques du 14 au 20 mars 2016 : Maths et sport Semaine des mathématiques du 14 au 20 mars 2016 : Maths et sport Semaine des mathématiques du 14 au 20 mars 2016 : Maths et sport

 
vendredi 4 mars 2016

Portes ouvertes de l’apprentissage

Samedi 12 mars 2016, de 9 h à 16 h 30, l’ensemble des Centres de formation d’apprentis de Franche-Comté se mobilisent et organisent simultanément leurs journées portes ouvertes. En tout, 74 sites seront ouverts

Portes ouvertes de l'apprentissage
- présenter la diversité des métiers et des formations préparées en apprentissage : plus de 170 en Franche-Comté, du CAP au diplôme d’ingénieur
- montrer que l’apprentissage, c’est "une formation, un diplôme, un emploi".

À l’occasion de cette 5e édition, co-financée par le Conseil régional et coordonnée par la CCI Franche-Comté, les jeunes et leurs familles se verront présenter un large éventail de parcours par apprentissage dans 23 filières professionnelles.

Des réponses concrètes pourront être apportées :
- des apprenti(e)s et des maîtres d’apprentissage témoigneront de leur expérience
- les équipes pédagogiques feront découvrir les différents parcours de formation et leurs débouchés
- des professionnels proposeront un accompagnement pratique.

L’apprentissage représente une garantie d’avenir professionnel pour les 10 000 jeunes formés chaque année en Franche-Comté.

Plus d’informations, cartographie des sites ouverts
Flyer - Portes ouvertes de l’apprentissage

Contact

CCI Franche-Comté
Dominique Landry
Tél. : 03 81 47 42 04
Courriel

 
mercredi 2 mars 2016

Hackaton : "Imaginer l’école du 21e siècle : mon École à l’ére du numérique"

Les 6 et 7 avril 2016, le rectorat de Besançon accompagné par l’UFC et Canopé, organisera son premier Hackaton "Mon École à l’ère numérique" au campus des Portes du Jura à Montbéliard

{Hackaton} : "Imaginer l'école du 21e siècle : mon École à l'ére du numérique"Ce challenge de 24 h réunira un panel d’acteurs de l’éducation aux compétences et aux savoirs éclectiques pour développer des projets pour l’École de demain. L’occasion pour ces acteurs de l’École est de travailler sur des projets concrets pour dynamiser les espaces de l’École de la maternelle à l’Université.

L’enjeu du Hackaton "Mon École à l’ère du numérique"

Le 21e siècle s’inscrit dans une nouvelle dynamique grâce aux mutations qu’engendre notre société, et l’un de ces changements découle d’un événement majeur, celui de la révolution numérique. Ce bouleversement nous a non seulement permis d’entrer dans une nouvelle ère, mais il a également modifié nos comportements ainsi que nos habitudes.

Aujourd’hui, cette évolution sociétale influence notre manière de communiquer, de nous informer et elle en fait de même avec ce lieu singulier qui n’est autre que l’École. L’apparition de nouveaux outils et dispositifs ont par ailleurs bousculé nos relations au point d’influencer fortement les échanges au sein de l’École, mais également le climat scolaire et les modes d’apprentissage.

En s’appuyant sur ces changements, la nécessité de s’intéresser aux nouveaux moyens de communication et d’apprentissage, tout en y intégrant la pratique de ces nouveaux outils dans notre processus de construction de l’École du 21e siècle, apparaît comme un enjeu primordial. L’étude de ces transformations par les cadres de nos institutions respectives et en particulier les décideurs, est une opportunité que nous devons saisir si nous voulons trouver des moyens et des solutions viables pour construire les nouveaux espaces de formation en et hors classe de l’École.

30 équipes de cinq participants pour 24 h de challenge

Ce challenge atypique débutera le 6 avril 2016 à 10 h sur le campus des Portes du Jura de Montbéliard par une conférence qui lancera officiellement le challenge, et se terminera le 7 avril 2016 à 16 h 30 par la remise des prix. Une fois les équipes formées et le défi divulgué, le challenge se décompose en trois phases "Inspiration", "Idéation" et "Itération", sur la base du "Design Thinking".

La première phase fait appel à l’inspiration, elle consiste à définir une problématique et à découvrir des approches originales autour du thème imposé. Les équipes devront donc créer une question relative au thème "Imaginons ensemble les nouveaux espaces de formation, d’éducation ou de création de vies", qui leur servira de fil conducteur dans leurs projets.

Durant la deuxième phase, "l’idéation", les équipes devront produire et intégrer de nouvelles idées, mais aussi les ressources nécessaires à la concrétisation du scénario architectural. Pour ce faire, chaque équipe devra répondre à des questions, tel que "Comment concrétiser mes idées ?", et y répondre en créant par exemples des maquettes pour présenter leurs projets sous plusieurs angles.

Au cours de ces 24 h de challenge, les équipes ainsi que le public auront la possibilité de suivre un cycle de 24 conférences, des animations, des ateliers.
La présence d’experts, donnera l’occasion non seulement aux participants mais également au public d’élargir sa vision des enjeux des nouveaux usages pédagogiques et les attentes des nouvelles configurations spatiales.

La dernière phase, celle de l’itération permet de poser la dernière pierre de l’édifice. Les équipes devront réaliser un scénario architectural qui se présentera sous la forme d’une bande-annonce de deux minutes et qui sera présentée lors d’une soutenance devant un jury. L’objectif de cette dernière étape consiste à aborder une série d’expérimentations basées sur l’avis des usagers pour mieux comprendre les enjeux du projet. Le 7 avril à 16 h 30 seront décernés les prix aux équipes gagnantes, des prix qui leur permettront de mener à bien leurs projets pour l’École du futur.

Hackaton - inscription en ligne

 
mardi 1er mars 2016

Première édition du concours "Raconte-moi une entreprise et ses métiers®"

Pour la première fois, le concours de la Fondation Varenne est lancé dans l’académie de Besançon, l’occasion pour les élèves de découvrir le monde de l’entreprise et de s’essayer au journalisme !

Après les académies de Clermont-Ferrand, Montpellier, Dijon, Orléans-Tours et Toulouse, c’est au tour de l’académie de Besançon de proposer à ses élèves ce concours alliant découverte de l’entreprise et du journalisme.

Les partenaires du concours - © Ludovic Laude - Est RépublicainMardi 16 février dans les locaux du rectorat, le concours a officiellement été lancé par René Belin, directeur de la Fondation Varenne, Jean-François Chanet, recteur d’académie, Olivier Chevillard, délégué académique à la formation initiale et continue, Dominique Landry, responsable formation à la Chambre de commerce et d’industrie de Franche-Comté, Élisabeth Giner, coordinatrice régionale de l’emploi et de la formation professionnelle du MEDEF Franche-Comté, Isabelle Linac, chargée de mission école-entreprise du rectorat et L’Est Républicain.

Relater sa vision de l’entreprise comme un vrai journaliste

Ce concours est ouvert aux élèves des collèges, lycées et classes de BTS des établissements publics et privés de l’enseignement général, technologique, professionnel et agricole. Il entre dans le cadre du "parcours avenir".

Il a pour objectif de sensibiliser les jeunes au monde de l’entreprise, des métiers, de l’entrepreneuriat et de leur donner le goût de l’écriture par la réalisation d’un reportage. Les élèves sont invités à découvrir une entreprise locale et à rédiger collectivement, à la suite d’une visite, un article de presse illustré d’une photo, valorisant l’entreprise, ses métiers, ses produits ou services et ses points forts. Les jeunes deviennent reporters de l’entreprise qui est ainsi médiatisée. Ce reportage portera nécessairement sur une visite en entreprise effectuée au cours de l’année 2015-2016.

Le concours "Raconte-moi une entreprise et ses métiers®" permet d’associer les enseignants, les entreprises, l’artisanat et le monde agricole pour valoriser l’expression écrite des jeunes dans un exercice de découverte de l’entreprise, un atout majeur dans le processus d’orientation.

Les articles des lauréats seront ensuite publiés dans les colonnes de l’Est Républicain.

Modalités du concours et aide à la rédaction du reportage

Calendrier

- retour des reportages : le vendredi 29 avril 2016
- jury de sélection : le mercredi 18 mai 2016
- remise des prix : le vendredi 27 mai 2016

Contacts

- Isabelle Maire, chargée de mission école-entreprise - DAFPIC
Tél : 03 81 65 74 27
Courriel

- Secrétariat DAFPIC
Tél : 03 81 65 74 48
Courriel

 
mercredi 24 février 2016

Développement durable et diplomatie : des élèves jurassiens particulièrement engagés !

À Arinthod, des collégiens très impliqués dans la lutte contre le changement climatique ont défendu leurs arguments auprès d’élus locaux, alors qu’à Saint-Claude, les lycéens se sont glissés dans la peau de diplomates internationaux.

Le 11 février, les élèves de 4e du collège Xavier Bichat ont donné à voir une belle expérience de citoyenneté ancrée dans leur territoire, lors d’une matinée consacrée à l’éducation au développement durable à la Communauté de communes de la Petite Montagne. L’ensemble des participants, membres de la communauté éducative et élus locaux, ont eu un grand plaisir à y participer.

Dans un même temps, les élèves du lycée du Pré Saint-Sauveur étaient réunis à la Maison du Peuple de Saint-Claude, avec 150 jeunes européens et américains, dans le cadre de simulations ONU. Les jeunes diplomates ont ainsi abordé les grandes problématiques contemporaines en liaison avec la COP21- Paris 2015.

Des collégiens acteurs du changement au niveau local

Poursuivant l’action engagée après la labellisation E3D niveau "expert" obtenue en 2015, les collégiens ont su mettre en œuvre l’un des principes fondamentaux d’un mode durable de développement : "agir local / penser global". Ils se sont appuyés sur une enquête remarquable, réalisée en partenariat avec le laboratoire de géographie "Théma" de l’Université de Franche-Comté.

Un questionnaire a été distribué à tous les habitants de la Petite Montagne. Cette enquête concernait les consommations énergétiques des communes. Les habitants étaient invités à décrire leurs usages et à donner des idées pour diminuer leurs consommations d’énergie, d’eau, de transport ou d’alimentation. Ils étaient également encouragés à suggérer des idées d’actions ou d’aménagements dans ce domaine aux élus.

Les réponses ont été analysées et commentées de manière très pertinente par ces jeunes citoyens, graines d’élus dont l’esprit critique est encouragé par les enseignants impliqués dans ce projet.

Pour un développement soutenable en Petite Montagne

Les collégiens et les élus de la communauté de communes Après leur présentation, les élèves ont su déployer des arguments de très grande qualité, au cours d’un riche débat dont l’enjeu était de convaincre les nombreux maires présents d’engager leur conseil municipal à suivre leurs propositions. Une contractualisation a été proposée aux élus territoriaux : s’engager à réaliser en 2016 au moins une action en faveur du développement durable.

Élus et collégiens ont ensuite débattu de la faisabilité des actions citées par les habitants en lien avec les problématiques locales et nationales (penser globalement / agir localement). Ils ont exposé les aménagements et processus en cours dans ce domaine. Les propositions très variées des habitants seront sans nul doute à l’origine d’actions très riches, source de lien social et d’innovation.

Élèves aujourd’hui, élus demain

Les IA-IPR présents, Gilles Bulabois, Jean-Marc Tochon, et la principale, Claudine Bride, ont tenu à insister sur le lien entre ce travail et les programmes et parcours scolaires de l’élève, notamment le parcours citoyen. Les inspecteurs ont également relevé la pertinence des interventions des élèves et leur aplomb face aux adultes : "un tel engagement de jeunes élèves permet d’envisager l’avenir des territoires avec optimisme".

Les élèves ont démontré leur attachement à l’environnement local, leur prise de conscience des impératifs financiers des collectivités, mais ils ont aussi insufflé une énergie et un enthousiasme essentiels pour la réussite des territoires ruraux.

Les collégiens sont effectivement unanimes. À travers leur démarche, ils souhaitent engager un changement : "On fait de meilleures choses au quotidien, on prend conscience de ce qu’il faut faire.", "Ce que l’on veut, c’est faire réfléchir pour changer les mentalités", "On fait des projets sur le développement durable en travaillant sur les trois piliers : social, économique et environnemental", "Au collège, on montre l’exemple. Nous, on a déjà fait des choses, des actes concrets.", "On a pu parler avec des élus, se faire écouter et essayer de les faire réagir !".

Du côté des élus, la satisfaction est également bien réelle. Le président de la Communauté de communes s’est exclamé : "C’est le meilleur conseil communautaire depuis mon élection !". Rendez-vous est pris avec le conseil pédagogique pour envisager la création d’un conseil communautaire d’élèves l’an prochain.

Le collège Xavier Bichat d’Arinthod a représenté l’académie de Besançon pour l’opération "Ma planète 2050"

Le siège de l’ONU "délocalisé" à Saint-Claude

Simul'ONU à la Maison du Peuple à Saint-Claude
Pour la deuxième fois en Franche-Comté, une simulation de session de l’Organisation des Nations Unies a été organisée. À l’initiative des lycéens et de l’équipe éducative du lycée polyvalent du Pré Saint-Sauveur, environ 150 jeunes venus des quatre coins de l’Europe et d’Amérique se sont réunis à Saint-Claude du 9 au 11 février.

Durant ces trois journées, les élèves ont incarné les représentants d’une vingtaine d’états et d’organisations non-étatiques. Assemblées plénières, débats en comité, lobbying ont ponctué cette nouvelle simulation qui s’est déroulée au lycée et à la Maison du Peuple de Saint-Claude.

Une initiation à la citoyenneté et aux enjeux internationaux

Après un travail considérable de recherche sur les États qu’ils devaient représenter, les élèves ont été en capacité de reconstituer une session de l’ONU. Les participants ont eu l’impression d’assister à une véritable session de l’ONU dépassant le stade de la simulation. Ils ont été impressionnés par le professionnalisme des élèves, qu’il s’agisse du respect des procédures onusiennes, ou de la qualité des échanges en anglais. Les lycéens se sont également illustrés lors des résolutions mises en débat sur la sécurité au Proche-Orient, la question du réchauffement climatique ou encore de l’organisation d’un service de sécurité.

Au-delà de la section européenne, ce travail a mobilisé des élèves du lycée professionnel et des élèves de délégations turques, espagnoles et canadiennes engagées conjointement avec les élèves de Saint-Claude dans ces réflexions sur l’avenir de notre planète.

Une approche ludique et formatrice de la négociation diplomatique

Simul'ONU à la Maison du Peuple à Saint-Claude Plus qu’un simple exercice, Simul’ONU est une véritable expérience de vie qui marque le parcours des futurs jeunes adultes, développant chez eux des compétences transversales d’autonomie, de responsabilité, de communication et de médiation. La finalité de Simul’ONU est :
- de permettre aux élèves de s’initier à la citoyenneté et à la gouvernance mondiales
- de travailler en équipe pour défendre les positions d’un pays des Nations Unies
- de mettre à profit les connaissances acquises au long de la scolarité et être confronté aux problématiques de gestion de crises et aux techniques de coopération internationale
- de s’exprimer entre délégués en anglais en situation, renforcer les compétences linguistiques des élèves, à l’écrit comme à l’oral, en les amenant à convaincre un large auditoire
- d’approfondir leurs capacités de recherche, de rédaction et surtout, développer des capacités de résolution de problèmes et des compétences qu’ils utiliseront tout au long de leur vie

Les IA-IPR, présents lors de ceux opérations, tiennent à remercier l’équipe de direction d’avoir accompagné les enseignants dans ces projets ambitieux, remercier les élèves pour leur engagement, leur réflexion et la qualité de leur travail, les professeurs qui ont su préparer les élèves à relever ces défis sans ménager leur temps et enfin tous les partenaires qui ont pu être associés à cette manifestation.

Dossier de presse - Simul’ONU à Saint-Claude - 9-11 février 2016

Contacts

Gilles Bulabois et Jean-Marc Tochon, IA-IPR, coordonnateurs académiques éducation au développement durable

Véronique Hugon, professeur d’histoire-géographie en section européenne au lycée du Pré Saint-Sauveur.

39
Collège
Xavier Bichat - Arinthod
Informations complètes

39
Lycée général et technologique
Pré Saint-Sauveur - Saint-Claude
Informations complètes

 
lundi 15 février 2016

Forum masters

L’université de Franche-Comté organise le forum masters : l’occasion pour les étudiants de découvrir les formations bac + 5 proposées dans les UFR et à l’ESPE

Forum mastersarticle 2016 {PNG} Ce forum permet aux étudiants de L2, L3 et master 1 ainsi qu’aux personnes en reprise d’études d’échanger avec les enseignants, les responsables de formations, les étudiants et les professionnels du monde économique.

Le mardi 15 mars ; les UFR et l’ESPE présenteront leurs formations

- UFR Sciences du langage, de l’homme et de la société (SLHS) hall du bâtiment A, pour les masters du domaine des arts, lettres, langues et sciences humaines

- UFR Sciences et techniques (ST), hall Propédeutique pour les masters des domaines sciences, technologies, santé. L’institut supérieur d’ingénieurs de Franche-Comté (ISIFC) sera également présent à l’UFR ST

- UFR Sciences juridiques économiques politiques et de gestion (SJEPG), hall du bâtiment Fourier, pour les masters en droit, économie ou gestion

- ESPE, cafétéria, pour les masters Métiers de l’éducation et de la formation (MEF)
les masters préparés à l’UFR STGI de Belfort-Montbéliard seront présentés à Besançon dans leurs domaines respectifs.

Tous les masters préparés en initial, à distance et en alternance seront présents.

Sur le site de l’UFC

 
lundi 15 février 2016

Forum : que faire après un bac + 2 ?

Étudiants en BTS, DUT, icence 2 ou CPGE participez au forum sur les différentes poursuites d’études possibles le jeudi 3 mars de 13h à 17h à l’UFC

Forum : que faire après un bac + 2 ? {PNG} Cette journée est l’occasion pour venir découvrir l’offre de formations de l’université de Franche-Comté, accessible après deux années d’études supérieures : licences, licences professionnelles, cursus de master en ingénierie (CMI) ou diplôme d’ingénieur. C’est aussi l’occasion de rencontrer des responsables de diplômes, de poser des questions sur les formations et de se renseigner sur les métiers ou les stages à l’étranger.

Des conseillers d’orientation-psychologues seront également présents pour aider les étudiants à élaborer leur projet de poursuite d’études.

Sur le site de l’UFC


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon