R

Accueil > Académie > Actualités > Palmarès > AbiBac : double diplôme du baccalauréat français et de l’Abitur (...)

Rubrique Palmarès

lundi 13 juillet 2015

AbiBac : double diplôme du baccalauréat français et de l’Abitur allemand

Les lauréats ont reçu ce vendredi leur double diplôme des mains du recteur Jean-François Chanet, en présence du Consul d’Allemagne et des proviseurs des lycées Condorcet de Belfort et Claude Nicolas Ledoux de Besançon

Les lauréats de l’AbiBac obtiennent conjointement le baccalauréat français et l’Abitur allemand. Ce double diplôme est préparé dans les sections binationales AbiBac, en France à partir de la seconde dans les séries générales L., E.S., S., et en Allemagne à partir de la Gymnasiale Oberstufe.
L’AbiBac donne accès de plein droit aux universités allemandes et françaises et permet ainsi aux "abibacheliers" une grande diversité de parcours.

Cette année, le taux de réussite est de 100 % dans l’académie puisque les 24 élèves du lycée Condorcet ainsi que les quatorze élèves du lycée Ledoux ont tous validé le double diplôme.

Un parcours de formation motivant et exigeant

L’Abibac est un parcours de formation de haute qualité pour des élèves motivés, curieux, capables de fournir une capacité importante de travail pour absorber une dizaine d’heures d’enseignement spécifique dispensés en langue allemande (langue et littérature allemandes 6 heures/semaine et histoire-géographie 4 heures/semaine).
L’Abibac permet un développement de nombreuses compétences éducatives ainsi que la construction de compétences plurilingues et interculturelles.

Cérémonie AbiBacLe dispositif reposant sur des partenariats entre établissements permet des mobilités individuelles (programme Sauzay pour les élèves de seconde) et collectives. Les élèves du lycée Condorcet se rendent ainsi régulièrement au Horn Gymnasium de Brême, Land partenaire de l’académie de Besançon. Ces partenariats contribuent également au développement professionnel des enseignants qui ont engagé une collaboration très fructueuse avec leurs collègues allemands et particulièrement avec les présidents de jury.

Le parcours AbiBac est un parcours exigeant mais non élitiste qui offre une grande diversité de poursuite d’études aux élèves. La délivrance simultanée du baccalauréat et de l’Abitur donne l’accès de plein droit aux universités françaises et allemandes ainsi qu’aux nombreux cursus de l’Université franco-allemande. Les "abibacheliers" de l’académie de Besançon explorent l’ensemble de ces parcours : on note chaque année des poursuites d’études immédiates vers des cursus franco-allemands (Campus franco-allemand à Nancy de Sciences Po Paris, cursus franco allemand en droit à la Sorbonne en partenariat avec Cologne, université de Saarbrück…) ou bien vers des parcours exigeant une solide formation ( C.P.G.E. littéraires et scientifiques , médecine…).

La dynamique de l’enseignement de l’allemand dans l’académie de Besançon

- ouverture d’une section Abibac au lycée Condorcet de Belfort à la rentrée 2006 (recrutement académique avec internat)
- ouverture d’une section Abibac au lycée ledoux de Besançon à la rentrée 2009 (recrutement académique avec internat)

Cérémonie AbiBac Ces sections connaissent en effet un succès ininterrompu sur le plan académique (promotion de 25 élèves pour la rentrée 2015 dans les deux lycées) tout comme sur le plan national (89 établissements français et 69 établissements allemands). La qualité du travail fourni par les élèves conduit à des résultats excellents pour l’obtention du diplôme (résultats toujours supérieurs à 95%).

Le développement de ces sections illustre la longue tradition de l’enseignement de l’allemand en Franche-Comté et est à corréler avec la stabilité des effectifs (25% d’élèves germanistes dans l’académie, 15% sur le territoire national). La proximité géographique avec l’Allemagne, le Luxembourg et la Suisse ainsi que l’importance des relations franco-allemandes dans les entreprises franc-comtoises expliquent une demande sociale accrue en faveur de l’enseignement conjoint de l’allemand et de l’anglais comme vecteurs économiques mondiaux.

La Refondation de l’École engagée depuis 2014 donne à l’académie de Besançon l’occasion de réaffirmer la place stratégique de l’enseignement de la langue allemande dans le contexte socio-économique de la Franche-Comté, en considérant en particulier les enjeux transfrontaliers qui influent sur les choix d’orientation professionnelle des élèves.

L’AbiBac ainsi que les autres parcours poursuivis par les collégiens, les lycéens des voies professionnelle, générale et technologique témoignent de l’importance de la langue allemande dans l’offre de formation des élèves de notre académie.

Lauréats académiques - session 2015

Jean-François Chanet, recteur de l’académie a tenu à féliciter les lauréats de ce double diplôme qui "se sont engagés avec succès, depuis trois ans, dans un parcours de formation certes exigeant en terme de quantité de travail à produire mais passionnant au regard de l’ouverture culturelle et de l’enrichissement des connaissances qu’il favorise." Le recteur a par ailleurs souligné l’intelligence de ce choix en évoquant "une enquête académique réalisée il y a quelques années auprès d’un certain nombre de décideurs et d’entrepreneurs locaux, afin de connaître les besoins en compétences linguistiques des entreprises franc-comtoises, [qui] faisait apparaître l’allemand comme la première langue recherchée en terme de compétences".

Tout savoir sur l’Abibac - Éducation nationale


Galerie

Les lauréats AbiBac Cérémonie AbiBac Cérémonie AbiBac

 
vendredi 10 juillet 2015

Concours général des métiers 2015

Trois élèves de l’académie sur les podiums du Concours général qui fête cette année ses vingt ans d’existence !

Le concours général des lycées et des métiers

Le concours général des lycées et des métiers a pour fonction de distinguer les meilleurs élèves ou apprentis et de valoriser leurs travaux. Il évalue les candidats sur des sujets conformes aux programmes officiels, mais dans le cadre d’épreuves plus exigeantes et plus longues que celles du baccalauréat.

Nouveauté
En 2015, les copies des épreuves écrites ont été dématérialisées.
Celles-ci ont été mises numériquement à disposition des jurys sur une application. Le concours est ainsi modernisé, créant un pont entre les traditions d’hier et les méthodes innovantes de traitement de ce concours d’aujourd’hui.
Les lauréats de la session 2015, qui symbolisent l’excellence, seront ainsi récompensés dans le cadre d’un concours qui a su évoluer avec son temps et qui saura s’inscrire dans l’avenir.

Le concours général des lycées

Il s’adresse aux élèves de première et de terminale des lycées d’enseignement général et technologique publics et privés sous contrat. Le concours général des lycées comporte 30 disciplines.

Le concours général des métiers

Il s’adresse aux élèves de terminale des lycées d’enseignement professionnel publics et privés sous contrat et aux apprentis en année terminale de formation en centre de formation d’apprentis.

Le concours général des métiers comporte 18 spécialités de baccalauréat professionnel.

Concours général des lycées et des métiers - Éducation nationale
Concours général des lycées et des métiers - Eduscol
Palmarès complet
Cérémonie de remise de prix

Lauréats académiques

Esther Luigi : 3e prix en dissertation philosophique série L.

Esther Luigi élève au lycée général Charles Nodier de Dole n’en est pas à son premier prix au Concours général : en 2014 l’élève avait en effet déjà remporté le premier prix en géographie !

Cette année, c’est le troisième prix en dissertation philosophique qui vient clore une brillante année : Esther vient en effet d’obtenir son baccalauréat mention Très Bien avec une moyenne de 20,5/20 grâce à des notes maximales en histoire-géo, en anglais, en allemand, en grec ancien et en section européenne allemand.

39
Lycée général
Charles Nodier - Dole
Informations complètes

Martin Leconte : 2e prix en cuisine

Le mercredi 11 mars 2015, la sélection académique pour les candidats en cuisine s’est déroulée au lycée Nelson Mandela :
- une épreuve écrite qui permet d’évaluer les connaissances technologiques et culturelles des candidats
- une épreuve pratique qui permet d’apprécier la maîtrise technique des candidats d’un point de vue professionnel à partir de la réalisation de deux plats.

Trois élèves scolarisés, en classe de baccalauréat professionnel option cuisine, de la région Franche-Comté s’affrontaient pour cette sélection : Teddy Lebied et Martin Leconte du lycée Nelson Mandela de Audincourt et Ugo Martelloni du lycée Hyacinthe Friant de Poligny.

Martin Leconte a remporté ces pré-sélections ainsi que la finale nationale au lycée hôtelier René Auffray de Clichy, le 19 mars dernier.

Déjà primé au concours "Campus Gault et Millau, le beurre" l’année dernière avec son camarade Teddy Lebied, Martin Leconte remporte cette année le deuxième prix dans la discipline "cuisine".

25
Lycée professionnel
Lycée des métiers de la plasturgie, de l'hygiène propreté et des services
Nelson Mandela - Audincourt
Informations complètes

Barbara Lenotte : mention en management et sciences de gestion

Barbara Lenotte est arrivée dans l’institution Notre Dame Saint-Jean en 2012 en cllase de seconde. C’est une élève agréable, sérieuse, motivée et volontaire. Elle a obtenu d’excellents résultats tout au long de sa scolarité et particulièrement durant son année de terminale. Elle s’est bien investie dans son travail ce qui lui a permis d ’obtenir non seulement son baccalauréat avec succès mais également une mention en management et sciences de gestion !

25
Lycée général et technologique privé sous contrat
saint Jean - Besançon
Informations complètes

 
vendredi 10 juillet 2015

Dispositif Micro-lycée : remise des diplômes au lycée Armand Peugeot de Valentigney

La cérémonie de remise des diplômes aux micro-lycéens s’est déroulée le 9 juillet 2015 au lycée Armand Peugeot, en présence de Jean-François Chanet, recteur de l’académie, et de Jean-Marie Renault directeur académique des services de l’Éducation nationale (D.A.S.E.N.) du Doubs

Le micro-lycée au lycée Armand Peugeot

Le lycée Armand Peugeot est l’un des premiers établissements* de France à avoir hébergé un Micro-lycée. Depuis novembre, il accueille une quinzaine d’élèves dont la moyenne d’âge se situe entre 20 et 21 ans. Le planning des cours est adapté aux besoins et aux possibilités de chacun, certains élèves étant obligés de poursuivre une activité professionnelle.

Remise de diplômes : dispositif Micro-lycée Le lycée Armand Peugeot a accueilli cette année la deuxième promotion au sein du micro-lycée. 27 élèves dont la moyenne d’âge se situe entre 20 et 22 ans ont été accompagnés à la préparation d’un des baccalauréats généraux ou technologiques. Trois ont démissionné dés le début d’année du fait d’un changement d’orientation professionnelle ou pour des raisons de santé. Une élève a intégré le Micro-lycée en classe de 1e. Ce sont donc 23 micro-lycéens qui se sont présentés aux épreuves du baccalauréat en juin 2015 :
- 12 en série Sciences et technologies du management et de la gestion (S.M.T.G.)
- 1 en série Économique et sociale (E.S.)
- 1 en série littéraire (L.)
- 9 en série scientifique (S.)

Certains élèves ont fait le choix de valider l’examen sur plusieurs années.
Six élèves menaient une activité salariée à temps plein ou partiel en parallèle de leur formation, ce qui a justifié des aménagements particuliers de la part de l’équipe éducative. Enfin, deux élèves cumulaient leurs cours au sein du Micro-lycée avec un cursus de B.T.S.

Accueillis par Michèle Hugel, proviseur de l’établissement, Jean-Marie Renault, D.A.S.E.N du Doubs et Jean-François Chanet ont félicité chaleureusement les lauréats.

25
Lycée général et technologique
Armand Peugeot - Valentigney
Informations complètes

Le dispositif Micro-lycée

Dispositif Micro-lycée : remise de diplômes au lycée Armand Peugeot de Valentigney Le dispositif Micro-lycée s’inscrit dans le champ des dispositifs visant à raccrocher des élèves ayant interrompu leur scolarité au lycée depuis quelques semaines, quelques mois, voire quelques années, volontaires, et souhaitant s’investir dans un projet de retour en formation initiale visant l’obtention d’un baccalauréat et une poursuite d’études.

Objectifs

- renouer avec le lycée au sein d’une structure pédagogique différente
- réussir le baccalauréat
- travailler à l’élaboration d’un parcours de formation souhaité et réfléchi et accéder à une filière de formation post-bac

Durée de la formation

- une, deux ou trois années scolaires

Organisation de la formation

- accompagnement de l’élève par un référent tout au long du parcours
- emploi du temps adapté aux besoins particuliers de chaque élève et confirmé par contrat
- projet d’orientation à l’issue du baccalauréat conduit en fonction des objectifs de l’élève
- entretiens individuels hebdomadaires
- dispositifs de soutien scolaire : aide personnalisée, tutorat individuel, étude accompagnée, stages de réussite scolaire pendant les vacances, épreuves ponctuelles de type bac
- locaux adaptés avec salles de travail spécialement équipées et dédiées au Micro-lycée

Examen

- inscription au baccalauréat en candidat libre, tenant compte de la situation particulière de chaque élève et avec la possibilité de se présenter uniquement aux épreuves non validées lors des sessions antérieures

Conditions d’admission

- formation destinée aux élèves de 16 à 25 ans, sortis du système scolaire sans qualification en classe de seconde, de première ou de terminale depuis plusieurs semaines, mois ou années, et fortement déterminés à préparer et réussir le baccalauréat
- décision d’admission après étude du dossier et entretien individuel
- formation sous statut scolaire

Inscription

Les personnes intéressées peuvent prendre contact avec l’établissement pour un entretien avec les membres de l’équipe pédagogique.

* Pour rappel, un second micro-lycée a ouvert dans l’académie à l’automne 2014, au lycée Louis Pergaud de Besançon.

 
vendredi 10 juillet 2015

Du théatre à la couture : un parcours atypique et brillant

Solène Belin, élève du lycée des métiers de la mode et de l’esthétique Jacques Prévert de Dole, vient de se voir décerner le titre de Meilleur apprenti de France (M.A.F.) après un parcours exemplaire.

Meilleur apprenti de France (M.A.F.)

La Société des meilleurs ouvriers de France organise le challenge du "Meilleur Apprenti" : proposé chaque année aux jeunes gens sous statut scolaire ou sous contrat de travail en formation professionnelle de niveau V, ce concours permet de mettre en valeur les qualités personnelles et professionnelles des jeunes en formation.

Épreuves

Le sujet est une épreuve nationale, de niveau supérieur au niveau C.A.P.-B.E.P., le candidat se doit d’étudier le cahier des charges, avant l’ouverture du concours. Il exécute le travail seul, avec un temps bien déterminé et ceci dans un établissement de formation ou chez son employeur pour l’apprenti.
La réalisation de l’épreuve est suivie par un examinateur.
Un jury composé d’enseignants professionnels et formateurs, de professionnels, d’artisans et d’ouvriers hautement qualifiés de la même discipline est réuni à chaque stade des évaluations.

Solène Belin : la couture, une passion née du théâtre

Solène qui pratique alors le théâtre a besoin d’une robe pour une représentation. Ne trouvant pas son bonheur, elle conçoit alors elle-même son tout premier vêtement. Une révélation qui conduira l’élève au lycée professionnel Jacques Prévert à Dole en section couture.
De fil en aiguille, Solène a passé avec brio les sélections régionales puis la finale nationale en juin.
Toute à sa joie, Solène nous fait part de ses impressions :

Du théatre à la couture : un parcours atypique et brillant"Ayant effectué un stage lors de ma dernière année de lycée dans la haute couture à Paris, stage très intéressant et en même temps très difficile par leurs exigences, j’ai voulu passer le concours des Meilleurs apprentis de France pour me prouver que j’avais des capacités en couture. En effet, ce stage très difficile, m’avait un peu découragée, pensant que je n’étais pas à la hauteur. Être lauréate à ce concours me redonne de l’ambition pour l’avenir. Passionnée par la couture depuis plusieurs années, je souhaite continuer mes études à l’école de la chambre syndicale de la couture parisienne, pour deux ans dans un premier temps, pour obtenir un diplôme de modéliste-patronnière.
J’envisage ensuite de poursuivre par un master modéliste-styliste dans cette même école. Je souhaite faire carrière dans le modélisme puisque j’adore le moulage.
J’ai la chance et l’immense joie d’avoir obtenu la médaille d’or nationales aux M.A.F. 2015, mais j’ai encore du chemin à faire dans le domaine de la haute couture. Cela me donne malgré tout un élan, et une grande satisfaction.
Un grand enrichissement également, puisque j’ai du me débrouiller pour trouver les renseignements, les techniques que je ne connaissais pas, etc.
J’ai passé trois années magnifiques au lycée Prévert, j’ai adoré tous mes professeurs, et je peux assurer qu’ils vont beaucoup me manquer !! Merci à eux.
"

Solène a obtenu son son bac avec une mention Bien et intègrera l’école de la Chambre Syndicale de la couture Parisienne. Une école réputée, difficile d’accès. La Meilleure apprentie de France souhaite y décrocher un diplôme de modélisme patronnière. Nous lui souhaitons toute la réussite possible.

Article - lycée Jacques Prévert
Article - France 3

39
Lycée professionnel
Lycée des métiers de la mode et de l’esthétique
Jacques Prévert - Dole
Informations complètes

 
lundi 6 juillet 2015

Une fin d’année scolaire riche en distinctions et récompenses

Pour la première fois cette année, une cérémonie unique a rassemblé les 168 lauréats de dix-huit prix et concours organisés dans l’académie, le mercredi 1er juillet au collège Clairs-Soleils à Besançon.

Au lendemain, des Victoires de l’École, une autre cérémonie a honoré les élèves méritants de l’académie, en présence d’une foule nombreuse. Élèves, enseignants et parents ont répondu présent à l’invitation du recteur Jean-François Chanet.

Donner une plus grande lisibilité aux prix et concours académiques

Initialement, une cérémonie était organisée au rectorat pour distinguer les lauréats de trois concours nationaux organisés dans l’académie : la dictée francophone, les olympiades de mathématiques et le prix de l’éducation. Le recteur a souhaité organiser, cette année, un évènement à rayonnement académique afin de mettre en lumière les lauréats primés à ces trois concours et ceux qui l’ont été tout au long de l’année scolaire.

Cette cérémonie a ainsi distingué les élèves des premier et second degrés et du supérieur, lauréats de concours nationaux ou académiques dans les filières générales, technologiques ou professionnelles :

-  Cérémonie académique de remise des prixconcours académique en mathématiques et en physique-chimie dans la voie professionnelle
- Olympiades : mathématiques, chimie, sciences de l’ingénieur, géosciences
- Prix avenir métiers d’art, de l’Institut national des métiers d’art (I.N.M.A.)
- Prix de la dictée francophone
- Prix de l’audace artistique et culturelle
- Business Challenge Bourgogne-Franche-Comté
- Quiz "Économie et territoire"
- Concours Batissiel
- Mobilisons-nous contre le harcèlement
- Concours national de la Résistance et de la Déportation
- Parlement des enfants
- Prix de l’éducation
- Prix de l’éducation citoyenne
- Prix René Cassin
- C. Génial - collège
- Concours "Habitat pour demain"

Palmarès - cérémonie académique de remise des prix - 1 er juillet 2015

La cérémonie avait également vocation à récompenser les élèves qui ont participé à des actions autour de la pratique artistique ou sportive, de l’innovation, de la solidarité et de la citoyenneté. Appelés à tour de rôle, en fonction du prix reçu, les élèves ont pu faire part de leur motivation et remercier les enseignants qui les ont soutenus dans leur tâche.

En introduction de cette matinée, le recteur s’est adressé aux élèves et à l’assemblée en citant "Le discours à la jeunesse" de Jean Jaurès, un discours prononcé par ce dernier, alors vice-président de la Chambre des députés, au lycée Lapérouse d’Albi, le 30 juillet 1903, lors de la distribution des prix :
"Le courage pour vous tous, courage de toutes les heures, c’est de supporter sans fléchir les épreuves de tout ordre, physiques et morales, que prodigue la vie. Le courage, c’est de ne pas livrer sa volonté au hasard des impressions et des forces ; c’est de garder dans les lassitudes inévitables l’habitude du travail et de l’action. Le courage dans le désordre infini de la vie qui nous sollicite de toutes parts, c’est de choisir un métier et de le bien faire, quel qu’il soit ; c’est de ne pas se rebuter du détail minutieux ou monotone ; c’est de devenir, autant que l’on peut, un technicien accompli ; c’est d’accepter et de comprendre cette loi de la spécialisation du travail qui est la condition de l’action utile, et cependant de ménager à son regard, à son esprit, quelques échappées vers le vaste monde et des perspectives plus étendues."

Rendre plus visible le travail réalisé par les élèves

Cérémonie académique de remise des prix Cette matinée était l’occasion de valoriser le travail accompli par ces écoliers, collégiens et lycéens, mais aussi d’encourager l’émulation et susciter des vocations. Pour le recteur :"ces exemples sont le témoignage que de belles choses sont réalisables et que, au-delà même de l’école, la société en est reconnaissance".

La participation importante des élèves de l’académie aux concours de l’Éducation nationale et l’intérêt porté par les partenaires locaux montrent la grande implication des acteurs de l’éducation dans les projets des élèves. Inspecteurs référents des prix, chefs d’établissement et professeurs ont su les accompagner vers la réussite, avec l’aide des partenaires de l’Éducation nationale : la mairie de Besançon, la Mutuelle d’assurance des instituteurs de France (M.A.I.F.), le Comité régional olympique et sportif de Franche-Comté (C.R.O.S.-.F.C.), la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale (D.R.J.S.C.S.), l’Association nationale des membres de l’Ordre national du Mérite (A.N.M.O.N.M.), l’association régionale des œuvres éducatives et de vacances de l’Éducation nationale (A.R.O.E.V.E.N.).

Contacts

Éric Fardet, coordonnateur des prix académiques, inspecteur d’académie de la Haute-Saône

Division de l’organisation scolaire (D.O.S.)
Courriel


Galerie

Cérémonie académique de remise des prix Cérémonie académique de remise des prix Cérémonie académique de remise des prix Cérémonie académique de remise des prix Cérémonie académique de remise des prix Cérémonie académique de remise des prix Cérémonie académique de remise des prix Cérémonie académique de remise des prix Cérémonie académique de remise des prix Cérémonie académique de remise des prix Cérémonie académique de remise des prix Cérémonie académique de remise des prix Cérémonie académique de remise des prix

 
vendredi 26 juin 2015

Remise des prix 2015 du concours "Défense et illustration de la langue française"

Mercredi 24 juin, 23 lauréats ont été récompensés par Monique Martin, présidente de la section du Doubs de l’Association des membres de l’ordre des palmes académiques (A.M.O.P.A.), lors d’une cérémonie présidée par le recteur Jean-François Chanet.

Chaque année, le concours "Défense et illustration de la langue française" est proposé aux élèves et étudiants français et étrangers.

Remise de prix A.M.O.P.A.Pour cette édition 2015, la participation dans le département du Doubs a été particulièrement accrue avec :
- quatre classes de trois écoles primaires
- huit classes de trois collèges
- quatre classes d’un lycée

Six copies ont été adressées à Paris pour concourir au niveau national. Deux élèves en classe de première au lycée Louis Pasteur figurent au palmarès national avec un premier prix pour Achille Jeunier et un 3e accessit pour Mélitine Barthelet.

Le recteur a profité de cette remise de prix pour insister sur l’intérêt d’un tel concours et pour féliciter l’ensemble des lauréats pour leur travail. Chaque élève primé a reçu un lot de livres l’invitant à approfondir son intérêt pour la lecture et l’écriture.

Développer le goût de l’écriture et de la lecture

Le concours "Défense et illustration de la langue française" vise à stimuler le plaisir de lire et d’écrire. Il se décline en cinq prix s’adressant aux élèves de C.M.2., aux collégiens de la 6e à la 3e, aux lycéens de la seconde à la terminale, aux étudiants de B.T.S. et aux élèves d’établissements de l’étranger où la langue française est enseignée.

Une thématique est retenue pour chaque prix, en fonction du niveau des élèves :

Remise de prix A.M.O.P.A. CM1-CM2 :"Quelle est votre activité préférée, avez vous un loisir ? un jeu ? que vous apporte-t-il ?" ou un sujet libre "à quel spectacle avez-vous déjà assisté ?"

6e-5e  :"Vous écrivez à un ami dont vous n’avez pas eu de nouvelles depuis longtemps"

4e-3e :"Vous écrivez à un ami dont vous n’avez pas eu de nouvelles depuis longtemps, vous lui dites ce qu’est pour vous une amitié vraie."

Lycée - classes préparatoires
- Prix d’expression écrite de la langue française
"La jeunesse est ce le temps des indignations ? Le temps des solidarités ? Des engagements ?"
"Apprendre un métier est difficile. La transmission par nos aînés de savoir-faire, de valeurs comme le respect, le don de soi, la responsabilité est essentiel. Comment vivez vous ce temps d’apprentissage dans votre expérience quotidienne".

- Prix de la jeune poésie
Thèmes libres

- Prix Maupassant de la jeune nouvelle
Sujets libres

Palmarès 2015


Galerie

Devoir d'Enzo Menestret en C.M.2. - page 1 Devoir d'Enzo Menestret en C.M.2. - page 2 Devoir de Mélitine Barthelet 1reES - page 1 Devoir de Mélitine Barthelet 1reES - page 2 Devoir de Mélitine Barthelet 1reES - page 3 Devoir d'Achille Jeunier 1reS - page 1 Devoir d'Achille Jeunier 1reS - page 2 Devoir d'Achille Jeunier 1reS - page 3 Devoir d'Achille Jeunier 1reS - page 4 Devoir d'Achille Jeunier 1reS - page 5

 
mercredi 24 juin 2015

Remise des prix Concours Médiatiks 2015

Le 28 mai 2015, s’est déroulée, au collège Lumière de Besançon, la remise des prix du concours Médiatiks 2015

Remise des prix Concours Médiatiks 2015Le concours Médiatiks s’intéresse aux médias réalisés dans les académies par les élèves, de l’école au lycée : journaux, imprimés et en ligne, radios, webradios, webtv et autres productions multimédia.

- 26 académies se sont engagées cette année dans le concours
- 629 médias scolaires et lycéens inscrits représentant 120 écoles, 299 collèges, 189 lycées et 21 autres établissements

On recense 471 journaux papiers (86 écoles, 234 collèges, 133 lycées et 18 autres)
et 154 médias numériques (34 écoles, 65 collèges, 56 lycées, 3 autres)

Aperçu des supports numériques :
- 112 blogs et sites - 28 écoles, 48 collèges, 34 lycées et 2 autres
- 30 webradios - 5 écoles, 11 collèges, 13 lycées, 1 autres
- 12 webTV et productions vidéos - 1 école, 3 collèges, 8 lycées

Tout savoir sur le concours Médiatiks
Les lauréats de l’académie

 
mardi 23 juin 2015

Concours "Kangourou des mathématiques"

Une médaille d’or et une médaille d’argent pour le lycée Lumière de Luxeuil-les-Bains

Le plus grand jeu-concours scolaire du monde fête ses 25 ans cette année : 7 millions de jeunes ont répondu le même jour durant 50 minutes à 24 questions dans 4 langues et 60 pays.

Concours "Kangourou des mathématiques"Parmi les 340 000 participants en France, 48 élèves de seconde et première baccalauréat professionnel en aménagement et finition du bâtiment (A.F.B.), électrotechnique énergie équipements communicants (E.E.C), technicien menuisier agenceur (T.M.A) et en première année de C.A.P. ébéniste du lycée Lumière site Beauregard de Luxeuil-les-Bains ont participé à ce concours le jeudi 19 mars 2015.

Lors de la remise des récompenses, le mardi 9 juin 2015, François Dupuis, proviseur, Martine Ragondet, proviseure-adjointe, Françoise Legoy et Didier Marc, professeurs de mathématiques/sciences physiques ont félicité tous les élèves et sont fiers de l’excellente place de :
- Jean-Charles Moesch, médaille d’or, (classé 5/1185 - première bac pro)
- Erwan Cretel, médaille d’argent (classé 6/1185 - première bac pro)
- Léo Bruchot (classé 205/1185 - première bac pro)
- Baptiste Dieudonné (classé 120/2991 - seconde bac pro)
- Quentin Sellier (classé 128/2991 - seconde bac pro)
- Nathanaël Jany (classé 33/1162 - première année C.A.P.)

Tout savoir sur le concours

Contact

70
Lycée polyvalent
Lumière - Luxeuil-les-Bains
Informations complètes

 
vendredi 19 juin 2015

L’École en choeur 2015

Les lauréats académiques et la Fête de la musique au ministère de l’Éducation nationale avec les chorales finalistes

Cette première édition de l’opération "L’École en chœur" met à l’honneur les chorales scolaires pour favoriser et développer le rayonnement de l’éducation musicale et du chant choral au sein de l’institution scolaire.

Toutes les écoles primaires et les collèges, publics et privés sous contrat, de France métropolitaine et d’outre-mer ont été invités à participer à cette initiative, les chorales scolaires participantes choisissant librement un chant unique parmi les grandes chansons du répertoire français ancien ou contemporain.
300 enseignants ont filmé leur chorale et partagé 320 vidéos sur la plateforme dédiée.

Cinq lauréats nationaux et un concert exceptionnel pour la Fête de la musique

Le comité national a sélectionné cinq projets remarquables. Les cinq chorales sélectionnées participent à la finale de "L’École en chœur" organisée dans le cadre d’un concert à Paris le 21 juin, en présence de la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de la ministre de la Culture et de la Communication. Un prix leur sera décerné à cette occasion.

Fête de la musique au ministère de l’Éducation nationale avec les chorales scolaires et Aldebert

Les lauréats académiques

Premier degré : école élémentaire des Sources à Evette-Salbert

Cette chorale d’école fait partie d’un projet plus global, composé de sept chansons du
répertoire français et intitulé "Ensemble double V" (vents et voix), en partenariat avec le conservatoire à rayonnement départemental (C.R.D.) de Belfort et la participation de deux de ses professeurs, Christine De Vaulx et Alain Chaton.

Objectifs et compétences liés au chant choral :
- mémoriser plusieurs chants
- stabiliser sa voix, rechercher sa justesse
- rechercher la qualité de sa production, analyser le résultat de ses efforts
- isoler des éléments musicaux
- rechercher un équilibre corporel (posture), développer son dynamisme respiratoire et une respiration abdominale
- adapter le tempo du chant à celui de l’orchestre

Objectifs transversaux :
- chanter ensemble pour mieux vivre ensemble (principal objectif du projet
d’école 2012-2015)
- être capable d’écouter les autres, faire preuve d’une écoute active
- être capable de respecter les règles de vie collective au sein d’un ensemble vocal .

La totalité des 123 élèves de l’école des Sources (et de leurs enseignants) participe à ce chœur rapprochant ainsi les différents niveaux de classes, les plus grands aidant et soutenant les plus petits dans l’apprentissage des chants.


Deux concerts gratuits, ouverts à tout public, sont prévus :
- le dimanche 31 mai, à la maison du Peuple de Belfort (800 places)
- le samedi 20 juin, à la salle polyvalente d’Evette-Salbert pour la fête de la musique
devant le public du village.

Ces spectacles se dérouleront avec l’orchestre "Why Notes" de l’école de musique de Valdoie (antenne du C.R.D.) sous la direction d’Alain Chaton, directeur délégué.
La présentation est conçue dans les différentes classes et animée par les élèves eux-mêmes autour d’un fil conducteur, sous forme de saynètes.

Second degré : collège Château Rance à Scey-sur-Saône

Chaque année depuis 4 ans, les collégiens mettent en place une comédie musicale originale dont le livret est écrit par Bruno Grépinet, professeur d’espagnol, et Pascal Dubois, professeur d’éducation musicale et chant choral qui compose également musiques et arrangements.

L’objectif est de développer chez les élèves des qualités vocales de justesse, et de précision mélodique et rythmique, mais aussi de les amener à être capable de faire preuve d’indépendance, de tenir leur partie dans le cadre d’une polyphonie. Les enfants doivent aussi apprendre à être autonomes (ils ne sont pas dirigés lors des représentations), respectueux les uns des autres, à l’écoute.
Enfin, ils développent des compétences plus physiques comme le placement dans l’espace,la synchronisation, dans le cadre de chorégraphies et développent un bien-être dans l’affirmation de soi et le plaisir d’une expression artistique partagée.

Bruno Grépinet se charge de la mise en scène des acteurs/mimes, dont certains sont aussi choristes. Les chorégraphies sont travaillées avec Edith Maggi, professeur d’EPS et le texte de la chanson en anglais a été écrit par Jérôme Drezet, professeur d’anglais.

Nombre d’élèves participant à la chorale et répartition par niveau :
- 70 élèves (sur les 500 du collège) répartis sur les quatre
niveaux (30 sixièmes, 16 cinquièmes, 17 quatrièmes, 7 troisièmes)
- 6 élèves-acteurs (d’autres sont issus du chœur), dont 3 sont des élèves de la section U.L.I.S.

Les filles composent la grande majorité de l’effectif (6 garçons dans la chorale).


Le spectacle sera représenté quatre fois :
- le 29 mai à la salle des fêtes de Scey-sur-Saône, accompagné par l’orchestre d’harmonie local (30 musiciens)
- le 4 juin au théâtre de Vesoul, accompagné par un trio piano/contrebasse/batterie
- le 3 juillet : deux représentations à destination des collégiens et écoliers à Echo System, nouvelle salle de musiques actuelles à Scey-sur-Saône (accompagnement piano seul).

 
mercredi 17 juin 2015

Des écoles et établissements labellisés pour leur démarche durable

Lundi 15 juin, s’est tenue la cérémonie de labellisation "école ou établissement en démarche globale de développement durable" (E.3.D.) au rectorat.

Cette année, le label "E.3.D." a été décerné à quatorze établissements nouvellement labellisés en 2013-2014 et en 2014-2015 ainsi qu’à une école et trois collèges labellisés en 2009-2010 pour lesquels le label a été ou sera renouvelé pour une période de cinq ans.

Développer des projets d’éducation au développement durable dans l’académie

Labellisation E.3.D. Selon la procédure de labellisation "E.3.D." de l’académie de Besançon établie en conformité avec le référentiel national de labellisation (note de service n° 2013-111 du 24-7-2013 parue au B.O.E.N. n°31 du 29 août 2013) :

"Peut être considéré comme "E.3.D." tout établissement scolaire engagé dans un projet de développement durable fondé sur la mise en œuvre d’un projet établissant une continuité entre les enseignements, la vie scolaire, la gestion et la maintenance de la structure scolaire tout en s’ouvrant sur l’extérieur par le partenariat".

Pour être labellisé, l’établissement doit valider au minimum quinze items répartis équitablement entre les trois domaines de la charte de labellisation :
- domaine 1 : pilotage de l’éducation au développement durable au sein de l’école ou de l’établissement ;
- domaine 2 : action pédagogique, éducative et formation ;
- domaine 3 : gestion durable de l’école ou de l’établissement.

La labellisation est accordée pour une durée de cinq ans. Trois niveaux de labellisation sont à distinguer :
- l’engagement dans la démarche ;
- l’approfondissement ;
- le déploiement.

Écoles et établissements labellisés en 2014-2015

- École "Denise Arnoux", Chemaudin (25)
- Lycée professionnel Pierre-Adrien Pâris, Besançon (25)
- Collège Xavier Bichat, Arinthod (39)
- École primaire, Denney (90)
- Collège Simone Signoret, Belfort (90)

Écoles et établissements labellisés en 2013-2014

- École "Rochebelle", Dole (39)
- Collège des Lacs, Clairvaux-les-Lacs (39)
- Collège Jules Grévy, Poligny (39)
- Collège Michel Brézillon, Orgelet (39)
- Lycée Hyacinthe Friant, Poligny (39)
- Lycée Paul-Émile Victor, Champagnole (39)
- Lycée Lumière, Luxeuil-les-Bains (70)
- École "Le petit prince" de Granvillars (90)
- Lycée Gustave Courbet, Belfort (90)

Écoles et établissements en renouvellement de label en 2014-2015

- Collège La Source, Mouthe (25)
- École primaire de Dampierre (39)
- Collège Gérome, Vesoul (70)
- Collège Lucie Aubrac, Morvillars (90)

Labellisation E.3.D. La présentation des différents projets à fait ressortir l’intérêt d’une démarche globale impliquant l’ensemble des élèves et des personnels. Les élèves sont des acteurs à part entière de la dynamique impulsée en établissement. Des partenariats sont également engagés avec les collectivités territoriales et le milieu associatif. Dans une démarche globale, il n’y a pas de petites actions, c’est le résultat final qui compte. Trier les déchets à la cantine, minimiser le gaspillage alimentaire et papier, éteindre les lumières, installer des composteurs et des hôtels à insectes, découvrir la biodiversité et la respecter, sont autant d’actions déployées en établissement qui méritent d’être essaimées.

Un logo dédié à la labellisation "E.3.D."

Chaque lauréat a reçu un prix, représentant le nouveau logo "E.3.D.". Réalisé en bois, il a été conçu par un élève du lycée professionnel Pierre Vernotte de Moirans-en -Montagne dans le cade d’une commande proposée aux élèves de mise à niveau et de diplôme des métiers d’art. À partir d’un cahier des charges, les élèves ont conduit une étude laissant une large place à la créativité et à l’initiative individuelle.

Contacts

Gilles Bulabois I.A.-I.P.R. d’histoire géographie,
Jean-Marc Tochon, I.A.-I.P.R. de sciences et techniques industrielles,
coordinateurs académiques de l’éducation au développement durable (E.D.D.)


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon