R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Sciences et techniques en tous genres - Édition 2015

Rubrique Vie de l'académie

jeudi 5 février 2015

Sciences et techniques en tous genres - Édition 2015

En Haute-Saône, la D.S.D.E.N., la déléguée départementale aux droits des femmes et les établissements se sont mobilisés pour la 4e édition de la semaine "Sciences et techniques en tous genres", du 26 au 30 janvier

Cette action s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des politiques en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes. L’Éducation nationale et le service des droits des femmes et de l’égalité du ministère de la cohésion sociale et des solidarités agissent en faveur de la diversification des choix d’orientation pour les filles et les garçons.

Sciences et techniques en tous genres - Édition 2015L’opération a associé différents acteurs de l’éducation, de l’économie. Ses objectifs principaux étaient de permettre aux adolescents de dépasser les stéréotypes de genre sur les métiers, de promouvoir l’orientation des filles vers des études et des carrières scientifiques et techniques.

Le dispositif s’est articulé autour de différentes actions menées localement sur le département.

Des expositions

- "La tête de l’emploi" - lycée Louis Aragon - Héricourt
- "Mur des préjugés" - collèges de Dampierre et Champlitte
- "Femmes dans la société" - lycée Lumière – Luxeuil-les-Bains

Conférences

- Conférence sur les métiers du numérique par une ancienne élève du lycée Lumière au lycée Aragon à Héricourt
- Conférence du D.R.H. d’Hermès auprès des élèves du lycée Aragon
- Conférence de Brigitte Rochelandet, auteur et historienne, sur le droit de vote des femmes en lien avec la mixité et l’égalité professionnelle à la bibliothèque de Vesoul.

Théâtre - Forum

"Oriente express" permettant une réflexion sur les choix d’orientation des filles et des garçons pour les élèves 3e et 2nde (au lycée Luxembourg de Vesoul et au lycée Aragon d’Héricourt)

Visites d’entreprises abordées sous l’angle de la mixité

- Waltefaugle à Dampierre : lycée Cournot
- Javey à Gy : lycée Cournot
- Soprofen à Froideconche : lycée Lumière
- Vétoquinol à Lure : lycée Colomb
- Hermès au lycée d’Héricourt (D.R.H.)
- D.C.M. à Voray-sur-l’Ognon : lycée Les Haberges
- Imasonic à Voray-sur-l’Ognon : lycée Belin
- P.S.A. à Vesoul : L.P. Luxembourg et lycée Cournot

Actions à destination des collégiens

- visite de l’IUT de Vesoul par les collégiens de Scey-sur-Saône et de Jean Macé à Vesoul. Une doctorante du F.E.M.T.O. est venue témoigner.
- des ambassadrices du lycée Lumière ont accueilli les collégiens de Vauvillers, de Fougerolles, Saint-Colomban, Mathy et Rostand à Luxeuil.
- des actions autour des formations technologiques et industrielles sous l’angle de la mixité ont été menées au lycée Aragon pour le collège Pierre et Marie Curie d’Héricourt en lien avec la Maison des énergies (filières S.T.I.2D. et B.T.S. fluides, énergies et environnements).

Toutes les actions menées, trouvent leur place dans le parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel (P.I.I.O.D.M.E.P.).

En point d’orgue, le 30 janvier une table ronde de clôture, organisée par Christophe Grandgirard, proviseur-adjoint au lycée Lumière de Luxeuil-lès-Bains, a permis aux différents acteurs de faire la synthèse des actions menées et de donner des perspectives à travers les témoignages de professionnelles et d’élèves engagées dans des secteurs et filières encore majoritairement masculins.

Sciences et techniques en tous genres - Édition 2015En présence d’Éric Fardet, inspecteur d’académie, D.A.S.E.N. du département, d’Isabelle Poyard , inspectrice de l’Éducation nationale chargée de l’information et de l’orientation, de Catherine Pistolet, adjointe à la délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité, François Dupuis, proviseur du lycée a réuni de nombreux intervenants autour de cette table ronde.

Des femmes, occupant des postes à responsabilités dans des secteurs traditionnellement masculins, ont pu témoigner du déroulement de leur carrière (entreprises General Electric, P.S.A., I.N.S.A. Lyon 92), d’autres femmes membres de l’association "Elles bougent" et la principale du collège Charles Peguy sont intervenues pour valoriser les initiatives, soutenues par la chef de travaux du lycée Lumière. À travers ces témoignages, les intervenantes ont certes fait part des difficultés qu’elles ont pu rencontrer, mais aussi de l’amour de leur métier, de l’épanouissement personnel qui résulte des choix d’orientation. Elles ont prouvé que la vie de parent s’accordait avec une vie professionnelle sur des postes à responsabilités.

Les ambassadrices, élèves engagées dans des filières professionnelles encore très majoritairement occupées par des garçons (maçon, carreleur, ébéniste…), dans des filières technologiques (technologie des laboratoires) ont fait part de leur vécu devant un public composé d’élèves du lycée, de représentants du monde de l’éducation, proviseurs et principaux de collèges, de partenaires économiques du lycée Lumière (élus, représentants des branches professionnelles, chef d’entreprise…).

Tous souhaitent actionner les leviers nécessaires pour favoriser la mixité et encourager les initiatives et la représentativité des jeunes filles dans les filières scientifiques, technologiques et professionnelles.

 
jeudi 5 février 2015

"50 ans de pédagogie par les petits écrans"

Une déclinaison synthétique de l’exposition qui a été proposée au musée national de l’Éducation à Rouen : jusqu’au 28 février dans le hall de la médiathèque Canopé/É.S.P.É., chemin des Dombes à Lons-le-Saunier.

"50 ans de pédagogie par les petits écrans"Cette réalisation, composée de huit panneaux illustrés, développe une réflexion sur l’histoire de l’audiovisuel scolaire, des années 1960 à nos jours.
- comment concevait-on un dispositif "multimédia" en 1960 ?
- avant le développement des ordinateurs, quelles étaient les bases de "l’enseignement programmé" ?
- comment la radio-télévision scolaire a-t-elle fonctionné aux temps de l’O.R.T.F. ?
- quel était le but du plan "Informatique pour tous" ?
- pourquoi a-t-on voulu, dans les années 1970, faire des élèves de "jeunes téléspectateurs actifs" ?

L’exposition traite également de la place de la télévision et des programmes pour enfants à la maison, de la possibilité d’éduquer avec des jeux vidéo, pour conclure sur l’importance des T.I.C.E. Elle peut être empruntée par les établissements scolaires, les structures socio‑éducatives, les collectivités territoriales en s’adressant directement au musée national de l’éducation.

Les panneaux

- le multimédia dans les années 1960
- l’enseignement programmé
- la radio-télévision scolaire
- à l’époque du plan informatique pour tous
- devenir un jeune téléspectateur actif
- la télévision à la maison
- éduquer avec des jeux
- des T.I.C.E.

Dossier de presse - "50 ans de pédagogie par les petits écrans"

Contact

Canopé
Département du Jura
Tél. : 03 84 47 22 86 / 06 78 86 52 53
Courriel
Chemin des Dombes, Lons-le-Saunier

 
mercredi 4 février 2015

Concertation sur le numérique pour l’éducation

Dans le cadre de la concertation nationale sur le numérique pour l’éducation, l’académie a organisé le 29 janvier une journée d’échanges à Lons-le-Saunier

Le 29 Janvier 2015, en présence d’enseignants du premier comme du second degré, d’élus du département, de chercheurs, de représentants de la chambre de commerce et d’industrie (C.C.I.) et de parents d’élèves, des cadres de l’Éducation nationale ont confronté leur vision du numérique à l’école à l’E.S.P.E.- Canopé de Lons-le-Saunier.

Ce fut l’occasion de montrer que les technologies numériques offrent de nouvelles perspectives pour apprendre et pour enseigner, à travers deux exemples d’usages présentés par les enseignants. Deux thématiques ont pu être abordées, autour de deux tables rondes :

Thème 3 : compétences de demain

Le numérique et les compétences de demain

Les technologies numériques font pleinement partie de la vie quotidienne des jeunes. Ils les utilisent chaque jour dans leurs études et pour leurs loisirs. Ils en auront besoin demain pour travailler, vivre et exercer leur citoyenneté dans une société profondément transformée par les usages du numérique, de l’internet et des réseaux sociaux.

C’est une nouvelle responsabilité pour l’École : développer chez les élèves les compétences nécessaires et leur faire acquérir les savoirs fondamentaux qui leur permettront de vivre demain en citoyens libres et responsables, autonomes et créatifs, capables de collaborer, de participer et d’échanger, ayant acquis une maîtrise suffisante des nouveaux langages et modes d’expression et de production induits par les outils numériques.

Thème 5 : ouverture de l’école

Le numérique, un facteur d’ouverture de l’école à son territoire et à son environnement

Dans une société où le numérique favorise la généralisation des échanges, l’accès à l’information, à la culture et à la formation, les services en ligne proposés par la plupart des établissements scolaires permettent aux familles de suivre au plus près la scolarité de leurs enfants. De nombreux enfants et adolescents utilisent déjà l’internet pour collaborer, travailler et apprendre. Pour mieux aider les élèves dans leur quotidien et créer un environnement favorable à l’éducation et aux apprentissages, le numérique donne la possibilité d’établir des liens et d’assurer la continuité entre les lieux d’éducation (médiathèques, espaces associatifs culturels et sportifs, etc.) et l’École. Il permet d’organiser plus facilement des activités, de partager des savoirs et de favoriser les liens avec les milieux culturels, socio-économiques et scientifiques.

Pour ouvrir l’École au monde et lui permettre de jouer pleinement son rôle de pôle d’apprentissage et de culture ouvert sur les territoires, il faut faire évoluer son organisation et mieux utiliser ses espaces matériels et numériques.

Concertation nationale sur le numérique pour l’éducation
En savoir plus - Ministère de l’Éducation nationale

 
mardi 3 février 2015

2 365 jeunes fondeurs ont chaussé les skis pour la 24e édition de la Transjeune

Beau succès, pour ce rendez-vous sportif incontournable dans l’académie ! La neige a ravi les skieurs de 7 à 19 ans pour cette édition 2015 organisée au collège Le Rochat des Rousses

Mercredi 28 janvier, venant de toute l’académie et même au delà, élèves et accompagnateurs ont profité d’une journée de ski exceptionnelle, organisée par Trans’Organisation et l’Union nationale sportive du sport scolaire (U.N.S.S.) de l’académie de Besançon.

Un évènement sportif fédérateur

Dans les grands espaces du massif jurassien, la Tranjeune, tout comme sa grande sœur la Transjurassienne, est une véritable institution. Elle est une première étape dans la carrière du fondeur, amateur ou professionnel.

Le ski nordique et les disciplines associées sont fortement ancrés dans le Haut-Jura et dans le Haut-Doubs. La mobilisation de l’ensemble des partenaires du mouvement sportif et des chefs d’établissement est très forte et se traduit par la construction de partenariats pérennes, dont la Transjeune est un bel exemple.

Programme de la journée

TransjeuneLe matin, les élèves du premier degré se sont élancés toutes les dix minutes, par année de naissance, sur un parcours de deux kilomètres.

Le recteur Jean-François Chanet a participé aux départs des courses et a remis les coupes aux plus jeunes des participants.

L’après-midi, les collégiens et lycéens ont parcouru un kilomètre supplémentaire. Les lycéens de plus de seize ans se sont élancés, quant à eux, sur un parcours de six kilomètres.

Résultats de l’ensemble des courses

Une qualification pour les championnats de France

Pour les collégiens et les lycéens, la Transjeune compte pour la qualification aux championnats de France U.N.S.S. qui se dérouleront sur le même site : le collège Le Rochat, du 9 au 13 mars prochains.

Deux épreuves sont prises en compte pour cette sélection :
- la Transjeune : une épreuve de vitesse et de performance adaptée à chaque niveau d’âge allant de deux à six kilomètres ;
- le "skieur cross" : une épreuve d’agilité et de vitesse, plus technique et adaptée à tout pratiquant en milieu scolaire.

Contacts

39
Collège
Le Rochat - Les Rousses
Informations complètes

Catherine Dodane, inspectrice d’académie - inspectrice pédagogique régionale (I.A.-I.P.R.) d’éducation physique et sportive (E.P.S.)
Jean-Marie Vernet, directeur régional de l’U.N.S.S.
Tél. 03 81 65 74 34
Trans’Organisation
Tél. 03 84 33 45 13


Galerie

Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune Transjeune

 
mardi 3 février 2015

Une belle manifestation de l’engagement des lycéens élus dans l’académie

Le traditionnel séminaire de vie lycéenne organisé dans l’académie a eu lieu du 27 au 29 janvier 2015 à Besançon

Durant trois jours, les nouveaux élus du conseil académique de la vie lycéenne (C.A.V.L.) de l’académie de Besançon se sont réunis, au lycée Jules Haag, autour de la thématique "vivre ensemble dans les établissements scolaires".

Informer, créer du lien

Ce séminaire a pour objectif d’informer et de former les lycéennes et lycéens élu(e)s, vice-président(e)s de conseils de vie lycéenne (C.V.L.) et membres du C.A.V.L., en leur permettant de créer des liens et des partenariats pour devenir pleinement actifs dans leurs fonctions et leurs établissements. Les thèmes abordés durant ce séminaire correspondent à des priorités académiques et nationales.

Partager les réflexions et faire des propositions d’actions : la laïcité au centre des débats

44 élèves* venus de toute l’académie ont été accueillis à Besançon, en grande partie au lycée Jules Haag, pour travailler sur le thème du "Vivre ensemble dans les établissements scolaires".

Une belle manifestation de l'engagement des lycéens élus dans l'académieLe premier jour du séminaire a été dédié à la laïcité : un important débat a été animé par Jean-Marc Milville, directeur académique des services de l’Éducation nationale (D.A.S.E.N.) du Jura et référent académique laïcité. Il a présenté les travaux engagés par le groupe académique dédié à cette thématique. Gilles Bulabois, I.A.-I.P.R. d’histoire-géographie, membre du groupe académique, avait présenté au préalable, "les enjeux de la laïcité dans l’École de la République" et rappelé l’évolution au cours de l’histoire.
Ont également participé à cette table ronde : Olivier Apollon, I.E.N. en histoire-géographie et Jean-Pierre Costille, enseignant en histoire-géographie.
Les lycéens se sont accordés sur la nécessité de donner une définition la plus simple et claire possible de la laïcité qui pourrait faire l’objet d’un appel à projets pour la réalisation d’un guide illustré.
Cette année, les élus définiront le plan d’action de la vie lycéenne sur le thème de la laïcité.

Les thèmes suivants, retenus lors du C.A.V.L. du 10 décembre 2014, ont donné lieu à des ateliers de sensibilisation et de débat animés par des experts académiques ou des partenaires de l’Éducation nationale. Ainsi, les deux autres journées ont été consacrées à divers ateliers abordant les thématiques concernant le bien vivre ensemble en établissement.

- Engagement des lycéens et cohésion sociale : quels projets mettre en œuvre pour lutter contre la pauvreté ?
Intervenants : Azzedine M’RAD (D.R.J.S.C.S.), Christine Monnin (C.P.E. vie scolaire au rectorat)

- Bien-être et climat scolaire
Intervenants : Antoine Neves (D.A.V.L.), Sandrine Bermond (chargée de mission climat scolaire au rectorat)

- Semaine du vivre ensemble
Intervenants : Thibaut Steinmetz (vice-président étudiant élu), Paul-Christophe Belliot et P. Baudin (référents vie lycéenne)

Une belle manifestation de l'engagement des lycéens élus dans l'académie- Communication au sein de la vie lycéenne, liberté d’expression et journaux lycéens
Intervenants : Christine Monnin (C.P.E. vie scolaire au rectorat), Marie Adam-Normand (enseignante référente académique CLEMI)

- Rencontre des cultures : comment vivre ensemble ?
Intervenants : Marie Rivollet et une autre intervenante de l’association RéCiDev

- Lutter contre les conduites addictives
Intervenants : Romain Jeangirard (L.M.D.E.), Martine Dienne (infirmière conseillère technique auprès du recteur) et le docteur Corinne Lesueur, représentant l’association A.N.P.A.A.

De nombreux projets proposés pour un climat scolaire serein

Le bilan de ces travaux sera présenté lors du prochain C.A.V.L. qui aura lieu le mercredi 18 février 2015. Il servira à définir les actions qui seront mises en œuvre par les élus lycéens du C.A.V.L. durant leur mandat de deux ans.

Un dîner-débat avec le recteur comme interlocuteur privilégié

À l’issue de la deuxième journée, le recteur Jean-François Chanet, invité à participer à un dîner-débat au lycée Condé, a entendu les synthèses des travaux réalisés en ateliers présentés par des élèves rapporteurs. Il a répondu aux questions posées par les lycéennes et lycéens et s’est exprimé longuement sur la laïcité, thème largement à l’ordre du jour de ce séminaire.
En référence à l’actualité récente et dans le cadre de la Grande mobilisation de l’École pour les valeurs de la République ce débat a été riche en réflexions.

Le dîner a été préparé par des élèves de bac professionnel hôtellerie restauration.

* Encadrés par Antoine Neves, proviseur vie scolaire (P.V.S.) et délégué académique à la vie lycéenne (D.A.V.L.), Christine Monnin, C.P.E. vie scolaire, Peggy Baudin, C.P.E. référente vie lycéenne au lycée Charles Nodier à Dole, Delphine Barçon, C.P.E. référente vie lycéenne au lycée Pierre Adrien Pâris à Besançon et Paul-Christophe Belliot, C.P.E. référent vie lycéenne au lycée Les Haberges à Vesoul.

Contacts

Antoine Neves, proviseur vie scolaire (P.V.S.) et délégué académique à la vie lycéenne (D.A.V.L.)
Christine Monnin, C.P.E. vie scolaire

Un nouveau nom riche en signification pour le lycée professionnel d’Audincourt

 
jeudi 29 janvier 2015

Lancement du site www.stop-djihadisme.gouv.fr

Le gouvernement a lancé, mercredi 28 janvier 2015, un site internet dédié : www.stop-djihadisme.gouv.fr. Ce site s’adresse au grand public, aux proches de jeunes (professeurs, associations) ainsi qu’aux jeunes eux-mêmes

Un site pédagogique qui permet aux citoyens de mieux cerner les enjeux et moyens de la lutte anti-terroriste et de la prévention de la radicalisation. Il met à leur disposition des outils pratiques : infographies, vidéos de témoignages et affichette.

Lancement du site www.stop-djihadisme.gouv.fr
www.stop-djihadisme.gouv.fr informe de manière pédagogique, par le biais d’infographies, vidéos et témoignages, l’ensemble des citoyens afin qu’ils puissent :
- comprendre et agir contre la menace terroriste
- décrypter la propagande djihadiste
- se mobiliser pour lutter efficacement contre le terrorisme.

L’ensemble des actions de l’État dans toutes leurs dimensions - répressive, préventive, dissuasive et internationale - y est recensé.

Des renseignements pour mieux identifier la propagande djihadiste ainsi que des outils pratiques pour détecter les signes avant-coureurs et prévenir la radicalisation sont également mis à disposition pour protéger contre l’embrigadement djihadiste.

Ce site s’inscrit dans la continuité des mesures de lutte contre les filières djihadistes. Il renforce le dispositif national d’assistance aux familles et aux proches avec le numéro vert 0 800 00 56 96 et un formulaire de déclaration sur internet.

 
mercredi 28 janvier 2015

Deux lycées du Jura représentent la France au 22e concours international, "Student Medal Project"

Une grande première pour des établissements français : les lycées professionnels Pierre Vernotte de Moirans-en-Montagne et Ferdinand Fillod de Saint-Amour à l’honneur !

Première participation de la France au concours "Student Medal Project"

Deux lycées du Jura représentent la France au 22ème Concours International, "Student Medal Project" - © Nicolas SalagnacLes deux lycées professionnels du Jura relèvent ce défi et dix élèves sculpteurs et graveurs créent chacun une médaille. Ces dernières seront envoyées au British Museum le 13 Février 2015, à Londres, pour participer à ce concours international.

Seuls les étudiants peuvent concourir : il faut créer une médaille en bronze qui puisse tenir dans la main, elle doit raconter une histoire et la face doit dialoguer avec le revers.
Les élèves ont planché sur ces thématiques, pensé et dessiné leurs idées pour ensuite créer chacun son prototype sculpté en bois, ou modelé en plastiline et moulé en plâtre.

Pour préparer la fonderie des médailles, les modèles sont envoyés au lycée professionnel Hector Guimard à Lyon, section fonderie.
L’équipe éducative et les élèves réalisent alors les moules en élastomère, puis les cires et les moules en plâtre pour la fusion du bronze.

Deux lycées du Jura représentent la France au 22ème Concours International, "Student Medal Project" - © Nicolas SalagnacLes 19 et 20 Janvier 2015, nos dix élèves jurassiens et leurs professeurs (Pascal Doussot et Christine Joly du lycée professionnel Pierre Vernotte et Nicolas Salagnac du lycée professionnel Ferdinand Fillod) se retrouvent au lycée Hector Guimard pour la coulée des médailles suivi des finitions : ébarbage, polissage et patine.
Tous remontent les manches et travaillent avec ardeur. Les sculpteurs sur bois découvrent le travail du métal, les graveurs sont eux plus habitués.
Chacun aura donné le meilleur, ils ont quitté Lyon fatigués mais contents du travail fait.

Les élèves sont maintenant dans l’attente des résultats de ce 22e concours et de l’exposition qui suivra.

Remerciements

- aux élèves et aux enseignants des lycées jurassiens Vernotte et Fillod qui ont œuvrés sur ce projet pédagogique inter-établissement et pluridisciplinaire.
- à Jean-Claude Martin, ciseleur et miniaturiste à la retraite pour être venu prêter main forte et aider les élèves créateurs.
- aux élèves du lycée Hector Guimard et plus particulièrement à Meriem Fennouche et Angeline Toniolo (ancienne élève de ciselure du lycée Fillod), merci aux professeurs de fonderie (Julien Redolfi et Jean-Marc Leplat) et de prothèse dentaire pour avoir relevé ces défis.
- à la proviseure Lydia Advenier et au chef des travaux Lionel Barriquant pour avoir rendu possible ces rencontres.

Participants

Les élèves sculpteurs de Pascal Doussot et Christine Joly du lycée Pierre Vernotte

- Suzanne Deschamps
- Anaïs Boulanger
- Enzo Geldhof
- Valentin Dalloz
- Antoine Recht
- Mathieu Chapuis

39
Lycée professionnel
Pierre Vernotte - Moirans-en-Montagne
Informations complètes

Les élèves graveurs de Nicolas Salagnac du lycée Ferdinand Fillod

- Lucie Pobel
- Billie Barron
- Charline Boiley
- Laurence Marie Petitjean.

39
Lycée professionnel
Lycée des métiers des arts du métal
Ferdinand Fillod - Saint-Amour
Informations complètes

Projet à l’initiative de Nicolas Salagnac, professeur de gravure en modelé au lycée professionnel Ferdinand Fillod de Saint-Amour et graveur médailleur, meilleur ouvrier de France, installé à Lyon.

En savoir plus

Charlie Hebdo : une médaille hommage

Acte 1 créations des élèves jurassiens
Acte 2 préparation fonderie
Acte 3, fusion
Acte final : Medal Student Project
Le 22e concours "Student Medal Project"

Institut national des métiers d’arts (I.N.M.A.)


Galerie

Christine et Pascal - (c) Nicolas Salagnac Final 2 - (c) Nicolas Salagnac Final 1 - (c) Nicolas Salagnac fusion 1 - (c) Nicolas Salagnac fusion 2 - (c) Nicolas Salagnac fusion 3 - (c) Nicolas Salagnac graveuse Billie - (c) Nicolas Salagnac graveuse 1 - (c) Nicolas Salagnac graveuse 2 - (c) Nicolas Salagnac graveuse Charline - (c) Nicolas Salagnac graveuse Lucy - (c) Nicolas Salagnac graveuses 3 - (c) Nicolas Salagnac retouche cire 1 - (c) Nicolas Salagnac retouche cire 2 - (c) Nicolas Salagnac sculpteur antoine recht - (c) Nicolas Salagnac sculpteur enzo geldhof - (c) Nicolas Salagnac sculpteur mathieu chapuis - (c) Nicolas Salagnac sculpteur suzanne deschamps - (c) Nicolas Salagnac sculpteur valentin dalloz - (c) Nicolas Salagnac

 
mercredi 28 janvier 2015

Le sport partagé à la coupe du Monde Handi-ski à Tignes !

Un stage "coupe du Monde" est proposé du 25 janvier au 30 janvier aux élèves de la section sportive sport partagé du collège André Malraux de Pontarlier et du collège Émile Laroue de Frasne

Objectifs

Le sport partagé à la coupe du Monde Handi-ski à Tignes !
- participer à l’organisation d’un évènement handisport (jeune officiel : juge, jeune organisateur)
- responsabiliser les élèves sur des missions d’organisation
- découvrir et connaître le monde du haut-niveau dans le milieu handisport

Journée type

9 h-11 h : préparation de la piste (lissage par les élèves)
11 h-13 h : jeune officiel sur la compétition (chronométrage, sécurité…)
13 h-14 h : repas
14 h-16 h : formation fauteuil ski
16 h : remise des prix
17 h : rangement du matériel
19 h : repas

Le matin, les élèves participeront à l’organisation de la coupe du monde en préparant et en lissant la piste de compétition.
L’après-midi sera réservé à l’apprentissage du guidage du fauteuil-ski et à la gestion des stands ‘‘handicap ‘’ mis en place par la fédération française de ski.

Contacts

Cédric Siron, collège Malraux Pontarlier
Anne Pagnier, collège de Frasne
Serge Mommessin, service régional U.N.S.S.
Jérôme Broussier, responsable et conseiller technique auprès de l’inspecteur d’académie

25
Collège
Émile Laroue - Frasne
Informations complètes

25
Collège
André Malraux - Pontarlier
Informations complètes

 
mardi 27 janvier 2015

27 janvier : journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité

Cette journée prend une dimension toute particulière cette année puisqu’elle coïncide avec le 70e anniversaire de la libération d’Auschwitz

L’objectif de cette commémoration est d’engager la réflexion, de transmettre la mémoire de la Shoah et de rappeler les valeurs humanistes qui fondent notre démocratie.

Le devoir de mémoire

Dans l’académie, de nombreuses classes de collège et de lycées sont mobilisées dans le cadre du Concours national de la Résistance et de la Déportation sur le thème de : "La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l’univers concentrationnaire".

En novembre dernier, un stage de formation autour de ce concours avait réuni les professeurs d’Histoire de l’académie, au musée de la Résistance et de la déportation de la Citadelle de Besançon. À cette occasion, deux témoins de l’Histoire avaient fait part de leur témoignage.

Programme de formation sur l’enseignement de l’histoire de la Shoah

Dans le cadre de l’enseignement de la Shoah, des voyages d’études sont régulièrement organisés sur les lieux historiques du génocide des juifs d’Europe et des tziganes. Ainsi, du 22 au 25 janvier derniers, 40 enseignants de l’académie, qui représentaient autant de collèges et lycées, ont pu bénéficier d’une formation qui a débuté par des visites et conférences à Paris au Mémorial de la Shoah et qui s’est poursuivie par une visite à Auschwitz.

27 janvier : journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité - © Musée de la Résistance et de la déportation Alban Perrin du Mémorial de la Shoah a accompagné ces 40 enseignants de l’académie sur le site d’Auschwitz-Birkenau, camp de concentration et d’extermination mis en place par les nazis où près d’un million de Juifs ont été assassinés. Le programme comportait une visite d’Auschwitz II (Birkenau), site sur lequel se trouvaient les installations de mise à mort, ainsi qu’une visite du site d’Auschwitz I, devenu musée d’État après-guerre.

La journée du jeudi 22 janvier a ainsi été consacrée à la formation avec trois interventions de spécialistes. Johann Chapoutot a d’abord consacré son intervention à la vision du monde des nazis. Ensuite, Georges Bensoussan a mis l’accent sur la chronologie de la Shoah avant qu’Alban Perrin présente Auschwitz. Cette approche par échelle a permis de préparer le déplacement en Pologne.

La journée du vendredi a été consacrée aux traces de la vie juive à Cracovie avec notamment la visite de Kazimierz, l’ancien quartier juif de Cracovie. Deux autres interventions délivrées sur place ont permis à la fois de mieux comprendre la vie quotidienne de la population juive, mais aussi de revenir sur des éléments de définition pour savoir quel vocabulaire utiliser pour parler de la Shoah.

Le samedi, le groupe s’est rendu à Auschwitz Birkenau. Accompagné de guides locaux et de deux intervenants du Mémorial, la journée a été consacrée à la visite du site. Avant le retour le dimanche, il y a eu également la visite du site du ghetto de Cracovie et du centre historique.

Professeurs d'histoire géographie à Cracovie  - © Karine Frelin - L'Est Républicain Ce voyage d’études alterne donc entre moments de formation sous forme de conférences et visites sur sites. Grâce à la présence de deux formateurs du Mémorial, il y a aussi des moments d’échanges en dehors des cadres classiques.
Des compte-rendus détaillés seront prochainement disponibles sur le site académique d’histoire-géographie afin de diffuser des contenus.

De nombreuses ressources sont disponibles sur le site Eduscol afin d’accompagner les équipes enseignantes, tant dans la dimension mémorielle que dans l’enseignement de l’histoire des génocides.

Contact

Olivier Apollon, référent académique "mémoire et citoyenneté",
Inspecteur de l’Éducation nationale (I.E.N.) en lettres-histoire-géographie,
Doyen du collège des inspecteurs de l’Éducation nationale, chargés des enseignements généraux (I.E.N.-E.G.) et de l’apprentissage, de l’information et de l’orientation (I.E.N.-I.O.)

 
vendredi 23 janvier 2015

Journée blanche ski de fond U.N.S.S.

Mercredi 21 janvier 2015 au Pré Poncet (journée initialement prévue le 14, différée en raison du manque d’enneigement)

Journée blanche ski de fond U.N.S.S. {PNG} Plus de 2 000 participants issus des collèges du Doubs sont attendus à la traditionnelle "Journée blanche" départementale organisée par l’U.N.S.S. sur l’un des sites nordiques du Massif du Jura, entre Mouthe et Chapelle-des-Bois dans le Doubs.

La manifestation mobilise les enseignants d’éducation physique et sportive des secteurs de Pontarlier et de Morteau-Maîche avec le concours de l’association sportive du collège de Mouthe et de sa section sportive d’activités physiques de pleine nature (A.P.P.N.), de la communauté de communes du Haut-Doubs et son personnel (pisteurs, dameur), ainsi que de l’Office national des forêts (O.N.F.).

Au programme

- des courses-randos d’environ 10 km sur les alentours proches du Pré Poncet
- des ateliers de pratiques à l’arrivée au Pré Poncet (sous réserve d’enneigement suffisant) : initiation au biathlon / laser et au saut à ski, snowtubing–yooner–speeder–boardslide, sensibilisation au handisport, rando raquette/orientation avec la participation de l’O.N.F. Ainsi que quelques nouveautés.

Dossier de presse
Programme

Par bonheur, la neige était rendez-vous. La journée blanche a bien eu lieu !

Contact

Le service départemental de la section départementale de l’union nationale du sport scolaire (U.N.S.S.)
Jérôme Broussier, responsable et conseiller technique auprès de l’inspecteur d’académie
Tél. 03 81 80 61 94
Courriel


Galerie

Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S.


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon