R

Accueil > Académie > Actualités > En établissements > "Business Challenge" au lycée Armand Peugeot

Rubrique En établissements

mercredi 10 décembre 2014

"Business Challenge" au lycée Armand Peugeot

Le défi, lancé par l’académie de Dijon et relayé par l’académie de Besançon, est basé sur un "jeu sérieux" de simulation d’entreprise, et consiste à s’affronter en six équipes concurrentes représentant six entreprises de fabrication et vente de bilboquets

Mardi 9 décembre les élèves de 1e sciences et technologies du management et de la gestion (S.T.M.G.) du lycée Armand Peugeot de Valentigney ont donc disputé ce "Business challenge".

"Business Challenge" au lycée Armand PeugeotLe temps virtuel de chaque équipe-entreprise est découpé en trois périodes.

Pour chaque période, les équipes ont pour tâches :
- d’étudier la concurrence représentée par les autres équipes (benchmarking)
- définir une stratégie
- prendre des décisions (prix/quantités/gestion des stocks/publicité).

À l’issue de chaque période, le logiciel calcule les résultats obtenus par les équipes en fonction de leurs décisions. Ces résultats permettent aux équipes de corriger ou d’affiner leur stratégie. De 8 h à 11 h les élèves se sont prêtés au jeu de la concurrence avec enthousiasme.

La tâche suivante a consisté à préparer une soutenance orale pour l’après-midi même, ainsi qu’à réaliser une affiche et une proposition de communication originale.

Au cours de la soutenance, le jury, constitué de Benoît Henon et de Sylvain Ferry, professeurs d’économie-gestion, a évalué les résultats de chaque équipe, les supports de communication réalisés, et la pertinence des choix stratégiques défendus par les élèves.

L’équipe gagnante de l’épreuve participera prochainement à la finale inter-académique entre les académies de Dijon et de Besançon.

Contact

25
Lycée général et technologique
Armand Peugeot - Valentigney
Informations complètes

 
lundi 8 décembre 2014

Échanges franco-canadiens pour les élèves du lycée Armand Peugeot

Lundi 1er décembre, le lycée Armand Peugeot a reçu Christine Lenfant, présidente de l’organisation student exchange francophone (O.S.E.F.), pour une conférence sur les échanges franco-canadiens

L’O.S.E.F. propose aux collégiens et lycéens de douze à dix-sept ans de perfectionner leur anglais tout en découvrant la culture canadienne au travers d’échanges avec de jeunes canadiens et l’organisation de séjours au Canada. Plus qu’une aventure linguistique, c’est une aventure culturelle et humaine qui attend ces jeunes.

Échanges franco-canadiens pour les élèves du lycée Armand PeugeotChristine Lenfant était accompagnée de cinq lycéens venus témoigner de leur expérience de l’échange franco-canadien. Marie Chérel, ancienne professeure d’anglais au lycée Armand Peugeot à présent retraitée et Virginie Faure, son élève devenue professeur d’anglais à son tour, étaient également invitées à partager leur expérience de séjour à l’étranger.

Aux lycéens et leurs parents venus nombreux ce lundi, la présidente a raconté la genèse de l’O.S.E.F. : au début des années 90 ses fils partent en échange au Canada ; impressionnée par la maturité et l’aisance en anglais acquises grâce à ce séjour, elle décide de promouvoir ces échanges et fonde l’O.S.E.F. en 1994. Vingt ans après sa création, ce sont entre 300 et 400 jeunes qui partent chaque année.

Deux programmes sont proposés :
- un mois en réciprocité pendant les vacances d’été : les jeunes canadiens viennent en France en juillet, et les jeunes français partent au Canada en août
- trois mois en réciprocité sur la période scolaire

Des dossiers sont à compléter avec soins par les candidats : environnement familial, caractère, loisirs, sports et instruments de musique pratiqués, allergies. Ces renseignements permettent à l’association d’effectuer un "matching", une mise en correspondance des critères afin que les partenaires de l’échange s’entendent le mieux possible. Et cela fonctionne !
Dans la plupart des cas, c’est une deuxième famille et "un frère ou une sœur de cœur" que les jeunes européens se découvrent de l’autre côté de l’Atlantique, et avec qui ils gardent contact bien après leur séjour, comme en témoigne Virginie Faure, restée très complice avec sa "sœur canadienne", bien des années après son voyage.

Échanges franco-canadiens pour les élèves du lycée Armand PeugeotDans tous les cas, les jeunes sont accueillis par les familles participant à l’échange, "pas comme un invité mais comme un enfant de la famille", insiste Christine Lenfant.
Pour un échange pendant la période scolaire l’avis du chef d’établissement est requis. Michèle Hugel, proviseur du lycée, explique que les dossiers acceptés par l’établissement ne sont pas seulement ceux des meilleurs élèves, mais surtout ceux d’élèves sans difficultés scolaires particulières et conscients du travail qu’ils auront à rattraper au retour. Car une fois sur place, pas le temps de suivre les cours de France : les jeunes sont scolarisés et suivent les même cours que leurs camarades canadiens. Pour les lycéens, quatre matières à choisir au début de leur séjour parmi des matières classiques et d’autres plus étonnantes à nos yeux français comme : parentalité, cosmétologie, cinéma, scoutisme.

Michèle Hugel conseille d’ailleurs de "ne pas emporter la France au Canada", d’être totalement disponible pour s’imprégner d’une culture nouvelle et vivre l’expérience pleinement. De retour en Europe, les lycéens auront à rattraper les cours manqués : un retard vite comblé s’ils s’organisent bien et avec la bienveillance de leurs professeurs, comme en témoignent les cinq lycéens présents.

Ces jeunes racontent leur séjour : au départ quelques difficultés avec la langue, un peu de timidité, mais très vite, avec l’aide de leur partenaire et en allant à l’école, ils sont allés vers les autres et se sont fait des amis.
Marie Chérel explique : "C’est une expérience de vie très forte, qui contribue à la construction de la personnalité et dépasse largement l’expérience linguistique". Une remarque qui trouve toute sa confirmation dans l’aisance stupéfiante avec laquelle ces cinq jeunes voyageurs, radieux et bien dans leur peau, ce sont exprimés ce soir-là en public.
Ils auront certainement inspiré leurs camarades de seconde ou première, ainsi que les élèves de troisième des collèges voisins venus avec leurs parents, et qui ont jusqu’au 20 décembre pour déposer un dossier d’inscription.

En savoir plus

25
Lycée général et technologique
Armand Peugeot - Valentigney
Informations complètes

 
vendredi 5 décembre 2014

Comenius : les élèves du lycée Édouard Belin passent à la radio

Mercredi 10 décembre à 16 h, ne manquez pas l’émission spéciale Euromove sur radio Vintage (103.4 F.M.) ! Une émission en direct sera consacrée à l’Irlande, dans le cadre du projet Comenius common link in Europe (C.L.E.) du lycée Édouard Belin.

Ce projet multilatéral entre l’Irlande, les Pays-Bas et la France a été initié, en septembre 2013. Une trentaine d’élèves de seconde, de première et de terminale sont impliqués.

Emission spéciale Euromove Six élèves, de première et de terminale, participant à ce projet seront interviewés par Pedro, chroniqueur à la radio. Pedro, ou Pierre Convers, dans le civil, fait également partie des élèves ayant participé au projet Comenius. L’interviewer connaîtra donc bien le sujet.

Les lycéens partageront les sons, les odeurs, les sensations éprouvées lors de leur voyage en Irlande en octobre dernier. Cette émission est l’occasion pour eux de transmettre de manière originale leurs découvertes, leurs rencontres et leurs témoignages.

Le projet a permis la création d’une application téléchargeable dans Google Play, il suffit de taper "Euromove" !

Contact

Christine Morales, professeure d’espagnol, coordonnatrice du projet Comenius

70
Lycée polyvalent
Lycée des métiers de l'ingénierie numérique
Édouard Belin - Vesoul
Informations complètes

 
mardi 25 novembre 2014

Forum régional des grandes écoles

Organisation du 15e forum régional des grandes écoles : samedi 29 novembre au lycée Jules Haag de Besançon

Forum régional des grandes écolesCe 15e forum régional des grandes écoles est organisé conjointement par les lycées Victor Hugo (Besançon), Jules Haag (Besançon) et Jules Viette (Montbéliard).

Il est destiné en priorité aux élèves des classes préparatoires aux grandes écoles (C.P.G.E.) scientifiques , aux élèves de premières et terminales S., S.T.I., S.T.L., à leurs familles, aux enseignants des classes préparatoires et du secondaire.

En savoir plus

25
Lycée polyvalent
Lycée des métiers de la microtechnique et de l'automatique
Jules Haag - Besançon
Informations complètes

 
vendredi 21 novembre 2014

Naissance au collège Bichat !

Création d’une mini-entreprise au collège Xavier Bichat d’Arinthod durant la semaine école-entreprise avec l’aide de l’association entreprendre pour apprendre (E.P.A.)

Création d'une mini-entreprise au collège Xavier Bichat d'ArinthodLa mini-entreprise se nomme "Bichat Touch" et compte treize membres très assidus . Encadrés par le référent école-entreprise, la principale et le gestionnaire, les élèves découvrent les lois du marché et les services nécessaires à la bonne marche des affaires.

Soucieux de rentabilité, ils conçoivent des questionnaires d’étude de marché pour des produits divers. Des cibles différentes sont envisagées et les partenariats avec les entreprises locales sont recherchés.

Beaucoup de questions se posent lors de l’élaboration de ces outils. Entreprendre, c’est développer sa créativité mais c’est surtout mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Contact 

Claudine Bride, principale
Tél. : 03 84 48 52 58 (ou 03 84 48 00 41)
Courriel

39
Collège
Xavier Bichat - Arinthod
Informations complètes

 
mardi 28 octobre 2014

Journée des saveurs et lutte contre le gaspillage au collège d’Arinthod

Le 16 octobre au restaurant scolaire, se déroulait un concours ouvert aux élèves et aux adultes. Le but était de découvrir le menu du jour avec ses saveurs particulières ainsi que la quantité de pain gaspillé par les élèves du mardi midi précédent

Lors de cette journée nationale contre le gaspillage alimentaire, le collège a mis en place sur les tables du restaurant scolaire des chevalets indiquant comment trier son plateau afin de diminuer les déchets et favoriser le compost. Au verso de ceux-ci se trouvaient des petites devinettes sur les gaspillages et l’énergie afin que les collégiens prennent conscience de leur impact sur l’environnement. Le verso des chevalets sera à l’avenir un espace d’expression des élèves et notamment des éco-délégués.

Journée des saveurs et lutte contre le gaspillage au collège d'Arinthod Au total 123 convives ont participé au jeu mis en place par le personnel du collège. L’élève Faustine Denis et l’enseignante Corinne Greco ont remporté le concours en reconstituant le menu mystère :
- soupe froide de tomates et melons au basilic
- salade de fenouil aux citrons, oranges et ses segments de mandarines
- filet de truite à la crème de matcha et son riz parfumé à la coriandre et sa julienne de légumes
- polinois ou tomme jurassienne
- flan à la citrouille, noix de coco sur lit de caramel.

La principale Claudine Bride s’est déclarée satisfaite de la participation des élèves au concours et de leur implication au respect du tri du plateau. La quantité de pain gaspillé est en nette diminution. C’est le résultat du travail d’une équipe motivée.
Il était important d’associer une note positive à la lutte contre le gaspillage et de souligner le rôle éducatif de l’équipe de restauration.

Contact

39
Collège
Xavier Bichat - Arinthod
Informations complètes

 
mardi 28 octobre 2014

Coménius à Évans

L’école primaire d’Évans a reçu pendant une semaine des collègues et élèves venant de huit pays européens, dans le cadre d’un projet Coménius. (Allemagne, Autriche, Angleterre, Norvège, Suède, Pologne, Italie, Turquie )

Au total, se sont 43 personnes qui ont découvert le système éducatif et la culture française.

Programme de la semaine

Mardi 14 octobre

La délégation est accueillie à l’école maternelle de Fraisans. Les participants ont pu découvrir les installations, échanger avec les enseignantes. Puis les enfants ont présenté par classe, une chanson et une danse.

Les partenaires Coménius ont ensuite été reçus à l’école primaire d’Évans, à l’origine de ce projet. Par groupe, les enfants, ont offert des cadeaux à chaque pays, ils ont chanté une chanson, "Coménius", créée par l’Allemagne et la Pologne. Pendant que les parents offraient une collation, les enseignants et les élèves ont pu visiter les classes.

Dans l’après-midi, la visite du collège Jean Jaurès de Saint-Vit. a permi d’expliquer aux participants le fonctionnement d’un collège français et le projet d’établissement.

Mercredi 15 octobre

Réunion de travail le matin.
Visite du musée des maisons Comtoises, l’après-midi.

Jeudi 16 octobre

Découverte de Besançon et de la Citadelle de Vauban.

Vendredi 17 octobre

Réception à la direction départementale des services de l’Éducation nationale avec Jean-Marc Milville, inspecteur d’académie, Marie-Noëlle Kervella, inspectrice de la circonscription de Dole 2 et Laurence Maisier-Colin, secrétaire générale : un moment cordial et enrichissant où chacun a pu échanger à propos des différences des systèmes éducatifs de chaque pays.

La soirée de vendredi s’est déroulée à la salle de spectacle à Fraisans sur le thème des costumes traditionnels : une occasion unique de découvrir, grâce à la participation de groupes régionaux, costumes et danses traditionnels.


Galerie

Coménius à Évans Coménius à Évans Coménius à Évans Coménius à Évans Coménius à Évans Coménius à Évans Coménius à Évans Coménius à Évans Coménius à Évans Coménius à Évans Coménius à Évans Coménius à Évans Coménius à Évans Coménius à Évans

 
lundi 20 octobre 2014

Le collège Jules Grévy de Poligny lauréat national !

Le collège jurassien remporte le prix national 2014 "anti-gaspillage alimentaire", dans la catégorie restauration, grâce à son chef de cuisine, Christophe Demangel, engagé dans cette lutte depuis plusieurs années.

Pour la seconde année consécutive, le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt nous donnait rendez-vous le 16 octobre 2014 pour la Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. À cette occasion, Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a remis huit prix nationaux aux acteurs engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire dans différentes catégories : production agricole, restauration, distribution, industries agroalimentaires, enseignement, mention spéciale, collectivités-services territoriaux, associations et citoyens.

L’investissement du chef de cuisine et l’implication de tous les acteurs du collège Grévy dans la lutte contre le gaspillage alimentaire ont ainsi été récompensés.

Le gaspillage alimentaire ne passera pas par nous

Depuis 2007 le collège Jules Grévy est engagé dans une démarche de développement durable, menée dans le cadre d’un Agenda 21 en partenariat avec le centre permanent d’initiatives pour l’environnement (C.P.I.E.) Bresse Jura, le syndicat de traitement des ordures ménagères (Sydom) du Jura et soutenue par le Conseil général du Jura. Le collège vient d’être labellisé établissement en démarche de développement durable (E.3.D.).

"Luttons contre le gaspillage alimentaire !"

Dans le cadre du "bien vivre au collège", la réduction du gaspillage alimentaire est un des axes forts. Toute une série d’actions autour de la restauration accompagnent cette démarche. De la volonté d’un approvisionnement local, bio, allant jusqu’à la réalisation d’un jardin pédagogique, en passant par l’implantation d’un verger conservatoire avec trois moutons pour la tonte et de deux ruches dans le collège, c’est une véritable démarche globale qui s’est mise en place.

En cuisine, pour le chef, Christophe Demangel, et son équipe la réduction du gaspillage alimentaire est une préoccupation quotidienne avec moins de 25 g de déchets par assiette d’élèves contre 100 g au départ. Pour parvenir à ce résultat, les élèves sont servis en fonction de leur demande : "je veux gouter, j’ai un peu faim, j’ai très faim". Il n’y a pas pas d’assiette standard.

Le tri est réalisé à la fin du repas de manière à composter au maximum les déchets organiques. Le compost obtenu est réutilisé dans le jardin pédagogique. Quant aux agneaux d’herbe introduits dans le verger en avril, ils ont été consommés à la cantine en octobre.

Les élèves, premiers acteurs contre le gaspillage

En choisissant le contenu de leur assiette adapté à leur besoin, les élèves participent activement à la réduction des déchets. Ils sont également vivement impliqués lors de l’opération de compostage et de pesée des déchets.

Chaque année, deux éco-délégués par classe sont formés. Ils bénéficient d’actions de sensibilisation en participant à des visites de producteurs locaux pour connaître les produits. Ils viennent également en cuisine pour observer la valorisation des produits, la distribution des repas servis en fonction de l’appétit des convives. Ils sont sensibilisés à la réduction des déchets en participant au tri des restes du repas, en séparant les déchets non compostables et compostables puis en intervenant lors de leur valorisation en compost.
Les éco-délégués doivent ensuite en rendre compte aux autres élèves de la classe. Cette action est inscrite dans le projet d’établissement.

Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire

Contact

39
Collège
Jules Grévy - Poligny
Informations complètes

 
vendredi 17 octobre 2014

Des costumes pour les écoliers de Reppe

La section métiers de la mode-vêtements (M.M.-V.) du lycée Follereau de Belfort a été sollicitée pour confectionner des manteaux militaires pour l’école élémentaire de Reppe

Des costumes pour les écoliers de ReppeEn effet, les élèves de Reppe, labellisés par la mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, doivent interpréter les 7 et 11 novembre prochain, une reconstitution du cessez-le-feu : un officier de l’armée française a demandé au caporal Pierre Sellier, originaire de Beaucourt de sonner au clairon le premier cessez-le-feu le 7 novembre 1918 à La Capelle (Aisne). Il repose au cimetière de Reppe, commune de l’école élémentaire porteuse du projet.

Quatre élèves de terminale M.M.-V., Manon, Marine, Laura et Ophélie ont réalisé les dix-huit manteaux du 171e régiment d’infanterie de Belfort de 1918. Leur démarche a consisté en la recherche d’étoffes se rapprochant le plus possible de la matière et de la couleur "bleu horizon" et de reproduire les insignes et les grades. Les boutons "grenadiers", au nombre de trois cents, ont été dessinés et réalisés par la section S.T.I.-2D. sur l’imprimante 3D. du lycée Follereau.

Un grand bravo à l’équipe M.M.-V. et particulièrement à Odile Pitton et ses quatre élèves qui ont confectionné ces costumes.

90
Lycée professionnel
Raoul Follereau - Belfort
Informations complètes


Galerie

Des costumes pour les écoliers de Reppe Des costumes pour les écoliers de Reppe Des costumes pour les écoliers de Reppe Des costumes pour les écoliers de Reppe Des costumes pour les écoliers de Reppe Des costumes pour les écoliers de Reppe Des costumes pour les écoliers de Reppe Des costumes pour les écoliers de Reppe Des costumes pour les écoliers de Reppe Des costumes pour les écoliers de Reppe

 
mercredi 24 septembre 2014

Du 26 septembre au 3 octobre 2014 : le lycée Victor-Hugo fête les langues

À l’initiative du conseil de l’Europe la journée européenne des langues est célébrée chaque année, le 26 septembre, depuis 2001 : depuis l’année dernière, le lycée Victor Hugo organise une semaine de manifestations autour de cette date européenne

Objectifs

- faire prendre conscience de la richesse linguistique de la communauté scolaire
- sensibiliser aux difficultés des élèves allophones et promouvoir le dispositif d’aide mis en place au lycée Victor Hugo, en direction des élèves allophones
- insister sur l’importance de développer des compétences dans plusieurs langues
- faire découvrir des cultures et des langues

Ateliers

- traduction de proverbes (association PARI – association d’aide aux devoirs du quartier de Planoise)
- calligraphie arabe (association "Des racines et des feuilles" - association de
développement culturel du quartier de Planoise)
- percussions et chansons africaines (Marie l’antillaise)
- initiation à la Capoeira (association Ritmo Da Capoeira)
- création d’affiches sur les liens linguistiques (professeurs de langues vivantes et de langues anciennes du lycée
- danse flamenco (association Duende Flamenco)
- groupe musical Kalarasch (groupe musical yiddish et roumain)
- groupe musical Mogador (Afrique du Nord)
- café linguistique au foyer des élèves (élèves du C.V.L., Foyer socio-éducatif et service de la vie scolaire – tous les midis) - Pendant les cafés linguistiques, des intermèdes musicaux sont interprétés par les élèves.

Expositions permanentes

- signalétique multilingue des différents lieux de l’établissement.
- affiches autour des langues enseignées au lycée : anglais, allemand, espagnol, latin, grec, italien et chinois
- présentation du travail réalisé avec les élèves allophones
- au C.D.I. : valorisation du fonds de littérature étrangère en V. O.
- exposition "le multilinguisme", proposée par la maison de l’Europe et composée de quatre panneaux dont les thèmes sont les langues officielles de l’Union européenne, leurs origines, les symboles, les expressions en différentes langues.

Fête des langues au lycée Victor Hugo - programme complet


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon