R

Accueil > DSDEN > Actualités > "Sur les traces d’un poilu". Jusqu’à l’Élysée !

Rubrique Actualités

vendredi 14 novembre 2014

"Sur les traces d’un poilu". Jusqu’à l’Élysée !

Projet qui a valu à Valérie Gutierrez enseignante à l’école Jouffroy d’Abbans à Saint-Vit, accompagnée de Gladys Pistolet son ancienne élève, d’être invitées aux commémorations nationales du 11 novembre 2014 à Paris et dans le Pas-de-Calais

Une journée très particulière

Invitées par l’office national des anciens combattants et des victimes de guerre (O.N.A.C.V.G.), toutes deux représentaient la classe de C.M.2 primée dans l’académie au concours national "Les petits artistes de la mémoire", la Grande guerre vue par les enfants.

Les C.M.2 de Saint-Vit à l'honneur à l'Élysée ! - © Palais de l'ÉlyséeComme tous les autres lauréats des académies, elles ont suivi la cérémonie du 96e anniversaire de l’armistice de 1918 à l’Arc de triomphe à Paris puis l’inauguration du mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette, une structure en anneau qui rassemble les noms de 580 000 soldats tombés dans le Nord-Pas-de-Calais pendant la guerre de 1914-1918.

Elles avaient auparavant assisté à la remise des prix nationaux du concours par le Président de la République, au Palais de l’Élysée. La veille, elles avaient elles-mêmes reçu leur prix académique dans les salons de l’Hôtel national des Invalides des mains du secrétaire d’État chargé des anciens combattants et à la mémoire auprès du ministre de la défense, Kader Arif et découvert le site national du Grand mémorial lancé à cette occasion.

Que de souvenirs et d’émotion ! "Nous avons vécu des moments magiques. Dès le lundi, nous avons été reçus dans les salons du gouverneur aux invalides et nous avons découvert un lieu somptueux. Notre travail d’enseignant (31 académies étaient représentées) a été souligné et mis à l’honneur. Le lendemain, traverser la cour d’honneur de l’Élysée, monter les marches et découvrir cet endroit majestueux restera à jamais gravé dans nos mémoires. Nous avons rencontré un président proche de ses concitoyens qui a pris le temps de nous féliciter individuellement et s’est également adressé aux élèves. C’est un moment unique dans ma carrière d’enseignante. J’ai également apprécié les riches échanges avec les collègues des autres académies et cela m’a ouvert d’autres horizons pédagogiques.", rapporte Valérie Gutierrez.

Le projet pédagogique

Deux classes, C.M.1 et C.M.2, de l’école Jouffroy d’Abbans avaient travaillé sur ce projet durant l’année scolaire 2013-2014, dans le cadre de la préparation du centenaire de la Première guerre mondiale et en lien avec le projet d’école.

"Sur les traces d'un poilu" jusqu'à l'ÉlyséeÀ l’automne dernier, les classes se sont rendues à Verdun "sur les traces des poilus" et se sont inscrites au concours proposé par l’O.N.A.C.V.G.

Au niveau des objectifs, ils s’agissait pour les élèves d’étudier cette période de l’histoire contemporaine inscrite dans les programmes scolaires, d’acquérir les connaissances et les compétences correspondantes, tant dans la maîtrise de la langue (lectures, rédaction de correspondances et de questionnaires) et des principaux éléments de mathématiques, dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (recherche documentaire sur internet, traitement de texte), que dans la mise en œuvre de compétences sociales et civiques, d’initiative et d’autonomie, notamment lors d’entretiens avec des anciens combattants, de leur recherche à la mairie de Saint-Vit ou de leur sortie scolaire dans la Meuse.

Le fruit de ce travail : une exposition présentée en février 2014 aux familles et aux habitants de la commune et la réalisation d’un carnet de de guerre illustré à la manière de Renefer et retraçant l’histoire d’un "poilu" originaire de la commune de Saint-Vit, Ludovic Mathiot.

"Moi, Ludovic, poilu de la Grande guerre", carnet de guerre

Pour aller plus loin sur la "Der des Der"

Le projet de la commission départementale "culture humaniste et histoire des arts" rassemblant un ensemble de ressources institutionnelles, pédagogiques, multimédias locales et nationales.

La mission du centenaire de la Première Guerre mondiale
De nombreuses ressources historiques et pratiques destinées à tous les publics.

 
vendredi 14 novembre 2014

Semaine de la solidarité internationale

Une semaine pour réaffirmer les valeurs de la solidarité internationale du 15 au 23 novembre 2014 avec un point d’orgue, la journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre

Ce grand rendez-vous annuel se tient chaque année, depuis 1998, la troisième semaine de novembre. Il mobilise autour d’une charte commune de nombreuses associations et collectivités territoriales partout en France.

Ce sont plusieurs jours de rencontres, de découvertes, d’interrogations sur ce que représentent la solidarité internationale et l’aide au développement en termes d’équité, de justice et de respect des droits essentiels dans le monde.

La Semaine est ouverte à toutes les initiatives. Les enseignants des écoles, des collèges et des lycées peuvent organiser une animation ponctuelle, monter un projet pédagogique à valoriser à cette occasion, solliciter la participation d’associations ou d’intervenants culturels (compagnie de théâtre, conteurs), prévoir des sorties pédagogiques sur une manifestation proposée (expositions, spectacles ou ateliers).

Les classes peuvent notamment se rendre au Village des droits de l’enfant installé à Besançon. Le comité Unicef du Doubs, partenaire précieux pour aborder toutes ces questions avec des élèves, y sera présent. Il vient, certes de façon anticipée, de célébrer les 25 ans de la convention internationale avec les collégiens de Valentigney.

À noter que le comité Unicef intervient dans les établissements scolaires du département, à la demande, sous forme de plaidoyers ou de clubs Unicef.

Actions éducatives citoyennes dans l’enseignement : des ressources proposées sur le site internet Eduscol

Tout le programme en région

La coordination régionale est assurée par RéCiDev, (organisme de coordination en région pour l’animation de la Semaine (C.O.R.A.S.), avec l’appui du C.E.R.C.O.O.P. Franche-Comté.

 
mardi 28 octobre 2014

C’est un jardin extraordinaire !

Le club jardin du collège Pierre Vernier à Ornans, un projet d’éducation au développement durable : les élèves de 6e, aujourd’hui en 5e, récoltent les productions de leur travail avant de partir en vacances

Il y a, dans un coin de ce collège situé sur le premier plateau du massif du Jura, dans la vallée de la Loue, un espace particulier réservé aux élèves.

Sur 40 mètres carrés, on y voit un coin potager cultivé de fruits et de légumes de saison, un coin verger sur lequel de premiers arbres ont été plantés (un pommier), un coin prairie encore fleuri et un cep de vigne.

C'est un jardin extraordinaireOn y voit aussi une serre, une mare, un abri pour les oiseaux, ainsi qu’un composteur permettant de recycler les déchets du jardin en un fertilisant Bio. Et bien sûr un abri de jardin pour y ranger les outils incontournables de tout jardinier qui se respecte : bêche, pelle, pioche, râteau sans oublier l’arrosoir !

"De quoi illustrer tout le programme de mes classes de 6e et une partie de celui de 5e", précise Sophie Klein, professeur des sciences de la vie et de la terre. Car ce jardin est au cœur même de sa pédagogie. "L’idée est née tout naturellement de faire mes cours concrètement, à partir du réel", ajoute-t-elle.

Le projet pédagogique

Le jardin se révèle être un précieux support qui donne du sens aux apprentissages, un laboratoire où l’enseignante, Sophie Klein, met en pratique les activités qui vont permettre aux élèves de mieux comprendre le réel, de construire autrement leurs connaissances du monde dans lequel ils vivent.

Pour ce faire, elle s’appuie sur la démarche scientifique de recherche fondée sur l’observation et le questionnement, l’hypothèse et l’expérimentation, l’analyse et la synthèse, voire l’élaboration de modèles et où le travail d’écriture tient une grande importance.

C'est un jardin extraordinairePas à pas, par leurs investigations et leur esprit critique, sous l’impulsion de leur professeure, les élèves vont identifier les caractéristiques de leur environnement proche, comprendre le peuplement d’un milieu (pourquoi tel être vivant - plante, animal - ici et pas ailleurs), l’origine de la matière et des êtres vivants, leur diversité, leur parenté et leur unité ainsi que leur interaction et leur interdépendance ; en cultivant, en semant, en récoltant, ils vont mettre en évidence et prendre conscience de leur intervention sur l’environnement, ne serait-ce que pour satisfaire le besoin vital de se nourrir.

"Ainsi, dès la 6e, sont présentés les deux aspects de la science, l’un tourné vers la compréhension de la nature, l’autre vers l’action de l’homme" (extrait du programme d’enseignement des sciences de la vie et de la terre de 6e).

"En ce début d’année, après trois sorties d’une demi-heure dans le jardin, avec les élèves, nous avons mesuré des caractéristiques physiques différentes (températures, luminosité, hygrométrie) dans différents endroits du jardin ou milieux. Nous avons constaté qu’à ces lieux, les êtres vivants observés sont différents, prélevé des animaux et des plantes pour les déterminer avec une clé de détermination et réalisé un herbier, ainsi nous avons expliqué ce qu’est un peuplement et posé des jalons pour comprendre la notion d’espèce.

C'est un jardin extraordinaire Dans le même temps, pendant les prélèvements, nous avons observé des œufs de coccinelles à l’arrière des feuilles du tilleul et la présence de ses larves et de pucerons sur le même arbre ; les larves de libellules dans le bassin ; sur les tiges de courges et de radis, les fleurs qui précèdent les fruits ; des fraises au fraisier, d’où partent des stolons. Les élèves ont posé des questions : "d’où viennent les notonectes du bassin ? Est-ce que l’on mettra des poissons dans le bassin ?".

Après les vacances, nous préparerons les carrés potagers pour l’hiver en les paillant de feuilles mortes, nous récolterons les derniers fruits, pour en faire l’observation et constaterons qu’ils contiennent des graines. Et si à ce moment nous semions quelques graines dans le jardin, qu’elles y passent l’hiver et d’autres au chaud dans la salle de classe… ?", explique Sophie Klein, qui, à tout moment de la démarche, s’assure que chacun perçoit bien le sens de ce qu’il fait et ce pourquoi il le fait.

Travail d’équipe et pluridisciplinarité

Si le projet à Ornans remonte à son arrivée au collège il y a deux ans, ce n’est pas une première pour Sophie Klein, qui avait déjà créé un jardin pédagogique dans l’établissement de sa précédente affectation.

Fort de sa réussite, elle a transposé le projet une nouvelle fois, à Ornans, grâce à l’adhésion de la direction du collège et de ses collègues professeurs (professeurs documentaliste, de technologie et de mathématiques) et surtout grâce à la complicité de Laurent Gaudot, personnel technique du collège, pour le bricolage d’outils et de supports, pour l’entretien des espaces.

Et qui dit jardin, dit jardiniers. Les élèves bien sûr qui y viennent volontairement. Et c’est sans compter la contribution de parents, voire de grands-parents venus aider au travail de préparation de la terre : bêcher, apporter du sable, des graines.

C'est un jardin extraordinaireLa réflexion des élèves de Sophie Klein sur la composition du jardin de leurs rêves a servi de base à l’élaboration de celui du collège. "Ainsi, nous avons mis en place un ensemble de petits espaces, verger, bassin, potager, serre… afin d’y installer un être vivant cher à chacun de mes élèves. Et même si tout n’a pu être réalisé la première année, petit à petit, l’environnement s’enrichit".

Ont été réalisés l’année dernière de nombreux semis pour le troc de plantes, les nichoirs à oiseaux, la prairie de fleurs, l’installation de plantes de bassin et l’entretien du potager.

Pour cette année scolaire, Sophie Klein et ses élèves espèrent pouvoir réaliser au mieux le plessis qui occultera le bassin (protection), nourrir les oiseaux entre les deux tilleuls pour observer depuis la salle de classe, rédiger des étiquettes sur du bois de récupération, installer la récupération des eaux de pluie de la serre, aménager encore mieux les bords du bassin (davantage de caches pour les animaux et un milieu humide pour augmenter la biodiversité), et toujours des semis et des boutures pour le troc de plantes et l’entretien du potager. Améliorer aussi la communication.

La classe de Sophie Klein qui donne sur le jardin pédagogique est à l’image de sa démarche : vivante ! On n’est pas surpris de trouver des plantes sur tous les bords de fenêtres, des poissons et une tortue dans un aquarium, un lapin …Et pour cause ! On y enseigne les sciences de la vie et de la terre !

En savoir plus

L’espace Sciences de la vie et de la terre sur le site professionnel

Activités pédagogiques S.V.T. dans l’académie de Besançon

Contact

Pour ceux qui veulent savoir où le jardin se trouve, contacter Sophie Klein :
Courriel
Blog
Vous pouvez aussi venir aux prochaines portes ouvertes du collège au printemps, le 11 avril 2015.

25
Collège
Pierre Vernier - Ornans
Informations complètes

 
mercredi 15 octobre 2014

Concours des écoles fleuries, palmarès 2014

Remise des prix aux lauréats, lundi 6 octobre 2014, à Micropolis Besançon

Le palmarès

Concours des écoles fleuries, palmarès 2014Dix classes étaient à l’honneur ce soir-là. Les élèves de chacune d’elles qui se sont déplacés pour l’occasion sont montés sur l’estrade à tour de rôle pour y recevoir leur prix des organisateurs du concours.

Au total, 10 prix départementaux ont été décernés, dont 2 proposés pour un prix national.

- dans la catégorie Maternelles, un prix d’excellence également primé "spécial O.C.C.E., pédagogie coopérative" et un premier prix proposé pour un prix national
- dans la catégorie Primaires-élémentaires rurales, cinq prix dont un prix d’excellence transmis au jury national et des encouragements
- dans la catégorie Enseignement spécialisé : deux prix dont un prix d’excellence.

Concours écoles fleuries - palmarès 2014

Le projet pédagogique

Le concours des écoles fleuries est un support pluridisciplinaire d’éducation au développement durable et à la citoyenneté. Il s’agit pour les élèves d’apprendre autrement à partir du concret.

Cette action éducative qui s’inscrit naturellement dans le temps scolaire peut éventuellement être prolongée dans le temps périscolaire dans le cadre d’un projet éducatif territorial (P.E.D.T.).

Destiné aux classes primaires et de collège, le concours est organisé chaque année dans le Doubs à l’initiative des délégués départementaux de l’éducation nationale du Doubs (D.D.E.N.) avec le concours de l’office central de la coopération à l’école (O.C.C.E.) et le soutien du ministère de l’Éducation nationale.

Pour participer au prochain concours, reportez-vous à la note de service nationale publiée au Bulletin officiel de l’Éducation nationale n° 31 du 28 août 2014.


Galerie

Concours des écoles fleuries, palmarès 2014 Concours des écoles fleuries, palmarès 2014 Concours des écoles fleuries, palmarès 2014 Concours des écoles fleuries, palmarès 2014 Concours des écoles fleuries, palmarès 2014

 
jeudi 9 octobre 2014

Sur la piste des espaces naturels sensibles du Doubs

Appel à projet d’éducation au développement durable en lien avec la politique de mise en valeur des espaces naturels sensibles du conseil général du Doubs

Sur la piste des espaces naturels sensibles du DoubsLes sites naturels du Doubs labellisés "espaces naturels sensibles" accueillent les classes primaires et les classes de collège retenus dans le cadre d’un appel à projet pour lequel elles bénéficieront d’un soutien et d’un accompagnement.

Les projets visent la pluridisciplinarité. Ils doivent permettre :
- de découvrir et comprendre les milieux rencontrés (forêts, pelouses sèches, zones humides), leur place et leur importance dans l’environnement
- de comprendre l’impact des activités de l’homme sur la nature
- une prise de conscience de la nécessité de protéger l’environnement (l’eau, l’air, les sols, les espèces)

Appel à projet 2014
Modalités de mise en œuvre
Formulaire d’inscription
Fiche d’évaluation du projet

Retour des projets jusqu’au 17 octobre 2014 (par courriel) :

- Pour les écoles primaires à Françoise Henriet, conseillère pédagogique
Direction des services départementaux de l’éducation nationale du Doubs
Tél. 03 81 39 10 74
Courriel

- Pour les collèges à Max André, professeur chargé de l’éducation au développement durable (E.D.D.) à l’action culturelle du rectorat

Examen des projets en novembre 2014.

Tous les détails de l’appel à projet (conditions, formulaires, liste des structures agréées et des sites E.N.S.)

 
mercredi 8 octobre 2014

"Mets tes baskets et bats la maladie" à l’école

Écoles, collèges, lycées, à partir du 13 octobre 2014, engagez-vous aux côtés de l’association européenne contre les leucodystrophies (E.L.A.)

"Mets tes baskets et bats la maladie" à l'école Pour la 21e année consécutive, l’association européenne E.L.A. mobilise contre les maladies génétiques orphelines que sont les leucodystrophies.

Par cette action éducative de solidarité et de citoyenneté, il s’agit de créer un grand élan de générosité pour les enfants d’E.L.A., en soutenant la recherche et en accompagnant les familles concernées.

Le parrainage du ministère de l’Éducation nationale garantit la valeur éducative du projet interdisciplinaire.

Une campagne en trois temps !

Pour sensibiliser : 13 octobre 2014

Un texte inédit est lu le même jour à tous les participants. La dictée marque le lancement officiel de l’opération nationale.

Pour agir : du 13 au 18 octobre 2014

Au cours de cette semaine ou à un autre moment de l’année scolaire, avec les parrains qu’ils auront recherchés, les établissements scolaires organisent un événement sportif qui peut être envisagé dans le cadre du cross d’établissement ou à l’issue d’un cycle d’endurance. Nul besoin d’avoir participé à la dictée pour s’inscrire. Inscription en ligne

Pour récompenser : juin 2015

Chaque établissement ayant participé désigne comme ambassadeur un élève qui s’est mobilisé. Un prix lui sera attribué récompensant son engagement citoyen.

Association européenne contre les leucodystrophies (E.L.A.)

 
mardi 7 octobre 2014

La fête de la science, 23ème édition jusqu’au 19 octobre 2014

Un rendez-vous annuel entre le tout public et le monde scientifique

La fête de la science, 23e édition jusqu'au 19 octobre 2014Temps fort de la connaissance, la fête de la science a pour objectif de donner à tous l’envie de mieux comprendre le réel et les enjeux soulevés par la recherche scientifique mais aussi de sensibiliser les jeunes aux études scientifiques et, peut-être de susciter des vocations.

Musées, associations, laboratoires de recherche sont mobilisés. De nombreux ateliers, stands, expositions, visites de laboratoires et rencontres avec les chercheurs sont proposés. Chacun est invité à participer, manipuler, expérimenter, échanger. Toutes les animations sont gratuites.

Dans le département du Doubs, la manifestation se décline sur trois sites avec des temps réservés aux scolaires. Ce sont environ 2 000 élèves qui sont attendus dans les ateliers qui leurs sont réservés :

- à la Saline royale d’Arc-et-Senans,
- au village des sciences de Besançon installé sur le campus universitaire de la Bouloie
- au village des sciences de Montbéliard, avec, dans les expositions, des ateliers scientifiques réservés aux scolaires.

Retrouvez le programme complet en région

 
lundi 6 octobre 2014

Délices Baumois !

Recettes et légendes de Baume-les-Dames, une production éditoriale des élèves de 3e prépa pro* du lycée Jouffroy d’Abbans

L’ouvrage abondamment illustré de photographies et de reproductions est le fruit d’un travail d’une année scolaire engageant, dans une belle dynamique, des professionnels de l’éducation, de la culture, des métiers de bouches et de l’édition.

Le projet pédagogique : tous ont mis la main à la pâte

À travers la réalisation d’un livre de recettes et de légendes, l’idée du chef d’établissement était de proposer aux élèves, de manière concrète, une ouverture sur le patrimoine local et la découverte professionnelle de métiers.

Délices Baumois ! - © Steve Seiler, Baume-les-DamesPour mener à bien ce projet pluri-disciplinaire, les élèves ont sollicité le concours de la médiathèque municipale Jean Grosjean qui leur a dévoilé la richesse de son fonds ancien. Ils ont ensuite rencontré des boulangers, des pâtissiers, des restaurateurs de la ville et des environs.

Au fil de la réalisation du projet, les élèves se sont questionnés sur le contenu d’un livre de cuisine : textes, photos, index, sommaire, mise en page. Ils ont eu à choisir un titre, avant de passer chez le graphiste avec qui ils ont collaboré à la réalisation de la maquette. Ils ont aussi travaillé à la réécriture des légendes à l’origine de l’histoire culinaire de Baume-les-Dames.

Dernière étape : éditer le livre. Pour se rapprocher le plus possible, tant sur le fond que sur la forme des ouvrages anciens, les élèves ont participé à des ateliers de typographie traditionnelle et de linogravure animés par des professionnels, un typographe et un imprimeur. À cette occasion, ils ont découvert les techniques anciennes mais aussi contemporaines (offset ou numérique) d’impression et de façonnage.

Au final, comme son nom l’indique, ce livre de cuisine un peu particulier comprend, d’une part des recettes réalisées par les élèves et des pâtissiers de la ville, des spécialités baumoises pour certaines puisées dans les recueils anciens du 16e au 19e siècle, et remises au goût du jour, d’autre part une partie légendes à l’origine des spécialités culinaires locales traditionnelles (sèches, galette comtoise, tartine à la cancoillotte, craquelins, crosses en pâte de coing, "pets de nonnes", cette dernière recette liée à l’histoire de l’abbaye de Baume-les-Dames). Le tout a été photographié, mis en page et imprimé à Baume les Dames.

Délices Baumois !"Par des méthodes pédagogiques différentes, en créant une dynamique nouvelle, en donnant du sens aux apprentissages, le lycée Jouffroy d’Abbans cherche à aider chaque élève à mûrir son projet de formation par la découverte des métiers relevant de différents champs professionnels" explique Catherine Baverez, proviseure du lycée. "Ainsi, ce projet savamment orchestré en partenariat avec la médiathèque Jean Grosjean, encadré par la conseillère principale d’éducation et les enseignants de lettres et de biotechnologies, a permis à quatorze jeunes de suivre chaque étape de la conception, de la réalisation des recettes à l’impression finale."

Steve Seiler a accueilli des élèves dans son atelier Affiche Moilkan à Baume-les-Dames.

Délices Baumois. Édité aux éditions Les trois Pépés en 450 exemplaires - 25 X 25 - 64 pages.

Disponible au lycée Jouffroy d’Abbans, à la médiathèque Jean Grosjean, à Baume-les-Dames à la librairie Forum à Besançon.

* La section 3e prépa pro du lycée Jouffroy d’Abbans s’ouvre aux élèves de 4e de collège et offre un module de six heures par semaine de découverte professionnelle des métiers du service et de l’industrie. Une voie de réussite pour apprendre autrement, construire progressivement leur projet personnel, poursuivre des études.

Contact

25
Lycée professionnel
Jouffroy d'Abbans - Baume-les-Dames
Informations complètes

 
mercredi 1er octobre 2014

Festival international de géographie

Rendez-vous à Saint-Dié-des-Vosges (88) du 3 au 5 octobre 2014

Festival international de géographiePour la 25e édition avec un thème : "Habiter la Terre" et des territoires à l’honneur, ceux des Îles Britanniques.

Au fil des années, le festival international de géographie est devenu un rendez-vous scientifique confirmé, ainsi qu’un lieu d’échanges entre les médias et le public.

Au programme cette année

- présentation sur le sol de la gare de Saint-Dié de la "Carte de la Grande Guerre 1914-1918", carte géante (42 m2) réalisée par l’I.G.N. à l’occasion des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale

- sur le stand de l’institut géographique national (I.G.N.) au salon de la géomatique, mise en valeur des nombreuses richesses du géoportail, le portail des territoires et des citoyens, ainsi que des services aux enseignants Édugeo et au grand public Carte à la carte

- un salon du livre grand public avec des nouveautés cartographiques.
- rencontre d’enseignants dans le cadre du plan national de formation.

Programme complet

 
mercredi 24 septembre 2014

La nuit européenne des chercheurs - 2014

Rendez-vous le 26 septembre 2014 à Besançon

La nuit européenne des chercheurs - 2014La nuit des chercheurs est un événement initié par la Commission européenne et présent dans de nombreuses localités européennes.

La place de l’expérience dans la recherche est la thématique de cette 9ème édition.

Chacun pourra venir librement découvrir, vivre et faire des expériences avec des chercheurs de la région

- à partir de 10 heures sur la place des droits de l’homme
- à partir de 19 heures à la cité universitaire Canot
(entrée libre pour tous les publics)

Pour en savoir plus


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon