R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Les sciences de l’ingénieur au féminin

Rubrique Vie de l'académie

jeudi 13 novembre 2014

Les sciences de l’ingénieur au féminin

Jeudi 20 novembre, pour le 2e édition, cinq établissements de l’académie, quatre lycées et un collège, participeront à cet évènement sur les 105 inscrits en France

Les sciences de l'ingénieur au fémininLe 20 novembre prochain, les associations "Elles bougent" et l’union des professeurs de sciences et techniques industrielles (U.P.S.T.I.) lancent ensemble la seconde édition de la journée nationale "Les sciences de l’ingénieur au féminin" sur l’ensemble du territoire, une journée exceptionnelle qui a pour objectifs :

- de sensibiliser les jeunes collégiennes et lycéennes aux carrières scientifiques et technologiques, au travers des témoignages d’ingénieures, techniciennes et élèves ingénieures
- de les informer sur la variété des métiers et des parcours de formation menant aux emplois d’ingénieur
- de susciter des vocations pour des métiers d’avenir dans l’industrie, sources d’innovations technologiques, et nécessaires au renouvellement et à la pérennisation de notre appareil industriel dans sa globalité.
- de leur donner de l’ambition dans leur parcours professionnel.

En savoir plus

Établissements participants dans l’académie

25
Collège
Pierre-Joseph Proudhon - Besançon
Informations complètes

25
Lycée polyvalent
Lycée des métiers de la microtechnique et de l'automatique
Jules Haag - Besançon
Informations complètes

25
Lycée général et technologique
Victor Hugo - Besançon
Informations complètes

90
Lycée général et technologique
Raoul Follereau - Belfort
Informations complètes

Informations utiles (dates, lieux, programmes)

 
mercredi 12 novembre 2014

"Travailler et enseigner : engagement et formation"

L’école supérieure du professorat et de l’éducation (E.S.P.E.) et la fédération de recherche en éducation Fr Éduc. organisent une journée d’étude jeudi 27 novembre

Cette journée abordera différentes thématiques, en commençant par définir l’engagement au travail. Il sera ensuite question de l’engagement au travail au prisme des T.I.C., de l’engagement chez les enseignants et de l’apprentissage d’un métier.

Jeudi 27 novembre de 9 h à 16 h à l’ E.S.P.E, entrée libre et gratuite.
En savoir plus

Contact

Fabien Knittel
Tél. : 06 72 21 48 32
École supérieure du professorat de l’éducation
57 avenue de Montjoux
25000 Besançon

 
mercredi 22 octobre 2014

Concours "Je filme le métier qui me plaît", les appels à projets sont ouverts !

Pour sensibiliser les jeunes aux différentes représentations des métiers et de l’entreprise, ce concours propose aux collèges, lycées, C.F.A., universités de restituer leur découverte d’un métier, ou d’une organisation/entreprise à travers ses métiers, sous forme d’une vidéo de trois minutes

Soutenu par le ministère de l’Éducation nationale, le site www.lecanaldesmetiers.tv, organise pour la huitième année consécutive, cet événement pédagogique qui favorise de manière dynamique une démarche active de découverte des métiers au travers de la création de supports numériques. Les projets doivent être menés sous l’égide d’un adulte référent, porteur du projet pédagogique.
La participation des enseignants et des élèves augmente en moyenne de 50 % par an depuis 2007.

Concours "Je filme le métier qui me plaît" {PNG}

Les chiffres de l’année scolaire 2013-2014 :
112 candidatures réparties sur l’ensemble des académies
25 112 élèves et plus de 2 400 enseignants candidats
707 vidéos retenues en sélection officielle
240 métiers filmés.

Grâce au soutien fidèle des partenaires entreprises la session 2014-2015 est ouverte.

Tous les métiers peuvent être filmés, les candidats sont cependant incités à choisir un thème à partir des appels à projets qui concernent notamment des métiers d’avenir ou à découvrir : retrouvez-les sur le site www.jefilmelemetierquimeplait.tv

Dates clés

- 21 janvier 2015 au plus tard : réception des candidatures (réponses à appels à projets)
- 21 mars 2015 au plus tard : réception des films

Un jury présidé par Serge Moati et composé de personnalités issues du monde de l’entreprise, des médias et de l’éducation, remettra les prix aux lauréats dans le plus grand cinéma d’Europe le jeudi 21 mai 2015 au Grand Rex à Paris.

Les lauréats académiques 2014

Contact

Anne Fournier, présidente
Site

 
lundi 20 octobre 2014

Près de 2 000 élèves ont participé à la Fête de la science 2014 dans l’académie

Conférences, expositions, expériences et manipulations... Cette année encore la science a aiguisé la curiosité des scolaires et du grand public !

À l’occasion de la fête de la science 2014, les scolaires et leurs professeurs ont répondu présent aux nombreuses animations organisées dans l’académie.

De la Saline royale d’Arc-et-Senans, en passant par la Maison des énergies à Héricourt, l’Atelier des savoir-faire dans le Parc Naturel du Haut-Jura, ou encore par le Musée de la lunette à Morez et avec des actions phares comme à Dole, Mouchard, Besançon et Montbéliard, cette 23e édition s’annonçait riche en connaissances et en découvertes.

Découvrir la science sous toutes les facettes : focus à Besançon et Montbéliard

Durant deux jours, les jeudi 9 et vendredi 10 octobre, le campus universitaire de la Bouloie à Besançon a accueilli 1 600 scolaires dans le cadre de "Campus en fête".

Fête de la science 2014 - Campus en fête Au Village des sciences, épicentre de la manifestation, des dizaines d’expériences scientifiques, des jeux, des expositions, des observations et des visites ont été proposés aux écoliers, collégiens et lycéens.

80 animateurs, chercheurs et bénévoles se sont mobilisés dans tous les domaines : environnement, histoire, archéologie, sciences humaines, santé, physique, mathématiques, technologies, histoire industrielle et scientifique.

La Fabrikà sciences a ouvert ses portes aux jeunes visiteurs qui ont pu découvrir sa nouvelle exposition, intitulée Lumière sur la Lune. Des visites étaient également prévues à l’Observatoire des sciences de l’Univers, à la bibliothèque universitaire des sciences et dans des laboratoires de recherche.

La science en s’amusant

À Montbéliard, du lundi 6 au vendredi 10 octobre, 381 scolaires, du C.P. à la seconde, ont visité et participé à des ateliers autour des expositions du Pavillon des Sciences : "à fond les photons", "l’écologie franc-comtoise" et "les doigts dans le cerveau".

Sous un chapiteau de 800 m2 les visiteurs ont pu découvrir le village des sciences. Chercheurs universitaires et associations ont montré le fruit de leur travail de recherche et fait tomber les idées reçues concernant leur métier.

La Fête de la science

 
mercredi 15 octobre 2014

Un demi-siècle pour le lycée Louis Pergaud de Besançon !

Élèves et personnels, d’hier et d’aujourd’hui, ont célébré les 50 ans du lycée. De nombreuses animations festives ont permis à chacun de se remémorer souvenirs et anecdotes.

Le lycée Louis Pergaud est une véritable institution : en 50 ans, près de 65 000 élèves et 1 800 professeurs sont passés par l’établissement ! La liste des invités était donc longue ce samedi 11 octobre. Le proviseur, Gabriel Lienhard, a accueilli le recteur, les élus et les parlementaires pour célébrer l’anniversaire du lycée de l’académie qui accueille le plus grand nombre d’élèves.

Un programme à la hauteur de l’évènement

Après les discours officiels, un film retraçant l’histoire du lycée, réalisé par un ancien élève, a été projeté. Puis, Jean-Louis Clade, historien, a plongé les visiteurs à l’époque de Louis Pergaud avec la mise en scène d’une classe digne de la Guerre des Boutons. Le ton de la journée était donné.

Cet anniversaire a été l’occasion pour tous de retrouver des camarades de classe ou des collègues de travail, mais aussi de remonter dans le temps : un retour dans les années 60 était au programme avec un quizz et un rassemblement de véhicules anciens.

Un jeu de piste a permis à chacun de redécouvrir les lieux. Dans le cadre de l’exposition du Brevet d’initiation aéronautique (B.I.A.), les visiteurs ont pu observer un planeur dans la cour du lycée et découvrir la rigueur du métier de pilote avec un simulateur de vol en salle.

Des concerts, spectacles de danse, pièces de théâtre, proposés par des anciens élèves ou des professeurs du lycée, ont rythmé la journée. Et bien sur, des expositions, des photos de classes et un livre d’or ont su raviver les souvenirs empreints de nostalgie. L’après-midi, un match de gala de la section sportive de football féminin s’est déroulé au stade des Orchamps.

La journée s’est clôturée par un repas dansant qui a réuni les invités lors d’un moment convivial.
Programme des festivités - 50 ans du lycée Louis Pergaud - 11 octobre 2014

L’un des plus grands lycées de France

Exposition de photos de classes  - © Lycée Louis Pergaud Dans son discours d’inauguration, le recteur a tenu à rappeler l’investissement humain qui est essentiel au bon fonctionnement du lycée. "Les proviseurs successifs qui ont piloté cet établissement ainsi que les équipes pédagogique et éducative ont accompagné près de 65 000 élèves depuis 1964 : ces femmes et ces hommes, qui œuvrent souvent dans l’ombre, méritent que nous rendions hommage à leur engagement et à leur dévouement".

Le lycée compte aujourd’hui 200 enseignants et plus de 2 000 élèves répartis dans 77 classes.

Un panel de formation intéressant

Le lycée général et technologique propose des formations diversifiées préparant au bac (littéraire, économique et social, scientifique, sciences et technologies du management et de la gestion, sciences et technologies de la santé et du social, sciences et technologies de laboratoire) et des formations supérieures avec cinq brevets de techniciens supérieurs, quatre classes préparatoires aux grandes écoles (C.P.G.E.) et un diplôme de technicien supérieur, ainsi qu’une offre d’enseignements d’exploration très large qui permet de répondre aux projets de tous.

Un dispositif d’inclusion scolaire

À rentrée 2012-2013, une "unité pédagogique pour élèves allophones arrivants"(U.P.2.A.) a été créée dans l’établissement, elle permet d’accueillir les élèves allophones et les élèves malvoyants qui sont accompagnés par des équipes volontaires et investies.

Un micro-lycée pour donner une seconde chance

Depuis la rentrée de septembre un micro-lycée a ouvert ses portes aux jeunes en situation de décrochage scolaire qui souhaitent préparer le bac et construire un projet de formation. Il s’agit du deuxième micro-lycée de l’académie. À ce jour, neuf élèves ont intégré le dispositif au sein de quatre filières : littéraire, économique et social, scientifique, sciences et technologies du management et de la gestion.

Contact

Annick Bole, assistante de direction et coordonnatrice de l’événement

25
Lycée polyvalent
Louis Pergaud - Besançon
Informations complètes

 
mardi 14 octobre 2014

Des parents avertis et impliqués au collège Xavier Bichat d’Arinthod

Les parents sont des acteurs à part entière dans le suivi de la scolarité de leurs enfants. Dans ce collège jurassien, une sensibilisation au numérique et l’élection des représentants de parents d’élèves attestent de l’importance de leur rôle.

Pour clôturer la semaine de la démocratie scolaire, vendredi 10 octobre, Claudine Bride, principale du collège, a accueilli le recteur Éric Martin et l’inspecteur académique du Jura, Jean-Marc Milville, pour deux moments importants de la vie du collège : une sensibilisation des parents d’élèves de 6e aux usages du numérique et le dépouillement des élections des représentants des parents d’élèves au conseil d’administration (C.A.) de l’établissement.

Créer du lien entre les familles et l’établissement

Le discours du recteur aux parents d'élèvesDans le cadre d’une co-éducation parents-professeurs, une vingtaine de parents d’élèves de 6e ont participé à une formation sur tablettes numériques. Très assidus et intéressés, ils ont bénéficié d’une présentation du portail ét@blissement numérique ouvert et évolutif (É.N.O.É.).
Cette interface numérique met en relation l’établissement et les familles. Ces dernières peuvent notamment y consulter :
- le cahier de texte numérique par différentes entrées ;
- la messagerie interne utilisée par leur enfant et ses professeurs ;
- les notes et les absences ;
- l’emploi du temps de la classe.

Lors de la séance menée par les enseignants, les parents ont pu découvrir les possibilités de suivi et d’aide de leur enfant. Ils ont ensuite été sensibilisés aux usages pédagogiques dans différentes disciplines : histoire, géographie, anglais, mathématiques, ou encore technologie. Ainsi en anglais, les élèves utilisent la fonction dictaphone de la tablette pour apprendre et améliorer leur prononciation, à leur rythme, avec l’utilisation de l’application "Pronounce".

Le recteur a remercié les parents pour leur implication. Il a tenu à souligner le rôle pédagogique des tablettes dans le cadre de la classe et il a rappelé l’importance d’une évaluation formative qui permet notamment de prendre en compte la progression des élèves et d’envisager l’erreur de manière positive. Enfin, il a insisté sur le rôle essentiel du lien école - collège dans le cadre d’une éducation conjointe.

Les représentants de parents d’élèves, des interlocuteurs privilégiés

Les représentants des parents d’élèves participent activement aux prises de décision au sein du conseil d’administration de l’établissement. Ils sont un relais d’informations pour les autres parents et leur permettent de faire entendre leurs voix.

Le dépouillement des élections au collège d'Arinthod Le recteur a assisté au dépouillement des élections du conseil d’administration. Il s’est entretenu avec les parents sur le climat scolaire de l’établissement et sur la participation aux élections. Il s’agit d’un temps fort de la représentation des parents et de la formation citoyenne des élèves.

Cette année au collège Xavier Bichat, le taux de participation aux élections est de 56,17 %. L’an dernier, il atteignait 53,75 %, il était de 31,92 % pour l’académie et de :
- 29,12 % pour le Doubs ;
- 31,42 % pour le Jura ;
- 39,72 % pour la Haute-Saône ;
- 31,19 % pour le Territoire de Belfort.

Renforcer la collaboration avec les parents et œuvrer pour une réelle co-éducation en utilisant le numérique est un axe de travail essentiel pour l’établissement.
Le collège entre dans l’ère du numérique avec les parents, afin d’aider les élèves à travailler dans et hors de la classe.

Contact

39
Collège
Xavier Bichat - Arinthod
Informations complètes

 
mardi 14 octobre 2014

Lancement de la formation inter-degré en REP+ : "climat scolaire et co-éducation"

Le 24 septembre dernier, une conférence-débat au collège Diderot a concrétisé la volonté de synergie entre le premier et le second degré, autour d’une même question pour un même public scolaire : comment passer de la classique "relation aux familles" à une véritable co-éducation de l’enfant, comme le réclame la loi de refondation de l’École ?

Conférence-débat au collège Denis Diderot de BesançonLa dynamique impulsée en REP+ s’inscrit pleinement dans les priorités académiques, qui mettent l’accent sur l’ appartenance des parents, de plein droit, à la communauté éducative, ainsi que sur l’intérêt qu’il y a dans les écoles et les établissements, à développer la qualité et l’équité de l’éducation par les méthodes innovantes attachées à la notion scientifique récente de "climat scolaire".
La réflexion collective et interactive a été nourrie par la présentation des acquis de la recherche sur ces questions, présentation assurée par Caroline Veltcheff, de la délégation ministérielle "Prévention et lutte contre les violences en milieu scolaire " ainsi que par les discussions consécutives en ateliers pour concevoir les pistes de travail.

Présentation du REP+ Diderot

Contacts
Laurence Baulu, chargée de mission académique à l’éducation prioritaire

Maryse Adam Maillet, inspectrice académique - inspectrice pédagogique régionale de lettres.

 
vendredi 3 octobre 2014

Pose de la première pierre du restaurant universitaire des Hauts du Chazal

Les travaux sont officiellement lancés. Le restaurant ouvrira ses portes aux étudiants à la rentrée universitaire 2015.

Jeudi 2 octobre, Dominique Froment, directrice du C.R.O.U.S., Guillaume Ouzel, directeur du C.N.O.U.S., Éric Martin, recteur d’académie - chancelier des universités, Patrick Bontemps, vice-président du conseil régional en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, adjoint au maire de Besançon, et Dominique Schauss, vice président du Grand Besançon ont officiellement scellé la première pierre du restaurant dit de Chateaufarine.

Le pôle santé des Hauts du Chazal

Le pôle santé est situé à proximité du centre hospitalier régional et universitaire (C.H.R.U.) Jean Minjoz. Ce pôle a vu le jour en 2003, tout d’abord avec la mise en service de la bibliothèque universitaire santé, ainsi que la première tranche de l’unité de formation et de recherche des sciences médicales et pharmaceutiques (U.F.R.-S.M.P.). En 2013, la seconde tranche de l’U.F.R.-S.M.P., auparavant basée sur le site de l’Arsenal au centre ville de Besançon, vient compléter le pôle.

Pose première pierre du restaurant universitaire des Hauts du Chazal Ce geste symbolique annonce l’aboutissement d’un aménagement universitaire global et cohérent autour du centre hospitalier et universitaire.

Depuis 2000, l’Université de Franche-Comté, l’État et les collectivités territoriales se sont engagés dans un projet d’envergure visant à redéployer les implantations universitaires au sein de la capitale régionale. La décision de construire un restaurant universitaire, à proximité de l’U.F.R.-S.M.P, a été prise en raison de l’éloignement du centre ville, de l’impossibilité de mutualiser les services de restauration avec le C.H.R.U., et de la nécessité d’offrir un repas correct à un prix accessible à l’ensemble des étudiants.

Actuellement, un restaurant provisoire en préfabriqué, d’une capacité de 144 places, propose aux étudiants un service de self traditionnel et de sandwichs à emporter.

Offrir un espace de restauration de qualité

Le futur restaurant se présentera sous la forme d’un bâtiment de plein pied, sur une surface de 1 400 m², situé le long de la future voie de transports collectifs en site propre (T.C.S.P.), rue Ambroise Paré. Imaginé par la designer Matali Crasset, le restaurant universitaire sera construit dans l’alignement de l’actuelle bibliothèque universitaire. Le bâtiment, respectant la réglementation thermique 2012 (R.T. 2012), offrira un confort thermique intégrant toutes les qualités d’un bâtiment de nouvelle génération. Les techniques constructives les plus modernes et les équipements les plus performants seront exploités : chauffage urbain, isolation thermique renforcée, thermorégulation des façades ensoleillées, ventilation double flux…

Le futur restaurant universitaire - © DR En cette rentrée 2014, sur le site des Hauts du Chazal, le nombre d’étudiants est estimé à 4 500. La capacité d’accueil du restaurant, initialement fixée au stade de la programmation à 300 places, a évolué pour mieux prendre en considération les nouvelles habitudes alimentaires des étudiants et les contraintes liées à l’organisation de la journée d’enseignement. Le restaurant comportera 512 places, dont 112 de cafétéria.

Le projet est estimé à 5 147 000 € toutes dépenses confondues, le financement est assuré par l’État, le Conseil régional de Franche-Comté et la Ville de Besançon. La maîtrise d’ouvrage relève du C.R.O.U.S. de Besançon.

Contact

Hugues Trudet, ingénieur régional de l’équipement
Tél. 03 81 65 47 07

 
jeudi 2 octobre 2014

La cité universitaire Canot reçoit le Premier ministre

Éric Martin, recteur - chancelier des universités et Dominique Froment, directrice du C.R.O.U.S. ont présenté lundi 29 septembre 2014, l’édifice au Premier ministre, Manuel Valls, à la ministre de l’Éducation nationale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, et à la secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, Geneviève Fioraso.

Par sa présence majestueuse au bord du Doubs, la cité universitaire Canot s’impose. Sur le tympan de l’édifice figurent les armes de l’Université de Franche-Comté. Construite en 1932, il s’agit de l’une des premières cités universitaires de France.

Inaugurée en 1933 par le Président de la République

Le recteur Éric Martin a relaté l’histoire de la cité Canot : il faut remonter en 1922, date à laquelle Alfred Alengry, recteur de l’académie et président du conseil de l’Université de Besançon de 1919 à 1935, "perçoit la difficulté pour les étudiants modestes de trouver des chambres et de rompre leur isolement". Dans un même temps, son souhait est d’héberger étudiants et professeurs étrangers durant les grandes vacances.

Il créé ainsi la société anonyme "la cité universitaire de Besançon" et parvient très vite à lever 200 000 francs, qui permettent d’ouvrir la cité Canot dès 1932. L’architecture, innovante pour l’époque, est signée de René Tournier. La structure ne suit pas l’alignement du quai Veil Picard, mais s’ouvre en V face aux Doubs. Diplômé de l’École supérieure des Beaux arts de Paris, l’architecte est à l’origine de nombreux édifices bisontins.

Entrée de la citée universitaire Canot La cité Canot sera inaugurée en 1933 par le Président de la République, Albert Lebrun.
En 1940, elle est occupée par les allemands, puis les alliés à la fin de la guerre. Des travaux sont entrepris pour que les étudiants y soient à nouveau accueillis dès novembre 1945.

Une seconde jeunesse

La cité connaitra plusieurs extensions, et sera prise en gestion par le Centre régional des œuvres universitaires et sociales (C.R.OU.S.) en 1973, date d’extinction de la société anonyme. Les normes de confort vont en éloigner progressivement les étudiants et la cité sera fermée en 2003 puis murée en 2008.

D’importants travaux de rénovation sont engagés entre 2007 et 2012. Cette opération de réhabilitation est inscrite au contrat de projet État-région (C.P.E.R.) financé pour moitié par l’État, avec le conseil régional, la ville de Besançon et le C.R.O.U.S.

Une première partie du bâtiment est inaugurée en 2011, les 161 chambres et le café international sont ouverts en 2012. La période qui s’achève a permis de réhabiliter de nombreuses chambres et le restaurant universitaire. L’ensemble du bâtiment, remis aux normes, est aujourd’hui accessible aux personnes à mobilité réduite.

Un lieu d’accueil et d’échanges internationaux

La résidence accueille aujourd’hui des étudiants aux origines multiculturelles, du fait notamment de sa proximité avec le centre de linguistique appliquée (C.L.A.) et grâce aux échanges linguistiques tels que le programme ERASMUS. De nombreuses nationalités y sont représentées, faisant du lieu un espace propice aux rencontres et aux échanges et de Besançon, une ville cosmopolite, reconnue pour son cadre de vie. La cité est devenue emblématique de la vie étudiante.

Dans son discours de présentation de la cité Canot, le recteur a tenu à évoquer l’histoire du lieu, "intiment liée à la notion d’utopie sociale comme ont pu la nourrir des philosophes et architectes en Franche-Comté tels que Fourier, Proudhon ou Ledoux. Les cités universitaires s’apparentent aux cités idéales imaginées par les utopistes où tout est pensé pour optimiser la vie en communauté".

Vue d'ensemble de la cité universitaire CanotL’amélioration des conditions de vie des étudiants s’inscrit dans la priorité gouvernementale donnée à la jeunesse. La rentrée universitaire 2014 voit la poursuite de la réforme des bourses étudiantes engagée en 2013 avec la création de 77 500 bourses annuelles "échelon zéro bis" de 1 000 euros destinées aux étudiants des classes moyennes aux revenus modestes, boursiers. Cette rentrée est également marquée par la généralisation de la caution locative étudiante (CLÉ) et la création de 40 000 nouveaux logements sociaux étudiants dont 8 000 ont déjà été livrés. Ces mesures vont dans le sens d’une réduction des inégalités en aidant aux mieux les étudiants qui en ont besoin.

L’académie de Besançon compte 12 383 étudiants boursiers, dont 1 895 "échelon 0" et 1 057 "échelon 0 bis". Le C.R.O.U.S. joue un rôle prépondérant en s’engageant pour de meilleures conditions de vie (logement, restauration,bourse, culture..) et pour la réussite des étudiants.

Visite du Premier ministre lundi 29 septembre à la cité Canot du Crous de Besançon - C.N.O.U.S.

 
mercredi 1er octobre 2014

Élections des représentants des parents d’élèves

Les élections des représentants des parents d’élèves se dérouleront vendredi 10 et samedi 11 octobre 2014

Élections des représentants des parents d'élèvesTous les ans, avant la fin de la septième semaine de l’année scolaire, les parents d’élèves élisent leurs représentants aux conseils d’école et aux conseils d’administration des établissements publics locaux d’enseignement.

Chaque parent est électeur et éligible sous réserve qu’il soit détenteur de l’autorité parentale. Il ne dispose que d’une voix quel que soit le nombre de ses enfants inscrits dans le même établissement.

Le vote est personnel (sans procuration) et secret. Il peut avoir lieu par correspondance. Il s’agit d’un scrutin de liste à la représentation proportionnelle.

Conseils pratiques aux parents

La réussite de la scolarité de votre enfant est liée au dialogue qui s’établira entre les personnels de l’école ou de l’établissement scolaire du second degré et vous-même et de votre implication dans l’accompagnement de sa scolarité.

Accompagner votre enfant dans sa scolarité, c’est :
- l’encourager dans sa découverte de la lecture et de l’écriture et dans sa recherche d’autonomie
- développer son sens des responsabilités, lui apprendre le nécessaire respect de lui-même et des autres ainsi que l’utilité des règles de vie commune
- l’aider à acquérir une certaine hygiène de vie (sommeil et alimentation équilibrés, hygiène corporelle, activités physiques) qui le rendra plus disponible pour apprendre mais aussi, à l’adolescence, pour affronter les tentations de conduites à risques

Vous avez des questions, une difficulté ou seulement une inquiétude ?

Les personnels de l’école ou de l’établissement scolaire du second degré , enseignants et personnels médicaux et sociaux (de l’Éducation nationale ou des collectivités locales) peuvent, chacun pour ce qui les concerne, vous informer ou vous conseiller, vous ou votre enfant.

Tout savoir sur les élections


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon