R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Lancement de la formation inter-degré en REP+ : "climat scolaire et (...)

Rubrique Vie de l'académie

mardi 14 octobre 2014

Lancement de la formation inter-degré en REP+ : "climat scolaire et co-éducation"

Le 24 septembre dernier, une conférence-débat au collège Diderot a concrétisé la volonté de synergie entre le premier et le second degré, autour d’une même question pour un même public scolaire : comment passer de la classique "relation aux familles" à une véritable co-éducation de l’enfant, comme le réclame la loi de refondation de l’École ?

Conférence-débat au collège Denis Diderot de BesançonLa dynamique impulsée en REP+ s’inscrit pleinement dans les priorités académiques, qui mettent l’accent sur l’ appartenance des parents, de plein droit, à la communauté éducative, ainsi que sur l’intérêt qu’il y a dans les écoles et les établissements, à développer la qualité et l’équité de l’éducation par les méthodes innovantes attachées à la notion scientifique récente de "climat scolaire".
La réflexion collective et interactive a été nourrie par la présentation des acquis de la recherche sur ces questions, présentation assurée par Caroline Veltcheff, de la délégation ministérielle "Prévention et lutte contre les violences en milieu scolaire " ainsi que par les discussions consécutives en ateliers pour concevoir les pistes de travail.

Présentation du REP+ Diderot

Contacts
Laurence Baulu, chargée de mission académique à l’éducation prioritaire

Maryse Adam Maillet, inspectrice académique - inspectrice pédagogique régionale de lettres.

 
vendredi 3 octobre 2014

Pose de la première pierre du restaurant universitaire des Hauts du Chazal

Les travaux sont officiellement lancés. Le restaurant ouvrira ses portes aux étudiants à la rentrée universitaire 2015.

Jeudi 2 octobre, Dominique Froment, directrice du C.R.O.U.S., Guillaume Ouzel, directeur du C.N.O.U.S., Éric Martin, recteur d’académie - chancelier des universités, Patrick Bontemps, vice-président du conseil régional en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, adjoint au maire de Besançon, et Dominique Schauss, vice président du Grand Besançon ont officiellement scellé la première pierre du restaurant dit de Chateaufarine.

Le pôle santé des Hauts du Chazal

Le pôle santé est situé à proximité du centre hospitalier régional et universitaire (C.H.R.U.) Jean Minjoz. Ce pôle a vu le jour en 2003, tout d’abord avec la mise en service de la bibliothèque universitaire santé, ainsi que la première tranche de l’unité de formation et de recherche des sciences médicales et pharmaceutiques (U.F.R.-S.M.P.). En 2013, la seconde tranche de l’U.F.R.-S.M.P., auparavant basée sur le site de l’Arsenal au centre ville de Besançon, vient compléter le pôle.

Pose première pierre du restaurant universitaire des Hauts du Chazal Ce geste symbolique annonce l’aboutissement d’un aménagement universitaire global et cohérent autour du centre hospitalier et universitaire.

Depuis 2000, l’Université de Franche-Comté, l’État et les collectivités territoriales se sont engagés dans un projet d’envergure visant à redéployer les implantations universitaires au sein de la capitale régionale. La décision de construire un restaurant universitaire, à proximité de l’U.F.R.-S.M.P, a été prise en raison de l’éloignement du centre ville, de l’impossibilité de mutualiser les services de restauration avec le C.H.R.U., et de la nécessité d’offrir un repas correct à un prix accessible à l’ensemble des étudiants.

Actuellement, un restaurant provisoire en préfabriqué, d’une capacité de 144 places, propose aux étudiants un service de self traditionnel et de sandwichs à emporter.

Offrir un espace de restauration de qualité

Le futur restaurant se présentera sous la forme d’un bâtiment de plein pied, sur une surface de 1 400 m², situé le long de la future voie de transports collectifs en site propre (T.C.S.P.), rue Ambroise Paré. Imaginé par la designer Matali Crasset, le restaurant universitaire sera construit dans l’alignement de l’actuelle bibliothèque universitaire. Le bâtiment, respectant la réglementation thermique 2012 (R.T. 2012), offrira un confort thermique intégrant toutes les qualités d’un bâtiment de nouvelle génération. Les techniques constructives les plus modernes et les équipements les plus performants seront exploités : chauffage urbain, isolation thermique renforcée, thermorégulation des façades ensoleillées, ventilation double flux…

Le futur restaurant universitaire - © DR En cette rentrée 2014, sur le site des Hauts du Chazal, le nombre d’étudiants est estimé à 4 500. La capacité d’accueil du restaurant, initialement fixée au stade de la programmation à 300 places, a évolué pour mieux prendre en considération les nouvelles habitudes alimentaires des étudiants et les contraintes liées à l’organisation de la journée d’enseignement. Le restaurant comportera 512 places, dont 112 de cafétéria.

Le projet est estimé à 5 147 000 € toutes dépenses confondues, le financement est assuré par l’État, le Conseil régional de Franche-Comté et la Ville de Besançon. La maîtrise d’ouvrage relève du C.R.O.U.S. de Besançon.

Contact

Hugues Trudet, ingénieur régional de l’équipement
Tél. 03 81 65 47 07

 
jeudi 2 octobre 2014

La cité universitaire Canot reçoit le Premier ministre

Éric Martin, recteur - chancelier des universités et Dominique Froment, directrice du C.R.O.U.S. ont présenté lundi 29 septembre 2014, l’édifice au Premier ministre, Manuel Valls, à la ministre de l’Éducation nationale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, et à la secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, Geneviève Fioraso.

Par sa présence majestueuse au bord du Doubs, la cité universitaire Canot s’impose. Sur le tympan de l’édifice figurent les armes de l’Université de Franche-Comté. Construite en 1932, il s’agit de l’une des premières cités universitaires de France.

Inaugurée en 1933 par le Président de la République

Le recteur Éric Martin a relaté l’histoire de la cité Canot : il faut remonter en 1922, date à laquelle Alfred Alengry, recteur de l’académie et président du conseil de l’Université de Besançon de 1919 à 1935, "perçoit la difficulté pour les étudiants modestes de trouver des chambres et de rompre leur isolement". Dans un même temps, son souhait est d’héberger étudiants et professeurs étrangers durant les grandes vacances.

Il créé ainsi la société anonyme "la cité universitaire de Besançon" et parvient très vite à lever 200 000 francs, qui permettent d’ouvrir la cité Canot dès 1932. L’architecture, innovante pour l’époque, est signée de René Tournier. La structure ne suit pas l’alignement du quai Veil Picard, mais s’ouvre en V face aux Doubs. Diplômé de l’École supérieure des Beaux arts de Paris, l’architecte est à l’origine de nombreux édifices bisontins.

Entrée de la citée universitaire Canot La cité Canot sera inaugurée en 1933 par le Président de la République, Albert Lebrun.
En 1940, elle est occupée par les allemands, puis les alliés à la fin de la guerre. Des travaux sont entrepris pour que les étudiants y soient à nouveau accueillis dès novembre 1945.

Une seconde jeunesse

La cité connaitra plusieurs extensions, et sera prise en gestion par le Centre régional des œuvres universitaires et sociales (C.R.OU.S.) en 1973, date d’extinction de la société anonyme. Les normes de confort vont en éloigner progressivement les étudiants et la cité sera fermée en 2003 puis murée en 2008.

D’importants travaux de rénovation sont engagés entre 2007 et 2012. Cette opération de réhabilitation est inscrite au contrat de projet État-région (C.P.E.R.) financé pour moitié par l’État, avec le conseil régional, la ville de Besançon et le C.R.O.U.S.

Une première partie du bâtiment est inaugurée en 2011, les 161 chambres et le café international sont ouverts en 2012. La période qui s’achève a permis de réhabiliter de nombreuses chambres et le restaurant universitaire. L’ensemble du bâtiment, remis aux normes, est aujourd’hui accessible aux personnes à mobilité réduite.

Un lieu d’accueil et d’échanges internationaux

La résidence accueille aujourd’hui des étudiants aux origines multiculturelles, du fait notamment de sa proximité avec le centre de linguistique appliquée (C.L.A.) et grâce aux échanges linguistiques tels que le programme ERASMUS. De nombreuses nationalités y sont représentées, faisant du lieu un espace propice aux rencontres et aux échanges et de Besançon, une ville cosmopolite, reconnue pour son cadre de vie. La cité est devenue emblématique de la vie étudiante.

Dans son discours de présentation de la cité Canot, le recteur a tenu à évoquer l’histoire du lieu, "intiment liée à la notion d’utopie sociale comme ont pu la nourrir des philosophes et architectes en Franche-Comté tels que Fourier, Proudhon ou Ledoux. Les cités universitaires s’apparentent aux cités idéales imaginées par les utopistes où tout est pensé pour optimiser la vie en communauté".

Vue d'ensemble de la cité universitaire CanotL’amélioration des conditions de vie des étudiants s’inscrit dans la priorité gouvernementale donnée à la jeunesse. La rentrée universitaire 2014 voit la poursuite de la réforme des bourses étudiantes engagée en 2013 avec la création de 77 500 bourses annuelles "échelon zéro bis" de 1 000 euros destinées aux étudiants des classes moyennes aux revenus modestes, boursiers. Cette rentrée est également marquée par la généralisation de la caution locative étudiante (CLÉ) et la création de 40 000 nouveaux logements sociaux étudiants dont 8 000 ont déjà été livrés. Ces mesures vont dans le sens d’une réduction des inégalités en aidant aux mieux les étudiants qui en ont besoin.

L’académie de Besançon compte 12 383 étudiants boursiers, dont 1 895 "échelon 0" et 1 057 "échelon 0 bis". Le C.R.O.U.S. joue un rôle prépondérant en s’engageant pour de meilleures conditions de vie (logement, restauration,bourse, culture..) et pour la réussite des étudiants.

Visite du Premier ministre lundi 29 septembre à la cité Canot du Crous de Besançon - C.N.O.U.S.

 
mercredi 1er octobre 2014

Élections des représentants des parents d’élèves

Les élections des représentants des parents d’élèves se dérouleront vendredi 10 et samedi 11 octobre 2014

Élections des représentants des parents d'élèvesTous les ans, avant la fin de la septième semaine de l’année scolaire, les parents d’élèves élisent leurs représentants aux conseils d’école et aux conseils d’administration des établissements publics locaux d’enseignement.

Chaque parent est électeur et éligible sous réserve qu’il soit détenteur de l’autorité parentale. Il ne dispose que d’une voix quel que soit le nombre de ses enfants inscrits dans le même établissement.

Le vote est personnel (sans procuration) et secret. Il peut avoir lieu par correspondance. Il s’agit d’un scrutin de liste à la représentation proportionnelle.

Conseils pratiques aux parents

La réussite de la scolarité de votre enfant est liée au dialogue qui s’établira entre les personnels de l’école ou de l’établissement scolaire du second degré et vous-même et de votre implication dans l’accompagnement de sa scolarité.

Accompagner votre enfant dans sa scolarité, c’est :
- l’encourager dans sa découverte de la lecture et de l’écriture et dans sa recherche d’autonomie
- développer son sens des responsabilités, lui apprendre le nécessaire respect de lui-même et des autres ainsi que l’utilité des règles de vie commune
- l’aider à acquérir une certaine hygiène de vie (sommeil et alimentation équilibrés, hygiène corporelle, activités physiques) qui le rendra plus disponible pour apprendre mais aussi, à l’adolescence, pour affronter les tentations de conduites à risques

Vous avez des questions, une difficulté ou seulement une inquiétude ?

Les personnels de l’école ou de l’établissement scolaire du second degré , enseignants et personnels médicaux et sociaux (de l’Éducation nationale ou des collectivités locales) peuvent, chacun pour ce qui les concerne, vous informer ou vous conseiller, vous ou votre enfant.

Tout savoir sur les élections

 
mercredi 24 septembre 2014

Fête de la science 2014 : du 26 septembre au 19 octobre

Manipulez, testez, participez à des visites de laboratoires, dialoguez avec des chercheurs, découvrez les métiers de la recherche, stimulez votre goût pour les sciences !

La Fête de la science À cette occasion, la science investit les lieux publics et et les chercheurs viennent à votre rencontre.

Des milliers d’animations gratuites partout en France

Tout savoir sur la Fête de la science 2014

En Franche-Comté

Programme des principales manifestations

À Besançon au campus de la Bouloie du 9 au 12 octobre 2014

Le Village des sciences et ses vingt animations + la Fabrikà sciences et sa nouvelle exposition + l’Observatoire et ses bâtiments historiques + les laboratoires + une grande Battle de jeunes chercheurs = un campus entièrement en fête, ouvert à tous, aux petits comme aux grands.

Pour commencer, rendez-vous au Village des sciences, lieu central de la manifestation, où une vingtaine de stands vous attendent. De là un parcours vous amènera à travers le campus à la découverte de la Fabrikà sciences, des labos de recherche en passant par l’Observatoire des sciences de l’Univers. Bonne visite !

En savoir plus

Nouveauté 2014 : une battle... de jeunes chercheurs

Battle de chercheursÀ l’occasion du dixième anniversaire de l’Institut F.E.M.T.O.-S.T., le laboratoire et l’université de Franche-Comté organisent un concours étonnant et réjouissant, stimulant et accessible à tous... une battle de jeunes chercheurs, un combat scientifique avec, comme armes, des "super pouvoirs" sortis du laboratoire.

Ils sont huit au départ. À la fin, il n’en restera plus qu’un : celui qui aura réussi à convaincre le public, celui qui aura su être le plus accrocheur et le plus drôle pour expliquer clairement et avec passion sa thématique de recherche. Le concours se déroulera en deux temps : une présélection sur internet jusqu’au 25 septembre, et la finale le dimanche 12 octobre pendant la Fête de la science.

À vous de la départager
Communiqué de presse

 
lundi 22 septembre 2014

Journée du sport scolaire : une participation accrue pour un programme 2014 musclé

Plus de 5 000 élèves mobilisés sur l’ensemble des actions organisées dans l’académie !

Cette journée ludique et conviviale a rassemblé élèves, équipes éducatives, parents, monde sportif local et bénévoles. Des actions très variées se sont déroulées dans toute l’académie, organisées par les inspectrices d’académie - inspectrices pédagogiques régionales d’E.P.S., par les services de l’U.N.S.S. et de l’U.S.E.P. ou à l’initiative des associations sportives d’établissement.

Record d’affluence au lac de Vesoul-Vaivre (70)

Article consacré à la Journée du sport scolaire en Haute-Saône

Tout comme le collège Louis Pergaud de Faverney, le collège Gilbert Cousin de Nozeroy (39) a reçu la labellisation "A.S. pastille rose". Les deux établissements de l’académie font partie des dix-sept collèges labellisés au niveau national.

Quatre autres actions d’envergure déployées sur le territoire académique

"Écrin Vélo Route" (25 - 39)

Cette randonnée parcourant la vélo-route Nantes-Budapest a permis à 1 103 élèves de découvrir le patrimoine naturel et culturel franc-comtois de Besançon à la Saline Royale d’Arc-et-Senans.

Tous les moyens de déplacement, non motorisés, ont été utilisés : marche, course à pied, cyclo, V.T.T., ski-roues, roller… 33 ateliers, des visites culturelles et un concert étaient organisées sur le site de la Saline Royale.

"L’écrin Vélo Route de la Coulée verte" (25 - 90)

Cette randonnée arpente la vélo-route Nantes-Budapest dans le nord Franche-Comté.
402 élèves de l’Aire Urbaine ont pris le départ à Montbéliard ou à Belfort pour une arrivée à la base nautique de Brognard.

Les élèves ont participé avec joie et bonne humeur à toutes les activités proposées sur le site de la base de loisirs de Brognard : beach volley, handball, beach soccer, tir à l’arc et course d’orientation… Le Comité départemental olympique et sportif de Belfort était également présent pour apporter des informations sur la santé et le sport. Eugène Krantz, I.A.-D.A.S.E.N. du Territoire de Belfort est venu rendre visite aux participants et aux organisateurs.

À 15 h 30, tous remontaient sur les vélos pour rejoindre les établissements.
Pour certains, cette journée a confirmé leur passion pour le sport et leur a permis de s’essayer à d’autres disciplines. Pour d’autres, c’était une véritable découverte avec à la clé une inscription à l’association sportive de leur établissement.

Promotion de la course d’orientation à Lons-le-Saunier (39)

671 élèves du premier et du second degrés, soit 35 établissements concernés, ont pu découvrir la course d’orientation sur le site verdoyant du plateau de Montciel.
Jean-Marc Milville I.A.-D.A.S.E.N. du Jura a pu constater le succès de la manifestation.

Run and bike à Labergement-Sainte-Marie (25)

Bike & Run à Labergement Sainte Marie C’est dans le cadre de la Réserve naturelle du lac de Remoray que 590 collégiens ont alterné course à pied et V.T.T. par équipe mixte, de quatre coéquipiers. Les élèves en situation de handicap ont pu participer à une activité en tandem.

De nombreuses animations ont été organisées par les équipes de l’U.S.E.P. et de l’U.N.S.S au bord du lac :
- visites gratuites de la Maison de la Réserve
- circuit trial
- présence d’une montgolfière
- stand d’information/quizz sur la santé
- sensibilisation au tri-sélectif des déchets.

Bilan académique Journée du sport scolaire

Annonce de la Journée du sport scolaire dans l’académie

Le sport dans l’académie, c’est toute l’année !

Une multitude d’évènements rythment la vie sportive de l’académie durant l’année. La Journée du sport scolaire est l’occasion de promouvoir la richesse des activités proposées par les associations et les fédérations sportives scolaires et de révéler le sport sous ses meilleurs atours.

Au-delà des cours obligatoires d’éducation physique et sportive (E.P.S.), les élèves du second degré bénéficient d’une offre sportive permettant à chacun de pratiquer un ou plusieurs sports selon son niveau.

En juin 2014, ce sont 23 981 élèves de l’académie qui étaient licenciés dans une association sportive scolaire (A.S.-U.N.S.S.), parmi eux, 4 551 étaient de jeunes officiels.

Pour encourager la réussite scolaire et sportive, huit lycées d’accueil de l’excellence sportive (L.A.E.S.), permettent à 143 élèves de concilier leur scolarité et leur passion.

Dans le second degré, 129 sections sportives, avec 32 disciplines, accueillent 2 763 élèves.

Les prochains grands rendez-vous sportifs

L’année scolaire 2014-2015 sera rythmée par :
- 170 championnats d’académie organisés dans 70 organisations pour 49 activités sportives
- les cross, qui rassemblent le plus grand nombre d’A.S. (6 000 élèves l’an passé)
- les comtés et notamment le comté blanc, une journée en partenariat avec les collectivités
- la fête du « Z’elles » et son succès l’an passé à la Planche des Belles Filles
- le championnat de France de ski nordique à Lamoura du 9 au 13 mars 2015
- le championnat de France de boxe éducative à Belfort du 1er au 3 avril 2015
- le championnat de France junior et sénior filles de basket-ball à Vesoul du 8 au 10 avril 2015
- ainsi que de nombreuses actions dans les départements et les districts.

Une journée pour encourager la pratique sportive

La cinquième édition de la Journée du sport scolaire (J.S.S.) s’intègre à l’opération "Sentez-vous Sport". Cette opération nationale s’est déroulée du 13 au 21 septembre 2014 et a rassemblé l’ensemble des fédérations sportives.

Au-delà des bienfaits liés à la pratique d’une activité physique quotidienne, le sport permet de prendre confiance en soi, de s’ouvrir aux autres et d’inculquer des valeurs éducatives et citoyennes telles que l’esprit d’équipe, la persévérance et le respect d’autrui.

Journée nationale du sport scolaire - Ministère de l’Éducation nationale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Contacts

Florence Cheval et Catherine Dodane, inspectrices d’académie - inspectrices pédagogiques régionales (I.A.-I.P.R.) d’éducation physique et sportive (E.P.S.)

U.N.S.S.
Jean-Marie Vernet, directeur régional
Serge Mommessin, directeur régional adjoint
Jérôme Broussier, directeur départemental du Doubs
Sylvain Alary, directeur départemental du Jura
Dominique Bouvet, directeur départemental de la Haute-Saône
Martine Cali, directrice départementale du Territoire de Belfort

U.S.E.P.
Olivier Grid, délégué U.S.E.P. du Doubs
Hélène Grappin, déléguée U.S.E.P. du Jura
Gilles Froidevaux, délégué U.S.E.P de la Haute-Saône
Pascal Malcuit, délégué U.S.E.P du Territoire de Belfort


Galerie

Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire - vue du Lac de Vesoul-Vaivre (70) Journée du sport scolaire au Lac de Vesoul-Vaivre - Randonnée pédestre (...)

 
mercredi 17 septembre 2014

Une séance de technologie, deux classes, deux enseignants en parallèle

"L’apport des simulations réelles et numériques dans le choix d’une structure"

Une équipe du B.T.S. de la section audiovisuelle du lycée Viette de Montbéliard a filmé une séance pédagogique un peu particulière : deux classes de 5e du collège René Goscinny de Valdoie travaillant simultanément dans le laboratoire de technologie.

Les objectifs du projet

- illustrer la démarche d’investigation en technologie
- mettre en évidence la richesse du travail en équipe (îlot)
- utilisation raisonnée du numérique
- comparer qualitativement deux modes de simulation

Participants

Professeurs de technologie : Alain Prétot et Paul-Luc Estavoyer
I.A.-I.P.R. S.T.I. : José Canivet et Jean-Marc Tochon
Professeur en audiovisuel : Jocelyn Chappaz

Perspectives

Publication sur le site du R.N.R. technologie de Poitiers (réseau national de ressource)

Contacts

90
Collège
René Goscinny - Valdoie
Informations complètes

 
dimanche 14 septembre 2014

Appel à candidatures

Évaluation des élèves : devenez membre du jury qui remettra ses recommandations à la ministre

Le 24 juin 2014 était lancée la conférence nationale sur l’évaluation des élèves. Son objectif est de faire évoluer les modalités de l’évaluation des élèves pour la mettre au service des apprentissages, afin qu’elle stimule les élèves au lieu de les décourager.

Parent, lycéen, étudiant, membre d’association ou professionnel de l’éducation, vous vous intéressez à la question de l’évaluation des élèves et vous désirez apporter votre contribution au sein d’un collectif ?

Devenez membre du jury en présentant avant le 27 septembre votre candidature motivée en ligne

Le jury sera composé de 30 membres : quinze professionnels de l’éducation et quinze usagers, dont neuf parents d’élèves, trois lycéens ou étudiants et trois membres d’associations. D’octobre à mi-décembre, le jury se nourrira d’expertises, de rapports d’expérimentations ainsi que des contributions déposées par les internautes. Il auditionnera également des experts lors de séances de travail qui se tiendront à Paris.

Le jury se prononcera sur la manière de construire une évaluation au service des apprentissages et de la réussite de tous, sur la façon de rendre compte aux familles des progrès de leurs enfants et, plus largement, sur la place de la notation, et sur la forme que peut prendre cette évaluation dans les parcours et les choix d’orientation des élèves.

Les 11, 12 et 13 décembre 2014, trois jours de travaux viendront conclure la conférence nationale sur l’évaluation des élèves. À l’issue d’auditions et de débats publics, le jury remettra officiellement ses recommandations à Najat Vallaud-Belkacem. Sur la base de celles-ci, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, prendra des décisions applicables dès la rentrée 2015.

 
mercredi 10 septembre 2014

Julien Casoli, invité d’honneur de la Journée du sport scolaire (J.S.S.) le 17 septembre 2014

La journée du 17 septembre dans l’académie marquera, cette année encore, l’ouverture d’une semaine dédiée au sport, à la santé et au bien-être. Le champion paralympique, originaire de Navenne (70), sera présent au lac de Vaivre - Vesoul !

Cette journée a pour objectif de mieux faire connaître et promouvoir les activités des associations et fédérations sportives scolaires auprès des élèves, des parents d’élèves, du monde sportif local et des collectivités territoriales. Elle est une composante essentielle au service du développement du sport scolaire.

Le succès de l’édition 2013 dans l’académie de Besançon, la forte mobilisation de tous ont conduit à confirmer les choix opérés les années précédentes pour ce 17 septembre 2014, tout en incitant l’ensemble des associations sportives à s’impliquer dans des actions "intra-muros".

Cette année encore les services académiques de l’U.N.S.S. et de l’U.S.E.P. se sont fortement mobilisés dans l’organisation de plusieurs "événements" dont voici le le programme détaillé :

Journée du sport scolaire 2014

Cinq événements phares dans l’académie

La Haute-Saône en fête au Lac de Vaivre Vesoul

En présence de l’athlète Julien Casoli, le lac de Vaivre accueillera près de 1 500 élèves des classes de C.M.1. et C.M.2., des collèges et des lycées du département de la Haute-Saône dont 700 sur l’eau.

- activités multi-sports avec l’aide et le soutien des clubs et comités : ouverture de cette journée aux primaires (C.M.1., C.M.2.)
- activités nautiques (voile, planche, paddle, pédalo, kayak) tennis, pétanque, handball, course d’orientation, géocaching, ultimate, handisport, zumba, step.

À l’occasion de sa visite, le recteur remettra un diplôme aux élèves du collège Louis Pergaud de Faverney en Haute-Saône et félicitera leurs professeurs d’E.P.S. L’établissement a en effet reçu le label pastille rose.

Pour prétendre à cette labellisation, au moins 45% filles scolarisées dans établissement doivent être licenciées à l’association sportive.

Le projet écrin vélo-route

Une randonnée sur les vélo-routes de Franche-Comté, une découverte du patrimoine franc-comtois : le projet vise à offrir au plus grand nombre une randonnée sur la vélo-route qui traverse la région. Les départs prévus depuis deux sites : Besançon et Arc-et-Senans pour arriver à la Saline royale d’Arc-et-Senans vers 15 h. Cette randonnée utilise la vélo-route Nantes-Budapest ; tous les moyens de déplacement, non motorisés, seront utilisés : marche, course à pied, cyclo, vélo tout terrain, ski-roues, roller…
Des activités sportives et culturelles de découverte seront organisées sur le site de la Salines d’Arc-et-Senans.

Le projet vélo-route de la coulée verte

Au départ de Montbéliard et Belfort pour une arrivée à la base nautique de Brognard.
Cette randonnée utilise également la vélo-route Nantes-Budapest ; là encore, tous les moyens de déplacement, non motorisés, seront utilisés : marche, course à pied, cyclo, vélo tout terrain, ski-roues, roller…
Des activités sportives de découverte seront organisées sur le site de la base de loisirs de Brognard : beach volley, handball, beach soccer, tir à l’arc et course d’orientation…

Promotion de l’activité course d’orientation à Lons-le-Saunier

Découverte de la course d’orientation sous différentes formes organisée par l’U.S.E.P. et l’U.N.S.S.

Le projet "Run and Bike" à Labergement Sainte-Marie

Les élèves par équipes de quatre courent deux par deux avec un vélo pour deux sur un parcours exceptionnel du patrimoine local : le lac de Remoray (réserve naturelle). On notera la participation des élèves en situation de handicap (en tandem) et une animation sur le développement durable (tri sélectif).
Une liaison avec la maison de la réserve est envisagée.

Des actions de districts dans toute l’académie

D’autres actions sont prévues sur l’ensemble de l’académie afin de promouvoir le sport scolaire.

Des actions en établissements

Elles peuvent s’organiser, à partir des activités physiques sportives et artistiques, autour des axes ou objectifs suivants, en relation avec le projet de l’association sportive scolaire et de l’établissement :
- offrir des actions de nature variée visant des publics scolaires à priori plus éloignés de la pratique sportive
- mixer les publics, les établissements, les cycles
- organiser des rencontres intra-établissement, créer du lien entre les élèves, les enseignants et les membres des équipes éducatives.
Tout autant d’exemples d’actions, relevant de l’autonomie des établissements scolaires et de leurs projets, propices à consolider des relations de confiance mutuelle entre acteurs, animateurs et partenaires de l’association sportive scolaire.

La semaine dédiée au sport, à la santé et au bien-être sera clôturée par l’opération "Sentez-vous Sport", opération conduite par le comité national olympique et sportif français (C.N.O.S.F.), le ministère chargé des sports en collaboration avec l’association des maires de France.

Affiche A4 journée du sport scolaire 2014
Affiche A3 journée du sport scolaire 2014

Contacts

Florence Cheval et Catherine Dodane, inspectrices d’académie - inspectrices pédagogiques régionales (I.A.-I.P.R.) d’éducation physique et sportive (E.P.S.)

U.N.S.S.
Jean-Marie Vernet
http://unss.org/regions/besancon/

U.S.E.P.
Olivier Grid, délégué U.S.E.P. 25
http://www.usep.org/

 
jeudi 4 septembre 2014

Un accueil collégial pour les enseignants stagiaires à l’E.S.P.E. de Franche-Comté

Après leur réussite au concours, les nouveaux fonctionnaires de l’éducation nationale ont fait leur rentrée le 27 août dernier

Cette rentrée 2014 est marquée par l’arrivée des lauréats aux nouveaux concours de recrutement. Éric Martin, recteur de l’académie et chancelier des universités, et Éric Prédine, directeur de l’École supérieure du professorat et de l’éducation (E.S.P.E.) de Franche-Comté ont accueilli les 520 fonctionnaires stagiaires du premier et du second degrés, en partie réunis dans l’amphithéâtre de l’E.S.P.E. Montjoux à Besançon.

"Bienvenue dans la grande famille de l’enseignement"

Lors de cet accueil insitutionnel, l’ensemble des lauréats nommés dans l’académie s’est vu présenter le métier d’enseignant, les attentes de l’année de stage et le calendrier de cette année d’alternance.

Les enseignants stagiaires dans l'amphithéâtre de l'E.S.P.E. - © Arnaud Castagné - Est Républicain Les enseignants stagiaires du 1er degré du Jura, de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort ont pu suivre l’accueil et les échanges en visioconférence depuis les sites de l’E.S.P.E. à Lons-le-Saunier, Vesoul et Belfort.

Les stagiaires ont rencontré leurs inspecteurs pédagogiques qui leur ont donné des conseils pour une bonne prise de fonction ; ils ont également eu l’occasion d’exprimer leur besoin en formation.

Cette année, l’académie accueille 60 % de stagiaires en plus, par rapport à la précédente rentrée. Ils sont :
- 206 professeurs des écoles stagiaires dans le 1er degré public (125 à la rentrée 2013)
- 290 personnels enseignants et d’éducation stagiaires dans le 2nd degré public (165 à la rentrée 2013).

Une formation professionnalisante en alternance avec l’accompagnement par un tuteur

Le recteur et le directeur de l’E.S.P.E. ont rappelé tout l’enjeu de cette année de transition en alternance et rémunérée. Elle représente l’aboutissement de la formation universitaire et l’entrée progressive dans le métier d’enseignant.

Les enseignants stagiaires bénéficient d’un accompagnement par un tuteur de terrain et d’un enseignant référent à l’E.S.P.E. Affectés à mi-temps en établissement public local d’enseignement (E.P.L.E.), ils suivent une formation universitaire à l’E.S.P.E. en vue de valider leur diplôme de master 2 ou de suivre des modules de formation spécifiques en fonction de leur expérience professionnelle antérieure. L’objectif consiste à permettre aux intéressés de concilier leur stage en établissement et la poursuite de leurs études ou de leur parcours de formation.

Accompagner les étudiants vers leur futur métier dans les meilleures conditions

Les services d’enseignement qui leur sont confiés respectent le cahier des charges établi conjointement entre le rectorat et l’université de Franche-Comté qui réserve, dans les plannings de formation des stagiaires, des journées dédiées à la mise en situation professionnelle en E.P.L.E. : les lundis, mardis et vendredis sont alloués à la présence des enseignants stagiaires exerçant à mi-temps dans les E.P.L.E. ; les mercredis et jeudis étant réservés à l’E.S.P.E.

Cela vaut pour toutes les disciplines sauf l’éducation physique et sportive pour laquelle les journées réservées à la mise en situation professionnelle en établissement sont les lundis, mardis et mercredis.

Contacts

Françoise Claus, directrice adjointe de l’E.S.P.E. de Franche-Comté
Chargée de l’alternance et des relations avec le rectorat

E.S.P.E. de Franche-Comté
Courriel
03 81 65 70 00


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon