Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > Palmarès > C.A.P. en 8 mois : un dispositif unique et innovant !

Rubrique Palmarès

mercredi 9 juillet 2014

C.A.P. en 8 mois : un dispositif unique et innovant !

Le recteur Éric Martin a remis les premiers C.A.P. 8 mois aux élèves du C.A.P. employé de vente, spécialisé en produits d’équipement courant du lycée Jacques Prévert de Dole et de C.A.P. maintenance des véhicules automobiles, option véhicules particuliers du lycée Henri Fertet de Gray

Le C.A.P. 8 mois est l’un des dispositifs spécifiques de l’académie de Besançon. Il apporte une réponse au décrochage scolaire et notamment aux jeunes ayant interrompu leur scolarité sans qualification professionnelle.

Offrir un premier niveau de qualification

Il s’agit d’un dispositif mis en œuvre dans le cadre des réseaux formation qualification emploi (FO.QUAL.E.). Cette formation courte et spécifique favorise un retour à une dynamique d’apprentissage et de réinsertion scolaire. Elle redonne confiance aux jeunes en perte de repères et leur permet d’obtenir un premier niveau de qualification professionnelle.

Encourager la persévérance scolaire

C.A.P. en 8 mois : un dispositif unique et innovant !Au lycée Henri Fertet, l’effectif des élèves a fluctué entre novembre et janvier pour se stabiliser à huit élèves. Durant six mois, l’équipe de professeurs a su ajuster sa pédagogie à ce public et s’adapter aux arrivées échelonnées des élèves. Elle est parvenue (re)motiver les élèves malgré les découragements, absences et différences d’âge (de 16 à 22 ans). Sur les huit élèves, six ont obtenu leur diplôme. Les jeunes titulaires du C.A.P. sont aujourd’hui capables de faire l’entretien courant d’un véhicule au sein d’un service de maintenance rapide.

Au lycée Jacques Prévert, sur six candidats inscrits au départ, cinq candidats ont obtenu leur diplôme (un candidat ayant arrêté la formation). Grâce à quatorze semaines de formation en établissement scolaire et quatorze semaines de stage en milieu professionnel, les jeunes ont pu découvrir toutes les facettes du métier de vendeur.

Bénéficier de l’immersion dans la réalité du secteur professionnel

Dans leur démarche individuelle de recherche de stage, les élèves ont fait preuve d’autonomie. L’alternance a offert un réel aperçu des exigences du métier et a donné du sens à la formation suivie.
Les entreprises partenaires ont joué un rôle important en accueillant ces élèves qui entretenaient un rapport "difficile" avec l’autorité. Elles ont fait preuve de compréhension face aux difficultés rencontrées par ces jeunes.
Pour ces élèves, l’après C.A.P. est déjà envisagé : poursuites d’études, apprentissage, entrée sur le marché du travail. Certains poursuivront une deuxième année dans le même dispositif, afin d’acquérir toutes les compétences professionnelles nécessaires pour continuer leurs études ou s’insérer professionnellement.

Contact

70
Lycée professionnel
Lycée des métiers de l'automobile et du transport
Henri Fertet - Gray
Informations complètes

39
Lycée professionnel
Lycée des métiers de la mode et de l’esthétique
Jacques Prévert - Dole
Informations complètes

 
mercredi 2 juillet 2014

Onze lauréats au concours de "Défense et illustration de la langue française"

Éric Martin, recteur de l’académie et Monique Martin, présidente de la section du Doubs de l’association des membres de l’ordre des palmes académiques (A.M.O.P.A.) ont remis les prix 2014 du concours "Défense et illustration de la langue française"

Le concours est proposé chaque année aux élèves et étudiants français et étrangers.
Cette année, onze élèves de quatre établissements du département du Doubs seront récompensés.

Un concours linguistique de valorisation de la langue française

Onze lauréats au concours de "Défense et illustration de la langue française"Le concours vise à aiguiser le plaisir d’écrire et de lire des différents publics scolaires et étudiants. Il est porté à la connaissance des professeurs de lettres et des chefs d’établissements par l’intermédiaire des présidents de sections A.M.O.P.A.

Chaque professeur a été invité à faire composer ses élèves et à sélectionner trois copies sur l’ensemble des textes rédigés par sa classe. Ces copies ont été adressées à la section départementale A.M.O.P.A.

Le jury de l’A.M.O.P.A. a examiné l’ensemble des copies et a transmis certaines d’entre elles, susceptibles de participer au concours national, à Paris. Cette année, deux élèves du lycée Louis Pasteur de Besançon figurent au palmarès national (2e accessits).
Ce même jury établit également un palmarès départemental.

Cinq prix pour récompenser les jeunes talents littéraires

Le concours se décline en cinq prix s’adressant aux élèves de C.M.2, aux collégiens
de la 6e à la 3e, aux lycéens de la seconde à la terminale, aux étudiants de B.T.S. et aux élèves d’établissements de l’étranger où la langue française est enseignée :
- prix d’expression écrite de la langue française
- prix de réhabilitation de l’écriture
- prix Maupassant de la jeune nouvelle
- prix de la jeune poésie
- prix de l’éloquence.

Palmarès 2014

 
mardi 24 juin 2014

Finale nationale Batissiel 2014 : deux équipes académiques primées !

La finale nationale de Batissiel 2014 s’est déroulée le mercredi 4 juin au siège de la fédération française du bâtiment à Paris

Trois établissements étaient représentés

Finale Batissiel 2014 : collège les Vilannelles - Rougemont
- le collège Les Villanelles de Rougemont pour le niveau cinquième qui présentait un projet de maisons passives suspendues.
- le collège Maryse Bastié de Dole et la classe de S.E.G.P.A. pour le niveau professionnel qui présentait la réalisation d’une maisonnette respectant la RT2012.
- le collège des Lacs à Clairvaux-les-Lacs qui présentait l’automatisation du portail du collège.

L’académie a brillé par la qualité des projets présentés. Cela montre combien les équipes de collège et de S.E.G.P.A. sont motivées et compétentes. C’est au bénéfice des élèves que s’exprime cette créativité par la qualité du suivi pédagogique des enseignants.

Ce fut une expérience très enrichissante pour les élèves et les enseignants. Face à un jury composé d’inspecteurs généraux, d’inspecteurs académiques, inspecteurs pédagogiques régionaux (I.A.-I.P.R.) et de professionnels du B.T.P., ils ont fait montre d’une grande capacité à exposer et justifier leurs solutions techniques. Certains ayant même fait le choix d’un exposé très théâtral.

Deux équipes montent sur le podium

Finale Batissiel 2014 : collège Maryse Bastié - Dole
- le collège Les Vilannelles de Rougemont obtient le deuxième prix dans la catégorie "cinquième"
- le collège Maryse Bastié de Dole obtient le deuxième prix dans la catégorie "professionnelle"

Le concours, richement doté de prix, a permis de récompenser chacune des équipes primées, en plus des 300€ et du télémètre laser qu’elles avaient gagnés lors de la finale académique de Besançon. Les deux équipes repartent avec un équipement numérique permettant d’équiper le laboratoire de technologie : 6 mini I.Pad, une borne wifi, une interface vidéoprojecteur.

À l’occasion de la finale nationale, un film a été réalisé. Vous pourrez y trouver des témoignages d’élèves, d’enseignants et de chefs d’entreprise et voir ou revoir les meilleurs moments de la journée.

Film - Batissiel 2014

Compte-rendu - Site disciplinaire T.S.2I.
Palmarès national - Centre national de ressources

 
mercredi 18 juin 2014

"Mobilisons-nous contre le harcèlement"

Concours national "Mobilisons-nous contre le harcèlement", remise du prix coup de coeur académique "Il était une fois", la vidéo du collège Gaffiot de Quingey reçoit le prix coup de coeur de la part du jury académique

Quatorze établissements de l’académie ont participé à ce concours : deux écoles, huit collèges, trois lycées et une association partenaire de l’école (Francas).

Le 6 février 2014 dernier, le jury académique, composé de six membres dont une
élève du conseil académique de la vie lycéenne (C.A.V.L.), s’est réuni et a sélectionné
deux affiches et quatre vidéos qui ont participé au jury national le 13 mars dernier.
Le jury national n’a pas retenu les productions de l’académie de Besançon.

Le prix "Coup de cœur" académique, choisi par le jury, a été attribué au collège Félix Gaffiot de Quingey

"Mobilisons-nous contre le harcèlement"Isabelle Paillard, enseignante référente du projet, explique que le groupe était constitué d’élèves volontaires de plusieurs niveaux de classes. En amont de la réalisation de la vidéo, les échanges et débats ont eu lieu dans le cadre d’un forum de discussion animé par Solange Mayo, professeur documentaliste et Philippe Godard, intervenant extérieur.

L’établissement a reçu la somme de 1 000 euros, prix financé par la mutuelle assurance de l’éducation (M.A.E.), partenaire du concours. Le prix sera dédié au comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (C.E.S.C.) et servira à financer des actions de prévention.

Témoignages d’élèves

À l’issue de la projection, les élèves ont pu exprimer leur ressenti par rapport à cette expérience puis ils ont répondu aux questions.

Élyse : "J’ai bien aimé participer à ce film, ça a été une belle expérience et un bon moment de s’être réunis pour ce film qui a été un succès. Il y avait des scènes dures à jouer comme quand on se moquait ou quand on lançait des stylos sur le personnage principal (Maëlle) car c’est mon amie ! (comme tous ceux qui ont participé) mais heureusement elle nous en veut pas ! Bref, grâce au forum on a pu y participer ! Pour ma part, je veux juste vous dire que les mots blessent et il faut apprendre à connaître les autres avant de les juger..."

Lucas : "Je suis très fier de ce film car tout le monde a bien joué. Avoir gagné le prix est une fierté et j’y ai pris plaisir même si mon rôle de méchant était difficile."

Le film coup de cœur académique ainsi que les autres productions des élèves pour ce concours sont consultables sur le site académique.

Les productions des élèves des autres académies sont consultables en ligne

Toutes ces affiches et vidéos sont ainsi disponibles pour les établissements qui souhaiteraient faire de la sensibilisation au sein des classes.

 
jeudi 12 juin 2014

Lauréats 2014 : prix de l’éducation, olympiades de mathématiques, dictée francophone

Le recteur Éric Martin a félicité les lauréats et leurs enseignants lors de la remise des prix de trois concours nationaux organisés dans l’académie : dictée francophone, olympiades de mathématiques, prix de l’éducation

Palmarès 2014

Olympiades de mathématiques

Ce prix s’adresse aux élèves de classes de première scientifique ou technologique afin de développer une culture scientifique auprès des lycéens et de favoriser leur goût de la recherche. Sur les 409 candidats qui ont participé à l’épreuve, 28 élèves des quatre départements de l’académie seront distingués.

Dictée francophone

L’objectif de la dictée francophone, organisée en partenariat avec l’association Franche-Comté - Québec, est de sensibiliser les élèves à la richesse et à la diversité de la langue française, dans tous les pays où elle est langue d’usage. Les élèves concourent dans trois catégories : classes de 6e / 5e et de 4e / 3e et le niveau lycée (seconde à terminale).
Cette année, 1 314 élèves ont participé. Deux lauréats académiques sont également lauréats des 1er et 3e prix nationaux.

Prix de l’éducation

Ce prix récompense des lycéens qui, par leur valeur scolaire et sportive, par leur loyauté et leur esprit d’équipe témoignent du plus heureux équilibre entre les qualités physiques, intellectuelles, morales et humaines. Ils seront sept lycéens à être récompensés.

Ce prix récompense des lycéens qui, par leur valeur scolaire et sportive, par leur loyauté et leur esprit d’équipe témoignent du plus heureux équilibre entre les qualités physiques, intellectuelles, morales et humaines. Ils seront sept lycéens à être récompensés.


Galerie

Lauréats 2014 : prix de l'éducation, olympiades de mathématiques, dictée (...) Lauréats 2014 : prix de l'éducation, olympiades de mathématiques, dictée (...) Lauréats 2014 : prix de l'éducation, olympiades de mathématiques, dictée (...) Lauréats 2014 : prix de l'éducation, olympiades de mathématiques, dictée (...) Lauréats 2014 : prix de l'éducation, olympiades de mathématiques, dictée (...) Lauréats 2014 : prix de l'éducation, olympiades de mathématiques, dictée (...) Lauréats 2014 : prix de l'éducation, olympiades de mathématiques, dictée (...) Lauréats 2014 : prix de l'éducation, olympiades de mathématiques, dictée (...) Lauréats 2014 : prix de l'éducation, olympiades de mathématiques, dictée (...) Lauréats 2014 : prix de l'éducation, olympiades de mathématiques, dictée (...) Lauréats 2014 : prix de l'éducation, olympiades de mathématiques, dictée (...) Lauréats 2014 : prix de l'éducation, olympiades de mathématiques, dictée (...) Lauréats 2014 : prix de l'éducation, olympiades de mathématiques, dictée (...)

 
mercredi 11 juin 2014

Trois lycéens du Doubs récompensés pour leur engagement civique et citoyen

Le 4 juin dernier, le lycée Victor Hugo de Besançon a accueilli la cérémonie de remise du Prix de l’éducation citoyenne, décernés par l’ordre national du mérite (O.N.M.).

L’établissement scolarise le lauréat 2014, Joachim Taieb, âgé de 18 ans, en classe de terminale littéraire. Les deuxième et troisième prix ont respectivement été remis à Esther Prudhon-Delagrange,18 ans, en classe de terminale scientifique au lycée Saint Jean de Besançon et Alexis Mosimann,17 ans, en terminale littéraire au lycée Georges Cuvier de Montbéliard.

Le recteur Éric Martin et le président de la section du Doubs de l’association des membres de l’ordre national du mérite (A.N.M.O.N.M.) Denis Noegele ont tenu à féliciter chacun des trois lauréats.

Exemplarité, implication et humanisme

Particulièrement impliqués dans la vie de leur établissement, tous trois ont été récompensés pour leur comportement quotidien et la réalisation d’actions relevant du champ de la citoyenneté. Leur implication est notable tant au sein de leur établissement qu’en dehors des cours.

Les lauréats du prix de l'éducation citoyenneLes lauréats ont été retenus par la commission départementale du civisme, présidée par Luc Laurent de l’association des membres de l’ordre national du mérite, chargée d’examiner les dossiers de candidature proposés par les établissements (un seul dossier par établissement).

Un jury, composé du recteur et des membres de la commission "civisme"de la section du Doubs de l’A.N.M.O.N.M., a remis aux lauréats trois prix d’une valeur de 200 euros chacun. Cette distinction vise à encourager le développement des valeurs de société : citoyenneté, civisme et civilité. Elle valorise également le travail des équipes pédagogiques mené dans les établissements.

Le recteur a ainsi rappelé que "ce prix représente une vraie reconnaissance pour les élèves les plus méritants, et s’inscrit dans les priorités de la loi de refondation de l’école, dont l’ambition est de recréer une cohésion nationale et un lien civique autour de la promesse républicaine de la réussite éducative pour tous".

Trois portraits de futurs citoyens déjà très actifs

Au cours de leur scolarité, les trois lycéens se sont distingués par de très bons résultats scolaires, des performances sportives remarquables et un engagement citoyen exemplaire. Leur dévouement à l’égard de leurs camarades atteste de leur sens de l’intérêt général et de leur volonté d’œuvrer pour le bien-être collectif.

Premier prix

Élève brillant, Joachim cumule les mandats : il est membre du conseil de la vie lycéenne (C.V.L.) du lycée Victor Hugo, membre du conseil académique de la vie lycéenne (C.A.V.L.) et membre du conseil national de la vie lycéenne (C.N.V.L.). Trois instances où le lycéen excelle dans un exercice : la rhétorique et plus particulièrement la maîtrise oratoire.

Discours du recteurIl s’investit beaucoup au sein de son lycée, où il anime le club théâtre d’improvisation et où il est à l’origine de projets fédérateurs. Ardent défenseur du bien-être au lycée, il est à l’origine d’un élan de démocratie participative et notamment des débats où chacun est amené à s’exprimer librement sur des thématiques qui l’intéressent. Il est également à l’initiative de l’organisation d’évènements culturels et citoyens, tels que la semaine des cultures urbaines et la semaine des talents. En tant qu’ambassadeur de l’U.N.I.C.E.F., il est vivement engagé dans le protection des droits de l’enfant et il organise des actions de sensibilisation contre la faim à l’attention de ses camarades.

Toutes ces qualités et ces expériences lui seront très utiles dans son futur parcours puisque le jeune homme vient d’être admis sur dossier à Sciences Po.

Extrait du discours prononcé par Joachim

"Nous, jeunes engagés, sommes encore à la peine pour changer le regard de certains adultes vis-à-vis de notre légitimité et de notre rôle. Et cela est d’ailleurs quelque chose de plus général.

Car sans vouloir associer cette idée à l’ensemble des personnes adultes, et pour reprendre les mots de Jean-Baptiste Mougel, ancien président de la fédération des associations générales étudiantes (F.A.G.E.), "nous vivons dans une société du double discours qui cultive le jeunisme mais méprise les jeunes engagés". C’est donc que l’engagement des jeunes souffre encore d’un manque de légitimité et de préjugés parfois étonnants. Mais je reste profondément optimiste quant à cette reconnaissance qui progresse et qui ne fera que progresser tout comme le nombre de jeunes engagés car non, les jeunes ne sont pas individualistes ou incapables de prendre des responsabilités, ils s’engagent seulement à leur manière !"

Deuxième prix

Volleyball, salsa, piano et poésie, autant de passions qui n’empêchent pas Esther d’être vivement impliquée dans la vie scolaire et associative. Loin de nuire à la réussite scolaire, l’ouverture à de multiples centres d’intérêt a enrichit le parcours de la jeune femme et lui a forgé une personnalité tournée vers les autres. Son travail sur le don d’organes mené en cours d’éducation civique juridique et sociale (E.C.J.S.) a particulièrement retenu l’attention du jury. Hors du cadre scolaire, elle s’illustre en tant que bénévole lors de manifestations du don du sang. Danseuse confirmée de salsa, elle donne également des cours bénévolement dans une association.

En 2009, elle s’est illustrée en se classant à la 20e place sur 24 000 candidats au concours intégral de mathématiques et en 2011 elle a obtenu le 1er prix départemental du concours de la résistance et de la déportation. La lycéenne en section européenne maîtrise parfaitement l’anglais, l’allemand et l’espagnol. Plurilingue, son intéret pour les langues étrangères se traduit par de nombreux voyages.

Après le bac, la jeune femme poursuivra ses études en ingénierie tissulaire à l’école polytechnique de Lausanne en Suisse.

Troisième prix

Délégué de classe, délégué au C.V.L., délégué au conseil d’administration, au conseil de discipline et au comité d’éducation à la santé à la citoyenneté (C.E.S.C.) et président de la maison des lycéens (M.D.L.), ces mandats attestent de l’implication d’Alexis dans la vie politique scolaire en tant que représentant de ses camarades.

Remise des prix aux lauréatsDans ces différentes fonctions, il a su être force de proposition et être un relais de confiance pour l’ensemble des lycéens.

À travers l’opération "un cahier, un crayon", le lycéen s’est démarqué en faisant preuve de solidarité. Il a ainsi pu récolter deux mètres carrés de dons d’élèves en faveur de jeunes enfants guinéens.

Avec le soutien des conseillers principaux d’éducation, il participe activement à la vie culturelle de l’établissement à travers des évènements tels que le carnaval et le festival des expressions.

Le recteur a adressé ses sincères félicitations aux lauréats et les a encouragés à poursuivre dans cette voie.

Encourager les comportements civiques et citoyens des lycéens

Le prix de l’éducation citoyenne est destiné à récompenser individuellement pour leur engagement citoyen des élèves de première et de terminale des lycées, des lycées professionnels, des lycées agricoles et des C.F.A. du Doubs.

Il récompense les élèves ayant :
- fait preuve tout au long de leur scolarité d’un travail sérieux et régulier ;
- assumé des responsabilités avec maturité, pondération et esprit de tolérance ;
- démontré leur esprit d’initiative pour être utiles et rendre service à la
collectivité ;
- fait preuve de sens civique, au quotidien et dans des circonstances
particulières, dans ou en dehors de l’établissement.

"Avec ce prix de l’éducation citoyenne, il s’agit pour la génération adulte que nous sommes de témoigner auprès des futurs citoyens que sont ces jeunes, de la pertinence de leur engagement et du sens qu’il a pour l’ensemble du corps social" a rappelé le recteur.

Contact

Olivier Apollon, référent académique "mémoire et citoyenneté"

25
Lycée général et technologique
Victor Hugo - Besançon
Informations complètes

25
Lycée général et technologique
Georges Cuvier - Montbéliard
Informations complètes

Lycée général et technologique
Lycée Saint-Jean - Besançon
Frédéric Stenger, proviseur
03 81 47 41 25

 
mardi 10 juin 2014

Brevet d’initiation à l’aéronautique : 20e promotion

La remise des diplômes cette année marque également les 20 ans du comité d’initiation et de recherche aéronautique et spatiale (C.I.R.A.S.) : un "cru particulier" fêté le 5 juin à l’aéroclub de Pontarlier

Quelques chiffres clés

L’objectif est de permettre et d’encourager le développement dans les établissements scolaires de formations initiales aéronautiques débouchant sur le B.I.A.

- un réseau de 26 établissements scolaires fédérés
- 2 500 jeunes formés à l’aéronautique dans les lycée et collèges avec un taux de réussite proche des 85 % depuis 20 ans
- 2014 marque aussi la plus grande promotion régionale présentée au B.I.A. : 140 inscrits !

Ces chiffres soulignent clairement la qualité des formateurs aéronautiques du réseau académique et l’intérêt fidèle porté par les jeunes et leurs parents à l’égard de ces formations.

Brevet d'initiation à l'aéronautique : 20e promotion

Le B.I.A, examen national sous forme de Q.C.M.

D’une durée de deux heures, il comporte 100 questions réparties en 5 thèmes. Pour l’obtenir, il faut répondre correctement à 50 questions. Avec 80 bonnes réponses on obtient la mention Très bien.

La préparation au B.I.A se fait à raison de deux heures par semaine dans les 22 établissements du réseau de l’académie proposant cette option. Les élèves suivent des cours théoriques sur support informatique et appliquent les notions abordées en effectuant des vols en place pilote à double commande. Des sorties thématiques (entreprise, aéroport, base aérienne…), un stage de formation à la météorologie, des rencontres avec les acteurs du monde associatif et professionnel (information sur les activités et les métiers), ainsi qu’un séjour aéronautique de découverte (Paris, Toulouse, Londres) leur sont proposés.

Palmarès 2014

Contacts

Jean-Marie Lemarchand, référent académique du C.I.R.A.S., enseignant formateur au lycée Xavier Marmier de Pontarlier

25
Lycée polyvalent
Xavier Marmier - Pontarlier
Informations complètes

Antoine Neves, proviseur vie scolaire (P.V.S.)
Courriel

 
mardi 10 juin 2014

"Je filme le métier qui me plaît" - Palmarès 2014

Le collège Simone Signoret de Belfort et le collège Olympe de Gouges de Pont-de-Roide primés à Paris !

"Je filme le métier qui me plaît"

Le concours "Je filme le métier qui me plaît" a été mis en place pour sensibiliser les collégiens et lycéens, dans le cadre de leur orientation, sur les différentes représentations des métiers et du monde du travail.

"Je filme le métier qui me plaît" - Palmarès 2014Réaliser un reportage vidéo d’une durée de trois minutes maximum, du scénario au montage, est en effet l’outil idéal d’appropriation d’un contenu. Ici, pas de copier/coller possible : il faut tout enquêter, comprendre, reformuler, synthétiser, faire exprimer, restituer, suggérer.

Le concours est ouvert à la plupart des disciplines et activités de toutes les classes des écoles, collèges et lycées : parcours de découverte des métiers et des formations (P.D.M.F.), découverte professionnelle, éducation à l’image, option cinéma, français, vie sociale et professionnelle, économie et droit, physique/chimie, S.V.T., F.L.E., éducation artistique, orientation, vie scolaire, peuvent accueillir cette activité reconnue.

Édition 2014

Cette année, sur 1 112 inscriptions au plan national, 707 projets vidéos de qualité ont été pré-sélectionnés. Une progression de plus de 10% par rapport à l’édition 2013.

Les établissements sélectionnés et primés dans l’académie

- Collège Simone Signoret - Belfort : clap de bronze pour "La villa des sapins"
- Collège Olympe de Gouges - Pont-de-Roide : clap de bronze pour "Papy véto"
- Collège camille Claudel - Montreux-Chateau : sélection officielle pour "Qu’est-ce que le métier de vétérinaire ?"
- Lycée professionnel Saint-Joseph - Belfort : sélection officielle pour "Vendeur au fil du temps"
- Lycée professionnel Saint-Joseph - Belfort : sélection officielle pour "Accueillir, c’est un métier !"
- Collège René Cassin - Baume-les-Dames : sélection officielle pour "Sapeur pompier - un métier pour les femmes et les hommes"
- Collège René Cassin - Baume-les-Dames : sélection officielle pour "Dessinateur industriel - Bien plus que des dessins"

Palmarès complet 2014

 
mardi 10 juin 2014

Olympiades des sciences de l’ingénieur : le lycée Edgar Faure 7e au national !

Fort de leur victoire à la finale régionale des olympiades des sciences de l’ingénieur, les six élèves de 1e S.T.I.2D. du lycée Edgar Faure de Morteau ont brillamment participé en se classant 7e de la finale nationale se déroulant à Paris le 21 mai dernier au sein de l’entreprise Microsoft, parrain de l’édition 2014

Organisées par l’union des professeurs de sciences et techniques industrielles (U.P.S.T.I.) en partenariat avec le ministère de l’éducation nationale, les olympiades ont compté cette année près de 900 équipes d’élèves inscrites, soit 4 500 élèves.
Seulement 60 équipes étaient sélectionnées pour concourir à cette finale nationale.

Préparatifs

Ils présentaient leur projet "Tong’UV", un U.V. mètre réalisé dans le cadre de leurs enseignements de spécialité.
Pour agrémenter leur présentation, les élèves ont décidé de créer des T-shirts avec pour slogan : "Au soleil, restez couvert !"et de réaliser deux affichages verticaux ainsi qu’une grande banderole ou figurait les logos de tous les partenaires.

L’épreuve

Olympiades des sciences de l'ingénieur : le lycée Edgar Faure 7e au national !Les conditions de cette épreuve étaient très différentes de la sélection académique. Chaque équipe s’est vu attribué un stand et devait prévoir tout support de communication, affichage, vidéo projection, matériel, en vue de l’évaluation.
Au cours de la matinée, chaque projet a été évalué deux fois par deux jurys différents composés de trois personnes se présentant à leur stand. Une évaluation dure 20 min (10 min de présentation de l’équipe + 10 min de questionnement du jury).

Les élèves ont su captiver leurs auditoires de bout en bout en présentant les diverses réalisations de leur classe en fin d’exposé. Le stress était palpable chez certains de nos élèves, mais globalement l’équipe l’a très bien géré en maitrisant parfaitement son sujet.

L’animateur de télévision Jérôme Bonaldi est passé sur le stand pour demander des explications sur le projet et apprécier les différentes réalisations.

Résultats de l’épreuve

La cérémonie de remise des prix était présentée par Jérôme Bonaldi en présence la ministre des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports Najat Vallaud-Belkacem.

Olympiades des sciences de l'ingénieur : le lycée Edgar Faure 7e au national !Il est à noter que seulement 25% des équipes participant à la finale étaient mixte, c’était bien évidemment le cas de l’équipe du lycée Edgar Faure.

"L’égalité des femmes et des hommes, c’est un levier pour la compétitivité et pour la création d’emploi" a conclu la ministre avant de remettre les trois premiers prix, ainsi que celui de l’ "Avenir technologique au féminin" remporté par des élèves du lycée Louis-le-Grand de Paris.

C’est seulement vendredi soir, alors que la petite troupe avait regagné le Haut-Doubs que le classement officiel a été enfin dévoilé : leur projet, "Tong’UV", a été classé à la 7ème place du classement national !

Un énorme bravo aux six élèves Lucile Dotal Pons, Jordan Lambert, Julien Taboni, Axel Couturier, Henri Bernard et David Nicod qui par leur enthousiasme, leur dynamisme, leur motivation et bien évidemment leur travail ont porté haut les couleurs de leur lycée et de leur région.

Ce résultat est extraordinaire pour des élèves de première et leurs deux professeurs Henri Lavaud et Patrick Desfeux sont extrêmement fiers de ce résultat.

25
Lycée polyvalent
Lycée des métiers de l'horlogerie, de la bijouterie et de la joaillerie
Edgar Faure - Morteau
Informations complètes

 
vendredi 6 juin 2014

Concours Batissiel : de jeunes constructeurs récompensés au lycée Pierre-Adrien Pâris !

Onze collèges et un lycée en compétition, le 22 mai dernier. La 4e édition de la finale académique s’est déroulée au lycée des métiers du bâtiment et des travaux publics à Besançon.

Développer l’intérêt des élèves de collège et de lycée pour le secteur de la construction, en proposant une approche du monde professionnel, tel est l’objectif de ce concours national décliné au niveau académique.

Renforcer la connaissance et l’attractivité du B.T.P. dès le collège

Le concours s’inscrit dans les démarches pédagogiques impulsées au collège, en cours de technologie, et au lycée, à travers les nouveaux programmes des classes scientifiques spécialité sciences de l’ingénieur (S.I.), ou sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (S.T.I.2.D.).

Un concours divisé en trois catégories

- Catégorie "Batissiel 5e"
La production devait être liée au programme de technologie dont le domaine d’application était "habitat et ouvrages". Les équipes ont dû préparer une présentation orale et une maquette illustrant des solutions.

- Catégorie "Batissiel 3e"
Liée au programme de technologie de troisième, la réalisation devait illustrer un projet pluri-technologique qui comportait une présentation orale et la réalisation d’un prototype ou d’une maquette. Pour cette quatrième édition, les domaines d’application étaient "habitat et ouvrages » et/ou « confort et domotique".

- Catégorie "Batissiel S.T.I.2.D. – S-.S.I."
Le sujet présenté devait s’appuyer sur un projet associant plusieurs technologies. Une approche conjointe des questions liées aux matériaux et aux structures, aux énergies et aux informations était imposée, conformément aux programmes développés en S.T.I.2.D. ou en S-S.I.. Les domaines d’application qui ont été retenus pour cette catégorie relevaient, cette année, du bâtiment, des travaux publics, de l’architecture et de l’urbanisme.

Chaque établissement était représenté par une équipe composée de trois élèves et d’un enseignant. Le jury académique est intervenu pour la présélection des catégories 5e et 3e ; la catégorie S.T.I.2.D./S.S.I. faisant l’objet d’un regroupement national.

Mettre en pratique les connaissances acquises en classe

À l’instar de vrais professionnels et en s’appuyant sur un cahier des charges réel, les élèves ont dû soumettre aux jurys un projet innovant de construction d’un bâtiment ou d’un ouvrage de travaux publics.

Une équipe de collégiens À travers leurs réalisations, ils ont pu mettre à profit les connaissances acquises en cours de technologie, tout en faisant preuve de créativité. Les activités réalisées dans le cadre scolaire ont pris tout leur sens.

Pour ces élèves, le concours Batissiel a été l’opportunité de découvrir des réalisations techniques et d’entrevoir le panel des métiers du bâtiment et des travaux publics (B.T.P.) qui y sont associés, suscitant peut-être des vocations.

Ce concours, propice à l’élargissement de la culture générale des élèves, engage une véritable réflexion environnementale et sociétale. Il contribue à l’éducation à l’orientation, à la citoyenneté. Il offre également une ouverture à la thématique du développement durable, en sensibilisant les élèves aux choix raisonnés des énergies et des matériaux et aux questions de santé et de sécurité.

Mener à bien un projet collectif comme un véritable professionnel

Formateur et pluridisciplinaire, le concours participe à la prise d’initiative des élèves et favorise le travail collaboratif au sein d’une équipe.

Dans la réalisation de leur projet, les équipes ont pu trouver du soutien auprès des professionnels du secteur, des établissements de formations technologiques et professionnelles et des centres de formation d’apprentis. Cet accompagnement représente un véritable atout pour les élèves qui peuvent ainsi découvrir le milieu professionnel.

Cette année encore, lors des présentations, les deux jurys ont apprécié la qualité de la préparation de toutes les équipes, attestant d’un important travail pédagogique de fond réalisé par les enseignants.

La motivation des élèves s’est manifestée par un réel dynamisme dans les présentations orales. À travers des mises en scène théâtrales, certaines équipes ont fait preuve d’originalité pour convaincre le jury des choix de créativité effectués et des solutions technologiques retenues,

Palmarès de la finale 2014

Le jury composé de professionnels, d’enseignants des filières du bâtiment et des travaux publics, d’inspecteurs de l’éducation nationale ont pu apprécier le travail réalisé par chaque équipe. Les élèves ont été récompensés pour la qualité de leur démarche, le résultat et la restitution de leurs travaux.

Le palmarès final a été décerné en présence des représentants des fédérations du bâtiment et des travaux publics de Franche-Comté et des partenaires impliqués.

Remise des prix catégorie professionnel

Maquette réalisée par des élèvesPar Rodolphe Lanz, secrétaire général de la Fédération régionale du bâtiment (F.F.B.) de Franche-comté, représentant Alain Boissière, Président de la F.F.B. de Franche-Comté.
- 1er prix - collège Maryse Bastié, Dole (S.E.G.P.A.)
- 2e prix - collège Albert Jacquard, Lure (S.E.G.P.A.)
- 3e prix - collège Jacques Brel, Vesoul (S.E.G.P.A.)

Remise des prix catégorie cinquième

Par Gilbert Bucher, correspondant départemental Maif
- 1er prix - collège les Villanelles, Rougemont
- 2e prix - collège René Goscinny, Valdoie
- 3e prix - collège Charles Péguy, Vauvillers

Remise des prix catégorie troisième

Par Jean-Jacques Senez, délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue (D.A.F.P.I.C.) de l’académie de Besançon, représentant le recteur Éric Martin.
- 1er prix - collège des Lacs, Clairvaux les lacs
- 2e prix - collège Louis Bonnemaille, Clerval
- 3e prix - collège Notre Dame, Belfort

La Fédération française du bâtiment, la M.A.I.F. et la société Leroy Merlin, partenaires du concours, ont alloué des dotations financières et matérielles aux lauréats.

Les trois premières équipes de chacune des catégories ont représenté l’académie le 4 juin à Paris, lors de la finale nationale organisée au siège de la fédération française du bâtiment.

Contact

Jean-Jacques Senez, délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue (D.A.F.P.I.C.)


Galerie

Des jeunes constructeurs récompensés au lycée Pierre-Adrien Paris (...) Des jeunes constructeurs récompensés au lycée Pierre-Adrien Paris (...) Des jeunes constructeurs récompensés au lycée Pierre-Adrien Paris (...) Des jeunes constructeurs récompensés au lycée Pierre-Adrien Paris (...) Des jeunes constructeurs récompensés au lycée Pierre-Adrien Paris (...)


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon