R

Accueil > Académie > Actualités > Palmarès > Mentions Très Bien et Concours général

Rubrique Palmarès

mercredi 11 juillet 2012

Mentions Très Bien et Concours général

Malgré un temps gris, une foule compacte s’est réunie ce mercredi sur les terrasses du rectorat pour féliciter les mentions Très Bien et les lauréats du Concours général de cette session 2012

Mentions Très bien et Concours généralÀ 10 h, Éric Martin, recteur d’académie, chancelier des universités, a réuni les 500 bacheliers ayant obtenu une mention Très Bien dans les trois séries du baccalauréat et les 6 lauréats du Concours général, en présence des proviseurs et des enseignants.

À cette occasion, le recteur a remis à chaque lycéen une médaille académique, symbole de l’excellence de ses résultats et marque de reconnaissance du travail accompli.

Ce brillant couronnement du cycle secondaire ouvre à ces futurs étudiants la voie des classes préparatoires aux grandes écoles et des concours de haut niveau.

Mentions TB

Ils sont 438 bacheliers généraux, 44 bacheliers technologiques et 18 bacheliers professionnels à avoir obtenu la mention Très bien cette année.

La médaille 2012

Cette année, la médaille a été frappée par la Monnaie de Paris. Avec la Marianne et entourée de branches de laurier et de chêne qui symbolisent le mérite académique, elle est réalisée en argentan (alliage couleur argent), sérigraphiée en trois couleurs.

Charline Roy : 20/20

Un parcours sans faute couronné par un résultat exceptionnel !


Merci à Charline pour son témoignage spontané !

Concours général

Le recteur a également félicité les six lauréats, deux du concours général, trois dans la catégorie "Métiers" et un accessit :

Concours général

1er prix du concours général en sciences de l’ingénieur :
- Nicolas Landry, lycée Victor Hugo de Besançon (25) : élève de terminale scientifique, a reçu son prix à Paris, dans le Grand amphithéâtre de la Sorbonne, mardi 10 juillet, en présence de Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale.

Mention au concours général en histoire-géographie :
- Valentin Durget, lycée les Haberges de Vesoul (70) : élève de première scientifique.

Concours Général des Métiers

- Technicien Menuisier Agenceur : Bastien Pelus, Compagnons du Tour de France Mouchard (39)
- Artisanat et métiers d’art - option Ebéniste : Chris Roth, lycée professionnel Pierre Vernotte de Moirans-en-Montagne (39)
- Vente : Marion Guyat, lycée professionnel Prévert de Dole (39)

Accesit

- Maintenance des véhicules automobiles : Jordan Lambert, lycée professionnel Henri Fertet Gray (70)

Mentions Très bien et Concours général

 
jeudi 5 juillet 2012

Lauréats 2012 : Olympiades de mathématiques, Dictée francophone et Prix de l’éducation

Hélène Ouanas, directrice académique des services de l’éducation nationale (D.A.S.E.N.) de la Haute-Saône, représentant le recteur Éric Martin, a félicité les lauréats et leurs professeurs lors de la remise des prix de trois concours nationaux organisés dans l’académie

Olympiades de mathématiques

Lauréats Olympiades de mathématiques Créées en 2000-2001, les Olympiades de mathématiques s’adressent à tous les lycéens des classes de premières scientifiques et technologiques.
Leur but est de favoriser le développement d’une culture
scientifique chez les lycéens, en suscitant l’initiative, le goût de la recherche et en soulignant les liens étroits entre les mathématiques
et les autres sciences.
Les épreuves ont eu lieu dans l’académie le 21 mars 2012.
Un jury, présidé par Nicolas Magnin et Chantal Geoffroy, inspecteurs pédagogique régionaux de mathématiques, a eu à classer les 444 candidats qui ont participé à l’épreuve.
Le jury a établi un classement académique de 28 candidats.

Palmarès Olympiades de mathématiques 2012

Contacts

Chantal Geoffroy et Nicolas Magnin, inspecteurs d’académie - inspecteurs pédagogiques régionaux (I.A.-I.P.R.) de mathématiques

Dictée francophone

La dictée francophone est un évènement national qui se déroule le même jour et à la même heure dans les collèges et lycées participants. Elle a eu lieu le vendredi 23 mars dernier, dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la francophonie
qui s’est tenue du 17 au 25 mars.

Au niveau national, le nombre de participants s’accroît chaque année : 3 600 en 2007, 8 500 en 2009, 10 067 en 2010, 12 411 en 2011 et 15 000 en 2012.
L’objectif de cette dictée est de faire découvrir aux participants la richesse et la diversité de la langue française à travers ses expressions et son vocabulaire, dans tous les pays où elle est langue d’usage. Dans cet esprit, elle présente surtout des difficultés
de vocabulaire et se compose toujours de trois paragraphes correspondant chacun à une région et/ou un pays différent de l’espace francophone.

En 2012, c’est la septième année consécutive que la délégation académique à l’action culturelle (D.A.A.C.) , en partenariat avec l’association Franche-Comté - Québec, propose cette dictée
francophone aux élèves francs-comtois, l’occasion pour eux de découvrir dans un esprit ludique le français du Québec, de
la Lorraine et de la Tunisie.
1 736 élèves ont participé à la dictée, soit 510 de plus qu’en 2011 : 819 pour le niveau sixième, cinquième et 917 pour le niveau
quatrième, troisième, seconde.
L’objectif de la dictée francophone est de faire découvrir la richesse
de la langue française dans tous les pays où elle est langue d’usage.
Les élèves concourent dans deux catégories : classes de 6e / 5e et de 4e à seconde. Le lauréat du premier prix académique est aussi 3e prix national. Quatre autres élèves du Doubs, du Jura et du Territoire de Belfort ont été primés.

Palmarès Dictée fran­cophone 2012

Texte de la dictée

Contact

Jean-Marie Caniard, délégué académique à l’action culturelle (D.A.A.C.)

Prix de l’Éducation

Le Prix de l’éducation décerné pour la première fois en 1975, a été fondé par l’Académie des sports. Il est placé sous le haut patronage
du ministère de l’éducation nationale.
Ce prix est destiné à récompenser des élèves qui, par leur valeur scolaire et sportive, par leur loyauté, leur esprit d’initiative, leur sens de l’équipe, leur rayonnement, témoignent du plus heureux équilibre entre les qualités physiques, intellectuelles, morales et humaines.

L’Académie des sports est une association composée de cinquante membres. Elle a pour but d’encourager à la pratique de tous les sports, d’étudier leur représentation, de défendre leurs intérêts et de vulgariser les progrès scientifiques et techniques pouvant
concourir à leur développement.
Ce prix récompense des lycéens qui, par leur valeur scolaire et sportive, par leur loyauté, leur esprit d’initiative et leur sens de l’équipe témoignent du plus heureux équilibre entre les qualités physiques, intellectuelles, morales et humaines. Ils ont été cinq lycéens des quatre départements à être récompensés.

Palmarès Prix de l’éducation 2012

Contacts

Hélène Ouanas, directrice académique des services de l’éducation nationale (D.A.S.E.N.) de la Haute-Saône
Suivi administratif : Christelle Trimaille, division de l’organisation scolaire (D.O.S.)

 
jeudi 28 juin 2012

Remise des prix 2012 du concours "Regards sur les discriminations"

Une initiative des élus du conseil académique de la vie lycéenne (C.A.V.L.) à destination de l’ensemble des lycéens généraux, technologiques et professionnels, des apprentis et des élèves des établissements régionaux d’enseignement adapté (É.R.E.A.)

Par ce concours, les élus du C.A.V.L. ont voulu sensibiliser et mobiliser les jeunes sur ce thème, afin que le refus des discriminations, l’égalité entre les sexes, l’égale dignité de tous les êtres humains prennent tout leur sens dans un espace collectif laïc où domine le respect des libertés et des identités personnelles.

37 dossiers ont été déposés,
dix ont été retenus par le jury,
huit ont été récompensés
le mardi 26 juin, au lycée Claude Nicolas Ledoux de Besançon.

Christian Decharrière, préfet de la région Franche-Comté, préfet du Doubs, Éric Martin, recteur d’académie, chancelier des universités et Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional de Franche-Comté, ont présidé la cérémonie et félicité chaleureusement les lauréats. Azzédine M’Rad, délégué régional adjoint de l’agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé) et Antoine Neves, proviseur vie scolaire (P.V.S.) ont animé cette remise de prix.

Les lauréats du concours 2012

Premier prix

Décerné aux élèves du lycée Victor Hugo et du lycée Louis Pasteur de Besançon :
Benjamin Couble, Guillaume Joliot et Clémence Rossignol, pour leur vidéo "Un monde inversé", réalisée avec Bernard Bellevret, enseignant.
Chacun d’entre eux a été récompensé par un séjour de trois jours
dans une capitale européenne, remis par le préfet Christian Decharrière.

Deuxième prix

Attribué aux apprentis du C.F.A. Hilaire de Chardonnet de Besançon :
Clément Séjournant, Maéva Pepio, Jean Navarro et Stacy Saintot, pour leur vidéo "Discriminer n’est pas jouer, ne soyez pas un pion",
préparée avec Madame Lombard, enseignante.
Chaque apprenti a reçu un caméscope numérique des mains de Marie-Guite Dufay, Présidente de la région Franche-Comté.

Troisième prix

Remis aux élèves du lycée Hyacinthe Friant de Poligny et du lycée Pré Saint-Sauveur de Saint-Claude :
Thibaut Maitrepierre, Luciana Rabarijaona, Jérémy Guigue et Kevin Bocquel, pour leur affiche "La maladresse des gens envers le handicap", conçue avec Madame Chirouze, proviseur adjoint.
Chacun s’est vu remettre un baladeur audio et vidéo par le recteur Éric Martin.

Prix "Coup de cœur"

Accordé aux élèves du lycée Jules Viette de Montbéliard :
Aurélien Destenay, Jean-Philippe Verney, Robin Clavel, Kevin Bouverot et Alan Burhhalter, pour leur film d’animation "Un autre regard", réalisé avec Marielle Pelier, enseignante.
Il ont reçu tous un Pass 3 jours aux Eurockéennes de Belfort 2012, remis par Marie-Guite Dufay, Présidente de la région Franche-Comté.

Le concours

Ce concours fait suite aux travaux et aux réflexions des élèves du C.A.V.L. sur la question des discriminations lors de ateliers et séminaires de vie lycéenne.
Le thème a été retenu comme prioritaire pour le plan d’action 2010-2012 du C.A.V.L. et les élèves ont souhaité que ce thème puisse être proposé dans le cadre d’un concours afin de sensibiliser le maximum de lycéens et apprentis de l’académie aux problèmes de discrimination.

Discriminant, discriminé : et toi tu es quoi ?

C’est le nom donné par les élèves à ce concours organisé par les lycéens du conseil académique de la vie lycéenne des élèves, dans le cadre du plan d’action 2010-2012.
Il s’agit pour les candidats de créer un support permettant de partager leur vision des problèmes de discrimination dans l’une des disciplines suivantes : dessin, peinture, photographie, vidéo.

Calendrier du concours

- Octobre - novembre 2011 : rédaction des dossiers de pré-projets par les lycéens
- Décembre 2012 : pré-jury de sélection, 10 pré-projets retenus sur les 37 déposés. Ces 10 pré-projets sont financés pour leur réalisation.
- Janvier - avril 2012 : réalisation des projets, 8 ont été réalisés et transmis au rectorat
- Juin 2012 : remise des prix.

Qu’est-ce que la discrimination ?

Discriminer, c’est défavoriser une personne, la harceler, créer un environnement humiliant
ou avoir une pratique neutre en apparence, mais susceptible de désavantager certains
en raison de l’un des 18 critères de discrimination sanctionnés par la loi (Art. 225-1 du code pénal) :
- l’origine
- l’apparence physique
- le sexe
- l’âge
- la situation de famille
- l’état de grossesse
- le patronyme
- l’état de santé
- le handicap
- les caractéristiques génétiques
- les mœurs
- l’orientation sexuelle
- les opinions politiques
- les activités syndicales
- l’appartenance ou la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion.

Toutes les formes de discrimination violent les principes républicains de liberté, d’égalité
et de fraternité. Elles sont contraires au principe de laïcité, qui ne nie pas les différences personnelles, mais affirme des valeurs communes au-delà des appartenances particulières.

La discrimination est particulièrement inadmissible à l’école, lieu privilégié de l’enracinement de l’idée républicaine et de l’apprentissage du "vivre ensemble".
L’école, reposant sur les valeurs républicaines, a pour mission de contribuer à la formation de citoyens libres, égaux et fraternels, responsables d’un destin commun partagé.
À ce titre, la lutte contre les discriminations subies en raison de l’origine, du handicap,
du sexe, de l’apparence physique ou de l’orientation sexuelle est une priorité absolue.
Les jeunes peuvent être victimes d’un cumul de discriminations, ou être tout à la fois victime et auteur.

- Les discriminations peuvent contribuer à provoquer chez ceux qui les subissent insécurité, souffrance et humiliation, et pèsent sur leurs résultats scolaires et sur le climat d’un établissement.

Contact

Antoine Neves, proviseur vie scolaire (P.V.S.)


Lycées Victor Hugo et Louis Pasteur 1er prix du concours "Regards sur les discriminations" 2012


C.F.A. Hilaire de Chardonnet deuxième prix du concours "Regards sur les discriminations" 2012


Lycée Jules Viette prix "coup de cœur" du concours "Regards sur les discriminations" 2012

 
mardi 5 juin 2012

Olympiades des sciences de l’ingénieur : l’équipe du lycée Duhamel sur le podium national !

Trois élèves de terminale "sciences de l’ingénieur" ont conçu un prototype qui facilite le déplacement des personnes hémiplégiques

L’enseignement du bac scientifique sciences de l’ingénieur vise à la compréhension et à l’appropriation des connaissances liées à la conception, la réalisation et l’utilisation de systèmes pluritechniques.

Les Olympiades de sciences de l’ingénieur

Ce concours académique et national, créé en 2009 à l’initiative
de l’Union des professeurs de sciences et techniques industrielles (U.P.S.T.I.) vise à développer le goût des sciences de l’ingénieur chez les lycéens.

3e place, sur 62 à la finale nationale !

Duhamel - credit photo : S. Dumont Le Progres Après avoir été sélectionnés au niveau académique, les trois élèves de terminale S sciences de l’ingénieur (S.I.) ont présenté leur travail lors de la finale des Olympiades de Sciences de l’Ingénieur, le 30 mai sur le site "recherche et développement" d’E.D.F. à Clamart (Hauts-de-Seine).

Classée troisième juste dernière le lycée Louis le Grand de Paris, notre trio s’est distingué parmi 62 équipes venues de toutes les académies, elles mêmes sélectionnées avant la finale nationale sur un ensemble de 256 équipes de toute la France. Le premier prix a été remporté par le lycée Fermat de Toulouse.

L’évaluation portait sur la maîtrise du sujet, la réalisation pratique de l’expérience, la qualité des solutions technologiques expérimentales, la modélisation, l’innovation, ainsi que la qualité de la présentation et le dynamisme des participants.
La rigueur des analyses et la maitrise de tous les aspects du projet ont été particulièrement remarqués par les jurés. Nos lauréats ont reçu le trophée de la main du responsable R&D d’EDF et sont repartis heureux avec des cadeaux (un ipod shuffle, un abonnement à la revue "Pour la science" et une montre).

Un kit d’assistance électrique pour fauteuil roulant

Les trois élèves : Théo Lizon, Théo Padovani et Nicolas Jeannin ont travaillé sur un projet d’assistance électrique sur un fauteuil roulant pour hémiplégiques. Le Dolois Jean- Philippe Beneton, employé au magasin de matériel médical Bastide, victime d’un A.V.C. en 1998 et hémiplégique est à l’origine de l’idée. Il a mis son ancien fauteuil à disposition des lycéens.
"Contrairement aux paraplégiques ayant deux bras valides, les hémiplégiques sont paralysés d’un côté. Ils ne peuvent donc pas utiliser leurs deux bras sur un fauteuil classique, d’où la difficulté à bien se diriger", explique Jean-Philippe Beneton.


Olympiades des sciences de l’ingénieur 2012...

Le prototype a nécessité une soixantaine d’heures de travail !

Le prototype réalisé par les trois lycéens permet à l’utilisateur de
se diriger sans dévier de sa trajectoire. Les lycéens ont utilisé une perceuse sans fil qui entraîne la roue gauche par adhérence au moyen d’un galet. Le dispositif conçu pour un usage intérieur, possède une batterie d’une autonomie de 35 minutes. De plus, la pluie, par exemple, risquerait de faire patiner le galet.
"L’engagement a été bien au-delà des heures de cours", précise Gilles Lejeune, enseignant. La main courante de la roue droite est utilisée comme source d’information. La mise au point du système a nécessité entre autres la mise en place de capteurs d’effort sur la main valide de l’utilisateur et de capteurs d’optiques pour mesurer la vitesse angulaire de la roue. Il a fallu une carte électronique en prenant en compte de nombreux paramètres : calcul de l’effort tangentiel, notamment, pour pouvoir modéliser la simulation et créer ensuite un programme (algorigramme).
"Il faut avant tout un bon ordinateur et l’imprimante 3D du
lycée a été bien utile !"
, explique Théo Padovani.
"Le procédé séduira peut-être un industriel ?", conclut son camarade Nicolas Jeannin.

Contact

Gilles Lejeune et Didier Chaussalet, professeurs de sciences de l’ingénieur, ayant encadré le projet

Lycée Jacques Duhamel - Dole

 
mardi 22 mai 2012

L’atelier scientifique du collège le Rochat des Rousses deuxième au concours national "C.génial - collège" !

Les élèves de quatrième sur le podium le 12 mai au Palais de la découverte à Paris

Le concours "C.Génial" : promouvoir l’enseignement des sciences et des techniques

Encadré par le dispositif "Sciences à l’École" et la Fondation "C.Génial", ce concours vise à promouvoir l’enseignement des sciences et des techniques dans les collèges et les lycées, par la sélection de projets d’équipes réunissant les élèves et leurs enseignants.

"MDR" : Le mystère du Rochat, un projet multidisciplinaire

Les collégiens ayant travaillé sur le thème "les parcours scientifiques dans une énigme policière" proposé par leurs professeurs ont été récompensés !

Enthousiasme, curiosité et rigueur

Les élèves ont mené un projet scientifique ambitieux en développant de nombreuses compétences. Ils ont participé à un voyage d’étude à la Cité de la Villette où ils ont travaillé sur des séquences A.D.N.
Toute la communauté du collège a contribué à leur travail de recherche et à leur succès !
Leur projet a été ainsi retenu pour participer à la finale nationale de ce concours lancé au titre du plan "Une nouvelle ambition pour les sciences et les technologies à l’École".
Trois élèves ont eu la lourde tâche de représenter leurs camarades et ont su convaincre le jury ! Ils ont gagné le 2e prix et iront visiter DomoLab de Saint Gobain, le premier centre d’innovation dédié à l’habitat.


MDR : Le Mystère Du Rochat

Contacts

Rachel Bores, aide inspecteur pédagogique régional (IPR) de sciences physiques, référent académique concours "C.Génial"

Nathalie Gay-Caldas, enseignante de sciences de la vie et de la terre (S.V.T.)
Miloude Laïb, enseignant de mathématiques
Jean-Marc Houdret, enseignant d’arts plastiques
François Alonso, enseignant de technologie

 
jeudi 16 février 2012

Le lycée Viette de Montbéliard 2e aux Olympiades nationales de physique !

Avec cinq prix nationaux obtenus, en six ans, par son club scientifique, le lycée confirme son excellence scientifique et technique

Après l’étape de la présélection en décembre dernier à Lyon, Alexandre, Bruno, Dilan, Gaëtan, Jérémy et Thomas, membres du club scientifique du lycée, ont obtenu un deuxième prix à la finale des Olympiades de physique, qui s’est déroulée au Palais de la découverte à Paris, à la fin du mois de janvier.

Présenter les résultats d’un an de travail

Le jury inspecte la nacelleQuand on a entre 14 et 17 ans, rendre compte du travail d’équipe réalisé en un an, à un jury de neuf physiciens de haut niveau, enseignants ou chercheurs, c’est plutôt intimidant. La tension était palpable lors des préparatifs, autant chez les élèves que chez les professeurs qui les accompagnaient, Corinne Pouderoux et François Lachambre. "Leur présentation nous a véritablement bluffés : le stress avait disparu, ils ont fait une magnifique présentation, bien meilleure que lors des répétitions".

... leur nacelle stratosphérique

Ces passionnés de sciences ont présenté au jury leur projet de nacelle stratosphérique lâchée le 7 mai 2011 à Courcelles-les-Montbéliard. Équipée de cartes électroniques conçues et créées par les élèves et d’un GPS, la nacelle s’est élevée jusqu’à 30 400 m avant d’atterrir en Allemagne suspendue à un parachute. Pendant le vol, les mesures de pression, température, rayonnement,... étaient transmises au sol par radio.
Le projet n’était pas, en soi, très original, puisque le Centre national d’études spatiales (CNES), partenaire de l’opération, soutient quelques dizaines de projets de ballons stratosphériques chaque année. Mais le jury parisien a chaleureusement félicité les élèves pour la qualité technique de leurs réalisations et surtout pour la finesse inédite de l’exploitation des mesures réalisées. Le rapporteur du jury a également salué l’éventail des compétences de l’équipe réunissant des élèves de la filière scientifique et de la filière technologique.
Outre des ouvrages et revues scientifiques remises à chaque lauréat, le prix obtenu consiste en une somme de 800 € qui permettra aux élèves d’effectuer des visites ou sorties à caractère scientifique et culturel.
Le prix est surtout assorti d’une invitation à visiter, dans les mois qui viennent, les laboratoires de recherche de l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de Paris. École particulièrement prestigieuse puisqu’elle n’a cessé d’attirer les esprits scientifiques les plus novateurs, dont plusieurs prix Nobel : Pierre et Marie Curie, Frédéric et Irène Joliot-Curie, Paul Langevin, Pierre-Gilles de Gennes et Georges Charpak.

Les élèves ont également mis à profit leur séjour parisien pour visiter le musée des Arts et métiers et le Musée du Louvre, l’exposition des plans reliefs au Grand Palais ainsi que les tours de Notre Dame et la tour Eiffel (en comparant les techniques de construction, bien sûr !)

Contacts

François Lachambre,
Corinne Pouderoux,
animateurs du club scientifique du lycée
Tél. : 03 81 99 84 84 (demander le laboratoire de physique)

 
jeudi 2 février 2012

Olympiades de chimie session 2012 : concours régional, le 1er février

Suite aux épreuves, le recteur Éric Martin a remis les prix aux lauréats, au département chimie de l’institut universitaire de technologie (IUT) de Besançon

Le département Chimie de l’IUT de Besançon-Vesoul coordonne les Olympiades nationales de la chimie. Cette 28e édition dont le thème retenu au niveau national est "Chimie et Eau" s’adresse aux élèves de terminales des séries scientifique (S) et sciences et technologies des laboratoires (STL) .
Cette manifestation se compose au niveau académique d’une phase de préparation du concours, d’épreuves théoriques et pratiques, qui se sont tenues le 1er février.

93 élèves volontaires dans dix lycées de l’académie

- à Besançon, les lycées Jules Haag, Louis Pasteur et Louis Pergaud
- à Montbéliard, les lycées Le Grand Chênois et Georges Cuvier
- à Dole, les lycées Jacques Duhamel et Charles Nodier
- à Belfort, les lycées Condorcet et Follereau
- à Héricourt, le lycée Louis Aragon

Épreuves et cérémonie de remise des prix

olympiades TP2Les deux épreuves, l’une théorique et l’autre à caractère expérimental ont permis à chaque élève de donner le meilleur sur la thématique de l’eau.
En fin de journée, le recteur Éric Martin a présidé la remise des prix. À cette occasion, il a félicité les deux élèves qui représenteront l’académie de Besançon les 28 et 29 mars prochain lors du concours national à Paris.

Classement

- Samy Bencher, élève au lycée Raoul Follereau de Belfort est arrivé en tête du classement régional
- Romane Bassi, scolarisée au lycée Condorcet de Belfort s’est classée seconde
- Ronan Feurtey du lycée Follereau a terminé troisième
- Sacha Rouiller du lycée Duhamel de Dole est quatrième
- Jean-Loup Skora du lycée Aragon d’Héricourt a fini cinquième

Objectifs et activités

olympiades TP1La sensibilisation au tissu industriel régional ou aux applications industrielles de la chimie et la découverte de métiers. Les activités se déroulent le mercredi après midi de novembre à mars : travaux de laboratoire, visites d’entreprises chimiques et de laboratoires de recherche, conférences par des professionnels de l’industrie ou de la recherche.
Ces activités permettent de développer chez les élèves, des qualités de curiosité et de réflexion, des capacités à découvrir et à traiter un sujet nouveau, un savoir-faire expérimental de base en chimie, un respect du bon geste expérimental et des conditions de sécurité. Cette phase de préparation au concours équivaut à une trentaine d’heures.

Les premières Olympiades de chimie ont été organisées pour la première fois en 1984 dans le but d’intéresser davantage à la chimie les lycéens scientifiques et techniques, en fin d’études secondaires.
- Pour les enseignants, l’objectif était de renforcer la part de la démarche expérimentale dans la formation scolaire et universitaire des élèves.
- Pour les industriels, il s’agissait de contrer la désaffection des jeunes pour la chimie et de montrer la contribution de cette science à l’élaboration des connaissances et des techniques.

Contact

Michel Lambey, inspecteur d’académie - inspecteur pédagogique régional (IA-IPR) de physique-chimie

 
mercredi 1er février 2012

Résultats des jurys nationaux des Prix Avenir Métiers d’art

1er prix national pour Marion Guillermin, ancienne élève au lycée professionnel Pierre Vernotte de Moirans-en-Montagne !

Niveau III (DMA) : 1er prix

Marion Guillermin - crédit photographique Augustin Détienne

Victoire de Marion, 23 ans, pour son meuble à collection "Lieu vivant de tous les magnétismes"

Œuvre réalisée en 2e année de diplôme des métiers d’art (DMA) Ébénisterie
Marion a confié avoir fait le choix du métier d’ébéniste pour son aspect créatif et inventif mais aussi pour se confronter à l’art du bois et pouvoir laisser s’exprimer sa sensibilité. C’est bien sa sensibilité mais aussi son humilité qui ont touché le jury.
Avec son meuble à collection, destiné à recueillir dans des boîtes aimantées et modulables des fragments de matières, Marion a su allier précision technique, adéquation des matériaux et poésie. Sa pièce a d’ores et déjà retenu l’attention de deux galeristes parisiens et sera certainement exposée au printemps 2012.
Curieuse par nature et souhaitant "dompter" un nouveau matériau, Marion suit actuellement une formation de céramiste mais confesse toutefois sa préférence pour le bois.

Lycée professionnel Pierre Vernotte - Moirans-en-Montagne

2e prix

Matthieu Ranck, région Ile-de-France
Tournage d’art "Modulation"

3e prix

Florian Deramé, région Picardie
Ébénisterie "Table de dégustation à champagne Maison Veuve Cliquot"

Les 3 laureats nationaux - niveau III - crédit photographique : Augustin Détienne


Palmarès national Prix Avenir 2011

Les lauréats académiques sélectionnés en octobre dernier

 
vendredi 14 octobre 2011

Prix Avenir Métiers d’Arts 2011

Ce prix décerné à l’échelon régional et national valorise les savoirs-faire spécifiques aux métiers d’art et met en valeur les jeunes talents

Le concours se déroule annuellement en étroite collaboration avec les préfectures, les rectorats, les chambres des métiers et de l’artisanat et bénéficie de l’appui des correspondants INMA, des professeurs et des professionnels des métiers d’art. Les prix sont décernés au niveau CAP (V), brevet des métiers d’Art (IV) et diplômes des métiers d’art (III)

En savoir plus

Trois lauréats académiques défendront leurs œuvres à Paris devant un jury national

1er prix régional niveau V

Mélanie Fiolet du niveau V (CAP), élève au LP Fillod à Saint Amour, qui a réalisé un buste masculin
- Mélanie Fiolet (CAP), élève au lycée professionnel Ferdinand Fillod de Saint Amour, lycée des métiers des arts du métal, pour la création d’un buste masculin : plastiline pour le modelage, élastomère, cire perdue, plâtre et bronze pour le moulage et finition en acier et patine.


1er prix régional niveau IV

David Dondé du niveau IV (BMA), élève scolarisé au LPO E. Faure à Morteau (BMA - Horlogerie), présente une montre "L'attaque du Nautilus"
- David Dondé (BMA - Horlogerie), élève scolarisé au lycée polyvalent Edgar Faure de Morteau, lycée des métiers de l’horlogerie, de la bijouterie et de la joaillerie, présente une montre "L’attaque du Nautilus", en laiton, acier, argent et or. Le boîtier a été réalisé grâce à l’aide d’un indépendant à Genève.


1er prix régional niveau III

Marion Guillermin du niveau III (DMA), élève au LP P.Vernotte à Moirans en Montagne, qui a présenté un meuble qui s'intitule "Lieu vivant de tous les magnétismes"
- Marion Guillermin (DMA), élève au lycée professionnel Pierre Vernotte de Moirans-en-Montagne, pour la réalisation d’un meuble en noyer massif et en verre intitulé "Lieu vivant de tous les magnétismes" : des boîtes mobiles, aimantées et regroupées selon leurs contenus orne le meuble qui intègre des surfaces aimantées. Près de 800 heures de travail ont été nécessaire pour réaliser cette œuvre, qui une fois fermée se transforme en un carré.


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon