Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > En établissements > "L’actu" printannière du lycée Hyacinthe Friant de Poligny

Rubrique En établissements

mercredi 23 mai 2012

"L’actu" printannière du lycée Hyacinthe Friant de Poligny

3e au concours national "Générations cuisines & cultures"et succès de l’opération "Un restaurant de livres" au lycée

Sur le podium au concours "Générations cuisines & cultures"

G C

Le 2 avril au centre des congrès de Reims (51), dix écoles hôtelières sélectionnées sur dossier ont présenté un binôme de jouteurs : un en cuisine, l’autre en salle.

Louis Gachet pour la cuisine, en deuxième année de B.T.S. et Matthias Marc, en première année de B.T.S. pour le restaurant représentaient le lycée Friant.

Coachés par leurs professeurs Gwénaël Boudier et José Dusaux, les deux étudiants étaient accompagnés du chef Joël Cesari du restaurant La Chaumière à Dole (1 macaron Michelin) qui s’était joint à divers entraînements depuis février dernier.


L’omble chevalier et le céleri boule

C’était les ingrédients qui permettaient d’accéder aux demi-finales. Les quatre lauréats se sont affrontés sur l’élaboration de deux plats, le premier à base d’onglet de bœuf et le second sur pain d’épices.
Poligny, après quatre joutes a vu s’ouvrir les portes de la demi-finale, sur le thème du vinaigre. Lever les filets de l’omble chevalier et assurer son dressage, découper une tarte en cinq parts égales, reconnaître des fromages les yeux bandés, réaliser un cocktail à base de champagne, identifier des herbes aromatiques, telles étaient les épreuves de restaurant… retransmises en direct sur écran géant !

generation C (2)

Un Jury de prestige

Présidé par le chef médiatisé Cyril Lignac et composé de grands chefs et de Meilleur Ouvrier de France (MOF), le jury a permis au lycée de Poligny, pour sa troisième participation, de progresser en prenant la 3e place. L’an dernier, Florent Meyer avait obtenu le 4e prix.

Des encouragements et une ambiance très chaleureuse

Une cinquantaine d’étudiants déguisés étaient venus encourager les candidats polinois à coup de cloches, cornes de brume et banderoles déployées lors des rounds culinaires ! Un spectacle qui a pris des allures de "mini-Bocuse d’or", dans une ambiance "survoltée", une "superbe expérience à vivre" selon les étudiants récompensés.


"Restôlivres" : un restaurant de livres...

Déguster un livre n’est plus seulement une belle image littéraire !

Le 18 avril, une classe de seconde professionnelle hôtellerie et restauration en a donné la preuve : la classe et les enseignants ont mené le projet "Restôlivres".
Durant cinq mois, les élèves encadrés par Anaïs Vetter, documentaliste et Anne Porteret, enseignante de lettres, histoire-géographie ont abordé la lecture de romans de manière novatrice : chaque élève est parti à la découverte des sensations que lui procurait la lecture d’un roman choisi parmi une sélection issue de la littérature jeunesse. Ainsi, toutes les impressions, les sentiments reliés aux cinq sens ont surgi de leurs lectures.

Réaliser des menus littéraires, matérialiser des sensations de lecture

L’analyse sensorielle, sujet essentiel de leur futur métier, a transformé un roman en un mets : une histoire d’amitié profonde est devenue un dessert gourmand où les couleurs et les saveurs ont pris corps.
Les différents romans lus ont été regroupés par thème et pour chacun d’eux, un groupe d’élèves s’est formé. Chaque groupe a imaginé un menu complet. À ce stade, Jean-Paul Leblond, enseignant de cuisine, est intervenu afin d’approuver l’équilibre des menus proposés et de les aider à réaliser les desserts. La présentation du projet s’est transformée en dégustation littéraire et culinaire...

Imaginer une décoration de table

restôlivres La pluridisciplinarité s’est enrichie par l’apport du savoir-faire de Pascale Dieudonné, enseignante en service, dans la mise en place de la salle. Chaque groupe d’élèves a créé une décoration de table et un menu autour de son thème de lecture avec la complicité de Sylvie Schoeffter, enseignante en arts appliqués. Ce projet a donc créé des liens entre différentes matières enseignées.
Chaque élève, par une lecture personnelle et attentive du roman choisi, a effectué une argumentation de ses choix culinaires. Les lettres rencontrent bien ici les matières professionnelles et sont épaulées par la recherche documentaire liée au goût et à la cuisine.
Preuve est faite que tous les chemins peuvent mener à la lecture !

Contacts

Béatrice Chirouze et Chantal Recouvreux, proviseurs adjointes
Tél. : 03 84 37 21 34

Lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration Hyacinthe Friant - Poligny

 
mercredi 16 mai 2012

200 élèves du lycée Georges Colomb de Lure à la rencontre d’écrivains américains le 5 avril

Willy Vlautin, Adam Langer et Katarina, attachée de presse chez Gallmeister, accueillis en musique par les élèves : un concert dans le hall du lycée !

Des élèves très enthousiastes à l’idée d’échanger en anglais avec des auteurs reconnus

Rencontrer des écrivains américains, parler anglais, parler de la société et de la littérature américaines, échanger autour des œuvres, tels étaient les objectifs de cette action pédagogique pluridisciplinaire.

Adam Langer, auteur new-yorkais face à deux classes de terminale et de première

200 élèves du lycée Georges Colomb de Lure à la rencontre d'écrivains américains le 5 avril Né en 1967 à Chicago, ancien journaliste et directeur de théâtre, Adam Lange est l’auteur de plusieurs pièces et de cinq livres.
Son quatrième livre publié en 2010, Les Voleurs de Manhattan s’apprécie à différents niveaux. C’est un thriller, certes, mais sur fond de critique d’un monde éditorial trop friand de "mémoires" sensationnelles ou sordides. L’ouvrage d’Adam Langer est un véritable jeu de piste, avec un glossaire qui renvoie à des personnages célèbres de la littérature : par exemple un "proust" est un divan, un "gatsby", un costume élégant comme ceux portés par le héros de Francis Scott Fitzgerald. D’ailleurs un groupe d’élèves a réalisé des panneaux illustrant ce glossaire.

L’auteur raconte aux élèves sa vie d’écrivain, "la vie de monsieur tout le monde, en fait" et l’atmosphère dans laquelle il aime travailler : le bruit et l’agitation de la vie new-yorkaise. Il questionne à son tour ses auditeurs sur leur mode de vie et leurs projets. Lui aussi, à leur âge, rêvait de trouver mieux, ailleurs. Une façon de leur dire que certains d’entre eux pourraient, pourquoi pas, devenir écrivains un jour.
Françoise Bolle, Fabienne Jadin et Guy Bidaine, enseignants d’anglais ont participé à cet échange vivant et fructueux.

Rendez-vous entre Willy Vlautin, écrivain de talent et trois classes de première

200 élèves du lycée Georges Colomb de Lure à la rencontre d'écrivains américains le 5 avril Avant d’être un écrivain renommé, Willy Vlautin, né en 1967 à Reno dans le Nevada, est chanteur-compositeur. Les élèves lui ont posé des questions sur son troisième roman, Cheyenne en automne (Lean on Pete en version originale). L’ouvrage fait le "portrait triste, souvent brutal mais étrangement beau, d’une Amérique oubliée - oubliée seulement parce qu’on choisit de ne pas se rappeler son existence." Extrait de The Independent, Londres, 2010.

Les personnages de Willy s’inspirent de personnes ordinaires, bien souvent abîmées par la vie. L’auteur, grâce à son style réaliste et romantique, leur redonne une dignité perdue.

Bien sûr Willy Vlautin avait apporté sa guitare et son public a vibré en l’entendant jouer et chanter !
Christine Beaudouin, Caroline Klopfenstein, professeurs d’anglais également, ont encadré la rencontre.

Une journée exceptionnelle pour les élèves et les enseignants

Rencontre avec l’attachée de presse de la maison d’édition Oliver Gallmeister

Durant une heure, des étudiants de B.T.S. accompagnés de leur professeur de français, Christian Bédrane, ont posé des questions à Katarina sur le métier de l’édition. Elle a évoqué avec eux son parcours, le fonctionnement d’une maison d’édition, le choix des auteurs et le travail de traduction, cette maison éditant des auteurs étrangers.
La maison d’édition Gallmeister édite Adam Langer. Willy Vlautin est édité par "13e note éditions".

Les équipes de direction et pédagogique du lycée tiennent à remercier vivement la librairie Camponovo, partenaire, et tout particulièrement Bruno Bachelier, organisateur de cette belle semaine américaine. Nous vous invitons à en découvrir la programmation.

Contact

Marie-Jeanne Grandmougin, proviseur-adjoint
Tél. : 03 84 89 03 80 (standard du lycée)

Lycée Georges Colomb - Lure

 
jeudi 10 mai 2012

"Un siècle de mode" au lycée Jacques Prévert de Dole

Le lycée professionnel a présenté son 8e défilé bi-annuel le 19 avril dernier

La réussite d’un défilé haut en couleurs, devant plus de 600 personnes !

Defile Prevert
Inspecteurs de l’enseignement technique, chefs d’établissement, entreprises partenaires, parents, amis et élèves, tous étaient là !
Les sections Mode (C.A.P. et bac professionnel) ont présenté 205 modèles inscrits dans 37 tableaux traversant les décennies du XXe siècle.

Les sections Métiers de la mode et l’ensemble des lycéens impliqués

Defile Prevert 2
Deux anciens élèves, primés au concours général des métiers en 2010 et 2011, ont pu également mettre en valeur leur jeune talent.
Les petites mains du lycée ont fabriqué l’ensemble des pièces présentées, dont les jolis chapeaux créés dans le cadre d’un projet pluridisciplinaire, avec l’aide d’une professionnelle meilleure ouvrière de France. Les professeurs d’arts appliqués ont brillamment orchestré le défilé qui n’aurait pas eu lieu sans la participation de l’ensemble des élèves de l’établissement :
- 40 esthéticiennes pour le maquillage
- 67 mannequins
- la section Agent technique en milieu familial et collectif (A.T.M.F.C.) pour le buffet qui a suivi
- les artistes pour les intermèdes chantés ou dansés.
Les enseignants porteurs et moteurs du projet ont apporté aux élèves le savoir- faire professionnel indispensable.
À noter également, la participation de onze coiffeuses du C.F.A. de Gevingey qui ont aussi contribué à la réussite de cet événement.

Après cette brillante démonstration, les élèves et leurs professeurs, sont déjà prêts à se projeter dans un futur défilé : 2014 peut-être ?

Contact

Régine Crapoix, proviseur
Tél. : 03 84 79 62 63

Lycée professionnel Jacques Prévert de Dole


8e defilé de mode au lycée Jacques Prévert de Dole

 
mercredi 25 avril 2012

Danger simulé au lycée : exercice de mise en sécurité

Test grandeur nature au lycée Pierre-Adrien Pâris de Besançon, le 19 avril

Cet exercice s’inscrivait dans le cadre des obligations réglementaires du "Plan particulier de mise en sûreté" (PPMS) face aux risques majeurs.

Simulation sur l’hypothèse d’un accident routier


Confinement P A Paris Imaginons qu’un camion citerne transportant des produits toxiques sur la bretelle de contournement de Besançon, à proximité du lycée soit impliqué dans une collision. L’émanation de gaz toxiques nécessiterait alors le déclenchement du plan pour protéger tous les usagers de l’établissement.

Dans ce contexte, durant 75 minutes, après voir condamné l’ensemble des ouvertures du lycée, les usagers se sont regroupés dans des lieux précis. Ils ont du attendre patiemment la fin de l’exercice tout en respectant à la lettre les consignes de prudence.

Le comité d’hygiène et de sécurité du lycée organisateur de l’exercice s’était adjoint l’aide d’une dizaine de lycéens volontaires pour cette opération.

Bilan positif de l’opération

Des membres du groupe de pilotage académique de ce dispositif étaient présents sur les lieux pour s’assurer de la conformité de la réalisation de l’exercice et prodiguer des conseils pour en améliorer l’efficacité. "Globalement c’est positif, les élèves ont bien réagi".
"Des petites améliorations sont à apporter pour la prochaine fois. Il faudrait peut être plus de débats dans les classes sur l’utilité et la nécessité de l’exercice".
"Attention, il y avait une porte d’atelier ouverte".

Satisfaite du résultat, toute l’équipe d’organisation se sépare en conversant sur les futures améliorations à apporter et sur la valorisation à conduire suite à cette expérience.

Contact

Daniel Lafontaine, proviseur
Tél. 03 81 47 60 60

Lycée des métiers du bâtiment et travaux publics Pierre-Adrien Pâris - Besançon

 
mardi 24 avril 2012

Les élèves de la section "agencement" du lycée Claude Nicolas Ledoux de Besançon exposent !

Du 3 avril au 10 mai, à la Maison de l’architecture de Franche-Comté

Projets d’architecture et maquettes de maisons célèbres du XXe siècle

Les travaux et réalisations de 41 élèves de terminale et de brevet de technicien en agencement font actuellement l’objet d’une exposition à la Maison de l’architecture, à Besançon pendant un mois.
Les travaux proposés ont été effectués lors des deux premiers trimestres de l’année scolaire 2011-2012 en cours d’arts appliqués. Ce sont des modèles de mobilier ou de maisons célèbres du XXe siècle.
Quelques exemples des productions :
- La Villa Savoye à Poissy, construite par Le Corbusier de1928-1931, considérée comme l’une de ses œuvres majeures et même comme l’un des sommets de l’architecture contemporaine
- La Maison Farnworth en verre et acier, édifiée au sud-est de Chicago et conçue par Ludwig Mies van der Rohe entre 1945 et 1951
- Des reproductions de maisons des architectes Alvar Aalto, Franck Lloyd Wright, Charles & Ray Eames, ainsi que des reproductions de pièces de mobilier de Harry Bertoia, Gerrit Rietveld, Walter Gropius…
- Des maquettes d’agencement d’une future salle des professeurs au lycée Claude Nicolas Ledoux.

Le métier d’agenceur

L’agenceur est un technicien qui travaille en collaboration avec l’architecte d’intérieur ou l’architecte de bâtiments. Le diplôme de brevet de technicien est remplacé depuis cette année par un bac professionnel d’agenceur de l’environnement architectural.
La suite des études conduit logiquement à un brevet de technicien supérieur (BTS) de l’agencement de l’environnement architectural et peut mener également à l’entrée en école d’architecture.

Contact

Pierre Richard, professeur d’arts appliqués

Maison de l’architecture de Franche-Comté
2, rue de Pontarlier - Besançon
Tél. : 03 81 83 40 60

En savoir plus

 
lundi 23 avril 2012

Journée sécurité routière du collège Mathy de Luxeuil-les-Bains, le 19 avril

4e édition de la journée de prévention sécurité routière proposée par le collège à ses élèves de 3e en partenariat avec le "Circuit de la Vallée" à Pusey

Face au bilan toujours préoccupant des accidents de la route et confronté à la difficulté d’ancrer des messages de prévention des conduites à risques dans l’esprit d’un public qui se trouve à l’âge du défi et du sentiment d’invulnérabilité, Michel Aubry professeur de technologie et François Lobjoie, conseiller principal d’éducation ont lancé l’idée en 2008 d’une journée Sécurité Routière pour les classes de 3ème du collège Mathy.

Cette action s’inscrit pleinement dans le programme autour de la sécurité routière du comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) du collège :
- prévention des conduites à risques, consommation de produits toxiques,
- information et passation des attestations scolaires de sécurité routière (ASSR) 1 et 2,
- formation "prévention et secours civiques" (PSC1).

Trois étapes

- passage du PSC1 proposé aux élèves de 3ème.
- intervention et démonstration des pompiers autour d’une simulation d’accident au collège.
- journée prévention routière sur le Circuit de la Vallée à Pusey (70000)

Journée sécurité routière du collège Mathy de LuxeuilLe but de cette action est d’articuler une journée de prévention autour, à la fois d’information et de connaissances théoriques, de maîtrise techniques et de comportement responsable et solidaire : savoir, savoir-faire et savoir-être sur la route.


Un triple objectif

- Sensibiliser les adolescents aux dangers de la rue et de la route, des conduites addictives et consommation d’alcool et du cannabis, informer sur les avantages de la conduite accompagnée, sur les équipements de sécurité à respecter et à utiliser etc.
- Montrer que la route n’est pas un circuit et réciproquement. Les sports mécaniques doivent se pratiquer dans des lieux adaptés, sécurisés, avec des engins normalisés et des règles très strictes prévus pour assurer la sécurité de chacun. Le Circuit de la Vallée était donc l’endroit idéal, ses responsables étant eux même très impliqué au quotidien dans les actions de sécurité : bar sans alcool, initiation à la conduite sécurisée.
- Partage, solidarité et citoyenneté sur la route : gestes de premiers secours, avec les pompiers, et solidarité sur la route.

Les participants à l’opération se sont confrontés aux ateliers suivants :
- Passage du code la route, le 18 avril en mairie de Luxeuil, pour les 100 élèves de 3ème avec un intervenant départemental de sécurité routière (IDSR).
- Les "premiers pas" en voiture : faire découvrir aux élèves la conduite d’une voiture et les sensibiliser aux bienfaits de la conduite accompagnée, avec le soutien essentiel de l’auto école EC+ et de Monsieur Diosdado et son équipe.
- Atelier prévention alcool, cannabis. Utilisation de lunettes déformantes et de logiciel montrant les durées de dégrisement. Intervenants : IDSR, gendarmerie.
- Atelier 1er secours : simulation d’un accident et intervention. Intervenants : service départemental d’incendie et de secours (SDIS 70).
- Atelier sécurité et technologie : montrer aux adolescents l’importance des technologies modernes en termes de sécurité : zone déformables, ABS, ceinture, ESP etc. Observation d’une voiture maquette mise en place par Peugeot. Intervenants : Peugeot Sport
- Atelier freinage : sensibilisation à l’importance du freinage via un parcours à effectuer en karting, prise en compte des distances, de la vitesse. Intervenants : personnels du Circuit de la vallée.
- Atelier simulateur freinage et mesures des distances de freinage, corrélation vitesse-distance étudiée en cours de physique.
- Atelier simulateur 2 roues : intervenants : IDSR

Cette journée, organisée sous l’autorité du principal Dominique Cholley et avec le soutien de la gestionnaire Sophie Chaillet a pu voir le jour grâce à la coopération de nombreux intervenants venus de structures partenaires institutionnelles ou privées : Préfecture de la Haute-Saône, Ville de Luxeuil-les-Bains, auto école EC+ de Luxeuil-les-Bains, Transports TARD, Peugeot Sport, entreprise SACER.

 
vendredi 20 avril 2012

Sur les planches et en anglais !

"English is fun !" au lycée Louis Aragon d’Héricourt qui a accueilli une troupe irlandaise le 6 avril

Participation active des élèves à la pièce Dear Modernity

Theatre anglais Aragon Quatre acteurs irlandais, sept élèves de seconde et de première, volontaires et enthousiastes pour monter sur scène, soixante-dix élèves spectateurs, de la bonne humeur et de la motivation : tous les ingrédients pour passer deux heures mémorables !

Pratiquer l’anglais et le jeu théâtral

Le lycée des métiers de l’énergie et du développement durable a reçu la troupe irlandaise Emerald Isle Theatre Company, dont la règle est "apprendre en s’amusant". Un autre principe de la compagnie étant de faire participer les élèves au spectacle, des petits bouts de rôle ont été confiés aux volontaires qui ont eu peu de temps pour répéter.

Ainsi, sous la direction de Xavier Hock et la participation remarquable des lycéens pour interpréter la pièce Dear Modernity, le public a pu déguster cette représentation. Le spectacle traite de la surconsommation et aborde les technologies actuelles, ainsi que les risques d’addiction qui y sont liés.
Deux classes ont assisté à la prestation, apprécié les performances de leurs camarades-acteurs et actrices, très à l’aise sur la scène avec les acteurs professionnels.

Les élèves, ainsi que leurs professeurs, enchantés de cette parenthèse originale, ne demandent qu’à renouveler l’expérience l’année prochaine !

Contacts

Carine Bonin, Isabelle Reigner et Odile Paravy, enseignantes d’anglais
Tél. 03 84 56 72 72

Lycée des métiers de l’énergie et du développement durable Louis Aragon - Héricourt

 
jeudi 19 avril 2012

Le lycée Édouard Belin de Vesoul à l’heure franco-mexicaine

Du 2 au 6 avril : semaine franco-mexicaine pour des élèves de deux classes de seconde

De Vesoul en passant par Champlitte jusqu’à San Rafael

Afin de préparer la semaine franco-mexicaine une classe de seconde a visité le 12 mars, au musée Albert Demard de Champlitte, une exposition retraçant l’émigration des chanitois au Mexique.

Le 2 avril au lycée Édouard Belin la semaine a débuté par une conférence de Jean-Christophe Demard, historien et conservateur du Musée des traditions populaires de Champlitte, venu expliquer l’origine du jumelage entre la Haute-Saône et l’état de Veracruz : installation de vignerons et d’artisans après la destruction partielle du vignoble de Champlitte dans les années 1830.

Ce projet a fédéré plusieurs professeurs d’histoire géographie et d’espagnol qui ont travaillé avec leur classe sur des thèmes en rapport avec ce pays d’Amérique latine de 112 millions d’habitants. Ils ont ainsi abordé la vie des indiens du Chiapas, la conquête du Mexique au XVIe siècle, une étude comparative de la vie aujourd’hui en France et au Mexique. Leurs panneaux ont été exposés sous le préau de l’établissement.

Conférence, chant, jeu, lecture pour découvrir la culture mexicaine !

Les élèves ont animé cette semaine par des chants, des jeux, la lecture d’un conte et la destruction symbolique d’une "piñata" chaque jour. ("Piñata" signifiant cône). Ce jeu pratiqué au Mexique et en Amérique centrale consiste à taper avec un bâton sur une figurine géante de papier mâché, garnie de bonbons et de petits cadeaux. Aucun anniversaire digne de ce nom sans piñata pour les petits mexicains !

L’entrée du lycée, le CDI, le préau, la cantine ont été décorés aux couleurs du Mexique. Un repas mexicain et un repas franc-comtois ont été dégustés à cette occasion.
Une exposition d’objets a complété l’immersion mexicaine, grâce aux prêts du Conseil général de la Haute-Saône, de Madame Mougin, présidente de l’association Haute-Saône Mexique, de Daniel Vienney, principal du collège de Champlitte et de Karla Yunes, enseignante à Belfort.

Cette semaine organisée à l’initiative de Christine Morales et d’Alejandro Calzada, intervenant mexicain, dans le cadre d’un concours de l’Association française pour la diffusion de l’espagnol (AFDE) se terminera par la rédaction d’un journal.

Contact

Christine Morales, professeur d’espagnol

Lycée Édouard Belin - Vesoul

 
jeudi 19 avril 2012

Échange culturel entre le lycée Le Grand Chênois de Montbéliard et le lycée n° 8 de Hefei

Voyage en Chine pour dix-huit lycéens du 23 mars au 5 avril

Le chinois en troisième langue : un atout !

Carte Hefei Avant de se rendre dans leur lycée d’accueil, les élèves de seconde, première et terminale, des filières participant à cet échange ont pu constater, à travers la visite de Shanghai, l’émergence de la Chine au rang de puissance mondiale.

Partager le quotidien de leurs camarades chinois et le faire partager

Le voyage en train de Shanghai à Hefei, à l’Est de la Chine, a permis aux élèves de découvrir le passage d’une mégapole à une province rurale.
Au lycée de Hefei, l’échange a débuté par une présentation en chinois entre les élèves francs-comtois et leurs correspondants.
Durant quatre jours, ils ont ainsi partagé les cours et la vie quotidienne des jeunes chinois, s’exprimant en anglais lorsque les conversations le nécessitaient (langue couramment pratiquée par les élèves de section internationale du lycée n° 8). Les visiteurs ont pu comparer deux systèmes éducatifs et s’imprégner d’un mode de vie totalement dépaysant.

Salle de travail

Un groupe d’élèves rédigeait un compte-rendu quotidien qui a alimenté le site du lycée et a permis aux familles de suivre l’évolution du périple.
Les lycéens ont contribué à l’élaboration d’un diaporama retraçant l’échange dans lequel ils s’expriment en chinois, en anglais et en français.
Pour les cours de géographie et de chinois, ils rédigeront une synthèse portant sur la Chine, puissance émergente et néanmoins pays en développement, ainsi que sur la mondialisation et l’unification des cultures.

Richesse des expériences vécues

Les élèves français ont découvert des aspects plus traditionnels de la Chine, en visitant différents sites classés par l’UNESCO : Hongcun et Tangmo, dans le sud de la province d’Anhui, ainsi que les montagnes jaunes (Haungshan).
Tout au long de ce séjour, ils ont pu prendre conscience de la nécessité de pratiquer les langues étrangères pour mieux communiquer.

Terrain de sport

Les lycéens étaient accompagnés de quatre professeurs : Fei-Fei Chen, professeur de chinois, Karine Nadler, professeur d’anglais,
Dominique Aeschelmann-Voisin, professeur d’histoire-géographie,
Agathe Pourtier, professeur de SVT et de Ludovic Degrandcourt, proviseur adjoint du lycée.

Les jeunes chinois accueillis en octobre prochain

Au terme de ces quelques jours riches en échanges, les séparations ont été particulièrement émouvantes. Tous les participants souhaitent que ces liens perdurent, à travers les courriels et toutes formes de correspondance. La venue, prévue en octobre 2012 des lycéens chinois, doit pouvoir faciliter la pérennité de ces liens.

Contact

Ludovic Degrandcourt, proviseur adjoint

Lycée Le Grand Chênois - Montbéliard

 
mercredi 18 avril 2012

"Différents, Ensemble" au collège André Masson de Saint-Loup-sur-Semouse

Les 85 élèves de 3e ont participé aux ateliers de "lutte contre les discriminations" le 23 mars

Une demi-journée de sensibilisation

Travail d'élève affiche discrimination Christopher CHEVALME Ce projet annuel pluridisciplinaire mené depuis le début de l’année scolaire avec tous les élèves de 3e a abouti à l’exposition d’une partie des travaux réalisés par les élèves : affiches, étude de chansons abordant la thématique discriminatoire, activités sportives sur les rapports filles - garçons, etc. Les collégiens ont participé à plusieurs ateliers, qui leur ont permis de remplir un questionnaire sur les différents types de discriminations.
Ainsi, plusieurs structures ont apporté leur contribution à cette opération : l’association étudiante d’insertion par le sport de personnes en situation de handicap (B’IAPAS), l’association SOS Homophobie (lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle), le Centre départemental d’information sur les droits des femmes et des familles (CDIDFF) et le réseau associatif d’accompagnement migration intégration de la Haute-Saône (AAMI70) ont apporté leur contribution à cette opération.

Cette journée a aussi été l’occasion d’inaugurer l’exposition du projet Fragments de vie : paroles de femmes. Sous la forme d’un recueil de témoignages de femmes issues de l’immigration, ce projet a été mené en partenariat avec le réseau AAMI 70, le centre socioculturel de Saint-Loup-sur-Semouse et les élèves de Fabienne Verguet, professeur d’histoire.
Dossier de présentation détaillée de l’opération "Différents Ensemble"

Contact

Nicolas Louisot, professeur de SVT, responsable du projet


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon