Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > En établissements > Le lycée Jules Viette de Montbéliard invité à Nantes pour les ateliers (...)

Rubrique En établissements

jeudi 12 avril 2012

Le lycée Jules Viette de Montbéliard invité à Nantes pour les ateliers nationaux de la radioprotection, du 26 au 28 mars

Participation pour la troisième année consécutive aux rencontres internationales lycéennes de la radioprotection

Sensibiliser les jeunes aux moyens mis en œuvre pour se protéger de la radioactivité

Ces rencontres ont réuni plus de 180 participants internationaux dont six élèves des filières scientifique et technologique du lycée Viette. Lola Chaudy, Laurine Coulon, Julie Stanus, Jérémy Buchou, Alexandre Iborra et Clément Kloster, étaient encadrés par trois de leurs professeurs : Jeanine Chabod-Boichat et Marie-Laure Duhoux en sciences physiques et Julie Schlichter en SVT.

Ils ont travaillé en dehors de leurs heures de cours depuis le mois de septembre sur le radon, gaz nocif pour la santé et particulièrement présent dans le Doubs. Afin d’étayer et d’illustrer leurs propos, les élèves ont rencontré Didier Klein, professeur à l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM). Avec l’aide du service hygiène sécurité de Pays de Montbéliard agglomération (PMA), ils ont aussi mesuré le taux de radon dans leurs habitations. Les résultats ont été interprétés afin d’être présentés à Nantes.

Radioprotection Viette

Dans un autre domaine, les lycéens ont également réalisé une enquête sur le ressenti de l’accident nucléaire de Fukushima auprès de la population de Montbéliard.

À Nantes, ils ont présenté deux exposés et un stand sur des mesures instantanées de radon dans des espaces confinés ou ouverts, afin de démontrer l’utilité de l’aération. Ces prestations ont été appréciées par les élèves et les professeurs des autres lycées français (Poitiers, Nantes, Boulogne-Billancourt, Bastia), étrangers (Allemagne, Biélorussie, Ukraine, Moldavie) et par les experts de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) du Centre d’étude sur l’évaluation de la protection dans le domaine nucléaire (CEPN), de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN),…

Durant ces trois jours, les élèves ont pu assister aux présentations des autres participants, visiter des sites scientifiques comme Arc-Antique et la ville de Nantes. Ils ont ainsi pu approfondir leurs connaissances scientifiques et découvrir l’École des Mines. Les échanges avec des lycéens de multiples provenances ont été très enrichissants pour les élèves. Toute l’équipe est rentrée motivée et prête à réaliser un nouveau projet l’année prochaine !

Cette action est activement soutenue par le Pavillon des Sciences de Montbéliard, l’École des Mines de Nantes et le laboratoire Subatech.

Contact

Robert Natale, proviseur

Lycée Jules Viette - Montbéliard

En savoir plus sur les ateliers de la radioprotection

 
vendredi 30 mars 2012

Collecte de sang organisée au lycée Georges Colomb de Lure

Le 23 mars, dans le cadre des actions du comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (C.E.S.C.)

Opération annuelle, en partenariat avec le lycée professionnel Bartholdi

Don du sang Colomb Une réunion préparée par l’établissement français du sang (E.F.S.) a eu lieu dans les jours précédents l’événement, afin d’informer tous les élèves majeurs sur le déroulement du don, les conditions pour pouvoir donner, les éventuelles contre-indications…
De nombreux élèves et personnels des deux établissements ont souhaité accomplir un geste civique puisque 74 personnes se sont présentées et 61 ont pu effectivement donner leur sang. 52 effectuaient un don de sang pour la première fois.
Tous les donneurs sont motivés par l’envie de venir en aide aux autres. Un grand merci à eux qui ont fait preuve de courage et de générosité !

Contact

Tél. : 03 84 89 03 80 (standard du lycée)

Lycée Georges Colomb - Lure

 
vendredi 30 mars 2012

La Suisse alémanique s’invite au lycée Henri Fertet de Gray

Du 26 au 30 mars, le lycée des métiers de l’automobile et du transport a accueilli trois apprentis de la Gewerblich-Industrielle-Berufsschule

Apprentis_suisses_alémaniques Fertet En octobre 2011, un élève de l’École de commerce des métiers de l’industrie de Berne avait déjà été accueilli au lycée. Les premiers contacts avec cet établissement de Berne avaient été pris lors du colloque franco-germanophone organisé par la plateforme franco-allemande et la direction académique des relations internationales et de la coopération (DAREIC) qui avait eu lieu en janvier 2010.
Une volonté partagée de travailler ensemble et d’encourager la mobilité des jeunes a permis à ce partenariat, basé sur la réciprocité, de voir le jour. Quatre élèves du lycée Henri Fertet se rendront à leur tour à Berne en mai où ils partageront le quotidien de leur binôme.

Programme des jeunes Bernois en France

Cours aux ateliers peinture/carrosserie et mécanique automobile, cours de sciences et de construction mécanique, journée de découverte dans une entreprise grayloise et visite de Besançon.

Trois français finalistes challenge du meilleur stagiaire franco-allemand

Trois élèves de terminale "mécanique automobile", ayant effectué une période de formation en entreprise en Allemagne en juin 2011, ont été sélectionnés pour participer à la finale du challenge du meilleur stagiaire franco-allemand organisé le 3 avril à Cavaillon.

Contact

Christine Mutin, enseignante d’allemand

Lycée des métiers de l’automobile et du transport Henri Fertet - Gray

 
mercredi 28 mars 2012

Prévention santé et don du sang au lycée Hyacinthe Friant de Poligny

Les classes de terminale ST2S sensibilisent leurs camarades à la protection et au dépistage et organisent un don du sang !

Ces deux actions s’inscrivent dans la démarche de projet, partie intégrante du programme de la classe de terminale Sciences et technologies de la santé et du social (ST2S), en lien avec le programme d’études dispensé.

Infections sexuellement transmissibles et contraception

CESC Friant

Le thème retenu par les élèves et Édith Pourchet, leur professeur, s’est porté sur la contraception et les infections sexuellement transmissibles (IST). Les terminales ont monté ce projet pour sensibiliser et informer leurs camarades de trois classes de seconde générale et deux classes de CAP cuisine et restaurant.

Un travail mené depuis septembre dernier

Dans un premier temps, il a semblé intéressant au groupe, d’avoir un éclairage précis sur les pratiques contraceptives et la connaissance des IST au niveau des jeunes de 14 à 17 ans. Ainsi, dès le début de l’année scolaire, un questionnaire anonyme élaboré par les élèves de terminale, en collaboration avec les infirmières scolaires, Mireille Stengel et Soizick Tréhorel, à été adressé à leurs camarades. Le dépouillement a montré combien il y avait à faire.
La synthèse des réponses a permis de montrer que le sujet de la contraception et des IST restait très actuel.
Si les connaissances théoriques semblent acquises, il n’en est pas de même de leur application. De la même manière, certaines confusions existent dans la transmission des IST et l’usage d’une contraception est loin d’être régulier. La connaissance des structures d’accueil type "planning familial" est peu connue et on se fie plus aux camarades qu’aux spécialistes.

Intervention d’une compagnie théâtrale les 12 et 13 mars au lycée

Saynètes et très bonne participation des élèves

IST Friant

Face à ce constat, un programme d’actions a été élaboré. Il a été décidé de faire intervenir la compagnie théâtrale "Catégorie Libre". Par le jeu des acteurs, la troupe aborde une thématique permettant aux élèves spectateurs de s’interroger et de trouver des réponses. Les comédiens ont joué trois saynètes par représentation, entrecoupées de débats. La première portait sur une interruption volontaire de grossesse. La deuxième et la troisième concernaient l’usage du préservatif et les risques des rapports non protégés.
Des experts, dont Danielle Gervasoni, infirmière et conseillère conjugale et Mireille Prost, médecin scolaire ont apporté des informations et des pistes de réflexion.

Témoignage de Claire

Élève de terminale ST2S : "Cette représentation a permis d’aborder des sujets très graves mais de façon légère. C’était vraiment bien ! Ce sont des situations qui peuvent nous arriver et le langage était le même que le nôtre".

Cette action a été possible grâce à l’accompagnement de Béatrice Chirouze, proviseur adjoint et de Christine Richon, représentante de la Mutuelle générale de l’éducation nationale (MGEN) - action et documentation santé pour l’éducation nationale (ADOSEN).

Associer élèves et étudiants à un projet solidaire

Jérôme Falibaron, parrain de l’opération "T’es solidaire, ton sang sauvera !"

Un don du sang a été organisé le 20 mars par les élèves de terminale ST2S, en partenariat avec des étudiants de l’École nationale d’industrie laitière (ENIL).

Don du sang

L’établissement français du sang (E.F.S.) a collecté 69 poches de sang auprès de 99 donneurs potentiels. Parmi eux, 66 élèves, étudiants et personnels donnaient leur sang pour la première fois.
Les élèves ont mis en place cette action de solidarité, sous la responsabilité d’Anne Vuilloz, enseignante et de Béatrice Chirouze, proviseur adjoint.
Les étudiants de l’ENIL ont apporté leur savoir-faire en termes de communication : conception d’une affiche et de flyers. Ils ont participé à la collation par l’apport de produits laitiers confectionnés par leur école en offrant leurs productions laitières et fromagères aux donneurs.

Jérôme Falibaron, chef cuisinier de l’hôtel restaurant le Moulin des truites bleues, situé près de Saint-Laurent-en-Grandvaux, assisté des élèves des sections de l’hôtellerie et de la restauration, a proposé à l’ensemble des donneurs une collation originale et de qualité : feuilleté d’escargots, terrine maison de truite, tuile au comté, saucisse de Morteau et meringues.
Des apprentis de la mention complémentaire "barman" et leur professeur, Marc George, ont conçu et élaboré un cocktail à base de fruits, Le Vénus, créé spécialement pour cette journée.

Les élèves et étudiants porteurs du projet ont assuré la logistique de cette journée : installation de la salle, accueil et orientation des donneurs, distribution des collations.
Pour fidéliser de nouveaux donneurs, rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle collecte !

Lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration Hyacinthe Friant - Poligny

 
mercredi 28 mars 2012

Atelier danse en Allemagne pour des élèves du lycée Édouard Belin de Vesoul

Séjour au sein de la compagnie de la danseuse et chorégraphe allemande Pina Bausch

La répétition des "Rêves dansants"

Danse Edouard Belin Dimanche 19 mars 2012 restera dans la mémoire des dix-neuf danseurs vésuliens. Arrivés après une nuit de voyage à Wuppertal, dans le district de Düsseldorf, les élèves ont assisté au Tanztheater, lieu mythique, à une répétition des "Rêves dansants" dirigée par trois danseurs de la compagnie de Pina Bausch.

En 2008, quelques mois avant sa mort, Pina Bausch, alors directrice du Tanztheater, décidait de reprendre son fameux spectacle "Kontakthof", qui signifie littéralement "lieu de rencontre". À l’intérieur d’une salle de bal, quatorze femmes et quatorze hommes, elles en robe de cocktail, eux en costume de ville, se cherchent, se fuient, se déchirent. Dans ce ballet de désir et de guerre, la naïveté le dispute à l’égoïsme, la peur à la sauvagerie. De la danse-réalité avant l’heure qui a provoqué un choc esthétique énorme !
Pina Bausch reprend la pièce non plus avec sa troupe, mais avec des adolescents de 14 à 18 ans qui ne sont jamais montés sur scène et n’ont jamais dansé.

Les élèves ont savouré ce moment d’émotion, appréciant à sa juste valeur la prestation des lycéens allemands qui préparent une tournée, notamment en France, après le succès du film "Les Rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch".

Un échange franco-allemand autour de la danse

Le voyage s’est poursuivi á Hildesheim, près de Hanovre, au lycée Michelsenschule pour un échange autour de la danse. Élèves français et allemands ont travaillé et dansé ensemble, pour interpréter le 23 mars en Allemagne et le 24 mai au TheV’ de Vesoul, un spectacle ayant pour thème la vision de l’autre.
Un vrai conte de fées au pays des frères Grimm !


Le passionnant récit de Maïlys

"Madame Gatto, Monsieur Riboton, vous nous avez permis de vivre une expérience fabuleuse, hors normes et inoubliable. Je pense sincèrement que vivre une chose pareille, aussi intense et enrichissante, devrait être donnée à tout un chacun. Vous avez su nous faire découvrir une autre culture par des chemins singuliers. Vous nous avez appris à aller au devant de l’autre sans tenir compte des éventuels obstacles, comme la barrière de la langue.

Je croyais connaître la force du langage de la danse. Je dois avouer que je la sous-estimais par manque de vécu. Nous avons tissé des liens grands d’humanité sans un mot, dans un unique regard, en ne formant plus qu’un immense soupir soulevant près de 70 poumons, en esquissant sourires et pas de danse... Un contact humain sans pareil permettant à chacun de dévoiler sa véritable façon d’être sans crainte du jugement d’autrui.

Entre pudeur et don de soi, nous cheminions au fil de rencontres émouvantes. Le geste surpassait le verbe. Tels des funambules, nous vivions dans le vrai. Petit à petit, nous nous sommes ouverts les uns aux autres, nous avons accepté de rester authentiques quoi qu’il advienne durant toute cette semaine... Non seulement entre Allemands et Français mais également au sein de chacun des groupes... La complicité entre nous s’est décuplée, l’activité commune nous a rassemblé, unifié, soudé. Dans les moments de pratiques, nous évoluions dans une sorte de brume volubile où concentration et humour s’entre mêlaient. Nous avancions dans l’agencement du spectacle en accord avec notre progression vers l’autre, avec notre ouverture sur autrui. Nous mélangions création artistique et accomplissement humain. On grandissait à tâtons dans cette brume, créatrice d’un projet et de souvenirs communs à deux nations, cette brume légère et harmonieuse dans laquelle tout était bon.

Enveloppée dans cette sensation de bien être incommensurable, de vérité absolue. Une solidarité omniprésente, des visages resplendissants gravés en nous, comme illuminés, une expérience résumée entière dans des éclats de rires adolescents. Je vous suis si reconnaissante pour tout ça... Grâce à vous, j’ai enfin pu mettre des noms sur les frimousses des "enfants blonds de Göttingen" ! Je suis fière de pouvoir les accueillir à mon tour dans ce pays qu’est la France, de leur présenter là d’où je viens. Je fais des plans sur la comète et prépare leur venue dans le secret de ma tête".

D’autres témoignages très enthousiastes...

"Comment devenir un expert en anglais en une semaine ? En rencontrent un correspondant fantastique qui aime partager dans la bonne humeur. Cette expérience fut si enrichissante et "so" courte. Merci pour cette superbe aventure ! Commençons une tournée !"
Jean-Baptiste

"Extraordinaire semaine qui m’as permis de rencontrer bon nombre de personnes incroyables. Cette aventure aide à perfectionner, ou à apprendre la langue de l’autre. Si c’était à refaire, je n’hésiterais pas…" Élodie

"Une action qui permet d’ouvrir les yeux sur une nouvelle culture, d’autres façons d’aborder les choses, de partager plus que des paroles. Une chouette aventure qui rapproche les gens, du même pays ou non. Merci pour tout ! A quand une tournée européenne ?" Margot

"Outre le fait de mieux connaître les personnes qui nous entourent, ce genre d’expérience nous apprend beaucoup sur nous-mêmes. Je crois que c’est pour ça qu’on ne s’en lasse jamais. C’était énorme !" Camille

"Superbe expérience, c’est quelque chose qu’il faut vivre au moins une fois dans sa vie. Un grand merci à Caro et Olivier..." Samuel

"Un échange autour de la danse, quelle riche idée ! Dialoguer avec tout le corps sur la même musique sans utiliser la parole, ça nous a permis de beaucoup apprendre les uns des autres, Français comme Allemands, et même de soi-même. C’était fabuleux et à refaire ! La tournée, la tournée !" Antoine

"Je trouve que c’est vraiment une bonne idée, partager, communiquer sur les mêmes choses par le moyen de la danse, une semaine éprouvante mais pleine de rencontres et de souvenirs". Magali

"Une semaine riche en émotions et en découvertes. Que dire pour raconter ces moments ? Que c’est une expérience unique que je referais sans aucun doute !" Mégane

"Au niveau du groupe, ce voyage nous a permis de nous rapprocher, de nous découvrir mais surtout de nous souder. Cette expérience ne peut que nous faire grandir et nous enrichir. Danke schön !" Marine

"Semaine inoubliable ! Cet échange m’a permis de parler allemand, ce que je n’avais pas fait depuis la 4e ! J’ai beaucoup apprécié ma correspondante et j’espère qu’on gardera contact. Le spectacle m’a apporté des moments très forts et ça me donne vraiment envie de continuer la danse." Victor

Contacts

Caroline Gatto, enseignante d’EPS, pilote du projet
Olivier Riboton, enseignant d’anglais

Lycée Édouard Belin - Vesoul

 
jeudi 15 mars 2012

Conférence "Liaison lycée-université" au lycée Georges Colomb de Lure

Intervention d’une doctorante en mathématiques le 24 février

Le 16 novembre 2011, quelques élèves volontaires de première et terminale scientifique (S) du lycée ont participé à la journée découverte organisée par le laboratoire de l’Université de Franche-Comté à Besançon.

Liaison Colomb Pour donner suite à cette journée, Émilie Liboz, doctorante en mathématiques, est venue animer une conférence auprès de tous les élèves de première et terminale S du lycée.
Elle a tout d’abord présenté le laboratoire de mathématiques de Besançon, puis exposé les différentes filières de mathématiques, ainsi que les débouchés professionnels auxquels celles-ci pouvaient conduire. Elle a insisté sur le fait que des études en mathématiques ne conduisaient pas qu’aux métiers de l’enseignement et de la recherche et que beaucoup d’autres métiers, auxquels les élèves ne pensaient pas, étaient possibles après un master de maths (doctorants, mathématiciens, ingénieurs). Elle a expliqué ensuite ce qu’était la recherche en mathématiques aujourd’hui, en proposant plusieurs exemples simples et accessibles à tous. Pour conclure, Émilie Liboz a répondu aux questions des lycéens restés à la fin de l’exposé pour discuter librement avec la conférencière.

Cette intervention a été très enrichissante : elle a permis d’ouvrir d’autres perspectives professionnelles aux élèves. L’établissement projette de renouveler l’opération l’an prochain.

Contact

Tél. : 03 84 89 03 80 (standard du lycée)
Courriel

 
mardi 13 mars 2012

L’actualité allemande au lycée Henri Fertet de Gray

Ce début d’année 2012 a déjà vu aboutir deux projets en relation avec l’enseignement de l’allemand au lycée

Alld Fertet À l’occasion de la semaine franco-allemande du 18 au 24 janvier, 160 élèves de seconde ont assisté à la projection du film allemand Wholetrain en version originale, en partenariat avec le cinéma de Gray.

Du 20 au 24 février, 45 élèves du lycée ont séjourné à Stuttgart et à Munich. Au programme, des visites d’usines et de musées de grande marques automobiles. La visite du camp de concentration de Dachau a été le temps fort de cette semaine avec un travail de mémoire sur l’histoire et un moment de recueillement.
Chaque année, ce rendez-vous est très attendu par les élèves de premières bac professionnel "maintenance des véhicules automobiles". Plus qu’un voyage scolaire, il s’agit d’un véritable voyage d’étude pour les futurs professionnels.
L’ensemble des organisateurs remercient le fonds régional d’aide aux projets innovants (FRAPIL) qui soutient financièrement ce voyage.

Du 26 au 30 mars, ce sont trois apprentis suisses alémaniques de la ville de Berne qui seront accueillis au lycée par un binôme français pour découvrir notre système de formation. Sur le principe de la réciprocité, trois élèves du lycée Henri Fertet iront eux aussi passer une semaine à Berne.

Contact

Christine Mutin

Lycée des métiers de l’automobile et du transport Henri Fertet - Gray

 
vendredi 9 mars 2012

Maintenance industrielle et métiers de l’armée

Trois classes de bac pro "maintenance" du lycée professionnel Jules Ferry de Delle à la rencontre du 35e régiment d’infanterie de Belfort le 14 février

Une journée riche d’échanges

Journee armee LP_Delle Fred Bellard, Philippe Galmiche, Boudjamaa Benslimene, professeurs de maintenance ont organisé cette opération pour la quarantaine d’élève de la filière maintenance des équipements industriels (MEI).
Le matin, les élèves et leurs professeurs ont présenté leur formation dans les ateliers du lycée, où ils ont également montré des travaux pratiques (TP) en direct. Le major Carabin du centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) a fait une présentation générale du recrutement dans l’armée et a exposé en détails les métiers liés à la maintenance des véhicules militaires.

Découverte du métier de maintenancier dans l’armée

Sur le site du 35e régiment d’infanterie (RI) et du 6e régiment du matériel (RMAT) à Belfort, les élèves ont découvert la maintenance du matériel militaire sur des véhicules blindés et autres matériels lourds.

LP Delle armee 2 Il faut souligner l’adéquation entre la formation bac pro MEI dispensée au lycée et la réalité professionnelle. Il y a là nature à valoriser cette filière qui présente des débouchés dans une région industrielle, sans toutefois attirer grand nombre de jeunes.
Le besoin de personnels qualifiés à l’armée et la nécessité d’obtenir au minimum un niveau bac pour l’intégrer sont apparus clairement aux élèves ; une source de motivation évidente pour sortir diplômé du lycée et ne pas considérer l’entrée à l’armée comme "échappatoire" à l’école.
Autres enseignements pour les lycéens : la réalité et la diversité de l’emploi dans l’armée, une meilleure connaissance des procédures de recrutement, des salaires, de la vie de famille, de la mobilité et l’importance des langues dans les métiers de la maintenance.

Les contacts noués par les élèves et les enseignants vont permettre d’envisager stages, périodes de réserve... dans la quasi-totalité des domaines professionnels proposés par le lycée.

Programme détaillé de lajournée "échange maintenance"

Contact

Mario Da Rocha, chef de travaux

 
mardi 6 mars 2012

Forte affluence aux stages de remise à niveau proposés au lycée Armand Peugeot de Valentigney pendant les vacances

91 élèves de tous niveaux accueillis du 27 février au 2 mars

Les élèves de seconde les plus nombreux

Stages vacs A.Peugeot Au lycée Armand Peugeot, les stages de remise à niveau existent depuis trois ans, dans le cadre du dispositif expérimental de réussite scolaire au lycée. 91 lycéens désireux de réviser ou d’approfondir certaines notions abordées depuis septembre ont ainsi fréquenté l’établissement pendant la première semaine des congés d’hiver.
Si 53 élèves de seconde se sont inscrits, c’est sans doute en raison de l’orientation qui s’annonce avec les conseils de classe du second trimestre et la volonté de tout mettre en œuvre pour obtenir la série souhaitée. La perspective du baccalauréat ou des épreuves anticipées a, quant à elle, mobilisé les élèves de première et de terminale. Ils ont suivi les recommandations de leurs professeurs, les encouragements de leurs parents ou ont tout simplement souhaité approfondir une ou deux disciplines insuffisamment maîtrisées.

Les maths arrivent en tête

Groupe stages vacs A.Peugeot 72 lycéens ont souhaité faire des maths, 47 ont opté pour la physique-chimie, 24 pour l’anglais et 21 pour le français. D’autres matières ont été demandées mais de façon moindre (allemand, histoire géographie, sciences économiques et sociales). L’organisation mise en place permet aux élèves de travailler deux disciplines pendant cinq matinées.
Le stage réunit des petits groupes de 8 à 10 élèves. Les demandes dans chaque matière précisées sur le formulaire d’inscription sont communiquées aux professeurs qui peuvent ainsi apporter une réponse individualisée à chaque élève.
Après cette première période de vacances actives, ces studieux lycéens pourront profiter d’une semaine de repos bien mérité, puis entreprendre sereinement le second trimestre.

Quelques avis exprimés

Laurie : "Il y a une bonne ambiance, on peut bien travailler en petits groupes."
Caroline : "J’aurais préféré rester au lit, mais c’est plus utile de faire des maths..."
Abdelaziz : "Les professeurs nous aident bien, ils prennent le temps de nous expliquer."

"Pendant trois ans, souligne le proviseur André Libis, avec le dispositif expérimental de réussite scolaire au lycée, nous avons apporté une réponse aux difficultés ou aux ambitions des élèves en même temps que nous sensibilisions les familles. Ce stage répond aux attentes des uns et des autres, la forte demande exprimée en est la preuve !"

Lycée Armand Peugeot - Valentigney

 
vendredi 24 février 2012

Visite de la base aérienne 102 "Capitaine Guynemer" à Dijon-Longvic

Pour les élèves de 3e du collège Saint-Exupéry de Lons-le-Saunier le 21 février

Les élèves qui suivent les cours de préparation au brevet d’initiation à l’aéronautique (BIA) dans le cadre de l’accompagnement éducatif se sont rendus à Dijon pour découvrir la base aérienne 102 de Longvic accompagnés par Daniel Allain, leur professeur.

CllgeStExBase

Un mirage cristal en plexiglas

La visite a débuté par une découverte unique dans le musée de la base, celle d’un mirage cristal en plexiglas. La fabrication de cette maquette grandeur nature a nécessité 15 000 heures de travail et trois tonnes de plexiglas. Cet appareil servait à la formation des futurs pilotes. Ensuite un pilote stagiaire nous a accueillis dans une salle de navigation où il nous a expliqué qu’actuellement la base servait pour l’entrainement au combat aérien, ou avec les troupes de l’armée de terre.

CllgeStExBase2

Ensuite les collégiens ont pénétré dans le hangar mécanique où se trouvaient quelques alphajet biplace d’entrainement en état de maintenance, ce qui a permis à chacun de rêver quelques instants assis à la place du pilote dans ces extraordinaires machines volantes.

Le fonctionnement des radars

La journée s’est terminée par la montée dans la tour de contrôle afin de découvrir le fonctionnement des radars dans une salle où les techniciens sont plongés dans une quasi obscurité. Et une rencontre avec d’autres techniciens qui observent de visu entre autre le trafic aérien a clôture la visite.

Remerciements à Monsieur Burlot, général en retraite de l’armée de l’air, ancien pilote de chasse et instructeur mirage pour cette visite particulièrement inédite et instructive !

Collège Saint-Exupéry - Lons-le-Saunier


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon