Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > En établissements > Concours d’éloquence du Lions Club, challenge relevé par dix lycéens de Lure (...)

Rubrique En établissements

jeudi 9 février 2012

Concours d’éloquence du Lions Club, challenge relevé par dix lycéens de Lure et Luxeuil, le 2 février

Disserter dix minutes sur cette citation d’Albert Einstein pour montrer son talent oratoire

Une grande première

Montrer qu’en "LP", on sait faire autre chose que s’intéresser à la technique

Cette année, pour la première fois, trois élèves du lycée professionnel Bartholdi de Lure ont tenu à participer : Nabil Kadri, Morgan Bouverot-Lichter, Yoann Weber sont entrés en lice et ont affronté trois élèves du lycée Georges Colomb Alice Jeudy, Sarah Giuma, Antoine Klein et quatre du lycée Lumière : Martin Perrin, Farah Nounouh, Mathias Bolmont, Paola Morel du lycée Lumière à Luxeuil.

Concours eloquence

Chaque candidat devait disserter durant 10 minutes sur cette citation d’Albert Einstein : "Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire".
Devant le jury composé d’ un avocat, d’un journaliste, d’un enseignant et deux membres du Lions’Club et devant un public nombreux de l’amphithéâtre du lycée Colomb, les dix jeunes "éloquents" ont fait montre de leurs talents oratoires.

Palmarès : trois filles sur le podium !

Le jury a couronné Alice Jeudy, élève de terminale scientifique (S) au lycée Colomb

Cette jeune fille a remporté haut la main ce concours, le public s’étant levé pour applaudir sa fougue et sa capacité de persuasion. Elle s’est, en effet, démarquée par son aisance, sa facilité d’élocution et ses attitudes très expressives.
Sarah Guima, elle aussi élève de terminale S au lycée Colomb ainsi qu’une élève du lycée Lumière ont également été sélectionnées. La prochaine étape de sélection sur cette longue route semée d’embûches aura lieu le 15 mars à Vesoul. Toutes trois poursuivront peut-être l’aventure jusqu’à la finale nationale qui se tiendra à Lyon.
Bonne chance à ces trois candidates !

Contact

Marie-Jeanne Grandmougin, proviseur adjointe du lycée Georges Colomb
Tél. : 03.84.89.03.80 (standard du lycée)

 
lundi 6 février 2012

"Le chemin de la mémoire" au collège Val de Rosemont de Giromagny

Marc Laffineur, secrétaire d’État aux Anciens combattants venu à la rencontre des élèves et de leurs professeurs, le 2 février

Un projet historique, mémoriel, artistique et littéraire

chemin de la mémoire Ce chemin de la Mémoire est le résultat d’un travail de plus d’une année entre le Souvenir français du canton de Giromagny et le collège Val de Rosemont.

Ne pas oublier ces années terribles de l’occupation

Le projet est né de la volonté de rappeler l’engagement de ces hommes et de ces femmes pour défendre la liberté dans un pays confronté à un désastre sans précédent. Cette action n’aurait pas été possible sans l’engagement des élèves de la classe de 3e B, de leurs professeurs, soutenus par la principale du collège Val de Rosemont et des membres du Souvenir Français du canton de Giromagny.

Faire d’un sentier, un lieu de mémoire

chemin de la mémoire cllg Giromagny Le projet consistait à faire de ce sentier en partie balisé, localisé entre Auxelles-Haut et la Planche des Belles filles, un lieu de mémoire et de réflexion autour de la Résistance par le biais de panneaux explicatifs disposés tout au long des 15 km du parcours. Le dispositif avait pour ambition de lier l’histoire nationale de la Résistance et son histoire locale à travers celle du maquis de la Haute Planche. Phénomène complexe, multiforme et évolutif, la Résistance a occupé une grande partie de l’année scolaire pour l’ensemble des élèves de cette classe de troisième. Les élèves ont pu à la fois toucher du doigt le difficile travail d’historien, découvrir la Résistance à travers des textes et figures littéraires et laisser libre cours à leur créativité dans la mise en forme des panneaux et la réalisation d’une œuvre d’art éphémère.
Le travail en classe entière mais également en groupes plus restreints a permis aux élèves et à leurs professeurs de travailler autrement, avec une pédagogie de projet et a constitué une passionnante aventure humaine et créative.
Aujourd’hui quinze panneaux sillonnent ce sentier de la mémoire permettant aux promeneurs de revenir sur cette période de notre histoire nationale.

En savoir plus.

 
lundi 6 février 2012

Inauguration de tableaux numériques interactifs au collège Jules Grevy de Mont-sous-Vaudrey

En présence d’Éric Martin, recteur d’académie, le 27 janvier

12 salles de classes sur 14 équipées d’un tableau blanc interactif (TBI)

Inau TBI Cllg Mt ss VaudreyÀ l’initiative des représentants de parents d’élèves, ce projet a vu le jour avec le cofinancement du Conseil général du Jura et du député de circonscription qui ont fait du collège Jules Grevy de Mont-sous-Vaudrey, un établissement pilote dans le Jura.
Une quarantaine de personnes ont, au cours de l’inauguration, assisté à la présentation dans quelques classes de l’utilisation pédagogique des TBI.

Le recteur Éric Martin a pu apprécié avec Danièle Brulebois, vice-présidente du Conseil général du Jura chargé de l’éducation, l’activité pédagogique autour de ce matériel que maîtrisent les professeurs et dont profitent les élèves du collège.
Alain Bigueur, vice-président et conseiller général membre du conseil d’administration du collège, Martine Charton, Inspectrice de l’éducation nationale en charge de l’information et de l’orientation (IEN-IO), représentant Jean-Marc Milville, inspecteur d’académie du Jura, ainsi que Jean-Marie Sermier, député, et les maires du Val d’Amour, étaient également présents à cette inauguration.

Isabelle Lecomte, principale, a remercié les parents pour leur initiative, les élus pour leur aide financière, le recteur pour les formations dispensées aux personnels, tout en soulignant l‘investissement des enseignants qui ont pris rapidement en main cet outil pédagogique.

Signature de convention pour le développement des usages numériques en collège le 31 janvier

 
vendredi 3 février 2012

Un air latino souffle au lycée Hyacinthe Friant de Poligny !

Douze élèves chiliens reçus le 17 janvier

Le lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration a accueilli une délégation d’élèves chiliens accompagnés de Pedro Cisternas, chef de cabinet de la corporation municipale de développement social (CMDS) d’Antofagasta et de Francisco Daniels, président de l’association Pablo Neruda siglo 21.

Un parcours méritant

Délégation chilienne Ces élèves, six filles et six garçons, titulaires du baccalauréat chilien et issus de milieux populaires, ont été sélectionnés pour suivre une formation non diplômante dans les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, du tourisme et de la mécanique automobile.

Lors de cette journée, ils ont visité les cuisines pédagogiques et découvrir la gastronomie française lors d’un repas au restaurant d’application du lycée. Ils ont également retrouvé un étudiant chilien qui prépare actuellement un BTS hôtellerie restauration après un an passé au lycée Saint-Jean de Besançon.

Un projet d’école hôtelière à Antofagasta

Ces douze jeunes rejoindront le lycée Friant pour un module de formation de 112 heures dans les domaines de la cuisine, du service, de la pâtisserie et de l’hébergement. Le lycée Friant participe en effet, au projet d’ouverture d’une école hôtelière publique à Antofagasta, en contribuant à la formation des enseignants et en fournissant une expertise pédagogique et matérielle.

Lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration Hyacinthe Friant - Poligny

 
vendredi 3 février 2012

La guerre civile espagnole racontée aux lycéens

Deux enfants de Républicains espagnols internés au camp de Miellin (Haute-Saône) interviennent au lycée Georges Colomb de Lure

Rendre plus concrète cette guerre étudiée en première

Interv. Guerre civ. esp ColombLe 31 janvier, Carmen Gordillo et son frère André Ruiz, ont rencontré des lycéens de seconde et de première, afin de leur raconter l’histoire de leurs parents, tous deux Républicains espagnols, qui durent quitter précipitamment l’Espagne où la victoire des troupes du Général Franco contre la République était imminente.

Les élèves ont écouté avec attention et intérêt Carmen et André évoquer le destin de leurs parents qui, avec leur petit garçon âgé d’un an à peine, arrivèrent en France par la petite commune du Perthus, au cours du cruel hiver 39, tout comme le firent 500 000 autres Espagnols.
Devant un tel afflux d’hommes, de femmes, d’enfants et de vieillards, les autorités françaises de l’époque construisirent à la hâte des camps sur les plages du Roussillon. Les réfugiés y luttèrent contre le froid, le manque d’hygiène, la faim et la dysenterie qui coûta la vie à près de 15 000 personnes.

Par la suite, les parents de Carmen et d’André furent séparés puis, grâce à la Croix Rouge, se retrouvèrent à Miellin, village situé à 30 km environ de Lure, où un camp d’internement avait été ouvert.
Les lycéens ont posé de nombreuses questions à Carmen et à André au sujet de ce camp, dont ils ignoraient l’existence.
Cette rencontre leur a permis de réfléchir à la manière dont se transmettent les événements historiques à travers les générations.

Amicale de Miellin

 
lundi 30 janvier 2012

Une semaine haute en couleurs pour les "Sciences en tous genres" au lycée Louis Aragon d’Héricourt

Tous les élèves ont participé à l’action à des degrés divers, du 16 au 20 janvier

Une semaine très animée !

Dans le cadre de la mise en œuvre des politiques en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, l’éducation nationale et le service des droits des femmes et de l’égalité du ministère de la cohésion sociale et des solidarités ont mis en œuvre cette semaine "Sciences en tous genres". L’objectif est de permettre aux jeunes, filles et garçons, de dépasser les stéréotypes sexués sur les métiers et de travailler les choix d’orientation professionnelle pour développer la mixité dans les métiers et aussi contribuer à l’égalité professionnelle.

Sc en ts genres Aragon

Exposition, visite, théâtre, table ronde, remise de prix...

- le 16 janvier : installation de l’exposition "La tête de l’emploi" (lutter contre les stéréotypes de genre associés aux métiers) dans le hall du lycée, avec la mobilisation des élèves et des enseignants.
Deux classes de seconde à fort effectif féminin ont fait un travail approfondi avec leur professeur de sciences économique en lien avec l’exposition. Les autres classes de seconde et quelques classes de première ont travaillé sur l’exposition avec les COP du lycée. Les autres ont visité l’exposition librement.

- le 18 janvier : une classe de première Scientifique (S) à fort effectif féminin a visité un laboratoire de recherche à l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM). Il s’agissait de leur faire découvrir les métiers scientifiques et techniques.

- le 19 janvier : les deux classes de seconde ayant plus particulièrement travaillé sur le théme ont rejoint une classe du lycée Lumière de Luxeuil et une autre du lycée Georges Colomb de Lure pour assister à une représentation théâtrale forum "Oriente express" à la salle des fêtes d’Héricourt. Les élèves ont exploré des situations d’orientations qui posent problème. Le Théâtre Forum permet, en faisant jouer des rôles aux spectateurs d’ouvrir les perspectives et d’expérimenter les possibles en se mettant "à la place de…".

Sc en ts genres Aragon_laureates px vocation sc

- le 20 janvier au lycée Aragon, en présence de l’inspectrice d’académie, Hélène Ouanas, s’est tenue une table ronde intitulée "Les métiers scientifiques et techniques se déclinent aussi au féminin", animée par Sylvie Malo, inspectrice de l’éducation nationale information et orientation (IEN-IO) de la Haute-Saône et Mélanie Geoffroy, chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité de Haute-Saône. Françoise Croissant, ingénieur, enseignante en Génie énergétique au lycée Aragon, Aude Petit responsable des affaires générales et culturelles à l’UTBM, des élèves du lycée et les deux lauréates du prix de la vocation scientifique, constituaient les intervenants de cette table ronde.
Ensuite, a eu lieu, la remise des prix de la vocation scientifique et technique aux deux lauréates du lycée : Émilie Blum et Élodie Canal.
Félicitations mesdemoiselles !

Lycée des métiers de l’énergie et du développement durable Louis Aragon - Héricourt
Article sur le même thème, inspection académique de la Haute-Saône

 
jeudi 26 janvier 2012

Projet d’audio guide au collège Émile Laroue de Frasne

Faire découvrir aux visiteurs le site des tourbières de Frasne en trois langues

Projet piloté par les enseignants du dispositif bilangue

Le dispositif bilangue a vu le jour au collège en septembre 2008. La mise en place de ce dispositif a permis de faire acquérir aux élèves aujourd’hui en classe de 3e, via un travail transversal en anglais et en allemand depuis la classe de 6e, un niveau de pratique des deux langues vivantes étudiées tel, que les élèves en classe de 3e sont tous intégrés aux groupes de LV1.
Au mois de juin dernier, les professeurs de langues vivantes étrangères et de français ont décidé de s’investir dans un projet visant à favoriser les partenariats avec l’office du tourisme de la ville de Frasne, la communauté de communes Frasne Drugeon, la municipalité de Frasne et le centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) du Haut Doubs.
Dans un premier temps, ce projet "audio guide" a permis aux élèves d’élaborer un texte qu’ils vont maintenant traduire en anglais et en allemand, pour être finalement diffusé aux touristes via un audio-guide, dans le but de faire découvrir aux visiteurs étrangers le site des tourbières.

TOURBIERES DE FRASNE

Étapes de mise en œuvre

- visite guidée des tourbières avec prise de notes, enregistrement et photos
- mise en commun et production écrite des élèves
- correction par les partenaires et les élèves
- travail de recherche lexicale pour traduction et adaptation
- enregistrement en studio : partie francophone enregistrée par les élèves, pour les parties anglophone et germanophone, les textes seront lus par des locuteurs de langues maternelles anglaise et allemande.

Choix des élèves : la mascotte d’Émile Laroue

L’Office du tourisme de Frasne propose des visites des tourbières de Frasmes, véritables joyaux de la nature, aménagées dans le respect de l’environnement.
À partir de cet été, grâce au travail effectué par les 26 élèves de 3e B du collège et leurs trois enseignants (Valérie Hermain, pilote du projet et professeur d’anglais, Annick Devillers, professeur d’allemand et Julie Vernier Juif, professeur de lettres), ces excursions seront possibles à l’aide d’audio-guides qui permettent une visite optimale en trois langues.
Les élèves ont choisi la mascotte d’Émile Laroue, figure locale, qui a consacré une partie de sa vie à la connaissance des tourbières pour devenir les lieux privilégiés d’écoute des messages transmis via l’audio guide.
La création de cet audio guide se déroule sur la durée de l’année scolaire avec un point d’orgue au mois de juin prochain, lorsque les élèves de 3e B accueilleront leurs correspondants de Muhlacker, entre le mardi 12 et le mardi 19 juin, où une date sera retenue pour l’inauguration d’une visite audio guidée des tourbières.

Contact

Rosine Capristo, principale
Tél : 03 81 49 81 01

Collège Emile Laroue - Frasne

 
jeudi 26 janvier 2012

Journée du bénévolat réussie au lycée Lumière de Luxeuil-les-Bains

Une vingtaine d’associations réunies pour faire passer le message aux lycéens !

Donner le goût du bénévolat

NoëlleBardot prste Unicef70etMartinsecondeDans le cadre du comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) et à l’initiative de Brigitte Girardot, conseillère principale d’éducation (CPE), une journée consacrée à la solidarité et au bénévolat a été organisée au lycée, le 17 janvier.

21 associations ont présenté leur implication dans différents domaines : humanitaire, environnement, santé, solidarité

Les élèves du lycée Lumière ont pu échanger avec :
- L’Association de don d’organes, de tissus et de moelle osseuse ADOT
- Le Don du sang
- L’association du service à domicile, du service à la personne ADMR
- L’Association des paralysés de France APF
- L’Association des accidentés de la vie FNATH
- Emmaüs
- L’Association française contre les myopathies AFM - Téléthon
- La ligue contre le cancer
- La prévention routière APR
- L’UNICEF
- Terre des Hommes
- La Croix rouge française
- Les Restos du cœur
- La Fédération nationale de la protection civile
- Les pompiers volontaires
- La Ligue de protection des oiseaux LPO
- L’Association Handicap et dignité
- Haute-Saône Nature-Environnement
- L’Association Cours toujours
- L’Association Baltéanis pour l’aide aux touaregs (Villers-les-Luxeuil)
- L’Association accompagnement migration intégration de la Haute-Saône
A.A.M.I. 70

Des ateliers, des outils pour concrétiser

Stand bénévolat LumièreChaque association a tenu un stand présentant son activité avec différents outils interactifs : débats autour de photos et vidéos, jeux, quiz, démonstrations d’interventions… Ainsi, la protection civile est venue avec un quad et les outils de secours utilisés lors d’interventions d’urgence, comme à Haïti au moment du tremblement de terre, par exemple.
Les élèves ont pu participer librement aux différents ateliers proposés ou venir accompagner de leurs professeurs. France Bénévolat a mis à des dispositions des outils pour aider les élèves à concrétiser leurs démarches dans le domaine de la solidarité.

Des graines de bénévoles ont germé !

Après un bilan avec les délégués de classe, les lycéens ont été unanimes sur la qualité de l’information délivrée par les intervenants. Ils ont évoqué notamment une meilleure connaissance du fonctionnement de notre société et ont été sensibles aux conseils pratiques délivrés sur l’engagement solidaire. Suite à l’édition de l’an passé, certains élèves se sont engagés en tant que "jeunes ambassadeurs" de l’UNICEF et se sont portés bénévoles auprès des Restos du cœur.

Contacts

Brigitte Girardot, CPE
Fanny Millot, proviseur-adjoint
Tél. : 03 84 40 21 21

Lycée Lumière - Luxeuil-les-Bains

 
mercredi 25 janvier 2012

Succès de l’opération "Sciences en tous genres" au lycée Hyacinthe Friant !

Carrières scientifiques et préjugés : du laboratoire au théâtre pour les lycéens de Poligny

Promouvoir l’orientation des filles vers les études et les carrières scientifiques

Les élèves de première et terminale Scientifique du lycée polyvalent Hyacinthe Friant de Poligny ont participé mardi 17 janvier à l’opération académique "Sciences en tous genres".
Cette initiative originale s’inscrit dans la volonté de conduire les élèves au plus haut niveau de leurs ambitions, mais également, de promouvoir l’orientation des filles vers les études et les carrières scientifiques.
Les lycéens se sont rendus le matin à l’Université de Franche-Comté à Besançon. Sur le site de la Bouloie, des directrices de recherche et des étudiantes doctorantes les ont accueillis pour présenter les laboratoires en chimie (traitement des surfaces) et biochimie (recherche sur le cancer et les maladies neurovégétatives) mais également les laboratoires de microtechniques dans lesquels elles travaillent.
Les élèves ont alors pu découvrir le métier, le quotidien et les parcours professionnels de leurs interlocutrices.

Sc. en ts genres Poligny

Après un déjeuner au restaurant universitaire, ils se sont rendus au lycée Duhamel de Dole pour rencontrer la Compagnie des trois sœurs. Ils ont assisté et participé à un théâtre forum : jeu de cinq scènes jouées sur le thème du manque de parité des métiers puis à un débat participatif afin de promouvoir les carrières féminines dans les milieux scientifiques.
Les élèves sont revenus ravis de cette journée qui ouvre de nouvelles perspectives d’orientation pour les jeunes filles mais également pour les garçons qui les ont accompagnés.
Cette opération "Sciences en tous genres" a permis de faire évoluer certains préjugés.

 
mardi 24 janvier 2012

Exclusion et pauvreté : mobilisation au lycée Hyacinthe Friant de Poligny

La classe de préparation au concours infirmier, promotion 2012, a lancé, ce mardi 17 janvier, une opération de sensibilisation auprès de l’ensemble de l’établissement

Conférence, sensibilisation et collecte de dons

Cette action a débuté par une conférence destinée aux élèves de première, de terminale et de BTS, des filières Sciences et technologies de la santé et du social (ST2S) et Économique et sociale (ES), ainsi que les étudiants de BTS Économie sociale et familiale (ESF).
Denis Clerc, économiste, fondateur de la revue Alternatives Économiques, a ouvert cette conférence en présence des bénévoles de terrain d’ATD Quart Monde, du Secours Populaire et de la Croix Rouge. Il a ainsi abordé les notions de pauvreté, d’exclusion. Les élèves présents ont pu mesurer l’étendue de cette problématique en France et en particulier dans le Jura.
Les associations présentes ont expliqué leurs actions menées sur le terrain pour faire face à cette problématique grandissante : distribution alimentaire, plan maraude, journée des oubliés des vacances, lutte contre illettrisme,...

Sensi Poligny

Cette conférence, point de départ du lancement d’une collecte de dons sur les deux sites du lycée Friant auprès des élèves et des personnels, a permis de donner un éclairage concret aux programmes des classes présentes.
Cette collecte revêt un aspect particulier puisque seuls les produits d’hygiène, peu présents lors des collectes nationales, sont demandés.
Cette action organisée par les étudiants de la classe de préparation au concours infirmier accompagnés de Béatrice Chirouze, proviseur adjoint chargée des sections générales et de la santé et du social, et par Anne Vuilloz, professeur référent de la classe, a permis aux étudiants d’expérimenter la conduite collective de projet et de sensibiliser l’ensemble de la communauté éducative sur les notions d’exclusion et de pauvreté.

Lycée Hyacinthe Friant - Poligny


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon