Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > En établissements > Journée du bénévolat réussie au lycée Lumière de Luxeuil-les-Bains

Rubrique En établissements

jeudi 26 janvier 2012

Journée du bénévolat réussie au lycée Lumière de Luxeuil-les-Bains

Une vingtaine d’associations réunies pour faire passer le message aux lycéens !

Donner le goût du bénévolat

NoëlleBardot prste Unicef70etMartinsecondeDans le cadre du comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) et à l’initiative de Brigitte Girardot, conseillère principale d’éducation (CPE), une journée consacrée à la solidarité et au bénévolat a été organisée au lycée, le 17 janvier.

21 associations ont présenté leur implication dans différents domaines : humanitaire, environnement, santé, solidarité

Les élèves du lycée Lumière ont pu échanger avec :
- L’Association de don d’organes, de tissus et de moelle osseuse ADOT
- Le Don du sang
- L’association du service à domicile, du service à la personne ADMR
- L’Association des paralysés de France APF
- L’Association des accidentés de la vie FNATH
- Emmaüs
- L’Association française contre les myopathies AFM - Téléthon
- La ligue contre le cancer
- La prévention routière APR
- L’UNICEF
- Terre des Hommes
- La Croix rouge française
- Les Restos du cœur
- La Fédération nationale de la protection civile
- Les pompiers volontaires
- La Ligue de protection des oiseaux LPO
- L’Association Handicap et dignité
- Haute-Saône Nature-Environnement
- L’Association Cours toujours
- L’Association Baltéanis pour l’aide aux touaregs (Villers-les-Luxeuil)
- L’Association accompagnement migration intégration de la Haute-Saône
A.A.M.I. 70

Des ateliers, des outils pour concrétiser

Stand bénévolat LumièreChaque association a tenu un stand présentant son activité avec différents outils interactifs : débats autour de photos et vidéos, jeux, quiz, démonstrations d’interventions… Ainsi, la protection civile est venue avec un quad et les outils de secours utilisés lors d’interventions d’urgence, comme à Haïti au moment du tremblement de terre, par exemple.
Les élèves ont pu participer librement aux différents ateliers proposés ou venir accompagner de leurs professeurs. France Bénévolat a mis à des dispositions des outils pour aider les élèves à concrétiser leurs démarches dans le domaine de la solidarité.

Des graines de bénévoles ont germé !

Après un bilan avec les délégués de classe, les lycéens ont été unanimes sur la qualité de l’information délivrée par les intervenants. Ils ont évoqué notamment une meilleure connaissance du fonctionnement de notre société et ont été sensibles aux conseils pratiques délivrés sur l’engagement solidaire. Suite à l’édition de l’an passé, certains élèves se sont engagés en tant que "jeunes ambassadeurs" de l’UNICEF et se sont portés bénévoles auprès des Restos du cœur.

Contacts

Brigitte Girardot, CPE
Fanny Millot, proviseur-adjoint
Tél. : 03 84 40 21 21

Lycée Lumière - Luxeuil-les-Bains

 
mercredi 25 janvier 2012

Succès de l’opération "Sciences en tous genres" au lycée Hyacinthe Friant !

Carrières scientifiques et préjugés : du laboratoire au théâtre pour les lycéens de Poligny

Promouvoir l’orientation des filles vers les études et les carrières scientifiques

Les élèves de première et terminale Scientifique du lycée polyvalent Hyacinthe Friant de Poligny ont participé mardi 17 janvier à l’opération académique "Sciences en tous genres".
Cette initiative originale s’inscrit dans la volonté de conduire les élèves au plus haut niveau de leurs ambitions, mais également, de promouvoir l’orientation des filles vers les études et les carrières scientifiques.
Les lycéens se sont rendus le matin à l’Université de Franche-Comté à Besançon. Sur le site de la Bouloie, des directrices de recherche et des étudiantes doctorantes les ont accueillis pour présenter les laboratoires en chimie (traitement des surfaces) et biochimie (recherche sur le cancer et les maladies neurovégétatives) mais également les laboratoires de microtechniques dans lesquels elles travaillent.
Les élèves ont alors pu découvrir le métier, le quotidien et les parcours professionnels de leurs interlocutrices.

Sc. en ts genres Poligny

Après un déjeuner au restaurant universitaire, ils se sont rendus au lycée Duhamel de Dole pour rencontrer la Compagnie des trois sœurs. Ils ont assisté et participé à un théâtre forum : jeu de cinq scènes jouées sur le thème du manque de parité des métiers puis à un débat participatif afin de promouvoir les carrières féminines dans les milieux scientifiques.
Les élèves sont revenus ravis de cette journée qui ouvre de nouvelles perspectives d’orientation pour les jeunes filles mais également pour les garçons qui les ont accompagnés.
Cette opération "Sciences en tous genres" a permis de faire évoluer certains préjugés.

 
mardi 24 janvier 2012

Exclusion et pauvreté : mobilisation au lycée Hyacinthe Friant de Poligny

La classe de préparation au concours infirmier, promotion 2012, a lancé, ce mardi 17 janvier, une opération de sensibilisation auprès de l’ensemble de l’établissement

Conférence, sensibilisation et collecte de dons

Cette action a débuté par une conférence destinée aux élèves de première, de terminale et de BTS, des filières Sciences et technologies de la santé et du social (ST2S) et Économique et sociale (ES), ainsi que les étudiants de BTS Économie sociale et familiale (ESF).
Denis Clerc, économiste, fondateur de la revue Alternatives Économiques, a ouvert cette conférence en présence des bénévoles de terrain d’ATD Quart Monde, du Secours Populaire et de la Croix Rouge. Il a ainsi abordé les notions de pauvreté, d’exclusion. Les élèves présents ont pu mesurer l’étendue de cette problématique en France et en particulier dans le Jura.
Les associations présentes ont expliqué leurs actions menées sur le terrain pour faire face à cette problématique grandissante : distribution alimentaire, plan maraude, journée des oubliés des vacances, lutte contre illettrisme,...

Sensi Poligny

Cette conférence, point de départ du lancement d’une collecte de dons sur les deux sites du lycée Friant auprès des élèves et des personnels, a permis de donner un éclairage concret aux programmes des classes présentes.
Cette collecte revêt un aspect particulier puisque seuls les produits d’hygiène, peu présents lors des collectes nationales, sont demandés.
Cette action organisée par les étudiants de la classe de préparation au concours infirmier accompagnés de Béatrice Chirouze, proviseur adjoint chargée des sections générales et de la santé et du social, et par Anne Vuilloz, professeur référent de la classe, a permis aux étudiants d’expérimenter la conduite collective de projet et de sensibiliser l’ensemble de la communauté éducative sur les notions d’exclusion et de pauvreté.

Lycée Hyacinthe Friant - Poligny

 
lundi 19 décembre 2011

Jumelage lycées Georges Cuvier et Les Huisselets avec Ma scène nationale du Pays de Montbéliard

Internat d’excellence : "projet 209" mené d’octobre 2011 à avril 2012, avec une semaine d’artistes en résidence au lycée Georges Cuvier de Montbéliard

Proposer aux élèves internes un accès privilégié à la culture et aux arts

Un des objectifs de l’internat d’excellence est de proposer aux élèves internes un accès privilégié à la culture et aux arts. Le jumelage entre la scène nationale du Pays de Montbéliard et les lycées Georges Cuvier et Les Huisselets va favoriser un environnement artistique propice à l’appréhension du processus de création, à la dynamique de groupe et au développement personnel des élèves.

Le lancement du projet, les 4 et 5 octobre 2011

La découverte par les élèves internes de l’univers artistique du chorégraphe-danseur Sylvain Groud, artiste associé à Ma scène nationale, était le fer de lance du lancement du projet. Le duo danse Bataille Intime a eu lieu dans les murs de la piscine désaffectée du lycée Cuvier. C’était le souhait de l’artiste de présenter in situ ce spectacle. Le concept est d’adapter la représentation au lieu dans lequel vit le public. Les artistes et les techniciens ont donc passé plusieurs jours au lycée pour adapter, reprendre et répéter le spectacle. Ils ont ainsi partagé le quotidien des élèves.

La représentation a été suivie d’une rencontre entre les élèves internes et les artistes dans le but de favoriser l’échange sur le spectacle et de présenter le projet afin qu’un grand nombre d’élèves y adhèrent.

Présentation vidéo Bataille Intime de Sylvain Groud

Le projet et son déroulement

Les artistes investissent et détournent avec les élèves l’internat et ses lieux de vie en une installation plastique et un lieu de représentation.
Sylvain Groud travaille avec environ 45 élèves volontaires, sur leur vie en tant qu’élève interne : quelles sensations, quels bruits, quelles images, quelles émotions ? L’objectif est de les faire vivre un processus de création artistique leur permettant de porter un regard sur leur environnement scolaire. L’artiste est un agitateur de leurs idées, de leurs envies. Pour qu’elles prennent forme, il est entouré d’un vidéaste, Clément Révérend, d’un plasticien, Jonathan Loppin, et d’un comédien, Bruno Bayeux.
Tous les lundis, les internes inscrits dans le projet participent et agissent ensemble et avec les artistes pour créer l’œuvre. Les internes sont encadrés, chaque semaine, par une enseignante de lettres, une enseignante de théâtre et trois enseignantes documentalistes.

Favoriser la mixité, se sentir valorisés

Un des objectifs de Sylvain Groud est que les internes présents aujourd’hui dans le projet entraînent l’ensemble des 180 internes du lycée à participer à la restitution finale. Des élèves des deux lycées, ainsi que les familles des internes y seront invités. Au final, le projet permettra aux élèves d’apprécier la mixité issue du projet commun aux deux lycées et de se sentir valorisés par la présentation devant un public.
À trois reprises, les élèves se rendront à des spectacles donnés dans les salles de Ma scène nationale, afin d’approfondir la rencontre et la relation complice avec les artistes et les œuvres.

Les locaux du lycée ont eux aussi donné lieu à différentes transformations. Une installation, au sens plastique et artistique du terme, a ainsi été réalisée à l’aide du mobilier. Le hall est soudain devenu une mer aux vagues bleues réalisées avec les bancs, un amas de chaises a envahi le couloir de l’internat. Dans la salle polyvalente, les chaises assemblées ou retournées ont modelé l’espace en labyrinthe, en archipel puis en cimetière de sièges. Traversé par une passerelle de tables, le réfectoire a vu les chaises entassées former une énorme pyramide atteignant le plafond !
Toutes ces installations ont vite pris vie : on les a traversées, on les a dérangées, on les a mises en musique, on les a vécues avec le corps...

Le blog du projet alimenté par les élèves
Le projet 209


Une semaine d’immersion des artistes du 1er au 6 décembre

Invités à décrire leur vision du quotidien, les internes ont offert des textes et des dessins aux artistes invités par Sylvain Groud dans le cadre de ce partenariat. Un partage d’impressions, d’analyse de ces textes et du blog, a permis lors du premier contact entre internes et artistes, de poser le fil conducteur : le déplacement, qu’il soit physique - déménagement, parcours - ou du domaine de l’esprit - perspectives, regards, certitudes, préjugés…

Suite à cela, la visite du lycée a donné lieu à différentes expérimentations : une installation, au sens plastique et artistique du terme, a été réalisée à l’aide du mobilier. Ainsi les internes et les artistes ont transformé les lieux. Le hall est devenu une mer de vagues bleues réalisées avec les bancs, un amas de chaises a envahi le couloir de l’internat. Dans la salle polyvalente, l’assemblage des chaises a crée un labyrinthe, puis en archipel puis en cimetière de chaises retournées. Dans le réfectoire parcouru par une passerelle de tables, les chaises entassées ont formé une énorme pyramide atteignant le plafond...
Toutes ces installations se sont ensuite mises en vie : on les a traversées, on les a dérangées, on les a mises en musique, on les a instrumentalisées avec le corps...

Une première rencontre peut en cacher une autre !

Avec Sylvain, le chorégraphe, Jonathan, le plasticien, Bruno, le comédien et Clément le vidéaste, cette première rencontre aura fourni matière aux ateliers du lundi soir.
Lors de ces rencontres hebdomadaires, les élèves expérimentent différentes installations de leur choix. Les photos et les vidéos qui seront publiées sur le blog dédié rendront compte des essais créatifs des internes et permettront d’entretenir le lien avec les artistes jusqu’à leur prochaine résidence. De belles découvertes en perspective pour enrichir les soirées à l’internat d’excellence et faire souffler un petit vent de poésie apprécié de tous !

Contact

Julie Jacoutot, enseignante documentaliste
Tél. : 03.81.90.77.40

Ma scène nationale

 
vendredi 16 décembre 2011

Remise des prix nationaux eTwinning : le lycée Paul Émile Victor de Champagnole à l’honneur

Les lycéens et leur professeur Françoise Moutenet ont reçu leur prix national au ministère de l’éducation nationale à Paris, le 14 décembre

eTwinning, qu’est ce que c’est ?

Rappelons d’abord que eTwinning est une opération de jumelage électronique entre établissements scolaires européens des premier et second degrés. eTwinning est une action transversale du programme intégré de la Commission européenne.

Grâce à un numéro d’acteurs très réussi, deux élèves représentant leurs camarades, ont conquis les personnalités présentes à la remise officielle des prix nationaux eTwinning au ministère de l’éducation nationale.

Eurocitizen, 1er prix national "éducation au développement durable"

E-twinning - copyright ©Philippe DevernayDans la catégorie "Éducation au développement durable", le projet "Eurocitizens" de Françoise Moutenet et de ses élèves a été primé. Ce projet entre deux classes de seconde, l’une de Champagnole, l’autre de Brno en République Tchèque, s’inscrit autour de l’éducation au développement durable. Les élèves réfléchissent à la façon d’améliorer la protection au niveau local et écrivent sur le sujet, afin de prendre conscience et de faire prendre conscience des situations à risque et protectrices pour l’environnement tout en développant la citoyenneté européenne. Ils décrivent ainsi leur investissement dans la protection de l’environnement à la maison, à l’école et dans leur ville.

Félicitations aux élèves et aux équipes éducatives des deux pays !

Projets eTwinning - lycée Paul Émile Victor - Champagnole

Contact

Christian de Thy, correspondant académique eTwinning

 
vendredi 16 décembre 2011

Ça fuse au lycée Pierre Adrien Pâris de Besançon !

Lancement de micro-fusées à l’initiative du professeur de sciences-physiques

Quatorze élèves de première Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D) filière bâtiment, travaux public, architecture, ont lancé six micro-fusées à la Malcombe.
C’est suite à un stage de formation que Stéphane Jeanneret, professeur de sciences physiques, a embarqué ses collègues dans l’aventure "spatiale".

Lancement de micro-fusées

Réunis le 1er décembre à la Malcombe pour le décollage

Les lycéens ont conçu et fabriqué, par binôme, leur mini-fusée avec système d’allumage prêté par le Pavillon des sciences de Montbéliard.

Tester le système de récupération par parachute

Cet atelier de réalisation de micro-fusées a impliqué six enseignants dans un projet transversal mis en place en accompagnement personnalisé en français, histoire-géographie, physique, technologie, mathématiques. Le lancement a été organisé afin de tester les prototypes des élèves, qui ont construit une mini-fusée par binôme.
Six fusées ont été lancées ce jour-là, accompagnées par le drone du lycée, équipé d’une caméra intégrée, lui aussi testé pour la première fois.
Cette matinée a permis notamment de tester le système de récupération par parachute, visiblement insuffisant au vu du poids des fusées, comportant toutes une ogive plastique fabriquée avec l’imprimante 3D du lycée. Les élèves ont créé un site internet qui suit le projet chaque semaine.

Un projet multidisciplinaire et transversal

En maths, le professeur a expliqué les paraboles, en histoire-géographie, l’aspect géopolitique a été abordé par le biais de la guerre froide. En Français, les élèves ont tenu à jour un blog sur le site du lycée.

La prochaine étape...

Construire avant la fin de l’année une micro-fusée entièrement optimisée afin de maitriser le lancement. L’année prochaine, les élèves concevront une fusée d’un mètre de haut, qui sera lancée depuis une vraie rampe de lancement !

Trois vidéos détaillent le lancement et les différentes phases de construction.

Contact

Lionel Croissant

En savoir plus

 
jeudi 15 décembre 2011

Des élèves du lycée professionnel Jouffroy d’Abbans de Baume-les-Dames découvrent le camp...

Les 1ères Bac pro Secrétariat-comptabilité et les troisièmes Découverte professionnelle (3 DP) ont visité le camp du Struthof en Alsace, le 22 novembre

Un projet sur la lutte contre les discriminations, le racisme, l’antisémitisme

JAbbans_camp_Musee-ModuleLes élèves se sont rendus au camp, accompagnés de trois professeurs, une CPE, un assistant d’éducation et Viviane Magnin-Feysot, proviseur du lycée.
Paysage montagnard sous un soleil de novembre, fils barbelés au loin, vaste terrain, restes de cabanes de détenus : c’est dans ce décor que les élèves ont visité ce camp des Vosges, situé à 800 m d’altitude.

Après avoir été une station de ski, c’est en 1940 que débute la création de ce camp. De nombreux détenus juifs, résistants, homosexuels, tziganes ont trouvé la mort en ce lieu.
Les déportés travaillaient dans les carrières de granit situées aux alentours du camp. C’est à la gare de Rothau qu’ils arrivaient. Le travail extrêmement difficile, effectué dans des conditions épouvantables (froid ou canicule, 10 h à 12 h de travail par jour) faisaient mourir les détenus d’épuisement. Les élèves tiennent à remercier le guide du camp, très compétent dans la présentation de la visite.

Le ressenti des élèves

Tous ont reconnu que "cette visite leur a apporté des connaissances supplémentaires sur le sujet". D’autres élèves ont tenu à faire part de leur ressenti personnel :
- "En visitant le camp, nous avons pu ressentir toute la souffrance des personnes enfermées", Slimane E.
- "Après avoir visité ce camp, j’ai pu avoir plus de connaissances sur l’univers concentrationnaire, et j’ai été étonné qu’il y ait eu autant de morts ici", Miguel N.
- "C’était une découverte marquante ; en voyant nous mêmes toutes ces horreurs infligées aux détenus durant cette guerre notamment lors de la visite dans la chambre à gaz", Eva D.
-  "Cette journée m’a permis de voir de plus près les conditions de vie très difficiles des déportés", Quentin V.

Contact

Viviane Magnin-Feysot, proviseur

Lycée professionnel Jouffroy d’Abbans - Baume-les-Dames

 
jeudi 15 décembre 2011

Le club scientifique du lycée Jules Viette de Montbéliard qualifié pour la finale des Olympiades nationales de physique 2012

Épreuves de sélection inter-académique des olympiades de physique à l’Université Claude Bernard Lyon I, le 7 décembre

L’équipe du lycée une nouvelle fois qualifiée

Elle représentera la Franche-Comté à la finale qui se déroulera les 27 et 28 janvier prochains, à Paris au Palais de la découverte. Cette année, c’est une équipe largement renouvelée qui a présenté son projet de ballon stratosphérique mené en partenariat avec le Centre national d’études spatiales et le Pavillon des sciences de Montbéliard.

Un ballon stratosphérique

Baptisée Juliette, la nacelle a été lâchée de l’aérodrome de Courcelles-les-Montbéliard dans le cadre de l’opération Festiciel, le 7 mai dernier. Suspendue à un ballon gonflé à l’hélium, elle s’est élevée jusqu’à l’éclatement du ballon à 30 327 mètres d’altitude avant de redescendre, en Allemagne, suspendue à un parachute.

8 mois de préparation... et 4 mois d’exploitation des mesures

La nacelle était remplie de capteurs et de cartes électroniques conçues par les élèves. Conception difficile en raison des contraintes environnementales sévères auxquelles est soumise la nacelle pendant le vol : températures très basses, jusqu’à -70°C, rayonnement intense. Ces capteurs mesuraient la pression, la température, le rayonnement solaire, le rayonnement diffusé par la terre, le rayonnement ultra-violet... Toutes ces données, ainsi que les coordonnées GPS ont été transmises par radio, toutes les 3 secondes en moyenne.
Au total, plus de 3 800 lignes de données récupérées, que les élèves ont analysées méticuleusement, révélant de nombreuses surprises... bonnes et moins bonnes !

Exposé réussi devant le jury lyonnais

Après avoir exposé leurs travaux pendant une vingtaine de minutes, les lycéens ont été confrontés aux nombreuses questions du jury. Le jury lyonnais, composé d’enseignants de lycée et d’universitaires, a particulièrement apprécié la qualité "métrologique" du travail réalisé, la métrologie étant la science de la mesure. Il a été impressionné par la qualité des mesures de pression atmosphérique obtenues. Il a enfin souligné la rigueur scientifique de la démarche menée par les élèves qui ont consacré autant de soin à étudier les résultats des expériences réussies qu’à analyser les raisons de celles qui ont échoué.

"Nous avons plus appris des expériences qui ont échoué que de celles qui ont réussi : nous avons émis des hypothèses sur les causes d’erreurs. Nous sommes en train de valider ces hypothèses par des expériences. Et nous préparons déjà une nouvelle nacelle de ballon stratosphérique pour tester de nouveaux systèmes de mesure".
Le jury lyonnais a donné de précieux conseils pour la poursuite des travaux et la prochaine présentation devant le jury national.

Motivés à fond par ce premier succès

Alexandre, Bruno, Dilan, Gaëtan, Jérémy et Thomas sont bien décidés à poursuivre leur formidable aventure scientifique. Dès le 10 décembre, ces passionnés de sciences se sont remis au travail au rythme de quatre heures tous les samedis matins !

Contacts

Corinne Pouderoux
François Lachambre

Lycée Jules Viette - Montbéliard

Olympiades de physique France

 
lundi 12 décembre 2011

Des apprentis et des étudiants en BTS comptabilité - gestion rencontrent des professionnels

Au lycée Georges Colomb de Lure, le 30 novembre 2011

Une rencontre inscrite dans le "parcours des métiers et des formations"

Les 15 apprentis et les 24 étudiants en première année de formation technicien supérieur "Comptabilité et gestion des organisations" (CGO) ont rencontré trois professionnels des métiers de la comptabilité et de la gestion, grâce aux enseignants de l’établissement.
Dans un premier temps, chaque professionnel a présenté son cursus de formation (dont une formation en Technicien supérieur comptabilité), ses expériences professionnelles, son métier actuel et les fonctions assumées.

Colomb rencontre pro

Lors du temps d’échanges qui a suivi, les apprentis et étudiants ont obtenu des réponses concrètes à leurs nombreuses interrogations :
- la formation et les poursuites d’études, en particulier, le choix de la voie de formation initiale ou par apprentissage
- l’adéquation de la formation avec les métiers et les emplois, le vécu des professionnels et leur regard sur l’évolution des connaissances et des pratiques professionnelles
- l’emploi et le vécu des professionnels, avec notamment le temps d’accès au premier emploi, les différents emplois occupés, la progression de carrière et l’intérêt de l’emploi
- les conditions de travail, le climat social, la rémunération et son évolution
- l’emploi aujourd’hui, pour un jeune diplômé du BTS CGO : temps d’accès moyen, profil attendu du candidat à l’embauche : savoirs et savoir-faire professionnels, qualités personnelles (rigueur, méthode, capacité d’adaptation et à travailler en équipe, devoir de réserve), aptitudes et compétences générales (maîtrise d’une langue étrangère, capacité à communiquer et goût pour les relations humaines), la rémunération à l’embauche.
La diversité des intervenants, issus des secteurs de l’expertise comptable, de l’entreprise et de l’institution hospitalière, a permis de montrer l’étendue des lieux d’exercice des activités comptables, ainsi que les multiples facettes du métier et des pratiques professionnelles.

Remerciements

Les enseignants remercient vivement le cabinet Techni-Compta de Lure, la société Cotta de Plancher-Bas, ainsi que l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (E.H.P.A.D) Griboulard de Villersexel, pour la disponibilité de leurs collaborateurs lors de cette fructueuse rencontre.

Contact

Tél. : 03.84.89.03.80 (standard du lycée)
Courriel

Lycée Georges Colomb - Lure

 
vendredi 9 décembre 2011

Opération "Téléthon 2011"

Comme de très nombreux établissements de l’académie, le lycée Georges Colomb de Lure s’est mobilisé, le 2 décembre dernier

Telethon 2011Depuis plusieurs années, les collèges et les lycées de l’académie s’associent au Téléthon.
Le lycée Georges Colomb y participe par la vente de bougies et de divers petits objets dans le hall du lycée, grâce à l’intervention active de Jacques Renoult, ancien professeur de mathématiques de l’établissement.
Cette année la manifestation a revêtu un caractère particulier. En effet, le lycée a reçu Sylvie Grangeot, coordonnatrice départementale du Téléthon. Elle était accompagnée de Philippe Pernot, trésorier de la délégation de l’Association française contre les myopathies (AFM 70), de David Étienne, délégué départemental de l’AFM, de Serge Jouary, bénévole et de Laurent Mangel, coureur cycliste haut-saônois qui a participé au tour de France. Celui-ci est arrivé en milieu d’après-midi sur le parvis du lycée, avec une délégation du collège de Villersexel.
L’après-midi s’est terminée par le traditionnel allumage des bougies, illuminant de mille feux le hall du lycée, en présence des élèves et personnels de l’établissement.
Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour le Téléthon 2012...

Contact

Tél. : 03.84.89.03.80
Courriel


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon