Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > En établissements > Innovation dans le domaine de la mode

Rubrique En établissements

vendredi 18 novembre 2011

Innovation dans le domaine de la mode

Plateforme technologique prototypage-microtechniques du lycée Edgar Faure de Morteau

Développement et prototypage d’un système de blocage de talons amovibles confortables ou sophistiqués, en fonction des différents moments de la journée

Une jeune société parisienne, Concept Footwear Solutions (CFS), s’est construite autour du concept de talons amovibles sur une chaussure pour femme. À l’origine, le système de blocage du talon n’était pas fonctionnel.

L’École Centrale de Paris, contactée initialement pour améliorer ce procédé, a mis en relation la société CFS avec la plateforme technologique Prototypages Microtechniques implantée au lycée Edgar Faure de Morteau. Les professeurs et les élèves ont ainsi mené une action "éclair" en développant et réalisant un système fonctionnel industrialisable en 10 jours.

Plateforme technologique prototypage-microtechniques du lycée Edgar Faure de MorteauLa plateforme technologique du lycée de Morteau a mis son savoir-faire au service de cette entreprise parisienne. Le projet a été réalisé par les enseignants Philippe Jeannerod, Marc Viallon, Christophe Remonnay et des étudiants du lycée en BTS conception et industrialisation en microtechniques (CIM).

Cela a permis à CFS de présenter quelques modèles dans des salons internationaux, d’obtenir un prix, des crédits et de créer ainsi deux collections. L’injection des pièces de série en zamak (alliage de métaux) a été confiée à la société CIPAM de Jougne (Doubs).

L’action se poursuit aujourd’hui et durant toute l’année scolaire 2011-2012 au travers d’un projet étudiant, avec une cinématique plus complexe à développer et un podomètre (avec capteur accéléromètre) à intégrer.

Contact

Animateur de la PFT Prototypage-Microtechniques :
Thierry Tripard

En savoir plus

 
vendredi 4 novembre 2011

Devoir de mémoire au collège Jean Jaurès de Damparis

Un projet pluridisciplinaire sur le thème du devoir de mémoire

Devoir de mémoire au collège Jean Jaurès de DamparisParce que l’histoire des guerres mondiales peut s’étudier également en dehors des manuels des classes de troisième, les enseignants d’histoire géographie et de lettres du collège ont décidé de développer un projet pluridisciplinaire sur le thème du devoir de mémoire.

Depuis le début de l’année, les élèves de troisième se sont plongés dans les œuvres littéraires abordant la Première Guerre mondiale, découvrant parfois avec surprise la réalité poignante des témoignages des poilus.

Dans les jours qui précèdent le 11 novembre, ces mêmes classes de troisième se rendent sur le champ de bataille de Verdun et visitent au retour le camp du Struthof. Ce projet veut aussi interpeller l’ensemble des usagers du collège, personnels, élèves, familles et administrateurs de l’établissement sur la nécessité de garder vivante la mémoire de ces années noires.

Afin de sensibiliser toutes les classes, une exposition a été installée au collège : mannequins vêtus des uniformes garance et bleu horizon, entrée du réfectoire transformée en tranchée, objets réalisés sur le front par les poilus, médailles et affiches.

Dans un second temps, d’autres expositions suivront, sur les thèmes du voyage à Verdun ou des découvertes littéraires et artistiques des élèves autour de la Grande Guerre.

Le projet a retenu l’attention du Souvenir Français qui a participé significativement à la création d’un fonds documentaire pérenne par l’octroi d’un don de 1000 euros.

 
jeudi 27 octobre 2011

Visite d’une entreprise spécialisée dans les engrenages

Découverte de Lufkin Industries pour 23 élèves de 1ère STG spécialité Gestion du lycée Colomb, le 14 octobre

Appréhender le monde de l’entreprise et l’activité industrielle

Colomb_Lufkin Industries Accompagnés d’Armelle Pougnet et Pascale Gouwy, professeur d’économie et gestion, les lycéens se sont rendus à Fougerolles. La visite a débuté par une présentation dynamique et interactive par la responsable des ressources humaines de Lufkin. Du chiffre d’affaires à la politique sociale en passant par les clients et les fournisseurs, tout est balayé pour dresser un profil détaillé de cette organisation. Rien de mieux pour illustrer le cours de gestion, de management et d’économie !
La visite s’est poursuivit ensuite dans les ateliers avec un jeune ingénieur pour guide. Partant du produit fini, les participants ont remonté les différentes étapes de fabrication : fraisage, tournage, alésage, découpe et contrôle… et baigné dans l’ambiance d’un atelier industriel. La production d’un engrenage n’a désormais plus de secret, ou presque, pour les élèves.
Les lycéens sont repartis enchantés de leur visite et sauront le réinvestir dans la formation scolaire. Élèves et professeurs accompagnateurs remercient l’entreprise Lufkin Industries et la CCI de Haute-Saône pour ce moment enrichissant et leur dévouement.

Contact

Tél. : 03.84.89.03.80 (standard du lycée)
Courrier

 
lundi 24 octobre 2011

Tournée de l’Unité de prévention des conduites à risques (UPCR)

Huit établissements jurassiens ont bénéficié de l’intervention des policiers formateurs antidrogues, le 14 octobre

Les élèves de huit établissements répartis sur les communes d’Arbois, Poligny, et Lons-le-Saunier ont rencontré des policiers formateurs antidrogues dirigés par le brigadier chef Aude Metivier.

2011.10.14_Tournée de l'Unité de prévention des conduites à risques (UPCR) dans le JuraLycJMichelLons

Leur venue avait été préparée le 16 juin dernier par le commandant Flavien Djurado de la Direction centrale de la sécurité publique de la Police nationale, le commandant Alain Morizot, adjoint au directeur départemental de la sécurité publique du Jura, un officier de Gendarmerie d’Arbois et les chefs d’établissement retenus. Lors de cette préparation il a été décidé de retenir le lycée Jean Michel pour contribuer à la clôture de l’évènement et offrir un cocktail.

L’Unité de prévention des conduites à risques et ses objectifs

L’unité composée de cinq policiers formateurs antidrogue, sillonne la France avec un outil, le camion podium, à la demande des directions départementales de la sécurité publique qui se font parfois l’écho des établissements scolaires et des acteurs locaux de prévention. Initialement, cette unité de la direction centrale de la sécurité publique (DCSP), en lien avec les missions interministérielles successives, avait comme principal objectif d’harmoniser le discours antidrogue. Le partenariat maintenant renforcé et la connaissance mutuelle des acteurs partenaires permettent aujourd’hui de toucher les jeunes dans les établissements scolaires afin de :
- faire émerger un questionnement sur les pratiques à risque des élèves.
- répondre à leurs questions dans leur champ compétence, le respect de la loi
- donner la possibilité d’utiliser ces échanges pour construire certains axes du Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC)
- interroger nos pratiques dans le cadre de notre mission de sécurisation des personnes.

L’intervention au sein du lycée Jean-Michel de Lons-le-Saunier

Le chauffeur, Philippe Le Tiec déploie le camion et installe la salle qui a accueilli les classes. Dès 8 heures, l’équipe, le brigadier chef Aude Metivier et ses collègues, Jean Michel Geudin et Nordine Akla vont se succéder pour animer les séances, aidés par un policier formateur antidrogue de Dole.

2011.10.14_Tournée de l'Unité de prévention des conduites à risques (UPCR) dans le JuraLycJMichelLons_2

Ils alternent les situations comiques et tragiques, soufflent le chaud et le froid, décrivent leur réalité de terrain aux élèves qui se prennent très vite au jeu des questions réponses tant le vocabulaire employé leur est familier. Nul n’est insensible. Les accompagnateurs, professeurs, CPE, infirmière ne peuvent que s’étonner de cette liberté de ton, la parole devient facile, parfois même, la souffrance est dite. Il arrive que les élèves mettent en relation, pour la première fois leur mal être avec leurs comportements de mise en danger. Le questionnement sur soi est initié.

Un riche échange entre les acteurs de la prévention

Lors de la rencontre avec les chefs d’établissement, le commandant Djurado, conscient de la difficulté des missions des équipes éducatives les interroge sur leurs pratiques. Comment se fait il qu’il n’y ait pratiquement aucun adulte dans la cour ? Pourquoi les salles de professeurs sont elles situées de façon à minimiser le trajet aux véhicules personnels ? Pourquoi les adultes contournent ils les élèves affalés dans les couloirs ? Comment peut-il y avoir des déserts sans adulte avec un tel taux d’encadrement, un adulte pour dix élèves ! Pour un policier c’est fabuleux. Il y a là un peu de provocation mais, pas seulement…
"Un territoire déserté par les adultes est un territoire qui deviendra le théâtre d’évènements fâcheux", se plait-il encore à dire.
Il reste aux chefs d’établissement, à impulser une politique de prévention auprès des jeunes dans le cadre du CESC ce qui est déjà largement le cas mais aussi à faire prendre conscience aux enseignants que la sécurité n’est pas l’affaire des CPE ou des infirmières mais l’affaire de tous, à chaque instant.

Contact

Tél. 03 84 35 26 00 (standard du lycée)
Laurence Clabault, proviseur du lycée Jean Michel

Lycée Jean Michel - Lons-le-Saunier

 
jeudi 20 octobre 2011

Une opération de prévention routière d’envergure !

Une journée consacrée à la prévention routière s’est déroulée au lycée Lumière de Luxeuil-les-Bains, le 17 octobre

350 lycéens sensibilisés

Ces actions mises en place par le comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) font partie intégrante du projet d’établissement et entrent dans le cadre du plan départemental de prévention. Tous les élèves de seconde ont participé à l’opération.

8 ateliers et 15 partenaires

Prev securite routiere lycee LumiereLes élèves ont bénéficié de huit ateliers :
- alcoolémie
- réflexe - simulateur alcool
- simulateur conduite
- violence sur la route - reconstruction après accident
- rappel à la loi alcool
- mortel scooter
- témoin accidenté traumatisé cranien et
- ceinture de sécurité.
Ces ateliers ont été animés par quinze partenaires, dont les sapeurs pompiers, la Maïf prévention, la Ligue contre la violence routière, la Gendarmerie nationale et la sécurité routière.

L’accent a été mis cette année sur la prévention de la conduite des deux-roues, la vitesse et les risques liées à l’alcoolisation.

Simulations

Étaient présents à cette journée, trois intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR), bénévoles formés pour lutter contre l’insécurité routière et animer ce type d’actions de sensibilisation. Ils étaient munis de simulateurs de conduite pour apprendre aux élève à repérer les risques et à les éviter.
Les pompiers sont intervenus dans un atelier de prévention de l’alcoolémie au volant. Ils ont également simulé un exercice de désincarcération après un accident entre une voiture et un scooter, démontrant en même temps l’importance du port du casque.

Témoignages

Prev securite routiere lycee Lumiere2Les élèves ont également entendu le témoignage de victimes d’accidents de la route. Enfin, ils ont participé à l’atelier "Auto choc", outil pédagogique constitué d’un véhicule placé sur une rampe inclinable et se déplaçant, par gravité, à différentes allures sur ses rails. L’impact ressenti par les élèves à l’issue du déplacement, leur a montré l’utilité du port de la ceinture en cas de choc frontal, même à basse vitesse. L’animateur a présenté les pathologies résultant d’un non-port de ceinture lors d’un choc et souligné les risques de lésions liés au mauvais positionnement de la ceinture.
De l’avis des élèves comme des intervenants, cette journée de sensibilisation rendra aux lycéens plus attentifs aux dangers de la route et surtout les incitera à adopter les bonnes attitudes pour les éviter.

Contact

Fanny Millot, proviseur adjoint
Tél. 03 84 40 21 21

Lycée polyvalent Lumière - Luxeuil-les-Bains

 
mardi 18 octobre 2011

Le lycée Georges Colomb de Lure participe au "Prix Goncourt des lycéens"

Le 6 octobre, les élèves de 1ère L se sont rendus à la Fnac de Belfort pour le lancement officiel du Prix Goncourt des lycéens.

Lancement officiel du Prix Goncourt des lycéens 2011

Colomb_GoncourtAccueillis par Valérie Bilstein, responsable de communication en charge de l’opération auprès de la Fnac, a rappelé aux lycéens es dates clés du concours :
- jeudi 20 octobre : rencontre avec Morgan Sportès (Tout, tout de suite), Stéphane Audeguy (Rom@) et Romain Slocombe (Monsieur le commandant) à la Filature de Mulhouse.
- vendredi 4 novembre : délibérations régionales à Metz.
- lundi 7 novembre : délibérations nationales à Rennes,

Les élèves ont ensuite été interviewés par Alexandre Bollangier, le journaliste de l’Est Républicain qui les suit tout au long de l’aventure.
Des lycéens émus face au discours de Valérie Bilstein qui leur a redit son soutien et sa confiance et qui leur a fait prendre davantage conscience du rôle qui leur est dévolu.
Un goûter offert aux jeunes lecteurs a clôturé ce bel après-midi.

Les élèves sont repartis avec les derniers ouvrages de la sélection Goncourt.

Dix neuf élèves de première littéraire préparent la 24e édition du Prix Goncourt des lycéens, de septembre à décembre

Le Prix Goncourt des lycéens

Px Goncourt_G. ColombLe Prix Goncourt des lycéens s’inscrit dans les finalités des programmes d’enseignement du français au lycée : la maîtrise de la langue, la connaissance de la littérature contemporaine et l’appropriation d’une culture commune.

Le Goncourt des lycéens permet de sensibiliser les élèves aux enjeux liés à la création et à la réception littéraires. Il conduit notamment les élèves à découvrir le monde du livre et de l’institution littéraire française.

Le Goncourt des lycéens, dans un souci d’éducation à la citoyenneté, vise enfin à former le jugement et l’esprit critique des élèves, lors de séances de débats et d’argumentations contradictoires qui permettent d’élire le lauréat.

Déroulement

Septembre :
- annonce de la sélection de la rentrée par l’Académie Goncourt
- envoi des livres dans les classes par la Fnac
- lancement du concours de critiques littéraires

Octobre :
Rencontres entre les auteurs et les élèves

Octobre-décembre :
Publication des journaux du Goncourt des lycéens

Novembre :
Délibérations à deux tours, un régional et un national ; proclamation du lauréat devant la presse le 7 novembre

Décembre :
"Rencontres Bruit de lire", l’occasion d’échanger et de débattre avec les écrivains, les académiciens, des éditeurs, des éditeurs de collections, des critiques littéraires et des bibliothécaires

Partenaires

Le rectorat de l’académie de Rennes
l’association "Bruit de Lire"
la Fnac.

Contact

Tél. : 03.84.89.03.80 (standard du lycée)
Courriel

Lycée Georges Colomb - Lure

 
lundi 17 octobre 2011

Découvrir la logistique d’un hypermarché

Tournée dans les coulisses d’une grande surface pour des élèves de terminale STG spécialité "Mercatique" du lycée Colomb de Lure

Le 27 septembre, les lycéens sont partis à la découverte de l’hypermarché de Pusey. Une surface équivalente à quatre terrains de football (20 000 m2) pour ce centre commercial, dont presque la moitié consacrée aux réserves, cela valait le détour !
Visite des différents laboratoires réservés aux produits préparés, de l’espace culturel et de la partie administrative. Bref, un tour d’horizon complet et passionnant grâce au guide, responsable de la sécurité et de la maintenance du magasin.

Colomb_Gde surface

Inscrite dans le parcours des métiers et des formations, cette visite matinale a mis les élèves en contact avec différents personnels :
- employés libre-service, chargés de la manutention dans les réserves
- chefs de secteur, analysant des données chiffrées de leurs rayons
- infographiste, chargée de la communication interne et de la mise en valeur des promotions
- chefs de rayon, préparant en réserves les "têtes de gondole", suscitant des achats d’impulsion chez les clients
- responsables de caisse, chargées de contrôler le travail des hôtesses de caisse
- responsable de la sécurité et de la maintenance, dont les missions dépassent largement le seul cadre de la surveillance du magasin.

Élèves et professeurs accompagnateurs remercient l’établissement et la Chambre de commerce et d’industrie de Haute-Saône pour ce moment enrichissant.

Contact

Tél. : 03.84.89.03.80 (standard du lycée)
Courriel

 
lundi 17 octobre 2011

Échange franco-allemand au collège Paul Elie Dubois de L’Isle sur le Doubs

28 élèves allemands et leurs trois professeurs ont séjourné au collège du 30 septembre au 7 octobre

CllgIsle sur le Doubs_alldOriginaires de Wölfersheim, une petite ville située à 40 km au nord de Francfort, ces élèves ont été accueillis dans les familles et ont pu partager pendant une semaine le quotidien de leurs camarades français.

De belles perspectives pour un nouveau jumelage

Après un premier contact avec le système scolaire français en début de semaine, les élèves sont partis à la découverte du patrimoine industriel et culturel franc-comtois : visite de Montbéliard, du site PSA et du musée Peugeot, suivie de celle de Besançon et de sa citadelle.
Élèves et enseignants ont été invités par le maire de l’Isle sur le Doubs, Rémy Nappey qui a insisté sur l’importance de multiplier les échanges entre les deux pays. Il a annoncé aux élèves son intention d’accompagner le groupe français en Allemagne lors du retour prévu en avril 2012, afin de rencontrer son homologue et de jeter officiellement les bases d’un futur jumelage entre les deux villes.
Caroline Ballot, professeur d’allemand à l’initiative de ce projet, a souligné l’importance de cet échange pour permettre à ses élèves de s’ouvrir sur l’Allemagne et plus largement sur l’Europe. Tous ont maintenant hâte de retrouver leurs nouveaux amis en avril pour poursuivre cette belle aventure !

 
mardi 4 octobre 2011

Quand le lycée Viette de Montbéliard vibre pour le rallye auto

Apprendre l’autonomie et la rigueur par l’assistance rallye : une réalité pour des lycéens passionnés !

Des réalisations grandeur nature

Commençons par un bref rappel de la superbe aventure vécue par les élèves de bac professionnel "Carrosserie construction et réparation" du lycée Viette. Ils étaient présents au Mondial de l’automobile 2010, sur le stand du ministère de l’intérieur avec un véhicule testeur coupé en deux réalisé pour présenter le système de sécurité "Iso fixe" des sièges bébé.
À cette occasion, les élèves font la connaissant de Jean-Marc Issautier, en poste à la préfecture de police de Paris. Il est membre de l’équipe de course de la police nationale, dépêché sur les lieux d’accidents graves. Par ailleurs, il pilote la voiture ouvreuse lors de prestigieux rallyes.
Jean-Marc Issautier garde contact avec le lycée et lui confie son véhicule de course pour des réparations de carrosserie. Il compte aussi sur les élèves carrossiers constructeurs pour réaliser une remorque à son bolide.

De l’atelier au circuit pour une vraie assistance rallye

De plus en plus ravi des prestations des lycéens, ce professionnel propose à Nadine Deloye, Pierre Anael Peyaud et Romain Journoud, enseignants au lycée, d’engager tous les élèves du projet dans l’assistance rallye. Trois binômes sont ainsi constitués et rejoignent les équipes sur les circuits. Les élèves y ont réalisé des tâches techniques précises en totale autonomie :
- les 10, 11 et 12 juin sur le rallye Ain Jura,
- les 17, 18 et 19 juin sur le rallye Nang en Lorraine
- les 8, 9 et 10 juillet sur le rallye Côte Châlon Ain


À l’automne, l’aventure se poursuit, les élèves attendent avec impatience le prochain rallye régional du Pays de Montbéliard, les 8 et 9 octobre prochains pour intervenir à nouveau sur un parcours local.
L’an prochain, le lycée souhaiterait devenir le centre des formalités avant course de ce même rallye local.

Séances de prévention routière en bonus

Jean-Marc Issautier est également à la tête d’une association de prévention routière de lutte contre l’addictologie au volant. En partenariat avec le commissariat de police de Montbéliard, il organise au lycée des séances de sensibilisation auxquelles tous les élèves de terminale générale, technologique et professionnelle sont invités.

Contacts

Sylvie Klatt, proviseur adjoint
Pascal Blanc, chef des travaux
Tél. : 03.81.99.84.84

Lycée Viette - Montbéliard

 
jeudi 15 septembre 2011

Visite de chantier pour des élèves du lycée Pierre-Adrien Pâris

Mardi 13 septembre, les lycéens en BTS Travaux publics ont eu la chance d’observer l’aménagement de la RN57 entre l’A36 et Devecey et de découvrir la réalisation de l’échangeur RD1

Ouvrage d’art, terrassements, minage

Les étudiants de deuxième année de BTS Travaux publics, accompagnés par leur professeur de génie civil se sont rendus sur un chantier d’envergure.
Franck Esmieu de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) et Aurélien Marguier, conducteur de travaux de la société Vinci ont décrit les techniques de réalisation du chantier.
Les étudiants ont travaillé en projet sur la préparation et les méthodes de terrassement.
Il s’agit de mettre en œuvre 100 000 m3 de matériaux. Une carrière d’approvisionnement sur le site comprend un atelier de minage et un concasseur mobile.
L’ouvrage d’art visité est un passage supérieur à dalle précontrainte à deux travées. Il assurera le franchissement de la RN57 pour la bretelle de sortie.

Convention de partenariat

C’est dans le cadre d’une convention de partenariat établie entre le lycée bisontin Pierre-Adrien Pâris et la DREAL que des visites de chantier sont organisées.
Les enseignements de BTS sont ainsi enrichis de situations et de supports réels, ainsi que de contacts avec des professionnels, très appréciés des étudiants.


Contact

Frédéric Charensol, professeur agrégé de génie civil

Lycée Pierre-Adrien Pâris - Besançon


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon