R

Accueil > DSDEN > Actualités > La Haute-Saône compte 30 pôles éducatifs !

Rubrique Actualités

lundi 24 octobre 2011

La Haute-Saône compte 30 pôles éducatifs !

Samedi 22 octobre, a été inauguré le pôle éducatif de Noroy-le-Bourg ce qui porte officiellement à trente le nombre de ces écoles primaires intercommunales, dans notre département

Livré il y a environ un an, le pôle éducatif de Noroy, baptisé "L’école des champs", est le trentième à être inauguré dans le département. Il montre à nouveau que la conjugaison des moyens et des bonnes volontés permettent, en milieu rural, de réaliser des infrastructures originales, modernes et conformes aux besoins de la population. La cérémonie a été présidée par le sous-préfet Wassim Kamel, en présence du vice-président du Conseil général Gérard Pelleteret, de l’inspectrice d’académie Hélène Ouanas et de nombreuses personnalités et élus locaux, départementaux et régionaux.

La Haute-Saône compte 30 pôles éducatifs !Les orateurs ont rappelé que cette politique de construction d’écoles primaires intercommunales a été initiée en 1993 par convention entre l’État et le département. Ce dernier n’a pas de compétence obligatoire en matière d’écoles primaires mais poursuit cet engagement en soutien aux intercommunalités qui choisissent de s’engager dans la modernisation de leurs structures d’enseignement primaire. Ainsi, en bien des secteurs de notre département rural, les bâtiments scolaires et leurs équipements n’ont plus rien à envier aux écoles urbaines, autrefois réputées plus "favorisées".

Situé au cœur d’une communauté de communes de 3200 habitants, à une quinzaine de kilomètres de Vesoul, le pôle éducatif de Noroy-le-Bourg a été conçu par le cabinet d’architectes Amiot-Lombard. L’école est dirigée par Raphaèle Salvador et compte 225 élèves pour neuf classes. Avec le service périscolaire, ce sont seize adultes au total qui font fonctionner ce bel outil.

 
mercredi 19 octobre 2011

La dictée d’ELA au collège de Melisey

Cette année, l’inspectrice d’académie Hélène Ouanas a choisi de participer à la "Dictée d’ELA" au collège des 1000 étangs à Melisey

La campagne d’ELA, l’association européenne contre les leucodystrophies, a pour but de sensibiliser les élèves et les enseignants à ces maladies, d’apporter un soutien aux familles concernées et de promouvoir l’inclusion des jeunes handicapés en milieu scolaire ordinaire. Elle repose sur un projet éducatif interdisciplinaire valorisant l’engagement des jeunes et leur esprit de solidarité.

La dictée d'ELA au collège de MeliseyLundi 17 octobre, pour marquer son soutien à l’opération d’ELA, l’inspectrice d’académie a rendu visite au collège des mille étangs, à Melisey pour participer à la dictée d’un texte spécialement créé cette année par Jean d’Ormesson. Elle y a été accueillie par la principale Corinne Chabod et son équipe, en présence du maire de la commune, Régis Pinot, du premier adjoint Madame Mairot, de représentants des parents d’élèves, de personnels et de professeurs.

L’opération a touché l’ensemble du niveau 5ème soit quatre classes pour un total de 89 élèves. Au collège de Melisey, la dictée d’ELA a été lue par :
- Hélène Ouanas, inspectrice d’académie,
- Ruth Trommenschlager, professeure de français,
- Jacky Freslier, professeur de mathématiques,
- Laurence Guillaume, médecin scolaire, conseiller technique de l’inspectrice d’académie.

Dans la préparation de l’action, d’autres personnes étaient déjà intervenues auprès des élèves concernés par la dictée, pour les sensibiliser à cet enjeu, à savoir :
- Vanessa Tonna, infirmière scolaire,
- Samuel Beaudet professeur de SVT.

Les collégiens ont démontré leur intérêt pour le monde associatif et exprimé leur solidarité avec les enfants atteints par des maladies graves en réalisant la dictée avec beaucoup de sérieux. Dans les semaines à venir, M. Hervé Lucas délégué régional d’ELA sera invité pour apporter son témoignage en tant que parent d’enfant malade et répondre aux questions des élèves. En novembre prochain un tournoi sportif et une collecte de fonds au profit d’ELA seront organisés par l’établissement(*).

Après la dictée, l’inspectrice d’académie a visité l’ensemble du collège des 1000 étangs pour saluer, dans leurs classes et leurs lieux de travail, les personnels, élèves et professeurs présents. Elle a apprécié la qualité des travaux de rénovation importants réalisés dans un passé récent, dont les usagers espèrent vivement la poursuite et l’aboutissement prochains. Hélène Ouanas a félicité et remercié de nombreux personnels pour la qualité de leur engagement et la densité de leur investissement au service des élèves et de leur réussite.

(*) D’autres écoles et établissements du département participent à la campagne d’ELA, par exemple :
- l’école primaire de Beaujeu (70100),
- plusieurs écoles du secteur et le collège André Masson de Saint-Loup-sur-Semouse (70800),
- le collège Louis Pergaud de Faverney (70160),
- le lycée Belin de Vesoul (70000).

La dictée de Jean d’Ormesson

 
vendredi 14 octobre 2011

Des composteurs tout neufs au collège de Faverney

Au départ sous l’impulsion de son professeur de sciences de la vie et de la terre (SVT) Arnaud Spehner, le collège de Faverney s’est investi très tôt dans l’éducation au développement durable (EDD)

La démarche s’est poursuivie… En témoignent diverses réalisations passées et actions en cours dans l’établissement dirigé par Philippe Girard et récemment labellisé "Établissement en démarche de développement durable (E3D)" :
- Un grand "coin biodiversité" agrémente le centre de la cour,
- Chaque classe possède deux poubelles permettant la récupération systématique du papier.
- L’équipe EDD de l’établissement s’est étoffée, avec la participation active des chefs d’établissement successifs, mais aussi de la conseillère principale d’éducation, de l’agent d’entretien François Guedin et des personnels de la restauration, de divers professeurs d’autres disciplines (Allemand, Anglais, Histoire-géographie, Lettres, Technologie…)
- Ces jours-ci, aboutit le projet de composter les déchets organiques issus de l’activité de la cantine.

La genèse de cette action

Des composteurs tout neufs au collège de FaverneyComme le plus grand nombre des établissements secondaires, le collège Louis Pergaud de Faverney offre un service de restauration. Ce dernier prépare environ 300 repas par jour et génère 4 tonnes de déchets par an. Comme tous les usagers, l’établissement paie l’enlèvement et l’élimination de ces ordures ménagères : il lui en coûte près de 1500 euros par an.
Première en Franche-Comté, en ce début d’année, suite à un travail réalisé avec le service prévention du syndicat pour le traitement l’élimination et la valorisation des ordures ménagères de la Haute-Saône (SYTEVOM, présidé par Franck Tisserand), sous l’égide du foyer socio-éducatif du collège présidé par Laurence Chambon, trois composteurs de déchets alimentaires étaient installés sous un abri spécifique, flambant neuf, dans un coin de la cour. Ils ont été inaugurés très officiellement mercredi dernier, 12 octobre 2011.

Les trois piliers du développement durable

Comme chacun devrait le savoir, une action de développement durable doit s’appuyer sur trois fameux piliers. Dans le cas présent, les orateurs qui ont prononcé quelques mots d’introduction n’ont pas eu de difficulté à commenter le bien fondé de l’opération :
- Pilier économique : chacun des trois composteurs ayant coûté environ 1000 euros, ils seront amortis, très rapidement, en moins de trois années.
- Pilier environnemental : les déchets organiques n’ont pas vocation à être incinérés ; depuis des millions d’années, la nature sait les recycler gratuitement.
- Pilier social : cette action a une portée éducative forte, pour tous les participants, notamment les élèves. Et il s’agit de contribuer à laisser une planète en bon état aux générations montantes et futures.

Si tous les établissements secondaires du département appliquaient la même démarche, ce sont 250 T de déchets organiques qui éviteraient l’incinération avec ses coûts, ses nuisances écologiques et sociales. Cette action a été rendu possible grâce au concours de nombreuses structures et personnes : le FSE du collège, la commune de Faverney, le conseil général, l’ADEME, le SYTEVOM, des entreprises et artisans locaux qui ont été chaleureusement remerciés.

consignes de tri de la cantine de Faverney

 
vendredi 7 octobre 2011

EDD 2011-2012 : éduquer à l’énergie et à sa maîtrise

L’éducation au développement durable (EDD) peut porter sur une grande diversité de questions. En Haute-Saône, un effort particulier sera proposé cette année pour former à la maîtrise de l’énergie

Soutenu financièrement par l’Europe, l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et la région de Franche-Comté, PACTES-énergie est un programme ambitieux d’éducation aux économies d’énergie qui réunit de nombreux partenaires au nombre desquels se trouvent le centre régional de documentation pédagogique (CRDP) et l’inspection académique. En Haute-Saône, le programme est porté par l’association pour le développement des énergies renouvelables et alternatives (ADERA) qui est aussi le point info-énergies du département.

Pourquoi ce programme ?

EDD 2011-2012 : éduquer à l'énergie et à sa maîtriseIl est estimé qu’environ 20% des économies d’énergie possibles relèvent des choix et des gestes quotidiens de chacun. Ces économies deviennent effectives et prennent du sens à travers l’éducation et la formation de tous aux enjeux liés à l’énergie.
Le dispositif PACTES-énergie vise à créer un terreau dans lequel doivent naître des dynamiques de changement durables de comportements. Ces dynamiques reposeront sur :
- une compréhension des enjeux liés à l’énergie,
- un développement des connaissances sur ce thème,
- l’acquisition d’outils et de méthodes.

Par souci d’efficacité et d’autonomie des territoires, la démarche consiste à s’appuyer sur des relais et des "démultiplicateurs". C’est pourquoi l’opération vise non seulement à étoffer la palette d’outils pédagogiques disponibles sur le thème de la maîtrise de l’énergie, mais aussi et surtout à former trois types de publics : les agents des collectivités, le monde des accueils de loisir et, bien évidemment, le monde scolaire.

Quelle offre de formation en Haute-Saône ?

- 1) En ce qui concerne l’inspection académique, nous avons planifié une animation pédagogique spécifique, en partenariat avec l’ADERA, aux dates suivantes, pour chaque circonscription du premier degré :
- Vesoul Sud : 19 octobre 2011 à Loulans,
- Gray : 14 décembre 2011 à Marnay,
- Lure : 11 janvier 2012 à Citers,
- Vesoul Nord : 18 janvier 2012, à Amance,
- Luxeuil : 1er février 2012 à Fontaine-lès-Luxeuil

- 2) Dans le cadre de PACTES-énergie, le centre régional de documentation pédagogique (CRDP de Franche-Comté) s’emploie à compléter la collection de petits films éducatifs "Les énergivores".

- 3) Enfin, pour nous aider à traiter ce nouveau point du programme 2008 de sciences en cycle 3, l’ADERA devrait être présente au forum des savoirs éducatifs prévu le 4 janvier prochain à l’IUFM de Vesoul, afin de faire connaître des outils pédagogiques et son offre d’animations scolaires.

Catalogue ADERA collège
Catalogue ADERA cycle 3


 
vendredi 7 octobre 2011

Montbozon : le 29ème pôle éducatif inauguré

En octobre 1993, une convention était signée entre l’État et le Conseil général de la Haute-Saône, visant la création et le financement de pôles éducatifs pour améliorer et moderniser les conditions de scolarisation en milieu rural

Montbozon : le 29ème pôle éducatif inauguréVendredi 7 octobre dernier, tous les financeurs et acteurs de la création du 29ème pôle éducatif du département étaient réunis à Montbozon pour apprécier cette belle réalisation de l’architecte Gérald Rochet-Blanc. De nombreuses personnalités locales, départementales et régionales se sont mêlées aux visiteurs, en présence du préfet Éric Fresselinard, du vice-président du Conseil général Gérard Pelleteret et de l’inspectrice d’académie Hélène Ouanas.

L’ouvrage, bâtiment basse consommation (BBC), dont le montant s’élève à 2 millions d’euros dont 1,25 millions de subventions accueille depuis la rentrée 2011 les six classes de la structure intercommunale qui scolarise 142 élèves et dessert environ 1500 habitants. Dans ce bâtiment esthétique et bien conçu, doté d’équipements modernes, nul doute que les enfants du secteur et leurs enseignants trouvent des conditions de travail idéales pour la transmission des savoirs et l’ouverture sur le monde.

 
vendredi 7 octobre 2011

Du 17 au 21 octobre, renouvelez la moitié de votre CVL !

En 2011, vous élisez la moitié de votre Conseil de la vie lycéenne
(CVL). Dans chaque lycée, le CVL rassemble 10 lycéens, 10 personnels du lycée et parents d’élèves

Du 17 au 21 octobre, renouvelez la moitié de votre CVL !

Que fait le CVL ?

Les délégués lycéens transmettent vos idées, vos attentes et vos préoccupations aux adultes du lycée. Le CVL se réunit avant chaque conseil d’administration (CA) et lui fait des propositions sur l’organisation du temps scolaire, le règlement intérieur, l’orientation, l’accompagnement personnalisé,
les activités sportives et culturelles… Le proviseur préside le CVL et le
conseil d’administration. Le vice-président du CVL est un lycéen. Il siège au CA avec les délégués de classe.

Qui peut se présenter ?

Vous pouvez tous être candidats. C’est simple : il vous suffit de déposer une déclaration de candidature, avec un titulaire et un suppléant (inscrit dans une classe inférieure si le titulaire est en terminale ou en 2e année de BTS),
au plus tard 10 jours avant l’élection.
Avec la réforme du lycée, les représentants lycéens, élus pour deux ans au suffrage universel sont renouvelés par moitié chaque année. Le lycée peut imprimer un nombre d’exemplaires de la profession de foi égal à 10% du nombre d’élèves.

Toutes les infos sur le site du ministère

Élisez la moitié de votre Conseil de la vie lycéenne (CVL)

 
mercredi 5 octobre 2011

L’orthographe au cycle 3 : conférence de Françoise Picot

Françoise Picot, inspectrice de l’éducation nationale et auteure de plusieurs ouvrages édités chez Retz ou par le CRDP de Champagne-Ardennes, est intervenue à Vesoul sur l’enseignement de l’orthographe au cycle 3 primaire

L'orthographe au cycle 3 : conférence de Françoise PicotDans l’amphithéâtre du lycée Luxembourg, où se sont pressés mercredi 28 septembre une centaine d’enseignants des circonscriptions de Vesoul-Nord, de Vesoul-Sud et de Gray, Françoise Picot a d’abord situé son propos dans le contexte historique, montrant que l’orthographe a évolué aux différentes époques, en fonction des réalités sociales et culturelles. Aujourd’hui, le problème est que l’on utilise différemment l’écrit ; on est d’avantage pressé ; on n’accorde peut-être plus la même importance à l’orthographe. À l’école, d’autres enseignements sont apparus comme l’informatique ou l’histoire des arts, alors que, dans le même temps, la semaine-élève a été ramenée de 27 à 24 heures (hors aide personnalisée). Dans ce contexte, un fossé se creuse entre ceux qui maîtrisent l’orthographe et ceux qui ne la maîtrisent pas. C’est pourquoi, existe une demande sociale forte pour sa simplification.

Ceci étant posé, la conférencière a exposé la méthodologie qu’elle a développée dans son dernier ouvrage pour aider les maîtres à mieux enseigner cette discipline. L’orthographe c’est la manière d’écrire les sons, les mots d’une langue en conformité avec le système de transcription graphique propre à cette langue et en respectant les rapports des mots entre eux :
- au niveau de la syntaxe,
- au niveau de leur construction,
- au niveau de leur sens.

L’auteure propose différents types de séquences :
- bilan phonie / graphie : le premier jour de chaque semaine jusqu’au mois de mai (CE2), jusqu’à Noël (CM1).
- mémorisation des mots : les autres jours de la semaine.
- "Faire le point sur… " : quand le principe de fonctionnement d’une question orthographique est découvert.
- transposition de textes.
- dictées : une fois par semaine.
- évaluations, à la fin de chaque période.

Cette conférence était organisée conjointement par l’inspection académique et par de centre départemental de documentation pédagogique (CDDP) de la Haute-Saône.

Support de l’intervention


Galerie

L'orthographe au cycle 3 : conférence de Françoise Picot

 
lundi 26 septembre 2011

Journée du sport scolaire 2011

Le 21 septembre, dans le cadre de la journée nationale du sport scolaire, l’union nationale du sport scolaire (UNSS) a organisé une randonnée académique de masse, terminée par un rassemblement à Arc-et-Senans (Doubs)

Une journée nationale du sport scolaire était fixée le mercredi 21 septembre 2011 sous le thème "Les valeurs éducatives du sport scolaire, un atout pour réussir". (Bo n°22 du 2 juin 2011-note de service n°2011-07). Cette initiative est destinée à mieux faire connaître et à promouvoir les activités des associations et des fédérations sportives scolaires auprès des élèves, des équipes éducatives, des parents d’élèves et du monde sportif local.

Les grands chiffres de cette manifestation

Dans ce contexte, l’UNSS de l’académie de Besançon a organisé, pour les élèves des établissements secondaires, une randonnée de masse avec une arrivée commune à la Saline royale d’Arc-et-Senans. Par une météo idéale, ce sont près de 2600 personnes, venues des 4 départements de la Franche-Comté qui ont franchi la ligne d’arrivée. Elles avaient pris leur départ en trois points de la région, à Avanne (Doubs), Dole ou Rans (Jura), soit à pied, soit à bicyclette ou encore au moyen d’une grande variété d’objets roulants : tandems, patins ou planche à roulettes, rollers, trottinettes, tricycles…

C’est le recteur Éric Martin qui à donné officiellement le signal du départ à Avanne, près de Besançon. L’organisation et le déroulement, impeccables, ont été assurés par 47 jeunes, encadrés par 81 adultes, professeurs d’EPS mais aussi retraités, chefs d’établissement, parents d’élèves et amis de l’école, soutenus par une vingtaine de personnalités de la région. Ainsi, pour une journée, la Saline royale a-t-elle été investie par 2600 jeunes scolaires et accompagnateurs partageant ce lieu patrimonial magnifique avec les visiteurs.

La Haute-Saône à l’honneur !

Arc-et-Senans les salinesLa directrice de l’UNSS 70, Elsa Gendre témoigne et se réjouit d’une très bonne participation des établissements haut-saônois avec la présence de délégations de 11 collèges sur 26, de 5 lycées et de 3 instituts médico-professionnels (IMPRO), l’ensemble représentant environ 700 élèves pour 90 accompagnateurs.
Emmené par l’inspectrice d’académie Hélène Ouanas, un petit groupe de conseillers pédagogiques du département a parcouru à vélo les 47 Km d’Avanne à Arc-et-Senans afin d’encourager les jeunes sportifs et de prendre la mesure de l’événement. Le lycée Édouard Belin de Vesoul, s’est distingué comme étant le mieux représenté de l’académie, avec 65 participants. Trois collèges de Haute-Saône se sont également distingués : Saint-Loup (100 participants), Luxeuil-Mathy (80 participants) et Marnay (70 participants).

Bravo à tous et à toutes, et rendez-vous pour une prochaine édition de la journée nationale du sport scolaire.

Écrin vélo route 2011 - Diaporama 1ère partie
Écrin vélo route 2011 - Diaporama 2nde partie

La journée du sport scolaires dans l’académie

 
jeudi 22 septembre 2011

Journée sport scolaire pour tous à Vesoul

Sous un soleil radieux, juste à la veille de la journée nationale du sport scolaire fixée le mercredi 21 septembre 2011, une grande rencontre sportive, à dominante athlétisme s’est déroulée le mardi 20 septembre de 9h30 à 16 h00 au stade René Hologne de Vesoul

Cette journée, dont l’organisation était coordonnée par la conseillère pédagogique départementale EPS, Sylvie Daguenet, a réuni, dans des équipes mixtes, 350 jeunes émanant de différents horizons : écoles primaires, collèges, classes ou établissements spécialisés.

Le pourquoi de ce rassemblement sportif

Journée sport scolaire pour tous à Vesoul - JL Dubois

Les organisateurs (Éducation nationale, associations, collectivités) désirent valoriser l’apprentissage du vivre ensemble avec le slogan : « Associons et partageons nos différences ». La rencontre a donc pour but de permettre à chaque élève participant de concourir à son niveau, avec ses propres capacités tout en apportant son potentiel à un résultat d’équipe. Pour la pratique d’un sport adapté et partagé, la diversité des capacités individuelles est prise en compte. Un des ateliers et un des objectifs majeurs de la manifestation visent l’acceptation de la différence, éventuellement liée au handicap, qu’il soit moteur, sensoriel ou mental.
Les 55 équipes mixtes de 6 athlètes furent constituées en associant des élèves aux profils différents. Ils se sont rencontrés grâce à des épreuves sportives telles que des courses, des sauts, des lancers des jeux de raquettes, des ateliers sensibilisant au fairplay et au handicap moteur.

Des invités de marque !

Le sport adapté ou handisport, en tant que pratique sportive éducative et culturelle contribue à la construction de compétences du socle commun de connaissances et de compétences. L’édition 2011 de cette rencontre, qui s’inscrit aussi dans le développement des actions de liaison école-collège, a reçu la visite de Patrick Gentilhomme, président du comité départemental équestre, et de Gilles Quenéhervé, athlète français spécialiste du 200 mètres, ancien codétenteur du record de France de la discipline en 20 secondes 16.
Ravis de participer à cette manifestation très réussie, les deux grands sportifs ont fait des heureux en participant à la remise officielle des médailles présidée par l’inspectrice d’académie Hélène Ouanas.

Les partenaires organisateurs de la journée

- l’inspection académique de la Haute-Saône,
- l’union sportive de l’enseignement du 1er degré (USEP),
- l’union nationale du sport scolaire (UNSS),
- le comité départemental « Handisport »,
- la Ville de Vesoul (mise à disposition des installations sportives du stade René Hologne et implication de personnels.)
- Le Conseil général de la Haute-Saône (mise à disposition de récompenses).
- Sponsor : magasin Intersport - Vesoul

 
vendredi 9 septembre 2011

Visites de rentrée de l’inspectrice d’académie de la Haute-Saône

Le matin du lundi 5 septembre, l’inspectrice d’académie Hélène Ouanas s’est rendue à l’école du Boulevard à Vesoul puis au collège de Villersexel. L’après-midi a été passé dans les écoles puis au collège de Scey-sur-Saône

École du Boulevard - Vesoul

École du Boulevard - VesoulÀ 8h00, accompagné de l’inspecteur de l’éducation nationale (IEN) de la circonscription de Vesoul Sud nouvellement nommé, Éric Oudot, l’inspectrice d’académie a assisté à la rentrée des élèves à l’école élémentaire du Boulevard en présence du député-maire Alain Joyandet et de Marie-Dominique Aubry, maire adjointe de Vesoul déléguée à l’enseignement, la vie des quartiers, la coopération et le jumelage. À cette occasion, élus et personnels de l’éducation nationale ont échangé sur les évolutions démographiques en cours dans le secteur. Aujourd’hui, la ville de Vesoul scolarise plus de 700 élèves en élémentaire et plus de 450 en maternelle.

L’école du boulevard est dirigée par Isabelle Franck-Grandidier et possède cinq classes. Dans le cadre de la réécriture en cours des projets d’école, l’équipe envisage des actions particulières dans les domaines de l’éducation au développement durable, de l’enseignement des langues et de la prévention de l’illettrisme. La bibliothèque, bien achalandée, a un fonctionnement facilité par un volume d’heures d’un agent de la ville qui lui sont dédiées.


Collège Louis Pergaud - Villersexel

En fin de matinée, l’inspectrice d’académie s’est rendu au collège de Villersexel afin d’y recevoir le recteur de l’académie de Besançon.


Écoles élémentaire et maternelle - Scey-sur-Saône

En début d’après-midi, accompagnée de l’inspectrice de l’éducation nationale (IEN) de la circonscription de Vesoul Nord Françoise Cottet-Émard et de la conseillère pédagogique Langues vivantes Fanny Jançon, l’inspectrice d’académie et l’inspecteur de l’éducation nationale adjoint Jacques Aubry sont allés à la rencontre des élèves de l’école élémentaire et de l’équipe dirigée par Michel Véjux. En présence de la conseillère générale Carmen Friquet, du maire Marcel Bégeot et du président du syndicat scolaire, Gilbert Bonfils, un coup de projecteur a été donné sur l’enseignement des langues vivantes et sur l’expérimentation dans cette école de la "visio-correspondance" avec une classe britannique, grâce aux équipements numériques rénovés dont dispose la salle informatique.
Le groupe de visiteurs est également allé saluer les enseignantes et des élèves de l’école maternelle voisine dont la nouvelle directrice est Christine Richard.

Descriptif du projet de visio-correspondance


Collège Château Rance - Scey-sur-Saône

Collège Château Rance - Scey-sur-SaôneHélène Ouanas, ses invités et collaborateurs ont été accueillis par le principal Christian Harm et son adjointe Agnès Fully. L’inspectrice d’académie a rendu visite aux classes de 6ème et a rencontré l’équipe de direction ainsi que les professeurs présents. Comme dans l’école primaire voisine, l’accent a été mis sur l’enseignement des langues : l’établissement propose une classe européenne en espagnol, avec un travail en co-disciplinarité avec les arts plastiques, et une correspondance scolaire par Internet, en anglais, avec l’Inde. Différentes actions très positives sont relancées, à cette rentrée, par exemple la chorale, ou encore des activités sportives proposées par une association très dynamique. Deux professeurs stagiaires en maths et sciences physiques arrivent dans le collège, où ils ont été très bien accueillis. Le représentant des parents d’élèves, monsieur Godard a témoigné que les élèves de Scey-sur-Saône ont une grande chance de travailler dans un établissement spacieux, encadrés par une équipe motivée et à l’écoute, et qui par conséquent obtient de bons résultats au diplôme national du brevet (DNB).
Dans chaque école ou établissement Hélène Ouanas a remercié les élus et a félicité les équipes pour leur engagement. Elle souhaite une bonne rentrée aux élèves comme aux personnels de l’éducation nationale du département.


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon