R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > 21 septembre, "Journée nationale du sport scolaire" : plein succès dans (...)

Rubrique Vie de l'académie

lundi 26 septembre 2011

21 septembre, "Journée nationale du sport scolaire" : plein succès dans l’académie !

L’union nationale du sport scolaire (UNSS) a organisé une grande randonnée académique, terminée par un rassemblement à Arc-et-Senans

Une journée nationale du sport scolaire était fixée le mercredi 21 septembre 2011 sous le thème "Les valeurs éducatives du sport scolaire, un atout pour réussir". Cette initiative est destinée à mieux faire connaître et à promouvoir les activités des associations et des fédérations sportives scolaires auprès des élèves, des équipes éducatives, des parents d’élèves et du monde sportif local.

Une grande randonnée sur les véloroutes de Franche-Comté : les grands chiffres de cette manifestation

L’académie a fait le projet d’offrir au plus grand nombre d’élèves une randonnée sur les véloroutes qui traversent notre région. Cette journée a réuni 2600 élèves des quatre départements de l’académie. En lançant le départ à Avanne, près de Besançon, le recteur a souligné l’importance du sport scolaire pour la réussite, la responsabilisation, la santé et le bien-être de chaque élève. L’organisation et le déroulement, impeccables, ont été assurés par 47 jeunes, encadrés par 81 adultes, professeurs d’EPS mais aussi retraités, chefs d’établissement, parents d’élèves et amis de l’école, soutenus par une vingtaine de personnalités de la région.

JSS Arc et Senans

Des parcours pour tous les goûts sportifs

Avec l’UNSS, les inspecteurs pédagogiques régionaux et les enseignants d’EPS ont organisé cette grande randonnée pour les collégiens et les lycéens, avec une arrivée commune à la Saline royale d’Arc-et-Senans. Par une météo idéale, tous les participants ont franchi la ligne d’arrivée, en milieu d’après-midi. Ils avaient pris le départ en trois points de la région, à Avanne (Doubs), Rans et Dole (Jura), à pied, à bicyclette ou au moyen d’une grande variété d’objets roulants : tandems, patins ou planche à roulettes, rollers, trottinettes, tricycles…

Une arrivée en beauté avec des nombreuses activités

Ainsi, pour une journée, la Saline royale a-t-elle été investie par les nombreux scolaires et accompagnateurs, partageant ce lieu patrimonial magnifique avec les visiteurs. De nombreuses animations étaient prévues : activités sportives et culturelles (premiers secours, carabine laser, tir à l’arc, visite de la Saline…). Assortis, après l’effort, d’un goûter géant, ces ateliers ont clôturé cette journée haute en couleurs.

Cette randonnée a aussi été l’occasion, par exemple, pour les élèves formés dans le cadre du projet Handisport du collège André Malraux de Pontarlier de piloter dix jeunes non voyants sur des tandems : une action sportive et solidaire unique sur le secteur. Des lycéens professionnels de Delle (lycée Jules Ferry) ont parcouru la véloroute à bord de leurs voitures à pédales ! Des élèves du lycée Édouart Belin de Vesoul dans le cadre de l’enseignement d’exploration, ont réalisé un film. Ce lycée s’est distingué comme étant le mieux représenté de l’académie, avec 65 participants.


Itinéraire du parcours
Ateliers à la Saline royale

D’autres actions sportives dans les écoles, les collèges et les lycées

L’Union nationale du sport scolaire (Unss), et l’Union sportive de l’enseignement du premier degré (Usep) et chaque association sportive scolaire ont participé à cette journée en organisant, au sein même de l’école ou de l’établissement, des manifestations à la fois sportives, ludiques et ouvertes à tous.

La deuxième édition d’une journée pour faire connaître les possibilités offertes par le sport scolaire

En complément de l’enseignement de l’éducation physique et sportive, le sport scolaire offre à tous les élèves qui le souhaitent la possibilité de pratiquer un large éventail d’activités physiques et sportives. Plus largement, ces activités participant au bien-être des élèves sont intégrées à la fois dans les projets d’école et d’établissement et dans le projet académique 2011-2014.

Le sport scolaire au cœur de notre politique éducative

Cette journée nationale du sport scolaire est emblématique du renforcement de la politique de santé et de la pratique des activités physiques, sportives et artistiques à l’école, l’une des priorités de la rentrée 2011. Cette politique se décline au travers de nombreux dispositifs comme :
- l’expérimentation élargie "Cours le matin, sport l’après-midi", pour un meilleur équilibre du travail scolaire ;
- les activités physiques, sportives et artistiques proposées dans le cadre de l’internat d’excellence au collège et au lycée, et de l’accompagnement éducatif au collège ;
- la possibilité nouvelle de labellisation des sections sportives scolaires, afin de rapprocher le mouvement sportif et l’éducation nationale ;
- le renforcement des partenariats avec le mouvement sportif et les fédérations par la signature de 14 conventions déjà en vigueur entre le ministère de l’éducation nationale et les fédérations sportives.

La journée de sport scolaire en Haute-Saône

Contacts

Jean-Marie Vernet, UNSS
Marc Poncet et Catherine Dodane, inspecteurs d’académie, inspecteurs pédagogiques régionaux (lIA-IPR) d’EPS

 
vendredi 23 septembre 2011

Conférence-débat de Pierre Madiot sur le thème de la relation école-parents

Mercredi 28 septembre 2011 à 20 h 30, au lycée Pergaud de Besançon - Entrée gratuite ouverte à tous : venez nombreux ! Enseignants, parents de la maternelle au lycée, citoyens...

Conférence "La nécessaire alliance"

Un bon parcours scolaire apparaît comme le gage d’une entrée favorable dans la vie sociale et professionnelle. Mais c’est à condition que les rapports entre l’école et la famille ne se développent pas sous le signe de l’indifférence, de la concurrence ou de l’hostilité.
L’histoire des relations entre l’institution scolaire et l’institution familiale nous apprend en effet que la réussite du plus grand nombre est tributaire du fait que les parents-citoyens sont ou non associés à l’apprentissage des connaissances et des compétences de notre culture commune. L’implication des parents dans le parcours scolaire répond alors à trois nécessités :
- garantir les conditions d’une instruction et d’une formation citoyennes,
- aider les enfants à accepter les contraintes liées aux apprentissages et à la vie scolaire
- manifester, par l’intérêt que les proches prêtent aux apprentissages, la relation entre les savoirs enseignés et les savoirs socialement partagés.

Relations institution scolaire et familiale

Le centre régional de documentation pédagogique (CRDP), en collaboration avec les cahiers pédagogiques du Cercle de recherche et d’action pédagogiques (CRAP) et la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) reçoivent Pierre Madiot pour une conférence- débat sur le thème de la relation école-parents.
Pierre Madiot est professeur de lettres, membre fondateur du lycée expérimental de Saint-Nazaire, ancien rédacteur en chef des Cahiers pédagogiques. Il est l’auteur de L’école expliquée aux parents (et aux autres) en 2008 et de Enseignants, parents, réussite des élèves. Quel partenariat ? - en 2010.
Si l’épanouissement des capacités de l’enfant dépend ainsi largement
de la bonne collaboration entre parents et enseignants, il s’agit aussi,
pour notre société, rien moins que d’un enjeu démocratique.

Débat proposé également à Lons-le-Saunier

Pierre Madiot sera également présent au centre départemental de documentation pédagogique (CDDP) du Jura, ce même mercredi 28 septembre de 9 h à 12 h. Conférence, ateliers et débats avec enseignants et parents rythmeront la matinée.

Contacts

Baptiste Guillard (Cahiers pédagogiques), 06 42 97 43 79
Nadine Rayssac (CRDP), 03 81 25 02 67
FCPE du Doubs, 03 81 83 02 09

 
mercredi 21 septembre 2011

Inauguration de l’UFR sciences médicales et pharmaceutiques

Le 13 septembre, le recteur Éric Martin et de nombreuses personnalités, ont inauguré les nouveaux bâtiments de l’UFR sciences médicales et pharmaceutiques (SMP) à Besançon

Construction de l’UFR sciences médicales et pharmaceutiques

L’opération

Inauguration-ufr-smp Crédit photo UFC - Ludovic GodardAfin de promouvoir une offre de santé de qualité à partir des domaines d’excellence régionale, l’UFR-SMP de Besançon quitte les bâtiments historiques de la faculté de médecine situés au centre ville, pour rejoindre le centre hospitalier universitaire des Hauts du Chazal.
L’inauguration concerne l’ouverture aux étudiants de la seconde tranche des travaux réalisés pour mener à bien ce vaste projet. Elle est constituée de bâtiments accueillant les personnels administratifs, les étudiants de 1er cycle et les chercheurs, jusque là restés sur le site du centre ville.
La première tranche accueille les étudiants de 2e et 3e cycles, un bibliothèque et un laboratoire d’anatomie, depuis 2009.
Les bâtiments accueilleront les personnels administratifs, les étudiants de premier cycle, ainsi que les chercheurs actuellement sur le site de l’Arsenal à Besançon.

Les bâtiments inaugurés

L’ensemble de la seconde tranche prévoit la construction de trois bâtiments à usage de bureaux, d’enseignement et de recherche, sur 9000 m².
Les nouveaux bâtiments comprennent :
- un plateau administratif composé d’une vingtaine de bureaux, de locaux techniques et d’une salle de thèses
- trois amphithéâtres de capacité 150, 200 et 800 places
- quinze salles de cours pouvant accueillir chacune 40 à 60 étudiants
- sept salles de travaux pratiques de 25 à 40 places
- un espace de vie étudiante
- des bureaux et laboratoires de recherche pour accueillir huit unités de recherche.
La construction des bâtiments s’accompagne de l’extension du parking des personnels administratifs (40 places), ainsi que de la mise à disposition d’un parking mutualisé avec le CHU pour les enseignants-chercheurs et les étudiants (540 places). Des parkings existants aménagés par la ville de Besançon viennent compléter l’offre de stationnement.

Le déroulement du projet

Les études de programmation ont été conduites en 2005, en concertation avec les futurs utilisateurs. Les études de conception, engagées en 2006, ont débouché sur la délivrance d’un permis de construire fin 2008. Bénéficiant du plan de relance de l’économie de l’État, les travaux ont pu être engagés à l’été 2009. Les bâtiments "Administration" et "Enseignement" sont mis en service à la rentrée universitaire 2011. Le bâtiment "Recherche" sera livré fin septembre 2011.
Fin 2011, près de 4 000 personnes seront accueillies dans les locaux de l’UFR-SMP, dont 3 500 étudiants. Ils bénéficieront d’une restauration provisoire mise en place par le CROUS, en attendant la construction du restaurant universitaire prévue pour fin 2013.
Enfin, les récentes réformes de l’enseignement supérieur et l’augmentation constante du numerus clausus nécessitent la construction de deux nouveaux amphithéâtres d’une capacité globale de 350 places. La livraison est prévue en septembre 2013.

Amphi Inau UFR SMP

Les intervenants

- Maître d’ouvrage : État (rectorat)
- Équipe de maîtrise d’œuvre : Dacbert-Cochet-Chapelier Et Ote
- Conducteur d’opération : DDT du Doubs
- Marché CT : Veritas
- Marché SPS : Blondeau
- Marchés d’assurances : Vierspieren - Smabtp
- Groupement d’entreprises : Groupe 1000 - Campenon Bernard - Genzi
- Sous-traitants : une quinzaine d’entreprises de travaux publics
- Artiste : Stéphane Calais

Le financement

L’opération UFR médecine est inscrite au contrat de projet État-région (CPER) pour une somme de 24 933 000 €.
La part de l’État s’élève à hauteur de 52 % du budget global, celle du Conseil régional de Franche-Comté à 38 % de l’investissement total, avec près de 9,5 M€.
La participation 2,5 M€ de la Ville de Besançon comprend la valorisation des terrains d’assiette de l’UFR 2ème partie (250 000 €) et du parking de 12 000 m² (337 500 €), Ce qui équivaut à 10 % du budget total.

La présentation de l’UFR SMP

L’unité de formation et de recherche (UFR) sciences médicales et pharmaceutiques est, en France, l’une des rares facultés à associer un département pharmacie à un département médecine.

Effectifs étudiants

À la rentrée 2011 :
Nombre total d’étudiants attendus :
- 1ère année : 950 étudiants en PACES (première année commune aux études de santé) et 265 étudiants en APEMR (année préparatoire des métiers de la rééducation)
- Filière médecine : 770 étudiants de 2e cycle et 507 internes de 3e cycle (internat)
- Filière pharmacie : 223 étudiants de 2e cycle et 125 étudiants de 3e cycle
Le total d’étudiants inscrit à l’UFR s’élève à 4 925 étudiants, en hausse depuis 4 ans. En 2010, les effectifs ont dépassé ceux de l’UFR SLHS (3860 inscrits) qui était auparavant la composante de l’université qui accueillait le plus d’étudiants. Cette hausse s’explique notamment par l’augmentation du numérus clausus et par l’intégration progressive des cursus infirmiers dans les cursus universitaires à compter de la rentrée 2009.
2010-2011 : 4667
2009-2010 : 3953
2008-2009 : 3677

Les chiffres officiels ne sont arrêtés qu’en janvier. Voici des données sur l’année universitaire précédente :
En 2010-2011 : 69 % de femmes - 18,02 % de boursiers - 7,23 % d’étudiants étrangers.
En 2010-2011 : 943 inscrits en première année des études de santé et 266 en année préparatoire aux études de masso-kinésithérapie. Pour les autres années d’études : 1581 inscrits en médecine et 390 en pharmacie.

Hall UFR sciences médicales et pharmaceutiques

Les personnels

En 2010-2011 :
- 95 personnels ingénieurs, administratifs, techniciens, ouvriers, social et de santé (IATOS)
- 179 enseignants hospitalo-universitaires
- 33 enseignants chercheurs

Les liens avec l’hôpital

L’UFR Sciences médicales et pharmaceutiques ne peut exister sans l’hôpital, où les étudiants suivent une bonne partie de leur formation pratique.
L’union du centre hospitalier régional et de la composante de l’Université constitue le Centre hospitalier et universitaire. Les relations hospitalo-universitaires sont formalisées par une convention qui établit les conditions d’accueil des étudiants, leur assurance, la mise à disposition de certains appareillages pour la recherche universitaire, les locaux dévolus à l’enseignement, etc.

 
mardi 20 septembre 2011

Inscription au concours "Affiche tes idées" jusqu’au 30 septembre !

Ce concours est organisé dans le cadre de la fête de la science et de l’année internationale des forêts 2011

Le concours d’idées

Pourquoi ?

Dans le cadre de l’année internationale des forêts 2011 et à l’occasion de la fête de la science qui se déroulera du 12 au 16 octobre 2011, la communauté de communes du Val d’Amour et l’association DEFI Bois lancent un concours d’idées sur le thème"La science se met au vert : affiche tes idées".
Le concours "Affiche tes idées" récompense des projets porteurs d’innovation verte utilisant le matériau bois.

Pour qui ?

Ce concours est destiné à sensibiliser et à impliquer les jeunes, les établissements scolaires et le grand public et à montrer leur représentation de la filière bois de demain.
Ainsi, toutes personnes sans limite d’âge peuvent s’inscrire.
Les candidats concourent dans 3 catégories :
- jusqu’à 11 ans,
- de 12 à 17 ans,
- plus de 18 ans.

Affiche tes idees

Clôture des inscriptions le 30 septembre 2011 !

Inscriptions

Les lauréats du concours "affiche tes idée"s seront invités à participer à l’inauguration de "La science se met au vert" qui aura lieu le 15 octobre 2011 à Mouchard (Jura).

Les gagnants seront mis à l’honneur, à l’occasion de la remise officielle des prix. Les idées lauréates du concours dans chaque catégorie seront largement diffusées par la communauté de communes du Val d’Amour, l’association DEFI Bois, leurs partenaires et la presse.

L’intégralité du programme de "La science se met au vert"

Programme complet

Contact

Pascal Binder, chargé de missions DEFI Bois : développement de l’économie des formations et de l’image bois
Animateur Tecbois : plateforme technologique du lycée des métiers du bois.

Science au vert

 
vendredi 9 septembre 2011

Trois nouveaux docteurs Honoris Causa

À l’invitation de Claude Condé, président de l’Université de Franche-Comté, et en présence du recteur d’académie, Éric Martin, trois éminents scientifiques, dont deux prix Nobel, ont été faits "docteur Honoris Causa", consacrant ainsi les liens étroits établis depuis de longues années avec des chercheurs et des universitaires bisontins

Cette cérémonie exceptionnelle qui s’est déroulée mercredi 6 septembre dans la salle du Parlement du palais de justice.

Trois nouveaux docteurs honoris causaMaître de conférences à la faculté de médecine, Jean-Luc Prétet a accueilli le professeur Françoise Barré-Simoussi, récipiendaire du prix Nobel en 2008 pour ses découvertes sur le virus de l’immunodéficience humaine. L’aboutissement d’un long travail effectué avec le professeur Montagnier sur l’identification du VIH.

Spécialiste de la Russie, le professeur Raymond Besson a "intronisé" Boris Georguievitch Saltykov, ministre de la Science et de la Technologie de 1991 à 1996, vice-premier ministre de 1992 à 1993.

Professeur à la faculté de médecine, c’est le professeur Christiane Mougin qui a eu le plaisir de présenter le deuxième prix Nobel ; le professeur allemand Harald Zur Hausen à l’origine de la découverte du virus déclenchant le cancer de l’utérus.

Le recteur Éric Martin a rendu un hommage appuyé aux récipiendaires, espérant que "leur érudition puisse profiter aux progrès de notre société, et que leur parcours inspire d’ambitieuses vocations à toute notre jeunesse".

Tous les détails sur cette cérémonie et sur les trois docteurs honoris causa

 
vendredi 2 septembre 2011

Inauguration partielle de la Cité Canot

Le recteur et les personnalités régionales ont inauguré le 1er septembre l’ouverture partielle de l’aile B du bâtiment mettant 42 chambres à disposition des étudiants

inauguration-cite-canot_1-09-11_01Entouré de la présidente de région, du maire de la Ville de Besançon et du directeur du Crous nouvellement nommé, le recteur a visité les locaux réhabilités. L’inauguration de la cité universitaire Canot est emblématique des engagements pris par le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche auprès des étudiants pour leur offrir les meilleures conditions d’accueil et d’accompagnement tout au long de leur cursus supérieur. Inscrite au contrat de projet État-région, cette remarquable réhabilitation est aussi le résultat de l’action conjuguée de l’État et des collectivités territoriales au service de la réussite étudiante.

Les conditions de la vie étudiante recouvrent tout ce qui entoure les études stricto sensu comme le logement, la restauration, la santé, l’accès aux nouvelles technologies et aux ressources documentaires, le transport, les bourses, les prêts et les aides, l’aménagement des horaires de travail, les sorties et les activités associatives…
Ainsi, les dépenses de la collectivité pour la vie étudiante contribuent à instaurer l’égalité des conditions d’accès à l’enseignement supérieur.


Dossier de presse - inauguration Cité Carnot

Crous de Besançon


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon