R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Forum régional Adolescences à l’IUT de Vesoul

Rubrique Vie de l'académie

lundi 26 avril 2010

Forum régional Adolescences à l’IUT de Vesoul

Filles, garçons : savoir vivre ensemble

- Que l’on nous aide à trouver notre voie grâce à une meilleure formation ou information de nos profs sur les filières et les métiers !
- Que l’on cesse de considérer qu’il y a des métiers masculins et d’autres féminins !
- Que les garçons soient moins machos !
- Que la pub cesse d’utiliser l’image du corps des femmes comme un appât !
- Que l’éducation sexuelle soit plus axée sur la relation et la psychologie garçon-fille !

Forum régional Adolescences à l'IUT de VesoulTelles sont quelques-unes des propositions qui ressortent du forum Adolescences qui s’est tenu dans l’amphithéâtre de l’antenne l’IUT de Vesoul-Vaivre, mercredi 21 avril après-midi.

Les forums Adolescences ont pour objectifs :
- donner une place centrale à la parole adolescente,
- permettre à un nombre de jeunes le plus important possible de s’exprimer et de débattre avec adultes et experts.

Cette manifestation a réuni 150 lycéens autour de deux tables rondes animées par Sylvie Debras, journaliste, éditrice et directrice de la publication du magazine En vadrouille.
À chacune des tables rondes, cinq ou six lycéens sont venu débattre, échanger, confronter leurs analyses et faire part de leurs propositions aux experts et au public.
Ce temps d’échange a été particulièrement riche, aussi bien pour les adolescents que pour les adultes présents.

Contexte et opportunité

À la suite du forum national qui s’est tenu le 3 février dernier à Paris, en présence du ministre de l’Éducation nationale, dix académies, dont celle de Besançon, se sont portées volontaires pour assurer une déclinaison régionale de la démarche.
En raison des différentes manifestations et travaux sur l’égalité garçons filles déjà engagés depuis plusieurs années dans le département de la Haute-Saône, le forum Adolescences trouvait toute sa place au sein de ce département où la dynamique de réflexion est déjà bien enclenchée.

Les participants

Encadrés par des membres des équipes éducatives de ces établissements, des élèves volontaires de cinq lycées du département ont préparé leur participation au forum et ont fait salle comble à l’amphithéâtre de l’antenne IUT de Vesoul-Vaivre :
- Lycée général et technologique Édouard Belin, Vesoul,
- Lycée professionnel Luxembourg, Vesoul,
- Lycée professionnel Georges Colomb, Lure,
- Lycée professionnel Henry Fertey, Gray,
- Lycée professionnel Sainte Anne-Saint Joseph, Lure.

Des adultes choisis pour leur pour leur expertise ou leur expérience professionnelle et personnelle

Témoins sur le thème de l’orientation, du recrutement, des stages et des parcours professionnels
- Maurice Reverdy, responsable des services académiques de l’information et l’orientation et directeur régional de l’ONISEP,
- Mélanie Geoffroy chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité pour la Haute Saône,
- Marie-France Javey, entrepreneure du bâtiment à Gy,
- Madame Dieffenbacher, Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM de Franche-Comté).

Témoins sur le thème des relations sociales et affectives
- Anne-Marie Poraszka, psychanalyste, psychologue Maison verte des adolescents,
- Mélanie Geoffroy, chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité,
- Martine Dienne, infirmière conseillère technique du recteur.

Partenaires

La démarche des forums Adolescences a été initiée par la fondation Wyeth il y a plus de cinq ans. Ses missions principales sont d’ouvrir des pistes pour mieux comprendre et accompagner les jeunes dans le passage de l’enfance à l’âge adulte.
La fondation Wyeth était copilote de cet événement académique.

Le forum régional Adolescences s’est tenu en présence de Mathieu Maraine, délégué national à la vie lycéenne (DNVL).

 
jeudi 22 avril 2010

Démocratie lycéenne en Europe

Mardi 20 avril 2010 au lycée Jean Michel de Lons-le-Saunier

Pour sa première visite dans le Jura, Éric Martin, nouveau recteur de l’académie a choisi l’établissement qui accueillait une délégation de lycéens de onze pays européens.

Accueilli par Paule Petitjean, proviseure du lycée Jean Michel, Jean-Marc Milville, inspecteur d’académie du Jura, Mireille Vincent, déléguée académique à la vie lycéenne, proviseur vie scolaire, et en présence de Mathieu Maraine, délégué national à la vie lycéenne, le recteur a suivi avec intérêt les échanges et les débats des lycéens.

Démocratie lycéenne en Europe
Ces échanges et cette manifestation font maintenant partie intégrante de la scolarité au lycée. Ainsi, la circulaire portant sur la réforme du lycée et plus particulièrement sur l’enseignement des langues, prévoit que chaque lycée organise des échanges linguistiques et culturels, en partenariat avec des établissements d’enseignement européens ou étrangers. Le lycée Jean Michel a fait preuve d’une réelle innovation en mettant en place ces échanges il y a plus de 20 ans et surtout en assurant leur pérennité.

Ce programme d’échanges européens contribue à développer la francophonie et à partager le patrimoine culturel de la Franche-Comté. C’est aussi une opportunité pour les élèves du lycée et des pays partenaires pour imaginer une citoyenneté européenne grâce à une meilleure connaissance des cultures, des langues, des structures économiques, éducatives et politiques des pays d’Europe. Le débat sur la démocratie lycéenne organisé le 21 avril a été un temps fort concrétisant ces initiatives.

Démocratie lycéenne en Europe
Lors de précédentes rencontres, les élèves élus au conseil académique de la vie lycéenne (CAVL) ont montré leur intérêt pour la mobilité internationale.
Cette rencontre est donc une forme d’aboutissement pour ces lycéens qui, depuis novembre 2008, s’impliquent pour travailler avec l’institution à l’élaboration des réformes et concrétiser les projets de leur mandat. Nombre d’entre eux quitteront en juin leur lycée, enrichis de la formidable expérience de responsabilité et d’engagement qu’ils ont vécue durant les deux années de leur mandat. Le livret de compétences tel qu’il est proposé en expérimentation leur permettra de valoriser cet engagement.

Les débats entre les élèves des différents pays ont permis de dégager trois propositions :
- la mise en place d’un bac bi-national ou d’un bac avec un référentiel européen afin de faciliter la poursuite d’études dans les pays d’Europe.
- un conseil européen de la vie lycéenne
- une représentation à l’échelle régionale et nationale des différentes instances institutionnelles.

Mathieu Maraine, délégué national à la vie lycéenne, sera d’ailleurs le porte-parole de ces propositions à Bruxelles en mai prochain lors d’une rencontre européenne de délégués lycéens.

Lycée Jean Michel - Lons-le-Saunier

 
vendredi 16 avril 2010

CDDP du Jura

"Les illustr-auteurs", le 21 avril 2010 de 13 h 30 à 16 h 30 au Centre départemental de documentation pédagogique (CDDP) du Jura

Logo CD39Les grands noms des années 80, rires et émotions à tout âge : Claude Boujon, Philippe Corentin, Philippe Dumas, Michel Gay, Yvan Pommaux.
Ces illustr’auteurs arrivent à l’école des loisirs après les géants internationaux des années 70 (Maurice Sendak, Arnold Lobel, Iela et Enzo Mari, Tomi Ugerer...) et fondent malgré eux une sorte d’école française du livre pour enfants.
Leurs techniques sont variées - parfois opposées- leurs histoires ne se ressemblent pas et leurs livres n’en sont que plus reconnaissables.
Voici donc un parcours qui débute dans les années 80 et qui n’est toujours pas terminé.

Objectifs

Découvrir et approfondir différents univers artistiques et littéraires ; Les thématiques des auteurs.
- nombre de participants possibles : 100

Déroulement

Deux intervenants de l’école des loisirs présentent les ouvrages : rapport texte/illustrations, les publics concernés, les pistes pédagogiques

Partenaires

Les éditions de l’école des loisirs.

Contact

Jean-Louis Balducci, directeur
Tél : 03 84 47 61 22

CDDP du Jura

Le catalogue

 
jeudi 1er avril 2010

Un nouveau recteur pour l’académie de Besançon

Éric Martin a pris ses fonctions à Besançon le 30 mars 2010.
Il a été nommé recteur de l’académie de Besançon, chancelier des Universités, en conseil des ministres le 24 mars dernier

PortraitEM

De la Bretagne à la Franche-Comté

Né à Quimper (Finistère) en 1961, Éric Martin est marié et père de trois enfants. En 1994, il est nommé professeur des universités à l’Université de Bretagne-Sud, dont il sera président de décembre 2004 à janvier 2010.
Après sa formation universitaire, il mène une carrière d’enseignant, comme professeur des universités, dans le domaine des sciences de l’ingénieur et plus particulièrement de l’électrotechnique, électronique et automatique.

En tant que chercheur, son domaine de recherche en "adéquation algorithme architecture" est à l’interface de l’informatique, de la microélectronique et du traitement du signal. Les applications sont le téléphone mobile de quatrième génération, les satellites d’observation, etc. Il est auteur de plusieurs dizaines de publications internationales.

Il assure par ailleurs de nombreuses fonctions administratives, dont la participation à la création de plusieurs écoles nationales d’ingénieurs, puis de l’Université de Bretagne Sud. Il y créé une filière de formation en génie industriel et un laboratoire de recherche en électronique des systèmes temps réel.

Son parcours professionnel détaillé

Éric Martin a présenté dès le lendemain de sa prise de fonction trois points clés qui conduiront son action dans l’académie

Les trois points clés

 
jeudi 1er avril 2010

Stage organisé par les professeurs-documentalistes du Territoire-de-Belfort

"Les compétences info-documentaires et le socle commun des compétences et des connaissances", stage de Pascal Duplessis
au collège Vauban de Belfort

Duplessis
Jeudi 12 mars 2010, Pascal Duplessis, formateur et responsable du Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré (CAPES) Documentation dans l’académie de Nantes est venu animer un stage de formation continue sur "les compétences info-documentaires et le socle commun des compétences et connaissances".

Cette journée de réflexion, inscrite au plan académique de formation continue suite à la demande du réseau des professeurs-documentalistes du Territoire-de-Belfort coordonné par Florience Henriey, a été suivie par 23 collègues ainsi que par Christine Sapet-Reverdy, inspectrice académique, Inspectrice pédagogique régionale Établissements et vie scolaire (IA-IPR EVS).

Pascal Duplessis s’intéresse à la didactique de l’info-documentation. En effet, le monde numérique qui nous entoure exige des professeurs-documentalistes de réfléchir aux nouvelles compétences à développer pour rendre les élèves autonomes et critiques dans leurs recherches informationnelles et documentaires. Elles doivent notamment proposer de véritables situations d’enseignement en lien avec l’information, sa sélection, son analyse, sa fiabilité, sa diffusion sur le Net. Les élèves, ces « Digital natives » ont des connaissances empiriques et non structurées. Une véritable éducation à une maîtrise raisonnée de l’information est à conduire dans les établissements pour leur permettre de devenir de futurs citoyens éclairés.
Cet enseignement peut se réaliser en interdisciplinarité, entre les professeurs-documentalistes et les collègues de disciplines, dans le cadre des programmes d’enseignement.

Contact

Florence Henriey, professeur-documentaliste du collège Colucci
Co-coordonnatrice du Réseau des professeurs-documentalistes Territoire-de-Belfort

 
mardi 30 mars 2010

Spectacle musical Le Vaudeville du Bac à Besançon

Jeudi 25 mars 2010 à 20h au Théâtre musical de Besançon, spectacle du Hall de la Chanson (Centre national du patrimoine de la chanson)

De Paris…

Cette soirée s’inscrit dans le cadre du partenariat original et ambitieux que notre ministère développe depuis plusieurs années avec le Hall de la chanson Centre national du patrimoine de la chanson et des musiques actuelles.
Encouragé par Vincent Maestracci, inspecteur général de l’éducation nationale (IGEN) en charge de l’éducation musicale, doyen du groupe "Enseignements et éducation artistiques de l’Inspection Générale", le spectacle créé par le Hall de la Chanson a déjà été donné dans plusieurs académies avec un égal succès. À Besançon, la représentation du spectacle a bénéficié de la mise à disposition du Théâtre musical !

Vaudeville

… à Besançon

Dans l’académie de Besançon, le projet a été impulsé par Jean-Marie Caniard, inspecteur d’académie - inspecteur pédagogique régional (IA - IPR) en charge de l’éducation musicale et du chant choral.
Validée par Madame le Recteur, l’action a reçu le soutien de la délégation académique à l’action culturelle (DAAC) du rectorat placée sous la responsabilité de Françoise Claus, IA-IPR d’Histoire-Géographie.

En prolongement des enseignements de la musique au lycée et au collège

Il a été proposé aux chefs d’établissement et professeurs de pouvoir faire profiter leurs élèves d’une nouvelle représentation de ce spectacle à Besançon, en lien étroit avec l’entrée "Sept chansons" du programme limitatif d’enseignement de la musique, en option facultative au lycée (et pour l’épreuve du bac correspondante).

En cours de musique au lycée, textes et musiques des chansons au programme (de la chanson traditionnelle à Léo Ferré et Camille) ont été interprétés par les adolescents, analysés et mis en perspective au regard de l’histoire de la chanson. Par la musique vivante, les élèves ont redécouvert textes et musiques interprétés par Olivier Hussenet, comédien et chanteur qui enseigne l’art dramatique à l’Ecole d’architecture de Rennes et la chanson au Conservatoire d’art dramatique de Paris et Olivier Yvrard, pianiste concertiste qui enseigne le piano au Conservatoire de Bourges.

L’accès à cet original rendez-vous artistique au Théâtre musical a été élargi au plus grand nombre d’élèves des lycées, mais aussi des collèges (4ème et 3ème), occasion exceptionnelle de développer leur formation musicale et leur culture au contact de professionnels de la scène, en étant accompagnés au spectacle par les professeurs les plus directement concernés par ce riche patrimoine qu’est la chanson, à la croisée de plusieurs disciplines.

Des professeurs dans l’action partenariale

La coordination de cette action a été assurée par Marie-Thérèse Corbat et Claire Dolibeau, professeurs d’éducation musicale et chant choral, responsables du domaine musique à la DAAC du rectorat.
C’est grâce à la complicité partenariale et financière du Théâtre musical de Besançon et de l’association ARSIS (Atelier de recherche de spectacles à l’intention des scolaires), en collaboration avec la DAAC du rectorat, que "Le Vaudeville du Bac" a pu être programmé dans notre académie. Pour monter ce projet, l’association ARSIS présidée par Claire Dolibeau a reçu le soutien financier du Conseil Général du Doubs et du Conseil Régional de Franche-Comté.
La soirée de jeudi a été un réel succès. Les deux artistes parisiens ont été chaleureusement applaudis, avec rappels à la clé, par les quelques 600 lycéens et la centaine de collégiens venus de treize établissements des quatre départements de l’académie, accompagnés par leurs professeurs. Dans ce public qui connaissait la chanson…, se trouvaient également parents d’élèves, enseignants et personnels du rectorat.

Contact

Jean-Marie Caniard, Inspecteur d’académie - inspecteur pédagogique régional (IA-IPR) d’éducation musicale

 
jeudi 25 mars 2010

Portes ouvertes des associations de l’École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques (ENSMM)

"L’écologie passe la première", samedi 27 mars 2010 de 10 h à 18 h à l’ENSMM, au 26, rue de l’épitaphe à Besançon

Une journée ouverte à tous

JPO asso EnsmmLes animations proposées au cours de cette journée sont ouvertes aux petits comme aux grands. La journée est recommandée aux futurs étudiants qui pourront découvrir les techniques et les matières enseignées aux élèves ingénieurs de l’ENSMM.

Présentation des associations et de leurs projets

Le 27 Mars 2010 ne sera pas seulement la journée de la Terre 2010, mais également pour les étudiants de l’ENSMM l’occasion d’organiser une journée portes ouvertes des associations : "L’écologie passe la première".
Les différentes associations de l’ENSMM souhaitent présenter leurs projets et leur école. Développement durable et engagement humanitaire figurent parmi les vocations des associations telles que :
- 4L Trophy (2 400 étudiants participants en 2010 ont acheminé cette année 78,5 tonnes de matériel scolaire, sportif et médical),
- Ingénieurs sans frontière
- Projet Hélios (développement durable)
- Microshell (parcourir le maximum de km avec un litre de carburant).

Les étudiants exercent aussi leur créativité dans des projets plus technologiques avec les associations : µdrone, Muchallenge et club de robotique.

Implication de plusieurs personnalités

Des conférenciers seront présents :Sylvain Compagnon et Guy Monteil, sur les biocarburants, la situation économique et les perspectives de l’énergie,
Vincent Philippe, quadruple champion du monde d’endurance moto et parrain d’une des associations organisatrices.

Contacts

Martin Dulong, président
Luc Pejo, responsable de la communication

BDE de l’ENSMM

 
mercredi 24 mars 2010

Marie-Jeanne Philippe, recteur de Besançon, rejoint l’académie de Lille

Marie-Jeanne Philippe a été nommée recteur de l’académie de Lille, chancelier des Universités, en conseil des ministres du mercredi 24 mars. Elle prendra officiellement ses fonctions dès le début de la semaine prochaine

Recteur MJP
Marie-Jeanne Philippe avait été nommée à la tête de l’académie Besançon le 30 mai 2007. Au terme de près de trois années passées en Franche-Comté, elle tient à exprimer ses remerciements à la communauté éducative, aux élèves, aux parents et aux partenaires institutionnels et associatifs de l’académie.

« Cette belle région qu’est la Franche-Comté m’a accueillie, il y a près de trois ans. Depuis, j’ai parcouru à pied, pour mon plus grand plaisir, ses crêtes et ses vallées et apprécié l’accueil chaleureux des Francs-Comtois. Mais surtout, j’ai fait la connaissance d’une académie qui obtenait déjà de bons résultats pour ses élèves, ce qui me tient le plus à cœur.

Durant ces années, je me suis efforcée de tout mettre en œuvre pour renforcer ces résultats, depuis l’école jusqu’à l’université, en m’attachant tout particulièrement à aider les élèves les plus fragiles, à faire coïncider l’offre de formation avec les débouchés professionnels et à conduire le plus grand nombre d’étudiants vers les diplômes de l’enseignement supérieur.

Nous avons progressé grâce à l’implication sans faille de tous les membres de la communauté éducative. Je veux remercier ici tous les professionnels de l’éducation - cadres, enseignants, administratifs - qui mettent au quotidien leurs convictions et leurs compétences au service exclusif des élèves.
Rien de cela ne se ferait sans l’implication des élèves eux-mêmes dans leurs études et sans la présence attentive de leurs parents à leurs côtés.

Mes remerciements vont aussi aux autres services déconcentrés de l’État
et aux collectivités territoriales qui œuvrent, dans leurs champs de compétences respectifs, à la réussite de nos élèves et à la qualité de vie dans les établissements scolaires. Je remercie également les partenaires professionnels et associatifs qui apportent leur expertise aux élèves et aux étudiants au travers de multiples actions propres à ouvrir des perspectives ou à transmettre des valeurs liées à la citoyenneté.

Je rejoins l’académie de Lille, mais n’oublierai pas la Franche-Comté et souhaite la bienvenue à mon successeur. Il trouvera une académie en ordre de marche, prête à accroître encore ses résultats et à relever de nouveaux défis. »

 
lundi 22 mars 2010

Colloque scolarisation des élèves handicapés

La création et l’organisation des unités d’enseignement dans les établissements sanitaires et médico-sociaux et les collaborations avec le secteur dit "ordinaire"

Lyautey

Conférences, ateliers et échanges

Les directeurs d’établissement spécialisé, les coordonnateurs pédagogiques d’unités d’enseignement dans ces établissements, les enseignants référents ont été réunis le 12 mars à l’IUFM Montjoux de Besançon en colloque dans le cadre de la "loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées".

Deux temps forts ont caractérisé cette journée qui rassemblait 130 personnes : des conférences en matinée et des échanges l’après-midi.

Dans les six ateliers dans lesquels se sont répartis les participants l’objet était d’engager tous les acteurs à réfléchir à l’élaboration du "Projet pédagogique de l’unité d’enseignement articulé au projet d’établissement", préalable à la redéfinition de conventions et levier d’évolution dans le sens des lois de 2005.

Lors de leurs interventions, Pierre-François Gachet, responsable de l’adaptation scolaire et de la scolarisation des élèves handicapés à la direction générale de l’enseignement scolaire au ministère (DESCO) et Frédéric Pascal, inspecteur de la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales (DRASS) se sont attachés à expliciter le nouveau cadre institutionnel dans lequel se mettent en place les dispositifs d’enseignement et de formation et à souligner les enjeux d’une collaboration renforcée entre l’Éducation nationale et la future Agence régionale de santé au service de la qualité de la formation des élèves handicapés.

Présentation

Madame le Recteur, Monsieur le Directeur de la DRASS ont souhaité au plan académique et régional, l’installation d’un partenariat fort. Il est attendu une mise à plat des projets et l’engagement de tous dans un processus de réflexion au service de la qualité de la formation des élèves Cette formation, organisée à l’initiative des inspecteurs de l’éducation nationale de l’adaptation et la scolarisation des élèves handicapés de l’académie en collaboration avec les inspecteurs Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DDASS) et DRASS, dans le cadre du plan de formation premier degré, était présidée par Hélène Ouanas, inspectrice d’académie de la Haute-Saône et coordonnatrice de la commission académique adaptation scolaire et la scolarisation des élèves handicapés (ASH).

Contact

Brigitte Lyautey

 
lundi 15 mars 2010

Concours national de la résistance et de la déportation 2010

Concours ouvert à tous les collégiens et lycéens sur le thème "L’appel du 18 juin"

Appel18juin

"L’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle et son impact jusqu’en 1945"

Tel est le thème retenu par la jury national cette année.

À partir des circonstances et du contenu de ce texte fondateur, les candidats étudieront la portée de l’appel du 18 juin, ainsi que les engagements qu’il a suscités en France, dans l’empire français et à l’étranger.

La brochure pédagogique qui permet d’aider les élèves et l’ensemble de l’équipe pédagogique dans leurs recherches a été réalisée cette année par la Fondation de la France libre.

Brochure pdagogique cnrd 2010

Fondation de la France libre
Fondation Charles de Gaulle

Le concours national de la résistance et de la déportation a été créé en 1961 par le ministère de l’Éducation nationale à la suite d’initiatives d’associations et de la confédération nationale des combattants volontaires de la résistance.

L’objectif de ce concours est de perpétuer chez les jeunes français l’histoire de la résistance et de la déportation, afin de leur permettre de s’en inspirer et d’en tirer des leçons civiques.
Ce concours est ouvert aux élèves scolarisés du collège au lycée et il comporte six catégories de participation. L’année dernière,
44 552 élèves ont participé au concours.

Règlement et calendrier 2009-2010


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon