Accueil  >  Académie  >  Repères  >  L’académie en chiffres > Les indicateurs de résultats des lycées

Rubrique L'académie en chiffres

Les indicateurs de résultats des lycées

En publiant chaque année sur internet des indicateurs de résultats des lycées, le ministère de l’Éducation nationale souhaite rendre compte des résultats du service public d’éducation et donner aux responsables des établissements et aux enseignants des outils qui les aident à améliorer l’efficacité de leurs actions

Ces informations sont également utiles aux parents qui ont tous à cœur de guider leurs enfants vers la voie la mieux adaptée à leurs goûts et à leurs projets, et vers l’établissement qui leur donnera les meilleures chances de les mener à bien.

Que veut-on mesurer ?

Les objectifs des lycéens et de leurs parents peuvent être différents. Certains privilégieront l’obtention de telle série du baccalauréat et seront alors disposés à accepter un redoublement ou à changer d’établissement. D’autres souhaiteront effectuer toute leur scolarité dans le même lycée, proche de chez eux ; d’autres encore désireront obtenir un baccalauréat le plus rapidement possible.
Un palmarès ou un classement unique n’a donc guère de sens.
C’est pourquoi le ministère a pris le parti de présenter trois indicateurs qui proposent des approches différentes et complémentaires des résultats des lycées. Ces trois indicateurs sont publiés pour tous les lycées généraux, technologiques et professionnels publics et privés sous contrat.

Quels sont les indicateurs ?

Trois indicateurs sont établis à partir des résultats des élèves à la session 2009 du baccalauréat et des données relatives au déroulement de leur scolarité :
- le taux de réussite au baccalauréat,
- le taux d’accès de seconde et de première au baccalauréat,
- la proportion de bacheliers parmi les sortants.

Que nous apprennent-ils ?

Taux de réussite au baccalauréat
C’est l’indicateur le plus connu et le plus facile à établir. Il rapporte le nombre d’élèves du lycée reçus au baccalauréat au nombre d’élèves qui se sont présentés à l’examen.

Pour chaque lycée, ces taux sont détaillés par filière et sous trois formes différentes :
- le taux constaté
- le taux attendu au niveau de l’académie
- le taux attendu au niveau national.
Le taux de réussite "toutes séries" donne un éclairage sur le résultat global du lycée. Il convient aussi de regarder, dans le cas d’un lycée général et technologique, par exemple, le taux de réussite observé dans chacune des cinq séries, littéraire (L), scientifique (S), économique et sociale (ES), sciences et technologies de la gestion (STG) et sciences et technologies industrielles (STI).

À titre d’exemple, les résultats du lycée général et technologique Victor Hugo de Besançon montrent que ce taux varie d’une filière à l’autre :
- 93 % en série scientifique (S)
- 83 % en série sciences et technologies industrielles (STI)
Cela signifie-t-il que ce lycée prépare moins bien les élèves au bac STI ?
- Non, car le taux de réussite constaté pour chaque série est à comparer aux taux attendus au niveau académique et au niveau national dans des établissements comparables, en termes d’âge des élèves, d’origine sociale, de sexe et de niveau scolaire à l’entrée au lycée.

Dans cet exemple, le taux de réussite entre les deux séries S et STI est tout à fait honorable par rapport aux taux académiques de 92 % et 85 % attendus dans ce lycée.

Taux d’accès de seconde et de première au baccalauréat

À l’entrée de leur enfant en seconde générale, technologique ou professionnelle, les parents peuvent légitimement s’interroger sur les chances qu’ont leur enfant d’obtenir leur baccalauréat en demeurant dans l’établissement.

Le taux d’accès au baccalauréat prend en compte l’ensemble de la scolarité dans le lycée et compte au crédit de celui-ci les élèves qui sont susceptibles d’y effectuer une scolarité complète couronnée de succès, même si cette scolarité comprend un ou plusieurs redoublements.
Cet indicateur est à mettre au regard du taux de réussite au baccalauréat, car certains établissements offrent un taux de réussite au bac élevé et un taux d’accès plus faible.

À l’inverse, d’autres lycées présenteront un taux de réussite au bac peut être plus moyen, mais un taux d’accès au diplôme plus important à l’issue de la scolarité.

Dans le même lycée Victor Hugo par exemple, si le taux de réussite au bac est globalement de 90 %, on constatera que le taux d’accès des élèves de seconde au bac est lui de 75 %.

Proportion de bacheliers parmi les sortants

Cet indicateur donne, parmi les élèves qui ont quitté l’établissement, quelles qu’en soient les raisons, la proportion de ceux qui l’ont quitté avec le baccalauréat.
Le complément de cet indicateur est donc la proportion d’élèves qui quittent le lycée sans le bac.
Toujours dans le cas de notre exemple, cet indicateur montre que seulement 3 % des élèves sortant de l’établissement le quitteront sans avoir obtenu le bac, alors que dans des établissements comparables, le taux de sortants sans le bac est de 7 % au niveau académique et de 8 % au niveau national.

Plus d’info
Consulter les indicateurs

Campagnes nationales

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Netvibes - Les vibrations de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon